ré chute / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » blue pearl » 

ré chute 



Et oui de retour avec une rechute dans la codeine et en prime une dépression severes donc pour vous expliquez un peu je suis allez au centres des additions qui m'ont eu conduit vers un centre de la douleurs qui eux m'ont prescrit des patch de durogesic à  50 pour stopper ma prise de codeine alors au début pas de soucis et puis au fur et à  mesure du temps plus d'effet avec des problème personnel par dessus et me voilà  encore avec mes tubes j'ai donc décider d'appeler mon médecins traitant en lui expliquant que même sous patch je consomme encore et que dans ma tête rien ne vas plus donc pour l'instant je suis sous laroxyl 75mg depuis une semaine je doit donc le revoir et lui pense me passer sous  dicodin qui ferais office de substitution donc voilà  et j'aurais voulue avoir votre avis sur cette démarche et aussi concernant le laroxyl si quelqu'un connaÎt ou pas voilà  donc pour résumer je vous remercie d'avances 😢

Catégorie : Sevrage - 18 novembre 2014 à  17:54



Commentaires
#1 Posté par : Disturb 18 novembre 2014 à  21:48
salut Blue Pearl ,

juste pour te dire que perso je ne peux pas t'aider , attends d'autres témoignages.

Cependant je voulais te demander si tu pouvais m'en dire plus sur les patchs de Durogesic ...?

je ne connais pas du tout . c'est une sorte de "mini " TSO ?

Bon courage à  toi

Posté par : Disturb | 18 novembre 2014 à  21:48

 
#2 Posté par : sud 2 france 18 novembre 2014 à  21:49
le centre des additions??? 2+2? non je te charrie j'ai bien compris...quel age  as tu?? tu souffres de douleurs chroniques???

Posté par : sud 2 france | 18 novembre 2014 à  21:49

 
#3 Posté par : blue pearl 19 novembre 2014 à  08:56
Hello
J'ai 28 ans je suis atteintes de fibromyalgie depuis quelques temps les patch se colle et se change tout les 3 jours (libération continue fentanyl ) il y plusieurs dosage et c'est des ordonnances sécuriser moi il m'avait était prescrit en TSO justement et pour mes douleurs mais non j'ai ré chute voilà  si sa à  pue vous aider

Posté par : blue pearl | 19 novembre 2014 à  08:56

 
#4 Posté par : blue pearl 20 novembre 2014 à  19:36
Hello tout le monde
Donc me voilà  j'ai revue mon doc ce matin voici ce qu'il m'a prescrit pour limiter ou du moins essayer l'arrêt du d'afalgan codéine
Durogesic en patch dose à  75 sachant que avant il était à  50
Dicodin 2 fois par jours
Pas de changement au niveau laroxyl 75mg soir
Seresta 20 mg soir et où si stress angoisse etc etc Et ne pas dépasser 60 mg jours
A voir dans une semaine si je supporte
J'espère que ça iras au vue de ma fibro et de ma dépression severes j'ai connue le manque j'ai voulue l'année dernière tout stopper du jours au lendemain je ne veut pas repasser et ressentir ce que j'ai vécue l'an passer il faut vraiment du courage pour surmonter un sevrage seul et ( à  la dure ) j 'en félicités d'ailleurs ceux qui ils sont arriver bravo à  eux moi apparemment je n'ai pas cette force
Bonne soirée à  tous et courage aussi à  ceux qui comme moi essaye peu importe la manière

Posté par : blue pearl | 20 novembre 2014 à  19:36

 
#5 Posté par : Disturb 21 novembre 2014 à  07:34
salut Blue Pearl alors j'ai ene question , peu etre que je suis à  cote de la plaque , mais pourquoi ne pas te lancer dans un TSO sub ou Métha, à  plus ou moins court terme ?

Posté par : Disturb | 21 novembre 2014 à  07:34

 
#6 Posté par : blue pearl 21 novembre 2014 à  09:39
Coucou
Je l'avait demander et j'avais aussi rencontrer une addicto mais comme j'ai une fibromyalgie après en avoir discuter avec le médecin traitant celui de la douleurs et elle aussi ils ont conclue que dans mon cas ce ne serait pas une bonne solutions puisque il faut quand même traiter et soulager les douleurs
Voilà  tout
Merci

Posté par : blue pearl | 21 novembre 2014 à  09:39

 
#7 Posté par : noibé 21 novembre 2014 à  12:37
Salut
Le durogesic c'est en fait des patchs transdermiques de Fentanyl, voilà 
Amicalement

Posté par : noibé | 21 novembre 2014 à  12:37

 
#8 Posté par : blue pearl 21 novembre 2014 à  19:53
Coucou
Oui tout à  fait c'est du fentanyl
Transdermique
Sinon donc pour aujourd'huit comme prévue patch de durogesic à  75 et un dicodin ce matin et un le soir et bien pour l'instant ça vas j'ai pas toucher un d'afalgan codéine depuis 7 heure ce matin pas trop eu non plus d'effet de manque un peu angoisser quand mais je suis de nature assez sensible au stress donc j'ai pris 20 mg de seresta vers 10 heures et 20 mg à  18h et puis comme prévue le laroxyl 75mg soir depuis 12 jours j'espère que ça vas   allez
Bonne soirée à  tous

Posté par : blue pearl | 21 novembre 2014 à  19:53

 
#9 Posté par : blue pearl 22 novembre 2014 à  11:48
Coucou à  tous
Bon voilà  j'ai pris un dicodin et j'ai changer mon patch je me suis lever 2 fois cette nuits et ce matin je suis pas au beau fixe très triste peut être parce que cela fait deux mois que j'ai perdue mon toutou et du coup j'ai une folle envie de me jette sur un tube de d'afalgan codéine j'avais pour sale habitude d'en prendre 2 des mon levée pendant le petit déjeuner je me sens nul triste etc etc j'ai cesser aussi de travailler pourtant j'étais super active j'étais aussi modèle photos même sa je fait plus les douleurs plus la dépression et les galères qui s'enchaîne me rendent encore plus déprimé j'arrête pas de me dire mais pourquoi nous qu'est ce que j'ai mal fait comment j'en suis arriver là  Pourtant j'ai mon mari il voit mon état il me dit de prendre soin de moi de soigner qu'il est prêt à  assumer pour nous mais je me dit que je ne fait que l'entraîner dans la chute   j'ai eu de sale idée m'endormir et pas me réveiller et délivrer mon mari de cette foutue galère sa me ronge cette état de mal être traîne et traîne encore depuis maintenant un peu plus de 1 ans période où j'ai compris mon addiction j'avais arrêter du jours au lendemain pour ensuite apprendre qu'une intruse c'est invite madame la fibromyalgie dépression qui s'affirme aussi personne ne sait à  part mon mari ce qui ce passe et personne ne voit rien non plus pourtant c'est pas les signes qui manquent ce qui me fait me sentir encore plus mal ce peut d'intérêt à  mon sujet et notre situation qui n'est pas des plus faciles avec tout ça les reproches Enfin besoin de parler de vider de me confier
Merci à  vous et bon courage à  tous ceux qui comme moi traverse une mauvaise passe
Voilà  une bonne journée à  tout le monde

Posté par : blue pearl | 22 novembre 2014 à  11:48

 
#10 Posté par : blue pearl 22 novembre 2014 à  20:48
Bonsoir tout le monde
Voilà  deux jours que je suis mon traitement ce matin je me sentait pas bien niveau moral et ensuite ça aller mieux depuis hier je n'ai pas toucher  un d'afalgan codéine pour l'instant ça vas je n'ai pas ressenti de manque physique que ça continue je l'espère mais ça reste difficile quand même sur le plan psychologique de devoir casser cette routine que j'avais avec je démarai toujours mes journée par la prise de 2 d'afalgan codéine vivais mes journée par les prise et terminer mes journée aussi avec et partait toujours avec un tube une bouteille d'eau un verre pour en prendre elle me suivait partout 2 jours sans c'est peu mais déjà  bien
Merci à  tous

