sans zyprexa / Les Blogs de PsychoACTIF

sans zyprexa 



7 jours.
Ça fait 7 jours que je n ai pas pris de zyprexa.

En 1 semaine je n ai eu envie de pleurer sans raison qu une fois.

J ai beaucoup (mais vraiment beaucoup ) moins faim. Je retrouve des sensations de satiété. C'est agréable de ne pas devoir lutter en permanence pour ne pas s'empifrer

J ai perdu 1kg sans douleur.

Je n ai pas repris le sport, grosse fatigue le soir.

Quelques désordres intestinaux ; c'est comme si mes intestins se reveillaient. Du coup mon régime hyper riche en fibres pour éviter l occlusion intestinale est inadapté.

Je n ai pas eu de colère ingérable.

J ai continué avec ma psychologue hypnotherapeute emdr. On a faitv1 séance d hypnose. Dès que la sensation de tristesse à été évoquée, c'est le décès de mon grand-père alors qui est apparu. Je n'y avait pas pensé depuis des décennies.
A creuser.

Je n ai pas eu d impatience. Juste très chaud la nuit. Mais pas de transpiration intense comme J ai pu connaître avec le sevrage du solian.

Bref, 7 jours NORMAUX. Ça va. En tout cas pour l instant.
Mon mari reste attentif. Il est terrifié dune possible decompensation.
Moi je suis confiante. J y crois. Et je pense aussi que si je rechute je saurai me faire aider par ma psychiatre. J ai la chance que le pôle de psychiatrie de ma toute petite ville est moderne, et pas en sous effectif. Donc globalement la prise en charge est bonne.

A suivre

Bises Mia


Catégorie : Témoignages - 19 septembre 2018 à  21:51



Commentaires
#1 Posté par : janis 19 septembre 2018 à  22:13

Félicitations Mia!! Quelle semaine prometteuse ! Ça me fait plaisir de te lire comme ça !

J y crois très fort
Bisous
Janis


Posté par : janis | 19 septembre 2018 à  22:13

 
#2 Posté par : Zazou2A 19 septembre 2018 à  23:28

De bonnes nouvelles; ça fait plez!

Des Zoubi

drogue-peace

Zaz


Posté par : Zazou2A | 19 septembre 2018 à  23:28

 
#3 Posté par : Fluche 20 septembre 2018 à  00:17

Des bonnes nouvelles tout ça !


Posté par : Fluche | 20 septembre 2018 à  00:17

 
#4 Posté par : MIAOU44 27 septembre 2018 à  21:08

15 jours sans zyprexa.

Les diarrhées se sont calmées. Pas les nausées. Du coup J Ai perdu 2kg, ça c'est cool. Plus que 8 kg tongue
Mais très dur à supporter cette envie de vomir permanente.

Par contre grosse fatigue. Je suis très fatiguée. Tout le temps. Je n Ai réussi à aller au sport qu une fois en 15 jours.

Psychologiquement
Mitigé. Je me fais tellement chier au boulot. C'est le taf dont beaucoup rêveraient. C'est bien payé pour très peu de boulot.
Mais merde qu'est ce que je peux m emmerder.
J'ai été appelée par 1 chasseur de tête en début de semaine. Du coup ça foutu le doute. Moi qui me préparais à faire 1 boulot alimentaire pour essayer de stabiliser ma vie, ben on me fait miroiter un job épanouissant.
J hésite à postuler.

On verra

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 27 septembre 2018 à  21:08

 
#5 Posté par : Fluche 28 septembre 2018 à  10:18

Courage madame. Pour le sevrage physique ça va bientôt se calmer normalement. Et il faut t'habituer aux nausées permanentes, tu vas en manger pendant 3 mois dans pas si longtemps, en tout cas je l'espère ;-)

Concernant le boulot, je n'ai pas l'impression qu'un travail "plan plan", sans changements, soit vraiment fait pour toi. Il n'y a pas de CDD dans ta branche ? Je ne connais pas ta situation financière (notamment si ton mari a des revenus fixes ou si vous avez des grosses charges), mais perso j'ai bien apprécié la liberté de ce type de contrats pendant l’année et quelques où j'en ai fait (bon nous n'avions quasiment aucunes charges, et l'AAH de Monsieur nous permettait de nous retourner).


Posté par : Fluche | 28 septembre 2018 à  10:18

 
#6 Posté par : MIAOU44 28 septembre 2018 à  10:52

Nos revenus sont plus que confortable. Mon mari à 1 cdi avec un bon salaire. Mais c'est moi qui fait tourner la maison.
Je suis consciente de ma chance. D'autant que la vraie misère je lai connue.

A mon niveau les CDD n existent pas.

Mon insatisfaction n'était elle pas juste un symptôme du borderline ? Est ce que l arrêt du zyprexa ne fait pas ressurgir mon instabilité ?

C'est l'entreprise idéale pour fonder 1 famille. Je n Ai jamais aussi peu travaille. Les horaires sont compatibles avec ceux dune crèche par exemple.

Finalement ne suis je pas condamné à ne jamais être bien dans un job ?  Mon malaise grandit de jour en jour. Alors que sur le papier tout va bien.

Je ne sais pas. Je suis perdue. Je sens que rien n Est gagné pour que je sois équilibré.

En tout cas merci pour ton message.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 28 septembre 2018 à  10:52

 
#7 Posté par : Fluche 28 septembre 2018 à  11:50

Mia,

Et si c'est le cas ? Si c'est la faute à la maladie ? S'il ne faut "que ça", un métier stimulant et des changement de poste réguliers, pour que tu te sentes bien dans tes baskets ? Est-ce vraiment un problème, surtout vu la stabilité financière de ton ménage ?

Comme tu es encore en situation de sevrage et de retour à ton équilibre psychique sans substance, il me semble plus prudent d'attendre de voir comment ça tourne. Si tu te sens mal globalement, tu sais que tu as toujours la canne neuroleptiques à portée de main. Peut-être un autre, pour que ton projet bébé ne tombe pas à l'eau ? Et si dans quelques mois tu t'emmerdes toujours autant au travail mais que ça va bien par ailleurs, visiblement dans ta branche changer d'entreprise n'a pas l'air d'être très compliqué ^^ Tu pourras toujours changer à ce moment-là.

Bon courage dans cette période charnière,


Posté par : Fluche | 28 septembre 2018 à  11:50

 
#8 Posté par : Rick 28 septembre 2018 à  16:52

J ai beaucoup (mais vraiment beaucoup ) moins faim. Je retrouve des sensations de satiété. C'est agréable de ne pas devoir lutter en permanence pour ne pas s'empifrer

L'un des plus gros problème pour que les patients continuent ce traitement, là où l'on pouvait avoir pas mal d'effets extra-pyramidaux (alias les symptomes horribles des neuroleptique même si il y a pire et + anecdotqiue)

Le zyprexa (olanzapine) est pas mal pour ça, par contre ouille ouille ouille ? Hyperphagie?! sans compter que MÊME SI ON MANGE COMME AVANT ça fait grossir les neuros... -_-

Mon mari reste attentif. Il est terrifié dune possible decompensation.

Tu en as parlé avec le/la psychiatre? cela n'arrive [potentiellement] qu'aux psychotiques ou à tous? a mon avis c'est trop  tard pour décompenser à ce stade, nan? tu peux le savoir par les soignants? ça rassurera ton mari

et pour toi eh bien, tu as l'air de prendre tes marques, ça va prendre du temps ... et les nausées/vomissements plus rien?


Posté par : Rick | 28 septembre 2018 à  16:52

 
#9 Posté par : MIAOU44 28 septembre 2018 à  20:25

Une decompensation chez moi ça serait un retour en force des idées suicidaires. Avec un retour de l impulsivité me faisant passer à l acte sans y réfléchir. Genre sur un gros coup de tête.

Pour l instant ça a l air de tenir. Même si je supporte de moins en moins mon job trop chiant pour moi.

Questions nausées c'est loin d'être gagné. A chaque repas je lutte et la digestion est extrêmement difficile. Par contre les diarrhées se sont stoppées.

Les gros coups de fatigue sont un peu moins présents.

Le temps chez moi est un élément particulier. Je vais vite. Trop vite. Et du coup je parais impatiente. Donc j'espère aller mieux beaucoup plus vite que ces longues semaines.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 28 septembre 2018 à  20:25

 
#10 Posté par : MIAOU44 05 octobre 2018 à  14:37

3 semaines sans zyprexa.

-2.5 kg. La diminution continue même si ça s'est ralenti.

Mon job me fait de plus en plus chier. Au fur et à mesure des semaines, j'ai de moins en moins de travail. Et les trucs qu'on me donne à faire ne m intéresse pas.

Je ne sais pas si l entretien que j'ai passé va aboutir à quelques chose. Mais j'ai un sentiment d inutilité énorme. Mon poste ne sert à rien.
L absence de zyprexa ne change pas grand chose. Juste que ça se voit de plus en plus que je n'aime pas mon job. Mes paroles sont plus rapidement désagréables. Un petit reste d impulsivité qui me caractérise.

Mais globalement m'a vie ne semble pas trop impactée par l arrêt.

Les nausées se sont presque calmées.

A suivre

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 05 octobre 2018 à  14:37

 
#11 Posté par : MIAOU44 11 octobre 2018 à  21:12

1 mois sans zyprexa

J'ai vu ma psychiatre. Elle a été surprise que j'ai si bien géré l arrêt du zyprexa. Que je n'ai pas pète de câble. Que je n ai pas bouffe 3 boîtes de tercian.

Mon perte de poids est à 3.5 kg. Ça diminue,tranquillement. Sûrement.

Putain que ça va mieux physiquement !!!! C'est dingue comment on peut s habituer à souffrir physiquement.

Psychiquement ça a l air de toujours tenir.

Je ne suis pas enceinte. Enfin je ne crois pas. Mes règles sont pas comme d habitude (désolée des détails, mais c'est la vie!!). Si j'ai 1 doute je ferai 1 test dans quelques jours.

A suivre

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 11 octobre 2018 à  21:12

 
#12 Posté par : janis 11 octobre 2018 à  21:24

Courage Mia, tu tiens le bon bout.

Tu regagnes de la lucidité (ton boulot te fait ch...), Tu reprends ton corps en main, tu gères, c est formidable !

Le bb viendra. T inquiete pas.

C est vraiment bien de te lire comme ça.
Bisous
Janis


Posté par : janis | 11 octobre 2018 à  21:24

 
#13 Posté par : MIAOU44 11 octobre 2018 à  21:41

Merci Janis.

Comme tu dis, je pense tenir le bon bout.

Mon boulot me fait chier à 1 point... inimaginable. Du coup je postule. Pendant mes heures de boulot lol

Le zyprexa étouffait 1 peu mon ressenti. Me permettait de ne pas être vraiment la quand les choses deviennent complètement stupides. Sauf que la, je réagis. Je lutte pour ne pas tous les envoyer chier avec leurs procédures internes qui font perdre du temps aux salariés,  mais surtout de l argent à l entreprise. Pour rien.

Donc je ronge mon frein. Mais je le supporte plutôt bien.

À suivre !!!

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 11 octobre 2018 à  21:41

 
#14 Posté par : MIAOU44 22 octobre 2018 à  19:28

Presque 6 semaines sans zyprexa.

Pas grand chose de nouveau. Peut être un léger retour des idées noires. Sans être des idées suicidaires.

Pas facile de supporter un job qui ne me plait pas. Je sais que pour beaucoup le taf c'est juste un moyen de gagner de l argent. Moi j'ai besoin de me sentir utile. De donner du sens à mon boulot. De m épanouir par le travail.
Alors oui c'est très bien payé. Beaucoup trop par rapport à ce que je fais. Mais ça me suffit pas.

Du coup je fais de gros efforts pour ne pas les envoyer chier. Méchamment.

Je n en suis pas au point de devoir m arrêter. Bien que ça ne me derangerai absolument pas. Sur ce point j'ai beaucoup évolué en 2 ans. C'est une bonne chose.

On bosse toujours pour le projet bébé. Mais rien à signaler. Malheureusement.

Un point bizarre. Alors que ça ne m était pas arrivé depuis longtemps, j'ai fait un rêve que je reprenais de la codé. Que je retrouvais le doux cocon opiacé. C'est dingue après quasiment 1 an après mon dernier comprimé de paderyl.

A suivre

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 22 octobre 2018 à  19:28

 
#15 Posté par : guérir 24 octobre 2018 à  12:56

super content de ton évolution miaou44 je pense à toi, continue de donner de tes news...

je comprends ton ennui au taff mais dis toi que tu as malgré tout de la chance surtout si c'est bien payé
si ca peut t'aider: perso moi je bosse comme un taré des journées de 12 h et je n'ai parfois meme le temps d'aller pisser à part durant ma pause repas...obligé de bosser sur mes pauses du matin et dapres midi parfois, et darriver benevolement un peu à l'avance pour s'en sortir...et malgré cela je peux quand meme me faire engueuler alors que j'ai couru toute la journée...et pour gagner 100 euros de plus que le smic avec un diplome...mais bon dans ma branche cest partout pareil.


ce nest pas un reproche cest juste pour te faire voir le coté positif de ton taff ;-)

prends soin de toi smile


Posté par : guérir | 24 octobre 2018 à  12:56

 
#16 Posté par : MIAOU44 24 octobre 2018 à  21:30

Oui je sais que beaucoup seraient content à ma place
Sauf que moi je le vis super mal.

Mauvaise nouvelle ce soir. Ça me gave,  ça va nous mettre en difficulté financière. Rien d insurmontable, mais je suis lasse de toutes ces merdes.

J'ai connu les jobs où je bossais comme 1 malade. Jusqu a 20h par jour. La semaine, le week-end.
Mais la c'est l inverse. Et c'est pas forcément mieux. En tout cas pour mon moral

On verra

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 24 octobre 2018 à  21:30

 
#17 Posté par : MIAOU44 25 octobre 2018 à  19:57

Putain d émotions qui jouent aux montagnes russes.

Aujourd'hui ça va bof bof
Le boulot, le soucis financier et la relation avec mon mari qui se tend autour de la question du bébé...

Pris 1 par 1 , tout reste gérable.

Mais là,  ce soir, j'ai envie de disparaître. Partir. De cette vie, de ce monde. Je voudrais juste que tout s arrête. Que ça soit facile.
Mais même si c'était facile, pas sûre que ca me suffise.

J en viens à hésiter à reprendre mon  cher paderyl. Ce matin j'ai sorti une boîte (1 des rares qui me reste). Puis finalement je l'ai reposée. Parce qu il y a mon projet bébé. Ce projet est la seule chose qui se tienne entre moi et le cocon opiacé.

Alors ce soir ça sera tercian. Pour tenir une journée de plus. Pour ne pas tout lâcher.

Putain d émotions qui ne veulent pas se stabiliser.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 25 octobre 2018 à  19:57

 
#18 Posté par : Fluche 25 octobre 2018 à  20:25

Courage Mia. Même si je n'ai pas grande chose de constructif à dire, je te souhaite tout le meilleur.


Posté par : Fluche | 25 octobre 2018 à  20:25

 
#19 Posté par : MIAOU44 27 octobre 2018 à  11:23

J'ai pété un câble chez la psychologue.

La je suis aux urgences parce que je sens que je perds pied.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 27 octobre 2018 à  11:23

 
#20 Posté par : Fluche 27 octobre 2018 à  13:42

Bon, tu as su chercher de l'aide avant que ça n'aille trop loin, c'est déjà énorme. Tiens-nous au courant de la suite. Tu es à l'hosto où tu avais fait ton séjour la dernière fois ? Ils te connaissent ?


Posté par : Fluche | 27 octobre 2018 à  13:42

 
#21 Posté par : MIAOU44 28 octobre 2018 à  20:34

Bonjour

Je suis sortie des urgences avec une prescription de seresta. J'ai refusé l hospitalisation.
Du coup j'ai dormi tout le week-end vu que le seresta à 1 effet sedatif énorme sur moi. Ingérable à prendre en journée

Mais ça va mieux.

Je dois revoir ma psychiatre dans la semaine. J'espère qu'elle ne va pas insister pour 1 hospitalisation.

Ça fait chier cette rechute. J'ai pas envie de reprendre des neuroleptiques. Mais ça va être compliqué de faire sans.
Gros dilemme.

Je vais essayer de tenir avec  juste tercian + seresta le soir. Même si du coup ça va etre très compliqué de se lever le matin.

A suivre

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 28 octobre 2018 à  20:34

 
#22 Posté par : Nils1984 29 octobre 2018 à  01:31

Salut Miaou

j'ai voulu "intervenir" dans le blog deux trois fois concernant ce que tu nommes "rechute" mais évidemment je trouvais mes encouragements creux et limites risibles, parce que le zyprex je l'ai stoppé depuis précisément un an et deux semaines, ergo j'ai conscience de ce qu'engendre son arrêt
Alors oui, je crois que c'est possible, le lysanxia m'a permit de franchir le cap trois quatre mois, et j'ai décroché de ça aussi sans problèmes, même ayant été un consommateur de benzos à balle (je gobais les p'tits roses (bonbons seresta) comme des... ah bha ouai comme des bonbons et le valium, c'était pire (les p'tits bleus donc... sorry je fais dans la dérision incognito, ça apaise.)

Quels sont tes symptômes concernant ce pic de sevrage olanzapine ?
Dans mon cas le plus grand pic s'est manifesté en des visions franchement pas fun et l'impression évidement d'avoir subi un écorchement de martyr (mon esprit à vif... démultiplication irrationnelle des impressions de vie, exaltation mélancolique etc etc...)

je resterais à voguer autour de ton blog

Courage Miaou cool
à bientôt


Posté par : Nils1984 | 29 octobre 2018 à  01:31

 
#23 Posté par : MIAOU44 09 novembre 2018 à  18:10

Retour au zyprexa

Après une violente decompensation à base d idées suicidaires,  je me suis retrouvée 12 jours en HP service fermé. J'ai même eu le droit à la chambre d isolement...

Retour à 5 mg de zyprexa. Soit le double d avant l arrêt.... génial...

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 09 novembre 2018 à  18:10

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0