Dépendance psychique / PsychoACTIF

Dépendance psychique

Publié par ,
2352 vues, 24 réponses
Mogrador 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 Sep 2019
18 messages
Salut, de nombreux sites de prévention mentionne une dépendance psychique au psychédéliques. Ca se traduit par une envie d'en reprendre. Or je n'ai jamais pris de psychédéliques mais en voyant les témoignages,  ça a l'air épuisant mentalement.

Est-ce que après la descente , vous sentez une envie de reprendre un buvard ?

Hors ligne

 

Ocram 
Psycho sénior
Suisse
15610
Inscrit le 25 Jan 2019
3814 messages
Blogs

Mogrador a écrit

Est-ce que après la descente , vous sentez une envie de reprendre un buvard ?

Bonsoir,

Avec Les psychédélique il n y a pas de dépendance psy ou physique (ou alors pour de très rares personnes mais c est marginale)

Généralement après un trip tu es plutôt très content de ré atterrir sur le plancher des vaches... ça calme généralement pendant un bon moment. De plus il y a une tolérance quasi immédiate avec pas mal de psychédélique qui t oblige à augmenter très très fortement les doses si tu veux retripper le lendemain par exemple...

Donc c est du bullshit de prohibitionniste primaire cette histoire de dépendance aux psyché... ( je pense surtout à l acide, aux champi, les 2Cx etc)

Ocram

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho junior
France
710
Inscrit le 13 Jul 2019
319 messages
Hello!
Je dirais qu'on peut effectivement comparer un trip à un vrai voyage.
A la fin on est content de rentrer à la maison. Si on a passé un bon moment on aura envie de repartir en voyage.
Mais il n'y a pas d'envie fulgurante de reprendre un trip immédiatement.

A plus!

Hors ligne

 

NugInLungs 
Banni
France
000
Inscrit le 31 Jul 2019
34 messages
buuuuuuulllsssshhhhiiiiiittttt !!!!!
Les gens qui ecrivent ces articles sont les mêmes qui disent que l'on peut faire une overdose au cannabis .

Ne vous laissez pas influencer et restez safe wink

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1416 messages
Blogs
Hello Mogrado,

Oui comme les autres je pense qu'une fois redescendue, tu profites d'un after souvent agréable donc l'envie de reprendre un buvard n'est jamais immédiate.

janis

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

OfMn 
Nouveau membre
100
Inscrit le 27 Nov 2015
21 messages
Salut,

Pour le coup je ne suis pas vraiment d'accord avec les réponses du dessus.
Certe tu n'aura jamais une dépendance psychique aussi forte que pour certaines autres drogue, mais tu peux en développer une quand même si tu aimes ça.

De mon expérience, j'ai était complétement obsédé par le LSD sur une période de trois ans. J'en ai pris presques chaques semaines ( parfois plusieurs fois dans la même semaine, mais vu que les effets sont diminué si les prises sont trop rapproché ça m'a vite calmé et poussé à attendre minimum 5jours entre chaques prises ). J'y ai pensé tous les jours pendant 3ans, et ça m'a pris du temps pour m'en détacher. Et pour le coup, comme avec le weed, le LSD aura était pour moi la drogue qui m'aura le plus accroché psychologiquement.

Du coup je dirai que ouai tu peux avoir une dépendence psychique, mais c'est différent,  peut-être pas de l'ordre du "craving" lié à l'état de manque à proprement parlé, mais plutôt d'une quête de sensation forte sans fin ( enfin c'est ce que j'ai analysé pour moi ).

Après chacun est différent smile

Hors ligne

 

PandaCore 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 15 Jan 2018
95 messages
Pas de craving aussi, mais plus une envie du genre une envie de mangez des frites et beh je ressens pareil pour le lsd lol

Hors ligne

 

Mogrador 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 Sep 2019
18 messages
Quand je parle de dépendance,  même psychologique,  ce serait quelque chose contre lequel on a du mal à dire non pas une grosse envie même forte que l'on pourrait contrôler

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs
Pour qu'une dépendance se développe, la molécule doit permettre de vivre au jour le jour avec. Je rejoins Ocram sur le fait que les hallucinogènes dans une grande majorité de cas ne permet pas l'installation d'une dépendance car on ne peut faire ses courses, aller au travail et ranger sa maison tecla au LSD par exemple.

Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
11831
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages

car on ne peut faire ses courses, aller au travail et ranger sa maison tecla au LSD par exemple.

J'en ai croisés qui n'avaient rien programmé de tout cela, mais qui ne sont pas tombés accrow.
Si on devait arrêter de se droguer uniquement car ces choses ne sont pas envisageable cela ne créérait pas un frein à la dépendance. La raison est principalement liée aux caractéristiques pharma des psychédéliques qui ont peu de chances de se retrouver dans cadre de dépendance à la prise quotidienne.
Même en bourrant sur le dosage, le cerveau n'a pas la capacité de vivre une expérience génératrice de dépendance avec un usage quotidien.
Contrairement à certains stims où l'arrêt de la cession peut faire mal, là atterrissage et la fermeture de la parenthèse intervient quand la phase d'euphorie a cessé et est globalement très attendue.
Avec les psychédéliques, prendre de la drogue et arrêter la prise font du bien^^, c'est aussi ce qui en fait une classe à part.
De nombreuses personnes de ma génération ont testé le LSD dans leur jeunesse, m'ont confirmé avoir vécu des instants merveilleux sans s'être même posé la question de savoir si ils avaient envie d'en reprendre ou pas.
C'est vraiment une classe de molécules à part qui a bien des secrets à nous livrer encore.

Dernière modification par Mister No (09 octobre 2019 à  09:34)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Macroscopie 
Voyageur du temps
500
Inscrit le 26 Apr 2018
466 messages
Je me souvient qu’a mon premier buvard dosé a environ 70-80 mics, une fois le trip finis j’avais juste envie de recommencer, donc j’ai repris un buvard le lendemain. Bien sûr sans effet, et j’étais bien frustré.
C’est la seule fois que j’ai eu envie de retripper de suite. Mais franchement après un bon 100 microns déjà, l’envie d’en reprendre n’est plus là pour ma part.
Et après un 200, franchement je peux attendre longtemps big_smile

Dernière modification par Macroscopie (22 octobre 2019 à  14:17)

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs

Heashka a écrit

Pour qu'une dépendance se développe, la molécule doit permettre de vivre au jour le jour avec. Je rejoins Ocram sur le fait que les hallucinogènes dans une grande majorité de cas ne permet pas l'installation d'une dépendance car on ne peut faire ses courses aller au travail ranger sa maison tecla

Mister No a écrit

Si on devait arrêter de se droguer uniquement car ces choses ne sont pas envisageable cela ne créérait pas un frein à la dépendance.

Même en bourrant sur le dosage, le cerveau n'a pas la capacité de vivre une expérience génératrice de dépendance avec un usage quotidien.

Ce que j'ai dit quoi ahah lol


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
11831
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages
Pardon, je me suis mal exprimé.
Ta supposition induit une non propension à générer l'addition en raison des conséquences des effets quotidiens. Je pense que la cause n'est pas la conséquence des effets mais une particularité biochimique commune par exemple aux tryptamines.
Donc pour préciser ma pensée, même en bourrant sur le dosage au quotidien difficile de générer une dépendance.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
2100
Inscrit le 24 Jul 2013
785 messages
Blogs
la dépendance "psychique" est une notion vague et relativement subjective
à contrario, comme le souligne Mister No, les dépendances pharmacologiques sont + objectivables (et encore...)

mais là encore, il reste une part subjective quand même :  tous les dépendants à la nicotine ne ressentent pas l'envie/le besoin de fumer de la même manière alors que les "circuits" neuronaux ont bien été identifiés, par exemple...

avec le LSD ou les psylos (pour mon expérience perso), je dirai que la qualité de l'expérience vécue, l'appétence de la personne pour les expériences singulières, le contexte de "la première fois", la réflexion "après-coup" et l'intégration de l'expérience, la possibilité de la réitérer ou non, la capacité à "lâcher prise" durant le trip...tout cela participe du renouvellement de la consommation ou pas...donc tu vois, Mogrador, que ça reste bien plus complexe (si on accepte la complexité) que de dire de façon lapidaire : les psychédéliques, ça induit des dépendances psychiques...
toute expérience bénéfique pour soi n'amène pas systématiquement au fait de la recommencer
Reputation de ce post
 
Je trouve ton message PARFAIT ! Tout est dit. Lito

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

PaRaLLeL 
Nouveau Psycho
France
1900
Inscrit le 29 May 2017
135 messages
Vu que tous le monde a l'air d'accord, je vais me permettre de partager un peu mon vécu, qui va a l'encontre de ce qui est dit.

J'ai pensé pendant des années que les psyché ne provoquaient pas de dépendance, aucune. Et puis j'ai constitué une telle habitude de ces drogues, que j'ai commencé à les banaliser de plus en plus.

Lors d'une sortie au bar entre copain, je n'y allais même plus pour tiser, mais pour "m'amuser" à me coller un para de 60mg de 2C-C par exemple. Et tout se passait bien. J'étais donc capable de gérer un psyché en société en ayant l'air moins con que ceux qui ont tisé de l'alcool. Tout bénef'

Je pars petit à petit de plus en plus en couille, et commence a consommer de plus en plus souvent de la Proscaline pour allé au taff. Et tout se passe bien.

Et puis j'en arrive à une consommation totalement dingue de psyché, au quotidien. Déjà, je tiens à préciser que s'il y a une tolérance élevée aux effets hallucinogène, les effets stimulants/réhaussement d'humeur sont toujours d'actualité. Et c'est ce que j'ai fini par rechercher. Notamment avec la classe des phénéthylamines, -Proscaline/Escaline/3C-P/3C-E/2C-iP/2C-E/2C-C/2C-D/2C-B-FLY pour les principaux-, les lysergamides sont également intéressant au quotidien, en particulier ALD-52/ETH-LAD/1P-ETH-LAD/LSM-775, mais aussi des tryptamines comme la DPT/4-HO-DPT/EPT/5-MEO-MiPT et j'en passe. Côté dissociatifs, j'ai beaucoup consommé de 3-MEO-PCP/3-MEO-PCE/3-HO-PCP/3-HO-PCE/2-FDCK/Deschloroketamine/O-PCE... Dans mon niveau de tolérance le plus haut, je pouvais combiner pas mal de ces produits ensemble. Et si ça partais en "trop psyché" un coup de Diazepam/Alprazolam et on repartait de plus belle.

Tout ça pour dire que quand on en a beaucoup trop pris depuis des années, et qu'on sait comment hacker son cerveau en maniant une tolérance adaptée, il devient possible de "binger" des psyché comme on le ferait avec des stimulants ou opiacés.

Et j'ai démarré mes conneries avec le micro-dosing, m'apercevant du bien être que ça m'apportais au quotidien, j'ai continué et les doses sont montées petit à petit sans jamais me retrouver totalement perdu en société.

Et je ne conseille à personne de se lancer là-dedans, je viens de passer presque une année à me remettre de ces abus.

Dernière modification par PaRaLLeL (31 octobre 2019 à  16:14)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce partage d'expérience hors norme. Abraca.
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Agartha)
 
étonnant et intéressant

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3892 messages
Blogs
Aussi on doit prendre en compte que les molécules on ne connait pas tout d'elle , notamment lorsqu'il y a une utilisation hors norme.

Par exemple : les personnes qui consomment +300 cartouches de chantilly par jour et qui ont abîmé leur moelle épinière.

Donc bon les gens ils disent "oui , le N²O c'est pas addictif, c'est pas toxique". Puis après tu lis dans le journal des trucs comme ça

C'est difficile de prévoir si une personne va développer une addiction avec telle ou telle molécule... elles ont presque toutes le potentiel d'être consommé à outrance au point de gêner le quotidien.

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs

PaRaLLeL a écrit

Vu que tous le monde a l'air d'accord, je vais me permettre de partager un peu mon vécu, qui va a l'encontre de ce qui est dit.

J'ai pensé pendant des années que les psyché ne provoquaient pas de dépendance, aucune. Et puis j'ai constitué une telle habitude de ces drogues, que j'ai commencé à les banaliser de plus en plus.

Lors d'une sortie au bar entre copain, je n'y allais même plus pour tiser, mais pour "m'amuser" à me coller un para de 60mg de 2C-C par exemple. Et tout se passait bien. J'étais donc capable de gérer un psyché en société en ayant l'air moins con que ceux qui ont tisé de l'alcool. Tout bénef'

Je pars petit à petit de plus en plus en couille, et commence a consommer de plus en plus souvent de la Proscaline pour allé au taff. Et tout se passe bien.

Et puis j'en arrive à une consommation totalement dingue de psyché, au quotidien. Déjà, je tiens à préciser que s'il y a une tolérance élevée aux effets hallucinogène, les effets stimulants/réhaussement d'humeur sont toujours d'actualité. Et c'est ce que j'ai fini par rechercher. Notamment avec la classe des phénéthylamines, -Proscaline/Escaline/3C-P/3C-E/2C-iP/2C-E/2C-C/2C-D/2C-B-FLY pour les principaux-, les lysergamides sont également intéressant au quotidien, en particulier ALD-52/ETH-LAD/1P-ETH-LAD/LSM-775, mais aussi des tryptamines comme la DPT/4-HO-DPT/EPT/5-MEO-MiPT et j'en passe. Côté dissociatifs, j'ai beaucoup consommé de 3-MEO-PCP/3-MEO-PCE/3-HO-PCP/3-HO-PCE/2-FDCK/Deschloroketamine/O-PCE... Dans mon niveau de tolérance le plus haut, je pouvais combiner pas mal de ces produits ensemble. Et si ça partais en "trop psyché" un coup de Diazepam/Alprazolam et on repartait de plus belle.

Tout ça pour dire que quand on en a beaucoup trop pris depuis des années, et qu'on sait comment hacker son cerveau en maniant une tolérance adaptée, il devient possible de "binger" des psyché comme on le ferait avec des stimulants ou opiacés.

Et j'ai démarré mes conneries avec le micro-dosing, m'apercevant du bien être que ça m'apportais au quotidien, j'ai continué et les doses sont montées petit à petit sans jamais me retrouver totalement perdu en société.

Et je ne conseille à personne de se lancer là-dedans, je viens de passer presque une année à me remettre de ces abus.

Mais mdr vraiment tous les psychonauts ont migrer ici en faite ! La dernière fois qu'on se MP tu étais plutot branché 3-FMA ahah


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

PaRaLLeL 
Nouveau Psycho
France
1900
Inscrit le 29 May 2017
135 messages
Tu es le frère caché Bogdanov ?

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs

PaRaLLeL a écrit

Tu es le frère caché Bogdanov ?

Non non non mon petit fumeur de teushi. Si je te dit plan à trois entre une des membres de l'époque avec ma meuf de l'époque ça te rappelera peut être des conversations IRC ahah

Dernière modification par Heashka (01 novembre 2019 à  13:04)


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
6420
Inscrit le 27 Oct 2016
1506 messages
Blogs
Attention au hors sujet/private joke les gars^^ vous avez les mp pour ça :p

Dernière modification par Agartha (01 novembre 2019 à  16:27)


I think that I've been dead since the start

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3892 messages
Blogs
Les psychonautes devraient être stérilisés, ils se multiplient. Je vais les attirer avec un nouveau RC et de la tektonik.
Reputation de ce post
 
+1,P.S : J'ai dis moins méchant que ça y a 2 ans tu m'avais mis un jaune/L'Apo
 
Second degré ou nom, j'aime

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Hugodelia 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 24 Oct 2019
24 messages
Il y a un truc que je ne comprends pas dans cette discussion.
Pourquoi dire que pour qu'il y ait addiction il faut qu'on puisse le faire au quotidien?
Si quelqu'un consomme un truc un jour sur deux par exemple, le soir au lieu de dormir, et qu'il ne peut pas diminuer sa consommation, alors je suppose qu'on peut déjà parler d'addiction. Pourtant c'est hors de son quotidien.
J'ai tort?

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs
Ahah

Rick a écrit

Les psychonautes devraient être stérilisés, ils se multiplient. Je vais les attirer avec un nouveau RC et de la tektonik.

Ahah bande de p'tit salopio heart

Hugodelia a écrit

Il y a un truc que je ne comprends pas dans cette discussion.
Pourquoi dire que pour qu'il y ait addiction il faut qu'on puisse le faire au quotidien?
Si quelqu'un consomme un truc un jour sur deux par exemple, le soir au lieu de dormir, et qu'il ne peut pas diminuer sa consommation, alors je suppose qu'on peut déjà parler d'addiction. Pourtant c'est hors de son quotidien.
J'ai tort?

C'est très résumé mais l'idée sous-jaccente c'est qu'un des facteurs de risque pour le potentiel d'addiction d'une molécule c'est sa capacité à être consommer tout en te permettant de continuer ton train de vie, sans que celui-ci en soit trop impacté.

Je vais prendre deux exemples : la prise de DOM et la prise de cocaïne. Je prend exprès des extrêmes. L'idée c'est qu'il sera plus compliqué d'adapter ton quotidien si tu prends tous les jours du DOM plutôt que de la cocaïne. Le premier va tellement altérer ta perception du monde que l'expérience est difficilement ajustable à tes obligations professionnelles, affectives, sociales, etc.

De manière insidieuse, il te sera plus facile de tomber dans l'addiction à la cocaïne qui elle te permet au jour le jour de faire ce que ton entourage et tes propres routines te demandent.

Je sais pas si c'est très claire ce que je souhaites dire ?


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

Hugodelia 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 24 Oct 2019
24 messages
Très clair, merci pour la réponse!

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
321112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs

Hugodelia a écrit

Très clair, merci pour la réponse!

Super alors je suis content smile


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 1jCommentaire de Nitupzar (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 7jCommentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    12 juillet 2020Commentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    TOR - Utiliser un bridge tor (Pour cacher le fait que j’utilise tor)
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Actualité - De retour en guadeloupz
    Il y a 8mnCommentaire de Régular Psyché dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Cannabis et schizophrénie
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Bozel dans [Cannabis...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Tramadol et réveil difficile
    Il y a 1hCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
    (4 réponses)
     Forum 
    En sevrage seule de valium (diazepam). et très très difficile..bes...
    Il y a 2hCommentaire de L'Apoticaire dans [Médicaments psychotro...]
    (32 réponses)
     Forum 
    La déréalisation et la dépersonnalisation
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de AugustusHill dans [Au coin du comptoir.....]
    (40 réponses)
     Forum 
    Effets - Si un aveugle prend du LSD
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de UDilisateur dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Equivalent benzo + kratom + alcool
    Il y a 2hNouvelle discussion de Belledenuit dans [Médicaments psychotro...]
     Forum 
    Je n’aime pas fumer une alternative ?
    Il y a 2hCommentaire de Sociophrenic dans [Cannabis...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Du rêve au cauchemar, l'éternel retour
    Il y a moins d'1mn
    6
    Commentaire de Célinox dans le blog de Ygrek
    (17 commentaires)
     Blog 
    Vous faite comment pour dilué le speed pour un injection?
    Il y a 9hCommentaire de L'Apoticaire dans le blog de anto123
    (7 commentaires)
     Blog 
    Le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    Il y a 9h
    2
    Commentaire de Bkk2012 dans le blog de Bkk2012
    (27 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 00:17
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    AugustusHill, C3RBERE, DrFantastic nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par Nitupzar, le 05 Aug 2020
    Bonjour, Perso j'ai essayé les produits catégorisés en tant que drogues et illégaux assez tard, qu'une fois adulte (vite fait essayé shit et weed ado mais de manière très limitée). Du coup quand je me suis intéressé à ça je ne connaissais pas les circuits, je n'avais pas de numéros de...[Lire la suite]
     le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    par Zazou2A, le 03 Aug 2020
    Yop ! Pour PsychoActif j’ai bossé avec Safe sur le développement d’un outils qui est utilisé aux USA « MAD » un atomyzer; et un kit de RDR qui le compléterait Alors déjà un Atomizer, c’est un embout qui se fixe sur un contenant pour le transformer en spray nasale; Dans ce cas c...[Lire la suite]
     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par guygeorges, le 29 Jul 2020
    Pour moi, le deep web ça a permis de m'émanciper (presque) totalement des RCs et des drogues de rues crades. Je peux consommer mes produits de choix, avec une qualité qui est toujours supérieure à celle que j'ai dans la rue (avec une ou 2 exceptions toujours bien-sur, 1 ou 2 lettres non reçues...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour la barre. / Régular Psyché dans [forum] Suis-je tomber sur un RC de Ketamine ?
    (Il y a 2h)
    Même vexé/enervé, j'cautionne pas du tout. - Sociop. dans [forum] en sevrage seule de valium (diazepam). et très très difficile..besoin de votre présence
    (Il y a 4h)
    J'approuve les 2 derniers messages - Jojo dans [forum] Méditation et communion avec l'univers, vos avis ?
    (Il y a 8h)
    100 % vrai - Tagrossedar dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums