ne pas confiner mes envies / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » cependant » 

ne pas confiner mes envies 



des gouttes pleurent de mes larmes, salées et amères

je me ronge du bonheur que je cherche
à ses dépens, à ma jouissance

indépendante et dépendante, j'avance à reculons dans les contradictions

moi que je kiffe les traces acides que je déverse dans le seau à gerbe de l'insouciance
moi que je jouis de ces cailloux qui fondent dans la cendre et liquéfient mes culpabilités
moi que je prends mon pied dans nos membres entremêlés d'une danse battante
moi que je souris sur les selfies aux pupilles rétrécies, arrosée par une folie d'alcool et d'encre

et elle qui s'effondre dans la dépression qui s'installe
dans le désespoir d'une instabilité opiacée impossible à rejoindre
dans les grammes de c en scred et les nuits d'insomnie et les jours de fatigue infinie
dans l'obsession de la fin de notre histoire, que plus on craint plus est présente

se faire du bien dans le malheur n'est pas chose évidente
je culpabilise de chantonner insouciante - j'en ai pas rien à foutre pourtant, j'essaye juste de flotter dans les heures des plaintes
et je reçois en plein gueule l'accusation de vouloir lui remonter le moral
oui, je voudrais la voir remonter, car je suis éreintée de glisser dans son gouffre

fautive de suivre ma route accidentée en dehors des cages normatives qui me broient
de courir derrière le seul bonheur que je connaisse, éphémère et cher

et je dois toujours payer ces instants hypothéqués à cred, du plaisir subtil de subvertir à l'existant

j’espérais dans l'illusion de pouvoir partager un restau basket aux repas de la vie.
je me retrouve boulimique sans la patience d'un amour qui nourrit.


Catégorie : En passant - 21 novembre 2020 à  23:54

#dépendance #dépression #histoire d'amour

Reputation de ce commentaire
 
Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (pierre)



Commentaires
#1 Posté par : EmmaMerlin 22 novembre 2020 à  04:43
Elle est belle ton écriture
Comment tu fais de tout ça de la poésie

Même si à travers tout ça
Il y a beaucoup de pourquoi sans parce que
Je me reconnais beaucoup dans ce texte
Et ça me touche , ces mots là

Ça résonne
Et tes # également
Dépendance, dépression , histoire d’amour ...

Eh oui
En prenant ma tablette il y a quelques minutes dans mon lit , je voulais justement écrire sur ça . Ces questionnements sans fin sur mon histoire d’amour et mes dépendances. Comment faire et que faire de tout ça .

Et puis , je suis allée faire un tour ici , et j’ai cliqué sur ton titre un peu par hasard .
Et finalement , c’est trop juste et ça résonne trop en moi à l’instant présent pour que ce soit que du hasard smile
Peut être que je cherchais justement un texte comme celui là ce soir , car il fait écho en moi et pardon mais , ça me fait du bien.
Non pas de sentir les douleurs des autres, mais de savoir que je ne suis pas toute seule et que dans plusieurs endroits , dans d’autres vies , il y en a d’autres que moi ...

Posté par : EmmaMerlin | 22 novembre 2020 à  04:43

 
#2 Posté par : cependant 22 novembre 2020 à  13:29
Salut EmmaMerlin,

ton commentaire me touche, beaucoup.
J'avais commencé à t'en laisser un aussi, sur ton dernier billet. Mais la colère dont tu parlais me floutais les idées, alors je l'ai laissé en brouillon...

Emmamerlin a écrit

car il fait écho en moi et pardon mais , ça me fait du bien.

Non, tu n'as pas à demander pardon !

Au contraire, j'apprécie énormément que ces quelques paroles puissent lénifier la solitude d'autres sentiments...au moins ça servira à ça. ce n'est pas rien et c'est inespéré...

On n'est pas seuls, ici comme ailleurs, à se triturer, même si l'image dorée de la société voudrait faire croire que c'est nous que ça va pas...oui, ça va pas, mais le problème n'est pas d'être considéré insane par une société malade.

On fait comme on peut, et ce n'est pas toujours glorieux, mais ça a le mérite d'avoir essayé à ne pas se limiter à la survie. Et puis si on arrive parfois à gouter un peu de plaisir...c'est déjà ça de gagné. Le plus difficile c'est de construire avec, ne pas se faire éblouir.

J'espère en tout cas que tu arriveras à trouver ton compte, à trouver une relation qui ne te ronge pas, des consos qui ne te culpabilisent pas. Facile à dire,  mais à force d'y croire, les mauvais jours finiront...(peut-être)

Merci encore


Posté par : cependant | 22 novembre 2020 à  13:29

Remonter

Pied de page des forums