Besoin d'avis sur ma dépendance atypique (Buveur hebdomadaire depuis 10 ans). / PsychoACTIF

Besoin d'avis sur ma dépendance atypique (Buveur hebdomadaire depuis 10 ans).

Publié par ,
1066 vues, 11 réponses
supermoon11 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 16 Feb 2018
Messages: 341
Bonjour, j'ouvre ce post pour avoir des avis, conseils, ou quoi que ce sois sur mon projet
qu'est de stopper l'alcool

j'ai un drole d'addiction, espacer sur une semaine...
je bois une demis sky par semaine (parfois deux fois par semaine mais + rarement) le tout avec des joints... depuis un peu plus de dix ans

je sais que je ne suis pas alcoolique a proprement parler (comme celui qui bois tout les jours) mais je sais que je subit une forme d'alcoolisme a retardement... et que je le suis donc tout de même...

ce qui est triste c'est que je ne suis surement pas le seul dans cette société dans ce cas la(saug que la plus part l'ignore peut être ou ont la vie sociétal pour rebondir, ce que je n'ai pas..)

quand ont bois une fois par semaine ont se dit ho je suis pas alcoolos... Et ça même quand ont le fait depuis l'époque du college, jusqu'au jours ou l'on ressent les gueules de bois différrement(l'enfer, le vrai, la torture psycho)... et que les jours de la semaine entre les deux cuite semble bisare

j'aimerais savoir si des gens ici savent si ce type d'alcoolisme (chaque semaine depuis x temps) est reconnus ?
si cela porte un nom ? et quels en sont les symptomes

mes effet en gueule de bois : parano extrême parfois, engoisse, pression a la tête et dans mon esprit, crise de psychose(mais conscient), mal être, oppression et j'en passe, mes gueules de bois ne sont pas celle de début c'est clair et sa fait déjà bien 3 ans que c'est comme ça, ce qui ne me freine pas a boire

mes effets les jours après la gueule de bois : letargique, manque d'énergie, manque d'envie (ont me dirras c'est normal je suppose) mais j'ai parfois des repique de psychose ou d'opressions impossible a décire, qui viennent et partent
c'est chronique, genre je peut me lever je revis je vais super bien et vers 4hr de l'aprem boom psychose, manque d'energie, letargie ect

mes effets 4jours après la prise : sa va mieux mais il m'arrive encore ces manque d'énergie injustifiée, cela dit plus les jours passe plus cela semble s'espacer..

si je bois au 4ême jours je ressent que je suis soulager de quelques maux, c'est dur a décrire, maux qui paraissent anodin mais qui sur le long terme je pense m'use neurologiquement
j'en déduis que j'ai une forme d'alcoolisme

ma vie n'étant pas très remplie, je m'ennuie assez vite (même si c'est un leure lié a l'alcool j'imagine) donc je fonce fin de semaine boire ma demis sky

depuis ce début 2019 j'aimerais diminuer fortement
la ont est vendredi, ma dernière fois cétait vendredi passer
j'aimerais ne pas boire aujourd'hui mais je sais pas jusqu'a quand je vais tenir et si je me met en danger d'une certaine façon

j'ai parfois l'impression de vivre des danger imminnant, genre mon esprit je tombe dans un trou

j'aimerais mettre l'accent sur ce type de consommation, qui je pense peut aussi être dangereuse l'ors de l'arrêt

il serait peut être mieux d'espacer et de diminuer peu a peu en contrôlant les espaces.... et reculer au fur et a mesure les soirée demis sky (ou en quantité aussi)
par exemple je peut facilement m'arrêter un peu avant la demi

j'aimerais l'avis de connaisseurs, sans quoi a mon avis j'irais tout de même contacté un addictologue ou médecin

j'ai décris vite fait dans ce post mes ressentit, car ils sont impossible a vraiment décrire... c'est un peu pire quand même, je passe par un peu tout les stade mais espacer chroniquement (dépendance sur une semaine lente pe ?) j'en sais rien
je ne trouve aucun cas comme moi ou qui en parlent sociétalement ...

je refuse de croire aujourd'hui qu'on ne peut pas devenir alcolique si ont bois une fois la semaine, ont m'avais toujours dis que les alcoolos sont ceux qui boivent tout les jours et savent pas s'en passer
de mon coté je pense qu'il existe beaucoup + de forme d'alcoolisme et il serait bien que nos société en prennent compte pour accompagner la souffrances des gens qui finalement est liée a notre systême et a ce qui nous manque dans celui ci...

(même topo avec n'importe quel drogue finalement, sauf que l'alcool il nous servent ça easy comme une café et que c'est libre, et pourtant une tel merde... je me suis déjà dit : si mes joint c'était de l'alcool je serait déjà mort depuis longtemps !! petit clein d'oeil a la légalisation)

Dernière modification par supermoon11 (18 janvier 2019 à  08:44)


Dsl pour mes fautes j'ai vraiment un clavier capricieux.

Hors ligne


Drim 
Psycho sénior
France
7310
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 505
Blogs
Salut,
Alors déjà rien que l'age ça joue sur les lendemain de cuite et les descente d'alcool.
De plus j'ai l'impression que tu est un peu déprimé et que le demi sky du vendredi c'est un peu ta dose d'anti dépresseur de la semaine.

j'aimerais ne pas boire aujourd'hui mais je sais pas jusqu'a quand je vais tenir et si je me met en danger d'une certaine façon

Je pense pas que tu te mette en danger outre mesure. Si tu bois une fois par semaine 1/2 sky y'a pas de raison que tu ressente de manque physique. Peut être une petite baisse de moral a moyen terme, mais comme tu as l'air de traverser des dure semaine au final ça va peut être même juste te faire du bien.
Par contre qu'en est-il de ta consommation de joints ?
Parce que le joint non plus c'est pas anodin pour l’équilibre psychique.

Bref au final j'ai plus l'impression que tu veux casser ta routine, et pour ça le mieux c'est de mettre en place le changement. Je veux dire si moi demain je veux arrêter les joints, je vais pas juste me dire il faut que j'arrête, déjà je vais diminuer et ensuite je vais changer mes habitudes. Et c'est ce changement d'habitude qui va me faire arrêter le joints. Parce qu'arrêter et changer ensuite ses habitudes c'est beaucoup plus compliqué.

Bon courage, franchement je pense pas que ce soit si pire ta conso d'alcool.


On a l'âge de nos actes et la sagesse de leurs conséquences.

Hors ligne


Sjekz 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 17 Jan 2019
Messages: 9
Je ressens le même problème que toi, avec une intensité bien moindre cependant.

J'ai commencé à boire il y a deux ans et au départ tout allait dans le meilleur des mondes, mais maintenant me limiter à boire deux fois par semaine c'est vraiment très très dur ! Mon seul avantage c'est que j'ai l'estomac fragile ( et aussi que je l'ai bien ravagé) donc si je bois deux jours de suite : aïe.

Je pense que nous avons juste accroché «psychologiquement» au produit et que tes symptômes sont une conséquence de cette addiction. Pour la letargie, je dirais juste qu'après 10 ans à consommer, ton corps en a peut être marre et voudrait passer un week end tranquille ?

Hors ligne


supermoon11 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 16 Feb 2018
Messages: 341
Je pense que vous avez au fond tout deux raison
sa me rassure tout de même

en faite j'en prend plein la gueule plutot d'un point de vue psychique mais sa dure pas
c'est les jours qui suivent mes cuites j'ai l'impressions, et c'est de pire en pire (l'age y joue aussi pe) mais aussi quand je fumme des joints parfois je psychose et je pense être fort de ce coté la donc sa me gene pas plus que ca mais c'est chiant ... donc ça aussi je diminue fortement (voir arrêter bientot)

j'avais arrêter deux semaine il y a quelques moi et repris (le joint)...
la justement je re-stop un peu en même temps que la sky

je pense que je dois juste me remettre une discipline vis a vis des produits (j'en suis capable je le sais) mais dans ce cas sa va être a moi de trouver des occupations

j'ai déjà été acheter quelque jeux sur console, sa va me passer le temps
j'ai une voiture depuis moins d'un ans, et je sort rarement en soirée (voir jamais) parce que j'suis sous bedave... et sa commence a faire chier aussi, donc une motivation en +

avant hier j'ai fait un grosse nuit blanche, impossible de dormir, j'était allumé de fou
mais positivement, style renaissance de mes cellule et de mon esprit (c'est le jour ou j'ai fumer que deux bedo, contre 4 ou 5 en temps normal)
et la nuit blanche m'a fait du bien quelque part

sa m'a remis dans un certains cycle, du coup j'ai tenus le coup et j'ai été dormir seulement le lendemain (hier) et je sent qu'étrangement une nuit blanche dans ses cas la si ont la prend positivement peut faire du bien
c'était un petit apparté

sinon oui c'est pas facile de ciblé ce qui provoque mes montée de "psychose" entre ma conso de joint et ma conso d'alcool du week end

et il est sur que mes soirées alcool me servent a voyager, quitter un peu la routine et retrouve un petit monde a moi (un peu comme tout usager de drogue je pense finalement).
je me suis toujours mis une routine et des règles, mais malgrès cela je pense qu'a la longue ont fatigue.. (ce qui crée mes psychose peut être).

je vais un peu voir ce que sa va donner, sa ne peut que me faire du bien
reculer mes conssomation d'alcool, hier j'ai pas bu (vus ma nuit blanche) et j'ai pas fort envie de toute façon.. donc déjà niveau craving je gere plutot bien, ce qui est rassurant...

a voir dans les jours qui suivent mais je m'engage mtn a boire une fois toute les deux semaine !
non seulement mes soirées auront je pense + de baume au coeur mais aussi je pourrais récuper et voir le résultat et changement... c'est un peu comme quitter une vie et retrouver certaines de mes capacité, j'en ai envie donc voila

niveau consommation de bedo je freine aussi, aujourd'hui j'en ai pas fumer
je profite de ma fatigue due a ma nuit blanche d'avant hier (car j'dois encore récupérer) pour tenté d'aller dormir sans bedo, j'ai un bon substitut (des herbes de smartshop) qui font le travail sur moi (la plupart seront pas d'accord haha).

je pense aussi que niveau bedo c'est psychologique (même si je fume tout les jours depuis 15 ans) mais que par contre fummer pour aller dormir pose probleme
donc j'évite a l'avenir de fummer 1 heure avant d'aller dormir, voir + de façon a ne pas avoir forcément besoin de cela pour dormir

je vais essayer d'espacer et de tenir
et en plus de ça je vais me remettre a la vape , arrêter de fumer aussi !
c'est pas la motivation qui manque en tout cas

merci et courrage a ceux qui sont dans le même cas ou pire.

Dsl pour mes fautes j'ai vraiment un clavier capricieux.

Hors ligne


Anonyme1756
Invité

supermoon11 a écrit

j'aimerais savoir si des gens ici savent si ce type d'alcoolisme (chaque semaine depuis x temps) est reconnus ?
si cela porte un nom ? et quels en sont les symptomes

hello supermoon11,

Je ne sais pas s'il y a un mot spécifique pour désigner la cuite hebdomadaire en solo, mais certains termes désignent l'ingestion plus ou moins rapide d'une grosse quantité d'alcool : le binge drinking et l'API, l'alcoolisation ponctuelle importante.

On sait que ces épisodes sont très mauvais pour la santé même s'ils n'induisent pas de dépendance physiologique, d'autant plus évidemment qu'ils se répètent.

Je ne suis pas surprise que tu en ressentes les conséquences physiques, au bout d'un moment ça use le corps qui perd progressivement sa capacité à récupérer entre deux épisodes et qui te le signale.
http://educalcool.qc.ca/wp-content/uplo … ante_4.pdf

Ce n'est pas vraiment une question d'alcoolisme ou pas alcoolisme : oui c'est une pratique dangereuse répétée de façon aussi régulière, oui elle induit des dommages physiques y compris neurologiques, et ceci même s'il n'y a pas dépendance au sens strict.

J'ai l'impression que tu te dis que puisque tes descentes ne ressemblent plus aux gueules de bois auxquelles tu étais habitué alors tu es forcément dépendant.
Bien sûr je ne peux pas être catégorique en ce qui concerne ta dépendance car ça se joue surtout dans le cerveau et à la longue toutes ces cuites ont peut-être laissé des traces durables, mais ce qui est certain c'est que tu peux avoir des manifestations physiques désagréables après une consommation élevée même en l'absence de dépendance si ton corps se met à lâcher.

Sur l'élimination de l'alcool: http://www.prevention.ch/alcoolecole2.pdf

Bien sûr on peut se poser la question: est-ce que le fait de boire une très grosse quantité d'alcool une seule fois par semaine relève de l'alcoolisme chronique? Au final tu vas ingérer en une semaine ce que certains peuvent consommer étalé sur toute une semaine en étant dans l'usage à risque et probablement la dépendance. Oui, il y a bien une forme de chronicité puisque cela dure depuis 10 ans avec une périodicité hebdomadaire. La dépendance vient de l'adaptation du cerveau à l'alcool pour en contrecarrer les effets. Est-ce que dans ces circonstances le tien s'est adapté ou s'est modifié? Cela revient à se poser la question de la voie qu'il a choisie : celle de rester adapté à la sobriété ou celle de s'adapter à ces épisodes d'alcoolisation importante, ou encore une troisième voie? A ma connaissance il n'existe pas d'adaptation à l'alcoolisation ponctuelle, il n'y a pas de bouton sur lequel on puisse appuyer pour changer de mode de fonctionnement: ON, je m'optimise pour un fonctionnement en mode alcoolisé, OFF je m'optimise pour un fonctionnement en mode abstinent.

Du coup comme tu dis craindre le sevrage, j'ai envie de dire que le sevrage c'est déjà ce que tu t'imposes après chaque épisode. Chaque semaine tu vis un nouveau sevrage avant de reconsommer. Je ne pense pas que tu aies davantage à craindre que ce que tu ne subisses déjà si tu décides d'arrêter.

Voilà, j'ai bien conscience que ma réponse ne peut pas satisfaire à ta question, mais en résumé : tu n'es probablement pas dépendant mais cela ne signifie pas que ta consommation n'est pas dangereuse. Même si tu n'es pas physiquement dépendant tu as une forme d'addiction psychologique à ces petits RDV hebdomadaires avec ta bouteille de whisky.

Apparemment ces épisodes remplissent (ou remplissaient) une fonction importante pour toi, mais avec aujourd'hui des contreparties de plus en plus désagréables. Oui, ce sera bon pour ta santé de changer tes habitudes, oui tu en ressentiras de plus en plus les bénéfices si tu le décides, ce qui pourrait aussi atténuer ton appétence pour l'alcool en fin de semaine, mais également il faut que tu trouves de quoi combler l'éventuel vide que ça peut créer.

Enfin, si tu en parles à un addicto et qu'il t'indique dans quelle case il fait entrer ta relation avec l'alcool, s'il peut ou non s'agir de dépendance, vient nous expliquer, qu'on ne meure pas idiot! wink

take care.

Reputation de ce post
 
Pleins d'infos utiles !! Yopski ;)

Pablito 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 29 Jul 2018
Messages: 27
hello supermoon11,

la consommation que tu as, médicalement ça s'appelle du binge drinking.

Plus de 5 verres en une occasion, en moins de 2h pour un homme.


On peut parler aussi de dipsomanie.

Wikipedia:

"La dipsomanie, encore appelée méthilepsie ou méthomanie 1, est un besoin maladif de boire des boissons toxiques, en particulier de l’alcool, lors de crises intermittentes.

Il s'agit d'un cas particulier de l’alcoolisme. L’individu atteint de dipsomanie est généralement un alcoolique chronique, dont la consommation intervient sous une forme épisodique, quantitativement extrême, et incontrôlable : la perte de liberté vis-à-vis de la substance éthylique authentifie cette situation comme un exemple particulièrement clair de la spécificité de l’alcoolique, comparé au buveur « ordinaire ».
Après des périodes d’abstinence ou de tempérance dont la longueur varie, le sujet dipsomane ressent soudain un besoin irrépressible et apparemment imprévisible (même si des signes avant-coureurs : fatigues, dépression, etc. existent dans les jours ou les semaines qui précèdent l’accès) de consommer de l’alcool. Le malade cède alors à une impulsion."

Le mieux si ça te pose des problèmes, physiques, psychiques, sociaux, relationnels, pro etc.. c'est de consulter un addicto (CSAPA) pour décider de ce que tu veux faire avec son aide.

Prends soin de toi

Hors ligne


RandallFlag 
Psycho sénior
7321
Date d'inscription: 24 Jul 2018
Messages: 784
5 verres en 2h c'est pas du binge drinking
AMHA @Pablito.
Ça représente une bouteille de vin.
Où un flash de whisky de 20cl.
J'ai du mal a nommer ça "biture expresse".

Sinon y'a énormément de cas concernés dans les apéritifs dînatoires du samedi soir.

Après me trompe peut être.
Mais le terme me semble exagéré. (Vu la dose et le délai énoncé.)

La tête sur sur l'oreiller, la merde un instant estompée.

Hors ligne


Pablito 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 29 Jul 2018
Messages: 27
@Randallflag

C'est pour ça que j'ai dit "médicalement".

C'est les critères de définition du binge drinking. 4 verres pour les femmes et 5 pour les hommes en moins de 2h.

Je pense que c'est un message qui s'adresse plutôt aux jeunes.

Pour un fêtard ça n'a effectivement rien d'impressionnant 5 verres.

J'ai vu un mec prendre 76 Ricard à l'apéro.. RIP

Dernière modification par Pablito (22 janvier 2019 à  23:57)

Hors ligne


RandallFlag 
Psycho sénior
7321
Date d'inscription: 24 Jul 2018
Messages: 784
Même sans être fêtard.

Je dois boire une dizaine de fois dans l'année grand max.
(Diabète oblige)

Après oui tu as raison c'est certainement plus a titre préventif pour les jeunes.

Juste que ça me semblait démesuré.
Pour moi le binge drinking c'était le gars qui s'enfilai une demi bouteille de vodka en 15 mn.
"Biture expresse" quoi...

La tête sur sur l'oreiller, la merde un instant estompée.

Hors ligne


Anonyme1756
Invité
supermoon11,

Si tu repasses dans les parages, je voulais te signaler un truc important qui m'était complètement sorti de l'esprit l'autre jour.

Il s'agit du kindling, ou effet d'embrasement en français, un phénomène de neuroadaptation - dont on ne maîtrise apparemment pas tous les détails mais dont constate les effets - suite à des sessions répétées d'intoxication alcoolique aiguë (ou chronique d'ailleurs) suivies de sevrages secs.

Le kindling induirait une plus grande sensibilité épileptique, et ce que tu mentionnes comme des psychoses post-alcoolisation pourrait faire partie des conséquences.

Une vieille source en anglais sur le sujet: https://pubs.niaaa.nih.gov/publications … /25-34.pdf

Wikipedia en français: https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_ … ng_effect)

supermoon11 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 16 Feb 2018
Messages: 341
Salut, alors tout d'habord un grand merci a tous pour vos réactions, vous êtes super intéressant et cela me donne matière a réfléchir, je vais prendre le temps de me poser les bonnes questions

depuis lors j'ai réussis a diminuer un rien l'alcool, mais rien a faire c'est lié a ma vie
l'envie de boire reviens 5 a 6 jours après la cuite, et tout ça est dur a traité

comme pour une dépression, j'ai bien peur que sans vie sociétale, sans boulot, sans vrai potes, l'envie de boire me reviennent en me percutant

car quand je rebois, c'est que je vais bien psychiquement sinon je bois pas

donc j'ai compris déjà que ma consommation tout comme celle du cannabis est liée a ma vie, mes moyens faibles, mon vécus ect (ce qui m'a forger, a finis par me rendre fragile, c'est comique a dire, avant j'était très fier de ma force psychique et psycho mais la depuis quelques temps j'en ai marre de tout la plus part du temps, face au monde qui me désole)

enffin soit, il y a eu quand même un peu de positif depuis
j'ai espacer d'un a trois jours en + mes prises d'alcool, et je diminue le joint aussi
cela fait maintenant un mois, je n'en ressent pas trop les bienfait ou alors ils sont tres minime

j'ai toujours cette envie de boire après 6 jours, parfois plus rapidement
mais c'est lié a ma vie entièrement, j'ai grandis tel qu'el faut dire

et le monde qui m'entour m'est vraiment désolant
je pense pas que je changerais d'état d'esprit vis a vis de cela, car c'est la réalité
et pour rien au monde (par exemple) je prendrais du prozac ou autre benzo du médecin pour cacher la vérité que je connais du monde et de chacun pour sois disant allez mieux..

je pense pas que j'utilise l'alcool comme un benzo loins de la, je l'utilise pour me changer les idée, faire quelque chose que je connais et en sécurité, de + l'alcool m'aide justement a éclaircir mes idées, vis a vis de la réalité du monde (débat ect) et pas en disant des conneries comme quand trop trop bourrer, = tout l'inverse du benzo

compliquer tout cela, j'hésite d'ailleurs a aller voir un médecin, mais je connais la chanson et ce qu'il va me dire et préscrire... lol


sinon bon ben je déballe un peu ... :
dans la vie de tout les jours, plus rien ne me surprend, j'arrive même a prévoir les gens, leurs façon d'être, leurs pensée

et c'est casse couille


enfin je vais dans les détails de ma personnalité la, mais je suis pas quelqu'un de facile a vivre pour lui même
pourtant dieu sais comment je m'aime ainsi

selon moi c'est la société qui part en couille, les gens en générale qui m'entour ect... et ça je le pense depuis très jeunes, ce qui a créer mon isolement entre guillemet, ma sécurité, mon état d'esprit réserver qui analyse ce que monsieurs tout le monde ne fait pas

c'est ma façon d'être ça, rien de dramatique


je pense que si l'alcool ne me faisait pas autant de mal dans ma vie entre les prise, il ne serait pas un probleme pour moi

le réel probleme c'est que sa me bouffe mon énergie, ma motivation, ma dopamine, ma seroto et qu'au long terme mon foie et mes rein vont pas trop me remercier je pense

du coup j'ai l'envie d'avancer dans la vie, mais j'y arrive difficilement

bon j'ai remarquer aussi que je suis beaucoup coucher, je vais essayer de me donner une routine quotidienne et de me remettre dans une dicipline face au disciple que je suis et que j'ai été autrefois !!!!

je pense que tout a démarer d'un burn out finalement, et que mon entourage ne suit pas ma psychologie.. ce qui n'aide pas

de + dans mon entourage faut dire c'est pas joyeux joyeux, ont a tous nos problème lié a une meme chose : le manque de justice et les probleme de la société, les appartenance a des groupes d'ethnie, les classe sociale ... bref sa parlera a certains vus que je met le doigt comme a mon habitude sur les réel problèmes qui en engendre d'autres tonne

Dernière modification par supermoon11 (11 mars 2019 à  12:08)


Dsl pour mes fautes j'ai vraiment un clavier capricieux.

Hors ligne


supermoon11 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 16 Feb 2018
Messages: 341

Anonyme1756 a écrit

supermoon11,

Si tu repasses dans les parages, je voulais te signaler un truc important qui m'était complètement sorti de l'esprit l'autre jour.

Il s'agit du kindling, ou effet d'embrasement en français, un phénomène de neuroadaptation - dont on ne maîtrise apparemment pas tous les détails mais dont constate les effets - suite à des sessions répétées d'intoxication alcoolique aiguë (ou chronique d'ailleurs) suivies de sevrages secs.

Le kindling induirait une plus grande sensibilité épileptique, et ce que tu mentionnes comme des psychoses post-alcoolisation pourrait faire partie des conséquences.

Une vieille source en anglais sur le sujet: https://pubs.niaaa.nih.gov/publications … /25-34.pdf

Wikipedia en français: https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_ … ng_effect)

tes post m'ont été très intéressant, je vais prendre le temps d'y réflechir, et si j'ai des point précis qui m'interpelle je reviendrais a toi avec un co sign

encore merci a toi smile


Dsl pour mes fautes j'ai vraiment un clavier capricieux.

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Besoin d'avis sur ma dépendance atypique (Buveur hebdomadaire depuis 10 ans).

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Un village un peu atypique en Chine....
par Mascarpone, dernier post 15 janvier 2017 à  02:53 par ZombyWoof
  4
[ Forum ] Gérer sa consommation - Dépendance à  l'alcool ?
par sos75, dernier post 04 mai 2017 à  10:11 par mikykeupon
  8
[ Forum ] Addiction - Dépendance à  l'alcool ?
par xan_tn83, dernier post 17 mars 2017 à  10:15 par mikykeupon
  4
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Nouveau fanzine Psychoactif : un article ou un dessin ?
    23 févier 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psycho...
    Il y a 6jCommentaire de Amethyste*9 (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c...
    08 mars 2019Commentaire de HAYKK88 (17 réponses)
     Appel à témoignage 
    Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (ju...
    Il y a 6jCommentaire de Sufenta (25 réponses)
     Forum UP ! 
    Market - MAJ - Les markets Scams et Trusted ?
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Expériences - Première expérience
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Iakov42 dans [Codéine et dihydrocod...]
     Forum 
    Drogue info - Peut-on retapé de l'acid aussi vite
    Il y a 21mnCommentaire de TheRealSlimShady dans [MDMA/Ecstasy...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Mon «TR» vnr sur le manque d'opiacés / métha
    Il y a 44mn
    2
    Commentaire de Wonderland dans [Méthadone...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Montée de tercian + panique
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de NMDA dans [Neuroleptiques...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Discrimination - Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    Il y a 1h
    8
    Commentaire de Marla Singer dans [Paroles de femmes...]
    (34 réponses)
     Forum 
    Comment reagir après une rechute
    Il y a 2hNouvelle discussion de atek dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage du zolpidem 10 mg avec substitution au diazepam
    Il y a 3hCommentaire de SarahS dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (29 réponses)
     Forum 
    Première fois - Première prise
    Il y a 3hCommentaire de krylone dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Set and Sitting
    Il y a 4h
    4
    Commentaire de roya dans le blog de PsychéLycia
    (7 commentaires)
     Blog 
    Trois journées de chemsex
    Il y a 4hCommentaire de roya dans le blog de Bootspoppers
    (4 commentaires)
     Blog 
    Sans titre
    Il y a 6h
    2
    Commentaire de Core a Corps dans le blog de Core a Corps
    (8 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 03:02
     PsychoWIKI 
    Salvia divinorum, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    atek, Photion, Bobgnouf, Q-rieux, roya, Chell, Ocram nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Comment parvenir à bien espacer les prises ?
    par Ezazel, le 22 Mar 2019
    Bonjour à tous, Je me présente, je suis un jeune parisien de 25 ans, boss dans l’univers du luxe, séropositif indétectable depuis 5 ans, accro au Crystal depuis 3ans, en fume (avec pipe). Je me souviens parfaitement de ma première fois, c’était avec un mec américain, on s’était vu po...[Lire la suite]
     Mémoires Acides - Timothy Leary
    par Cub3000, le 18 Mar 2019
    Un grand classique, l'autobiographie de Timothy Leary, Mémoires acides (Flashbacks en VO). C'est le témoignage fascinant, rédigé par lui même, d'un homme qui a consacré sa vie, renoncé à sa carrière de brillant chercheur en psychologie à Harvard, sacrifié sa réputation et même perdu...[Lire la suite]
     Mort de l'ego, vos experiences
    par Cub3000, le 01 Mar 2019
    Je pense pouvoir dire avoir vécu, sous LSD, trois ego death. La première fois, la plus brutale, due à un surdosage imprévu : Après avoir été englouti par un tunnel kaléidoscopique de visages apparu sur la pelouse où je me tenais, je me suis senti moi-même me fractionner en une infinité...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    +1 ... et +2 pour la nostalgie! Marla dans [forum] Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    (Il y a 3h)
    Merci pour ce (vieux) topic! Marla dans [forum] Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ?
    (Il y a 3h)
    Grave avis partagé papyrus dans [forum] "Non à la drogue oui à la vie" me harcèle (?)
    (Il y a 4h)
    Un putain de classique dans [forum] "Non à la drogue oui à la vie" me harcèle (?)
    (Il y a 4h)
    Jamais tu iras en prison pour conso dans [forum] La sois disant légalité des Research chemical
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums