ma tête sans soleil / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » cependant » 

ma tête sans soleil 



il y a quelques temps, je m'étais promis d'écrire ma présentation en ayant un sourire aux lèvres.
Et vu, qu'aujourd'hui encore, je patauge sans légèreté, j'abandonne l'idée de me présenter et je me remet confiante aux bienfaits du tapotage sur un clavier. Comme tout ce que j’entreprends en ce moment, aucune garantie de réussite. Tant pis, ça m'aura donné une bonne excuse pour ne pas mettre les mains dans le cambouis.

dehors, il fait beau, chaud, lumineux (petits oiseaux, fleurs et feuilles sur les arbres, ciel bleu, tout ça). clichés d'une journée de printemps avancé.

malgré l'air tiède, à l’intérieur de moi, un brouillard gris épais m'enveloppe et m'étouffe (ce n'est pas la bourrasque, ce n'est pas l'orage : ça bouge avec la difficulté d'un pachyderme ankylosé). Dalida résonne dans mes oreilles, j'ai l'impression que les rayons se posent sur ma peau, mais jamais sur mon cœur...je n'arrive même pas à m’enrager pour ne pas savoir profiter du printemps que j'ai attendu tout l'hiver.

les seules pétales que je sens sont ceux des larmes à fleur de peau. mon souffle paralysé bloque mes nerfs, mais les paupières se mouillent toutes seules.

ce matin, quête désespérée d'un médecin, je me fais renvoyer à chaque bureau et je finis par m'affaler en pleur sur les escaliers du dernier bâtiment, incapable de rétorquer aux arguments bidons des secrétaires, la voix cassée, la tristesse dans les muscles. Si j'allais bien, j'aurais pu, avec une facilité étonnante, mendier une petite place pour une consultation rapide, m'arranger pour me pointer à 7h du mat, insister, mais, si j'allais bien, je n'aurais pas besoin de voir le blanc aveuglant d'une blouse apprêtée.

Les Velvet Underground s'écoulent bruyamment sur youtube, mais rien ne coule dans mes veines. Quoi que, j'ai l'impression d'avoir du béton dans les artères, qui durcit au fer et à mesure et m'alourdit la vie et les os. Et je crois voir des parpaings bloquer toutes les voies. Je sais bien qu'il doit y avoir une masse cachée au milieu des débris, mais si déjà je n'ai pas la force de la chercher, je ne suis pas bien sûre d'arriver à la brandir.

En attendant, j'essaye de me noyer dans un verre épais de kratom. Comme si allait changer quelque chose. Aujourd'hui, au moins, je n'aurais même pas réussi à être défoncée. (sans déc, une fois j'ai été super agréablement surprise que le kratom arrive à repousser la grisaille de mes neurones, qui sait).

Bon, je me lasse toute seule, je n'imagine même pas les éventuels lecteurs ! Ne vous fatiguez pas à me lancer des bouées de sauvetage, j'ai pleins de choses à faire. Je parts bientôt pour quelques jours sous d'autres horizons, avant je dois régler pas mal de trucs. Mais j'ai du mal. Mais je suis mal. Cependant, tout au fond de mon abîme de cœur, j'y crois que ça va aller, que les mauvais jours finiront. un jour qui n'est pas aujourd'hui, mais tant pis.

Je remercie vraiment PA pour cet espace. Je m'excuse pour les mots en vrac, pour ma complaisance envers mon mal-être et l’égocentrisme de ces lignes (rien à voir, mais j'imagine des traces en forme de cercle sur un miroir et quand on tape on s'y voit au centre...je commence à divaguer).   
C'est un outil pour moi de réconfort, les octets qui se suivent laissent des petites scarifs qui apaisent, une fois cicatrisées.

Thanks et bonne route à tous les compagnons de route

Catégorie : Présentation - 20 avril 2018 à  16:42



Commentaires
#1 Posté par : psxkxd 21 avril 2018 à  00:55
Tu écris super bien, c'était pas très joyeux mais très beau à lire!

A+

smile

Posté par : psxkxd | 21 avril 2018 à  00:55

 
#2 Posté par : cependant 21 avril 2018 à  11:17
Merci pour ton commentaire.
Quand j'arrive à écrire, ça va déjà un peu mieux. Trop souvent je reste bloquée devant le clavier comme dans la vie. Mais dans l'un comme dans l'autre, quand j'arrive à me bouger, ça m'arrive de bien kiffer, d'aimer les mélanges improbables de phrases, personnes, situations (et produits ). Hier, ça a quand même marché un peu : entre l'écriture et le kratom, la noirceur est partie un peu plus loin et j'ai pu me motiver un peu (pas la grand forme non plus, mais souffler c'est déjà pas mal). En tout cas, cool que c'est agréable à lire.
Un bon we (petit vœu perso extensible à souhait :  plus de mise de tête et moins de prises de tête !)

Posté par : cependant | 21 avril 2018 à  11:17

 
#3 Posté par : Nils1984 08 septembre 2018 à  05:45
(attention je taquine un chouia, car quand on aime... tu connais la suite)

Ce spleen... y'a comme un écho, tu as piqué ma recette ? thinking
Ah non, sorry t'étais sur P.A avant même que je naisse big_smile
Ce spleen, cette mélancolie du chaos !!

Je trouve ton style attirant et crois moi je prend jamais de pincettes 
(ça rime mais c'est vraiment pas fait exprès) 

C'n'est pas nous qui réalisons l'écriture, c'est l'écriture qui nous réalise, yep c'est pas murement réfléchi, c'est juste/comme d'hab/mon disque est rayé/ qu'est ce t'attend pour le changer??/ instinctif

En parlant de skeud :

J'ai vu que tu as fait un petit coucou sur le forum pr mon idée de playlist (j'y tiens j'y tiens !! Tes choix compteraient tellement )
Alors itoo voici un petit lien qui m'a fait tilt



bisoo et hâte de lire la suite roll

Posté par : Nils1984 | 08 septembre 2018 à  05:45

 
#4 Posté par : Bootspoppers 10 septembre 2018 à  21:25
Je te découvre cependant.

Encore un texte magnifique, de ceuxe qui nous font plaisir, et font de notre communauté, avec nos expressions différentes, un lieu chaleureux et vrai.

Posté par : Bootspoppers | 10 septembre 2018 à  21:25

 
#5 Posté par : janis 10 septembre 2018 à  21:56
Quel beau texte cependant !
Profondément beau....

Posté par : janis | 10 septembre 2018 à  21:56

 
#6 Posté par : cependant 11 septembre 2018 à  14:16
ouuh...je rougis (c'est quoi ce forum de fonsdés sans l'émoticône où, heureux, on rougit innocemment suite à des compliments ??? Je trouve que ça n'aide pas à casser le stéréotype des drogués insensibles fache-non-non )

@Nils1984 Ton texte « 64 cases » était tellement beau et fort que je n'ai pas su laisser un commentaire digne ! Pour les morceaux, j'y réfléchis très forts, mais bon tu me mets la pression là wink

@Bootspoppers Merci ! Ça fait plaisir en tout cas d'être parmi vous...!

@janis Wow, vu la beauté de tes interventions, je ne peux qu'apprécier ton commentaire smile

Et pour la suite on verra, je suis un peu en panne sèche de phrases en ce moment. J'alterne excitation et mal-être, même pas assez stable pour écrire. Je vais y essayer sur le fil des mes émotions futures. Je vous tiendrai au courant en tout cas...

Posté par : cependant | 11 septembre 2018 à  14:16

 
#7 Posté par : ILE 12 septembre 2018 à  12:31
J'ignore pourquoi  j'avais zappé tes posts de blog cependant.

Autant l'intitulé "Il faut que je dorme" ne me parlait pas beaucoup, autant celui-ci aurait pu m'inciter à cliquer.

Je partage les ressentis des uns et des autres et trouve ton écrits empreints d'une douceur apaisante.

Posté par : ILE | 12 septembre 2018 à  12:31

Remonter

Pied de page des forums