Enceinte et dépendante au tramadol / PsychoACTIF

Enceinte et dépendante au tramadol

Publié par ,
3334 vues, 16 réponses
Crevettecrevette 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 23 Aug 2017
8 messages
Bonsoir à tous et toutes,

Je me permets de vous contacter car je ne sais plus vers qui me tourner.
Je suis enceinte de 2 mois et à cause de nombreuses opérations du dos (scoliose, discopathie dégénérative,...), j'ai pendant des années pris des doses énormes de morphine, de codéine, de tramadol, antidépresseur, somnifère,... J'ai réussi avec la seule force du mental et malgré des douleurs toujours présentes, et la présence constante de mon médecin traitant à me sevrer de presque toutes ces molécules. J'ai mis plus d'une année à arrêter les morphiniques et la codéine et maintenant je suis en train d'arrêter le tramadol. Mais attention, même si j'ai réussi à arrêter, ça a été des épreuves terribles à vivre. Sûrement la période la plus dure de toute ma vie. L'addiction est vraiment présente et les effets de cette dépendance font tellement mal...
Je prenais jusqu'à il y a quelques semaines 400 mg de tramadol LP par jour mais j'ai appris il y a 1 mois 1/2 ma grossesse. Bébé voulu et très attendu depuis longtemps, il s'est enfin implanté dans mon bidon... Mais je n'avais pas encore réussi à stopper complètement le tramadol. J'ai réussi à baisser à 200 mg/jour... 1 cachet le matin et un le soir.
Mais je m'en veux à chaque cachet pris.
Pourtant je suis entourée par un médecin compétent, qui m'aide sans me faire culpabiliser, il m'a indiqué le site du CRAT auquel je me réfère le plus souvent possible.
Mais malheureusement j'ai un mari, une famille et des amies qui ne comprennent pas. Pour eux, chaque cachet fait du mal au bébé, ils me culpabilisent sans arrêt et ça me fait beaucoup beaucoup de mal.
Je sais bien que ne plus rien prendre serait bien meilleur pour moi et bébé mais c'est bien plus facile à dire qu'à faire...
J'appréhende la prochaine baisse, j'appréhende de ne plus prendre des cachets LP,...
Svp, est ce que des mamans ou des femmes enceintes pourraient me faire part de leurs témoignages svp ?
J'ai tellement peur que mon bébé ai un soucis à la naissance, que je lui fasse du mal... Je souhaite avoir un enfant depuis des années avec mon mari, et maintenant qu'il est la, je ne veux pas lui faire de mal...

Si vous pouviez me répondre, ce serait adorable car je me sens seule avec ce soucis, personne ne me comprend et certaines personnes me juge alors qu'ils ne connaissent pas la douleur ni la dépendance...

Bonne nuit à tous et à toutes.

Avec toutes mes amitiés.

Amandine.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice
France
200
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Salut Amandine et bienvenue parmi nous!

Et surtout, félicitations pour cette grossesse smiley-gen013

Je vais commencer par ça:

Mais malheureusement j'ai un mari, une famille et des amies qui ne comprennent pas. Pour eux, chaque cachet fait du mal au bébé, ils me culpabilisent sans arrêt et ça me fait beaucoup beaucoup de mal.

Ça me rend dingue de lire des trucs pareils!! Ils sont addictos, médecins dans ta famille? Je ne pense pas, au vue des conneries qu'ils te sortent et la culpabilité qu'il te mettent sur le dos!
C'est justement le sevrage pendant la grossesse qui est dangereux pour le bébé. Si tu es mal, en manque (et je ne parle même pas de ton état psychologique, qui a toute son importance également!), ton bébé ressent aussi ce manque. Et sur les trois premiers mois, il faut absolument limiter tout stress foetal pour éviter une fausse couche.

Tu as dû lire sur le site du crat que le tramadol était envisageable pendant une grossesse. Et sache que les risques d'un syndrome de sevrage sont limités, ton enfant n'aura pas forcément de traitement à la naissance, ce n'est pas systématique.

Ton médecin t'a-t-il recommandé un CSAPA, ou une sage femme qui s'y connaît en addicto? Car il y a des gens compétents qui pourront t'aider, et surtout te déculpabiliser. Et expliquer certaines choses à ta famille aussi, parce qu'ils n'ont pas à te pourrir comme ça alors qu'ils n'y connaissent rien. Ça ne va pas t'aider pour ta grossesse.

Il faut que tu arrêtes de culpabiliser, tu ne fais pas de mal à ton enfant, tu es en souffrance, tu as un traitement médical pour ça et ce traitement nécessite un suivi étroit de la grossesse. Basta! Y a rien à dire de plus, tu n'es pas une "vilaine femme qui se fout du bien-être de son bébé", et surtout ton enfant n'aura aucune tare psychologique à la naissance.
Garde toujours ça à l'esprit, et ne laisse personne te culpabiliser ou te rabaisser!!

Amicalement
Shao

Dernière modification par Shaolin (30 mars 2019 à  09:24)

Reputation de ce post
 
#coeur Stelli

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
2300
Inscrit le 25 Jan 2019
3816 messages
Blogs
Bonjour crevette,

Bravo pour la grossesse, tu vas voir c'est un joyeux bordel un enfant big_smile boulet

Je plussoie les propos de Shaolin. Tiens en toi aux infos du crat ainsi qu'a ceux de ton médecin: pas d'effets tératogène sur l'animal, syndrome de sevrage néonatal possible mais pas systématique, nombreuses études qui ne démontre pas d'éléments inquiétant etc.

Mtn faut se la jouer fine avec ta famille qui semble être bien démunie face à ton TTT et qui, malheureusement, deviennent c**.

Faut trouver un moyen de les informers/former pour qu'ils puissent te laisser profiter sereinement de ta grossesse.

Courage,

Ocram

Hors ligne

 

kameo 
Mi humaine mi animale
000
Inscrit le 16 Mar 2012
345 messages
Blogs
Salut!

J'ai fait deux grossesses sous TSO (méthadone), les deux fois j'ai dû augmenter un peu mon traitement car j'étais "en manque" (c'est dû aux hormones, à la prise de poids, bref à tous ces changements qui interviennent lorsque l'on est enceinte!)

Si ça peut te rassurer j'ai été suivie par un csapa, un gynécologue pas addicto mais très ouvert, et sur la fin une pédiatre en or qui avait été formée par mon ancien addictologue sur les femme sous TSO.

Aucuns des deux n'est passé par la case neonat, et pour les deux nous sommes sortis au bout de 8 jours, quand bébé revient à son poids de naissance.

Contacte une sage femme ou un spécialiste en addicto, normalement il devrait t'orienter où il faut, car il faut une maternité de niveau 3 il me semble (peut-être une niveau 2 je ne suis absolument pas sûre de moi pour le coup)

Si tu as la moindre question n'hésite pas!

Take care

Kameo

Hors ligne

 

Crevettecrevette 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 23 Aug 2017
8 messages
Bonsoir à tous,
Et tout d'abord merci beaucoup pour vos messages. Ca fait beaucoup de bien de lire des messages positifs et qui ne me culpabilisent pas.
Je suis rassurée de voir que bébé n'aura peut être pas de syndrome de sevrage à la naissance...
Mais je pense quand même suivre vos conseils, et prendre rdv dans un CSAPA... Je ne my suis jamais rendue et c'est peut être une erreur de ma part.
Le combat est long quand on est devenue dépendant à cette molécule, et j'ai parfois la sensation que les derniers milligrammes me sont devenus indispensables, surtout avec des cachets LP...
Alors une question me titille l'esprit: Étant en début de 3eme mois de grossesse, est ce qu'il serait preferable de rester à mon dosage actuel qui me correspond plutôt bien pour l'instant, ou bien de refaire des baisses de dosage qui me feront encore passer des très durs moments ?

D'ailleurs à vous qui connaissez la dépendance et les douleurs de ces baisses, comment vivez vous les moments les plus durs lors d'une baisse de dosage ? Est ce que des plantes ou autre médicaments peuvent aider à passer ce mauvais cap ?

Merci beaucoup kameo, Shao et ocram pour vos réponses, ça m'a fait du bien de vous lire.
Pour te répondre

kameo

, je suis déjà inscrite dans une maternité de niveau 3 car avec mes soucis de dos, je ne peux pas accoucher n'importe où, mais je vais effectivement appeler la maternité pour savoir si une sage femme spécialisée en addictologue serait disponible... Car je ne veux absolument pas me faire juger par le corps médical à cette période de ma vie, alors si je peux être comprise, ce sera encore mieux.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous, et merci encore.

Amicalement.

Crevette.

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice
France
200
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
De rien, on est là pour ça wink
Je te conseille de rester sur ton dosage, si celui-ci te convient, et d'attendre de voir avec le csapa pour ce qu'ils préconisent.
L'important est que tu te sentes bien, que tu n'ais pas trop de douleurs dû à tes problèmes de santé, et que tu continues ton traitement comme avant.

Peut-être auras tu besoin d'augmenter un peu en cours de grossesse, mais là encore il ne faudra pas culpabiliser. Entre la prise de poids et l'augmentation du flux sanguin, c'est normal que ça tire et que le corps ait besoin de plus.
Mais sache que tu ne feras pas "plus de mal" à ton bébé. Au contraire, ton ennemi et celui de ton enfant, c'est le manque. Donc si besoin, tu augmentes légèrement, sans te prendre la tête sur une histoire de dosage.

Le sevrage est vraiment à éviter en cours de grossesse. Ton état psychique est tout aussi important que ton état physique. Si tu arrêtes le tramadol pour être mal, en chien, déprimée, et sans patate pour affronter la grossesse, tu n'auras rien gagner! Ton enfant non plus d'ailleurs.
Un sevrage seule, c'est déjà difficile à vivre, alors quand on est enceinte...
Tu as besoin d'être en forme pour ces neufs mois wink

Le maître mot pour toi pour l'instant: DECULPABILISATION punk-headbang

Dernière modification par Shaolin (30 mars 2019 à  21:32)

Reputation de ce post
 
Merci pour tes conseils sur cette partie du forum toujours super ! /coach

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Crevettecrevette 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 23 Aug 2017
8 messages
Un très grand merci pour tes réponses rapides shaolin, merci pour tout car je me sens enfin comprise par des personnes qui connaissant cette situation...

Je vais appeler le csapa dès lundi matin, j'espère qu'ils vont pouvoir me recevoir assez rapidement.
Car je t'avoue que la dernière baisse de 400 mg/jour à 200 à été compliquée à vivre pour moi, peut être même encore plus compliquée que les autres baisses quand je n'étais pas enceinte. Alors j'appréhende la prochaine...
Mais je vais suivre ton conseil et ne pas baisser avant d'en avoir parlé à une personne compétente et qui puisse me prendre en charge.

Merci pour vos présences à tous, ce site était vraiment mon dernier espoir pour recevoir de l'aide, et je vous en suis très reconnaissante.

Petite question en dehors de la grossesse, à vous qui connaissez cette dépendance...
Est ce que la dépendance restera éternellement en moi ? Enfin je m'explique... Est ce que un jour je pourrais reprendre de la codéine ou du tramadol sans retomber tout de suite dans la dépendance ?

Bonne soirée à tous ?

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice
France
200
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Salut Amandine,

Désolée de revenir si tard aux nouvelles hmm
Comment ça se passe pour toi aujourd'hui, as tu pu joindre le csapa? Ou une personne compétente dans ce domaine?

Amicalement

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Crevettecrevette 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 23 Aug 2017
8 messages
Bonsoir à tous et bonsoir Shaolin,

Pardonnez moi pour cette absence, j'avais oublié mes codes de connexion mais ça y est je suis re-là ?

J'espère que tout va bien pour vous tous.
Shaolin, pour répondre à ta question, ma grossesse se passe bien, bébé pousse bien et je suis actuellement dans mon 5eme mois.
Depuis mon dernière message, j'ai suivi vos conseils et j'ai pris rdv avec un médecin au csapa. Et ca à été une libération pour moi... Merci de m'avoir conseillé d'y aller car j'ai rencontré un médecin et une psychologue extraordinaires et surtout, très compréhensifs.
Ils m'ont permis de beaucoup me confier et surtout, m'aider psychologiquement.
Je les revois régulièrement pour un suivi médical et psy et j'en suis contente car à eux, je peux vraiment tout dire.
Et ça me fait du bien, car même si je suis toujours autant heureuse de voir mon bidon s'arrondir, mon dos me fait de plus en plus souffrir et ce n'est pas simple à gérer... Mes journées sont parfois très dures et je maintiens le fait de ne pas vouloir trop augmenter les doses de tramadol.
Alors je serre les dents...

Merci encore pour tous vos conseils, c'est grâce à vous que j'ai enfin osé franchir la porte du csapa.

Bonne soirée à tous,
Amicalement.

Crevette.
Reputation de ce post
 
Ca fait plaisir à lire!

Hors ligne

 

Yves la Perche 
Nouveau Psycho
Belgique
000
Inscrit le 18 Apr 2015
56 messages
Super de lire ce genre de réponses, comme quoi, si c'était encore à prouver, le forum a vraiment une utilité !

Bravo pour ta grossesse et courage pour les épreuves à venir.
Je te souhaite le meilleur wink

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice
France
200
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Salut Amandine!

Merci pour ces nouvelles smile Je suis contente de voir que tu as trouvé l'aide qu'il te fallait!
Et contente que tu sois tombée sur un csapa compétent.

Et ça me fait du bien, car même si je suis toujours autant heureuse de voir mon bidon s'arrondir, mon dos me fait de plus en plus souffrir et ce n'est pas simple à gérer... Mes journées sont parfois très dures et je maintiens le fait de ne pas vouloir trop augmenter les doses de tramadol.
Alors je serre les dents...

Qu'est-ce que je t'ai dit déjà au sujet du dosage?? demon1
Ne te prends pas la tête pour ça. Encore une fois, le dosage n'a pas de corrélation avec l'intensité d'un éventuel syndrome de sevrage du nourrisson.
Si tu sens que ça tire, ton bébé le sent aussi, donc augmente si besoin, sans culpabiliser wink

Je sors souvent cet exemple, mais il est tellement parlant: j'ai commencé ma grossesse à 50mg, et suis montée jusqu'à 70 =>>  1 mois de néonat.
Une amie à moi était à 120mg en fin de grossesse, et rien, nada, bébé en pleine forme, 4 jours après l'accouchement ils étaient sortis de l'hosto.

Vraiment, il est inutile de vous faire souffrir tous les deux. Je te comprends, j'ai eu les mêmes réflexes que toi, je ne voulais pas augmenter non plus, mais crois moi, le plus important n'est pas le dosage, mais votre bien être à tous les deux.

Et avec ta famille, ton homme, ça se passe mieux? Ils ont compris un peu les choses ou c'est toujours tendu?

En tout cas, félicitations d'avoir dépassé tes craintes et poussé la porte d'un csapa, c'est important d'être soutenue et comprise smile

Amicalement.


Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
4600
Inscrit le 06 Nov 2006
1130 messages
Salut Amandine!
Heureuse que le forum ait pu t’aider à t’orienter!
Tu as fait le bon choix en contactant un CSAPA!
Je soutiens Shaolin dans son conseil de pas te mettre la pression pour le dosage, ça ne signifie rien pour la suite.
Pour te donner mon expérience perso, j’étais descendue à 40mg de méthadone avant ma grossesse (partie de 140mg, ce qui est un gros dosage), j’ai du petit à petit augmenter jusqu’à 80mg sur les conseils de mon CSAPA pour ne pas subir (et faire subir à mon fils!) le manque.Et finalement il n’a souffert d’aucun symptôme de sevrage... Il est né dans des circonstances particulières, à 6mois de grossesse : césarienne en urgence à 28SA sous anesthésie générale à cause d’une hémorragie (hématome rétro placentaire d’origine inconnue). Il a été incubé peu de temps après sa naissance et à ce titre il a reçu de la morphine pendant 24h, mais ça n’avait rien à voir avec mon traitement, aucun symptôme de sevrage n’a jamais été constaté!

Je te souhaite le meilleur pour la suite!
N’hésite pas à revenir nous donner des nouvelles au fur et à mesure et à poser des questions si besoin.

J’espère que ça se passe mieux avec ton entourage. Ça peut être très pesant quand ce n’est pas le cas. Sache malgré tout que tu trouveras toujours quelqu’un pour critiquer ta façon de faire, et devenir mère, c’est aussi apprendre à dire : «merci de vous inquiéter pour mon enfant, mais je suis sa mère et c’est moi qui décide! ». Pour les cas désespérés j’ai adopté la méthode « oui, oui », tu laisses parler et tu fais comme tu veux quand même wink
C’est important de rester ouverte et d’accepter d’apprendre au fur et à mesure, de faire des erreurs (tous les parents en font! Le mode d’emplsoi du parent parfait n’est pas livré avec le bébé...), mais ne laisse personne te dicter ce que tu dois faire, ni te critiquer ou te faire perdre confiance en ta capacité à t’occuper de ton enfant.
Sache que tu es une bonne mère, n’en doute jamais.
Si tu souhaites allaiter, sache aussi que c’est tout à fait possible, même sous opioïdes!

Amicalement,

Stelli

Dernière modification par Stelli (18 juin 2019 à  02:52)


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » Trolalo

Hors ligne

 

Crevettecrevette 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 23 Aug 2017
8 messages
Re bonjour à tous et toutes,

Je reviens ce soir vers vous car je suis à bout que ce soit dans ma tête ou dans le corps.
J'ai respecté le dosage donné par le csapa et validé par ma sage femme et mon médecin traitant jusqu'à il y a quelques jours, mais mon bébé prend de plus en plus de place et moi, je prends de plus en plus de poids. Bon pas énormément non plus... J'ai pris 4 kg depuis le début de ma grossesse et je rentre dans mon 6eme mois le 13 juillet.
Mais depuis quelques jours les douleurs deviennent invivables... Mes lombaires me font souffrir le martyre, et je pèse mes mots quand je dis ça. Ma courbure du bassin devient de plus en plus important au fur et à mesure de l'avancée de la grossesse et je ne dors quasiment plus. Enfin si... Je dors 1h,je suis réveillée pendant 30 min, 1h ou plus, et hop... Et ça, ça dure toute la nuit. Je dois constamment me tourner pour diminuer les douleurs mais ça me tire tellement. J'ai l'impression qu'on m'enfonce des couteaux dans les lombaires J'arrive à redormir un peu dans la journée avec des siestes de 30 ou 45 min mais les douleurs finissent toujours pas me réveiller...
Pourtant j'essaye de me détendre, j'ai fais de l'acupuncture, je fais du kiné, je mets des poches de chaleur, j'ai un coussin de grossesse, mais rien n'y fait... J'ai tellement mal.
Alors aujourd'hui, j'ai craqué... Moralement. J'ai pleuré toute l'après midi. Impossible de m'arrêter, impossible de me doucher, de marcher,... j'avais tellement mal...
Donc ce soir j'ai pris un tramadol 150 lp il y a 1h30,et ça me calme un peu les douleurs (je dis "un peu" car les douleurs sont vraiment énormes depuis des jours et des jours...).

Alors moi qui voulait arrêter totalement le tramadol d'ici 2 mois pour ne plus en prendre du tout à l'accouchement, je me dis que ça s'annonce très très mal...
Les douleurs deviennent tellement importantes que ma vie quotidienne devient un calvaires, je n'ai plus de forces, j'ai les larmes dans la gorge du matin au soir...

Alors je viens vers vous aujourd'hui pour savoir comment se passe le sevrage pour mon bébé apres la naissance si je n'arrive pas à arrêter les cachets d'ici la ? Si il a des symptômes, ce sera quoi ? Il aura mal ?
Je ne voulais pas lui faire commencer sa vie dans la douleur, il ne mérite pas ça et il était tellement voulu ce bébé, je l'aime déjà tellement...
Et je souhaite allaiter, alors est ce que le tramadol est contre indiqué si je souhaite nourrir mon bébé au sein ?

J'espère ne pas vous ennuyer avec mes questions mais aujourd'hui, je suis à bout... Je ne sais plus quoi faire, quoi dire et à qui...
Alors si des mamans peuvent me raconter la naissance de leur bébé et si ils ont eu des symptômes de manque ou autre, je serais preneuse svp. Je suis paniquée, épuisée et complètement perdue.

Merci d'avance à tous et toutes, merci de m'avoir lue, ça fait du bien de pouvoir écrire tout ça.

Bonne soirée, je vous embrasse smile

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
6730
Inscrit le 04 Aug 2014
7653 messages

Alors je viens vers vous aujourd'hui pour savoir comment se passe le sevrage pour mon bébé apres la naissance si je n'arrive pas à arrêter les cachets d'ici la ? Si il a des symptômes, ce sera quoi ? Il aura mal ?
Je ne voulais pas lui faire commencer sa vie dans la douleur, il ne mérite pas ça et il était tellement voulu ce bébé, je l'aime déjà tellement...
Et je souhaite allaiter, alors est ce que le tramadol est contre indiqué si je souhaite nourrir mon bébé au sein ?

Si tu souffrais trop, tu as bien fait d'augmenter le dosage.
Pour répondre à ta question sur le sevrage de ton enfant, tu trouveras des témoignages de maman ici dans le sevrage s'est passé finger in the noze.
C'est facile de sevrer un nourrisson en diminuant progressivement les doses.
En ce qui te concerne, je te conseille de prendre le temps avant d'envisager de te sevrer.
Pour l'allaitement, le sevrage, je te conseille de contacter l'équipe qui te suit pour ton accouchement.
Le sevrage de ton nourrisson ne sera qu'un grain de sable dans votre montagne de vie, grain de sable et encore, nano particule.
Les pros de la santé savent de nos jours s'y prendre et réalisent un sevrage sans souffrance pour le nourrisson.
Pour le reste, c'est normal de prendre du poids, c'est normal malheureusement que ton dos en souffre davantage, c'est normal que tu ne restes pas à souffrir sans enrayer la douleur et ajuste la quantité de médicament.
J'espère que tu vas te rassurer, c'est normal que tu te poses ces questions.

Contacte la sage femme ou le médecin pour avoir des infos sur le sevrage et surtout être rassurée car cela se pratique bien.

En attendant, tu peux aller voir ton généraliste et lui demander conseil pour ajuster le dosage à la douleur, ce qui est normal et conseillé.

Le mien n'a pas eu de sevrage à la naissance, mais des soucis bien plus graves avec une ablation d'un lobe pulmonaire à 18 mois.

Aujourd'hui, c'est un sportif qui je l'espère va avoir son bac.
A choisir, j'aurais signé pour que sa maman soit accro à un opiacé et elle aussi certainement plutôt que de vivre dans l'incertitude de sa naissance. (il était question d'opérer in utéro et par bonheur, son problème pulmonaire a cessé d'évoluer, nous avons pu programmer une opération à 18 mois dans de bonnes conditions)

Je sais que les soucis que nous avons connu ne vont en rien t'aider à minimiser ce que tu vis, mais avec un peu de recul, je pense que vous aurez vite oublié ce qui parait te ruiner le moral.

Je suis sincère, je ne dis pas cela juste pour te rassurer, le sevrage de ton enfant ne sera pas un problème sauf si tu décides avant le terme de la grossesse.

Ma femme n'a pas allaité, car elle ne le sentait pas, c'était son choix, il m'a permis de jouer le rôle de père qui donne des biberons à son nourrisson.

Tiens nous au courant.

Bonne journée.

Dernière modification par Mister No (05 juillet 2019 à  08:25)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
7901
Inscrit le 18 Sep 2018
4351 messages
Blogs

Crevettecrevette a écrit

Alors moi qui voulait arrêter totalement le tramadol d'ici 2 mois pour ne plus en prendre du tout à l'accouchement, je me dis que ça s'annonce très très mal...

C'est une très mauvaise idée de se sevrer quand on est enceinte, tant pour le bébé que pour toi. Au contraire il  faut se stabiliser avec la bonne dose. Et il ne souffrira pas, avec un protocole adapté, son sevrage sera indolore si il naît avec des symptomes de manques (ce qui n'est pas garantie, je crois qu'il y a un ratio d'un bébé sur deux a peu près) et pour l'allaitement c'est ok aussi je crois. Je vais inviter notre modératrice à te répondre c'est elle la pro smile En attendant tu peux lire les topics sur le sujet, il y en a beaucoup

Dernière modification par Rick (05 juillet 2019 à  08:28)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10800
Inscrit le 22 Feb 2008
8575 messages
Blogs
Oui le risque essentiel d'opiacés et grossesse est le sevrage, très mal toléré par le bébé.
Le risque de syndrome de sevrage à la naissance est difficile à prédire. Il ne dépend pas tellement des doses. Mais si c'est prévu, les pédiatres savent gérer, ne t'inquiète pas.
Donc prend ce qu'il faut pour calmer les douleurs (en liaison étroite avec ton médecin et l'équipe d'obstétrique) mais essaie vraiment d'avoir une dose assez stable et de ne pas en changer en permanence.
Et pas de sevrage avant la naissance !!
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Shaolin 
Modératrice
France
200
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Amandine, jt'en prie, arrête de te prendre la tête avec ton dosage. Prends ce dont tu as besoin pour ne pas souffrir ni subir le manque.
C'est important! Encore une fois, ton ennemi et celui de ton bébé, c'est le manque!

Et que tu prennes un petit ou un gros dosage, personne ne pourra te dire si ton enfant développera un syndrome de sevrage.
Ce qui est sûr par contre, c'est que les douleurs et les tiraillements ont forcément un impact sur ton bébé.
Alors soigne toi comme il faut et essaye à côté de ça de vivre ta grossesse le plus normalement possible.

Quelque soit le dosage de tramadol, tu pourras allaiter. C'est d'ailleurs conseiller! Aucun problème de ce côté là.

Je te mets un lien sur le syndrome de sevrage chez le nourrisson, et je te conseille de regarder un peu les autres sujets de la partie "Paroles de Femmes", il y a diverses témoignages qui pourront te rassurer.
=>>Syndrome de sevrage protocole

Quant à moi, ma fille qui a subi un syndrome assez sévère (méthadone pendant la grossesse) et passé 27 jours en néonat, va très bien aujourd'hui. Le passage en néonat a été difficile avec la culpabilité et l'inquiétude que je trainais, mais tout s'est bien terminé.
On a une jeune maman, Chachou, qui vient d'accoucher après une grossesse sous tramadol, et la petite puce n'a pas eu de traitement à la naissance, "seulement" des inconforts la première semaine, mais apaisés avec des bains, du peau à peau et plein d'amour!
Jte mets en lien son blog, tu pourras lui poser des questions directement =>> Blog Chachou

Mais s'il te plaît Amandine, arrête de vous faire du mal à tous les deux en te limitant sur le tramadol. Je sais que tu veux bien faire, mais c'est justement ce qu'il faut éviter.
C'est injuste, incompréhensible même, mais le dosage n'a aucune corrélation avec l'intensité d'un éventuel syndrome de sevrage. Alors ne restreins pas sur le tramadol.
Et surtout, ne culpabilise pas d'avoir des problèmes de santé, tu en es la première victime. L'important est que tu prépares au mieux l'arrivée de bébé en ayant anticipé les choses avec un suivi sérieux, comme tu le fais déjà wink

Amicalement

Dernière modification par Shaolin (05 juillet 2019 à  21:30)


Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 6jCommentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    Il y a 9jCommentaire de Psyborg (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 1jCommentaire de krakra (42 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage d opiacés avec pléthore de médicaments
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Morning Glory dans [Opiacés et opioïdes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    4f-mdmb-binaca
    Il y a 13mnCommentaire de MecRandom dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Sevrage brutal de la miansérine et quétiapine à cause du médecin a...
    Il y a 20mnCommentaire de prescripteur dans [Antidepresseurs...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Éruption cutanée, démangeaisons
    Il y a 25mnCommentaire de Dadata3 dans [MDMA/Ecstasy...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Votre consommation de KET mensuelle
    Il y a 25mnCommentaire de prescripteur dans [Kétamine et PCP...]
    (30 réponses)
     Forum 
    Drogue info - Subutex et Lamaline
    Il y a 26mnCommentaire de Biscuit dans [Opiacés et opioïdes...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Pourquoi les gens ont tellement peur du mot "héroine" ?
    Il y a 41mnCommentaire de Mychkine dans [Heroïne...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Addiction - Mon histoire d'addiction a la morphine
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Azerbarit dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (11 réponses)
     Blog 
    TR Tina
    Il y a 3hCommentaire de Akaion dans le blog de Akaion
    (3 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 3h
    23
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Papaseul
    (312 commentaires)
     Blog 
    La Poupée au Coeur de Verre
    Il y a 14h
    3
    Commentaire de Dounia dans le blog de Morning Glory
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 18:23
     PsychoWIKI 
    Codéine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Antoine8gl, Psycaunot, Jef, Bdo.noid11 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     MPH ou la molécule qui vaut de l'or
    par Azerbarit, le 02 May 2021
    Bonjour à tous, En ce dimanche 02 mai 2021, j'ai pris un sacré coup avec le méthylphénidate. Voici, un trip report de la molécule qui valait de l'or... : Le méthylphénidate, abrégé MPH, est une amine sympathicomimétique de la famille des phényléthylamines substituées, utilisée dans...[Lire la suite]
     Retour sur le kit MAD : génial
    par ectatrip, le 01 May 2021
    Bonjour, Retour après consommation de produits en utilisant le kit MAD. La préparation est extrêmement simple, la notice est clair. Peut-être rajouter des coordonnées utiles (urgences exemple) ? Idée. Rappeler que l'OD est possible avec ce mode de conso. J'ai débuté avec la cocaïne....[Lire la suite]
     Hello les gars jsuis nouveau
    par baputesuto, le 27 Apr 2021
    J'ai eu la chance d'essayer l'ayahuasca traditionnel (un ami revenait d'amazonie et en avait préparé là-bas dans les règles et ramené quelques bouteilles pour nous faire partager son expérience), aucun recul comparatif avec le DMT que je n'ai jamais essayé. Mais l'experience est plus longue (...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    On n'a pas gardé les moutons ensemble, ta réflexion sur le suicide t'évites stp dans [forum] Arrêter "à la bourrin"
    (Il y a 5h)
    PAS RDR [MM] dans [forum] Arrêter "à la bourrin"
    (Il y a 11h)
    +1 [MM] dans [forum] Arrêter "à la bourrin"
    (Il y a 11h)
    Il prend aux tripes ton récit MG... dans [blog] La Poupée au Coeur de Verre
    (Il y a 22h)
    Impossible de doser correctement à l'oeil, pas très RdR. Psill dans [forum] Astuces dosage < 30mg ?
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums