De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée? / PsychoACTIF

De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?

Publié par ,
35913 vues, 97 réponses
guygeorges 
Psycho sénior
3600
Inscrit le 12 Mar 2015
576 messages

krash a écrit

Pour reprendre la question initiale, c'est obligé que "Les psychédéliques ont changé notre mode de pensée"? 

Ceux pour qui ça n'a rien changé, on les mets dans le même panier? On fait une grande soupe et on colle la même étiquette sur tout le monde?

Comment tu voudrais que des substances qui augmentent fortement la plasicticité neuronale dans certaines aires du cerveau de change RIEN a ta vie ?? Si tu peux m'expliquer je suis preneur ^^

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
Life in plastic, is fantastic
Comon baby leche mes parties.
  Bon en tout ça fait plaisir d'être entouré de gourmets des psychédéliques.  Comme quoi il n'y a pas que des plebeiens ici.

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1600
Inscrit le 28 Oct 2017
305 messages
Blogs

Psychotropeur a écrit

Alors je dis OUI aux psychédélique en thérapie cognitive ! Mais seulement sur des personnes n'ayant aucun terrain psychotiques, et étant préparé et informé sur le sujet! Sinon ça peut aussi tourné au drame...

Je dis souvent (en déconnant, mais au fond de moi je le pense vraiment) qu'on devrait faire voter une loi qui oblige à faire expérimenter le LSD à tout le monde à 20 ans, y'aurait beaucoup moins de cons ^^

Bien sûr ça n'arrivera jamais et vous avez bien soulevé le problème des conditions psychiques particulières et parfois sous-jacentes, on ne pourrait pas soumettre sans tests préalables un individu à un trip psychédélique.

Mais quand même, ça fait tellement relativiser, ça change tellement la vision du monde...
Proposer, à ceux qui le désirent et ne souffrent pas d'une maladie psychiatrique (quoique des fois ça pourrait aider !), une expérience psychédélique sous contrôle médical, bien encadrée et autorisée par L’État itou, perso je vote pour !

Stay wise

Mecru punk2


... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"Every night I descend into chasms and sunless abysses,
Depths below depths from which I am hopeless to reascend"

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
En ce moment j'ai décidé d'arrêter les psychédéliques car cela me provoque un spleen profond.
On évoque régulièrement les intérêts et les bénéfices de la consommation mais il y a des risques.

Dans mon cas cela se traduit par un isolement,  je me sens moins attaché au monde qui m'entoure.

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Toto12 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 07 Oct 2017
13 messages
Bonjour à tous les amis smile

Pour ma part les psychédéliques ont été la source d'une immense ouverture d'esprit sur le monde les autres et moi même. Après mes premières prises, de grandes prises de conscience sur la vraie signification des mots empathie, compassion, relativisation, âme d'enfant, amour et ce que veux vraiment dire VIVRE L'INSTANT PRÉSENT.
Tout cela m'a emmené vers l'écoute d'autres styles musicaux, une plus grande ecoute des autres avec une envie de les rendre heureux, une relativisation de la vie, la mort et de tous mes problèmes, une passion pour les spiritualités anciennes et une ouverture sur la façon de voir les choses de chaque culture à travers le monde.
Ce qui m'a poussé à voyager pour rencontrer d'autres cultures.
Ceci m'a également emmener au Pérou et en Équateur où j'ai pu expérimenté pendant 2ans les diètes de plantes avec prise d'ayahuasca avec de très bon guérisseur, un processus d'apprentissage qui a long terme établit une vraie connexion spirituelle entre la nature et soi.
Je me suis alors rendu compte en parlant beaucoup avec les autochtones notamment les guérisseurs que ce qu'ont vit nous ici en prenant par exemple des champignons, comme les intuitions, la connexion aux autres et à la nature, l'impression de vivre pleinement le moment présent, de respirer pleinement, de voir le sens caché derrière les choses, de sentir les communications subtiles des arbres, plantes, animaux.. toutes ces choses sont finalement des perceptions qu'ont naturellement un autochtone qui vit dans la nature et la prise de champignons nous permet de nous reconnecter à ces perceptions naturelles que possède l'homme. Ce n'est pas pour rien si tous les peuples ayant vécu dans la nature parlait de l'esprit des plantes, des animaux, du monde des esprits (ce qu'il y a derrière les choses visibles), après un long processus d'apprentissage, le guérisseur chamane peut accéder à l'univers d'une plante. En la diétant quelques mois, quand il va prendre l'ayahuasca il va accéder à des visions colorées en 4D comme une scène de cinéma devant lui avec toutes les sensations qui vont avec où il va pouvoir tout connaître de cette plante et donc l'utiliser de la bonne manière pour soigner son village. Chaque plante va même lui transmettre un chant de guérison qu'il va utiliser après pendant les cérémonies. Appelés Icaros par les Shipibos du Pérou par exemple. Les chants de la jungle sont perçus comme des mélodies parfaitement rythmées par les peuples y vivant etu chaque chose se passant dans la nature a une signification.
Enfin, tout un monde magique dont on c'est éloigné depuis longtemps !

Hors ligne

 

Teona Nacatl 
Psycho junior
France
100
Inscrit le 24 Jul 2016
325 messages

Rick a écrit

En ce moment j'ai décidé d'arrêter les psychédéliques car cela me provoque un spleen profond.
On évoque régulièrement les intérêts et les bénéfices de la consommation mais il y a des risques.

Dans mon cas cela se traduit par un isolement,  je me sens moins attaché au monde qui m'entoure.

C'est vrai que les psychédéliques peuvent créer, pour ma part, ce sentiment de retrait des choses du quotidien.

Je me demande si ce n'est pas lié à deux choses (en tous cas chez moi).

Premièrement le retrait de certains jeux d'ego qui ne m'intéressent plus des masses. Dit comme ça, ça sonne peut-être sympa mais au final énormément des "jeux" humains tournent autour de notion de pouvoir, d'image donnée, ça fait que j'ai moins envie de jouer. Et ça peut contribuer à m'isoler.

Deuxièmement, ça me donne davantage envie d'échanger avec des gens qui connaissent ces états modifiés de conscience, la conversation gagne en profondeur, je trouve. A certains moments de ma vie, ça me rendait peut-être un peu monomaniaque, j'avais envie de partager la découverte (dans les limites de la rdr, il s'entend wink , n'est pas Timothy Leary qui veut). Peut-être qu'à 2 ou 3 occasions ça m'a fait un peu passer pour un illuminé... En tous cas, ça peut faire que je vais préférer passer une soirée avec un pote avec qui on a passé plusieurs nuits à tripper plutôt que de me rendre à un repas entre collègues, par exemple.

Malheureusement, je pense que l'isolement que cela crée est aussi en partie lié à la prohibition, c'est clair que ça isolerait moins si davantage de monde pouvait avoir accès à cette expérience dans un contexte safe.

Je suis aussi d'avis que la société gagnerait à introduire une sorte de rite de passage moderne, pas obligatoire, bien entendu, sinon ça ferait du dégât... Quoique pour les politiques... ce serait drôle. Une expérience dont on pourrait choisir le setting, pourquoi pas dans un cadre thérapeutique pour ceux qui voudraient, ou dans un contexte religieux pour les croyants, ou à poil dans les bois devant un gros son pour les tranceux! punk1


Bon, je m'arrête là, je suis un peu déf, je tape à deux à l'heure...

Bisous les psychos.

Dernière modification par Teona Nacatl (01 août 2019 à  21:14)


Les drogues ne sont pas dangereuses en elles-mêmes. Par contre le manque d'information l'est.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
oui je trouve que j'ai tendance à trop relativiser et à m'impliquer moins les choses émotionnellement alors pour certains ce type de mécanisme peut-être utile car on peut utiliser cela comme une carapace mais dans mon cas c'est carapace je l'avais déjà et donc maintenant je suis trop détacher des chose aussi je dois dire que j'ai vu beaucoup de connaissances perdre partiellement le contact avec la réalité et devenir des sortes d'illumines. c'était pathétique mais c'était le seul moyen de digérer des expériences psychédéliques intenses et traumatiques

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
oui je trouve que j'ai tendance à trop relativiser et à m'impliquer moins les choses émotionnellement alors pour certains ce type de mécanisme peut-être utile car on peut utiliser cela comme une carapace mais dans mon cas c'est carapace je l'avais déjà et donc maintenant je suis trop détacher des chose aussi je dois dire que j'ai vu beaucoup de connaissances perdre partiellement le contact avec la réalité et devenir des sortes d'illumines. c'était pathétique mais c'était le seul moyen de digérer des expériences psychédéliques intenses et traumatiques

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
oui je trouve que j'ai tendance à trop relativiser et à m'impliquer moins les choses émotionnellement alors pour certains ce type de mécanisme peut-être utile car on peut utiliser cela comme une carapace mais dans mon cas c'est carapace je l'avais déjà et donc maintenant je suis trop détacher des chose aussi je dois dire que j'ai vu beaucoup de connaissances perdre partiellement le contact avec la réalité et devenir des sortes d'illumines. c'était pathétique mais c'était le seul moyen de digérer des expériences psychédéliques intenses et traumatiques

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
oui je trouve que j'ai tendance à trop relativiser et à m'impliquer moins les choses émotionnellement alors pour certains ce type de mécanisme peut-être utile car on peut utiliser cela comme une carapace mais dans mon cas c'est carapace je l'avais déjà et donc maintenant je suis trop détacher des chose aussi je dois dire que j'ai vu beaucoup de connaissances perdre partiellement le contact avec la réalité et devenir des sortes d'illumines. c'était pathétique mais c'était le seul moyen de digérer des expériences psychédéliques intenses et traumatiques

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

krash
Ambre
100
Inscrit le 18 Mar 2016
456 messages
Blogs

Ocram a écrit

krash a écrit

C'est comme en fin de trip au 2ce

T as deja fais un TR à propos du 2C-E? Je suis preneur si jamais, j'en ai dans mon armoire et j'ai hâte de le tester.

Ocram

Faire un TR me serais difficile... J'écoute souvent de la musique, et ça prend le pas, pas seulement mentalement, mais émotionnellement. Comme vivre le son plutôt que de l'analyser. En fin de trip, une fois j'ai fondu en larmes pendant des heures, me disant à quel point la vie était facile, comme si toutes mes barrières étaient tombées. (J'ai une vie assez stressante au quotidien)
Utiliser ce genre RCs hallucinogènes pour "encaisser" un soucis passager, c'est pas un bon plan, parce que c'est le corps qui déguste.

Hors ligne

 

krash
Ambre
100
Inscrit le 18 Mar 2016
456 messages
Blogs

guygeorges a écrit

krash a écrit

Pour reprendre la question initiale, c'est obligé que "Les psychédéliques ont changé notre mode de pensée"? 

Ceux pour qui ça n'a rien changé, on les mets dans le même panier? On fait une grande soupe et on colle la même étiquette sur tout le monde?

Comment tu voudrais que des substances qui augmentent fortement la plasicticité neuronale dans certaines aires du cerveau de change RIEN a ta vie ?? Si tu peux m'expliquer je suis preneur ^^

Le poids du quotidien, qui nécessite de rétablir (à tord ou à raison), certaines structures psychiques, aprés les prises. Les expériences en elles mêmes donnent bien sûr de la matière à travailler, si on en a le temps et l'envie.

Par exemple, des expériences de mort qui m'ont coupé l'envie de mourir, et d'autre qui me font croire que c'est mieux aprés. Je n'ai pas de certitude.
Même chose avec des divinités. Des choses qui me font croire qu'il y a, mais n'étant pas praticant, j'en reste à ma condition assumée de simple humain.

Dernière modification par krash (03 août 2019 à  09:16)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
21234
Inscrit le 18 Sep 2018
3838 messages
Blogs
Et d'ailleurs j'ai l'impression que l'on retombe sur ses pattes au bout d'un moment. Les expériences incroyables que j'ai vécu lors de mon adolescence ne m'ont laissé que un vague souvenir alors que c'était des fragments fondamentaux de mon identité jusqu'à cinq ans après. Aussi le fait de enchaîner les expériences mystiques a diminuer leurs importance individuelle.  Je pense que je commence à comprendre pourquoi les shamans ne laminent pas dans le sens où le nombre de cérémonie est presque toujours inférieur à 10.

Par exemple une epiphanie c'est gigantesque. Mais quand tu en as eu douze, tes grandes révélation perdent de leurs fastes

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

krash
Ambre
100
Inscrit le 18 Mar 2016
456 messages
Blogs
Il faut que ce soit beau, même un beau cauchemard, ça me va.

Puis il y a pas que les drogues qui chamboule tout ça, le cerveau peut avoir déjà été remodelé par d'autres pratiques, ou accident, traumas etc. et laissé des choses suffisament profondes pour que les psychédéliques prennent moins bien racine...

Dernière modification par krash (03 août 2019 à  16:29)

Hors ligne

 

Zed41 
Nouveau membre
France
600
Inscrit le 09 Aug 2019
14 messages
Le truc numéro 1 qui a changé pour moi, ça a été après une grosse dose de psylos. J'ai eu l'occasion de me laisser mourir (sur fond de Can, oh bon sang cet album je m'en rappellerai toute ma vie) et de ressusciter une petite heure après. Eh bah depuis (ça doit faire bien 4 ans) j'ai arrêté de m'angoisser à propos de ma mort et de celle de mes proches. Ça change vraiment la vie, surtout quand c'est un sujet d'angoisses profondes. Accepter la mort, je dirai que c'est ça qui a été le plus grand bénéfice de ma prise de psychédéliques.

Hors ligne

 

Overbookée 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 03 Jun 2019
5 messages
Je lis avec beaucoup d’intérêt tout vos commentaires depuis le début de cette discussion, c’est vraiment un sujet passionnant !
La question que je me pose en lisant le commentaire de Zed41 :
Le bad trip sous psyché n’est-ce pas finalement du qu’a Une résistance à se laisser aller à cette « petite
mort »? (=Mort de l’ego ?)
Et que finalement la solution serait de lâcher complète prise, laisser passer la tempête avec confiance.. plus facile à dire qu’a Faire j’imagine..

J’ai mon baptême de LSD dans qq jours, set and setting aux petits oignons..! Sans en faire une psychose, je pense à l’éventualité de vivre un bad trip.. même si ne me sent pas y être prédisposée..

Merci!

Hors ligne

 

Ocram 
Psycho sénior
Suisse
19010
Inscrit le 25 Jan 2019
3811 messages
Blogs
Bonjour,

Je pense qu'un badtrip c est souvent multifactorielles. Il y bcp de choses qui peuvent faire partir quelqu un en cacahouète !

Mais effectivement, plus il y a de lâcher prise mieux ça sera!

Ocram

Hors ligne

 

Anonyme 218797
Banni
2900
Inscrit le 25 Oct 2014
611 messages
Blogs
En vous lisant, je vois clairement la différence d'approche...

Ce qui m'aidait bcp a ne pas partir en couille à base de neuds au cerveau, c'était de bien me répéter "C'est le produit, l,effet va s'estomper, reste zen..."

En gros je prennais pas au serieux mes ressentis sous psychédéliques.
Alors que les amateurs de LSD, champis, ... sont je trouve:
1) Très a l'écoute de vos sensations, a analyser le trip
2) Des personnes généralement très ouvertes, avc une dimension mystique ou que sais je ...

Au contraire mi, je suis assez carthésienne, adepte du "je crois ce que je vois", pas fana du concept de foi, croyances...
Etant très anxieuse, si je donnais de l'importance à mes perceptions systèmatiquement, j'aurais déjà fait du smoothie de cerveau....

Les effets que certains recherchent, c'est exactement ce qui me déplait...

Donc si j'avais cru que les hallucinogènes pouvaient modifier en profondeur le psychisme, j'aurai tapé vla les bad...
Il faut dire que ma premiere énorme perche + 1ere conso psychédeliques, j'ai fait une surdose sous datura, avec perche de plus 48h...
Ca ca a eut un vrai impact : humilité face à la défonce + compris que naturel n'est pas sans dangers.

Ca m,a rendu hyper vigilante avc les hallucinogènes et rebuté...

Du coup, même avec une perche démoniaque, une bonne surdose et des hallu durables et réalistes, j'ai vu que même le pire des trip a une fin et qu'il fallait prendre du recul avec ses perceptions...

Sans doute que ça a influencé mon ressenti, mais c'était limite mon mantra sur certaines défonces "c'est le prod, ca va passer" Et vraiment dissocier la perche du reel...

D'ailleurs, en élargissant à toutes les drogues testées.... souvent j'étais "déçue", genre j'avais l'impression que l'effet était pas ouf, par rapport a ce que j'attendais... (pas nécessairement en terme de force, puissance... Plus comme si les 'effets rapportés étaient exagérés...)
La seule fois ou g fermé mon clapet, ct la datura. Ma défonce la plus impressionnante était la pire...
Par ex, les champis / LSD, qd on te parle des hallu visuelles, moi j'imaginais tt un truc... Au final tu as des petites déformations, mais c'est limite imprescriptible...
Peut être pour ça qu'il vaut mieux être le plus réceptif, ne pas se bloquer...
Mais par ex sur des trucs avec plein inconnus (+ rajouter être une meuf, en minorité...) le lâcher prise / perte de contrôle, c pas la situation idéale...
...

Sans doute que je bloquait les effets et flippais de me laisser aller... Mais j'avais pas de «prédisposition» ou d'attrait spécial sur ces drogues...

Dernière modification par Anonyme 218797 (11 août 2019 à  07:00)

Hors ligne

 

Foxtrot 
Nouveau membre
000
Inscrit le 23 Oct 2018
7 messages
J'étais déjà versé dans le bouddhisme et le stoïcisme (philosophie du détachement, de la reconnexion avec la nature, tout ça) avant ma première expérience avec les psychédéliques mais celle-ci n'a fait que confirmer mes a priori théoriques.

Je suis également plus ouvert à l'idée d'expérience mystique, ce qui me permet de mieux accepter la foi des autres.

Dernière modification par Foxtrot (12 août 2019 à  23:00)

Hors ligne

 

Arcalys 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 16 Aug 2019
23 messages
Blogs
Bonjour à tous,

Personnellement, la première fois que j'ai pris un psychédélique (1P-LSD dosé en 100 micros), le lendemain j'étais complètement sidéré. J'en ai discuté avec un ami, le lendemain soir, et on pouvait clairement voir que ça avait remué beaucoup de choses dans ma tête.

La première chose qu'on a remarqué, c'est une grosse dissolution de l'ego, un apport d'humilité et un recul mental par rapport à tout type d'événements. Ça a amélioré mon jugement en général, par exemple sur des questions métaphysiques, sur l'analyse des gens.

Ça a beaucoup joué sur le social aussi et l'approche des gens: je ne vais pas voir plus de monde mais j'ai tendance à mieux relativiser mes propos, et les leurs, à maintenir des conversations plus saines pour tous.

C'était un peu comme un gros coup de marteau sur mon côté hautain, l'ego et sur ma perception de la réalité.  Pendant le trip, malgré mes préparations à l'avance,  j'ai eu le temps de voyager très très loin (une seule musique de 3 minutes pouvait me paraître durer 3 mois, durant laquelle je vivais beaucoup d'événements), de faire une psychose, une dépersonnalisation et une dissociation de l'identité (après 7h de trip, on était 3 dans ma tête et ça bataillait dur pour prendre le contrôle), et d'autres encore. Et lorsque le trip s'est terminé, après 15h d'effets, il y a eu un énorme retour à la réalité et une prise de conscience du réel telle que la sensation est restée et m'accompagne tous les jours.

Après avoir retenté plusieurs fois et d'autres psychés, cette prise du conscience s'est amplifiée et les trips ont aussi été  bénéfiques pour l'introspection et la remise en question.

Pour moi, en conclusion, les psychédéliques ont favorisé la prise de conscience de divers phénomènes, et ont étendu mon mode de pensée pour l'aider à voir plus loin, au-dessus. L'after trip tout comme le trip ont eu une importance capitale en terme de découvertes et de modifications.
Peace

"S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème."  Vénérable Shadok
Un jour, Dieu créa la drogue. Se voyant dépendant, il créa les humains

Hors ligne

 

Sebdo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 19 Aug 2019
3 messages
Salut à tous,

je n'ai consommé "que" de l'Ayahuasca, une bonne douzaine de fois dans un cadre, avec des chamanes.

De quelle façon ça a changé mon mode de pensée?
De façon radicale.

Ça a calmé la bête féroce qu'il y avait en moi et qui était en réaction contre quasiment tout en vivant la perfection de la machinerie cosmique. Mon mal-être venait du fait de ne pas comprendre les choses et je pense que c'est la cas pour tout le monde...
Et c'est normal, on arrive sur une planète, on comprend rien à ce qui se passe et le monde d'emploi qu'on te donne est bidon!

Je m'en va vous conter l'expérience la plus forte que j'ai vécu je dirais au moins 2 fois, peut être 3, celle qui m'a amené à un retournement total. La dernière fois qu'elle s'est représentée en tout cas, j'ai dit "heuu non stp si tu peux m'épargner ça cette fois" car c'est une expérience un peu dure à absorber quand même smile

Donc je me suis retrouvé transporté dans un plan de conscience où tout se chevauchait, petit à petit l’autre devient toi et c’est irréfutable, tu te dis que ce n’est pas possible et à un moment donné ça lâche, tout fusionne, l’extérieur se replis sur lui même en un point et se redéploie, tu as vu que tu était tout, que tout était crée pour toi, que tout est parfait et que la conscience est éternelle, tu as vu la mascarade et la blague et surtout tu as pris dans ta tête tous les jugements que tu as émis sur tout le monde, c’est ça pour moi le jugement dernier dans le sens ou après ça tu ne peux plus juger c’était ton dernier jugement, le plus dur est de  te pardonner du mal que tu as fait aux autres de n’avoir pas su voir.
L’image que j’ai quand cet état arrive c’est la pochette de Pink Floyd « the dark side of the moon » ou toute la lumière serait réabsorbé dans le prisme jusqu’à la lumière blanche et se redéploierai ou bien toutes les gouttes d’eau qui retournerai dans l’océan...
Quand cet état arrive j’ai l’impression d’être arrivé au bout de l’histoire et ensuite ça fait demi tour pour « redescendre » dans la matière dualité.
Pour moi il n’y a pas eu d’enseignement plus riche que ça...
En tout cas la guerre avec l’autre est terminée.

Ce que je pense maintenant:
Il y a un esprit universel, ensuite chacun d'entre nous possède un esprit individuel qui connait tout et tous nos esprit sont reliés les uns aux autres, communiquent sans cesse et créés nos expériences ensuite l'ego est capable ou non d'en intégrer la réalité. Si tu n'intègres pas sous un forme, elle revient sous une autre. En gros l'esprit balance la sauce, le courant, ensuite il y a l'âme, une sorte de résistance qui canalise l'énergie et au bout de la chaine l'égo, qui vit l'expérience dans la matière. L'âme, ou le fusible contient des formes qui peuvent diffracter l'énergie de base qui elle est neutre ce qui peut donner ensuite "mon patron est un con, les femmes sont des putes"etc...si l'énergie balancée est trop forte en fonction de ce que l'égo peut supporter, le fusible peut péter et décompenser. J'ai appris à dépolariser et ne plus spiritualiser la matière c'est à dire faire des hierarchies, tout est au même niveau, un ange n'est pas mieux qu'un chien ou qu'un humain, c'est juste autre chose, une autre énergie, bref tout ça tout ça.
Certaines personnes ont accès à ces plans sans psychotrope, ce qui n'est pas mon cas pour le moment. J'ai fait part aux chamanes de mon souhait de continuer cette exploration seul car déjà c'est très cher une cérémonie et ça demande une organisation qui désorganise trop ma vie de famille. Ils n'ont pas voulu m'aider notamment dans l'orientation de l'achat du breuvage sous couvert d'intentions nobles mais moi j'y ai vu surtout une protection de leur business du coup je ferai mes recherches "seul" ou en tout cas par d'autres biais.
Je vous souhaite à tous le meilleur ou le pire selon ce que vous avez à vivre, c'est pas à moi de décider lol

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs
La question de départ est extrêmement intéressante. Personnellement j'ai toujours essayé de garder une réserve sur ce point précis. Un recul pour justement éviter de voir mes pensées et interactions fronto-exécutives trop perturbées.

Après, cela dépend de comment on prend le sens de la question :

(1) Modifier son mode de pensée sous-entendu réapprendre, confronter certaines idées préconçues de sorte que les drogues forcent à un minimum d'ouverture d'esprit (sans parler que nous avons tous décidés ici présent que les lois et morales de notre époque étaient illégitime ; donc ça exerce au raisonnement critique face au mimétisme social).

(2) Modifier son mode de pensée sous-entendu certaines idées, idéaux, principes et objectifs se sont vus moduler (en bien ou en mal).

Je pense que dans le second sens de cette question, il faudrait incorporer dans la RDR à se prémunir de trop grand bouleversement psychotrope par exemple avec un genre de "sanctuaire identitaire inviolable" constituant notre vision du monde

Il y a beaucoup à réfléchir et à débattre en tout cas c'est sur ahah

Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5200
Inscrit le 07 May 2018
1401 messages
Blogs

Heashka a écrit

L
Je pense que dans le second sens de cette question, il faudrait incorporer dans la RDR à se prémunir de trop grand bouleversement psychotrope par exemple avec un genre de "sanctuaire identitaire inviolable" constituant notre vision du monde

Il y a beaucoup à réfléchir et à débattre en tout cas c'est sur ahah

Coucou Heashk,

Qu'entends-tu par sanctuaire identitaire inviolable?

Est ce que tu entends par là que grâce aux échanges d'informations sur les trips, sur le set and setting et sur les effets, on peut garder une distance qui nous permet de ne pas plonger la tête la première dans la croyance en la magie des psyché?

J'ai quand même la sensation permanente que les trips fluidifient ma pensée sur le long terme mais ça reste très subjectif.


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Bloodysoin 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 28 Aug 2015
477 messages
Personnellement les psyché m'ont presque sauvé la vie, après ma prise de LSD j'ai regardé le monde , je me suis rendu compte de beaucoup de choses , j'idéalisais certaines personnes au point de me blessé pour elle alors que nous ne somme que chair sang et eau , Tout le monde a ses problèmes , ça aussi avant les psyché j'avais l'impression que j'étais le seul a avoir d'aussi gros problèmes avec tel ou tel chose, j'ai pris la décision il n'y a pas longtemps d’arrêter les benzodiazépines  et je doute que ça ne soit pas lié , les psychés pour moi sont ou du moins peuvent étre d'excellent antidépresseur si utilisé aux bon dosages et avec les bonnes personnes , prendre du L entouré de proche est la meilleur thérapie que j'ai connu pour faire simple (ce n'est pas forcément une généralité)

voila en quoi ma pensée et mes idéaux ont changées, je restes toujours un paria mais ça m'a fait évolué tant au niveau social que personnel .

Bloodys

Hors ligne

 

Overbookée 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 03 Jun 2019
5 messages
Je lis depuis le début de cette discussion des retours sur l’usage des psychédéliques, tous plus riches et positifs les un que les autres.

J’en suis à mon premier essaie qui date d’il y a 4jours. J'étais avec deux très bon amis, très attentionnés et bienveillants, dans un cadre naturel, niveau contexte on ne pouvait rêver mieux.
Lors de la montée j’étais dans un état d’euphorie qui frisait l’hystérie genre « chapelier fou » dans Alice aux P. Des M. J’ai ressentie comme mon âme qui l’espace d’un instant s’exprime hors de cette limite qu’est le corps physique, et il m’es apparue clairement l'inutilité d’avoir peur d’oser, quel que soit nos rêves, j’ai senti que tout était possible. Je riais en pensant à quel point l’Homme pouvait être ridicule parfois, dans ses actes et réactions pour des choses futiles.
C’est plutôt positif !
Hors depuis, et ce dès le lendemain, je me sens mélancolique et triste.
J’ai néanmoins l'énergie pour avancer au quotidien, je ne me sens pas dépressive, juste très triste..
Je pose sur les situations et la vie en général, les gens.. un regard plus détaché, je me sens moins enclin à l’angoisse et au stress face à des situations difficiles.
C’est un premier constat, qui va être amené à évoluer j’imagine.

Désolé la longueur de ce poste qui prend des allures de TR.
Ceux qui liront et on plus d’expérience avec le LSd, vos ressentis ont-ils évolué
au fur et à mesure des prises ? Vous est-il arrivé d’avoir cette humeur maussade qui se dissipe au fil des jours, pour finalement donner forme à une nouvelle version de vous même ?

Hors ligne

 

addonsix 
Nouveau membre
000
Inscrit le 03 Sep 2019
2 messages
Je ne les ai pas encore essayés. J'ai trop peur smile

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
4101
Inscrit le 05 Jun 2012
1047 messages
ha, les psyché..

c'est le premier jour du reste de ta vie

cette phrase résume tout, a mon humble avis

je laisse les autres s'exprimer, étant moi même actuellement sous lsd et salvia
(chique, je ne la fume pas / plus) ,, je ne peux être clair/objectif

enjoy life!

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5200
Inscrit le 07 May 2018
1401 messages
Blogs

marvin rouge a écrit

ha, les psyché..

c'est le premier jour du reste de ta vie

cette phrase résume tout, a mon humble avis

Tellement vrai !!


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
4101
Inscrit le 05 Jun 2012
1047 messages
:-)

merci janis. c’est tellement vrai

Hors ligne

 

Nogeron 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 May 2019
23 messages

Overbookée a écrit

Je lis depuis le début de cette discussion des retours sur l’usage des psychédéliques, tous plus riches et positifs les un que les autres.

J’en suis à mon premier essaie qui date d’il y a 4jours. J'étais avec deux très bon amis, très attentionnés et bienveillants, dans un cadre naturel, niveau contexte on ne pouvait rêver mieux.
Lors de la montée j’étais dans un état d’euphorie qui frisait l’hystérie genre « chapelier fou » dans Alice aux P. Des M. J’ai ressentie comme mon âme qui l’espace d’un instant s’exprime hors de cette limite qu’est le corps physique, et il m’es apparue clairement l'inutilité d’avoir peur d’oser, quel que soit nos rêves, j’ai senti que tout était possible. Je riais en pensant à quel point l’Homme pouvait être ridicule parfois, dans ses actes et réactions pour des choses futiles.
C’est plutôt positif !
Hors depuis, et ce dès le lendemain, je me sens mélancolique et triste.
J’ai néanmoins l'énergie pour avancer au quotidien, je ne me sens pas dépressive, juste très triste..
Je pose sur les situations et la vie en général, les gens.. un regard plus détaché, je me sens moins enclin à l’angoisse et au stress face à des situations difficiles.
C’est un premier constat, qui va être amené à évoluer j’imagine.

Désolé la longueur de ce poste qui prend des allures de TR.
Ceux qui liront et on plus d’expérience avec le LSd, vos ressentis ont-ils évolué
au fur et à mesure des prises ? Vous est-il arrivé d’avoir cette humeur maussade qui se dissipe au fil des jours, pour finalement donner forme à une nouvelle version de vous même ?

Salut overbookée, ce que tu décris ne m'est pas arrivé précisément, mais ce qui est sûr c'est qu'un trip aux psychés peut remuer fortement et longtemps.

Il vaut mieux prendre le temps d'assimiler ce qu'il s'est passé, de le digérer. Les jours suivants, quand l'effet a été fort et nouveau - et ça arrive même après des années de psychédélisme - tu peux en effet te sentir particulièrement sensible et avoir les humeurs changeantes.

La tristesse n'est pas forcément un mauvais signe, c'est parfois un signe de changement, de mue, comme tu le dis toi-même.

Sinon pour répondre à ta dernière question, oui le ressenti évolue au fur et à mesure des prises, énormément même. On peut apprendre à utiliser les psychés comme on peut apprendre à faire du vélo ou à piloter un avion smile

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : Utilisation des outils numériques par les usagers de drogues
    14 juin 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 9jCommentaire de Weedoo62 (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 juin 2020Commentaire de newbop (40 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 1jCommentaire de Punkette (461 réponses)
     Forum 
    Effets - On a rien sur le 3cmc hey bien je vais tester pour vous.
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Yotna dans [Cathinones et RC stim...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Social - Italie : saisie record de 14 tonnes d’amphétamines produites en Sy...
    Il y a 28mnCommentaire de Mister No dans [Actualités...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Contexte (set & setting) - Si vous êtes proche de Toulouse savez vous où pourrait-je trip?
    Il y a 33mnCommentaire de Yotna dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Drogue info - J'ai besoin d'informations pour prise de jusquiame
    Il y a 43mnCommentaire de Ocram dans [Datura - Mandragore -...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Alcool et athme
    Il y a 47mnNouvelle discussion de Alex1000 dans [Alcool...]
     Forum 
    Prise de ifférents prods et épilepsie
    Il y a 1hNouvelle discussion de Lolla dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Actualité - OnionStrooper - Wiki et conseils
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de Pinpin dans [Anonymat et sécurité...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Md ou exta en manque hero
    Il y a 2hCommentaire de nofutureorriding85 dans [Heroïne...]
    (6 réponses)
     Blog 
    3mmc
    Il y a 3hCommentaire de Yotna dans le blog de ralph69
    (2 commentaires)
     Blog 
    Accro mais pas en chien
    Il y a 6hCommentaire de cependant dans le blog de cependant
    (2 commentaires)
     Blog 
    3 Pas en avant 10 en arrière
    Il y a 14hCommentaire de nofutureorriding85 dans le blog de Thelma
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 18:44
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Enora nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
     Les psychiatres
    par plotchiplocth, le 17 Jun 2020
    Merci beaucoup pour ta réponse et toutes ces sources (il va me falloir un tout petit peu de temps pour les digérer ;) ) Bien que la philosophie AA soit fortement populaire, plus dans le continent nord-américain que dans certaines parties du monde, il ne semble pas y avoir de consensus social qu...[Lire la suite]
     Les produits RC (en comprimés) en milieu festif
    par TheRealSlimShady, le 16 Jun 2020
    Bonjour, depuis quelques semaines en Ile de France de nombreux dealos des réseaux type SnapChat proposent du 2-CB ainsi que d'autres produits sous forme de cachetons. Le phénomène n'est pas nouveau néanmoins j'ai dégotté le catalogue du plus grand labo européen de RC. La boîte au Lezard que...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Ca donne envie de triper cette vue.. /Sterling dans [forum] Si vous êtes proche de Toulouse savez vous où pourrait-je trip?
    (Il y a moins d'1mn)
    Oxyde de cuivre plutôt MR No dans [forum] Mes champis contaminés ? ;(
    (Il y a 2h)
    Magnifique dans [blog] Première récolte
    (Il y a 3h)
    Superbe style littéraire ! dans [blog] 1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    (Il y a 5h)
    Tout à fait d'accord, c'est l'évidence. Guy dans [forum] Définition addiction - 3 dépendances
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums