Bienvenue au cannabistrot / PsychoACTIF

Bienvenue au cannabistrot

Publié par ,
2821 vues, 6 réponses
filousky 
Modérateur
France
6900
Inscrit le 14 Dec 2008
10678 messages
Blogs
Bienvenue au cannabistrot

Lieu : Villeurbanne
Du 2019-04-19 au 2019-04-19
Prix : Gratuit


/forum/uploads/images/1551/53619736_2127799557257693_501025166487191552_n.jpg


OUVERTURE DES PORTES À 13H30

14h INAUGURATION DE LA CONFÉRENCE
Par  M. Didier Vullierme, adjoint au maire de Villeurbanne, délégué à la sécurité.

I – LEÇON DE BOTANIQUE : CHANVRE/CANNABIS, DEUX APPELLATIONS POUR UNE MÊME PLANTE.
La complexité chimique d’une plante aux multiples usages.

Intervenant :
• Dr Jean-Michel Petit, Dr en génie végétal pour le GRECC (Groupe de recherche et d’études cliniques sur les cannabinoïdes)


II – SITUATION INTERNATIONALE EUROPE/AMÉRIQUES/AFRIQUE/ASIE :
Des Pays-Bas au Canada, retour sur la fin programmée de la prohibition

Intervenant :
• M. Jérôme Expuesto, porte-parole du CIRC-Lyon


III – PROHIBITION : UNE LÉGISLATION HORS DU DROIT COMMUN
Droit français, répression l’impossible prohibition.

Intervenant(e)s :
• Me Francis Caballero, ex-avocat, auteur du "Droit de la drogue" (Dalloz) et de Legalize it ! (Esprit Frappeur), pour le MLC (Mouvement pour une légalisation contrôlée Loi 70
• M. Jean-Luc Garcia et Mme Bénédicte Desforges (sous-réserve), co-fondateur(trice)s du collectif PCP (Police contre la prohibition)
• M. Patrick Canin, pour la LDH (Ligue des Droits de l’Homme)
• M. François-Georges Lavacquerie, porte-parole du CIRC-Paris

Débat 30 mn

PAUSE

IV – CANNABIS : UN PHÉNOMÈNE CULTUREL
La place du cannabis dans les arts

Intervenant :
• M. Alexandre Grondeau, Maître de Conférences à l'Université Aix-Marseille, docteur en Géographie et écrivain auteur de Génération H


V – CANNABIS THÉRAPEUTIQUE : ENTRE MÉDECINE ET AUTOMÉDICATION

Le retour d’une plante aux vertus médicinales complexes

Intervenant(e)s :
• M. Philippe Sérié, association Principes Actifs
• Dr Christian Sueur, GRECC (Groupe de recherche et d’études cliniques sur les cannabinoïdes)
• M. Éric Correia, Président de l'Agglomération du Grand Guéret, Conseiller Régional ALPC - Délégué à l’Économie créative, Innovation et Droits Culturels. pour le chanvre thérapeutique

Débat 30 mn


VI – QUELS MODÈLES DE LÉGALISATION ?

Entre monopole d’État, système libéral et organisation libertaire, quelle filière pour le chanvre/cannabis ?

Intervenants :
• M. Philippe Sérié, Principes Actifs
• M. François-Georges Lavacquerie, porte-parole du CIRC-Paris
• Me Francis Caballero, ex-avocat, auteur du Droit de la drogue (Dalloz) et de Legalize it ! (Esprit Frappeur), pour le MLC (Mouvement pour une légalisation contrôlée)
• M. Alexandre Grondeau, Maître de Conférences à l'Université Aix-Marseille, docteur en Géographie et écrivain auteur de Génération H

Débat 30 mn

Galerie photos


CONCERT DE SOUTIEN SUR PLACE DE 20H À MINUIT

Prix libre
Buvette/buffet

Programme
• Don Roberto Selector, set rock/blues/jazz
• Selekta Kabok
• Bredda Sound feat Joe Pilgrim et Djabty Jah

Dernière modification par filousky (05 mars 2019 à  10:12)

Reputation de ce post
 
Merci pour l'info !/mathio

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
4910
Inscrit le 04 Aug 2014
7913 messages

V – CANNABIS THÉRAPEUTIQUE : ENTRE MÉDECINE ET AUTOMÉDICATION
Le retour d’une plante aux vertus médicinales complexes

Intervenant(e)s :
• M. Philippe Sérié, association Principes Actifs
• Dr Christian Sueur, GRECC (Groupe de recherche et d’études cliniques sur les cannabinoïdes)
• M. Éric Correia, Président de l'Agglomération du Grand Guéret, Conseiller Régional ALPC - Délégué à l’Économie créative, Innovation et Droits Culturels. pour le chanvre thérapeutique

Débat 30 mn

Je n'aime pas le mélange des genres en matière de cannabis et surtout que le modèle canadien est régressif pour les patients qui pouvaient compter au moins sur le savoir faire des clubs compassionnels.
Pour moi, bien entendu que les patients doivent avoir des autorisations de culture et surtout aussi des traitements remboursés, de qualité, avec plus de diversité que le modèle hollandais, mais sommes-nous contraints d'attendre la légalisation du récréatif  ?
Devons-nous attendre l'ouverture des cannabistrots marque déposée^^ pour que les scientifiques aient le droit d'utiliser des cannabinoides naturels dans les essais clinique en France ?

Cela crée une médecine à quatre vitesses, les privilégiés qui se fournissent à l'étranger, ceux qui ont les moyens et les compétences pour s'autoproduire, ceux qui ont recours au marché noir et enfin, les exclus par ces alternatives.

Cela stigmatise aussi les usagers qui voudraient s'affranchir de l'image et de l'action du militant pour les cannabistrots et le récréatifs, même si ces derniers sont souvent favorables à une nouvelle législation, celle-ci ne les concerne pas dans l'urgence ni directement parfois leur enfant qui a besoin d'un traitement précis et exempt d'agents pathogènes ou de métaux lourds concentrés simplement parfois par la nature elle-même le fait.
Produire leur traitement ou discuter de la légalisation du cannabis ou d'autres drogues n'est pas leur actualité ni une garantie d'accès aux soins.

Pire, ils se répercutent une image négative de la société, bafoués parfois dans leur honneur de se soigner à la moquette ou trainés en justice.
Il me semble que l'on pourrait leur épargner un passage au bistro, ce n'est pas leur urgence.

Il faut bien entendu, une filière légale, rembousée par prescription pour le pharma, une distincte pour le récré, tout en assurant une autoproduction en clubs ou à titre privé sans démarche commerciale.

Amalgamer le récréatif et le thérapeutique brouille encore les pistes dans un pays où l'acronyme "CBD" désigne à lui seul le cannabis thérapeutique, écartant le THC et les autres composés, THC considéré à tort uniquement comme un stupéfiant.

Dans le meilleur des cas, un encadrement de l'autoproduction permettrait juste le recours à l'automédication et même si les poursuites cessent, les patients ont droit à ce qui caractérise l'accès au soin.

Dernière modification par Mister No (05 mars 2019 à  11:11)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6900
Inscrit le 14 Dec 2008
10678 messages
Blogs

Mister No a écrit

Pour moi, bien entendu que les patients doivent avoir des autorisations de culture et surtout aussi des traitements remboursés, de qualité, avec plus de diversité que le modèle hollandais, mais sommes-nous contraints d'attendre la légalisation du récréatif  ?

C'est pour cela que je suis dans les intervenants puisqu'il y a une partie thérapeutique dans leur après-midi. Personnellement, je me sens assez proche du CIRC. Deux des fondateurs de cette association sont chez Principes Actifs car malades.

Ce que je cite est le centre du discours de Principes Actifs. il est temps que quelqu'un parle ouvertement de l'autorisation de l'auto production pour les malades qui peuvent cultiver, ente autres pour les pathologies lourdes, bien souvent évolutives et qui  mènent vers une fin généralement tragique, la culture en elle-même étant thérapeutique lorsque l'état physique du malade le permet.

J'ai entendu une estimation que je cite avec précaution sur le nombre de malades cultivant la plante qui les soulage le mieux : 300 000 personnes. C'est pas rien comme chiffre. 

Le CIRC propose un modèle : le cannabistrot. Je ne suis pas concerné par ça, mais je trouve que pour le récréatif, l'idée de garder un côté "club" me plaît bien plus que la vente de cannabis par les buralistes ou les pharmaciens.

J'aime bien aussi le modèle des cannabis social clubs, si ils s'en tiennent à leur principe fondateur de communauté sous forme de club. Malheureusement, un partie de ceux que je connais ne sont plus que des entreprises de commerce libéral que je ne soutiens pas (la weed à 7 €, c'est cher).

Peu de choses à ajouter.

Amicalement

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
4910
Inscrit le 04 Aug 2014
7913 messages
Salut Fil,

Deux trois précisons qui me tiennent à cœur.

je me sens assez proche du CIRC. Deux des fondateurs de cette association sont chez Principes Actifs car

Pareil et depuis que je suis ado, je voue beaucoup de respect à JP Galland... même si je ne suis pas beaucoup moins ancien que lui, ado, si j'avais du avoir des posters, c'est le sien en tenue de douanier que j'aurais affiché. fume_une_joint

JP par l'intermédiaire d'un ancien membre du CIRC ou depuis la plate-forme ASUD m'avait d'ailleurs convié à une émission de radio avec Max, mais comme d'hab, j'étais resté dans ma caverne, je suis "back stage" si on me cherche.

J'aime bien aussi le modèle des cannabis social clubs, si ils s'en tiennent à leur principe fondateur de communauté sous forme de club. Malheureusement, un partie de ceux que je connais ne sont plus que des entreprises de commerce libéral que je ne soutiens pas (la weed à 7 €, c'est cher).

Il reste pourtant des vrai assos, de quartier ou de village, qui cultivent et partagent les frais de fonctionnement, ce qui donne en terme de cotise une herbe à plutôt 70 centimes d'euros que 7 euros.
Les autres ne sont pas des CSC, ce sont des shops à but lucratif qui surfent sur des flous juridiques.
Des cannabis club à la limite, mais sans but social et à but lucratif.

J'avais invité Jean-Michel pour nous expliquer le fonctionnement du club qu'il préside en Andalousie, c'est une solution à intégrer aussi dans notre société et que de consommer du cannabis ne soit pas forcément dicté par un geste d'achat, et que dès lors que l'autoprode perso n'est pas possible, des citoyens peuvent s'organiser légalement.
Pour s'autoproduire, il faut un logement assez grand ou un jardin, une serre, investir dans du matériel et avoir des compétences en horticulture... Quand c'est pour le médical, il faut également des compétences en pharmacie, pour réaliser et titrer des teintures ou ses fleurs quand les besoins en cannabinoides doivent être spécifiques et précis.

Il ne faut pas s'en remette à un système unique surtout que dans les deux domaines, nous prenons du retard... mais cela nous permet de profiter des erreurs des autres pays et de n'en retirer que le meilleur.

Cela passe par bien des solutions différentes afin que chacun, en fonction de la nature de ses besoins puisse évoluer dans un système respectueux de notre société et de ses individus.

Le CIRC propose un modèle : le cannabistrot. Je ne suis pas concerné par ça, mais je trouve que pour le récréatif, l'idée de garder un côté "club" me plaît bien plus que la vente de cannabis par les buralistes ou les pharmaciens.

Ce n'est pas le rôle des pharmaciens de vendre pour le récréatif, pourquoi ne pas leur proposer aussi de vendre du pinard ou de la vodka vu qu'ils vendent de l'alcool...

Effectivement, je comprends que tu ne te sentes pas concerné.

La légalisation au Canada montre que les patients sont livrés à eux-même dans un système commercial qui ne répond pas forcément à leurs besoins.

Les solutions à proposer aux patients se doivent être distinctes de ce que nous pouvons imaginer mettre en place pour le récréatif.

Ce serait un mensonge de laisser croire que des entreprises privées de l'éthique médicale et pharmaceutique va permettre un bonne prise en charge des patients.

Il est important de dissocier les besoins et les propositions, car elles ont aujourd'hui une vocation pédagogique pour les patients, les usagers récréatifs, les médecins et toute la société.
Le mélange des genres brouille l'écoute. lol

Dernier point, l'arsenal législatif existe déjà pour que dès aujourd'hui les patients puissent espérer un accès aux soin avec des prescriptions de cannabinoides.

Associer le récréatif et le thérapeutique n'est pas une bonne idée et donnera raison à Big Pharma qui peut se frotter les mains, quand les patients se contentent de consommer des produits qui ne sont pas adaptés, sans suivi médical, soumis au marketing infect qui manipule des malades.

Une filière thérapeutique porte aussi l'espoir du remboursement et de toutes les conditions pour un vrai accès au soin.

Pour les patients, il ne faut pas abolition d'une loi pour que leur douleur soit prise en charge... juste une volonté politique de laisser les prescripteurs et des entreprises spécialisées produire et prescrire.
Il est autorisé de prescrire, mais pas de répondre au besoin pour préserver des intérêts.

Le modèle hollandais montre qu'il est possible de sortir pour les patients des herbes à 6 euros le gramme, soit nettement moins que le margoulin qui t'en propose à 7 sans aucune garantie sur le produit, sa composition en cannabinoides et la présences d'éléments pathogènes.

J'attends donc avec impatience un résumé de cette conférence où le mélange des genres pourrait être bien contreproductif à mon sens.

En revanche, à titre perso et concernant le récréatif, j'adhère grandement au concept de ne pas laisser les buralistes vendre du cannabis où plutôt, imaginer un système commercial et de production qui exclut les grands groupes qui avec la complicité des états nous rackettent en profitant de notre addiction, sous couvert d'hygiénisme comme le font les industriels du tabac.

Du coup, je trouve que le CIRC est dans son rôle d’accueillir une réflexion concernant les moyens d'intégrer le cannabis récréatif dignement dans notre société.

Mais ce serait mentir que de proclamer que les cannabistrots vont répondre de manière adéquat à la privation d'accès aux soins alors que nous avons déjà des lois.

Dernière modification par Mister No (07 mars 2019 à  16:17)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6900
Inscrit le 14 Dec 2008
10678 messages
Blogs
L'air de rien, notre dialogue est en train de me donner les lignes directrices de ce que je vais dire. Ton niveau de réflexion sur ce sujet est très intéressant et rejoint plutôt ce que je pense.
Merci pour cette collaboration indirecte.

Fil

Dernière modification par filousky (08 mars 2019 à  13:12)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
4910
Inscrit le 04 Aug 2014
7913 messages
Salut,

Je suis direct c'est certain, et sur la place publique, le forum quoi.
Pour moi, il n'y a pas motif de désaccord politique au sens noble du terme, juste le sentiment que le combat pour le thérapeutique doit s'affranchir d'autres combats politiques en raison des circonstances particulières.
De ne pas associer le théra au récré, ça permet de viser au mieux pour le demain des deux filières.
Je ne parle pas des dérives type "cannabis cup thérapeutque" et le marketoche que peut subir le malades livrés à un système marchand récréatif.
Quand je dis filières, c'est celle de l'autoprode qui me tient à cœur et que la possibilité demeure dans les deux cas, mais pas uniquement par faute de mieux.

Bon courage !

Dernière modification par Mister No (08 mars 2019 à  14:48)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

morphe07120 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 Mar 2019
37 messages
Blogs
C'est super tout ça ! Je vais essayer de venir car ça m'intéresse énormément !!

“Celui qui navigue la psyché”.Ernst Junger

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ


Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Le Fanzine Psychoactif N°4 est sorti
11 janvier 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Comment gérez vous votre dépendance ?
Il y a 1jCommentaire de Zefy (37 réponses)
 Appel à témoignage 
Vous lisez des articles de presses qui stigmatisent les usagers :...
Il y a 7jCommentaire de prescripteur (23 réponses)
 Appel à témoignage 
Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
22 décembre 2021Commentaire de Subohm (82 réponses)
 Forum UP ! 
Culture - Qualité des champis des growbox
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Addiction - Alternance Izalgie/codéine pour éviter tolerance et dépendance?
Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Stockage & conservation - Pilules de 5MAPB percées
Il y a 30mnNouvelle discussion de fleeing depression dans [Conseils généraux de...]
 Forum 
Dosage - Alpha efficace pour femme ou pas
Il y a 4hCommentaire de ectatrip dans [Research Chemicals (R...]
(1 réponse)
 Forum 
Oxazépam - Seresta , oxazepam a usage récréatif
Il y a 4hCommentaire de ghostface<3 dans [Benzodiazépines...]
(8 réponses)
 Forum 
Bad trip & Crise de panique - Déclanchement de mes crises de panique
Il y a 5hCommentaire de Clancy dans [Cannabis...]
(24 réponses)
 Forum 
Présentation.
Il y a 6hCommentaire de ectatrip dans [Au coin du comptoir.....]
(1 réponse)
 Forum 
Expériences - Le tabac et le cannabis ont un goût divin sous opiacés
Il y a 6hCommentaire de Meumeuh dans [Opiacés et opioïdes...]
(2 réponses)
 Forum 
Première fois - Ca n'existe pas
Il y a 6hCommentaire de Hemoropioid dans [Heroïne...]
(4 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Sevrage tramadol reussi
Il y a 7hCommentaire de bleuvie dans [Tramadol...]
(3 réponses)
 Blog 
Rechute numéro 56
Il y a moins d'1mnNouveau blog de ectatrip dans [En passant]
 Blog 
Les substances pour gérer mes tca
Il y a 15hCommentaire de Stelli dans le blog de yukastro
(3 commentaires)
 Blog 
Tramadol et crise d'épilepsie
Il y a 20hCommentaire de prescripteur dans le blog de laptitechinoise13
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
Dernier quizzZ à 05:26
 PsychoWIKI 
Methylphenidate (Ritaline), effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Avocats spécialisés dans les infractions sur les stupéfiants
 Nouveaux membres 
cendrecovfefe, Drakosa, laptitechinoise13, MrAublivion, Theo98 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Différence entre la Morphine et le Sophidone ?
par Zazou2A, le 18 Jan 2022
Yop, Alors ça va dépendre de comment tu comptes consommer, la sophidone, c’est de l’hydromirphone, un opi semi synthétique (comme l’héro) dérivé de la morphine Mais elle est 7,5 fois plus potente, en terme d’analgésies L’hydro, c’est une molécule qui est souvent considérée...[Lire la suite]
 Mise en garde 5F-SGT-151 (Herbal Incense)
par Momo76, le 15 Jan 2022
Bonjour, je viens mettre en garde contre l'Herbal incense qui est vendu dans la plupart des laboratoires de recherche chimiques, j'ai préparé un peu moins que la moitié de cette herbe (0.200gr) et du damania dans un joint. En effet je n'avais fumé que deux malheureuses taffs dans ce dernier et...[Lire la suite]
 Retrouvez nous à Amboise, Indre et Loire
par AidesCaarud37, le 14 Jan 2022
Bonjour, Aujourd'hui nous vous partageons une photo de nos militants accompagnés d'une adulte relais du territoire d'Amboise. Nous serons dès maintenant présents tous les 2° et 4° lundi de chaque mois entre 14h et 16h, à la MJC d'Amboise, 1 rue Rémi Belleau. C'est l'occasion de nous re...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Merci pour ce rare témoignage. Psilo dans [forum] Les dangers de l'injection IM (Orobupré)
(Il y a 7h)
Merci pour ta SUPERBE réponse très instructive ! - 1337 dans [forum] Un royal qui me fait zéro effet...
(Il y a 21h)
C'est saloperies comme tu dit, pour bcp aident à retrouver une vie normale (MM) dans [forum] Arrêt codéine et sevrage compliqué
(Il y a 2j)
C'est beau tout ça, ça fait plaisir à voir et à lire - MikeO' dans [blog] culture homemade de truffes psylocibe
(Il y a 2j)
On est sur PA pas sur un forum de stigmatisation. dans [forum] Je faille partir, surdose de crack
(Il y a 2j)

Pied de page des forums