Mort de l'ego, vos experiences / PsychoACTIF

Mort de l'ego, vos experiences

Publié par ,
3890 vues, 42 réponses
Nimlo 
Je suis un poisson
France
200
Lieu: Paris centre où ça sauce pas
Date d'inscription: 12 Apr 2018
Messages: 76
Bonjour ou bonsoir.
J'aimerais recolter vos experiences a propos de "la mort de l'ego" vous savez, quand vous prenez une forte dose de psychedelic et que le monde n'est plus comme avant, tout parait plus lucide, plus comprehensible, meme apres le trip.

Attention, je ne parle pas du syndrome de depersonnalisation mais bien d'une experience appellé "la mort de l'ego" !

drogue-peace
Reputation de ce post
 
juste pasque le thème est très interessant !! pamplelune

Etre accro au tramadol ? C'est vraimment pas d'bole !
Prendre de l'héro ? C'est balot !

Hors ligne


Morning Glory 
Adhérent PsychoACTIF
8800
Lieu: AuRA
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 820
Blogs
Ohayou! ^_^

J'ai connu deux types d'expériences de mort de l'égo, et demi on va dire.

La première est celle des dissociatifs, commençons par ça. C'est le hole, quoi. Tout devient noir autour de moi ou presque, mes cinq sens freezent et je perds tout contact avec la réalité ET avec moi-même. Je n'existe plus, le monde non plus. Du coup viennent des pensées angoissantes comme: "c'est ça la mort?" ou "je vais rester ici pour toujours", bien que "ici" n'ai alors plus beaucoup de sens en soi. Et si ça dure suffisemment longtemps je peux finir par me prendre pour une sorte de déesse qui donne la vie ou autre, alors pourquoi exactement je ne peux pas en être sure... Mais j'ai une croyance qui fait son bonhomme de chemin dans ma tête, bien qu'elle n'arrivera sans doute jamais à s'imposer complètement faute de preuves concrètes: notre corps physique ne serait pas la seule chose nous maintenant en vie, et on ne disparaitrait ainsi pas complètement après la mort de l'envelloppe. Resterait à savoir ce que l'on deviendrait après notre mort, et puisqu'en hole je me pensais morte justement, couplé à la sensation mystique que me provoquaient ces prods, l'idée de créatures "supérieures" semble avoir tenté mon esprit.
En revenant j'avais l'impression d'avoir fait une découverte extraordinaire, percé à jour le but de l'univers, notre place dedans etc, l'illumination.
Puis bien sur, j'ai tout oublié.


Le second je l'obtiens avec des psychédélique classiques. Il est généralement moins impressionnant mais beaucoup plus agréable. Pour ma part je ne suis pas arrivée à une mort de l'égo totale avec des psychés, à me sentir complètement mourir contrairement à avec les dissos, et ce même à forte dose.
En revanche les frontières de mon corps se dissolvent fréquemment dans mon environnement, parfois je ne le sens même plus, et je ne m'identifie plus en tant qu'individu mais au tout, autour de moi. Je deviens alors le paysage, le monde.
C'est la définition au sens premier du terme d'"exstase", éthymologiquement parlant:

L'extase (du grec ??, « en dehors », et ?????? , « se tenir » : « être en dehors de soi-même ») désigne un état où l'individu se ressent comme « transporté hors de lui-même » caractérisé par un ravissement, une vision, une jouissance ou une joie extrême. L'extase peut être d'origine mystique ou survenir en d'autres circonstances.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Extase
Et là je ressens l'éternité, ou quasi-éternité à notre petite échelle humaine. Je sens que je ne suis effectivement pas cette envelloppe, pas que. Que tout subsistera à ma mort, moi y compris étant donné que je fais partie du tout, bien que sous une forme différente.
Cette sensation est bien entendu jubilatoire, transcendentale si j'ose dire, ce qui donna la définition actuelle d'"extase" je suppose, la joie et le plaisir au-delà de tout.
Avec une force à peine comparable car drastiquement plus faible, il m'arrive néanmoins d'obtenir le même genre de résultat en mindfulness.


Le dernier type d'expérience je ne peux pas encore bien en parler, je ne l'ai vécu que fugacement très récemment avec la Changa. Je ne sais pas si il y a beaucoup plus de choses à dire dessus, enfin de ma quasi-non expérience en tout cas heu, non^^ Je le comparerais à un hole, avec une sensation similaire mais sans tomber dans le néant, dans l'oubli absolu pour autant. Il y a tout un tas de visions psychédéliques déjeantées et réalistes à la fois qui se sont imposées à moi.
Etait-ce moins intimidant qu'un hole, je ne sais pas car certes c'était moins violent qu'une désintégration pure et simple du soi et parfois du monde (bien que je n'en étais pas loin, une dose plus forte doit pouvoir permettre ça), mais les dissos ont cet avantage de supprimer pas mal l'anxiété, de détendre énormément. Ils n'empêchent pas totalement d'en ressentir non plus, la preuve par mon expérience avec eux, mais le DMT au contraire, je l'ai trouvé assez anxiogène dans sa montée. Donc voilà pourquoi je le mets encore à part: je le trouve différent. Moins violent quelque part, beaucoup plus psychédélique, mais peut-être plus instable quant au bad trip.
Mais celui-là encore une fois, je n'en suis qu'aux portes: à prendre avec des pincettes, donc.


Dans tous les cas lorsque répétée suffisemment fréquemment (enfin sans abuser non plus bien sur), je trouve l'expérience profondément thérapeutique. Elle anesthésie un peu ma peur de la mort justement, puisque j'y suis plus ou moins confrontée. C'est un outil exceptionnel!

xoxo

Dernière modification par Morning Glory (14 janvier 2019 à  12:01)


Soutenez PsychoActif dans sa lutte contre la guerre à la drogue: cliquez pour adhérer à l'association! <3

Hors ligne


Yopski 
Nouveau Psycho
France
1700
Lieu: Centre
Date d'inscription: 06 Jan 2019
Messages: 103
Vaste sujet qu'est la mort ...

Je n'ai jamais vécu d'expérience qui me prouverait ceci ou cela mais je me renseigne sur les nouvelles découvertes : physique quantique, des particules, microbiologie, psychologie, neurobiologie, etc ... ce que certains appellent désormais "le subtil".
Je suis d'un naturel très "cartésien" (a+b=c), mais je dois avouer que le faisceau de présomption est de plus en plus fort sur un "après".

Un scientifique dont j'ai oublié le nom a dit : "Plus je comprends la science, plus je crois en Dieu" ... Le mot "Dieu" restant à définir pour ma part ... Ce que je comprends dans cette petite phrase, c'est que les lois physiques sont tellement belles et pures qu'elles ne peuvent pas être le fruit du hasard ...

Un doc que j'avais bien aimé sur la mort : Et si la mort n'existait pas

Je pense que certains prods (Ayahuasca par ex) peuvent amener à un état modifié de conscience et permettre de "passer" certaines barrières et voir le monde autrement. Un peu comme dans Matrix quand Néo découvre que la réalité qu'il croyait vraie n'est en fait qu'une réalité virtuelle imposée à tous les humains par les machines.

Le plus tard sera le mieux, mais bizarrement, la mort ne me fait absolument plus peur, et savoir qu'un jour, je découvrirais ce nouveau monde est franchement excitant ... Mais pas tout de suite, c'est chouette de vivre ici, la terre est belle, et il y a des molécules sympas à découvrir ... (Avec modération bien entendu tongue )

Dernière modification par Yopski (14 janvier 2019 à  13:52)


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5900
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1345
Blogs
Moi j ai l'impression d'avoir atteint une forme de mort de l'ego avec l heroine.
J ai d'ailleurs commencé à rédiger un tr là dessus. Il faut que j y travaille encore.
Sujet important en tout cas.

Faire des photos, des messages (no overdose-Chemsex-RDR). Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

En ligne


Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
9100
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1237
Blogs
Bonsoir,

Pour ma part je pense avoir vécu une destruction totale de l'ego à la suite de la consommation de San Pedro.

Pendant plusieurs heures j ai totalement perdu tout ce qui faisait sens à la vie, je ne savais même plus ce que ça voulait dire être un un être humain, pas d'angoisse de vie où de mort car pour mourir ou vivre faut bien être quelque chose...

Tout c est déchiré autour de moi, le mur, le plafond, le sol, des espèces de galaxie ce sont formée autour de moi et soudain le lit c est refermé sur moi et puis plus rien... Je suis quoi? j etais quoi ? Rien... Mais c est quoi rien?

Ce fut une nuit très très longue...

Ocram

Hors ligne


Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
3500
Date d'inscription: 06 Feb 2019
Messages: 93
Blogs
Je pense pouvoir dire avoir vécu, sous LSD, trois ego death.

La première fois, la plus brutale, due à un surdosage imprévu : Après avoir été englouti par un tunnel kaléidoscopique de visages apparu sur la pelouse où je me tenais, je me suis senti moi-même me fractionner en une infinité d'éléments kaléidoscopiques, fractals. Du centre du "kaléidoscope-moi" est apparu une lumière, à la fois très claire, et très douce. Je ressentais un appel à m'abandonner à cette lumière, à la laisser m'envahir entièrement. Mais simultanément une très forte angoisse, car s'abandonner à cette lumière me semblait signifier mourir. Tant que je résistais, l'angoisse me rongeait, expérience très pénible...Puis soudain : le lâcher prise, l'abandon de moi-même dans la lumière, la mort de mon ego, la fusion. Un sentiment de paix, de joie et de douceur indescriptible. J'étais la totalité de la lumière. Puis de là, je me suis senti à nouveau divisé en deux entités, qui en fait étaient mon père et ma mère, en train de me concevoir (de faire l'amour donc, oui je sais il y a du freudien là-dedans). Là il y a eu une explosion de plaisir, et je me suis senti renaître, apparaître au monde. Expérience de mort et de renaissance.

La seconde fois, pendant un festival techno en Italie. Là je ne peux pas dire que j'ai perdu la notion de "moi-même", par contre tout ce que je pensais être en tant qu'individualité autonome, indépendante, m'apparaissait soudain ne faire qu'un avec tout le mouvement de l'univers tout entier, avec toutes les harmoniques du cosmos. Je découvrais, en moi, toute la mémoire collective de l'humanité et même du vivant, toutes les danses de la matière, je n'étais séparé de rien, et, partant de là, l'idée d'un ego existant indépendamment du tout m'est apparue comme absolument absurde. Là j'étais capable de dire "je", mais ce "je" n'était qu'une expression parmi toutes les autres, de la totalité présente en chaque partie.

La troisième fois, chez-moi en compagnie d'un ami : allongé sur un matelas, soudain je me suis senti "fondu" dans tout ce qui m'entourait. Je n'étais plus capable de dire où je commençais et où je m'arrêtais, j'avais la sensation d'être le matelas, d'être les murs, d'être tout ce qui m'entourait...L'expérience a ensuite évolué vers une forme de conscience globale, cosmique, similaire à celle expérimentée en Italie.

Ces expériences ont radicalement changé ma compréhension du monde, de l'univers qui m'entoure et de mon lien avec lui.
Reputation de ce post
 
Merci du partage des ces expériences avec des bons mots !
 
Merci du partage
 
C'est bien écrit et bien décrit ~MG
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
J'arrive en retard, mais super bien décris et condensé _Nikka

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Topic vraiment intéressant. Ça me passionne.

J’aimerai bien que l’on développe cette notion d’ego-death qui me travaille depuis longtemps. J’ai bcp de questions sur ce concept.
Je réfléchis à tout ça au propre et j’essaie de vous faire part de mon ressenti et de mes questions d’ici peu. D’ici 10, 15 J, je devrai arriver à pondre qqc de potable.

Dernière modification par bloodistory (21 mars 2019 à  07:15)


Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


Rick 
Modérateur
18211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1743
Blogs
Avec la salvia j'y suis arrivé une fois, avec la kétamine en IV une vingtaine environ.. j'ai arrêté de compter.

Dans mes visions la mort est juste l'arrêt de mon esprit, de mon individus. Puis je me dilue à nouveau dans le reste des choses et je n'ai plus la capacité de penser comme un être humain mais comme une sorte de machine ultime, des milliards de fois plus puissante que moi.

C'est un peu comme si on jouait à un jeu et là au lieu d'être un petit bonhomme dans l'écran, on sort de l'écran et on devient le joueur. Quand je suis dans cet état j'aime bien voyager , créer des choses, détruire d'autres choses, voir les limites du monde et s'apercevoir qu'il n'y en a pas. Car autant nous on est régit par le réel, par des lois physiques, autant dans l'imaginaire tout est possible. Les "sentiments" sont beaucoup plus intenses et j'ai une impression de contrôle absolu.  C'est plutôt chouette.

EN VACANCES *yaay*
SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes + modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Merci, c’est super tout ça.

Je réfléchis à une trame pour aborder la question de l’ego-death.

Ça se met en place doucement dans ce qui me reste de cerveau thymergisé en ébullition. Lol.

Je pense qu’en guise d’introduction, il est nécessaire de faire une mise au point épistémologique sur le concept d’ego.

Sinon, on risque de pas s'entendre, de ne pas parler de la même chose et donc de ne pas se comprendre fume_une_joint

L’ego, c’est quoi ?

Ensuite, on pourrait examiner ce qui peut entraîner des perturbations du fonctionnement de cet ego. Modifications, perturbations voire dissolution, en phase ultime.

Après distinguer les modifications et les mettre en relation avec les différentes classes de prods.

Vous direz ce que vous en pensez mais je trouve que les produits entrainent respectivement des modifications particulières : les disso, à mon sens, n’agissent pas sur l’ego comme le LSD, les mushs, la salvia, la DMT...

Donc, peut être essayer de cibler les effets relatifs aux différents produits.

Sachant qu’ils sont aussi déterminés par le dosage, l’accueil qui leur est fait, le cadre, le S&S quoi, et aussi bien sûr, par toutes les variations et particularités humaines inter-individuelles et structurelles.

On peut poser l’hypothèse que nous sommes tous dissociés de façon unique et pas toujours reproductible.

Alors, si ça vous branche, envoyez tout en vrac, on essaiera d’organiser ensuite.

Voila, y’a du taf sur la planche.

Dernière modification par bloodistory (22 mars 2019 à  11:13)

Reputation de ce post
 
Aaaaah ça philosophe, j'aime ;) / Cub3000

Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


Macroscopie 
Voyageur du temps
601
Date d'inscription: 26 Apr 2018
Messages: 322
Pour ma part j’en ai eu deux. Une mort de l’égo sous LSD et une autre à la Changa très violente.

Sous Lsd en festival, prise d’un 180 mics à jeun de +12h, je drop et 5 putains de minutes après j’ai deja des hallu, c’était la deuxième fois que j’en prenais, imaginez la surprise hyper angoissante, heureusement qu’il yavait mes amis pour me surveiller. C’est le seul trip à l’acid où j’étais complètement OUT. Mangez toujours bien avant chaque carton !

L’autre ego-death à la Changa à été plus violente que celle à l’acide x)
Le seul TR que j’ai écrit ici.
Grosse erreur de dosage ~100mg, dans ma chambre tout seul, et ben sur une 60aines de sessions je n’ai JAMAIS eu un trip aussi violent de ma vie, même toute substances confondues même mon premier trip aux champis a 2,5g a été plus cool.
Celui là ma vraiment marqué par ses VISIONS HYPER RÉALISTE.
Peur et pleure mais avec le recule, BONHEUR !!
https://www.psychoactif.org/forum/p4057 … 14-10.html
Reputation de ce post
 
Très bon rappel

En ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Super vos témoignages.
Un grand merci.
Je peux même pas vous offrir un champi vert.
J’ai épuisé mon quota pour aujourd’hui. Mais le coeur y est.
Et c’est du top !

Merci Macroscopie de nous rappeler que, parfois, l’ego-death n’est pas du tout un « moment » de bonheur ou d’extase.

Je suis le premier à l’oublier, certains jours.
Et ça craint.
Il ne faut surtout pas oublier que ce genre de trip peut s’avérer totalement traumatisant.

Dernière modification par bloodistory (21 mars 2019 à  14:24)


Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


Rick 
Modérateur
18211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1743
Blogs

bloodistory a écrit

Merci, c’est super tout ça.

Je réfléchis à une trame pour aborder la question de l’ego-death.
Ça se met en place doucement dans ce qui me reste de cerveau thymergisé encore en ébullition. Lol.

Je pense qu’en guise d’introduction, il est nécessaire de faire une mise au point épistémologique sur le concept d’ego.

Normalement on commence par définir le sujet au début du topic mon coco.

les disso, à mon sens, n’agissent pas sur l’ego comme le LSD, les mushs, la salvia, la DMT...

Tu m'étonnes, les visions sont différentes, les produits ont des "personnalités" différentes...


Perso pour commencer, je pense que se voir mourir ce n'est pas une équation sans ego, au contraire il est au centre de la vision. Ce serait plutôt la partie après cette mort , celle où vous n'êtes plus là, où il est =0 ou presque. Après il y a la partie où l'on revient.

Donc on peut en conclure que c'est en trois phases, éventuellement?  Du coup ton sujet est sur la phase où l'on meurt/disparait?

Cela peut être compliqué avec la salvia ou la  dmt car c'est des produits relativement rapides. Et c'est déconcertant. Sortir, détruire, recréer, en quelques temps. Mais au cœur du trip le temps peut être perçus radicalement différent donc bon.

Mourir dans un trip peut être "traumatisant" si on a peur de la mort intensément et ce n'est pas pour moi une étape obligatoire, on peut tout simplement sortir de son corps et laisser une coquille vide. Ce que je trouve étrange c'est que lors des "projections" parfois je pars avec des fragments de moi même, parfois non. C'est pour ça que j'aime les k hole, en général je reste sur le quais wink et c'est plutôt fascinant d'expérimenter des visions psychédéliques intenses sans se trainer un "boulet". Par contre au niveau du "travail sur soi" c'est le néant absolu, j'ai jamais rien appris ni évolué avec ce type de vision où j'étais absent.


EN VACANCES *yaay*
SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes + modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Tu as raison et je m’en excuse.
Mais j’ai réfléchi à cette question sur un mode un peu associatif.
Donc les idées me sont venues comme ça, pas nécessairement dans l’ordre.
Désolé pour le coté brouillon, j’essaierai de faire mieux la prochaine fois.

Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


Morning Glory 
Adhérent PsychoACTIF
8800
Lieu: AuRA
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 820
Blogs

L’ego, c’est quoi ?

Bein je dirais l'ensemble des fonctions permettant de te définir comme un être à part entière, vivant, séparé du mur que tu regardes par exemple. Je pense qu'il est une partie de la conscience qui contribue à te faire savoir que tu existes.

Cela peut comprendre les fonctions proprioceptives et du toucher, la vue si tu te regardes, mais aussi un ensemble de congitions: tes pensées, tes souvenirs tes valeurs tes goûts, tout ce qui va servir à te définir en tant qu'être en fait. Je trouve que l'égo englobe un panel de fonctions relativement larges pour fonctionner.

Cela dit c'est ma définition perso, selon ma logique. Je n'ai pas fait de recherche pour la poser^^


Ensuite, on pourrait examiner ce qui peut entraîner des perturbations du fonctionnement de cet ego. Modifications, perturbations voire dissolution, en phase ultime.

Pour les dissos les fonctions principales me semblent très simples: tu coupes les cinq et quelques sens du cerveau, donc déjà toute la composante physique de l'ego disparait ou au mois se floute. Tu dégommes aussi les souvenirs à dosages suffisants, donc aussi une partie de ton toi. Tes réflexions aussi sont inhibées, enfin perso je me sens super conne sous dissos, aussi il devient plus difficile de réfléchir à des concepts, ce qui allié au reste ne doit pas aider à se faire une représentation du soi. Et surement d'autres choses.

Les psychés classiques je suis beaucoup plus dubitative. Ils coupent la sensation d'être séparé.e du monde sans pour autant supprimer les cinq sens, ni les cognitions. Peut-être vite fait les souvenirs à la rigueur mais franchement je n'en suis même pas sure, pas à doses classiques en tout cas (sauf le DMT, mais lui il est à part). Bref sensation de se dissoudre mais j'ai beaucoup moins de pistes pour savoir d'où elle peut venir, ils cassent "juste" cette capacité à définir une frontière entre soi et le reste je trouve, toujours aussi intriguants ces psychés <3

Dernière modification par Morning Glory (21 mars 2019 à  14:40)

Reputation de ce post
 
Superbe définition de l'égo selon moi /coach

Soutenez PsychoActif dans sa lutte contre la guerre à la drogue: cliquez pour adhérer à l'association! <3

Hors ligne


Maska 
Mentalist
1200
Lieu: Heart
Date d'inscription: 08 Feb 2017
Messages: 151
Blogs
Bonjour, a tous sujet hyper intéressant avec beaucoup de point de vue ça va encore tourner en débat hétéroclite tous ça smile

J'pense avoir vécu réellement 3 ego-death personnellement. mais ca serais trop dure en une fois de tous les écrire et raconter..

Ont va situer ca en chapitre tiens :

I - Première déréalisation, produit : DOM Tryptamines.
Set & settings a chier sauf mon sauveur qui ma raccompagner.

Moi je penser sincèrement que c'étais du LSD et je m'attendais a un trip au L
Monter étrange sudation excessive mes deux compagnons de trip paraisse normaux j'ai due prendre la partie la plus dosée, jusqu'ici tout va bien la montée ce gère, ont va faire du sport dans un gymnase du volleyball 90 personne faisant rebondir le ballon dans un endroit qui résonne je commence a avoir les poils qui s' hérissent mais surtout une sensation de perdre toute notion de réalitée la dérobade est réel, en vue les sons de rebond et de raisonnement ce mélange comme s'il ne former plus qu'un énorme bruit blanc dans ma tête.

Je commence a me sentir plus que mal je décide alors de laisser mes deux compères et me focaliser sur moi pour essayer de me remettre de ses émotions flou et incompréhensible cela fais 1h que j'ai pris le trip mais j'me sens pas du tous comme avec le L au final je me sens plus excitée mais nerveux a en avoir la boule au ventre. Réactif et hyper tendue toujours des tremblements et de la vasoconstriction.
Je suis dehors je respire l'air frais etc, j'entend de la musique qui provient d'une enceinte portable, je m'approche des jeunes leurs souries et commence a dire, que c'est vraiment du bon sons pour taper de la patte, a cette instant je me rend compte que ce sont des inconnues et que je suis désinhiber a mort je m'enfui.

Un amie qui n'avais pas consommer, me retrouve plus loin dans un parc entrain de faire les 100 pas avec des pupilles plus grosses que mes yeux, il me dit alors :
"bon les deux autres sont ensemble et ce sentent bien par contre toi ça va ? "
Première réaction un sourire démesurer et un "oui oui" géner de ma part je commence a lui dire par contre que j'ai chaud a ne plus en pouvoir ont est en hiver et je me met torse nue dans le parc, 5 minutes après avoir enlever mon teeshirt je sens une voix crier dans ma tête comme si elle venait des bruits blanc au loin. J'ai sentie alors tous mon corps se compresser et j'ai vomie un flot de salive impressionnant ainsi que mon déjeuner.

Mon amie me conseille et me dit bon ont va rentrer gros j'ai pas envie de te surveiller toute la journée et en plus vaudrais mieux que tu sois a un endroit a l'abris.
Je lui exprime que pour moi prendre la route alors qu'il fais déja nuit et en bus avec pleins de monde relève d'un épisode d'ergotisme.
Je lui exprime mille fois mes peur et mon angoisse a commencer a tournoyer sur cette pensée il me rassure et me dit c'est qu'1h de ta vie tu t'en sortira, ca ma détendue mais il ma parler du temps c'est la que je commence a réaliser qu'en réaliter ca fais bien 3-4h que j'ai quitter le gymnase.
Ai-je  perdu toutes notions de l'espace et du temps ?

Ont monte dans le bus et j'ai des flash de bruit blanc les gens parlent fort et s'égosillent je commence a gémir de mal-etre mon pote me rassure en me prenant dans ses bras putain sans lui j'serais dans l'parc a poil en train de conter ma vie au étoiles. Le bus démarre alors la le train fantôme démarre je ferme instinctivement les yeux au moment ou le voyage commence. Des fractals éblouissant aparaisse mais bizzarement ils sont blanc sur un fond noir CEV.

J'ouvre par intermittence les yeux, ai je me rend compte que tous se module mon amie n'est qu'une masse informe a la fois liquide et brumeuse il n'y a que moi encore entier au millieux de ce tableaux d'aquarelle mouvant, le bus s'allonge et s'agrandit j'ai des spasmes incontrôlable je commence a crier et hurler je crie Stop stop stop !

Mon amie me glisse a l'oreille ont est bientot arriver juste calme toi encore un peut il me reprend sur son épaules et met sa main dérrière ma tête les visions se stabilisent et la réaliter redomine ma vie. Je sourie alors j'ai d'un coup un bien être démesurer, une sensation omniprésente de plaisir intense qui recouvre tous mon corps comme si j'allai jouir d'un puissant et profond orgasme, je sourie je rigole et pleure de rire.
Je me relève alors brusquement r'ouvre les deux yeux comme si tous étais finie, je regarde autour de moi tous est normal les gens aussi, ma température monte toujours mais mon instinct me dicte de garder mes habits. Je ferme encore 5 minutes les yeux sourie et d'un coup je sens encore une dérobade dans mes visions kaléidoscopique des branches m'aggripe les mains j'ouvre brusquement les yeux me tourne face a la fenetre du bus. Mon sourire fond mon visage aussi je me voie anouveau je voie l'état dans lequelle je suis mes yeux noir plus noir que les abysses elle même et mon tain blafard mon sourire de joker et mes cheveux de brosse.

Tous le bien être accumuler ce transforme alors en désespoir en dégout en peur en repproche, d'un seul coup je ne compris plus rien. Je me suis retrouver a mon arret le visage fermer l'esprit en pleine tourmente, je sort et rentre chez moi arriver chez moi je me déshabille complètement et fonce dans ma chambre les murs coules et rebondissent les dessins que j'ai ce métamorphose et s'aglutine physiquement s'approche de moi et me touche même mon lit commence a m'enerver. J'enlève couette alaise coussin et m'écroule sur le matelas. Je m'essaye a des exercises de respiration et cela me détend suffisament pour me reposer 3h ou je bougerais et vivrai des rêve plus que réaliste mais horriblement terrifiant. Le lendemain je me regarde dans la glace et je reste figée mon regard et redevenue comme avant les pupilles normal mais je me sens vide asphyxier ont ma retirer quelque chose, j'ai craqueler un bout de la tirelire et je l'est envoyer au loin.

Je n'est plus rien pris pendant 1 ans après cette experience, même le cannabis me faisais avoir des crises d'angoisses terrible. J'ai mis 6-8 mois véritablement m'en remettre, j'ai eue l'impression de tellement perdre pied que j'ai vécu une deuxième naissance mais cette fois ci sans l'enfance sans la naivetée sans l'insouciance et la bienveillance des adultes j'ai vécu une naissance dans mon corps de jeune de 20 ans, une naissance douloureuse et parsemer d'épreuves j'ai vraiment redécouvert la vie après cela le gouts des choses n'étais plus le même. J'étais vraiment une coquille vide et inconsciente qui redécouvrais les danger et bonne choses de la vie.

A l'époque j'étais avec une fille bienveillante et ferdue de psychologie et de spiritualitée elle a eue un bon sujet de test durant 1 ans due coup... Elle ma énormement aider elle c'est même dévouer a ma restructuration je ne pourrais jamais assez la remercier d'ailleurs.

L'éxperience en elle même aurait durée 28H a partir de 12h la vieille heure de consommation jusqu'a 16h le lendemain j'avais des sensations & visuel.

Résultat je ne fais plus confiance a personne pour les prod, je préfère ne rien prendre ou alors consommer mon produit plutot que risquer d'y perdre mes dents et mon âme pour de bon.

Pour sortir du report, L'ego death selon mon vécu et mes hypothèses c'est une possession, une perte de réaliter et de conscience tu vie tellement de sensation et d'émotions que ton corps physique est la mais ton corps psychique ce fragmente ou alors au contraire ce restructure et laisse place a un autre esprit.

Après cette experience mon attrait pour le chamanisme c'est extrêmement déccupler, j'ai appris le sentir, l'esprit de la plante, l'esprit de la mollécules donc.
Nous ne sommes qu'atome et poussières dans ce monde, et nous vivons des electrochoc soit volontaire soit involontaire, et une fois ce choc vécu un bout de votre atome se transforme ou ce module et laisse place a un nouvelle élement.
L'ego a t'il un rapport avec l'âme selon vous ?

Car pour moi c'est véridique, pendant un temps j'ai crue qu'on m'avais hypnotiser et changer d'aspect je ne me retrouver même plus dans mon propre corps.
Jusqu'a que je prenne conscience qu'un corps physique n'appartiens qu'a cette vie la et que j'avais due vivre des experience si irréalisable que j'avais due mal a me sentir. Pendant longtemps je me suis alors dé et magnétiser sur des plantes, légumes, fruits , animaux. Petit a petit je retrouver qui j'étais. A chaque fois que je cite cette histoire j'en ai des tremblements et je la revie en partie c'est éprouvant mais terriblement enrichissant. Surtout que nos point de vue change avec le temps.

Dernière modification par Maska (21 mars 2019 à  15:59)

Reputation de ce post
 
Beau témoignage

Producteur Français Tekno & Variante experimental :

https://soundcloud.com/mentalgatheringrecords

Hors ligne


Rick 
Modérateur
18211
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 1743
Blogs

bloodistory a écrit

Tu as raison et je m’en excuse.
Mais j’ai réfléchi à cette question sur un mode un peu associatif.
Donc les idées me sont venues comme ça, pas nécessairement dans l’ordre.
Désolé pour le coté brouillon, j’essaierai de faire mieux la prochaine fois.

tu n'as pas à t'excuser, c'est ridicule. En plus  tu n'as même pas créé le topic. wink

sinon le fait de "fusionner" avec le reste, je me demande si c'est parce que notre cerveau dans notre état altéré.. eh bien il n'est plus capable de tracer une limite entre le "je" et le "vous", le reste.

Reputation de ce post
 
C’est une très bonne question. Et ta piste est pertinente

EN VACANCES *yaay*
SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes + modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Pour faire pendant à Morning G, je me suis aussi retrouvé con sous psyché,  mais c’était sous LSD, pas sous disso.

Sous disso, je me couche.
Seul. Avec une bouteille d’eau.
Sous une couette.
Dès la prise, je m’installe confortablement.
Je savoure la montée, puis j’attends le hole.
La peur est absente, je suis prêt.
J’attends cette « décorporalisation », ce clivage, cette dissociation.
Quand le dosage est correct, jamais de déception, jamais de blessure corporelle, jamais de mauvais feed-back, jamais de bad trip.
Que du  bonheur.

En revanche, sous LSD, je me suis trouvé con dans mon comportement, dans mon discours, dans mes impressions faussées, dans mes fausse perceptions, dans mon foisonnement émotionnonel.

Autant je peux parler de dissolution de l’ego sous disso, autant j’ai du mal à le dire et à le penser, concernant le LSD.
Je n’ai peut être jamais pris d’assez grosses doses de LSD pour ressentir un ego death.
Quoi qu’il en soit, avec le LSD, il m’est arrivé de nombreuses aventures, souvent extraordinaires, mais jamais d’ego death.

J’apprécie bcp moins le LSD que les disso. Avec les disso, tout roule toujours bien.

Le LSD permet beaucoup, mais c’est plus brouillon, plus euphorisant, plus speedant, plus excitant, plus érogène, plus sexuel.

L’introspection potentielle est de qualité, et j’ai ressenti de très bonnes sensations, une exacerbation des sens, j’ai vu et entendu une réalité inexistante en l’absence d’état de conscience modifiée.
Mais pas d’ego death.

Je dirai même, à contrario, que sous LSD, j’ai vécu des moments d’inflation de l’ego.

Hypertrophie du Moi.

Un sale ego qui enfle comme une tempête tropicale, s’accompagnant de l’émergence de fantasmes mégalomaniques ou tu te prends pour un demi dieu, sorti de la cuisse de Jupiter.

L’inflation de l’ego, c’est exactement le CONTRAIRE de sa dissolution.

Pour conclure, le LSD possède de bons cotés, il a de réelles qualités et c’est outil sympa pour atteindre certains objectifs.

Au niveau sensoriel, c’est juste extraordinaire, un feu d'artifice, une explosion des sens. Il est beaucoup plus récréatif que les disso.

Mais, il est aussi infiniment moins puissant que les disso dans une perspective de dissolution, ou d’ego-death.  Les disso, pour moi, sont de puissantes drogues de travail.

Je pense les disso sont les produits les plus potent que j’ai testé, pour un travail introspectif, de grande profondeur.

Chacun étant unique, nos sensations, attentes, désirs le sont aussi.

Je dirai que c’est parfait puisqu'il y en a vraiment pour tous les goûts, avec le nombre de drogues recensées aujourd’hui.

Dernière modification par bloodistory (22 mars 2019 à  11:46)


Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


Nemesia 
Magicien d'Oz
France
1500
Lieu: Valence
Date d'inscription: 21 May 2017
Messages: 217
Je l'ai déjà vécu sous salvia et sous butane+cannabis, je n'ai pas eu besoin de l'accepter car la montée était instantanée, me propulsant directement dans un trip sans égo, sans savoir qui je suis, jusqu'au retour à la réalité : la redécouverte de l'égo, du moi, des souvenirs.

Il y a un livre intéréssant qui traite de la mort de l'égo, le S&S à adopter, la façon dont y arriver avec les psychédéliques, comment l'accepter sans avoir peur, c'est L'expérience Psychédelique de Timothy Leary, il est basé sur le Livre des Morts Tibétains, c'est un super livre que je n'ai pas fini de lire, mais son contenu est passionnant.

Si les portes de la perception étaient nettoyées, chaque chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est, infinie. William Blake

Hors ligne


similana 
Psycho junior
Suisse
4400
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 373

LSD et MDMA, fournie pour test qualitatif, quantité aucun souvenir après avoir confondu le strass à sniffer avec le tas à côté. J'étais pas déchiré à plus faire la différence, c'est l'effet visuel du LSD augmentait à chaque minute.

Alcool, THC en quantité raisonnable, un verre et un joint à la fois. Je devais être assis ou affalé sur un canapé lorsque l'effet de la MD, d'une intensité telle que j'en ai gardé en mémoire qu'une fraction d'image : le LSD une masse, d'une structure aérée, les feuilles d'un arbre modèle inconnu agitées par le vent. La MD sous forme liquide, l'eau d'une mer des îles de l'hémisphère sud, qui arrive aux genoux, avec les clapotis qui empêchent de définir précisément le niveau. Les deux effets sont géniaux, indicible aux genoux que je me fous de savoir le dire.

J'étais en territoire connu, la qualité et le dosage modifie sur le globe la position des îles des mers du sud, tu te retrouves dans la même posture, mais l'eau est celle d'un lac de montagne et le vent imperceptible, par contre tu dégustes tant le soleil t'écrase les épaules. Ou alors l'eau presque noire du pacifique à Lima qui se transforme en eau stagnante d'un étang qui pue la vase. Avec les mêmes produits dosés ceci cela, tu sais où tu vas te retrouver, à peu près.

Et soudain....un tsunami de MD qui provoque dans tout le corps ce qui n'arrivait qu'aux genoux. Plus ça monte plus c'est jouissif plus c'est jouissif plus ça monte plus ça monte plus c'est jouissif. L'effet de trois billes recouvrant toute zone de perception, quattre, six billes sont ressenties pareil, le surplus fait chavirer l'univers entier, rajoutez quelques kilomètres arrachés au néant. Ma tête s'incline légèrement vers l'avant, puis à gauche (j'aurais pas vécu ça du côté droit), je déguste grave mais reste conscient, les yeux ouverts, un feu deux feux trois feux mille feux d'artifice, je dois être proche des limites déjà encaissées, je me sens pas en danger.

L'eau qui recouvrait le feuillage s'écoule selon les lois de la physique, y'a du vent, le feuillage agité je connais aussi, mais putain de moi, là ça fait je sais pas encore comment, des feuilles mouillées ou de l'eau recouverte de feuilles? Le feu d'artifice n'a jamais été le spectacle, c'est juste destiné à fixer ton attention précisément là où c'est plus du cinéma, c'est réel. Je le sais puisque c'est la même chose, donc pas une hallucination, la même chose mais vivante.Sur mon épaule et mon bras jusqu'à hauteur du coude, c'est la fin de mon tatoo, ou le début, ou la fin, c'est les deux en fait, il se regarde dans les deux sens. Des salamandres, des lézards qui évoluent ou dégénèrent, la biomécanique étant composée de technologies futuriste, ben c'est la fesse qui amortit les chocs.Y'a les guerrières, dont une qui est aidée de celle qui sort de son harnais tel un génie, l'autre est blessée mais ne mourra pas parce qu'infectée par l'autre, ben ouais ça existe les lézards-vampires ailés, sinon les salamandres-libellules se sauveraient pas, pour se jeter dans la gueule géante, qui pourrit sur patte puis devient squelette. Avec un bracelet de salamandres normales, avec les couleurs réelles, pour égayer la scène. Christophe a travaillé 60 heures pour que le résultat sois parfait.

Là je réalise que je me suis fait arnaqué, sans jamais rien remarquer. Il a rien tatoué, il a juste mis des vrais lézards machins, des vraies salamandres, parce qu'un tatoo c'est juste une image. Et plus je suis attentif, plus je vois qu'elles font ce qu'elles veulent, vont et viennent, et celle qui est en train de pourrir, la chair qui tombe en lambeaux, elle laisse des trucs dégueulasse partout où elle va. Faudra que je réfléchisse à comment faire quand y'a quelqu'un qui peut les voir. Je les fous dans une boîte et le remets après?

Mais ça m'a fait un mal de chien à chaque séance, donc Christophe il m'a quand même tout tatoué, sauf la dernière partie pour me faire une farce, ou pour quoi. J'ai soulevé mon t-shirt, oh putain merde, il en a tatoué aucune, même les plus méchantes c'est des vraies? Une chose à la fois, alors je remets mon t-shirt en place, faut trouver une solution pour celles du bras. Je regarde, je réfléchis, je regarde, je fixe toute mon attention sur elles. Quand elles ont remarqué que je les observais, la façon dont elles m'ont regardé, défoncé ou pas, tu sais que ce sont des animaux prédateurs, et que déjà face à une seule t'as jamais appris comment réagir pour te défendre, là y'en a cinq, mais celle qui fait bouger les têtes de morts sur son dos, t'as l'impression qu'elles sont légion. Là à l'instant, je me dis qu'un joli dauphin sur un joli coucher de soleil, ok, c'est naze, mais c'est pas dangereux. Là j'ai merdé, parce que plus tu les fixe dans les yeux, plus ça les énerve.

Je sais pas laquelle a commencé, je veux pas le savoir, je me suis fait mordre une première fois. Et encore, puis elle se sont jetées sur moi, j'ai été bouffé, et juste après a recommencé, Ben c'est logique , si elles sont mutantes, y'en a une c'est un dragon. Alors la bonne nouvelle c'est que se faire bouffer vivant, c'est pas douloureux. Elles changeaient d'apparence, moi j'avais aucune chance de rien. Elles sont telles que je les ai voulues, mais elles devaient juste être dessinées, pas réelles. Je sais pas combien de temps ça a duré, j'avais conscience qu'elles me tuaient pas.

Mon pote m'a sorti de là en me secouant un peu, parce que j'écoutais pas quand il me disait qu'il fallait que je boive de l'eau. Je lui ai demandé un pull a longues manches, elles pouvaient pas traverser le tissu. Déchiré mais pas con, j'ai avalé ce qui aide à dormir, j'ai versé pas longtemps après.

C'était il y a deux ans environ. Le lendemain, je me souvenais de tout, mais je savais que c'était pas réel, c'est juste un tatouage. Qui m'a mangé, mais je suis pas mort quand même. Moi et mon ego avons quand même pensé que par sécurité, fallait garder le pull le plus longtemps possible. Trois jours je crois, puis j'avais plus envie d'une douche que des lézards. Tout ça c'était dans ma tête hein....j'ai gardé le pull, je sais exactement où il est rangé dans mon armoire. Au cas où. Juste au cas où...



Non, je me suis pas fait tatouer des filles nues sur l'autre bras

Reputation de ce post
 
Beau témoignage.

Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne


bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Merci à toutes et à tous.
Je suis ravi de vous lire et de constater toutes les différences inter-individuelles concernant l’usage et les effets des psychés, relatifs à cette notion d’ego-death.

Plus jamais de cold turkey

Hors ligne


similana 
Psycho junior
Suisse
4400
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 373

ego-death , chais pas si c'est la meilleure définition lorsqu'on consomme certains produits. ego-maïpenraï (t'as qu'à apprendre le thaï pour traduire), ou courage, la mort n'est rien comparée à ce qu'il me coûte, et sûrement aux autres, de mettre par écrit ces expériences de vies chimicopsynapsiques.

te dis ça parce que j'ai l'impression d'avoir raconté le plus débile racontable à disposition de non-initiés, ainsi que la plus réelle expérience de vie via LSD-Airways

merci à toi d'avoir demandé de raconter ces expériences, je l'ai fait sans savoir si c'était une ego-mourir, ego-suicide ou ego homo ergo sum 2.0., mais j'ai je saurai la différence qu'il demande à beaucoup, dont moi, à écrire du trahs réel sans implication perso autre que mentionner ce qui ne se saurait jamais su, de l'artificiel bien réel sur l'instant, qu'il soit spectaculaire ou pitoyable.

Je sais pas ton feed-back si on te dit que dire sa réalité est plus facile que dire ses trips, ou comme moi, l'est pire?


Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne


Nimlo 
Je suis un poisson
France
200
Lieu: Paris centre où ça sauce pas
Date d'inscription: 12 Apr 2018
Messages: 76
Si ont m'avait un jour dit qu'un de mes post ferait plus de 20 réponses .... lol

Merci à tous pour vos nombreux témoignages !
Je comprend mieu maintenant ce qu'est "l'ego death"

drogue-peace

Dernière modification par Nimlo (22 mars 2019 à  22:57)


Etre accro au tramadol ? C'est vraimment pas d'bole !
Prendre de l'héro ? C'est balot !

Hors ligne


Anonyme4535
Invité
je ne pourrais pas t'être utile car j'ai jamais testé, et d'ailleurs mon pote refuse formellement de m'en filler mur ahah wink car il dit que je ne le supporterais pas … mais pourtant je trouve ce sujet tres interessant, je n'ai pas encore eus le temps de lire tous les messages mais en tout cas merci pour la creation de ce sujet !! je viendrais certainement poser quelques questions quand j'aurais un peut plus de temps ! mais là, … mon jardin m'appelle donc hop en route pour l'arrachage des mauvaises herbes et faire place aux jolies fleurs wink

Nikka 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 17 May 2018
Messages: 25
Moi je ne l'ai vu qu'une fois, c'était sous LSD (dosage toujours inconnu à ce jour mais clairement très élevé par rapport à ce que j'avais connu avant), je me dis que j'ai vu Dieu mais on peut en parler sans dire "Dieu", dans le fond cela ne change rien, je crois que j'en fais un peu un hommage à mes mamies chrétiennes qui seraient fières de moi

Sur le coup, je n'ai vu que "l'ordre naturel des choses", incarné dans une entité d'un autre monde, pourtant liée à toutes les choses de ce monde-ci.

Cette entité, ou ce qui était, ressemblait étrangement au Soleil. D'ailleurs, je me rappelle avoir lu que dans beaucoup de religions le Soleil était une divinité, sinon LA divinité (selon les cultures). Je trouve le parallèle intéressant

Je trouve que la mort de l'égo c'est se réconcilier avec les paradoxes qui font vérité : être ça, c'est ne plus être aussi. Ma conscience flottait, je n'étais qu'un esprit donc tout et rien à la fois, immatériel mais incarné en toute chose, comme le Soleil que je voyais et que j'étais. A ce propos : le Soleil est une chose matérielle oui, mais n'est-il pas aussi tout ce qu'il éclaire ? Les philosophes de l'Antiquité ne m'ont pas attendu pour se demander si les choses existaient parce qu'on les voyait ou si elles possédaient une existence intrinsèque > donc sans Soleil pour nous éclairer et donc nous permettre de voir, y aurait-il existence ? (c'est pas du tout cartésien mais j'adore). Être le Soleil c'est avoir sa raison d'être en soi, c'est être parfait, et s'il y a une vérité qq part je la vois dans cette perfection.

Ce que j'ai écris n'avance à rien, pourtant j'ai l'impression que cela me rapproche de ce qu'est la vérité sans la barrière de l'égo. Et je me dis que la capacité à se rendre compte de cela cela doit être la disparition de l'égo, cad la reconnaissance d'une réalité qui nous dépasse

Pour ce qui est de l'effet que cela a eut sur moi, depuis cette expérience je suis enjoué des jours de Soleil big_smile J'ai pas besoin de plus, et ai moins de certitudes sur toutes les choses, et je vis mieux

J'espère que de mon flot d'incohérences émergera peut-être une étincelle de cohérence :p Au pire tant pis c'était fun à écrire, et s'il existe une vérité au milieu de ces choses nul homme ne pourrait la coucher telle quelle sur papier ou sur le clavier ^^ Et j'ai pris beaucoup de plaisir à vous lire aussi, bonne idée de topic

Bonne soirée les loulous

Hors ligne


Anonyme4535
Invité
hello, j'ai un peut de temps donc je vais poser encore et toujours des questions (vous allez me détester à force ou me prendre pour une barge mdr) ou plutôt lancer le débats sur des questionnements des explications …

mais beaucoup de vos témoignages rejoignent les témoignages de personnes ayant eut une expérience de mort imminente … à savoir, une bonheur, etre tout et rien a la fois, une lumière, l'impression de tout savoir sur l'univers puis d'oublier apres lors du retour a la vie "réelle"

je parlais de vos témoignages avec une amie, et elle me dit "peut etre qu'ils ont trop dosés et etaient à la limite de claquer ?" 

je sais pas … ou peut etre que il y-a t il une explication scientifique à ce que vous voyez a ce moment là et qui serait la meme que pour ceux qui font des EMI ? un bug du cerveau qui n'est pas encore expliqué qui vous ferait croire que vous vivez, voyez un moment, alors qu'en fait tout ceci ne se passe que dans votre tete ?

ou alors est ce que ça vous fait utiliser des parties du cerveau qu'ont utilisent pas en tant normal, car nous utilisons environs 15 % de notre cerveau… est ce que sous certaines substances vous réveillez les parties endormies ?

j'aimerais bien votre avis sur ça …

___________________

ensuite j'aimerais savoir pour voir si là aussi ya un point similaire avec les EMI,  est ce que vous avez vu, entendu, ou senti la présence de certains de vos proches défunts ?

comment s'est passé le retour a votre corps ? avez vous senti qu'on vous "poussez" à y retourner ? ou autre ? ou n'avez vous pas de souvenir ?

si vous vous souvenez de votre retour à votre corps, savez vous comment ? par un endroit précis ? exemple par le buste ? les pieds ? la tete ?

à votre réveil avez vous ressentie quelques choses de diffèrent physiquement ?


merci pour ceux qui prendront le temps de me répondre wink

Strych9 
Designer Drugs
France
1531
Date d'inscription: 26 Aug 2018
Messages: 324

ou alors est ce que ça vous fait utiliser des parties du cerveau qu'ont utilisent pas en tant normal, car nous utilisons environs 15 % de notre cerveau… est ce que sous certaines substances vous réveillez les parties endormies ?

c'est une légende urbaine  :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythe_de_ … du_cerveau

Dernière modification par Strych9 (24 mars 2019 à  23:20)

Reputation de ce post
 
"legende urbaine" pu**** merci de le signaler. Abusé de trouver encore ça. Ocram
 
merci d'épingler nos erreurs qd on fait de la désinformation involontaire [rick]

Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne


Anonyme4535
Invité
ouhhh dsl de choqué par mon ignorance ! … mais dans ce cas, comment expliquez vous que certaines personnes aient des "capacités" ou dons, que d'autres n'ont pas ? Enfin bref c'est pas le sujet apres tout

Ocram 
Adhérent PsychoACTIF
Suisse
9100
Date d'inscription: 25 Jan 2019
Messages: 1237
Blogs

Anonyme4535 a écrit

mais dans ce cas, comment expliquez vous que certaines personnes aient des "capacités" ou dons, que d'autres n'ont pas ? Enfin bref c'est pas le sujet apres tout

Effectivement c est un méchant hors sujet et jusqu'à preuves scientifiques du contraire ( double aveugles, larges échantillons, reproductibilité toussa toussa ) les histoires de dons ou de soit disant capacité de jesaipaquoi ce n'est qu'un ramassi insupportable de conneries qui n'a certainement pas sa place ici. Merci.

Ocram

Hors ligne


Anonyme4535
Invité
quelle étroitesse etat d'esprit mais bon apres tout … pourquoi pas, bref merci a ceux qui voudront bien répondre a mon pavé plus haut wink

bloodistory 
Nouveau Psycho
France
510
Lieu: Sud
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 167
Pour revenir à ce topic, j’ajouterai deux, trois petites choses :

La notion d’EGO-DEATH, que l’on n’utilise tous, moi le premier, n’est peut être pas la plus appropriée.

Pourquoi ?

Parceque parler d’ego-death, c’est supposer une mort de l’ego.

Or, dans ces phénomènes, je ne suis pas certain que l’on puisse parler de mort.

Cet ego, on le recupère après l’expérience. A mon sens, ll n’est pas mort.

Donc, n’est-ce pas un abus de langage que de parler de "mort de l’ego" ?

Je préfère utiliser «  dissolution temporaire de l’ego ».

Au moins, on comprend que c’est circonscrit dans le temps et que, par ailleurs, cet ego se reconstitue, se reforme, se restructure après l’expérience.

Voila, c’était juste du pinaillage sémantique mais parfois ça peut faire la différence, en terme de communication et compréhension.

Sinon, expérimentalement parlant, cette dissolution de l’ego est présente, à chaque fois, avec les disso.

C’est d’ailleurs le but recherché que de le dissoudre, un peu, temporairement.

Autant sous LSD, ça peut occasionnellement se produire, autant sous disso, ça se produit avec régularité et c’est systématique. C’est l’objectif de la prise de disso.

Raison pour laquelle, je préfère les disso au LSD.

Dernière modification par bloodistory (26 mars 2019 à  00:41)


Plus jamais de cold turkey

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Expériences - TR sur des expériences magiques
par Shala, dernier post 11 novembre 2018 à  10:47 par Shala
  4
[ Forum ] TR : premières expériences LSD
par Psychokwak, dernier post 11 novembre 2015 à  20:37 par Psychokwak
  13
[ Forum ] Mes deux premières expériences (TR + questions)
par Mato9999, dernier post 30 novembre 2018 à  03:51 par Shala
  3



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 2jCommentaire de TheRealSlimShady (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 4jCommentaire de marSouille (113 réponses)
     Forum 
    Droguézeureux - Guide pratique de la compréhension des effets des drogues
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Bootspoppers dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Effets secondaires - Sirop de Tussidane périmé
    Il y a 4mnCommentaire de L'Apoticaire dans [DXM (dextrométhorphan...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Taz + alcool + champignons + beuh
    Il y a 21mnCommentaire de Plankuhne dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Taz rouge
    Il y a 50mnCommentaire de Ocram dans [MDMA/Ecstasy...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Connection telephatique
    Il y a 1hCommentaire de Blot dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Effets - Le tabac me fait remonter les effets du cannabis
    Il y a 2hCommentaire de Grp dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Prix&Qualité de l'héroine sur Lille en 2019
    Il y a 3hCommentaire de Meumeuh dans [Heroïne...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Ça sniffa comme ci
    Il y a 4hCommentaire de Meumeuh dans [Heroïne...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Retrouvaille
    Il y a 12mn
    2
    Commentaire de Bootspoppers dans le blog de Psychotropeur
    (2 commentaires)
     Blog 
    Psychedelight, épisode 1 : Loveboat
    Il y a 4hCommentaire de Albatros dans le blog de Cub3000
    (3 commentaires)
     Blog 
    Maman
    Il y a 4hCommentaire de Bootspoppers dans le blog de Viaflie
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 02:39
     PsychoWIKI 
    Psilocybe, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    hugo51100, drey_mtn, Psycot23, Abracabrantesque nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Bupré vers Orobupré
    par Mecrupulent, le 13 Jul 2019
    Hello, Désolé du déterrage mais c'est le sujet le plus adapté que j'ai trouvé. Justement à ce propos, je teste l'orobupré en ce moment et effectivement, il est je pense impossible d'en faire une trace, plusieurs raisons à cela : 1- Les comprimés, qui en taille et forme font penser à un...[Lire la suite]
     3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    par Ocram, le 12 Jul 2019
    Pré Trip Report : Je sais bien, j’arrive après la guerre. J’arrive après la guerre pour deux raisons, la première c’est indéniablement le fait que des Trip report sur la 3mmc il y en a un paquet, mais comme expliqué dans mon précédent billet de blog je me suis promis d’écrire mes pr...[Lire la suite]
     Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psychoactif ?
    par Marouchka, le 11 Jul 2019
    Hello, Je suis médecin, j'ai travaillé en HP, et actuellement je bosse dans une équipe de liaison en addictologie à l'hôpital mais aussi dans un CSAPA. Je suis aussi bénévole dans un collectif de RDR en milieu festif. Je ne viens pas souvent sur le site, quand je le fais, c'est dans mes he...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    detail interressant dans [commentaire de blog] 3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    (Il y a 5h)
    exemple de dose a prendre , ca aide dans [commentaire de blog] 3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    (Il y a 5h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Bupré vers Orobupré
    (Il y a 5h)
    Je partage tes questionnements / Cub3000 dans [forum] 1cP-LSD remplaçant du 1P et 1B.
    (Il y a 8h)
    Que la Force soit avec toi ! - MM dans [forum] La folie me guette
    (Il y a 9h)

    Pied de page des forums