Posté par : blue pearl | 22 novembre 2014 à  20:48

 
#11 Posté par : blue pearl 23 novembre 2014 à  14:29
Coucou
Et voilà  une journée de plus c'est peu mais déjà  bien je ne ressens pas trop de manque physique l'envie y est quand même mais le moral ne vas pas trop on m'a dit que j'étais en dépression severes mais j'ai vue aussi qu'on pouvait avoir un syndromes déficitaire du coup je ne sais plus dans qu'elle cas je suis les choses qui me passionner avant je n'arrive plus à  les faire Je n'ai plus cette envie que j'avais cette force d'avancer avant j'étais une vrai pile je me suis petit à  petit isoler renfermer sur moi je suis devenue le parfait contraire de cette fille que j'étais il faut dire aussi que la vie n'est pas tendres avec moi et sa continue en plus de me renfermer j'ai arrêter de travailler mon corps et ma tête ne pouvais plus pour l'instant ce que je veux c'est allez mieux m'occuper de moi de gérer cette fibromyalgie me stabilisé au niveau de ma prise de codeine et d'avoir juste ce qu'il faut pour les douleurs  si déjà  ça j'y arrive le reste suivras pour reprendre une vie normal
Merci
Bon courage à  tous aussi qui traverse une mauvaise passe

Posté par : blue pearl | 23 novembre 2014 à  14:29

 
#12 Posté par : blue pearl 24 novembre 2014 à  16:01
Coucou à  tous
Une journée à  passer sans mes d'afalgan codéine je me suis lever 3 fois cette nuit toutes les nuit je me lève je fume clope sur clope moi qui n'était pas une grosse fumeuse et le matin dur dur je pourrait squatter mon lit jusqu'à  pas d'heures ce matin mon mari m'a réveiller 11h30 il me soutient il me dit que j'en ai besoin mais j'ai mal pour lui avant j'étais Wonder wonan je travailler poser pour des photo faisait du sport mécanique je m'occupais de moi a ce demander comment je faisait pour faire autant maintenant je suis une larves je dit mais part ne reste pas je t'apporte rien tu serez mieux avec une autres et etc etc
Aujourd'huit je suis abattue en plus 2 moi aujourd'huit que notre chien nous a quitter il nous suivait partout même dans nos galères quand on vivait dans notre voiture il était là  pendant 11 ans
Dépression severes ou syndromes déficitaire je sais pas quoi qu'il en soit ce mal être me ronge je n'était pas comme ça même moi je me reconnais pas mais quand sa vas disparaître que je retrouve cette fille
Bonne journée tout le monde

Posté par : blue pearl | 24 novembre 2014 à  16:01

 
#13 Posté par : blue pearl 24 novembre 2014 à  22:19
Hello
Aujourd'huit j'ai passé une journée à  rien déjà  plusieurs fois  dans la nuit je me suis reveiller et ce matin j'ai émerge à  11h30 heureuse sur mon mari m'a réveiller je suis abattue triste j'ai pleuré ce mal être qui me ronge j'en peut plus je suis exténuée rien ne fait envie quand est ce que sa vas s'arrêter je suis seul je n'ai que mon mari qui désespère de me voir comme ça j'ai de la peine quand j'y pense que je n'était pas comme ça avant
Bonne nuit à  tous

Posté par : blue pearl | 24 novembre 2014 à  22:19

 
#14 Posté par : noibé 25 novembre 2014 à  00:10
bonsoir
Je viens de lire tes posts et ils m'ont beaucoup touchés
Tu sais tu n'es pas seule ton mari t'aime et c'est lui qui t'aidera. Pour l'instant tu es au fond du trou mais avec du temps,de l'amour et énormément d'efforts tu retrouveras celle que tu étais avant,il faut que tu te forges un caractère dont la force te permettra de sortir la tête de l'eau
Je sais c facile à  dire, personnellement j'arrive pas a sortir de ma conso de drogue dure et la came c'est malheureux mais ça représente presque toute mon existence et ma manière de vivre
Pourquoi n'essayes tu pas un traitement antidépresseur ?ca pourrait t'aider,d'en parler avec un psy aussi peut être,perso j'y crois pas mais bon chez d'autres ça aide
Si tu veux discuter hésites pas a me MP,et surtout tiens bon les efforts que tu fais en ce moment paieront c sur!!

Posté par : noibé | 25 novembre 2014 à  00:10

 
#15 Posté par : Rirou 25 novembre 2014 à  08:11
Bonjour bleu pearl
Tes posts m ont aussi touché comme noibé, je t offre aussi mon soutien, tu n es pas la sème à  souffrir de cette saloperie de dépendance qui t as petit à  petit fait décrocher de la vrai " blue pearl" et de cette souffrance de ce sevrage. C est peut être bête mais de se dire qu on est pas la seule au monde à  surmonter toute cette souffrance quelque part cela réconforte. Après je trouve que tu es bien courageuse car tu veux te sortir de cette dépendance qui t a fait perdre pied car j ai bien compris que c est très dur pour toi de te voir diminuer et de ne plus reconnaître la belle et très vivante jeune femme que tu étais. Tu sais beaucoup ne font pas cet effort considérable que tu entreprends pour s en sortir. Surtout après comme toi ou tu sais et tu as pris on va dire conscience de ton addiction qui est depuis un an. La plupart se conforte et oublie ..... dans la prise du produit et s alarme quand justement ils ont pratiquement tout perdu.
Très sincèrement je pense que tu t y prend à  temps. Tu as certes perdu l entrain et la vitalité et j imagine bien comment tu étais. Mais tu n as pas encore perdu pied totalement. Tu as construit ta vie ( d après ce que j ai compris tu en as chier pour avoir tout ce que tu as aujourd hui) mais tu n as pas tout perdu. Tu as ton mari, un toit, de la famille sûrement. Tu es entouré et ÇA C EST PRIMORDIAL. Tu ne je penses pas réellement quand tu dis à  ton mari de te laisser... En tour cas il est la et aimant.
Ce que tu vis en ce moment dans cette période de sevrage c est tout à  fait normal. Tout le monde passe par la dans un sevrage, après tout le monde je pense la remarquer, tu as une sensibilité à  fleur de peau. Mais ta dépression est apparue pendant cette addiction? Ou ton orgie d activité avant cachait peut être déjà  une certaine fragilité que tu essayais de combler?
Alors quand tu as eu accès à  ces daffalgan  codéine pour ta fribo. Tu as vite saisis le pouvoir de l opiacé qu est ta codéine. Et les opiacés ont cet effet puissant d être comme ta meilleure alliés. Celle qui t accompagne dans chaque étapes de ta journée, de ta vie. Les bons comme les mauvais moment Et qui est sacrément fidèle au poste et sans faille.
Et surtout qui remplace tous les plaisirs et joies que tu pouvais avoir avant pour ne plus se limiter si qu plaisir de prendre ton comprimés.
C est fou quand on y pense. Je pense que ça doit vraiment être dur à  comprendre pour les autres. Ejpense que ces forums et tout ces gens qui partage cette sensation doit quelques part te donner une petite bouffées d air et te rassurer et ça te permet de t exprimer. Et oui tu n es pas seule et heureusement.
En tout cas tu as pris la voie de cette démarche du sevrage et tu as pris les aides que tu pouvait trouver. Tu as eu la bonne démarche.
Ton choix est de retrouver la fille que tu étais sans la codéine. Alors accroche toi. Tu vas y arriver. Plus les jours et semaine passeront et tu iras de mieux en mieux physiquement et moralement. Tu sais ta depression vient sûrement de ta prise d opiacés et de cette dépendance que tu n as pas vu venir. Tu passes par une étape normal du sevrage mais rassure toi ce n est qu une mauvaise passe. Tu ne vas pas rester ainsi toute ta vie.
Moi je te trouve courageuse.
Quelque part je suis entrain de vivre la même chose mais je suis plus loin dans le sevrage aux opiacés.
Suis partie à  1000 km de chez moi pour me sortir de cette dépendance qui l empêche d'avancer dans ma vie de jeune femme. Je suis sous tso métha. Les trois premières semaine j étais comme toi et s était interminable. Imatience, réveil nocturne et signe de léger manque ( pourtour sous métha et j avais augmenté dosage, jpense que s était un état aussi psychique) et dépression. Plus rien ne m intéressait enfin je te passe les autres états ... Toi même tu le vis! Et puis mon état à  commencer tout doucement à  s'améliorer pour continuer à  petit. Petit à  le retrouver et à  redécouvrir mes plaisirs d avant. Mais il y a une chose qui ne redeviendra plus comme avant. C est que laintenant j ai connue ( depuis 15 ans) les opiacés et leur pouvoirs.  C est dur. J au du mal à  me dire " plus jamais" c est comme ci je devais faire un deuil. Pourtant ce n est pas une personne ce n est qu une molécule. Mais elle m a accompagné dans 15 ans de la vie dans les bons et mauvais moment comme un chien fidèle. Mais je sais pourquoi je dois en faire le deuil et ici savons ce que nous avons perdu à  cause de la dépendance. Et toi blue pearl tu le sais et c est ça qui te motiver à  continuer et t accrocher. Donne toi cette chance de pouvoir décider de vivre sans.
Je suis maintenant à  deux mois sans came. Je veux m accrocher, je veux me redonner une vie correct et que mes proches redécouvre celle sue j ai toujours été même si pour l instant je ne peux pas les cours et cela pour longtemps. Je sais qu il me faudra au moins un an pour être assez solide pour pouvoir rentrer chez moi. C est un sacrifice mais on sait toute les deux qu on va en chier. On le savait quand on a entrepris de ne plus prendre. Alors aller on s accroche!!! Merde ça doit en valoir le coup!
Voilà  fais attention à  toi et soigne toi bien blue pearl

Posté par : Rirou | 25 novembre 2014 à  08:11

 
#16 Posté par : blue pearl 25 novembre 2014 à  16:32
Coucou
Juste avant de commencer je voudrais dire un grand merci à  Rirou et Noibe
Donc voilà  j'ai encore tenue mon lit ce matin mon mari me dit que si je dors autant c'est parce que j'en ai besoin peut être à  t'il raison je sais pas enfin moi en tout cas sa me fait culpabiliser ou est ce un effet du laroxyl oui car en effet c'est l'anti depresseur qui m'a était prescrit il y a 15 jours et qui pour l'instant m'assome me fait roupiller limite j ' hiberne mais toujours pas de mieux niveau humeur mental etc etc
Pour revenir sur ma conso Et l'adiction la codeine à  toujours fait partie de ma vie mon père en prenais et en prend toujours du coup elle était le seul anti douleurs de la maison et à  continuer à  me suivre quand je me suis émanciper une routine s'installe avec elle qui pour moi était normal sans savoir ce qu'il allez m'arriver des années plus tard ha si j'aurai sue
Donc je me retrouve seul la faute à  la vie qui ne m'a gâtée ou est moi qui attire la mauvaise chance enfin force de devenir un pilier l'adulte qui doit gérer un papa en prison et une mère encore une fois disparue de la circulation Partie une nouvelle fois en cure de désintoxication et HP et puis et la mon mari fait son apparition enfin un lueur de bonheur quelqu'un a qui m'accrocher ma sortie de secours mon tout mon évidence car oui il est évident de partir pour se sortir de ce drame familial
Je part avec lui c'est décider mais madame codeine aussi s'incruste
Boulot appartement enfin car avant on vivait dans notre voitures et notre bon vieux pépères pour nous tenir les pieds au chaud donc tout vas bien pour nous
Et puis un jours la vie me rappel à  l'ordre et touche à  mon plus beau cadeau de la vie mon mari viens d'avoir un accident de moto le sol se dérobé je tombe
Je suis partager entre chagrin colère et joie je dit souvent que ce jours la à  était le plus beau de ma vie tout simplement parce qu'il était vivant merci merci 
je me retrouve à  20 ans avec tout à  assumer et mon mari a m'occuper comme si je faisait un bond en arrière cela a durée 6 mois le temps qu'il se remette il avait subi une luxation avec déchirement musculaire et des ligament suivit d'une opération avec une rééducation et l'ami codeine qui vient aussi pour soulager ces douleurs mais lui n'est pas tomber dans son piège
je continue à  affronter la vie mais déjà  un mal être apparaît je quitte mon boulot pour ouvrir un camion pizza
tout vas bien je me la pète un peu j'ai 21 ans un homme que j'aime un appartement  je roule en allemande et je gagne bien ma vie mais peu de repos juste 1 jours par semaine 
allez on se la pète encore nouvelle allemande qui prend place dans le garage et la vie putains de vie mon amour foncé sur un arbre sur la route du boulot on sonne à  ma porte belle maman qui me dit c'est jimmy je n'en revenait pas non tu te trompés ça c'est déjà  passer rappel toi l'impression de déjà  vue je me retrouve encore une fois à  tout assumer en plus de mon entreprise je boss à  côté pour nous tenir à  flot la codeine fait encore son apparition mais encore une fois elle n'a pas reson de lui mais elle en a un sur les deux
Que je suis fatigué entre tout ça mon mal être devient plus grand encore je devient agressive rien ne vas personne ne m'aime personne ne fait autant que moi et pourquoi les autres y arrives et pas moi je fait une fixette sur les autres je suis de plus en plus mauvaise
J'ai 23 ans et dire que dans un an je serais mariée je continue je tient mon entreprise travail à  droite à  gauche et prépare ce mariage je m'épuise je sens que quelque chose vas arriver comme à  chaque fois que la vie me semble meilleur un soir un homme braque mon camion me le détruit volé ce qu'il y a à  l'intérieur et ça 1 semaine avant mon mariage les dégât son important j'y perd énormément mais comment faire une nuit au poste de police pour ma déposition ce sale type est quand même relâcher le dimanche
le 7 août jours de mon mariage petit mariage sans prétention peu de monde mais on n'y est arriver pas stresser non plus je fait pas partie de ces hystérique habiller en chamalow  je me languis de le voir tout beau dans son costard blanc enfin les voeux sont fait je deviens madame et madame codeine était de la partie
j'ai 24 ans reprend ma vie comme elle était juste mon identité qui change je me bat avec les assurances les impôt etc etc et une peur d'ouvrir chaque jour sachant qu'il rôde celui qui a détruit ce qui remplit mon frigo les factures s'accumulent et arriver Noël je ne peux plus je dit stoppé j'arrête une fin d'année difficile avec en plus la perte d'un bébé nous avons décider de ne pas mener cette grossesse au bout nous n'avons plus rien plus d'appartement plus d'argent plus de voiture vendue pour financer notre mariage et oui ces nous même qui avons payer 
autant dire que à  cette époque je prend un gros coup je m'effondre mais pourquoi nous pourquoi la vie continue à  s'acharner et maintenant mon amour je t'emmene dans cette vie toi qui ne mérite pas ça
je vais sur mes 25 ans je retournés la ou je bosser et je retourne chez mes parent je vis en Mobil home chez eux vue l'état de nos finances je prend sur moi et nous voilà  avec mon mari et madame codeine qui déménagé aussi et en plus je peux en avoir quand je veux j'ai juste à  demander à  mon paternel autant que mes parents ne sont pas des gens que j'apprécie mon père me prenais pour sa bonne m'avait interdit de voir mon mari foutue à  la porte menacée insultée et mère n'en parlons pas elle m'a me prenais pour sa banque comme mon géniteur d'ailleurs je ne sais lequel des deux et le plus mauvais tellement il y aurais de choses et anecdote à  leurs sujet
Et la c'est une descente dans un gouffre sans fond j'ai beau sourire essayer de m'accrocher mais déjà  rien cette envie et ambition que j'avais commencer déjà  à  s'evaporer
J'ai 25 ans je change de boulot mon contrat arrive à  fin je devient serveuse dans un petit resto de mon village et payer une misère pour le boulot que je déploie mais tant pis je veux quitter cette endroit où je vis je dit rien je boss et puis ces tout
j'ai 26 ans je m'épuise au boulot je boss le midi la nuit et re le midi qui suit je faisait jusqu'à  22 heures par Week end plus de vie je me coupe du monde forcément mes Week end sont absorbée par ce boulot qui j'espère me feras quitter mon mobile home
j'ai 27 ans toujours dans mon mobile home avec mon mari  mon boulot de serveuse et ma conso de codeine bien avancer et bien installer mon mal être ne fait que s'agraver et ma libido chute je me renferme et encore cette voie qui dit mais pourquoi moi pourquoi nous qu'avons nous fait est ce que un jours la vie seras belle avec moi je demande pas grand chose être heureuse avec mon mari chez nous je demande pas un palace je veux juste être chez moi avoir le frigo plein de la chaleur de l'eau et continuer mes passions que j'ai arrêter tellement je suis vide de sens
j'ai toujours 27 ans et je rentre à  l'hôpital en urgences mais qu'est ce qu'il se passe diagnostic une paralysie du colon mais comment et la on m'apprend que sa vient de la codeine (32 d'afalgan codéine jours) mais à  la grande surprise de tout le monde mon foie se porte à  merveille repars à  cette vie qui ne m'enchante pas mais pourquoi vous m'avez pas garder non je veux rester là  je n'en peux plus je veux pas retourner l'as bas car je ne considère pas chez nous de la une vrai descente je stoppé tout du jours au lendemain sans savoir qu'il ne faut pas procéder comme ça mais je le fait quand même je tient 3 long mois sans  rien une véritable épreuves physique et morales qui laisse des trace pendant ce sevrage je tombe enceinte je n''y était pas préparée pendant cette était la je me retrouve enceinte accro à  cette merde qui m'a bouffé le cerveau mais je craque je rechuté pauvre bébé dans quoi je vais t'embarque mon début de grossesse se passe très mal entre symptômes de grossesse décrochage et cette envie de dormir pour ne jamais me réveiller et oui faut bien le dire les suicidaires sont présente avec mon mari nous décidons encore une fois de ne pas mener cette grossesse à  thermes sans suit un chagrin rajouter à  mon mal être
je décide de prendre les devant allez je prend rdv au centres addicto puisque j'ai replonger et me fait des cocktails de codeine et tramadol
je rencontré donc l'addictologue on discute on fait un point mais quelque chose la dérange mes douleurs et ce que je lui décrit mon mal être aussi elle décide que d'abord je consulte un médecin de la douleurs car pour elle un substitue ou un sevrage en hôpital ne serait pas pour moi et elle veut avoir confirmation que mes douleurs ne sont pas aussi provoquer par autres choses
1 mois plus tard toujours sous codeine je rencontré un médecin de la douleurs on discute on discute encore me fait un examen et la on m'apprend que j'ai une fibromyalgie mais merde à  la fin pourquoi encore le médecin décidé qu'on se revoie mais veut faire un point avec l'addictologue pour voire ce que l'on peut faire pour moi il faut traiter et substitue en même temps je repars donc chez moi avec pour seul concignes de tenir un cahier et de noter chaque prise de cachet pour voir qu'elle dose je m'envoie
je reviens un moi plus tard avec mon carnet bien tenue bien détailler avec en prime mon humeur du jours à  la suite de cette lecture et après avoir discuter avec l'addictologue et moi on décide de me mettre sous patch de durogesic  (fentanyl ) dose en 25 je me sens soulager avec l'espoir que sa vas marcher je rentre l'as bas et commence le lendemain au début je supporte mais mon mal être persiste j'ai quand même repris le boulot mais sa ce passe mal quelque chose à  changer j'en prend plein la tête j'apprends par la suite que le bruit court comme quoi je me drogue que je suis une mauvaise fille et qu'on peut pas compter sur moi j'ai compris d'où sa venez ma mère qui boss aussi avec moi à  cette habitude de rabaisser de me faire passer pour ce que je suis pas d'inventer des choses et de monter la têtes au autres voilà  bravo l'amour maternelle mais ce n'est encore qu'une anecdote de ce qu'elle est capable
je continue à  bosser il faut bien avec mon patch mais je replonge je rebouffe du d'afalgan codéine en plus de mon patch je me sens mieux mais je décide d'arrêter de bosser il m'ont gonfler à  vécue leurs ragot et mensonge mais apparemment je parle contre des murs ils ont choisis leurs camps il paraît que je m'enferme dans les toilettes pour prendre ma dose que je monopolise les WC pour me defonce merci la génitrice
j'approche mes 28 je ne travaille plus plus envie sous patch de fentanyl à  gobé encore de la codeine mais c'est pas plus mal sa vas me permettre de me poser me ressentre prendre le temps d'en finir avec cette codeine qui m'appel
je retourne au centre je lui avoue que j'ai rechuté j'ai mal je prend une leçon de moral me fait taper sur les doigts et rien d'autre mais est ce qu'ils ont compris que je déraille je rentre l'as bas je n'y vais plus de toute façon rien ne vas
je passe à  la dose au dessus patch fentanyl en 50 au début comme la fois précédente je supporte et puis j'ai du temps je boss plus mais j'ai mal à  l'intérieur et mon corps souffre de ces douleurs chronique cette humeur changeante cette envie de dormir pour ne plus réveiller ne me quitte plus je fait ce que qu'il me plaît pour me changer les idées avec mon style atypique de pin up des années 50 les demandes de photographres fuse 4 shoot photo par semaine je suis flatter avec mon mari on s'éclate on a une passion commune le sport mécanique et une voiture pour faire du circuit on veut pas  s'en séparer on a trop ramer pour l'avoir et passer des nuit blanche dessus à  la retaper un rêve de gosse pour mon mari il mérite au moins ça mais mon état dépressif s'agrave et je replonge dans ma codeine c'est tellement facile d'en avoir les demande de photos sont nombreuse les défilé les parution aussi mais la fibromyalgie se fait sentir je cumulé les crises et encore une fois j'arrête mon passe temps du coup je m'enfonce
j'ai 28 ans je n'ai ni boulot ni chez nous ni voitures accro à  la codeine avec une fibromyalgie et une envie permanente de plonger dans un sommeil qui m'emporte
Je refait appel à  un médecin un médecin qui connais mon parcours et me connais depuis petite je suis très franche avec lui je lui dit tout avec cette honte de moi de lui avoue ma prise de 20 d'afalgan codéine par jours avec mon patch de fentanyl mais même avec tout ça je n'ai plus d'énergie je suis anesthésie à  tout les plaisir de la vie donner moi un coup sur la tête pour plonge dans un coma de 100 ans svp aidez moi délivrez moi je n'ai plus force et envie je veux rendre sa liberté à  mon mari que j'aime qu'il puisse se décharger d'une épouse qui n'est plus que l'ombre d'elle même il mérite pas ça et les galères s'accumule en plus de mon mal être maintenant nous sommes expulser on nous demande de quitter les lieux et notre bon vieux pépères notre compagnon de galères nous a quitter au bout de 11 ans tout s 'écroulé et moi toujours et en train de chercher un moyen d'arrêté
le médecin décide de laisser mes patch mais dose en 75 avec 2 dicodin par jours et du laroxyl 75mg encore une fois j'essaye mais j'ai plus l'espoir tout s'effondre j'en peut plus toujours la même résonance mais pourquoi moi pourquoi nous qu'ai je don fait je ne supporte plus le bonheur des autres pourquoi eux et pas nous quand je pense que n'ai jamais fait de mal qu'est ce que l'on a fait de travers pour en arriver là  est ce que cela en valait de se ruiner au travail de ne rien demander à  personne et mon mari dans tout ça mon plus beau cadeau de la vie je ne supporte plus de.savoir que on fond de lui il est mal qu'il se sent impuissant face à  ma détresse qu'il continue d'avancer de travailler et ne rien dire il a beau me répète que sa vas allez qu'on vas s'en sortir qu'il est là  et qu'il est prêt à  tout assumer à  assumer pour nous.deux qu'il m'aime que c'est pas une autre qu'il veut mais moi ne me force en rien comme quand le matin je dors jusqu'à  pas d'heure pour lui c'est que j'en ai besoin que je travail ou pas.pour lui sa change rien il veut juste que j'aille mieu mais avec tout ça je n'arrive plus à  remonter la.pente je me sens nul j'ai l'impression de rendre malheureux que rien de bon ne lui arriveras si il reste tout ça pour que vous me connaissait un peu mieux peut être que vous.aller mieux comprendre après cette longue lecture surtout que je n'ai personne à  qui parlait je suis.seul je n'ai que lui ma famille j'ai tirait un trait dessus les amies j'en ai peux et le peux que j'avais ne m'ont pas donner signes de vie et du côté de mon mari c'est pareil une famille pas présente pour qui nous a vont aucun soucis et que ce qui nous arrive on l'a chercher d'après leurs dirent puisque j'ai voulue me confier et c'est ce que l'on m'a répondue dure réponses quand on est déjà  au fond
merci à  tous désolé pour ce roman je comprendrai que vous ne lirez pas jusqu'à  la fin mais je voulais me confie l'écriture pour moi est plus simple que de parler
bon courage à  tous et prenez soin de vous

Posté par : blue pearl | 25 novembre 2014 à  16:32

 
#17 Posté par : mam221209 25 novembre 2014 à  19:43
Ta vie a été semée d'embûches c'est le moins qu'on puisse dire. Mais tu es jeune et, même si cela va te sembler dérisoire, tu as la Vie devant toi. Et tu as l'Amour avec un grand "A" de ton mari. Si tu savais combien c'est important !!! Je comprends que parfois, tu aies envie de tout arrêter mais ici sur ce site tu as trouvé des ami(e)s. Virtuelles certes mais, par expérience, c'est parfois très bénéfique.
Nous ne pouvons que te comprendre et vouloir t'aider car tu le mérites.
Ce soir, je ne trouve pas vraiment les mots qui conviendraient car je souffre beaucoup et essaie (je dis bien essaie) de ne pas craquer face à  la codéine qui ferait taire ces atroces migraines.
Courage Blue pearl ! Tu trouveras la voie de la guérison et retrouveras le goût de vivre j'en suis certaine.
Tu es une battante quoique tu en penses et tu t'en sortiras.
Gros et affectueux bisous de mam

Posté par : mam221209 | 25 novembre 2014 à  19:43

 
#18 Posté par : blue pearl 25 novembre 2014 à  21:43
Hello
Merci Mam
Je vais allez me coucher j'espère passer une nuit tranquille j'espère aussi que demain se seras mieux et pas me lever tard j'ai appeler mon médecin pour lui demander si c'était normal il m'a dit que oui et conseiller de prendre laroxyl plus tôt
En ce qui concerne les anxio  (seresta ) et mon somnifères  (mogadon) J'ai arrêter et je me contente du laroxyl du patch (fentany ) et du dicodin
Il m'a dit de continuer comme ça et de persister avec le laroxyl donc je continue et mon mari me dit de suivre mon traitement
La j'ai très peur car il s'en vas pendant 2 jours je vais me retrouver seul
Merci
Bon courage et bonne nuit

Posté par : blue pearl | 25 novembre 2014 à  21:43

 
#19 Posté par : blue pearl 26 novembre 2014 à  12:32
Salut à  tous qui vont passer par la et qui me suivent
j'ai très peu dormi disons  plutôt que je me suis contente de m'allonger à  côté de mon  douillet mari (mon nounours)
Hier j'ai appeler mon doc qui m'a prescrit le laroxyl en lui disant qu'il m'assome et me faisait roupiller genre j'hybernai et que mon moral n'était pas remonter ne serais ce que d'un millimètres et que je ne prenais plus de seresta plus de somnifères non plus juste le reste laroxyl le soir patch fentanyl dose 75 et 2 dicodin par jours
il m'a dit de persister avec le laroxyl mais de le prendre plus tôt et que pour le reste c'était déjà  bien
Je suis donc ces directives et aujourd'huit je me sens mieux j'ai un peu plus d'entrain pas fatiguer je pense moins à  mes d'afalgan codéine juste un léger mal de tête
J'ai voulue allez faire les course mais j'ai pas encore le courage de sortir pourtant c'est pas l'envie qui manque de sortir de cette environnement avec ces gens que je n'aiment pas enfin bon ha si j'aurai une baguette je ferais disparaître cas géniteurs de voisins ça doit paraître contradictoire ce que je dit vous devez vous dire mais si tu n'aime pas alors pourquoi rester
Ben oui vous avez raison mais pour l'instant ça nous ai impossible bien que d'ici l'été prochain nous devons quitter les lieux ordre de la commune ça ce n'ai encore qu'un périple de plus à  ajouter
Sinon et bien je n'ai pas tenue mon lit ce matin à  8h j'étais debout et à  10h30 j'étais prête même maquiller ce que je ne faisait plus depuis bien longtemps je me suis laisser aller je me négligé depuis que mon mal être rythme mes jours et mes nuits j'espère que la pin up endormie vas vite se réveiller par contre même si je n'ai plus d'activité je m'efforce quand à  tenir ce qui nous serre de toi et fait aussi en sorte que les repas soit prêt vue que mon mari est tout seul à  travailler
Bien que je ne soit pas fêneante en 11 ans de vie commune avec mes 28 ans c'est la première fois que j'ai arrêté de travailler pour l'instant j'ai encore très peur je ne sais pas combien de temps je vais rester comme ça mais j'aimerais dans un premier temps reprendre mes passion rejouer les pin up et après on verras la suite je pense que ça vas prendre du temps que je vais certainement traverser des haut et des bas dans ma lutte et je préfère pour l'instant me concentrer sur moi pour allez mieux j'espère pour peut être mieux rebondir Et retrouver enfin celle que j'étais apprendre à  vivre sans elle vous savez de qui je parle et peut être que la vie nous sourira
Bon courage tout le monde

Posté par : blue pearl | 26 novembre 2014 à  12:32

 
#20 Posté par : blue pearl 27 novembre 2014 à  12:01
Salut à  tous
Demain ça feras 1 semaine que je n'ai pas pris de d'afalgan codéine mais ça fait aussi 2 mois que j'ai perdu mon vieux pépères 11 ans qu'il partager nos galères et la mon mari vient de partir je suis seul jusqu'à  dimanche ap midi dans ce qui nous serre de toit avec la vue sur ces voisins que j'aimerai faire disparaître autant dire que mon moral est bien bas alors que hier j'étais mieux Et je ne peux allez nul part pour allez ou et je ne veux pas laisser ma petite chienne de 5 mois avec ces gens il vas falloir que je puise dans mes dernières forces si il m'en reste pour affronter ces jours et ne pas craquer à  la vue de ce tube blanc et rouge
D'habitude je ne pleure pas quand il part en viré il a toute ma confiance je ne suis ni jalouse et ni possessive mais la je le vis mal comme si je me sentait abandonner alors que non
J'espère que ces jours vont vite passer allez on craque pas j'ai ma chienne et ma minette pour me tenir compagnie et me faire consoler
Bon courage à  tous

Posté par : blue pearl | 27 novembre 2014 à  12:01

 
#21 Posté par : blue pearl 28 novembre 2014 à  13:17
Coucou tout le monde
Aujourd'hui 7 jours sans d'afalgan codéine je suis donc la prescription du médecin
Patch durogesic 75 (fentanyl )
1 dicodin matin
1 dicodin soir
75mg laroxyl à  17h
Mais à  l'heure où je vous écrit je suis en larmes effondrée seul mon mari étant partie pour une virée à  900 km
D'ordinaire cela ne fait rien c'est même moi qui lui dit mais vas y je suis pas de celle qui tienne leurs homme en laisse et puis je préfère le savoir à  s'amuser s'évader plutôt que le voir culpabiliser se sentir impuissant triste mal parce que si j'ai mal il a mal et j'ai encore plus mal de savoir qu'il a mal ce qui me conforte dans l'idée de dire qu'il perd son temps à  rester à  mes côtés depuis 11 ans que les galères s'accumule .....
Et ce matin l'expulsion des lieux de ce qui nous serre de logis se fait bien voir les travaux ont commencer une plage vas être aménagée pour les touriste juste pour infos je ne suis pas dans l'illégalité
j'ai souvent entendue dire la roue tourne on ne mérite que ce que l'on mérite avec la volonté et blablabla mais ai je méritée ça se mal être cette envie de m'endormir pour ne jamais réveiller d'avoir la sensation que le bonheur sourit aux autre que je ne serais jamais heureuse malgré l'amour de mon mari je n'ai jamais fait de mal ou alors inconsciemment j'ai du très top avoir le rôle d'adulte je le souvient d'avoir était balloter de chez ma grand mère a chez mes géniteurs d'avoir vécue dans la crasse de devoir ramasser ma génitrice du sol de la lavée de toutes les fois où j'ai était oublier à  l'école de ces mensonges de ce géniteurs violents par ces mots qui me répéter de ne pas pleurer chez nous on pleure pas pour ensuite en grandissant être à  leurs dispo la bonne à  coup de menace verbale pour me retrouver seul à  la rue à  devoir payé pour leurs faute pour entendre il y a peu que la situation dans laquelle on était nous l'avons créé
Donc oui j'ai baisser les bras je me suis battu pour survivre pourquoi pour mérite quoi cette état de mal être de ne pas savoir où on vas dormir d'ici peu vous croyez vraiment ce que vous dites avez vous conscience de mon mal être et que j'aurais voulue entendre autre chose mais comment expliquer ce qui se passe sa tête quand moi même je ne sais plus ce qui si passe combien de temps encore je vais ressentir ça 
Voilà  j'avais besoin d'aligner ces lignes
merci à  ceux qui passerons par la

Posté par : blue pearl | 28 novembre 2014 à  13:17

 
#22 Posté par : B-Life 28 novembre 2014 à  14:47
Salut Blue Pearl,

Difficile de trouver les mots pour te réconforter.
Et de toutes façon mes mots ne soigneront pas tes maux...
Je te lis, je te suis, et je prie pour que tu ailles mieux.
Tu as tout mon soutien Blue Pearl ne lâche rien j'espère sincèrement que le bonheur viendra à  toi et que trouveras aussi la force d'aller vers lui.

B-Life

Posté par : B-Life | 28 novembre 2014 à  14:47

 
#23 Posté par : blue pearl 28 novembre 2014 à  20:16
Bonsoir tout le monde

Pour commencer merci B-life et aux autres de me suivre
Aujourd'huit c'était crise de larme et cette voie dans ma tête mais pourquoi qu'ai je donc fait pour mérité ça mon mari mérite mieux
À qui ce confier dur aussi quand vous même vous savez pas pourquoi et par ou commencer
Je me suis toujours souciee de ce que les autres pensez de moi souciee aussi de leurs bien être et tout ça pourquoi Rien
Je m'était forger une carapace avec un look atypique pour pas laisser paraître ma fragilité une sorte de diversion regarde moi j'avais besoin d'un peu d'intérêt Mais attention à  ma carapace ne la brise pas elle me protège cache ce que je suis au fond une jeune femme fragile hypersensible et émotive elle cache mes blessure qui ne cicatrise pas si tu casse cette carapace il est facile de la faire tomber et il est très dur de reconstruire un adulte brise je te sourie mais à  l'intérieur je pleure crois tu vraiment que je suis cette jeune femme froide arrogante regarde mieux la vie m'a marquer à  vif par ces coup
elle cette amie je regrette ce que tu m'apporter force confiance et de l'énergie j'aurais pue déplacer des montagne sous ton emprise mais j'ai compris que tu me détruisait et pour l'instant tu y es arriver toi aider de certaine personne
Maintenant il est dur de refaire surface ma joie de vivre mon envie ma force ma volonté ont disparue je t'ai eu avec moi pendant plus de 10 ans malgré ce que tu m'as fait tu me manque je pense à  toi alors que tu es nocive destructrices je t'ai aimer mais maintenant je doit te dire au revoir et apprendre à  vivre sans toi puiser au fond de moi si il me reste un petit peu de force pour lutter 
merci à  tous

Posté par : blue pearl | 28 novembre 2014 à  20:16

 
#24 Posté par : blue pearl 29 novembre 2014 à  11:45
Coucou tout le monde

Pour aujourd'huit j'ai passer une longue nuit pas dormis et c'était pas l'envie qui me manquer du coup j'ai fumer clope sur clope et dévaliser mes placard hier j'ai pris le laroxyl à  16h30 et plus tard dans la soirée mon lit m'appel mais impossible de trouver le sommeil
Je ne suis pas spécialement fatiguer mais plutôt sur les nerfs ma génitrice est la à  hurlé comme une poissonnière
Mais sois dit parents sont séparées elle a fait ces valises l'an dernier et une  fois de plus sans rien dire à  personne mais elle vient souvent et toujours par intérêt pour foutre la M....... Et remuer la M. ........ Qu est ce qu'elle vas inventer ou me faucher Encore en plus de rien respecter rentre dans ce qui me serre de toi à  7 h du mat quand j'essaye de dormir pour demander des cigarettes Ou fouiller dans mes placards enfin sous ses airs elle cache bien des choses menteuse voleuse manipulatrice hypocrite et sournoise comme un cancer pourtant elle en a traverser un je l'ai accompagner à  ces rdv soutenue console dans cette épreuves et tout ça pourquoi encore une fois m'insulte me volé et raconter des choses fausses sur notre sujet Et le tout bien sûr en étant sous médocs complètement à  l'ouest
Et mon père qui lui n'a jamais un centimes me taxe aussi se sentant puissant car il a besoin de se sentiment d'être craint de tout contrôle étant plus jeune il m'a jeter à  la rue tout simplement parce que je 'n'obéisser pas et qu'il fallait me mater' il fallait que je sois à  son service lui faire le café le matin c'est lessive son sac la bonne quoi j'ai même pris un chat mort en pleine face la raison sa chienne que je n'avais à  son goût pas surveiller et qui ses jeter sur notre minette de l'époque qui a fini entre ces mâchoire
Après sa sortie de prison on est pas rester longtemps j'avais tout juste 17 ans il avait pris 9 mois mais bizarrement je revivez neuf moi sans eux sans lui je savais que quand il allait rentré la guerre serais déclarer puisque mon mari est rentré dans ma vie c'est peu dire à  sa sortie c'était répartie café lessives bobonne etc etc et puis un jours interdiction de voire mon mari on as pris sur nous et sommes partie sans rien dire enfin appartement boulot nous deux avec notre pépères
voilà  encore un petit bout de ma vie j'ai besoin De chasser ces démons peut être il y a t'il un rapport dans mon mal être peut être que ça m'a pousser à  continuer la codeine Je me dit que peut être avec un foyer stable j'aurais eu une notre vie ou suis je tout simplement de nature anxio dépressive suis je addict par nature est ce moi qui est provoquer tout ça Et toujours cette même question "pourquoi" est ce réserver aux autre le bonheur ???
Encore merci de me suivre

Posté par : blue pearl | 29 novembre 2014 à  11:45

 
#25 Posté par : Miss427 30 novembre 2014 à  07:45
Salut,

J'ai pas grand chose d'intelligent à  dire mais juste désolée.

Tu fais bien de vider ton sac, de mettre des mots sur ta douleur, ça gomme un tout petit peu, ça fait avancer. Je comprends tes interrogations mais comme tu disais plus haut, tu traverses une mauvaise passe, et quand tout s'accumule, qu'on est vraiment à  bout, c'est là  qu'on se relève sans même s'en rendre compte.

Le bonheur n'est pas réservé aux autres, le tien est peut-être tout simplement prévu pour plus tard. Tu as du l’apercevoir par le passé, le connaitre dans certains aspects de ta vie. Tu as ton mari, accroche-toi à  ce que tu as et à  l'espoir de jours meilleurs.

Continues à  te reconstruire, patiente encore...

Bon courage et prends soin de toi

Posté par : Miss427 | 30 novembre 2014 à  07:45

 
#26 Posté par : blue pearl 30 novembre 2014 à  11:25
Salut à  tous j'espère que vous passer un bon Week end

Merci la Miss
Depuis que je n'ai plus d'activité je me remet et remet beaucoup de choses en question J'ai besoin de mettre des mots de comprendre ce qu'il m'arrive le pourquoi du comment est ce que c'est moi qui est provoquer tout ça j'ai beaucoup de chose qui se bouscule dans ma tête Sur ma vie ce que je suis ce que je devrais faire etc etc mais comment faire par ou commencer il y a tellement de choses et de soucis à  gérer en même temps mais pour la première fois de puis 11 ans je m'arrête de bosser est ce que c'est mal de vouloir se poser pour réfléchir et en toute franchise je n'avais et n'ai plus la force pour affronter ces tourment mon Corp et ma tête se sont mis sur pose ....
Mais à  28 ans c'est triste d'être déjà  aussi abîmé blazer A te dire qu'est ce qui vas m'arriver encore sans espoir vider de tout et toujours ces pourquoi
Peut être  ai ce une période que doit traverser pour me trouver et repartir à  nouveau je sais pas
sur ces mots je vous laisse
courage à  tous

Posté par : blue pearl | 30 novembre 2014 à  11:25

 
#27 Posté par : blue pearl 01 décembre 2014 à  22:44
Bonsoir à  tous
Aujourd'huit je me sens perdue et me pose beaucoup de questions j'ai d'ailleurs ouvert une discutions sur decro sevrage et après dans la rubrique expérience pour avoir des avis et des e expérience pour comprendre ce qui m'arrive Et bien un peu d'aide car j'ai personne à  qui parler et je ne connais personne qui est dans mon cas
Je suis toujours autant déprimé malgré le laroxyl que je prend depuis 3 semaines
Je me sens nul je me reproche tout un tas de chose je n'arrive vraiment pas à  dépasser ça pourtant j'ai envie d'aller mieux d'avancer mais je suis bloquer avec ce mal être persistant renfermer sur moi et chez moi avec toujours cette envie de rien sauf cette envie d'aller mieux Qui ne vient pas
Je ne veux et ne peux rien faire je ne sors pas de chez moi alors que avant j'étais toujours en vadrouille je n'ai pas la motivation et j'attends tout les jours le soir même si j'ai des nuit agiter histoire de dire que pendant ces peu d'heures de sommeil mon esprit à  un petit moment de répit mais en même temps je pense au lendemain et je ne me languis pas de me réveiller sachant que je vais être toujours dans le même état et attendre encore une fois ce petit répit pour encore apreende le jours qui suit je suis la à  attendre une amélioration qui ne vient pas Prostré dans un coin avec ce mal être qui me ronge et qui me semble long une éternité
mais quand est ce que cela vas s'arranger je me demande même si je ne devra pas céder à  la tentation pour retrouver ma force mon ambition tout ce que j'étais sous son emprise avec elle j'étais forte j'avance j'avais envie de me construire un futur je m'aimais maintenant je suis l'ombre de moi même et dénué de sens et ne sais même plus ce que je veux et ce qui m'arrive tout ce bouscule dans ma tête et ça m'épuise tant de question sans réponses et problèmes qui ne se résous pas comme une voie sans issue
j'ai pris de la codeine pour mes douleurs et par la suite pour tenir le coup pour être à  la hauteur elle était mon AD ma vitamine je croyez en la vie je fonce pour assurer notre avenir je dormais peu et je n'était jamais fatiguer je relever les manche pour notre futur je me disait on vas y arriver nous aussi on auras la belle vie même en ayant déjà  des soucis j'arrive toujours à  m'en sortir j ' affronter
maintenant ce n'est plus le cas j'ai baisser les bras et rabattue mes manches mon état mental ne s'arrange pas en plus de m'auto mutilée psychologiquement qui ne fait q'agraver les choses et nos soucis de la vie qui s'accumule que je n'ai pas envie d'affronter je me dit pourquoi affronter depuis le temps qu'on essaye ça aurais du s'arranger l'impression de mettre battue pour rien puisque que on a perdue ce que l'on posséder et ce qu'on avait construit tout ça de perdue donc pourquoi me battre rien arrive c'est triste à  dire par dépit et ral le bol je reste enfermer à  attendre que ça passe puisque à  force de trop vouloir je subi défaite perte et chagrin sans rien avoir en retour j'arrête ça n'en vaut pas la peine autant ne plus rien faire et arrêter de m'épuise pour des choses qui ne vienne pas
quand je voie autour de moi que d'autres on tous ceux que je voudrais mais qui n'ont même pas fait ou déployer ce que moi j'ai du faire et sans rien faire ça me rend dingue de savoir que il ne mérite pas et que ce serait plutôt à  moi d'être la ou ils sont
C'est toujours pareil mais pourquoi eux et pas nous on dit la roue tourne mais la mienne a du s'arrêter ou tourne à  l'envers
je me dit que  c'était mieux quand je consommer j'ai presque envie de replonger une nouvelle fois
merci à  tous ceux qui me suivent vos messages me mettent du baume au coeur ça me touche beaucoup se soutient avec ce réconfort
Courage à  tous

Posté par : blue pearl | 01 décembre 2014 à  22:44

 
#28 Posté par : Fabrice 02 décembre 2014 à  14:53
bon courage je ne sais pas trop quoi dire, la depression finit toujours par passer et cela demande des efforts de rationalisation.
On va mieux quand on comprend ce qui se passe. Je me dis toujours que ce n'est que de la chimie, tout peut se rééquilibrer.

Posté par : Fabrice | 02 décembre 2014 à  14:53

 
#29 Posté par : blue pearl 16 décembre 2014 à  12:19
Coucou tout le monde
Et bien dans la tête sa vas toujours pas !!!!!j'en peux plus je sature j'ai mon visage qui me fait mal qui brûle comme si j'avais pris 36 gifles
Je suis épuiser de cette état qui me pèse j'ai beau me dire allez bouge mais rien je ne bouge pas plus les jours passent moins je bouge plus je pleurs et plus je veux dormir pour plus me réveiller .....
Consulter pas consulter je sais pas
Je pense que je devait déjà  être de nature fragile mais que ces années de codeine on masque depuis que j'essaye de réduire les doses mes souffrances et ma colères ressorts
Il m'arrive de pleurer jusqu'à  me taper la tête me boucher les oreilles et hurlé à  l'intérieur comme quelque chose devait sortir mais je me sens seul et personnes ne comprend mon désespoir la seul fois que j'ai demander une oreilles attentives j'ai en réponses
"Tu as créer cette situation et que j'avais grossis" ça m'a profondément blesser
Enfin bref je vais vous confier enfance peut être que cela permettra de mettre des mots ou un noms sur mon état psychologique très peux sont au courant de ce que je vais vous avouez
Et bien voilà  je suis née le 14 août 86 d'une mère de 19 ans et d'un père de 24 ans il paraît que j'étais désirait mais quelques années années après je passe moins de temps chez mes parents mais plus chez une grand mère paternelle et de plus en plus longtemps
J'ai fini après par être balloter de chez cette grand mère tyrannique grandissant sous ces ordres son esclave jusqu'à  moneyait le droit de manger et entre chez mes parents que je conciderer à  présent comme de simple géniteurs
J'ai du être l'adulte très top m'occuper de l'appartement de moi et de cette génitrice accro au médocs qui fait plusieurs TS et qui navigant entre HP et désintoxication sans succès
Je me souvient de devoir renter seul dans la nuit le froid le pluie tellement les doses était forte elle se réveillait pas pour venir me chercher à  l'école ou autres activités
Je l' à  retrouver étendue sur la moquette une clope à  la main baignant dans ces excréments et moi avec mon jeunes âgés je ramasser et la ramasser pour la laver l'accomplir à  son lit pour ensuite m'occuper de moi et de l'appartement car je vivais dans la crasse comment faire à  tout juste 13 ans
Certaine nuits je dormais à  avec  cette femme sale qui sentait la pourriture et dans un lit pourrit pour surveiller qu'elle respire
Quand à  mon géniteur absent la semaine juste la le Week end pour les facture assoir son autorité il fallait avoir peur de lui il faisait tout pour y arriver je devait être à  ses ordres il hurle casse insultes frappes cette femmes et pardonnez moi ce qui vas suivre la saute et satisfait ces besoins sur elle comme une vulgaire poupée gonflable sale qui ne se rend compte de rien sur ce lit pourrit tout ça sous mes yeux
Je me rappel aussi de cette fois où il lui a mit une armes sur la tête en me visant après apparemment ça le faisait rire de me voir courir et pleurer dans l'appartement et sa jusqu'à  mes 17 ans elle elle disparaît et lui rentre en prison Mais bizarrement je me.sens triste et en même temps libre
C'est cette grand mere tyranniques qui prend le relais dans cette triste vie
J'avais pas me droit d'aller à  l'école et même de travailler et le peux d'argent que j'avais il m'était voler ou je devais le donner à  ce géniteur en prison
Je travailler et vivais en cachette mais je devais rester chez ce géniteurs pour surveiller  et entretenir son domicile et surtout qu'il arrive rien à  son chien
Me voilà  sans rien juste une folle tyrannique et raciste qui m'appelai à  n'importe quelle heure pour la servir jusqu'à  appeler mon patron d'apprentissage pour lui dire elle doit renter elle as du ménages et des courses à  faire .....
il est arriver qu'elle vienne me  chercher en faisant une scène parce que je ne mettait pas plier à  ses ordres ..... garce qu'elle ai
Elle était aider de ma cousine elle aussi élevait par cette folle avec le même caractère
À cette époque je rencontré mon mari enfin une lueur de bonheur et d'espoir mais au début on se cache et puis quand mon paternel sort de prison je leurs avoue être amoureuse
S'en suit un calvaires menaces chantages insultes interdiction de le voir de sortir de tout sauf d'être leurs jouer leurs bonne
Mon mari a tenus il est par la suite venus habitait chez nous en imposant sa présence
Maintenant ils avaient 2 personnes à  tyraniser on a tenue 2 ans avec ces deux folles et ce malade les coups de sang insulte et compagnie était quotidienne
Mon géniteur me sortait du lit pour lui faire son lit son café son sac enfin tout .....
J'ai même un jours reçut en plein visage un chat mort que sa chienne avait bouffé et bien sûr c'était de ma faute j'avais qu'à  mieux surveiller
Pendant cette période ma génitrice refait surface en gardant ces bonnes habitudes en me volant ce que j'ai du mal à  gagner
Avec mon mari on vivait dans une caravane qui prenait l'eau sans chauffage et sans confort au fond du jardin et puis un jours on est partie ayant chacun un travail on c'est mis en cachette à  chercher de quoi nous loger et puis on est partie
À l'heure d'aujourd'huit je vois toujours mes géniteurs on a du retourner vivre l'as bas si vous avez suivie un peu mes périples sur le blog vous saurait pourquoi j'ai dut faire un retour en arrière
Enfin voilà  merci de pouvoir me confier Merci de le lire  merci de vos messages de réconfort
Bon courage à  tous

Posté par : blue pearl | 16 décembre 2014 à  12:19

 
#30 Posté par : blue pearl 17 décembre 2014 à  11:04
Rdv pris au centre des addictions le 5 janvier j'espère que cette nouvelle année me sera favorable
Courage à  tous

Posté par : blue pearl | 17 décembre 2014 à  11:04

 
#31 Posté par : blue pearl 22 décembre 2014 à  23:21
Salut à  tous
J'attends avec impatience le 5 janvier j'espère que enfin ce seras le début de la fin ......
Pour l'instant je consomme toujours du d'afalgan codéine malgré le patch avec 2 dicodin par jours je ne sais si c'est le dosage qui n'était pas bon ou si c'est moi qui est besoin de cette routine quoi qu'il en soit je n'arrive pas et j'en suis vraiment pas fier
Les fêtes sont la je balise comment je vais faire je n'ai vraiment pas envie de reveillonner pourtant j'aimerai au moins pour ces jours être bien pour mon mari
Mon morale n'y ai vraiment pas d'autant plus que je ne suis pas fan de Noël je serais une très mauvaise compagnie
Cette dépression me mine j'ai l'impression que tout le monde m'en veux que personne ne m'aime et que je n'intéresse personne est ce dut à  cette dépression et toutes ces année de codeine qui on masquée mon mal être ou suis je tout simplement comme ça ???
Je n'ai jamais eu confiance en l'avenir à  vrai dire c'est une chose qui me fait peur c'est certainement dut à  mon vécu et toutes ces batailles que j'ai livre sans rien avoir en retour tellement que maintenant je me dit que il n'y a pas d'issue pour moi pour l'instant j'en suis toujours au même point vivement le 5 pour savoir ce qu'il est encore possible de faire pour moi et me sortir de cette vie sous codeine et de cette dépression qui ne fait s'agraver
il m'arrive defois de regarder les plaquette et de me dire et si je prenais tous et si ..... enfin vous m'aurez compris mais je ne le fait pas peut être est ce que inconsciemment il me reste un tout petit peu d'espoir ou un manque de courage d'aller au bout
Du courage je doit en manquer puisque je n'arrive plus à  affronter un quotidien normale c'est à  dire dormir la nuit vivre la journée travailler etc etc métro boulot dodo sans cette l'audit codeine sans cette foutue dépression je veux bouger et non je reste la à  attendre que les journée se passe à  attendre et attendre encore une amélioration qui ne vient pas que faire quand l'envie n'y ai plus
Le matin .Je déteste d'une part parce que je me lève tard et d'autres part parce que je sais que je vais devoir me réveiller et me lever pour passer une nouvelle journée morose et arriver le soir je me dit une journée de plus et demain ça recommence
Enfin pour vous dire que je suis pas fier de ce que je suis
Merci à  tous

Posté par : blue pearl | 22 décembre 2014 à  23:21

Remonter

Pied de page des forums