Le cadre de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France dévoilé / PsychoACTIF

Le cadre de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France dévoilé

Publié par ,
2967 vues, 8 réponses
pierre
Web-Administrateur
3600
Inscrit le 15 Sep 2006
15755 messages
Blogs
Le cadre de l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France dévoilé
Par François Béguin
Le 19 juin 2019 à 15h39
Mis à jour le 19 juin 2019 à 16h04

Le comité d’experts mandaté par l’Agence nationale de sécurité du médicament a publié mercredi son projet de cadre de cette phase expérimentale.
L’expérimentation d’usage de cannabis à usage thérapeutique devrait débuter début 2020 ; elle est prévue pour durer deux ans.

Les modalités de l’expérimentation du cannabis à visée thérapeutique sont désormais connues. Six mois après le feu vert de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le comité d’experts (CSST) mandaté par l’agence a publié, mercredi 19 juin, son projet de cadre de cette phase expérimentale. Quelques ajustements restent toutefois possibles, l’avis n’étant formellement adopté que le 26 juin, avant d’être avalisé par le directeur de l’ANSM.

A partir de quand ?

L’expérimentation devrait débuter début 2020. Elle est prévue pour durer deux ans : six mois de mise en place, six mois d’inclusion des patients, six mois de suivi des patients et six mois d’analyse des données, avec remise d’un rapport définitif par le comité scientifique. Un « registre national électronique exhaustif » sera mis en place afin de recueillir les données cliniques.

Qui sera autorisé à prescrire ?

Seuls les médecins spécialistes volontaires, formés au préalable sur des plates-formes d’e-learning et « exerçant dans des centres/structures de référence pluridisciplinaires », seront autorisés à réaliser la prescription initiale, le médecin traitant étant autorisé à prendre le relais « une fois le traitement du patient stabilisé ». La première dispensation se fera en pharmacie d’hôpital.

Qui pourra en bénéficier ?

Comme annoncé en décembre 2018, seuls les patients atteints de douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies, ceux atteints de certaines formes d’épilepsie sévères et pharmacorésistantes, dans le cadre des soins de support en oncologie dans les situations palliatives, et dans la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou des autres pathologies du système nerveux central auront le droit de se voir prescrire du cannabis thérapeutique.

Si l’usage du cannabis à visée thérapeutique sera contre-indiqué chez la femme enceinte, la prescription sera en revanche possible « quel que soit l’âge si le bénéfice est supposé favorable compte tenu de la sévérité du trouble ».

Sous quelle forme ?

L’ANSM avait déjà annoncé en décembre 2018 qu’elle excluait que le cannabis puisse être fumé en raison des « risques pour la santé » liés à la combustion. Le comité d’experts propose que le cannabis thérapeutique puisse être dispensé soit sous formes sublinguales et inhalées (huile et fleurs séchées pour vaporisation), soit sous formes orales (solution buvable et capsules d’huile).

François Béguin
Le 19 juin 2019 à 16h04

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6100
Inscrit le 14 Dec 2008
10875 messages
Blogs
Voilà le communiqué officiel de l'ANSM à ce sujet :
/forum/uploads/images/1560/rapport-csstphase-experimentale-mis-e-dispo-can.jpg

/forum/uploads/images/1560/rapport-csstphase-experimentale-mis-e-dispo-can1.jpg

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3610
Inscrit le 04 Aug 2014
7995 messages
C'est flippant et gerbant et en prime faudrait pas râler because le moindre pas même en diagonale est une avancée historique pour les patients et la science.
En parlant de science, il manque des ratios avec du THC, ce choix est vraiment discutable et orienté philosphiquement...
Tout est fait pour ralentir et limiter les prescriptions.
Cette limitation cache aussi le manque de formation.

Ces préconisations, encore provisoires, ont aussitôt été saluées comme une «avancée importante» par plusieurs associations, même si elles jugent le cadre proposé trop restrictif. «Alors qu'ils sont tout à fait formés et compétents, certains médecins généralistes sont de fait exclus de l'expérimentation», a regretté dans un communiqué Bertrand Rambaud, coprésident du collectif Alternative pour le cannabis à visée thérapeutique (ACT), qui regroupe trois associations de patients et de médecins.

Le comité d'experts mis en place par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) échangera sur ce projet mercredi prochain avec les professionnels de santé et les associations de patients, avant de remettre son avis définitif. L'ANSM se prononcera ensuite à son tour, avant une phase de «mise en place» des détails pratiques de l'expérimentation, qui pourrait durer six mois, pour un démarrage effectif de l'inclusion des patients début 2020.

Le comité de treize spécialistes, présidé par le psychiatre et pharmacologue Nicolas Authier, recommande ensuite six autres mois de «suivi des patients» puis «six mois d'analyse des données» par un comité scientifique créé pour l'occasion. Le cadre qui sera choisi pour l'expérimentation ne préjuge pas des règles qui seront décidées en cas de généralisation du cannabis thérapeutique, a souligné l'ANSM.

Pour ce test «en situation réelle», le comité préconise que la «prescription initiale» de produits à base de cannabis ne puisse être faite que par certains médecins: ceux qui sont spécialistes des cinq indications concernées par l'expérimentation et qui exercent dans des centres de référence (centres anti-douleur, centres experts sclérose en plaques, etc.). La «participation à l'expérimentation, des centres et des médecins», devrait se faire «sur la base du volontariat» et après une «formation préalable obligatoire», recommande également le comité. «Une fois le traitement du patient stabilisé» (notamment pour obtenir la «dose minimale efficace»), le médecin traitant du patient pourra alors prendre le relais.

C'est fondamentalement régressif, certains généralistes bien formés et expérimentés ne pourront plus prescrire.
C'est de pire en pire cette escroquerie de l'ANSM...
Les généralistes souvent pionniers et témoin de l'utilité de tels traitements, qui se sont formés pour que les patients en tirent bénéfice sont officiellement privés de prescription et nous aussi.
La vache, on serait dans la merde si de telles restrictions s'appliquaient aux opioïdes...
Aucune raison scientifique pour étayer ces restrictions de prescription. De toute manière si le spécialiste prescrit, le suivi, c'est le généraliste qui s'en charge et il ne pourra plus adapter le traitement au quotidien du patient... Illogique.

Dernière modification par Mister No (20 juin 2019 à  08:21)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Chêne 
Banni
France
000
Inscrit le 22 Nov 2018
598 messages
Mais quelle frilosité...

La mise sur le marché d'une nouvelle molécule par les labos prend également quelques années, mais souvent on part de pas grand-chose en termes de pharmacologie, pharmacodynamique etc etc et on est obligés de mesurer la balance bénéfice/risques sur la base de données fournies par ces mêmes labos.

Et en face on a une plante connue depuis des millénaires, aux vertus thérapeutiques avérées mais longtemps diabolisée par les pouvoirs publics. Et il faut attendre, attendre, attendre toujours le feu vert des autorités...

S'ils veulent du suivi et des analyses, ils n'ont qu'à aller chercher tous les épileptiques qui ont stoppé la Dépakine grâce à la weed, aux personnes atteintes de cancer, de sclérose en plaques... qui se soignent ou atténuent leur douleur (et deviennent au passage hors-la-loi) grâce au cannabis depuis bien longtemps.

Putain mais quel pays... On met sur le marché et on rembourse des médicaments doublons (les me-too) au service médical rendu faible, sur la base de données fournies par les labos (dont potentiellement biaisées), on rembourse l'homéopathie à hauteur de 30% alors que les petites granules Boiron n'ont jamais été évaluées, on laisse sur le marché des conneries comme l'Oscillococcinum et j'en passe...
Par contre, le cannabis, lui on l'évalue, on prend la peine de le faire aux frais de l'État (alors que si le Médiator avait été évalué par les pouvoirs publics on aurait très certainement pu éviter le drame), de former les médecins à l'utilisation de cette plante... Traitement de faveur on va dire.

Mister No a écrit

Les généralistes souvent pionniers et témoin de l'utilité de tels traitements, qui se sont formés pour que les patients en tirent bénéfice sont officiellement privés de prescription et nous aussi.
La vache, on serait dans la merde si de telles restrictions s'appliquaient aux opioïdes...

Comme toi je trouve dégueulasse de laisser les généralistes sur la touche alors que ce sont eux qui, les premiers, ont vu les patients leur vanter les bienfaits du cannabis.

Quand je pense au médecin qui avait dit à un pote épileptique "quand vous consommez du cannabis, vous n'avez plus besoin de Dépakine et vous ne faites pas de crise ? Ben continuez". Ben voilà, le mec il a vu, constaté, peut-être fait remonter certaines informations et là on lui dit tranquillement que le cannabis, c'est une affaire de spécialiste, on parle quand même d'une drooooooogue donc faut faire hyper-gaffe tu comprends, allez retourne jouer avec tes petits camarades nous on va rester entre adultes.

Dernière modification par Chêne (20 juin 2019 à  08:31)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3610
Inscrit le 04 Aug 2014
7995 messages

La mise sur le marché d'une nouvelle molécule par les labos prend également quelques années

Bin regarde, le sativex répond à tous les critères du médicament mais c'est son remboursement qui pose souci car il ne guérit pas de la sclérose... Soulager les patients n'est pas suffisant donc.
Voilà comment agit notre état complice de fait du lobbying anti cannabis qui évite le naufrage à venir, le ralentit en attendant d' obtenir des monopoles sans les agris.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Chêne 
Banni
France
000
Inscrit le 22 Nov 2018
598 messages

Mister No a écrit

Bin regarde, le sativex répond à tous les critères du médicament mais c'est son remboursement qui pose souci car il ne guérit pas de la sclérose... Soulager les patients n'est pas suffisant donc.

D'après ce que j'ai lu, c'est que le labo veut vendre le Sativex 320€ alors que l'État veut 90€ maximum, donc si c'est vrai c'est plutôt au labo que je devrais m'en prendre, plutôt qu'à l'État qui refuse qu'on le prenne pour une vache à lait.

Après pour le remboursement, t'es sûr pour cette histoire de guérir versus soulager ? Parce que dans ce cas on dérembourse tous les opioïdes au prétexte qu'ils ne soignent pas la maladie mais se contentent de "masquer" certains symptômes. Remarque, avec le ministère de la santé plus rien ne m'étonne.

Dernière modification par Chêne (20 juin 2019 à  08:53)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3610
Inscrit le 04 Aug 2014
7995 messages
Mmm je suis d'accord à relativiser. Le labo a financé des études cliniques avec un coût et ayant permis que l'on mette le pied à la porte.
Ces études ont un coût qui se remarque au moment de la commercialisation, cela reste vrai pour tous les nouveaux venus.

Après pour le remboursement, t'es sûr pour cette histoire de guérir versus soulager ? Parce que dans ce cas on dérembourse tous les opioïdes au prétexte qu'ils ne soignent pas la maladie mais se contentent de "masquer" certains symptômes. Remarque, avec le ministère de la santé plus rien ne m'étonne.

Oui un funébre indice a été rapporté. Cet indice est faible pour les médicaments qui ne guérissent pas.

https://www.vidal.fr/actualites/18759/c … _touraine/

En janvier 2014, délivrance d'une AMM pour le SATIVEX dans la SEP
Début janvier 2014, une Autorisation de mise sur le marché (AMM) a été délivrée pour SATIVEX 4, avec la même indication que dans les autres pays européens : "spasticité dans la sclérose en plaques après échec des autres thérapeutiques".

L'ANSM précise 5 que les conditions de prescription et de délivrance sont "une primoprescription réservée aux neurologues hospitaliers et aux médecins de rééducation hospitaliers, avec une délivrance en pharmacie de ville".

En octobre 2014, la Haute Autorité de Santé donne un "avis favorable" pour un remboursement de SATIVEX à 15 % (SMR faible)
L'analyse de la littérature effectuée par la Commission de la transparence (CT) de la HAS 6 (Haute Autorité de Santé) montre qu'"une efficacité sur un score de spasticité a été observée chez environ 10 % de patients insuffisamment soulagés par un traitement antispastique optimal".

En termes de tolérance, les événements indésirables les plus fréquents ont été des effets neuropsychiques (étourdissements, somnolence/fatigue) et gastro-intestinaux (nausées, sécheresse buccale).

La CT en a conclus que "SATIVEX est un traitement d'appoint chez des patients insuffisamment soulagés par un traitement anti-spastique optimal", avec un "rapport efficacité/effets indésirables modeste dans l'indication".

15 % max de remboursement c'est pire que pour les opioides.

SMR faible =service médical rendu faible...

Dernière modification par Mister No (20 juin 2019 à  11:45)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Louna 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 16 Nov 2016
40 messages
Salut

La fRance dans toute sa splendeur!
Après les habituels  effets d'annonce de la caste politique ou de ses laquais ,l'implacable réalité!   .Une hypocrisie qui fout la gerbe !!!
Exit les généralistes au nom de quoi ?  Vont ils réagir à cette exclusion ?
Le généraliste que je vais voir ,qui me connaît  et que je connais et avec lequel j'ai une relation qui me convient parfaitement  va aller se faire foutre et  moi aussi  .
Combien allons nous être EXCLU.ES alors que demandeuses et demandeurs ???
Marre que les décideurs décident pour les autres !!!
Marre de ce pays d'hypocrites , qui cogèrent une société de l'exclusion imbibée donc polluée par la morale judéo chrétienne et qui surtout ne demanderont jamais l'avis des utilisatrices/eurs.
En attendant on pourra toujours se bouffer de la codéine, du tramadol puisque ces connards ont interdit le Diantalvic  !!!
La plupart des personnes âgées se porteraient certainement mieux avec le cannabis plutôt de l'Alprazolame.
Le jour où les investisseurs c'est à dire les profiteurs spéculeront sur le cannabis ,la " morale" capitaliste primera sur la morale judéo chrétienne

La fRance pays des droits de l'homme mais pas de la femme est un pur mythe .

Un seul droit celui de fermer sa gueule,  d'obéir , de filer droit face à la dictature en marche sous peine de se faire crever un œil.

Dans la série effets d'annonce ,aujourd'hui :
https://www.huffingtonpost.fr/entry/leg … 5a54b60673 

Merci de m'avoir lu

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3610
Inscrit le 04 Aug 2014
7995 messages
Il faut voir dans quelles conditions l'accès aux soins est freiné.
Autopsie d'un mensonge d'état par le Doc Bertrand Lebeau



Mensonge d'état/ofdt/drame/ansm

Dernière modification par Mister No (25 juin 2019 à  07:12)

Reputation de ce post
 
Très intéressant merci. Stelli

Just say no prohibition !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Actualité - Lancement de l'expérimentation du cannabis therapeutique
par prescripteur, dernier post 06 mars 2021 à  12:11 par prescripteur
  0
  0
  9
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
3917 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
7735 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Extraction - La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb'...
Il y a moins d'1mn
26
Commentaire de Régular Psyché dans [DMT, changa et ayahua...]
(127 réponses)
 Forum 
Problème d'accès aux forums de DMT-Nexus
Il y a 2hNouvelle discussion de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
 Forum 
Expériences - DMT + MDMA, qu'en pensez vous ?
Il y a 2hCommentaire de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
(1 réponse)
 Forum 
Test vaporisateurs - [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
Il y a 3h
15
Commentaire de frads dans [Cannabis...]
(44 réponses)
 Forum 
Comment vous trouvez vos prods ?
Il y a 3hCommentaire de Lola1707 dans [Conseils généraux de...]
(17 réponses)
 Forum 
Drogue info - Prevention GHB
Il y a 3h
1
Commentaire de Mammon Tobin dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
(7 réponses)
 Forum 
Aspect, gout & odeur - Récupérer une weed baigné dans du parfum
Il y a 4h
1
Commentaire de xdaft dans [Cannabis...]
(6 réponses)
 Forum 
Avis sur 4f-mph
Il y a 4h
1
Commentaire de Hugo2570! dans [Cathinones et RC stim...]
(51 réponses)
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 17mn
32
Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
(364 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 5h
33
Commentaire de Ocram dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(101 commentaires)
 Blog 
Mon angoisse du moment : weed + visite médicale, je peux tout perdre
Il y a 6hCommentaire de Todash dans le blog de Todash
(2 commentaires)
 
  QuizzZ 
Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
Dernier quizzZ à 02:11
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

100% ac toi pr le bes1 de citoyen formés, pr nuancer mon post sarcastik g-rusal dans [forum] Prevention GHB
(Il y a 6h)
Plein de bon conseils// anima dans [forum] Astuce pour faire monter son Lyrica rapidement
(Il y a 13h)
:) - Johan dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 18h)
Mdrr idem mais perso elle a finis dans le ravin dans [forum] Perte de mémoires, effet irréversible ?
(Il y a 1j)

Pied de page des forums