3 mois sans cannabis mais y'a toujours quelque chose qui subsiste. / PsychoACTIF

3 mois sans cannabis mais y'a toujours quelque chose qui subsiste.

Publié par ,
871 vues, 11 réponses
Xenomorph 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 26 Nov 2016
Messages: 16
Bonjour ,
ça fait 3 mois que j'ai arrêté le cannabis, je n'ai absolument plus l'envie d'en reprendre , j'étais dedans depuis mes 13 ans et j'en ai maintenant 31, j'étais devenu anxieux comme jamais !!!

J'avais même peur des gens , peur de sortir , peur de croiser un bête passant, l'impression que tout le monde parlait de moi ...
Les transport en commun fallait même pas m'en parler , si je montais dedans ... Crise d'angoisse assurée avec grosse palpitation et tout ce qui va avec ...

Bref là je vais mieux, j'ai même l'impression d'émerger, de renaître...
Mais il y a quand même un truc qui va pas ... Mon cerveau déconne grave ...

Genre c'est comme si je faisais de la bipolarité ...

Ascenseur émotionnel sans arrêt ... Je commence ma journée heureux puis je finit par chialer (ou l'inverse) ... Ou alors je me sens heureux et malheureux en même temps ... (oui ça parait fou mais c'est vraiment ce que je vis)
Mon humeur varie brutalement d'un instant à l'autre ...

Alors j'appelle tout ceux qui on connu l'addiction au cannabis pour me dire si ils ont vécu pareil, si il s'agit d'un véritable symptôme de sevrage ou si c'est moi qui ai un soucis.

Svp je cherche vraiment des gens ayant connu le sevrage cannabique ! Ne le prenez pas mal svp, mais évitez de répondre si vous ne l'avez pas vécu. Je ne veux pas du potentiel, je veux du vécu.

Voilà, j'espère trouver une réponse , après tout j'ai vu pas mal de gens avec un lourd vécu ici.

Je vous souhaite une bonne journée à tous et à toutes.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
7700
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6367
C'est clairement un PAWS (syndrome de sevrage prolongé). Mais, comme c'est un syndrome complexe mêlant le deuil du produit, des "manques de neurotransmetteurs" ou le retour des pathologies calmées par le produit, il me semble utile de consulter. Par exemple l'équivalent belge d'un  CSAPA français, où il y a des psychologues gratuits.

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … de_sevrage

Le PAWS peut parfaitement se constater après arret du cannabis

https://www.psychoactif.org/forum/t1577 … -PAWS.html

https://www.reddit.com/r/leaves/comment … _syndrome/
http://sunrisedetox.com/blog/2011/04/02 … -cannabis/
https://mentalhealthdaily.com/2013/03/0 … xperience/

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (18 décembre 2018 à  10:37)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
8500
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5374

ou le retour des pathologies calmées par le produit

J'ai arrêté de consommer pendant deux ans...
J'ai perdu... 24 mois.

Reputation de ce post
 
J'envie la maîtrise de ta conso. Moi jsuis binaire.

Just say no prohibition !

Hors ligne


cependant
sans remède
4710
Date d'inscription: 25 Mar 2018
Messages: 379
Blogs
Salut,

j'ai arrêté le cannabis après plus de dix ans de conso quotidienne.
Pareil que toi, l'angoisse, l’anxiété et la parano commençaient à devenir vraiment paralysantes dans ma vie. C'était un état permanent, pas spécialement après une taf, bref.

J'ai arrêté et...j'ai compris que ce n'est pas magique (le fait d'arrêter, je veux dire) !
Là ça fait un an et demi, ça va globalement bien mieux, mais comme toi, j'ai remarqué aussi des balançoires d'humeur bien fatigantes. Je n'avais pas ça en fumant.

Par contre, pour moi ce n'est pas forcément pendant une seule journée (bien que ça m'est arrivé aussi) mais plutôt avec des gros changement entre un jour et un autre.

Pendant ces mois sans, je me suis tapée des journées d'euphorie à balle, un peu comme si javais pris un gramme de speed à moi toute seule en une heure (ce qui finit pas être bien désagréable, pour moi et pour les autres !). Un état de fourmillement à cent à l'heure sans rien comprendre de ce qu'il m'arrive.

J'ai vécu aussi des moments d'effondrement total, mais à ça j'étais déjà habituée, donc ça ne me surprenait pas que la moindre contrariété puisse se transformer en fleuve de larmes, que je me sens tout au fond d'un trou de plus en plus profond. Ce qui m'a laissé perplexe ce que je puisse rebondir en un seconde de ce trou, me catapulter dehors, en fait ça va...et puis atterrir à nouveau sur mes fesses dans le gouffre.

J'en ai parlé vite fait à un psy, il disait que d'un côté les changements d'humeur c'est normal, ce qui ne l'est pas c'est quand on perd le contrôle (dans la dépression comme dans la manie) et de l'autre, les « toxiques » peuvent modifier l’équilibre du cerveau s'il y a des prédispositions à ça (réponse de psy, hein !!).

Donc, voilà, je ne sais pas en vrai quoi te conseiller, à part de faire gaffe aux « compensations » qu'on peut mettre en place. Moi, depuis que j'ai arrêté le cannabis, eh, bah, j'apprécie et je recherche les opiacés fois dix (histoire de me calmer un petit coup et de me mettre bien)...eh bah, ce n'est pas forcement une solution, donc attention...

Sûrement, trouver un professionnel compétent pour pouvoir en parler (et éventuellement mettre en place des aides médicales aussi si vous l'estimez nécessaire) ce n'est peut-être pas une mauvaise idée. Moi j'avais déjà un suivi psy, mais pas axé sur la conso, en vrai je n'ai pas tellement parlé de ça, mais ça fait quand même du bien !!

En tout cas, bon courage, il faut de la force pour tenir bon sur les montagnes russes, je t'en souhaite beaucoup !!

Dernière modification par cependant (18 décembre 2018 à  15:02)

Hors ligne


cependant
sans remède
4710
Date d'inscription: 25 Mar 2018
Messages: 379
Blogs
Salut

prescripteur a écrit

Le PAWS peut parfaitement se constater après arret du cannabis

https://www.psychoactif.org/forum/t1577 … -PAWS.html

https://www.reddit.com/r/leaves/comment … _syndrome/
http://sunrisedetox.com/blog/2011/04/02 … -cannabis/
https://mentalhealthdaily.com/2013/03/0 … xperience/

Ah, après lecture des liens de prescripteur je me pose une question :
mais si c'est bien reconnu comme PAWS (et c'est surprenant de voire la similitude de mon cas avec les autres !) quelles sont les solutions spécifiques à l'arrêt du THC ?

À part attendre, je veux dire (et perso, après un an et demi ça va mieux, mais quand même, puis à la base mon idée ce n'était pas arrêter pour toujours, mais bon voilà).

Sur le wiki, il y a une rubrique « Traitements », mais peu d'info sur le PAWS et cannabis (en plus je suis trop à l'ouest aujourd’hui, je ne vois même pas où pointent les références [29] et [30] de l'article).

Merci pour les informations en tout cas

Dernière modification par cependant (19 décembre 2018 à  13:13)

Hors ligne


DROGUOPATHE .fr 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 19 Dec 2018
Messages: 11
Salut
Alors moi j étais un gros fumeur environ 4a5grammes par jour de weed maison,et j ai arrêté 6mois pour cause de troubles mentaux (rien de bien méchant mais quand même )il se trouve que je n ai rien ressenti de particulier à part des difficultés pour dormir.je pensais que j allais galerer mais non.moi je doute qu il y a un syndrome de sevrage de type PAWS comme il y a  pour les opiacés et autres substances puissantes et addictives.(Après je peux me tromper ).Depuis,j ai repris et quelle joie de retrouver le médicament qui me va le mieux!!!médicament que je prend depuis l age de 14ans et j en ai 37 moins les 6mois.j ai bien aimé ce qu' à dit Mister no,tout à fait d accord j ai aussi perdu 6mois de ma vie.

Ps:désolé pour les fautes,ce n est pas ma tasse de thé
Amicalement,

DROGUOPATHE. fr

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
8500
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5374

Svp je cherche vraiment des gens ayant connu le sevrage cannabique ! Ne le prenez pas mal svp, mais évitez de répondre si vous ne l'avez pas vécu. Je ne veux pas du potentiel, je veux du vécu.

Perso, juste un sous dosage déclenche des symptomes de sevrage, en particulier le sommeil, je me sens agité, déprimé et un arrêt de plus de eux jours et je perds l'appétit.
Ma copine n'a jamais connu le moindre symptôme de sevrage...
Je fonctionne très bien avec une petite quantité de cannabis juste le soir.
Si je dois passer une formation diplômante ou intégrer un nouveau poste, je ne consomme que le soir, mais je suis plus confortable en général avec une dose 2 heures avant le taf et parfois une autre en pause entre midi et deux, mais je m'en passe très bien.
Le sevrage est difficile au début, puis passé le premier mois, j'ai trouvé ridiculement facile par rapport à mes craintes.
Reste que je préfère vivre avec, il n'y a pas photo.
Ma conso ne m'a pas empêché de passer l'équivalent d'un bac pro au cours d'une formation validée par le ministère du travail.
Mes collègues qui savent que je bénéficie d'une prescription médicale ont été surpris lors des tests de mémoire et en terme de résultats, j'ai terminé loin devant et obtenu une promotion avant la fin de la formation. fume_une_joint

Si l'arrêt du cannabis est trop néfaste, il reste la possibilité de travailler avec un psy sur le comportement et ré-apprivoiser le produit, voire l'utiliser dans un cadre de maintenance, avec bien entendu la RDR appliquée en l'absence de traitements.
La teinture mère est une super alternative à la combustion par exemple.
Ce qui a été capital pour moi, c'est de pouvoir choisir le moment et adapter ma conso à mes soucis de santé et à mes activités.
Je peux passer une semaine de fume intense en vacances et me contenter de peu le soir une fois le taf repris et donc une conso qui n'impacte pas ma vie.
Je veille aussi au dosage et à l'alchimie, si par exemple je dois être gérer des taches complexes, je ne consomme que 2 ou 3 heures avant de commencer le boulot.
Quand je dois gérer des taches moins complexes, je peux consommer avec moins de modération, mais le taf, c'est pas un super set an setting, même quand ma hiérarchie arrive fonfon en disant qu'elle rebondit drôlement sur la moquette le matin. fume_une_joint

Dernière modification par Mister No (19 décembre 2018 à  14:59)


Just say no prohibition !

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
7700
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6367

quelles sont les solutions spécifiques à l'arrêt du THC ?

Le PAWS est assez mal connu et reconnu. Et, en plus n'est pas systématique (comme le dit droguopathe). C'est comme le deuil. Certains le vivent assez bien et d'autres sont déprimés pendant des mois.

Et, en plus, il semble y avoir plusieurs composantes; donc le traitement doit s'attaquer aux composantes présentes = dépression, pathologie mentale sous jacente, fatigue etc..

Curieusement, beaucoup des symptomes ne sont pas spécifiques au produit (opiacés, BZD, THC) , et je pense qu'ils représentent plus un "deuil du produit".
En effet ce sont souvent des symptomes communs dans les deuils difficiles  (dépression, fatigue, sensibilité aux maladies).
Et les AD peuvent etre utiles quand le syndrome dépressif est "constant" (presque tous les jours pendant plusieurs semaines". A l'inverse la "simple" tristesse se manifeste par des variations importantes d'un jour à l'autre et, pour la plupart des experts, ne relève pas des AD.
Par contre il existe parfois des symptomes qui semblent plus spécifiques au produit.

Pour les opiacés il semble que de petites doses de TSO (Methadone ou Subutex) soient efficaces (quand ils sont nécessaires seulement, en fonction de la gravité du PAWS).
Pour le THC je crois que rien n'a été publié mais des témoignages montrent l'effet du CBD chez certains.

Et puis ne pas oublier, comme dans le deuil, les mesures "générales" , alimentation saine, accompagnement etc..
Pour les activités (loisirs, sport) les accompagnants tendent à "prescrire" trop vite ces activités. "Il faut( sortir, voir du monde". Les personnes endeuillées comme celles qui ont le PAWS doivent certes "sortir" mais à leur rythme.

À part attendre, je veux dire (et perso, après un an et demi ça va mieux, mais quand même, puis à la base mon idée ce n'était pas arrêter pour toujours, mais bon voilà).

Enfin, comme dans le deuil, en effet il faut savoir attendre. Ce n'est pas souvent ce que les gens désirent entendre mais cela veut dire que ça s'arrangera.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (19 décembre 2018 à  15:02)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
8500
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5374

Pour le THC je crois que rien n'a été publié mais des témoignages montrent l'effet du CBD chez certains.

Le dronabinol/marinol, THC de synthèse a été testé avec succès pour réduire les symptôme de sevrage et faciliter ce dernier.

Levin FR, Kleber HD. Use of dronabinol for cannabis dependence: two case reports and review. Am J Addict. 2008;17(2):161–164

Le sativex au ratio THC/CBD de 1/1 a été testé également en Australie si mes souvenirs sont exacts. Il pourrait être utilisé comme le subutex avec nettement moins d'inconvénients en cas de consommation exceptionnelle ou maitrisée.

Le CBD peut aussi être une aide en réajustant la fixation de nos endocannabinoïdes.

D'autres pistes sont en cours d'évaluation, mais avec un noid de synthèse dont l'usage me parait plus dangereux que les naturels.(molécule du ribomanant)

La piste des "amine d'acide gras" est aussi creusée actuellement.

Dernière modification par Mister No (19 décembre 2018 à  15:13)


Just say no prohibition !

Hors ligne


cependant
sans remède
4710
Date d'inscription: 25 Mar 2018
Messages: 379
Blogs
Merci pour les infos,

perso je trouve que le symptôme plus gênant dû à l'arrêt c'est les épisodes maniaques (ce qui ne m'arrivait pas avant, sauf quand je ne fumais pas pendant la journée et je me retrouvais pile électrique le soir en attente de mon premier joint), l'humeur changeante (ce qui me semble être aussi le problème de l'auteur du post) et la déception face au fait que, merde, ça suffit pas d'arrêter un truc pour que tout aille mieux  ??? (ah, si c'était si simple on serait pas là, je crois)

La déprime, l'angoisse et la parano étaient plus fortes avant l’arrêt, donc, pour moi, ça m'a fait du bien d'arrêter !

Je remarque après coup aussi une diminution du temps de sommeil (spécialement le matin), mais c'est pas plus mal forcement (si j'arrive à dormir la nuit...et enfin je peux vivre les matins !) et pas de diminution de sa qualité (déjà pas au top, mais voilà).

La théorie du deuil pour moi perso je ne sais pas si c'est ce qui colle le mieux, parce que d'une part je n'ai pas fait de deuil de la défonce du tout, de l'autre j'ai trouvé des bons substituts (bons, je dis pour moi, pas en général du tout), alors le cannabis ça ne manque pas forcément (et ça ne me fait plus du tout envie).
Ça m’allège un poids au contraire de ne plus fumer (par ex. pour la conduite et le flip des test salivaires, pour le fait d'avoir toujours teuch sur moi à cacher ou la terreur de rester sans).

Quant aux AD, mon psy a fini pour m'en proposer, mais vu que ni moi ni lui on était très chauds ça c'est pas fait (juste des benzo au besoin contre l'angoisse).

À propos du CBD comme solution contre le PAWS de THC ce n'est pas du tout un étude scientifique ce que je vais dire, mais du vécu sur du très court terme (donc potentiellement aléatoire).
Par hasard (et sans avoir lu les posts), hier j'ai essayé pour la première fois un e-liquide au CBD (dosé à 100mg)...je n'ai pas remarqué sur le moment d'effets calmants/relaxants ou autres, mais par contre ce matin ça a été horrible. Ça m'a rappelé quand je fumais des joints (mais que les mauvais côtés) !!
Difficulté énorme à me réveiller, tête dans le cul et manque de lucidité (bien différent du réveil cotonneux - pas forcément plus facile, mais bien plus agréable à mes yeux - des lendemains d' opiacés) : je perds mes mots, je n'arrive pas à comprendre quand on me parle, je suis à deux à l'heure, pas forcement de bon humeur du tout. Et je sens encore ce voile lourd...Donc certes, pas de manie, mais bon, à quel prix pour moi ?

Je ne crois pas que j'aurais envie de réessayer, malgré l'efficacité démontré par les scientifiques wink

Donc je reviens aux sages proposition de prescripteur : attendre...(et au passage suivre une psychothérapie aussi, essayer -chose pas forcément facile- de me faire plaise dans la vie, je fais du sport aussi, mais bon, je crois juste c'est une drogue comme une autre).

En espérant que la recherche soit plus le poussée possible pour arrêter (ça oui ! avec un sevrage brut même !!) de stigmatiser les UD et pour que on soit maîtres de nos vies, avec ou sans prods.

Dernière modification par cependant (19 décembre 2018 à  17:07)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
8500
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5374

Je ne crois pas que j'aurais envie de réessayer, malgré l'efficacité démontré par les scientifiques

Effectivement, vu les effets du cannabis sur toi, il parait plus sage d'éviter ces molécules.
Maintenant, au cours des études réalisées avec une prescription de cannabis thérapeutique, les effets secondaires d'une conso récré paraissent bien plus rares et parfois étrangement absents...

L’administration médicale de cannabis est associée à l’amélioration des performances cognitives et à des niveaux inférieurs d’utilisation de médicaments sur ordonnance, selon des données  publiées en ligne dans la revue Frontiers in Pharmacology.

https://www.frontiersin.org/articles/10 … 00355/full

je perds mes mots, je n'arrive pas à comprendre quand on me parle, je suis à deux à l'heure, pas forcement de bon humeur du tout. Et je sens encore ce voile lourd...Donc certes, pas de manie, mais bon, à quel prix pour moi ?

Tous ces symptomes sont imputables à une dépression également, même si l'effet du CBD sur le sommeil est courant.
Par ailleurs, pour ressentir des effets sur l'angoisse avec le CBD, il faut être angoissé à l'instant T.

Dernière modification par Mister No (20 décembre 2018 à  09:36)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Xenomorph 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 26 Nov 2016
Messages: 16
Waow les gars merci ! je vais prendre le temps de lire tout ça ! je m'étais absenté plein de trucs à faire ! Je vais bien prendre le temps de lire et éditer ma réponse ! merci déjà de votre participation !

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Centre de cure & SSR - Recherche d'un centre quelque part en France pour sevrage mais TSO
par Caedulis, dernier post 16 juin 2016 à  08:10 par Recklinghausen
  2
  8
[ Forum ] Après le sevrage - Abstinente mais toujours en recherche de "def": opiacés,benzos...
par Zizanie, dernier post 18 octobre 2018 à  21:23 par Zizanie
  11
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
28379 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
40327 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Gérer la descente de MD
    06 févier 2019Commentaire de Feusté (28 réponses)
     Forum UP ! 
    Descentes de + en + difficile à l’alcool
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Apres 16 mois toujours douleurs, fibromyalgie ou syndrome du post...
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Etude - Mélange antidépresseur + pregabaline (Lyrica)
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Mathio dans [Neuroleptiques...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Matériel nécésaire?
    Il y a 15mnCommentaire de azertyuiop98765 dans [Cocaïne-Crack...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Etude - Encore des connerie vehuiculer par les medias
    Il y a 28mnCommentaire de Albert Fish dans [Opiacés et opioïdes...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Expériences - Mort de l'ego, vos experiences
    Il y a 1hCommentaire de Ocram dans [Echanges entre profes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Première fois - Premier trip report ! Surpris
    Il y a 2hNouvelle discussion de TheMurkyOtter dans [Salvia Divinorum...]
     Forum 
    Dosage - Conseil dosage truffes high hawaiians
    Il y a 4hNouvelle discussion de Bigakultur dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Être RDR pour les festivals de plusieurs jours
    Il y a 4h
    1
    Commentaire de Shala dans [MDMA/Ecstasy...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Tabac à rouler Fleur du Pays depuis le paquet neutre..
    Il y a 5hCommentaire de Fleurdp dans [Tabac et cigarette el...]
    (9 réponses)
     Blog 
    Bonjour 2019 - Un mois de rechute après 8 mois sans coke
    Il y a 1hCommentaire de Ygrek dans le blog de EmmaMerlin
    (3 commentaires)
     Blog 
    Journal de cocaïné - La cocaïne et mon travail : bilan hebdomadaire n1
    Il y a 3hCommentaire de Ygrek dans le blog de Ygrek
    (5 commentaires)
     Blog 
    Le dessous des lignes
    Il y a 4h
    2
    Commentaire de Bootspoppers dans le blog de cependant
    (8 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 03:29
     PsychoWIKI 
    Etizolam, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Haupayy, Ozoriste, Dark29 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Trip report à L'amanite Tue mouche
    par Mrafton, le 15 Feb 2019
    Ceci est un trip repport sur un champignon la mama comme je l’appelle. C'était à un charmant festival de stooner qui se nomme Up in smoke. Le premier jour ,je rencontre des gens bien sympathiques ,vers la fin de la première nuit je rencontre un punk que je nommerai Jack pour son bien .Jack je l...[Lire la suite]
     6-APB, Amour souverain dans parure de Diable
    par Morning Glory, le 14 Feb 2019
    APOTHEOSE : L'expérience initiale Dosages : 30mg de 6-APB avec 1L de jus de pamplemousse rose ; + 40mg à T+ 1h45 ; + 20mg à T+2h15. Total=90mg Suite à une micro-aventure d’une semaine avec une très belle personne pendant laquelle je fis le plein d’affection, le jour de son départ sur...[Lire la suite]
     Syndrome post-hallucinatoire (HPPD)
    par Psychomaladif68, le 13 Feb 2019
    Bonjour tout le monde, J'ouvre cette conversation puisqu'il me semble que je vis depuis 4 mois avec le syndrome HPPD, Je vous mets au courant de la situation; Il y a 1 an, j'étais grand consommateur d'extasy (6 à 8 pills/Week-end durant 6 mois) En poursuivant sur mon abu de cartons (lsd), qui...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Un champi pour l'ensemble de la discussion. Boots. dans [forum] 6-APB, Amour souverain dans parure de Diable
    (Il y a 5h)
    Ty pour ton Tr ~MG dans [forum] Trip report à L'amanite Tue mouche
    (Il y a 7h)
    merci pour la precision ! dans [forum] MDMA effet ........zero
    (Il y a 17h)
    Très beau TR, Riche en enseignement. StuPanda dans [forum] 6-APB, Amour souverain dans parure de Diable
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums