quel constat à  53 ans / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » thierry97 » 

quel constat à  53 ans 



Hé oui ; on me l'a toujours dit , il faut avancer dans la vie . Aimer ,travailler , construire ,s'amuser aussi . Parfois se détendre . Mais toujours il faut partager .

Alors aujourd'hui je me demande ce que l'on partage lorsque l'on plonge dans cette douce torpeur , ce bien être égoiste que nous procure l'héroine . Parce qu'a à  tout bien considéré le plaisir vrai ne peut exister ni dans le virtuel ni dans la fausseté des sentiments , l'hypocrisie d'un état altéré par la peur du manque et la répétition d'un rituel qui en réalité nous tue à  petit feu . La vérité c'est qu'un toxico se ment d'abord à  lui même et qu 'il se réfugie dans une perception inexacte de la vraie vie .

Bien pratique au demeurant de ne plus affronter la vie avec ses côtés parfois ennuyants et contraignants . Une petite ligne , un bon shot et tout devient supportable . Le voilà  le vrai courage . Je me fais honte quand je pense à  tous ceux qui m'aiment et que j'ai déçus . Tellement honte que j'ai menti à  maintes reprises à  tous ceux qui me tendaient la main pour m'extraire de ce trou sans fond qu'a creusé cette maÎtresse intraitable de peur qu'ils ne voient ma vraie nature ,celle d'un faible qui refuse de voir la vie telle qu'elle est .

Et pourtant s'il était possible de consommer épisodiquement , tout serait si différent . Moi j'admire ceux qui me disent qu'ils n'en prennent qu'à  l'occasion car à  plusieurs reprises dans ma vie je me suis empètré dans les affres d'une consommation quotidienne qui m'a rendu dépendant . Et je n'arrive pas à  croire que sachant où cela me mènerait j'ai toujours replongé  . Mais peut être dans un sursaut de conscience je me suis toujours arrêté , difficilement certe
mais jamais trot tard car au fond je le sais : avec l'héro il n'y a pas trop d'issues . Inéluctablement c'est toujours la même chose ; maladie , overdose , prison , marginalité .
Si d'autres pensent le contraire c'est qu'à  mon avis ils ne sont pas honnetes .

Catégorie : Témoignages - 27 octobre 2015 à  18:48



Commentaires
#1 Posté par : Donnot 27 octobre 2015 à  19:09
Quand tu dis qu'il n'y a pas d'autres issus avec l'héroine, ej ne suis pas vraiment daccord avec toi et je pense que d'autres membres seront du même avis.
Beaucoup de gens arrivent très bien à  gérer leur conso tout en aillant un train de vie normal.
Mais je suis daccord que beaucoup se crée des problèmes et n'en sortent pas vraiment.


Je n'ai que 20 ans mais je me retrouve dans le fait de consommer pour "oublier".. Cela fait 4 ans que je consomme diverses substances (on va pas épiloguer la dessus), durant 3ans à  peu près j'ai réussi à  avoir une conso "raisonner" (j'entend par là , pas quotidiennement, juste les week end) mais depuis 5/6 mois je me retrouve à  cacher mes consos à  mes proches qui pourtant sont assez ouvert..

Pour essayer de remédier à  cela j'ai pris contact avec un CSAPA pour lancer la démarche et je vais bien voir ce que ça donne..

Tout ce que je peux te dire c'est qu'il n'est jamais trop tard pour essayer de changer de chemin (sans forcement renier son passé, ni abandonner toute conso si tu ne le sens pas). Il existe des TSO qui permettent de se stabiliser et qui peuvent te permettre de faire des extras de temps en temps. Un TSO est fait pour essayer de se dépetrer de l'héroine quotidiennement en vue d'arrêter mais bien des gens n'y arrivent pas mais arrivent à  retrouver un rythme un peu moins hardu même si ils s'octroient des extras de temps en temps.

Donnot

Posté par : Donnot | 27 octobre 2015 à  19:09

 
#2 Posté par : Recklinghausen 28 octobre 2015 à  08:14
Salut Thierry,

Je suis pas sur que nous " mentons " pour nous...
Je pense plutôt que nous tentons de protéger nos proches car la vision de la toxicomanie dans notre société est... Horrible ( et fausse ) !

Les gens qui nous tendent la main ?
Dans mon cas, des proches qui voulaient que j'arrête mes consommations... Pour que EUX dorment sur leurs deux oreilles ! Je mets un petit bémol avec ces anges gardiens abstentionnistes !!!

Je ne me sens pas responsable des gens qui m'ont donné la vie... Je ne suis le fruit que d'une partie de sexe entre deux adultes consentants !

Et je préfère parler de sensibilité plutôt que de faiblesse !!! Désolé... J'ai du mal à  vivre quand je vois comment est le monde actuel... Et c'est pas mon insertion dans la société qui a améliorer quelque chose.

Sans compter que depuis tout jeune, j'ai le désir de consommer des produits... Cela fait-il de moi un rebut de l'humanité ?

Les UD sont... Maltraités par ma société !
La majorité des ennuis sont  issue à  la prohibition !! Cachez ce sein que je ne saurais voir disait le tartuffe en se rinçant l'oeil wink

Je pense comme toi,  les UD ont souvent des maladies... ET c'est du à  une ABSENCE de RDR !!

La marginalité pour la vision qu'ont les gens d'un usagé ( " on " fait peur, hein ) et la prison est la cause directe de la prohibition !!

Ben... C'est ce qui explique en partie ce que je fais ici !
J'espère ne pas avoir le surnom de " Don Quichotte " mais... Si on ( les Usagés de Drogues... Pas forcément stupéfiants ) ne tente rien, personne ne le fera !!

Comme disent les précurseurs de cet endroit magique ( je viens juste d'arriver wink  ), Il n'y aura que nous pour s'occuper de nous !

Aujourd'hui, il est inadmissible de risquer la prison pour consommation d'un quelconque produit !
Et il est temps de mettre le turbo en construisant des salles de consommation et en réclament une réforme de la loi de 1970 !!

Reckling.

Posté par : Recklinghausen | 28 octobre 2015 à  08:14

 
#3 Posté par : Mascarpone 28 octobre 2015 à  17:52
Je ne suis jamais allé en taule, je n'ai jamais braqué de grand mère, j'ai toujours bossé, je n'ai pas chopé de virus, tous le monde me dit que je ne fais pas du tout mon âge, je ne suis pas déprimé, j'ai fais très récemment  un bilan de santé et tout va bien.

J'ai connu l'héro à  15 piges, shooté juqu'a 23, sniffé ensuite, fais un break de 15 ans et suis revenu doucement à  mes 1eres amour venimeuses, avec lesquelles je jongle suffisament bien pour ne pas en souffrir mais au contraire m'éclater dans la vie sans besoin de gros moyen.

Bref je ne suis pas du tout ok avec ce misérabilisme qu'impliquerait forcément l'héro.

Le problème c'est l'usager, pas le produit.
Si tu le vis si mal, effectivement tu devrais tout faire pour arréter, mais sans trop attendre non plus d'une vie d'abstinence car tu risquerais de tomber de haut peut être.....

Posté par : Mascarpone | 28 octobre 2015 à  17:52

 
#4 Posté par : Mascarpone 28 octobre 2015 à  19:40
Et aussi, autre chose : J'ai rencontré des gens que je n'aurais jamais croisé plus de 2 minutes si je n'avais pas eu la vie que j'ai eu....Et rien que pour ça, je peux dire merci à  la came.

Ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas rencontré des gros connards, des ordures et des serpillières à  glaviots dans la came, on y croise de tout comme ailleurs, mais aussi des gens qui sont qualifiés "d'originaux" par une grosse frange de la population.

Et peut être la différence de ressenti avec toi thierry, c'est que moi je n'ai pas et je n'ai jamais eu aucune culpabilité vis à  vis de mes consos et très peu rapport à  seulement 2 ou 3 actes que j'ai commis autrefois parce que j'étais en galère et dont encore aujourdhui je ne suis pas fier (même si finalement ce n'était pas si grave comparé à  ce que j'ai pu observer chez d'autres).Ma famille est au courant de ma vie et les rares à  ne pas l'avoir digéré, pour moi, n'ont aucune importance, les cons je les laisse à  leur connerie.

Chez beaucoup d'usagers, je crois que ce qui les bouffe à  leur insu, n'est pas la came, mais la culpabilité qu'ils en ont....Un acte assumé vaut toujours mieux que le déni de soi....
Reputation de ce commentaire
 
Excellentes précisions. /Syam

Posté par : Mascarpone | 28 octobre 2015 à  19:40

 
#5 Posté par : Syam 28 octobre 2015 à  23:16
Thierry : "Hé oui ; on me l'a toujours dit..."

Les gens disent beaucoup de choses mais parfois ils feraient mieux de se taire.

Thierry, si la "vraie" vie était si "vraie" que ça, pourquoi l'aurais-tu fuie? Je ne viens pas dire que l'H c'est bien ou que tu as fait les bons choix, je m'en fous chacun fait ce qu'il peut. Mais lorsqu'on oppose de façon aussi manichéenne la vie avec drogue qui serait le mal et celle sans qui serait le bien, je me dis : voilà  pourquoi ces gens sont allés droit à  la dépendance : ils avaient une conception de la vie biaisée dès la base, une conception qui n'avait aucune chance de fonctionner et ce dès le début. C'est horrible de partir ainsi avec une idée préconçue tellement fausse qu'on est assuré d'échouer malgré toute la bonne volonté du monde sad Quelle tristesse! Voilà  ce que je me dis et je me dis aussi : c'est pour ça qu'ils ont eu besoin de la drogue à  ce point.

Ce n'est que mon sentiment, fais-en ce que tu veux. La vraie vie est pas un truc idéal dans lequel on fait toujours comme tout le monde et où on en est fier et heureux juste parce qu'on a fait comme tout le monde et qu'on a dit "je t'aime" aux gens qu'on aimait comme dans Walt Disney. Ceux qui croient ça se mettent eux-mêmes en situation d'échec programmé et c'est précisément là  qu'on se retrouve à  devoir fuir par n'importe quel moyen. L'H est sans doute un des plus directs! Dans la vraie vie il faut faire face à  notre ombre, à  notre imperfection, sans cesse. Tu crois que ta vie "normale" idéale, soit-disant "réelle" est la solution contre la fuite, alors que cette conception fantasmée d'une prétendue vie réelle où tout va bien est la cause même de cette fuite, parce qu'elle est moins réelle que tout en vérité! Elle n'est qu'un fantasme, et de tous les fantasmes c'est le moins réaliste qui soit! Ne vois-tu pas que c'est à  cause des mensonges de ce vieux fantôme qui hante l'esprit des gens angoissés que tant de gens fuient, dans la drogue, dans la violence, dans le suicide?

La drogue bien au contraire fait partie de la vraie vie avec ses ambiguïtés, ses mensonges, et dans laquelle chaque fois qu'on croit avoir compris, soit ça dure pas longtemps avant de se prendre une beigne, soit c'est qu'on est mort (même si on marche et qu'on respire encore). Bref pour moi tu idéalises comme le sauveur, le monstre même qui t'a jeté dans le gouffre. Il est effectivement temps à  53 ans de réaliser que ce sauveur fantôme de la "vraie vie" n'existe pas, qu'il a rendu malheureux des générations de camés. Il est temps à  53 ans d'accepter la vie telle qu'elle est, avec ses échecs, ses douleurs, ses ratages, ses vices et aussi ses plaisirs, ses beautés transcendantes, ses destins troublants. Avec ou sans drogue, peu importe, il est temps à  53 ans de vivre la vie telle qu'elle est au lieu de rêver à  la chimère mortifère d'une vie prétendue "vraie" et normale qui n'existe que dans notre fiévreux délire et qui n'a toujours apporté que le malheur.
Reputation de ce commentaire
 
Trés bien dit, le mal qu'elle fait cette chimère de la "vraie"vie! Mas

Posté par : Syam | 28 octobre 2015 à  23:16

 
#6 Posté par : guygeorges 29 octobre 2015 à  13:48

Chez beaucoup d'usagers, je crois que ce qui les bouffe à  leur insu, n'est pas la came, mais la culpabilité qu'ils en ont....Un acte assumé vaut toujours mieux que le déni de soi....

Très juste! Je pense que je suis l'extrême inverse de toi, a culpabiliser toutes mes prises à  outrance ce qui in fine renforce mon envie. J'ai surement cru inconsciemment que la culpabilité allais me protéger de l'abus. C'est une erreur^^


Posté par : guygeorges | 29 octobre 2015 à  13:48

 
#7 Posté par : Syam 29 octobre 2015 à  14:26
Oui Bijord, la culpabilité est une imposture : elle se fait passer pour la solution du problème alors qu'elle est la cause du problème.

Posté par : Syam | 29 octobre 2015 à  14:26

 
#8 Posté par : thierry97 03 novembre 2015 à  08:03
Syam ,

Merci pour ton commentaire que j'ai lu et relu avec toute l'attention qu'il mérite . Je dois avouer que ton analyse est pertinente et qu'après avoir murement réfléchi elle me touche beaucoup.

Le psychologue du CSAPA qui me suivait avait mis le doigt sur une cause possible de mon addiction qui rejoint en tous points ce que tu dis , la beauté des mots en moins car ton texte est superbe . En l'espèce il m'avait fait remarquer que ma consommation n'avait pour fonction de fuir la réalité mais de pouvoir l'affronter . Comme tu le dis il est temps a mon âge d'accepter la vie telle qu'elle est avec ses erreurs ,ses ratages ,ses douleurs  etc .... Avec ou sans drogue peu importe mais surtout sans culpabilité .

Je crois que si j'ai fantasme cette vie idéale c'est en partie a cause de mon enfance et de mon adolescence car j'ai vécu dans un milieu surprotège ou tout était simple ,sans échec et sans contrariété . Plus tard le choc avec la réalité a été dur à  encaisser et quand sont venus les premiers échecs , les premières désillusions je ne l'ai pas accepte .La drogue a été pour moi une façon de me voiler la face en n'ayant pas a admettre que je n'étais pas parfait , le plus intelligent, le plus beau etc..

Thierry97

Posté par : thierry97 | 03 novembre 2015 à  08:03

Remonter

Pied de page des forums