Les dealeurs s'inquiètent d’être exclus des affaires en cas de légalisation du cannabis / PsychoACTIF

Les dealeurs s'inquiètent d’être exclus des affaires en cas de légalisation du cannabis

Publié par ,
2129 vues, 11 réponses
Rick
Modérateur
18623
Inscrit le 18 Sep 2018
3968 messages
Blogs
C'est exactement pour cela que la fin de la prohibition est mise en place dans certains pays, étrangler le marché noir pour en terminer une fois pour toute avec la criminalité lié au narcotrafic.

Une offre légale est très bon marché détruit l'intérêt d'un produit du marché noir, le prix et la qualité y étant nettement inférieur.

Mais comment réorienter et intégrer socialement tout ce petit monde qui vit du trafic ?

https://img.bfmtv.com/c/1256/708/364/343b12e1822eb13c718875b6528ef.jpeg




Les dealeurs s'inquiètent d’être exclus des affaires en cas de légalisation du cannabis


ans les quartiers, les trafiquants de drogue voient d’un œil inquiet une éventuelle légalisation du cannabis en France. "Ce ne sont pas les Noirs et les Arabes qui vont avoir les commerces qui vendent ça", peste l’un d’eux.

Au pied des tours grises, Youssouf* s'allume un joint en faisant patienter les clients et n'a aucune envie que son petit commerce devienne licite. Si le cannabis était légalisé, "ça serait galère: comment on va faire de l'argent?"

Tout de noir vêtu, le jeune homme de 23 ans est une petite main du trafic de la cité des Boute-en-train à Saint-Ouen, en bordure du périphérique parisien. La première fois qu'il a fait le "chouf" (guetteur en argot), il avait 14 ans. Dealeur pendant un temps, il a passé un mois et demi en prison.

"Vaguement" au courant de la récente légalisation du cannabis au Canada, il ignore en revanche qu'une mission d'information parlementaire doit être lancée prochainement pour "éclairer le débat public" français sur tous les usages du cannabis, y compris récréatif. De quoi assombrir son regard.

"Si on légalise, ce ne sont pas les Noirs et les Arabes qui vont avoir les commerces qui vendent ça", peste Youssouf.

Comme guetteur, il dit toucher "100 euros pour 12 heures" de travail, entre midi et minuit. Une manne qui, admet-il, serait menacée si les clients pouvaient se procurer leur cannabis librement. "Ici tu peux choper du shit ou de la beuh (herbe, NDLR), mais que d'une sorte. Dans une boutique, t'aurais plein de variétés."

À ses côtés, Karim reste confiant. "On vendra moins cher, y aura toujours de la parallèle, car ce sera trop réglementé", élude-t-il. Moins serein, Youssouf avertit: en cas de légalisation, "ça sera le ‘fuego’ dans les cités".

"La légalisation du cannabis, c'est plus un choc social qu'un choc sanitaire. Cela nécessite de mettre un coup de pied dans la fourmilière des banlieues", estime Christian Ben Lakhdar, professeur d'économie à l'université de Lille. Selon ce spécialiste des drogues, environ 100.000 personnes participent plus ou moins régulièrement au trafic en France.

Si l'Hexagone, premier pays consommateur d'Europe, passe à la légalisation, les dealeurs actuels seront "probablement les oubliés du système", craint cet universitaire qui recommande de créer "des emplois légaux liés au nouveau marché du cannabis" dans les anciennes zones de trafic.

Ancien "consommateur-vendeur", Eric a passé trois ans en prison à cause du deal. Ce trentenaire trouverait "dégueulasse" de "donner le business aux industriels", sans permettre aux anciens délinquants d'acquérir les compétences nécessaires pour ouvrir un commerce.

"En tant que société, il faudra se rendre compte qu'on a été hypocrites, en faisant porter la responsabilité des stups aux gens les plus exposés à la précarité", lance-t-il, dénonçant le traitement de faveur réservé, selon lui, aux fumeurs de joints des beaux quartiers. "Ces gens-là ne sont jamais inquiétés. Mais pour qu'il y ait des vendeurs, il faut qu'il y ait des consommateurs", juge-t-il.

Aux Etats-Unis, où une dizaine d'Etats ont totalement légalisé le cannabis, l'insertion des populations les plus exposées au trafic est devenu un thème de société. En Californie, la loi permet d'effacer du casier judiciaire les condamnations liées au cannabis, qui ont surtout frappé des Afro-américains.

Les villes d'Oakland et de San Francisco ont également lancé des initiatives pour aider les femmes et les minorités à investir dans le marché légal du cannabis. Le Massachusetts assure, lui, un programme de réhabilitation des anciens dealeurs pour les aider à trouver un emploi dans cette nouvelle industrie.

Les députés français se pencheront-ils sur ces expériences ? "Il faut absolument aller jusque-là", assure le député Jean-Baptiste Moreau (LREM), un des artisans de la mission d'information, qui compte organiser des voyages outre-Atlantique.

Pour lui, la légalisation, rejetée par le gouvernement, n'est "pas taboue" et "si on la propose, il faut savoir ce qu'on fait des gens qui sont dans cette économie parallèle." "Un accompagnement social serait nécessaire", estime-t-il. Mais les trafiquants qui souhaitent se reconvertir "doivent prendre conscience que ces emplois seraient moins rémunérateurs".

À Saint-Ouen, Youssouf n'exclut pas de gagner moins et de payer des impôts. "Pourquoi pas ? Si tu bosses normalement, y a moins de risques". Mais avec un simple bac en poche, il reste sceptique: "pourquoi les employeurs prendraient des mecs de cité qui savent pas bien parler ?"

*Les prénoms ont été modifiés.


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

9Benzino3 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 29 May 2019
108 messages
Sujet extrêmement intéressant je trouve, merci pour le partage de l'article!
Si la France décidait de légaliser (avec ouverture de boutiques etc...) je pense en effet que ce serait une réelle erreur de ne pas impliquer d'une manière ou d'une autre les profils qui travaillent sur le marché parallèle.
Beaucoup ont acquis un savoir-faire (connaissance des produits et techniques commerciales, entre autres), et personnellement j'aurais plus de plaisir à m'approvisionner auprès de ce type de personnes qu'auprès d'"opportunistes" qui veulent surfer sur un commerce en vogue (comme la plupart des vendeurs de CBD lol).

Got married to marijuana, and the connect is my best man.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12900
Inscrit le 22 Feb 2008
7856 messages
Blogs
Je crois que les dealers n'ont pas trop à s'inquiéter, nous serons probablement les derniers à légaliser le cannabis. On voit bien avec le mois sans alcool la panique qui s'empare de nos politiques quand ils voient qu'ils risquent d'etre efficaces sur la diminution de la consommation. En fait, ça fait des années qu'ils peuvent voir que leur politique encourage plutot la consommation de cannabis, mais on peut etre sûr qu'ils la maintiendrons "courageusement" lollol jusqu'à l'extreme limite. Pourquoi ? Pour moi, c'est un mystère ! Pour l'alcool et le tabac, il y a evidemment des lobbies mais que les pouvoirs publics encouragent les dealers , pourquoi ? A moins que l'hypothèse que le deal est la seule chose (ou presque) que les pouvoirs publics laissent aux cités pour vivre, ne soit pas une fake news.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (04 décembre 2019 à  17:49)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2800
Inscrit le 06 Jan 2019
340 messages

prescripteur a écrit

Pourquoi ? Pour moi, c'est un mystère !

Pour éviter la guerre civile ? wink

Reputation de ce post
 
+1000/ ocram

Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12900
Inscrit le 22 Feb 2008
7856 messages
Blogs

Pour éviter la guerre civile ?

Que veut tu dires ? Parce que les pouvoirs publics tapent quand même sur les consommateurs qui sont les plus nombreux mais, manifestement, font tout pour ne pas gêner le deal. Du moins, c'est comme ça que je le ressens. Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
4100
Inscrit le 04 Feb 2019
973 messages
Blogs

prescripteur a écrit

A moins que l'hypothèse que le deal est la seule chose (ou presque) que les pouvoirs publics laissent aux cités pour vivre, ne soit pas une fake news.

A moins que le deal ne profite pas qu'aux cités?

Reputation de ce post
 
On se demande...!

Faut pas chercher midi à quatorze heures.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
11931
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages
Prescripteur à raison d'autant que les organisations structurées qui détiennent l'essentiel du marché se sont diversifiées il y a bien longtemps.
Pire, en France, contrairement en Hollande, le marché, disons l'offre n'est pas scindée.
C'est un des buts premiers de la législation sauce hollandaise.
En France un consommateur usager de cannabis est très souvent dans une puce, parmi d'autres, à qui on proposera promotions et d'autres produits, en particulier coke et MDMA qui profitent de cette opportunité économique, des réseaux pour l'importation, la vente au détail et bien entendu le blanchiment afin de permettre des investissements dans notre économie.
Ces organisations ont anticipé la légalisation et ont tendance à essorer les éventuelles pertes sur certains segments, par exemple en livrant des clopes.
Le reste, it's font déjà.
Je m'en branle que les organisations aient peur de  perdre des parts de marché, j'y travaille même à chaque graine que je fais germer et qui ne sera pas destinée à alimenter un marché parallèle, et en faisant la promotion de l'autoprode.
La légalisation du cannabis en France risque d'être nauséabonde si nous sommes privés du droit à l'autoproduction.
Pas que pour les quartiers défavorisés...L'argent de la drogue n'y est pas injecté, c'est une légende urbaine. Les montagnes de pognon sont essentiellement réinjectées dans notre économie.
Venez vivre dans une citée où ça deale, vous comprendrez que l'image d'habitants sous perfusion de l'argent de la drogue n'est que la réalité de certains médias.
C'est notre économie qui est sous perf, zéro virgule deux du PIB de la France, ce n'est pas rien.
Au Canada la légalisation permet aux acteurs du marché noir de continuer à dealer le pot pour un bail.
Inspirons nous des échecs des autres, être le dernier peut être bien si nous parvenons à construire un modèle économique qui évite les principales dérives des légalisation en cours.
Pour ne parler que de la légalisation du cannabis. Pour franchir une chaîne de montagnes, faut commencer par un col pas trop difficile.

Dernière modification par Mister No (04 décembre 2019 à  22:20)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
18623
Inscrit le 18 Sep 2018
3968 messages
Blogs

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12900
Inscrit le 22 Feb 2008
7856 messages
Blogs
Je me permet de montrer le texte signalé par Rick dans le post précédent. Amicalement

Une mission d'information parlementaire doit être lancée prochainement pour "éclairer le débat public" français sur tous les usages du cannabis, y compris récréatif.

Par YF avec AFP Publié le 01/12/2019 à 11:43 Mis à jour le 01/12/2019 à 11:45

"La légalisation du cannabis, c'est plus un choc social qu'un choc sanitaire. Cela nécessite de mettre un coup de pied dans la fourmilière des banlieues", estime Christian Ben Lakhdar, professeur d'économie à l'université de Lille. Selon ce spécialiste des drogues, environ 100 000 personnes participent plus ou moins régulièrement au trafic en France.

Si la France, premier pays consommateur d'Europe, passe à la légalisation, les dealers actuels seront "probablement les oubliés du système", craint cet universitaire qui recommande de créer "des emplois légaux liés au nouveau marché du cannabis" dans les anciennes zones de trafic.

Les exemples américains

Aux Etats-Unis, où une dizaine d'Etats ont totalement légalisé le cannabis, l'insertion des populations les plus exposées au trafic est devenu un thème de société. En Californie, la loi permet d'effacer du casier judiciaire les condamnations liées au cannabis, qui ont surtout frappé des Afro-américains.

    Culture "industrielle" de cannabis, friches, saisies records... Pourquoi la situation dans le Nord est unique


Les villes d'Oakland et de San Francisco ont également lancé des initiatives pour aider les femmes et les minorités à investir dans le marché légal du cannabis. Le Massachusetts assure, lui, un programme de réhabilitation des anciens dealers pour les aider à trouver un emploi dans cette nouvelle industrie.

"Pas un tabou" pour les élus de la majorité

Les députés français se pencheront-ils sur ces expériences ?  "Il faut absolument aller jusque-là", assure le député LREM de la Creuse, Jean-Baptiste Moreau, un des artisans de la mission d'information, qui compte organiser des voyages outre-Atlantique. Pour lui, la légalisation, rejetée pour l'instant par le gouvernement, n'est "pas taboue" et "si on la propose, il faut savoir ce qu'on fait des gens qui sont dans cette économie parallèle."

"Un accompagnement social serait nécessaire", estime-t-il. Mais les trafiquants qui souhaitent se reconvertir "doivent prendre conscience que ces emplois seraient moins rémunérateurs".

Dernière modification par prescripteur (05 décembre 2019 à  12:00)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2800
Inscrit le 06 Jan 2019
340 messages
Bonjour Prescripteur wink

prescripteur a écrit

Que veut tu dires ? Parce que les pouvoirs publics tapent quand même sur les consommateurs qui sont les plus nombreux mais, manifestement, font tout pour ne pas gêner le deal. Du moins, c'est comme ça que je le ressens. Amicalement

Je suis d'accord pour les consommateurs qui se font taper dessus. A mon avis, c'est juste une histoire de com pour dire "Vous voyez bien qu'on s'occupe du problème".

Pour moi, il n'y a que 2 hypothèses plausibles :

1. Certaines personnes haut placées sont mouillées dans le trafic et/ou laisse faire (Un peu comme la CIA avec la cocaine : Wikipedia .On est aussi en droit de se poser la question sur la production d'opium en Afganistan sachant que les américains ont envahi le pays en 2001 et y sont toujours.)

2. Le trafic de Hash fait vivre environ 100.000 personnes en France et essentiellement dans les cités. Que se passerait-il pour ces personnes si légalisation ?
- Même si on inclue ces personnes pour une reconversion vers un commerce de H légal, combien vont rester sur le carreau ? Adieu les guetteurs, mules, réseau de petits revendeurs, etc ...
- Si on ne les inclue pas, vont-ils se tourner vers un plus grand banditisme ou est-ce que cette décision mènera les banlieues à la rebellion car c'est leur source de revenu majeure.

En tant que consommateur, je suis pour la légalisation, marre de se faire emmerdé pour 1g de hash ou 1 pied de beuh smile Mais quand on y regarde de plus prêt, les conséquences pourraient bien nous emmener vers une guerre civile ou tout du moins, quelque chose s'y apparentant ...


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

alsoufara
Boomer's Bunker
000
Inscrit le 05 Dec 2019
7 messages
Et c'est aussi par là que passent les fraudes électorales, jamais un dealer votera vraiment gaucho....

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
1900
Inscrit le 03 Feb 2014
769 messages
Faudrait trouver un moyen de faire le ménage quoi, parce qu'autant il y a des dealer 100x plus organisés et commerçants que les 3/4 des commerces légaux aujourd'hui, autant y'a de sacrés abrutis comme partout, dealer ne veut pas forcemment dire spécialiste.

Mais jamais de la vie l'état ne va se faire chier à faire le tri, surtout pour des banlieusards qui n'ont pas fait d'études, ça n'a pas de sens pour eux.

Yopski a écrit

1. Certaines personnes haut placées sont mouillées dans le trafic et/ou laisse faire (Un peu comme la CIA avec la cocaine : Wikipedia .On est aussi en droit de se poser la question sur la production d'opium en Afganistan sachant que les américains ont envahi le pays en 2001 et y sont toujours.)

On le sait très bien que certains gros dealer travaillent en étroite collaboration avec l'OCRTIS c'est plus vraiment un secret aujourd'hui : https://www.lemonde.fr/police-justice/a … 53578.html

Y'a qu'à voir certains points de deal sur St Ouen, ça fait 10 ans minimum qu'ils sont là, on doit pas être loin du milliers de client par jour et ça va pas bouger. Quand tu vois la gueule des descentes de police tu comprend assez vite que stopper le traffic n'est pas vraiment la priorité lol

alsoufara a écrit

Et c'est aussi par là que passent les fraudes électorales, jamais un dealer votera vraiment gaucho....

Jamais un dealer ne votera tout court.


Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » Les dealeurs s'inquiètent d’être exclus des affaires en cas de légalisation du cannabis

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 11hCommentaire de Niatniat64 (54 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 août 2020Commentaire de Huile (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Effets - TRAMADOL , mon meilleur trip
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Séchage - Oxydation de la psilocine
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Rester perché ? - Je suis "resté perché "
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Ketamvn dans [LSD 25...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Est-ce que le LSD peut périmer?
    Il y a 38mnCommentaire de lanoune dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Dépersonnalisation & déréalisation - LSD et déréalisation
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de Rick dans [LSD 25...]
    (22 réponses)
     Forum 
    Escitalopram - Escitalopram
    Il y a 2hCommentaire de Mammon Tobin dans [Antidepresseurs...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Actualité - Benzo vendu sous forme de bonbons
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Régular Psyché dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Methemoglobine !?
    Il y a 2hCommentaire de Sevenblue dans [Poppers, solvants et...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Addiction - Comment reprendre le contrôle
    Il y a 3hCommentaire de Hardtek dans [Cocaïne-Crack...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Bromazépam - Benzo + bierre sans alcool
    Il y a 3hCommentaire de Mammon Tobin dans [Benzodiazépines...]
    (10 réponses)
     Blog 
    Listing conséquences négatives
    Il y a 52mnNouveau blog de Ecume dans [Carnet de bord]
     Blog 
    Un trip à l'arrache...
    Il y a 8h
    1
    Nouveau blog de Cub3000 dans [Trip Report]
     Blog 
    Livraison de personalité
    Il y a 12h
    1
    Commentaire de AilléeAuNord dans le blog de holipton
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
    Dernier quizzZ à 05:07
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Dr greenthumb, Harlequin.420 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour l'edit, tu gères! /MT dans [forum] Benzo vendu sous forme de bonbons
    (Il y a 44mn)
    Fort sympathique ce blog! Je m'en vais de ce pas lire tes autres entrées... /MT dans [blog] Les cités de la came : Champigny sur Marne
    (Il y a 2h)
    Merci tu m'as fait voyagé mec... / Régular Psyché dans [forum] "J'ai" vu l'amour
    (Il y a 3h)
    Mollo avec les coms du style: "les extasie c'est vraiment de la grosse merde"/MT dans [forum] LSD et déréalisation
    (Il y a 3h)
    Merci Cub / régular dans [forum] LSD et déréalisation
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums