Livre à paraître : "Vie et mort d'un fumeur de joints" (Editions La Boîte à Pandore) / PsychoACTIF

Livre à paraître : "Vie et mort d'un fumeur de joints" (Editions La Boîte à Pandore)

(Discussion fermée par les modérateurs)
Publié par ,
5126 vues, 29 réponses
Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
Salut à tous,

Ex-fumeur quotidien durant plus de 15 années, j'ai raconté mon expérience dans un livre, "Vie et mort d'un fumeur de joints".
C'est un témoignage de comment j'ai finalement pu arrêter la weed, cette herbe qui a fumé une partie de ma vie. Ce livre propose une méthode non pas fondée sur la volonté, dans une épuisante lutte entre soi et soi-même, mais sur un déconditionnement progressif, un désamorçage de la charge active des croyances qui ancrent en nous le fait de fumer.

Des prises de conscience en série qui conduisent au sursaut de l'arrêt.
C'est cette méthode et ce déclic que je souhaite partager. Mais aussi mes doutes et mes difficultés liés à ce bouleversement de mon existence provoqué par l'arrêt. Que ce livre puisse également accompagner et aider tous ceux qui en ont besoin ! 
Je ne suis devenu ni un chantre de la prohibition (je reste en faveur de la légalisation) ni ne diabolise cette substance (mais je pense qu'une consommation problématique, c'est-à-dire quotidienne, n'est PAS une bonne chose pour tout le monde).

Et comme on ne se refait pas, j'ai convoqué un certain nombre de philosophes et de penseurs, par exemple, Nietzsche, Freud, Baudelaire, Saint Augustin, Heidegger, qui nourrissent la réflexion et éclairent le cheminement.

J'ai tout mis dans ce bouquin, c'est lui qui m'aidé à me délivrer du cannabis. S'il peut guider quelques-uns vers la voie de la libération, il sortira de sa dimension au départ purement égoïste. 

"Vie et mort d'un fumeur de joints" (225 pages) sera publié le 23 mai ! Il est actuellement en prévente sur de nombreuses plateformes. Si vous êtes intéressés, n'hésitez-pas à réserver votre exemplaire !  

Si certains le souhaitent, je peux vous envoyer la table des matières.

Merci de votre attention, et je reste évidemment là pour répondre à toute question.

Olivier


« Description du produit / présentation de l'éditeur

L'expérience d'un ex-fumeur de cannabis, philosophe de formation, qui raconte, en théorie et en pratique, son parcours et sa rupture avec ce vert poison.
Après des années de consommation de cannabis au quotidien, l'auteur a décidé de coucher sur papier son histoire, celle d'un homme qui a pris sa vie en main pour se libérer du piège de la drogue. 

Ce livre retrace les étapes de l'arrêt. Des prises de consciences aux doutes, en passant par le récit d'expériences, l'auteur traque et identifie ces déclics qui conduisent à la libération. Cet ouvrage guidera et accompagnera tous ceux - et ils sont légion - qui souhaitent se débarrasser de cette mauvaise habitude sans trop savoir comment s'y prendre.

Un mot de l'auteur

Philosophe de formation et également diplômé d'une école de commerce (EM Lyon), Olivier de Vitton a travaillé dans le marketing et la vente. Fumeur régulier de cannabis de ses 17 à 32 ans, il a cessé cette consommation depuis maintenant trois ans. »


Vie et mort d un fumeur de joints

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
200
Inscrit le 25 Jan 2019
3817 messages
Blogs
Bien essayé, mais je ne peux pas faire confiance à quelqu'un qui estime que Freud fait partie des penseurs ou des philosophes. Désolé mais la c est carton rouge direct pour moi... big_smile

Bon courage quand même... salut

Ocram

Hors ligne

 

Strych9 
Designer Drugs
France
000
Inscrit le 26 Aug 2018
324 messages
"vie et mort" rien que le titre me hérisse mad enfin "bravo" pour ton livre, j'imagine que le sujet présenté comme ça doit faire un peu mieux vendre lol

Dernière modification par Strych9 (12 avril 2019 à  13:06)


Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
5000
Inscrit le 13 Mar 2019
1788 messages
Blogs
J avoue que le titre et le pitch me laissent une sensation bizarre...
Je dois être dans une autre approche philosophique de toutes ces questions la... Fumeur impénitent, je n envisage pas d arrêter... Mais chacun voit pour soi. Et content si toi tu t en sens mieux... me reste quand même cet arrière goût bizarre lié aux termes utilisés dans ta présentation de l ouvrage (que je n ai pas lu)

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
Bonjour,

Merci pour vos charmants messages !

Pour vous répondre :

Je signale que ce n'est pas de l'auto-édition, donc je n'ai pas tous les paramètres en main, mon travail c'est le texte du bouquin. Que j'ai travaillé au mieux. Mon objectif était : être juste et être accessible tout en faisant droit à la complexité des choses, donc ne pas verser dans le simplisme. 
La couverture, la présentation, l'aspect marketing c'est en grande partie l'éditeur. (Qui fait au mieux suivant sa propre sensibilité du truc). Je suis bien conscient que c'est discutable. Mais je crois que si je voulais l'idéal, rien de tout ça n'aurait existé.

@plotchiplocth : durant 15 ans je n'ai pas sérieusement envisagé d'arrêter, et chacun est libre de ça ; pour ma part c'est d'abord le drame d'une proche dont je parle dans le livre, qui m'a fait "sursauter" et a initié en moi un désir de changement. Désir conjugué au fait que je ne me voyais pas fumer toute ma vie comme je le faisais. (Je repoussais l'arrêt, je crois que j'en avais un peu peur).
Ce livre s'adresse avant tout à ceux qui veulent aussi arrêter, tout en ne sachant pas très bien comment s'y prendre. C'est d'abord un témoignage, en cela il ne prétend en rien être un "modèle", ni même un "exemple", mais un éclairage, d'une subjectivité.
Et oui je me sens mieux, merci smile (Mais ça fait 3 ans, les premiers mois c'était vraiment pas ça...)   

@Strych9 : je ne sais pas si le sujet fait vendre, enfin j'espère (bien sûr) car j'y ai mis beaucoup de moi et de mois de travail. J'ai fait de mon mieux en tout cas.
Pour le titre, qui a été l'objet de nombreuses hésitations, je crois qu'il fait droit, aussi, à une réflexion que j'aborde dans le livre, sur "la vie" et sur "la mort".
Et l'idée, radicale, était de "tuer le fumeur en moi", cette partie en moi que je devais d'abord reconnaître et avec laquelle j'ai appris à composer, pour ne pas être dans une "abstinence", une lutte effroyable contre elle, mais dans un autre mouvement.
Merci pour le "bravo" smile

@Ocram : tu as raison, je souscris totalement à ton propos, je n'aurais pas du mettre Freud dans la liste des penseurs et philosophes, j'y ai cédé par facilité d'écriture.

Bien à vous,
Olivier

En bonus, pour une idée un peu plus précise du contenu, la longue table des matières :

Table des matières

Avant-propos

I — Pourquoi ?

Une soirée ordinaire
Mon expérience
Ancrage d’une habitude
Un sursaut
Cannabis et cerveau
Ni fatalité ni simple question de volonté
Conditionnement
Note sur le tabac
Échappatoire
Les désagréments liés à l’illégalité du produit
Malaise dans une époque désenchantée
Faire fi des fausses excuses, aligner le regard et l’action
En finir avec la culpabilité. Amor fati. Vivre et penser
Et pourtant, il tourne ! Gérer les connaissances qui fument
La personne providentielle, c’est soi-même
L’énergie
Être plus cool ?
Les principales phases émotionnelles du deuil
« Juste une taffe », ou le dilemme du joint occasionnel
Revivre
Retrouver le temps
Un esprit sain, un corps sain
Le réveil au monde
Le danger des substituts
Le sevrage
Rappels : ce que je gagne en arrêtant la weed

II — Comment ?  Journal d’une libération effective

Sauter dans le vide pour faire le plein de soi-même
Jour J : Angoisses et obsessions
Jour 2 : Cauchemars et sudations
Jour 3 : Insomnie toujours, consolation des heures arrachées au néant 
Jour 4 : « Apprendre à voir loin de soi » 
Jour 5 : Stupéfiante absence
Jour 6 : Vide et dépression
Jour 7 : Se sauver par le grec. Conjuguer métis, kairos  et sophia
Jour 8 : Des démons encore vivants, mais moribonds
Jour 9 : « Crispé comme un extravagant »
Jour 10 : Vertigineuse liberté. Plaisirs simples et lumineux
Jour 15 : Ombres et nostalgie
Jour 16 : Indisposition et nullité
Jour 21 : Se sentir revivre
1 mois : Demeurer vigilant. Le phare et le projet 
Un mois et quelques jours : « Si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi »
6 semaines : Note sur le rêve retrouvé
2 mois : Balayer les résidus d’envie. Des épreuves, sortir  victorieux et renforcé
3 mois : Tournoiement des questions. La vie est sans solution
6 mois : Liberté de faire. Choisir et agir
Une année : Réconciliations
Deux années : Incipit Vita Nova 

Conclusion : Une éventuelle rechute. Garder le cap

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
Je me permets ici d'ajouter deux choses, car j'aimerai que mon propos soit entendu comme il est.

- Je ne considère pas le cannabis en tant que tel comme une "mauvaise chose", mais, en ce qui me concerne du moins, c'était la relation à cette substance qui était problématique. C'était mon lien à ce produit, puisque, je ne pouvais pas vivre sans lui, d'une part, et je croyais même que je vivais mieux, avec lui. (Avec du recul je pense que je m'illusionnai sur ces deux points). 
S'il n'y a pas de "drogue douce" ou "dure", il y a des "usages doux" ou "durs". Mon usage était dur. D'où l'arrêt, d'où le bouquin qui m'y a aidé.

- Aussi mon approche ne se pose-t-elle pas en terme moral, mais de liberté, pour la vie, en l'occurrence la mienne.  Je ne dis pas "c'est bien" ou "c'est pas bien" de fumer. (Je ne suis pas flic et puis c'est une approche assez débile et réductrice)
En revanche, me concernant, je me suis posé la question : "Est-ce que ça t'épanouit, te grandit, te "libère" dans ton existence ? Ou est-ce que ça te pèse, te lèse, t'aliène ?
C'est tout, c'est l'essentiel. Quand JE me suis rendu compte que la réponse penchait plutôt du côté qui me diminue, j'ai tâché d'en prendre acte, et de tout faire pour m'en débarrasser.

A partir de là, ce que je "pourfends", ce n'est pas le joint (en soi c'est pas grand chose) mais une relation toxique, dévorante, à lui.

Dernière modification par Olivier VMFJ (12 avril 2019 à  16:58)

Hors ligne

 

Strych9 
Designer Drugs
France
000
Inscrit le 26 Aug 2018
324 messages
Merci d'avoir apporter des précisions wink

J'avais bien saisie cette notion de mort métaphysique mais justement les métaphores et autres sous-entendus sont souvent bien plus lourds de sens que de simple phrases anodines.

Je trouve juste ça dommage de donner une tournure apocalyptique à cette plante et sa consommation (et/ou de la diaboliser) car au fond, elle n'a JAMAIS tué personne hmm

Mais ce n'est que mon avis, après tout drogue-peace

Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
5000
Inscrit le 13 Mar 2019
1788 messages
Blogs
Merci pour ton retour et tes explications. Ce qui importe finalement c est que ça fasse du bien a certains, sans enfoncer plus bas d'autres. Si c est le cas tant mieux. Et j entends bien les biais éditoriaux
Je crois que l arrière goût que je relevais venais aussi de l interprétation un peu "coaching" que j avais eu de l avant propos... Et ça j aime pas.... Mais je me suis sûrement trompé, c est ma représentation.
Bonne route a toi

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

plotchiplocth a écrit

Merci pour ton retour et tes explications. Ce qui importe finalement c est que ça fasse du bien a certains, sans enfoncer plus bas d'autres. Si c est le cas tant mieux. Et j entends bien les biais éditoriaux
Je crois que l arrière goût que je relevais venais aussi de l interprétation un peu "coaching" que j avais eu de l avant propos... Et ça j aime pas.... Mais je me suis sûrement trompé, c est ma représentation.
Bonne route a toi

Merci plotchiplocth
Je suis loin des mots d'ordre, des injonctions et de la violence du coaching. Je mets pas les choses ni les gens dans des cases. Du moins j'essaie de ne pas le faire. Et je n'ai pas de solution toute faite. (Y en a pas)  Du reste, dans le livre, je consacre plusieurs pages à l'idéologie de la performance, que je critique vigoureusement.
Un ami, véritable écrivain, lui, et prof de philo, a dit de ce texte  : "Une sorte de témoignage avec de la littérature, juste et très stimulant philosophiquement"
Cela m'a plu smile
Bonne route à toi également

Hors ligne

 

VIsioman 
Banni
France
000
Inscrit le 21 Mar 2019
128 messages
Blogs
Salut ,

tu l'as trouvé ou ton éditeur?
Personnellement je n'aurais jamais remis mon livre à quelqu'un qui
ose qualifier l'herbe de POISON VERT !!
Et le titre!! Vie et mort!!??!!
Cela te convient?
Tu écrit entre autre :
Retrouver le temps
Un esprit sain, un corps sain
Le réveil au monde .

J'ai peine à croire que l'herbe ai avilie ton esprit, et ton corps...!!

A part cela tu fumait quoi? Elle venaient d'ou tes herbes? Tu t'auto produisait?
Ton ami écrivain philosophe,il se base sur quoi pour dire que c'est juste,il fume?

Freud,que tu as cités par facilité d'écriture,ok...,mais quand MM,juste par curiosité pourquoi l'avoir placé
au coté de philosophes, MM si tous le monde est philosophe quel que part. lol.

Sinon C'est très bien d'avoir arrêté si ta consommation posait problème,s'agit de voir par quoi tu l'a remplacé...
Des fois c'est pire. LOL.

Bonne journée *
Je te met une vidéo qui te parlera peut être...

Dernière modification par VIsioman (13 avril 2019 à  17:51)

Reputation de ce post
 
Merci de le souligner !
 
exactement

“Ce n'est pas un gage de bonne santé mentale que d'être bien intégré dans une société profondément malade
JC

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
200
Inscrit le 25 Jan 2019
3817 messages
Blogs

VIsioman a écrit

Freud,que tu as cités par facilité d'écriture,ok...,mais quand MM,juste par curiosité pourquoi l'avoir placé
au coté de philosophes, MM si tous le monde est philosophe quel que part. lol.

C etait surtout quelqu'un d'une malhonnêté intellectuelle folle et un sacré pervers qui plus est.

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

Strych9 a écrit

J'avais bien saisie cette notion de mort métaphysique mais justement les métaphores et autres sous-entendus sont souvent bien plus lourds de sens que de simple phrases anodines.

Je trouve juste ça dommage de donner une tournure apocalyptique à cette plante et sa consommation (et/ou de la diaboliser) car au fond, elle n'a JAMAIS tué personne hmm

Salut !
Cette notion de "mort", à mon sens, n'est pas métaphysique ni métaphorique.
La finitude fait partie intégrante de notre existence.
Vivre est un mouvement, une continuation poussée de l'intérieur par une mortalité liée au passage du temps.
la "mort" n'est pas que la fin de notre vie ; notre existence est traversée de "fins", et, heureusement je trouve, c'est ce qui permet de ne pas être dans une éternelle répétition du même, coincé dans une "boucle"infinie.

"Tournure apocalytique", "diabolisation"... ça y va un peu fort... D'emblée, pour éviter ce genre de malentendu, j'ai précisé que je ne diabolisais pas la weed. Et je sais bien qu'elle n'a jamais tué personne ! Je l'écris dans le bouquin wink

Bien à toi

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
@VIsioman

"Avilir" est un terme un peu fort, que je me suis bien gardé d'employer. En revanche, ce qui est certain, c'est qu'après un gros joint mon corps m'interdit de faire de la moto, par exemple, ou plein d'autres trucs physiques qui requièrent une bonne réactivité, des réflexes, etc. Pour l'esprit, bah ça enfume, donc pour la structuration d'un propos rigoureux, c'est pas évident... (Peut-être pas pour tout le monde !)

Bon, navré mais je suis pas là pour justifier tel ou tel terme, ou mon éditeur. Mais je vais le faire, un peu, pour éclairer mon propos.
Oui, "poison vert" est extrême en soi, je l'admets tout à fait, et encore une fois ce n'est pas du "poison" pour moi. C'est un terme qui stigmatise un usage excessif qui, par là, peut devenir nuisible.  Je crois que si je bouffe 10 kgs de chocolats par jour, ce produit va devenir un poison..
Tu noteras, pour info, que ce terme "poison vert" est employé une seule fois sur environ 50 000 mots.
Par ailleurs, pour se défaire d'une habitude, ou d'une relation, que l'on estime "nocive", on a tendance, et c'est bien naturel, à en rajouter... Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.

On n'est pas obligé de "remplacer" une perte, à mon sens, on peut s'accoutumer à vivre avec cette absence.

Pour ma part, navré mais je ne suis pas ici pour polémiquer sur Freud.

Merci pour la vidéo ; je discute dans le bouquin les études sur le THC et le CBD, en soulignant les plus que probable vertus de ce dernier... (Antipsychotique, etc). Sache aussi que je relate souvent les propriétés thérapeutiques du cannabis.

Pour le reste, je t'invite à lire le bouquin quand il sera dispo wink

Bon dimanche à toi !

Hors ligne

 

Strych9 
Designer Drugs
France
000
Inscrit le 26 Aug 2018
324 messages
Désolé j'aime bien jouer avec les mots moi aussi lol

Mais sérieusement, merci de prendre le temps de venir répondre honnêtement,  ca prouve au moins que ta démarche n'est pas juste mercantile ou sensationnaliste wink

Bravo de t'être sorti de cet enfer , mais n’oublie pas non plus toute ces années où elle était là pour toi, dans les bons comme dans les mauvais moment, et maintenant que tu l'aime plus tu la jette dehors avec ses valises, pas tres cool lol

Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne

 

VIsioman 
Banni
France
000
Inscrit le 21 Mar 2019
128 messages
Blogs
Salut !

Tu noteras, pour info, que ce terme "poison vert" est employé une seule fois sur environ 50 000 mots.

Certes mais à endroit stratégique...
Bonne continuation.

Dernière modification par VIsioman (15 avril 2019 à  14:07)


“Ce n'est pas un gage de bonne santé mentale que d'être bien intégré dans une société profondément malade
JC

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
100
Inscrit le 24 Jul 2013
840 messages
Blogs
salut

"...troquer le joint pour la joie. Et en sortir grandi"

c'est beau, très poétique...

j'approuve la démarche intellectuelle
il est vrai que Baudelaire n'appréciait pas non plus le "poison vert"
Tonton Freud ne crachait pas sur le cigare (il n'était pas "pervers", juste très frustré sexuellement et donc dans l'air du temps de son époque, haha)

...mais trêve de digression...

je suis un peu surpris quand même de ce que je lis sur le dos du bouquin :
"l'objectif n'est pas de contrôler sa toxicomanie[...]l'objectif est de lui faire la peau[...] elle ne mérite pas autre chose"

je trouve que ça "identifie" la toxicomanie, comme s'il s'agissait d'un être à part qu'il faudrait éradiquer...alors que tu précises bien, en plus, qu'il s'est agit là d'un grand travail d'introspection personnel sur la part addict de toi-même...peut-on évacuer une partie de soi ? lui "faire la peau" tout en restant dans la sienne ?

t'as dû en baver pour ton sevrage, je dis ça au regard de ta table des matières (que tu avais visiblement envie qu'on découvre !!)
perso, je suis bien dépendant au cannabis depuis au moins 20 ans
bin ça me donne moyen envie d'essayer d'arrêter en fait (même si je sais déjà ce qui m'attends si je m'y mets...sachant qu'on est tous et toutes différent.e.s mais bon...l'insomnie, moi, je supporte pas DU TOUT)

je me trouve "équilibré" malgré ma conso...peut-être me trompes-je...mais je redoute beaucoup le déséquilibre que va fatalement entraîner un arrêt de conso quotidienne...et le PAWS qui s'en suit...

à voir si je l'achète ou pas, ce bouquin...

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

psychodi a écrit

salut

"...troquer le joint pour la joie. Et en sortir grandi"

c'est beau, très poétique...

j'approuve la démarche intellectuelle
il est vrai que Baudelaire n'appréciait pas non plus le "poison vert"
Tonton Freud ne crachait pas sur le cigare (il n'était pas "pervers", juste très frustré sexuellement et donc dans l'air du temps de son époque, haha)

...mais trêve de digression...

je suis un peu surpris quand même de ce que je lis sur le dos du bouquin :
"l'objectif n'est pas de contrôler sa toxicomanie[...]l'objectif est de lui faire la peau[...] elle ne mérite pas autre chose"

je trouve que ça "identifie" la toxicomanie, comme s'il s'agissait d'un être à part qu'il faudrait éradiquer...alors que tu précises bien, en plus, qu'il s'est agit là d'un grand travail d'introspection personnel sur la part addict de toi-même...peut-on évacuer une partie de soi ? lui "faire la peau" tout en restant dans la sienne ?

t'as dû en baver pour ton sevrage, je dis ça au regard de ta table des matières (que tu avais visiblement envie qu'on découvre !!)
perso, je suis bien dépendant au cannabis depuis au moins 20 ans
bin ça me donne moyen envie d'essayer d'arrêter en fait (même si je sais déjà ce qui m'attends si je m'y mets...sachant qu'on est tous et toutes différent.e.s mais bon...l'insomnie, moi, je supporte pas DU TOUT)

je me trouve "équilibré" malgré ma conso...peut-être me trompes-je...mais je redoute beaucoup le déséquilibre que va fatalement entraîner un arrêt de conso quotidienne...et le PAWS qui s'en suit...

à voir si je l'achète ou pas, ce bouquin...

Salut !

Merci pour ton retour. Je vais essayer de répondre à ce que tu me dis, en mettant de côté la part d'ironie. wink

""l'objectif n'est pas de contrôler sa toxicomanie[...]l'objectif est de lui faire la peau[...] elle ne mérite pas autre chose""

C'est toujours difficile de rendre justice à un extrait totalement sorti de son contexte.
Le contexte, ici, c'est un fumeur qui tente de se persuader qu'il vaut mieux en finir avec sa conso. Du coup y a une part emphatique, excessive, mais qui est, selon moi, une étape nécessaire. Plus tard, on retrouve un positionnement moins radical, plus modéré.
Dans mon cheminement perso, ce propos fait droit aussi au fait qu'à cette phase il vaut mieux arrêter net que diminuer.

"Faire la peau" à un élément "toxique" de soi-même, un élément auquel on s'était identifié ; se retrouver, en mieux, dans sa propre peau.
Non pas se perdre, mais exprimer d'une autre façon cet élément de soi qui aspire à une forme d'intensité.
(Chacun est différent, moi j'ai décliné ça, entre autres déclinaisons,  en "ivresse, vertige, piment"
"L’ivresse, le vertige, le piment. Nous avons l’impression que cela exalte et intensifie notre rapport au monde, nous avons l’impression que cela donne de la hauteur à notre existence, nous avons l’impression que cela lui donne du goût." (Petit extrait)

Pour mon sevrage, j'en ai bavé, un peu oui, mais surtout au début. Ça va mieux assez rapidement. Les insomnies s'estompent aussi, jusqu'à retrouver un cycle naturel de sommeil.
Oui, après c'est sûr, on est tous différents.

La table des matières, tout simplement je me suis dit que c'était un élément de précision du contenu, assez important. 

Bon, un plus large extrait du bouquin (un peu "intello", que l'on se rassure, ils ne sont pas tous aussi abstraits), qui éclaire un peu mieux mon approche :

"Aussi, ce que nous souhaitons mettre en place ne va pas consister en une division de soi, par la distinction d’une partie « qui aspire à fumer » et d’une autre « qui veut arrêter ». Ce n’est pas une volonté de contrôle de la « mauvaise » partie que nous proposons, une volonté de domestication des sauvages pulsions, une maîtrise de soi par la soumission en soi d’une partie opposée, en somme un dédoublement où nous serions et la plaie et le couteau, et la victime et le bourreau, pour reprendre les mots de Baudelaire. Ce sacrifice d’une partie de soi relève d’une cruauté rentrée, d’une volonté de se torturer en laquelle une partie, la « mauvaise », serait en perpétuelle situation de faute ou en passe de l’être. Non, ce que nous visons, c’est une modification en profondeur des forces intérieures afin d’activer nos ressources en direction d’un « devenir autre », un devenir non-fumeur. Ne plus être en proie à l’impulsion de fumer. Ne plus subir le manque. La vraie maîtrise se situe au-delà de la maîtrise. Il faudra faire corps tout entier, non pas divisé, ni mutilé, ni atrophié, mais en individu.

Ce ne sera pas de tout repos. Il y aura des moments épineux, il n’y a rien de bon à cacher cela. (...) "

Si tu l'achètes ou pas, ce bouquin, c'est ton choix le plus strict bien sur.
Je me suis efforcé, aussi, en l'écrivant, d'écrire quelque chose que j'aurais aimé trouver et pouvoir lire. (Mais là encore, c'est moi, ma subjectivité propre, etc.)

Bien à toi
Olivier

Hors ligne

 

Strych9 
Designer Drugs
France
000
Inscrit le 26 Aug 2018
324 messages

Olivier VMFJ a écrit

"Aussi, ce que nous souhaitons mettre en place ne va pas consister en une division de soi, par la distinction d’une partie « qui aspire à fumer » et d’une autre « qui veut arrêter ». Ce n’est pas une volonté de contrôle de la « mauvaise » partie que nous proposons, une volonté de domestication des sauvages pulsions, une maîtrise de soi par la soumission en soi d’une partie opposée, en somme un dédoublement où nous serions et la plaie et le couteau, et la victime et le bourreau, pour reprendre les mots de Baudelaire. Ce sacrifice d’une partie de soi relève d’une cruauté rentrée, d’une volonté de se torturer en laquelle une partie, la « mauvaise », serait en perpétuelle situation de faute ou en passe de l’être. Non, ce que nous visons, c’est une modification en profondeur des forces intérieures afin d’activer nos ressources en direction d’un « devenir autre », un devenir non-fumeur. Ne plus être en proie à l’impulsion de fumer. Ne plus subir le manque. La vraie maîtrise se situe au-delà de la maîtrise. Il faudra faire corps tout entier, non pas divisé, ni mutilé, ni atrophié, mais en individu.

Ah ouais ça va loin dans le délire du champs lexical quand même, jpense que tu pourrai remercier tes années de rasta pour ça  thinking

edit : j'allais dire que ça ressemble à un discours politisé limite progressiste et puis je suis aller voir le site de ton éditeur et j'ai compris lol

Dernière modification par Strych9 (15 avril 2019 à  16:48)


Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

Strych9 a écrit

Ah ouais ça va loin dans le délire du champs lexical quand même, jpense que tu pourrai remercier tes années de rasta pour ça  thinking

edit : j'allais dire que ça ressemble à un discours politisé limite progressiste et puis je suis aller voir le site de ton éditeur et j'ai compris lol

Cher Strych9

C'est précisément le genre de propos que mon éditeur aurait voulu que je supprime ! "pas assez vendeur, pas assez grand public"

Mais j'ai assez fait de compromis comme ça.

Remercier mes années de philo, je dirais plutôt wink

Je ne sais pas ce que tu comprends en voyant l'éditeur...  (4 éditeurs très différents ont proposé de publier ce texte , j'ai juste signé avec le premier venu... / pour te dire que l'éditeur touche très très, très, peu le texte, dont j'assume la paternité)

Si y de la politique, ce dont je doute (faut voir loin) ça serait plutôt un individualisme assez forcené couplé avec un anarchisme à l'endroit du corps (pas de gouvernement central, pas de verticalité par une injonction de la tête "tu dois", "il faut", mais de l'ordre qui se met en place de manière horizontale) Du coup, Stirner.
  Mais là oui on peut se demander si je fume encore ! wink wink
haha
A +

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5510
Inscrit le 04 Aug 2014
7863 messages
Merci du partage.

« Juste une taffe », ou le dilemme du joint occasionnel

Un chapitre important que je lirai en premier lieu.
Il est question de pouvoir apprendre à apprivoiser un produit. Ce n'est pas un dilemme. Il faut à la fois se pencher sur garder le controle et avoir avancé sur ce qui nous a fait perdre le contrôle.
J'ai du mal à croire que l'on devient addict au cannabis uniquement pasque c'est bon de consommer.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

Mister No a écrit

Merci du partage.

« Juste une taffe », ou le dilemme du joint occasionnel

Un chapitre important que je lirai en premier lieu.
Il est question de pouvoir apprendre à apprivoiser un produit. Ce n'est pas un dilemme. Il faut à la fois se pencher sur garder le controle et avoir avancé sur ce qui nous a fait perdre le contrôle.
J'ai du mal à croire que l'on devient addict au cannabis uniquement pasque c'est bon de consommer.

Merci Mister No pour ce retour.
Apprivoiser un produit, c'est d'abord apprendre à s'apprivoiser soi, de soi à soi-même et aussi dans sa relation au produit.

Oui, que ce ne soit plus un dilemme, "le joint occasionnel", autrement dit qu'il devienne possible, et qu'il le reste, "occasionnel", c'est bien la liberté que j'ai pu retrouver.

On glisse dans l'addiction, peu à peu, pour toute une série de raisons..

Merci encore pour ce retour sympathique 
Bonne continuation à toi

Hors ligne

 

Strych9 
Designer Drugs
France
000
Inscrit le 26 Aug 2018
324 messages

Olivier VMFJ a écrit

Remercier mes années de philo, je dirais plutôt wink

Oui, c'est là ou y a une friction, je suis plus porté sur la psycho que la philo, c'est pour ça que ton état des faits avec cette approche dramaturgique me gène thinking

Après, comme je le disait, c'est juste un avis personnel (certes un peu critique lol) et en tout cas merci d'y avoir répondu avec franchise smile

Dernière modification par Strych9 (15 avril 2019 à  23:08)


Mon meilleur client c'était Jean-Luc Delarue...

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
1300
Inscrit le 04 Feb 2019
1030 messages
Blogs

Strych9 a écrit

Olivier VMFJ a écrit

    "Aussi, ce que nous souhaitons mettre en place ne va pas consister en une division de soi, par la distinction d’une partie « qui aspire à fumer » et d’une autre « qui veut arrêter ». Ce n’est pas une volonté de contrôle de la « mauvaise » partie que nous proposons, une volonté de domestication des sauvages pulsions, une maîtrise de soi par la soumission en soi d’une partie opposée, en somme un dédoublement où nous serions et la plaie et le couteau, et la victime et le bourreau, pour reprendre les mots de Baudelaire. Ce sacrifice d’une partie de soi relève d’une cruauté rentrée, d’une volonté de se torturer en laquelle une partie, la « mauvaise », serait en perpétuelle situation de faute ou en passe de l’être. Non, ce que nous visons, c’est une modification en profondeur des forces intérieures afin d’activer nos ressources en direction d’un « devenir autre », un devenir non-fumeur. Ne plus être en proie à l’impulsion de fumer. Ne plus subir le manque. La vraie maîtrise se situe au-delà de la maîtrise. Il faudra faire corps tout entier, non pas divisé, ni mutilé, ni atrophié, mais en individu.

Ah ouais ça va loin dans le délire du champs lexical quand même, jpense que tu pourrai remercier tes années de rasta pour ça  thinking

Franchement, c'est bien écrit, agréable à lire et pas particulièrement ésotérique.

Après, chacun sa façon de rationaliser et motiver son changement, et c'est d'abord celui qui l'écrit qui peut en retirer un bénéfice thérapeutique. A moins que le lecteur puisse se l'approprier en profondeur, je suis moins confiante que ce genre de réflexion puisse servir à autrui.


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
@Hilde.0

Merci à toi Hilde.0 !

Oui cette démarche clairement m'a aidé. Puis j'ai fait le pari qu'elle puisse, sinon permettre au lecteur de se l'approprier tout à fait, du moins le servir. Le servir par l'agrément de la lecture, son attrait, c'est déjà pas rien. Mais surtout qu'il glane ci et là des infos, des réflexions, qui feront écho en lui. Des choses qui peut-être résonneront dans le champ de sa propre existence et rationalité. Je crois même que certaines choses dans ce livre parleront (pourraient parler) à la plupart, tant les questions du deuil, de la perte, du sens ou du non sens de l'existence, ... nous concernent tous !

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages
Bonjour, bonsoir !

Comme je vois sur le forum que cette problématique de l'arrêt est relayée ici et là, et j'essaye de temps en temps de répondre à certains, quelques semaines avant la publication je me permets une petite touche de rappel ! Je sais qu'on est nombreux à galérer (un peu) en fin de mois, mais faire une petite précommande, sur telle ou telle plateforme archi connue, ça peut être utile  ! Pour qui cherche une aide et des moyens de traverser l'épreuve pas forcément évidente du sevrage ; pour moi bien sûr qui ai beaucoup travaillé sur ce texte ; pour la visibilité du bouquin (et les préco vont déterminer le volume du premier tirage)

Donc, voilà, si jamais ça vous parle, pas forcément nécessaire d'attendre le 23 mai pour réserver votre exemplaire

Merci !!

Bien à vous,
Olivier

Deux extraits :

"Plan : ne pas donner prise à des obstacles inutiles et épuisants, des objections dirimantes, des barrières d’ordre mental que nous plaçons nous-mêmes sur notre chemin. Ne pas esquisser l’arrêt comme un horizon lointain, idéal et abstrait, mais bien plutôt comme une conquête consciente, constante, faite d’avancées concrètes et fragiles, franchissements réels de seuils dont l’exigence est toujours à reprendre. Des avancées quotidiennes, ancrées dans l’action, minute après minute, heure après heure, pas à pas, qui dessinent un chemin d’arrêt, un tracé de libération. Un regard affirmé dans l’action, une action affermie par le regard. Initier un nouveau mouvement par l’intégration marche après marche d’une nouvelle habitude. " (Vie et mort d'un fumeur de joints, p71, fin du chapitre " Faire fi des fausses excuses, aligner le regard et l'action")

« Eh, mec, passe à la maison, je viens de choper une weed de malade ! » « Euh... Non, j’ai arrêté. » (…) « Comment ça t’es pas au courant ? Je ne te l’avais pas dit ?! »
Aux complices encalminés il faudra dire et répéter la brise nouvelle qui nous porte et nous éloigne d’eux. Décliner le joint tendu offensera les puristes et les dévots les plus radicaux. Le dissident, au tribunal de la trahison, est menacé d’excommunication tant le pétard se partage et lie une communauté. L’infidèle essuiera les récriminations du cercle dont il rompt le principe fondateur : le joint tourne.
Si tel est le cas, voilà parfaite occasion de déboucler sa position. L’inertie des autres ne doit pas faire obstacle à la résolution de changer. (...) "
(p77, début du chapitre : " Et pourtant, il tourne ! Gérer les connaissances qui fument")

Dernière modification par Olivier VMFJ (25 avril 2019 à  11:45)

Hors ligne

 

morphe07120 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 Mar 2019
37 messages
Blogs
Bonjour !
je me permets juste de dire ce que j'en ai pensé MDR !!!
J'ai lu les premières pages avec grande difficulté et puis j'ai laissé tombé rapidement ... Je reconnais ne pas l'avoir lu jusqu'au bout .
Je vais pas disserter sur le pourquoi du comment, ci ce n'est que, j'ai  trouvé le livre lourd, parfois donneur de leçons et remplis de prés jugés pas cool !!
Et pas très bien écrit !!

Dernière modification par morphe07120 (25 avril 2019 à  13:00)

Reputation de ce post
 
gratuitement menteur et négatif

“Celui qui navigue la psyché”.Ernst Junger

Hors ligne

 

Olivier VMFJ 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Apr 2019
30 messages

morphe07120 a écrit

Bonjour !
je me permets juste de dire ce que j'en ai pensé MDR !!!
J'ai lu les premières pages avec grande difficulté et puis j'ai laissé tombé rapidement ... Je reconnais ne pas l'avoir lu jusqu'au bout .
Je vais pas disserter sur le pourquoi du comment, ci ce n'est que, j'ai  trouvé le livre lourd, parfois donneur de leçons et remplis de prés jugés pas cool !!
Et pas très bien écrit !!

C'est très gentil comme avis, mais voilà un propos BIDON qui ne dessert que son auteur.
Pour cause : IMPOSSIBLE que vous l'ayez lu (et encore moins les premières pages), exceptées quelques citations fort rares, il n'est pas encore sorti ! haha !
Donc, l'avis critique négatif gratuit et infondé...

Bon vent !

Dernière modification par Olivier VMFJ (25 avril 2019 à  13:26)

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6600
Inscrit le 14 Dec 2008
10521 messages
Blogs

Olivier VMFJ a écrit

C'est un témoignage de comment j'ai finalement pu arrêter la weed, cette herbe qui a fumé une partie de ma vie. Ce livre propose une méthode non pas fondée sur la volonté, dans une épuisante lutte entre soi et soi-même, mais sur un déconditionnement progressif, un désamorçage de la charge active des croyances qui ancrent en nous le fait de fumer.

Conditions générales d'utilisation (première page à lire quand on s'inscrit, ou CGU

extrait : Autosupport et entraide

- Nous sommes ici dans une plateforme de témoignages et d'entraide : nous ne sommes pas là pour convaincre qui que ce soit ou pour faire de la publicité pour une méthode de sevrage ou un produit (qu'il soit de substitution ou non).

Je ferme donc la discussion en attente de la décision de l'équipe concernant ce thread.

Fil

Dernière modification par filousky (26 avril 2019 à  10:34)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11500
Inscrit le 22 Feb 2008
9008 messages
Blogs

Et comme on ne se refait pas, j'ai convoqué un certain nombre de philosophes et de penseurs, par exemple, Nietzsche, Freud, Baudelaire, Saint Augustin, Heidegger, qui nourrissent la réflexion et éclairent le cheminement.

Nietzsche (chloral, opiacés), Freud (cocaine) et Baudelaire (Cannabis) je savais qu'ils consommaient mais Saint Augustin....  lollol
Quand à Heidegger je n'ai vu nulle part qu'il consommait mais il etait un peu accro au Dasein d'un célébre moustachu (Adolphe).
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Rick
modo zombie al qaïda drinking babyblood
5801
Inscrit le 18 Sep 2018
4526 messages
Blogs

Olivier VMFJ a écrit

morphe07120 a écrit

Bonjour !
je me permets juste de dire ce que j'en ai pensé MDR !!!
J'ai lu les premières pages avec grande difficulté et puis j'ai laissé tombé rapidement ... Je reconnais ne pas l'avoir lu jusqu'au bout .
Je vais pas disserter sur le pourquoi du comment, ci ce n'est que, j'ai  trouvé le livre lourd, parfois donneur de leçons et remplis de prés jugés pas cool !!
Et pas très bien écrit !!

C'est très gentil comme avis, mais voilà un propos BIDON qui ne dessert que son auteur.
Pour cause : IMPOSSIBLE que vous l'ayez lu (et encore moins les premières pages), exceptées quelques citations fort rares, il n'est pas encore sorti ! haha !
Donc, l'avis critique négatif gratuit et infondé...

Bon vent !

Soit il est mythomane, soit tu n'acceptes pas les critiques.
*pop corn*

Peux être qu'il parlait de ton premier message?


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » Livre à paraître : "Vie et mort d'un fumeur de joints" (Editions La Boîte à Pandore)

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    14 octobre 2021Commentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 2jCommentaire de Dans un coin d'ombre (41 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    14 octobre 2021Commentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Interaction & Mélange - Synergie MDMA + Pregabaline (Lyrica)
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Diphenhydramine - Délire bizarre mais rigolo avec nautamine
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Trip report 2-CB
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Sad_soul dans [Culture drogues...]
     Forum 
    Choix du grinder
    Il y a 14mnCommentaire de filousky dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Petite photo de cristaux de Mdma
    Il y a 20mn
    1
    Commentaire de Champifan dans [Culture drogues...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Première fois - LSD : TR et témoignages sur la première fois
    Il y a 20mn
    26
    Commentaire de zizitaupe_meille... dans [LSD 25...]
    (135 réponses)
     Forum 
    Présentation nouvelle pipe SAFE
    Il y a 31mn
    3
    Commentaire de Infirmière Caarud 07 dans [Cocaïne-Crack...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Questions teste allergie et teste de drogues
    Il y a 31mnCommentaire de zizitaupe_meille... dans [RC Psychédéliques...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Lorazépam - Comment baisser sa tolérance
    Il y a 2hNouvelle discussion de Escape dans [Benzodiazépines...]
     Forum 
    Interaction & Mélange - Potentialiser les benzos afin de réduire les dosages
    Il y a 3hCommentaire de guygeorges dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Ma première culture Golden teachers
    Il y a 21mnCommentaire de Pizza2thon dans le blog de AliceInTheWood
    (26 commentaires)
     Blog 
    L'euphorie et la légèreté me manque
    Il y a 3hCommentaire de Escape dans le blog de Escape
    (3 commentaires)
     Blog 
    Dois-je continuer ma métha en 2 prises ou en 1 fois ?
    Il y a 3hNouveau blog de ptite cotelette dans [Carnet de bord]
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 15:05
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    PyschedFractals, Beta_orion nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    par Lugaru, le 21 Oct 2021
    Bonjour, Je suis allé au Caarud et il m'ont ces kits. Alors j'ai pris de la 3 qui est bien soluble et j'ai mis tout dans mon nez en pressant un petit peu. On sent le goût enfin l'odeur et ça passe pas trop dans la gorge. C'est franchement cool et pratique. Mais après c'est comme la clope et la...[Lire la suite]
     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    C'est grave cool dans [forum] Petite photo de cristaux de Mdma
    (Il y a 44mn)
    Merci pour le partage / Spud dans [forum] Evolution de la méthamphétamine (P2P) américaine - the atlantic octobre 2021
    (Il y a 19h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    (Il y a 20h)
    totalement d'accord [MM] dans [forum] Freebase - tolérance
    (Il y a 2j)
    lol dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 2j)

    Pied de page des forums