Frere schizophrene et peur de le devenir / PsychoACTIF

Frere schizophrene et peur de le devenir

Publié par ,
463 vues, 2 réponses
Le Moribond 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 02 Nov 2018
Messages: 27
Salut tout le monde salut
Alors voilà j'ai un frère qui souffre de schizophrénie paranoïde, bien évidement c'est pénible pour le malade mais ça l'est aussi pour l'entourage.
Et il y'a une peur que je me trimballe depuis le jour où je me suis renseigné sur sa maladie et encore plus le jour où j'ai commencé à consommer différentes drogue.Cette peur c'est celle de moi même souffrir dans le futur de cette maladie alors je cherche un peu à savoir quel devrait être les signes qui doivent me mettre en garde, quel sont les mesures de précaution que je devrais prendre pour limiter le risque.
(et sinon question bonus vous avez une idée de comment faire pour communiquer avec lui en particulier quand il est en pleine décompensation, les choses à dires ou pas, comment lui parler de ses délires irrationnel etc)

Hors ligne


kameo 
Mi humaine mi animale
800
Lieu: Terre
Date d'inscription: 16 Mar 2012
Messages: 317
Blogs
Salut!

Mon frère est schizophrène et moi non, enfin pas à ma connaissance.

Sinon quand il délire soit 99% du temps je le suis, après c'est sûr que je m'investis pas plus que ça, j'ai mes problèmes à régler, et lui est bien entouré je ne m'inquiète pas pour lui en fait. Mais je le suis ou le conseille. Bon des fois il m'envoie des sms où c'est tellement incompréhensible que je ne sais absolument pas que répondre mais j'essaye de le faire quand même.

Au final le plus dur pour moi c'est de ne pas lui piquer quelques cachetons genre concerta et autres.

S'il est bien entouré tu n'as pas de raisons de t'inquieter et quant à toi franchement tu vois comment il est tu te sens pareil? Car moi pas du tout, mon frère n'est plus du tout là, moi si...

Take care

Kameo

Hors ligne


Chapizza 
Nouveau Psycho
France
400
Date d'inscription: 22 Dec 2018
Messages: 62
Salut !

Je ne sais pas quoi te dire quant à ta peur de développer ces troubles ; moi même ayant un oncle, deux tantes (et récemment ma mère...) diagnostiqués schizophrènes, je flippe aussi énormément à cause de mes gênes.

D'autant que j'ai une grosse tendance à être hypocondriaque, hypersensible, j'fais parfois des crises de parano aiguës où j'suis persuadée que mon chéri me trompe, ou encore que ma famille me rejette.

Après, schizophrénie, ou dépression/hypersensibilité, je ne sais pas...

Aucune hallucination il me semble, d'aucun ordre, donc pour le moment RAS.

Mais j'avoue que quand je consomme un truc, j'suis pas fière après, je flippe.

Donc impossible de t'aider de ce côté là !

Après, pour te poser le truc un peu :

mon oncle qui est très très sévèrement atteint : le seul de notre famille à n'avoir jamais pu bosser, fonder de famille... Ses seuls amis sont des fréquentations d’hôpital psy, personne n'arrive plus à le supporter. Certains de mes proches (que je ne considère plus comme "de ma famille" en sont même venus à être violents avec lui faute d'incompréhension.)

Il devient méchant, faut dire, ses délires de persécution vont si loin... Il pense qu'on lui veut du mal, nous entend dire des atrocités et a des délires de supériorité qui font qu'il est agressif envers nous parfois pour rien. Il a aucune notion de ce qui est normal ou pas. Ma cousine, chez qui il vit, a perdu un boulot à cause de lui : elle gardait des enfants. Quelle idée il a eu d'aller faire pipi dans le jardin (il avait à ce moment là peur des WC...) la petite a vu son bazar, elle l'a dit à sa mère, qui a faillit porter plainte et ne l'a plus jamais laissée à ma cousine.

A mainte reprises, il conduit son scooter sans casque (pour qu'on le reconnaisse, parce qu'il pense qu'il est célèbre), il a essayé de se suicider récemment parce que des voix lui ont dit qu'il allait faire du mal au bébé de ma cousine. Il a avalé une tonne de médoc, on l'a retrouvé dans une flaque de merde, de vomi pleine de sang... Ses murs en étaient recouverts, il se laissait pas approcher...

Il trouve toujours moyen de pas prendre ses médicaments parce qu'il pense qu'il y a du poison dedans, qu'on essaie de le tuer pour s'en débarrasser. Même si il est surveillé par les proches, quotidiennement, c'est à se demander si il se fait pas vomir.

A chaque fois qu'il est hospitalisé, il sort au bout d'une semaine : les médecins ne voient pas ce qu'il a comme problème, son trouble serait très léger, etc etc. Encore pas trouvé de traitement efficace...

Il se met en danger, après des années de soin, de prise en charge, de dialogue, d'hospitalisation, tout s'empire, s'empire... Parfois je le retrouve seul chez lui, Dire Strait à fond, entrain de pleurer, et il me demande de partir. Lui qui est déjà si seul.

Je suis la seule personne de la famille qui réussisse à communiquer avec lui, à le comprendre un peu, à vraiment échanger et me suis jamais disputée avec lui encore.

Mon seul conseil, essayer de le raisonner ne sert à rien ; c'est neurologique, si il entend des voix par exemple, tu peux pas le deviner, tu peux pas empêcher ça. Si il tient un discours incohérent, tu peux essayer de lui donner des arguments, pour le rassurer ou essayer de lui redonner les pieds sur terre mais, du fond du coeur, jamais avec violence.

Des fois c'est dur, je sais pas comment est ton frère, mais, des fois mon oncle me regarde de haut, éclate de rire, et me lâche un truc super humiliant... Là où tout le monde l'aurait incendié, baaah, moi je me contente d'en plaisanter avec lui. Lui montrer que c'est déplacé mais surtout lui montrer que je lui en veut pas A LUI. Parce que, faut pas croire, les schizophrènes sont pas cons pour autant, et ils sont très sensibles, et très intuitifs !

Utilisant des parties du cerveau qu'on soupçonne même pas, je pense que y'a pas que du mauvais.

Si tu savais le nombre de choses qu'il dit qui sont vraies et qui passent pour des délires aux yeux des autres...

Je tape la c, improbable pour mes parents etc tu vois, j'ai toujours été la fille sage de la colonie mdr !

C'est pas, mon oncle un jour (le seul de ma vie où j'ai été chez la famille sous c) qui me regarde, qui éclate de rire, et qui me dit "elle est bonne ta cécé hein ?"

WHAT ??

Une fois où, grosse prise de tête avec mon mec avant d'aller chez la famille : on ne montre rien, normal. Mon oncle qui me dit : "faut bien le traiter ton homme, sinon vous allez vous tuer entre vous, t'aimerais pas qu'il te tue hein ? Tu veux pas le tuer, si ?" euuuuh ???? Bizarre. Quand les autres m'ont dit qu'on avait l'air plus amoureux que jamais, mon oncle a décelé un truc.

Je sais pas comment, pourquoi, mais je suis sure qu'il y a une trace encore, de mon oncle qui dort quelque part. Même si quand je le regarde, c'est comme si il était mort, et parfois sa solitude lui pèse tant que je lui souhaiterai presque de partir, tant il a l'air triste et seul...

Donc, je pense que lui parler de ses délires, les reproches, les rejets, etc, quels qu'ils soient, sont à éviter le plus possible. Ca pourrait alimenter son délire de persécution au pire, et au mieux le faire rire à ton nez de façon abjecte si il est dans un délire de surpuissance. Donc, le mieux reste d'ignorer sa maladie autant que faire se peut...
* par ignorer, je veux dire : quand tu discutes. Faudrait pas qu'il forge son identité sur "sa maladie", après, faut pas le négliger non plus, si il a un traitement, éventuellement t'assurer qu'il le prenne correctement... voilà quoi.

J'ai l'impression que le sentiment de rejet (qui est déjà sous jasent avec les délires de persécution !!!!) les éloignent encore plus des autres et donc de la réalité.

Si tu peux lui donner la chance d'avoir quelqu'un dans son entourage avec qui il peut conserver une certaine complicité, à terme tu pourrai être le seul qui puisse le relier à ce monde, selon comment évolue sa maladie (sans vouloir t'inquiéter, mais il y a quelques années, mes schizos d'oncles et tantes et mère allaient encore très bien ! sad .)

Perso, je profite de ma lucidité, (de ce qui me semble en être !) je rationalise au max tout ce qui peut me sembler louche (peut être trop dans l'auto-analyse tellement ça me fait peur !) et si la maladie doit tomber un jour à cause des gènes, j'espère que mes proches seront partis avant, pour pas les faire souffrir.

Mais il faut savoir qu'il y a un gros facteur environnemental pour la schizophrénie, c'est pas JUSTE génétique !

« La science ne nous a toujours pas appris si la folie correspond ou non, au plus sublime de l’intelligence. »

Edgar Allan Poe

Ne t'en fais pas trop, profites de la vie, et si tu sens que tu as des fragilités psychiques suite à des conso, bah.. Adapte toi selon.

Perso le cannabis me fait tellement délirer, j'arrive plus à communiquer, j'me sens mal, je comprend rien, et je comprend mal. J'ai, pas des "hallus", mais grosses illusions, et des sortes de rêves éveillée très fort avec ça. Ça me fait tooootallement partir en vrille. Il suffit d'une latte sur un joint et j'arrive plus à organiser ma pensée.
-> donc j'y touche plus !

Je pense que si les drogues peuvent débloquer des pathologies, à mon avis elles arrivent pas non plus BIM d'un coup t'sais, y'a des signes précurseurs...

Après, franchement, ce qui me paraît le plus être proche d'un symptôme schizo (je suis pas psy hein, mais j'en connais tellement intimement...) c'est les hallus. Sensorielles, auditives, visuelles... Mais après comment se rendre compte que s'en est ! Mystère et boule de gomme, je sais pas.

Parce que les délires de persécution/toute puissance existent aussi dans les troubles maniaco dépressif/bipolaire et autres troubles de l'humeur.

Ma mère a toujours été soignée pour troubles maniaco/dépressif, avec des traitements qui servent aussi à atténuer les troubles de la schizophrénie... et voilà que depuis qu'elle avoue qu'elle pense que ses organes sont décomposés à l’intérieur d'elle, et qu'elle est vide dedans, ou qu'elle a un émetteur dans ce qui reste de ses poumons... Ils l'ont diagnostiquée schizophrène. Ils lui ont pas changé son traitement, juste la dose.... Donc à mon avis la médecine est bien loin de savoir comment gérer ça, déjà alors nous....

Je pense aussi que, les délires qui ont attrait au corps (impression d'injections, perte d'organes, vols d'organes, viols nocturnes par des entités etc.....) sont propres à ce trouble.

Mais comment savoir si on est un peu hypocondriaque et sujet aux troubles de l'humeur (ce qui est vachement vivable !) ou si on est schizophrène.... (dur...) franchement je pense que la barrière est fine, presque tellement subtile que parfois imperceptible.

La différence se fait peut être dans la cohérence des propos. Est ce que les sensations sont justifiées par un stimuli externe ? Est ce que les pensées sont logiques et compréhensibles par les autres ?

Je pense que, ces différence là sont quand même... Difficilement perceptibles, mais comprend pourquoi la drogue peut faire vriller.

Si un jour tu ressens un truc bizarre à cause d'un prod : garde en tête que ça vient du prod, et que c'est pas dieu, pas les martiens, pas Shakira qui manipule ta bile à travers ton esprit, mais bien ton mood du moment MDR et... ça va aller.

Si un jour tu commences à avoir des difficultés à penser et que tu t'en rends compte ; prends du recul et arrête toute conso, parle le plus possible à tes proches. Si les gens commencent à ne plus te comprendre, là t'as du soucis à te faire...

big_smile mais ça a l'air d'aller ! hihi

Le tout c'est de ne pas s'isoler. Garder la tête hors de l'eau, avoir toujours un taff ou des collègues, des gens à voir. La solitude, c'est la mort du cerveau et, j'avoue que depuis que j'suis au chômage je perd vachement "les codes" sociaux. Ca me fait peur.

Et tu vois la différence entre mon oncle qui est grave atteint et ma mère qui, 35 ans après le diagnostique de son frère commence tout juste à partir un peu en live : le fait d'avoir été entouré ou non. D'avoir eu des responsabilités, de s'être senti important pour les autres, pour la société. Comme si le cerveau avait un instinct de survie et se raccrochait aux branches quand il est obligé, tu vois ?

Ça guerrit pas, ça empêche pas, mais ça peut bien repousser et ralentir le processus à mon avis.

C'est bien connu que la dégénérescence cognitive (dans le cadre de pas mal d'autres pathologies) est accélérée par l'isolement.

Breeef, moi qui pensait ne pas faire un roman. (sincèrement j'ai essayé ! lol )

Bonne journée à toi, prends soin de toi et pour ton frère, y'a pas de traitement miracle, mais celui qui fait le moins mal est l'acceptation, la présence !

peace smile

Dernière modification par Chapizza (12 janvier 2019 à  10:51)

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Mon frère se droguait il ?
par soo, dernier post 20 septembre 2018 à  19:28 par soo
  11
[ Forum ] Frères et soeurs - Mon frère est accro au crack, comment l'aider?
par Courgette, dernier post 16 mars 2019 à  17:02 par Marla Singer
  9
[ Forum ] Frères et soeurs - J'ai besoin d'aide pour mon frère avant qu'il ne soit trop tard..
par Lalymay, dernier post 24 novembre 2016 à  01:52 par Acid Test
  3
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Nouveau fanzine Psychoactif : un article ou un dessin ?
    23 févier 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psycho...
    Il y a 6jCommentaire de Amethyste*9 (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c...
    08 mars 2019Commentaire de HAYKK88 (17 réponses)
     Appel à témoignage 
    Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (ju...
    Il y a 6jCommentaire de Sufenta (25 réponses)
     Forum UP ! 
    Market - MAJ - Les markets Scams et Trusted ?
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Expériences - Première expérience
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Iakov42 dans [Codéine et dihydrocod...]
     Forum 
    Drogue info - Peut-on retapé de l'acid aussi vite
    Il y a 21mnCommentaire de TheRealSlimShady dans [MDMA/Ecstasy...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Mon «TR» vnr sur le manque d'opiacés / métha
    Il y a 44mn
    2
    Commentaire de Wonderland dans [Méthadone...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Montée de tercian + panique
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de NMDA dans [Neuroleptiques...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Discrimination - Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    Il y a 1h
    8
    Commentaire de Marla Singer dans [Paroles de femmes...]
    (34 réponses)
     Forum 
    Comment reagir après une rechute
    Il y a 2hNouvelle discussion de atek dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage du zolpidem 10 mg avec substitution au diazepam
    Il y a 3hCommentaire de SarahS dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (29 réponses)
     Forum 
    Première fois - Première prise
    Il y a 3hCommentaire de krylone dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Set and Sitting
    Il y a 4h
    4
    Commentaire de roya dans le blog de PsychéLycia
    (7 commentaires)
     Blog 
    Trois journées de chemsex
    Il y a 4hCommentaire de roya dans le blog de Bootspoppers
    (4 commentaires)
     Blog 
    Sans titre
    Il y a 6h
    2
    Commentaire de Core a Corps dans le blog de Core a Corps
    (8 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 03:02
     PsychoWIKI 
    Salvia divinorum, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    atek, Photion, Bobgnouf, Q-rieux, roya, Chell, Ocram nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Comment parvenir à bien espacer les prises ?
    par Ezazel, le 22 Mar 2019
    Bonjour à tous, Je me présente, je suis un jeune parisien de 25 ans, boss dans l’univers du luxe, séropositif indétectable depuis 5 ans, accro au Crystal depuis 3ans, en fume (avec pipe). Je me souviens parfaitement de ma première fois, c’était avec un mec américain, on s’était vu po...[Lire la suite]
     Mémoires Acides - Timothy Leary
    par Cub3000, le 18 Mar 2019
    Un grand classique, l'autobiographie de Timothy Leary, Mémoires acides (Flashbacks en VO). C'est le témoignage fascinant, rédigé par lui même, d'un homme qui a consacré sa vie, renoncé à sa carrière de brillant chercheur en psychologie à Harvard, sacrifié sa réputation et même perdu...[Lire la suite]
     Mort de l'ego, vos experiences
    par Cub3000, le 01 Mar 2019
    Je pense pouvoir dire avoir vécu, sous LSD, trois ego death. La première fois, la plus brutale, due à un surdosage imprévu : Après avoir été englouti par un tunnel kaléidoscopique de visages apparu sur la pelouse où je me tenais, je me suis senti moi-même me fractionner en une infinité...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    +1 ... et +2 pour la nostalgie! Marla dans [forum] Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    (Il y a 3h)
    Merci pour ce (vieux) topic! Marla dans [forum] Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    (Il y a 3h)
    Grave avis partagé papyrus dans [forum] "Non à la drogue oui à la vie" me harcèle (?)
    (Il y a 4h)
    Un putain de classique dans [forum] "Non à la drogue oui à la vie" me harcèle (?)
    (Il y a 4h)
    Jamais tu iras en prison pour conso dans [forum] La sois disant légalité des Research chemical
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums