Trip Report – Produit indéterminé, crise de panique et séquelles / PsychoACTIF

Trip Report – Produit indéterminé, crise de panique et séquelles

Publié par ,
1638 vues, 12 réponses
Rapture 
Entité Abyssale
France
000
Inscrit le 26 Sep 2014
149 messages
Blogs
Introduction
Bonjour messieurs, mesdames. Cela faisait longtemps que je n’avais plus été confronté de près ou des loin à des stupéfiants, et que je ne m’étais plus rendu sur ce forum. Il y a peu, j’ai pris une quantité non déterminée d’un produit inconnu et le résultat a été catastrophique. Je rédige donc un TR afin de chercher un peu de réconfort et peut être aider quelqu’un dans le futur.

Antécédents
J’ai eu ma période d’expérimentation avec les stupéfiants entre mes 17 et 21 ans. J’ai du prendre de la MDMA / XTC une dizaine de fois, des champis une dizaine de fois, 3 fois de la cocaïne… et des joints en quantité modérée jusqu’à mes 20 ans. Depuis j’ai presque tout arrêté.
Mon seul sérieux bad-trip s’est produit lors de ma dernière prise de champignons hallucinogènes il y a 2 ans. Tout en étant très bien entouré j’ai fait une très grosse crise existentielle, réduisant mes convictions à néants, rendant mes rêves de vie future insignifiants, faisant disparaître la nécessité de la vie humaine et rendant l’existence même inutile. Cet état d’esprit m’a poursuivi toute une année puis s’est estompé.

Set and setting
Soir du nouvel an (31/12/2019), chez des amis à un ami très cher. Des personnes très sympathiques, une atmosphère globalement accueillante et de confiance. Je connaissais seulement 2 personnes, dont l’une très peu, l’autre étant mon ami de longue date.
J’étais en bonne condition physique, légèrement enrhumé, plutôt reposé, la tête claire et sans rien sur la conscience.
La maison est grande, belle, chauffée, et je m’intègre rapidement dans ce groupe d’amis de longue date. Les personnes autour de moi boivent, consomment ouvertement de la cocaïne et certains mangent des space-muffins.

Déroulement
22h00 Nous mangeons un repas de très bonne qualité et conséquent. Je bois du vin et d’autres alcools en quantité modérée.
3h30 J’arrête de boire et commence à dégriser, j’étais modestement alcoolisé.
4h30 Je mange un petit morceau de muffin au cannabis (environ 1/5 d’un muffin).
5h00 Moi et mon ami proche quittons la maison et marchons 15min jusqu’à son appartement pour s’y coucher. Je commence à ressentir des effets puissants, je prédis une montée puissante mais ne m’inquiète pas plus que ça. Arrivés à la maison mon ami va se coucher directement et je reste seul dans le salon pour pallier aux effets et jauger leur durée et leur puissance.
5h00 – ?h00 Les effets ne font qu’augmenter et je m’inquiète graduellement. J’alterne entre une position assise dans le salon et des cycles où je bois de l’eau puis me fait vomir dans la rue (environ 5 cycles). Je suis sujet à une forte tachycardie (~140 bpm), des effets psychédéliques puissants, une sensation de froid intense, une contraction des muscles dans tout le corps, une motricité physique très réduite, beaucoup de mal à parler…
?h00 Je réveille mon ami et lui demande d’appeler le SAMU, j’ai peur pour ma vie car mon cœur bat extrêmement fort et vite. Mon ami discute avec moi et réussi à stabiliser mon état.
?h00+1h Le SAMU arrive, communique avec moi, prend mon pouls, puis repars. Le soleil se lève à ce moment-là, je me sens un peux mieux.
?h00 – 15h Je parviens à m’endormir sur le sofa et me réveille en même temps que mon ami. 
15h – 23h Tout le reste de la journée des restes des effets de la veille étaient présent. J’étais très anxieux, mal à l’aise, avec la vision hachée, aucune envie de communiquer.

Effets
•    Tachycardie
C’était l’effet le plus fort et celui sur lequel j’ai porté toute mon attention. Après 1h dans le salon j’avais l’impression qu’il y avait une bille lourde et dense d’1cm de diamètre qui oscillait dans mon artère entre mon cœur et mon bassin. Après un certain temps je n’arrivais même plus à discerner les battements de mon cœur. Je pouvais sentir tout le réseau d’artères et de veines dans mon torse et mon bassin, comme on peut sentir son œsophage quand on boit un verre d’eau chaude. Je sentais que tout pulsait dans tous les sens sans sentir les battements indépendamment. Je n’avais donc aucune idée de la fréquence de battement de mon cœur.

•    Contraction des muscles & froid
Graduellement mes muscles se sont crispés et contractés. En particuliers ceux de mes jambes. Le froid m’a gagné et a alimenté la contraction de mes muscles et mon malaise. J’étais réellement tétanisé. Je précise que le salon de l’appartement n’était pas chauffé, qu’il faisait carrément froid dehors mais que j’étais bien couvert.

•    Vision psychédélique
Je n’ai distingué des motifs psychédéliques qu’a un seul moment précis, sur un rideau à carreaux hideux. Je pouvais y voir des veines et autres motifs électriques luminescents, mais tout de même assez discrets.

•    Aphrodisiaque
Comme à chaque fois lorsque je consomme du cannabis, j’ai ressenti à un certain moment un fort bien être au niveau de mon sexe, mais dans ce cas là d’une force sans précédent. J’ai essayé de diriger mon esprit vers des pensées sexuelles et excitantes par curiosité, mais mon esprit était un tel bordel d’absurdités et de questionnements métaphysiques fusant d’un bout de ma tête à l’autre que ça s’est avéré impossible.

•    Baisse de frame-rate
Un effet récurrent quand je fume du cannabis, que je consomme de l’ecstasy ou des champignons est ce que j’appelle une « baisse de frame-rate ». Le frame rate est la quantité de photos qu’il y a dans 1 seconde de vidéo. Quand je consomme, celle-ci baisse, et ma vision apparaît donc hachée. Cette perche n’a pas fait exception. Je passais directement du canapé assis, à moi débout, puis en train de boire au robinet.

•    Distorsion du temps
Au bout d’un certain temps (impossible de dire combien) le temps n’existait plus. Je ne pouvais absolument pas dire combien de temps s’était écoulé entre deux de mes pensées, ou deux de mes respirations.

•    Paranoïa face au gens dans la rue
Etant inquiet sur mon état, très réduit physiquement et ayant de sérieuses difficultés à juger et traiter toutes les informations de mon environnement, j’étais très anxieux quant aux personnes que j’entendais dans la rue lorsque j’allai me faire vomir.

•    Questionnements interne
Mes pensées étaient d’un psychédélisme certain. Je piochais sans contrôle dans mon cerveau, dans ce qui me définissait, ce qui définissait mon identité en tant qu’être humain, j’observai ce que j’avais pioché et cette chose perdais tout son sens et disparaissait. L’exemple dont je me souviens le mieux était ma relation à la mort et la symbolique qui en suit. Je pouvais observer ce que je pensais de la mort, de mes croyances associées que j’avais apprises au cours de ma vie, et elles perdaient brusquement toute substance et ne faisaient plus aucun sens. C’est comme si tout ce qui me définissait spirituellement m’étais mis sous les yeux puis arraché. Ainsi je n’avais graduellement plus rien en quoi je pouvais croire, plus rien dont je puisse avoir peur, plus rien qui me donne espoir, qui me fasse plaisir… Je n’étais plus qu’un organisme biologique très complexe et doué d’un puissant processeur mais à qui ont avait enlevé son objectif et ses contraintes morales.

•    Lucidité absolue
De manière générale j’étais très lucide tout au long de l’expérience, capable de formuler des idées claires et de les communiquer à mon ami une fois ce-dernier à mes côtés. Le fond de mon esprit ayant été dans un état apocalyptique, j’en vint à déduire que dans notre cerveau nous possédons un espace communicatif séparé d’un espace de pensées plus profondes. Il y avait donc un petit espace où je pouvais assembler des informations et des pensées afin de les envoyer au pôle « lexique » afin de choisir la langue, former les mots et envoyer tout ça au pôle « vocal ». Cet espace était relativement fonctionnel et sous mon contrôle. En revanche, l’espace des pensées plus profondes, qui reste en général personnel, qui sert de bac-à-sable métaphysique et que l’on ne communique généralement pas était épris d’un énorme shitstorm et monopolisait toute mon attention, impossible de l’ignorer.
J’ai essayé plusieurs fois de me concentrer sur le battement de mon cœur afin de me calmer, ce qui avais marché dans un premier temps, mais a toujours dérapé pour faire repartir mon cœur de plus belle. Après avoir essayé de me mettre dans différents états d’esprit et essayé de calmer mon cœur, je tentât de la jouer lucide et observateur. Ainsi j’arriva à me mettre dans un mode de « monitoring » complet, sans être affecté par une quelconque émotion et en évitant complètement l’espace de pensées profondes. C’étais très intéressant. Je me suis retrouvé comme un pilote de robot dans sa tour de contrôle qui observe les différentes valeurs envoyées par les capteurs. Je voyais que la fréquence du pouls était complétement déréglée par une substance non identifiée, je ne pouvais rien y faire mais j’observais patiemment. Cela a duré un temps impossible à déterminer avant de repartir sur l’anxiété du départ.
 
•    Humour
Etonnamment, mon module « humour » présent dans les routines sociales de tout être humain occidental était pleinement fonctionnel et actif, notamment lorsque j’échangeais avec mon ami. C’étais rassurant et très relaxant de rire et de montrer à mon ami que je n’avais pas pleinement perdu la raison. C’est fou ce que l’autodérision et le rire peuvent avoir comme effet bénéfique dans les situations critiques. 

•    Conclusion
Très grosse tachycardie, forte réduction physique par la contraction des muscles et d’une sensation de froid intense, pensées chaotiques et ingérables, troubles de la vision, sérieux troubles du jugement de mon environnement, paranoïa… Tout cela pendant bien 4 heures d’une intensité sans précédent et avec des sérieux restes jusqu’au lendemain soir, et des séquelles encore présentes aujourd’hui.

Séquelles
A ce jour (1 semaine plus tard) je suis encore sujet à des séquelles que je ne peux pas ignorer.

•    La plus présente étant des légers troubles de la vision, j’ai comme une espèce de gène ou d’incertitude au niveau du centre de ma vue. Je pense que mes yeux fonctionnent parfaitement mais que c’est au niveau du traitement de l’image dans mon cerveau qu’il y a quelque chose qui a saturé. J’ai un petit peu plus de mal que d’habitude à lire et en particulier à lire sur mon écran de téléphone ou mon ordinateur, je pense que c’est dû à l’éclairage de l’écran. De plus, j’ai toujours une légère impression d’avoir une « baisse de frame » lorsque je tourne la tête.

•    J’ai également une lourdeur dans l’ensemble de ma tête, surtout au niveau du front, comme si dans le fond mon cerveau il y a quelque chose qui tourne en boucle et qui me fatigue mentalement. On pourrai faire l’analogie avec un pc qui n’a pas été mis à jour et qui a des processus mal optimisés qui bouffent toute la RAM et font chauffer la carte mère.

•    J’ai aussi l’impression d’être plus fatigué que d’habitude, ce que je suppose être dû à cause de mon cerveau qui fonctionne en permanence. Le soir je suis soulagé de pouvoir me mettre au lit et fermer les yeux, alors qu’avant cet incident il était très rare que je me mette au lit de moi-même à une heure raisonnable.

•    Je n’arrête pas de me poser des questions tout au long de la journée, sur les séquelles (si les effets s’estompent ?), mais aussi sur des choses plus philosophiques. Ce sont très clairement des restes du shitstorm de mon esprit lors de la crise. C’est un problème car j’ai du mal à considérer les buts de ma vie comme avant. L’état d’objectivité pure, de léthargie existentielle dans lequel je me trouvais a laissé des traces et fait écho à la dernière prise de champignons mentionnée dans mes antécédents.

Questions

•    Est-il possible qu’une si modeste quantité de space-muffin puisse avoir des effets pareils ? En rappelant que j’ai bu franchement peu et que j’étais légèrement pompette lors de l’ingestion. Je vois deux possibilités :
     o    La crise est seulement dû au THC des space-muffins et le froid, le fait d’être seul et peut être très fatigué. Le reste a été alimenté par une crise de panique accompagnée de lucidité.
     o    J’ai consommé une autre substance plus puissante à mon insu en buvant dans le mauvais verre ou en mangeant ce qu’il ne fallait pas. Je pense notamment à du LSD, mais je n’en ai jamais consommé avant.

•    Est-ce que quelqu’un a déjà eu des séquelles similaires ? Et si oui, comment avez-vous réussi à y pallier ? Pour le moment je me soigne avec beaucoup de repos, du Beaume du Tigre sur les tempes, une alimentation saine, des marches au soleil et jusqu’à la mer… Mais je ne vois aucune amélioration nette pour l’instant. Je ne pense pas rester comme ça jusqu’à la fin de mes jours mais je n’exclus pas la possibilité.

•    Avez-vous des ouvrages de lecture à me conseiller sur le sujet ? En particulier sur les pérégrinations métaphysiques de l’esprit et la perte de but existentiel ? J’ai déjà lu les portes de la perception d’A. H. que j’ai trouvé génial.

Merci pour la lecture et pour vos potentiels retours, merci pour cette communauté bienveillante et à l’écoute. Faites attention à votre cerveau les copains, on s’y perd vite.

Hors ligne

 

RandallFlag 
Tonton floodeur
200
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages
Salut.

Ce n'est pas un produit indéterminé (tu devrais changer le titre de ton topic AMHA) mais bel et bien une surdose cannabique.

Le Space muffin était sûrement chargé et si tu n'as plus de tolérance je ne suis pas étonné.

J'arrive a coucher des amis tolérants et consommateurs journaliers avec un demi cookie, certains ont même badé (tachycardie monstre, tout blancs, sentiments de mort imminente, etc etc) donc perso ton récit ne m'étonne pas du tout.

Le cannabis ingéré si ce n'est pas dosé au mg près ça peut t'emmener en enfer en un rien de temps.
Reputation de ce post
 
+1 pour le voyage en enfer si mal dosé Reibox
 
Cannabis is good but cannabis is strong, very strong! rick

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

Vivel 
Adhérent PsychoACTIF
Netherlands
400
Inscrit le 15 Apr 2019
1361 messages
Je plussoie rendall

Et je rajouterais que l'alcool et fumette, chez certaines personne ça ne fait pas bon ménage, mais en ingestion qui est bien plus puissant, et même si tu crois avoir "degriser"  et que t'as pas beaucoup bu on est élimine que 0,1 par heure, donc tu avais encore sûrement de l'alcool dans le sang, ce qui a décuplé les effets, en plus de la puissance inhabituelle de l'ingestion pour toi.

drogue-peace

Dernière modification par Vivel (08 janvier 2020 à  12:07)

Hors ligne

 

RandallFlag 
Tonton floodeur
200
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages
Effectivement Vivel a raison, l'alcool en plus n'a pas du aider du tout.
Et tu n'avais pas tout éliminé de ton organisme.

Des fois une seule bière légère type Heineken peut aussi faire basculer le truc.

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

Rapture 
Entité Abyssale
France
000
Inscrit le 26 Sep 2014
149 messages
Blogs
Merci pour vos réponses à tous.
D'après vous c'est donc possible de partir aussi loin avec une si petite quantité de cannabis ingérée. Qui a dit que c'est une drogue douce déjà ?

Je pense que les séquelles s'estomperons avec le temps alors.

Bonne journée !

Hors ligne

 

Sunshine Maker
Psycho junior
France
000
Inscrit le 11 Jan 2019
276 messages
Le cannabis à très haute dose par ingestion peut provoquer des trips insoupçonnés chez certaines personnes. Ça ne m'est jamais arrivé d'en arriver à ce stade mais quand j'ai commencé le THC je consommais seulement des space cake et en grosse grosse quantité, autant dire que tolérance0+bcp de space cake = défonce spatiale c'est le cas de le dire.
Quand je fermais les yeux je pouvais voir n'importe quoi genre je pensais à un truc et j'arrivais à le visualiser yeux fermés.

Un ami a mangé un gros bout de beurre hyper fort une fois et il à fini en courant dans la rue, il a pété un plomb il hurlait il avait des hallucinations, des délires ( pas des visuels bien plus que ça). Et il a essayé de sauter par dessus un mur avant qu'on le ratrappe, il est tombé par terre fermait les yeux et pensait qu'il était mort.
Des passants ont appellé une ambulance et il a trippé pendand bien 8 heures avec hallus etc...

Donc oui un space cake puissant + alcool a très bien pû te mettre dans un état comme ça.

There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
6330
Inscrit le 04 Aug 2014
7727 messages
C'est pour cela que je radote et conseille de bien décarbo, car en cas de changement de recette, des quantités trop importantes vont être ingérées et peuvent être difficiles à supporter même si perso, ça passe crème, j'évite les dosages incongrus.

Dernière modification par Mister No (08 janvier 2020 à  13:55)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

RLSP82 
Nouveau membre
000
Inscrit le 07 Jun 2019
46 messages
Ça me fait penser au bad trip que je me suis tapé il y a quelques mois aussi avec du cannabis.
Tolérance à zero, dose importante = gros gros bad trip (à peu prés ce que tu décris)

Tu parle d'un bad trip au champi qui t'a laisser des séquelles pendant quelques mois derrière, ça me parle aussi et je pense qu'on est plus sensible aux badtrip de part nos mauvaises expériences passées.
Du coup tu sais ce qu'il te reste à faire, ne plus consommer de cannabis ni d’hallucinogènes.

Est-ce que quelqu’un a déjà eu des séquelles similaires ? Et si oui, comment avez-vous réussi à y pallier ?

Laisser passer du temps et ne pas consommer. J'avais mis 1 an à redescendre après une période de grosse conso d'acide suivie par une année de "pérégrinations métaphysiques de l’esprit" comme tu dis.

Apres difficile de faire des prévisions, peut être dans 15 jours ça sera passé.

Hors ligne

 

Sunshine Maker
Psycho junior
France
000
Inscrit le 11 Jan 2019
276 messages

RLSP82 a écrit

Ça me fait penser au bad trip que je me suis tapé il y a quelques mois aussi avec du cannabis.
Tolérance à zero, dose importante = gros gros bad trip (à peu prés ce que tu décris)

Tu parle d'un bad trip au champi qui t'a laisser des séquelles pendant quelques mois derrière, ça me parle aussi et je pense qu'on est plus sensible aux badtrip de part nos mauvaises expériences passées.
Du coup tu sais ce qu'il te reste à faire, ne plus consommer de cannabis ni d’hallucinogènes.

Est-ce que quelqu’un a déjà eu des séquelles similaires ? Et si oui, comment avez-vous réussi à y pallier ?

Laisser passer du temps et ne pas consommer. J'avais mis 1 an à redescendre après une période de grosse conso d'acide suivie par une année de "pérégrinations métaphysiques de l’esprit" comme tu dis.

Apres difficile de faire des prévisions, peut être dans 15 jours ça sera passé.

Qu'entends tu par "j'ai mit 1 an à redescendre après une grosse période conso d'acide" ? Tu parles de visuels résiduels et d'effets mentaux persistants ?


There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne

 

RLSP82 
Nouveau membre
000
Inscrit le 07 Jun 2019
46 messages
Et bien après quelques mois à prendre des buvards en quantité chaque weekend, un jour je me suis rendu compte que même en ayant rien pris je passais mon temps à réfléchir sur le sens philosophique de la vie, j’étais sans cesse en train de me poser des questions existentielle etc... difficile à décrire mais j'avais le cerveau en mode "philosophie" quasi tout le temps.

Ça s'est arrêté au bout de 1 an environ.
C'est une version de ce que l'on appel "rester percher" je crois.

Mais ce n'est pas ton cas, tu as juste fait un bad avec du cannabis et dans quelques jours tu ne sentira plus ces "séquelles"

Hors ligne

 

Sunshine Maker
Psycho junior
France
000
Inscrit le 11 Jan 2019
276 messages

RLSP82 a écrit

Et bien après quelques mois à prendre des buvards en quantité chaque weekend, un jour je me suis rendu compte que même en ayant rien pris je passais mon temps à réfléchir sur le sens philosophique de la vie, j’étais sans cesse en train de me poser des questions existentielle etc... difficile à décrire mais j'avais le cerveau en mode "philosophie" quasi tout le temps.

Ça s'est arrêté au bout de 1 an environ.
C'est une version de ce que l'on appel "rester percher" je crois.

Mais ce n'est pas ton cas, tu as juste fait un bad avec du cannabis et dans quelques jours tu ne sentira plus ces "séquelles"

Je vois ce que tu veux dire j'ai eu la mème chose mais avec des visuels persistants en prime après de grosses sessions de LSD répétées.
Ps : je ne suis pas l'auteur du thread wink


There he goes. One of God's own prototypes. A high-powered mutant of some kind never even considered for mass production. Too weird to live, and too rare to die.

Hors ligne

 

RLSP82 
Nouveau membre
000
Inscrit le 07 Jun 2019
46 messages

Ps : je ne suis pas l'auteur du thread

Ah oui pardon big_smile

Hors ligne

 

Rapture 
Entité Abyssale
France
000
Inscrit le 26 Sep 2014
149 messages
Blogs
Update sur la situation, for the record.

10 jours ont passé, je me sens beaucoup mieux. Gène visuelle toujours légèrement présente mais sans la migraine en fin de journée.
Je ne pense plus quotidiennement au séquelles ou au badtrip. Je pense que d'avoir tout exposé ici et d'avoir lu vos réponses a fait sortir le problème de ma tête. Je sens que le tout s'estompe.

Si vous avez un badtrip sur la conscience, vous avez peur, écrivez tout et postez le. Même si personne ne répond ça vous fera du bien.

Merci tout le monde !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 1jCommentaire de Mister No (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 6hCommentaire de rdradbzh (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    07 mai 2021Commentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Forum 
    1CP-LSD - 1P/1CP-LSD Aucun effet ou effet... Bizarre ?
    Il y a 5mn
    1
    Commentaire de Cub3000 dans [RC Psychédéliques...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - DXM + Fluoxétine
    Il y a 13mnCommentaire de Lotortu dans [DXM (dextrométhorphan...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Epitomax et effets sur la maîtrise des consos
    Il y a 34mn
    2
    Commentaire de Pommecanelle dans [Cocaïne-Crack...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - 5-HTP et Psychédéliques
    Il y a 34mnNouvelle discussion de Momo76 dans [Conseils généraux de...]
     Forum 
    Première fois - Information pour une première fois au tussidane
    Il y a 44mnCommentaire de Psyborg dans [DXM (dextrométhorphan...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Alcool et Alprazolam
    Il y a 48mnCommentaire de Psyborg dans [Benzodiazépines...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Bad trip - Que faire en cas d'overdose de MDMA?
    Il y a 54mn
    1
    Commentaire de Psyborg dans [MDMA/Ecstasy...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Guerre à  la drogue - L’Etat de Washington approuve le programme « un joint pour un vacc...
    Il y a 1h
    8
    Commentaire de Mister No dans [Actualités...]
    (25 réponses)
     Blog 
    Souvenir effacé (DMT)
    Il y a 3mnNouveau blog de Bon Vivant dans [Trip Report]
     Blog 
    Déjà un pied dans la tombe
    Il y a 3h
    2
    Commentaire de stlinjah dans le blog de stlinjah
    (18 commentaires)
     Blog 
    Je résiste à tout sauf à la tentation
    Il y a 10h
    1
    Commentaire de plotchiplocth dans le blog de cependant
    (10 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 22:54
     PsychoWIKI 
    2C-B, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Supreme0riginal3eldia, Llau nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Retour sur 5F-MDMB-2201 après 2mois d'utilisation
    par Narvalsd, le 11 May 2021
    Bonjour, Je change de cannabinoïde de synthèse sous peu et je délaisse donc mon 5F-MDMB-2201 contre de l'ADB-Butinaca. J'en profite pour vous faire un retour sur le 5F, qui, sans être mon premier cannabinoïde, m'as surpris mais pas spécialement en bien. J'ai commencé à consommer des noïds...[Lire la suite]
     Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    par Mauddamier, le 09 Jun 2021
    Inscrite ici depuis plusieurs années, je venais chercher des conseils, je venais aussi me documenter, apprendre des choses. C’est un lieu unique et véritablement bien construit. Au fil du temps, j’ai apporté mes témoignages ici ou là… pour que l’on vienne ensuite me réconforter par m...[Lire la suite]
     Sevrage Brutal Codéine 2
    par filousky, le 03 Jun 2021
    Je vais en rajouter une couche et une épaisse. L'idée que vivre sans opiacés est une norme pour les usagers ayant consommé durablement est une pure aberration, à mon humble avis. Et que ce soit de la codéine ou de l'héroïne, le sevrage, même progressif n'est en aucun cas une solution univ...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Y a un truc qui cloche Mr No dans [forum] L’Etat de Washington approuve le programme « un joint pour un vaccin »
    (Il y a 1h)
    Tu sèmes Mr No dans [forum] Considérez-vous l’alcool comme une drogue ?
    (Il y a 2h)
    Nice ~MG dans [forum] Que faire en cas d'overdose de MDMA?
    (Il y a 5h)
    Merci beaucouuuup! ~MG dans [forum] Contrôles salivaires en Suisse?
    (Il y a 7h)
    Encore un champi, toujours aussi pertinent :) ~MG dans [forum] Je viens de de découvrir que mon mari est cocaïnomane et ancien toxicomane - SOS
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums