Trip report truffes magiques / PsychoACTIF

Trip report truffes magiques

Publié par ,
408 vues, 2 réponses
Dalvos 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Dec 2019
15 messages
J'ai 25 ans, ce trip date de 2014 , je l'ai réécrit afin qu'il soit plus complet. Désoler poudre ler fotes d'prtografe. smile



Un apres midi extraordinaire

De toutes les expériences psychédélique dont j'ai eu le plaisir de bénéficier, celles que vous allez lire est sans aucun doute, la plus mystique, réel , sincère et profonde, sans pour autant avoir atteint la dissolution de mon ego. C'est avec le recul et les année de pratique de LSD 25 et psylocibine que je peut affirmer que ce voyage est le plus somptueux de tous et pourtant j'étais encore novice dans le milieux, je commençait peu à peu à comprendre les miracles de ces substances prodiges. Trois trips avaient précédées celui-ci. Les deux premiers ne furent pas exceptionnelles ,  étranges semblable a un rêve lucide, sur le moment je n'avais pas l'impression  de voyager avec les champignons,bien que  je n'en ai aucun regret. J'ai souvenir d'une vision, assis sur un fauteuil dans un état de plénitude totale l'instant suivant mettre retrouvé assis sur une grande roue s'élevant dans les airs d'ou j'ai pu être spectateurs de magnifique nuage et d'une  vue spectaculaire du monde rétrécissant sous mes yeux, quelques temps après j'étais de retour sur ce simple fauteuil. Lors de ma troisième, j'ai pu réellement prendre conscience du potentielle de la substances, j'ai été abonnement surpris par le bouleversement de la conscience et son expériences intérieur qui m'as amené a mieux me connaitre ,tourbillonner par des formes  kadiaolscopique ainsi que des tornades arc en ciel submerger par : question -réponse, question -réponse, ainsi de suite....



Commençons par le commencements de cette journée épique aux moi êtres intérieur. Ceux que vous et moi sommes réellement, laissant tomber les masques. Jouer un rôle est aisée comparé au courage d'être.



Je m'étais levée tôt le matin même en toute conscience que mes 40 grammes de pierre philosophale m'allait être livrer dans la mâtiné, au tour de 10h ou 11h par la poste. De ce fait je décide de ne rien avaler et me contente d'un café tout en fumant une cigarette. Le temps s'écoulait au ralenti au vu de l'excitation suscité en moi. Bientôt, m'allait êtres remis en main propre les clé des portes de la perception. Je ressentait ce qu'éprouve les gamins la veille de Noël, la passion dévorante d' un couple lors de retrouvailles du a une longue absence..... Si je n'exagère pas smile. 11h30, je descend a toute vitesse, saisit les clé de la boite au lettre, passe la porte et ouvre cette dernière la boule au ventre.... Et s'il y avait un jour de retard.... Mais non, le sourire s'affichait sur mon visage, un paquet rouge craft était présent, en forme d'extase, réjoui tel un scientifique venant de résoudre l'équation sur laquelle il travaillait depuis plusieurs, je saisit le paquet, tout en me convaincant que tout cela n'était pas un rêves.... Je remonte aussitôt a la cuisine. A cette époque je vivait chez ma grand mère .


- Une montée en splendeur , nostalgie et philosophie.


Celle-ci me regardait quasiment sévère [ Ah, la saloperie] pensait elle sûrement. J'avais déjà tenter de lui expliquer que les psychédéliques n'étais en aucun cas comparable aux autres drogues, que se sont des outils utilisés a bonne escient, de l'ordre du mystique, religieux, de l'ordre intellectuelle et artistique ainsi que pour s'adonner a l'art de la contemplation. Évidemment un gros fossé de génération nous séparent, l'éducation, les fait et choses écoutée puis assimiler, je ne lui en voulait pas le moins du monde, d'ailleurs il était plus a mon propre sens moral  de culpabiliser a faire livrer ce type de produit a son domicile si l'on regarde de loin cet univers et ces préjugés, incompris sali, de mon point de vue il est en tout autre, mon regard sur ce fait n'est rien d'autres qu'une expériences enrichissante sur moi même et le monde qui nous entourent, non je ne me sent pas coupable non plus. En ce temps même il est l'âge de la rennaicance de la médecine via la prise de substances hallucinogènes. Certes ce sont des produits dangereux mais doté de nombreuses vertus tel que substitut aux addiction comme le tabac et l'alcool... Contre la dépression, et ironie du sort remède  contre l'angoisse et anxiété.... Et encore.

Je vais prendre une douche, reprend mon paquet, pris mon IPad et rejoint le salon pour m'asseoir sur le canapé. En toute joie, je déballe les papier craft proprement et en sort deux sachets de 20 grammes de truffes magiques. Sous- vide, je vais chercher  les ciseau pour découper le haut de chaque paquets. Je réfléchis ensuite a la dose que je vais ingurgité.

Les variétés sont la fameuse Tampanensis, autrement appelé truffe du philosophe ( découverte a Tampa en Floride par Steven Polflock en 1877) puis le Pajateros Giants psylocibe, le big boss des sclerotes. La première variété comme son nom l'indique offre un beaux trip philosophique chargée de merveilleuse couleurs et le géant un trip chaleureux, sensationnel, visuel ainsi que profond a travers l'esprit.

Après rapide réflexion, je me résous joyeusement a prendre 12 g de P.P et 10 g de G.T.  Ce mélange devrait avoir pour but de me propulser au coeur de mon moi être intérieur par des pensées riches et profondes en émotions accoupler a un effet chaleureux, de beaux visuel  des couleurs nettement poussés, jeux d'ombres et de lumières et d'agréable effet physique. Avec cela , j'espère gravir la frontière de la conscience et obtenir un regard nouveaux sur la réalité ( quitte d'en explorer plusieurs) Je dose a l'œil nu et pense êtres dans les cordes. Je m'attaque a la P.P, 3 g environ que je prend soin de bien mâcher , le goût n'est pas infecte, au contraire, 'un arrière goût noisettes, proche aux dires de la truffe du monde culinaire. Par la suite même effectif pour le P.J, je prend l'une des grosse sclerotes cette dernière semblable a une énorme cerise. Le goût est tout autre, très acide, honnêtement loin d'êtres savoureux, je ne prend pas directement de plaisir, en masticatan je penses aux effets que je vais ressentir, le principe actif parcours mes gencives ceux qui me donne des frissons, ma bouche elle, est légèrement anesthésiée. C'est a la fois repoussant et jouissif , la psylocibine, amer soit elle offre la certitude d'une quantité suffisante  pour la  prévision d'effet. Dix, quinze minutes plus tard tant bien que mal j'ai engloutie ma portions,et validé mon ticket pour d'autres mondes et  multiples réalités. Afin de ne pas tourner en rond psychiquement je prend l'initiative d'occuper mon esprit, afin des surpris comme je l'aime par l'effet des champignons. Tout est comme si les minutes précédentes n'avait été, je n'ai rien manger, la vie palpitante ou ennuyeuse soit elle ,doit se  poursuivre.

Je commence par écouter de la musique, me laissant transporté par celle-ci ci, j'ai tout oublier, il n'y a rien d'autre que le son. Dix minutes passent, je me lève pour me rendre a la cuisine et regarder par la fenêtre. Un ciel dégager, le voisin présent dans son  jardin, le chien près de l'arbuste et au loin le clocher de l'église. Il semble y avoir une légères brise. L'envie de fumer me prend et je me hâte au garage. J'allume ma sèche. C'est un tirant ma troisième bouffée que je fut envahit d'une sensation étrange. Le monde matériel m'entourant bien que rien n'est changer m'apparaît sous une autre perspective. Mon rythme de pensée s'accrut simultanément, en douceurs, chaque taf sur ma clope font ressortir d'étrange nuage ce dissipant rapidement dans le monde des atomes. Du fait, je m'en rend contre l'instant suivant que  le goût du tabac ne m'apporte plus  satisfaction, je ne suis plus combler et ma dépendance a la nicotine ou le moi du moment réside semble  lessivé. J'ai bien constater que je pénètre peut a peut dans le monde extraordinaire. La redécouverte de cet endroit si bien connu, la bas, ou ma perception n'étais pas la même, me procure du plaisir et un éblouissement. Tout est agréables a regarder. Les détails ce font plus net, et nombreux secrets s'apprêtent a être dévoilé, vue sous ce nouveau jours. Une euphorie me saisit a pleine gorge, des images défilent, celle d'individu que j'ai pu fréquenté, je ressent a leur égard une grande compassion, j'en rit, encore et encore a nombreux souvenir, bien qu'ils ou elles ne soit pas présente, il commence eux aussi par le biais de ma mémoire a entré dans cette réalité, comme ils sont, mais moi je suis bien déphasé, loin, cette idée intensifie l'euphorie d'avoir pu les rencontrer et côtoyer, s'il était possible, je leurs ouvrirait la porte et les inviterait avec amour dans le monde actuelle, aussi étrange qu'il soit. Je rit a pleurer ,une multitude d'autres pensée tourbillonnent, s'entrechoquent tel des vagues, toutes positives. Mon corps m'est maintenant étranger, pris de légèreté, de lourdeur, frissons et chaleurs agréable, je prend le temps de m'y habituer  avec  beaucoup de plaisir. La plénitude m'avait envahit et le thermes combler de toute les manières n'est pas a la hauteurs de ces instants ou le temps a cessé d'êtres, volatiliser, réduit en poussière, le passé et le futur ? Je ne connais pas, aurais-je répondu. Seul ce présent continuellement changeant prend une grande importance, celle de vivre a fond cet état de conscience transcendantal. J'observe le grain de beauté de mon avant bras, sa couleur s'est intensifier ainsi que son ampleur et sa taille. Il ce déplace légèrement ceux qui a le dont de m'amuser.

Je remonte au salon ayant repris de sa nouveauté. Ce n'était plus la pièce que j'avais connu, a présent transformé en un lieu mythique.Chaque meuble est poli, brillant a l'éclat, la poussière, la saleté sont inexistantes. Désormais séparer par un espace infinie les rapports spéciaux ont perdu toute intérêt. Le carrelage quelque peu dessinée est en phase d'eveil.D'étrange trait de couleurs s'entremêlent, le tapis lui s'allonge peu a peu,  devient de plus en plus épais et son vert est comparables a un émeraude parsemé de poussières d'étoiles et pour finir ceux tout commence a ce déplacer, mes yeux fixé sur le sol, je suis emporté avec. Je m'assois donc, le canapé est doux comme du velours et froid comme du métal. Je détourné la tête et observer un tableaux fixé au dessus du piano noir, brillant tel que je ne l'avait jamais vu, le touches blanches crystal, les photo disposer sur celui ci sont distordu, le visage de mon grand pères a pris une toute autre apparence,  ces faits ressorte tel s'il était maquiller et le décor l'entourant fond tel une glace au soleil. Sur le tableau est peint un homme en charrette, la teinture semble vivres, sont contour jaune acres vibre d'énergie, le paysage s'éloigne peu a peu, cette homme poursuit sa route, mais ou peut il bien allez ? Cela ne me regarde pas, je lui rend le salut et le laisse a sa quêtes, j'aurais tant aimer jouer de cette instrument afin d'offrir une mélodie a nos voyages et la croisé de nos chemin. Je le révérait dans ce que j'appelle la réalité général. Je vais consulté rapidement les réseaux sociaux et ne peut m'empêcher d'exploser de rire au défilement de photo. Toute est si loufoque, grotesques, et lointain pour moi, c'est une parfaite parodie de la vie quotidienne, tout ceci est trop stupide et n'est pas en compatibilité avec l'expérience. Je m'allonge et ajuste un coussin sur ma tête. Je jette un regard vers la gauche et constate que le radiateurs s'agrandit et rétrécie tout en prenant de la largeur, un flot ininterrompue mêle a chaque micro seconde a un renouvellement de couleurs. Les blanc usé de ce  dernier perle en abondance,d'étranges petit flash apparaissent lui redonnant de sa jeunesse. Une blancheur merveilleuse, éclatant au rayon du soleil traversant la fenêtre.

Je clos mes paupières, divers formes géométriques apparurent. Carre, rond, triangle defilait a la vitesse de la lumieres. Je suis ensuite  propulser dans un tunnel étoilée pour avoir  la joie de contempler couleurs, images, vision fantastiques et mystiques. Mon corps est lourd, je commence a transpiré, celle ci significatives de bien êtres. Mon corp tout entier est maintenant confondu avec le canapé, j'appartiens dès lors au monde matériel qui m'entourent. Une fabuleuse sensation enveloppa mes pieds et remonta jusque au sommet de mon crâne, vague d'énergie et de chaleur ce succèderent, je ne veut plus bouger, je ne désire plus rien hormis cet instant n'ayant de duré réel. L'ivresse s'amplifie jusqu'à atteindre son pic. Une partie de moi semble mourir, s'endormir serait sans doute plus approprié, les pensée défilent, une magnifique introspection philosophique, je ne culpabilise plus mais relativise, me remet en question et prend réel conscience que nombreux de mes actes sont a changer, je ne l'avait jamais perçut d'une telle manière, bien que je l'ai toujours su, mon mode de vie doit impérativement changer c'est un fait accomplie qui vient de s'agripper a mon enveloppe charnel. Je n'ai plus honte de ce que je ressent, de ce que j'aime ou haie, tout est maintenant acceptable, une forme de dissolution du moi, une explosion de mon êtres intérieur,, j'abandonne et accepte la totalité des circonstances. Je me lave du négatif, l'évacue, peu a peu j'ai la sensation de m'endormir, m'endormir pour me réveiller tout autres, c'est au moment ou je semble lâché toute prise que je suis expédier a travers de nouveaux questionnement personnel,ainsi de suite. L'esprit des champignons me donnerait il les cartes en main afin d'accéder a mon propre bonheur, mener ma quête une fois de retour dans l'autre monde. Ce trip est un jeu, le monde est une gigantesques parti d'échec, un long métrage, et comme dans toute histoire, réel ou fictive il y a des pions essentiel au déroulement de l'aventure. Mes pensée ce tourne d'abord vers mon meilleur ami, toujours la, près a me tendre la main dans les jours pluvieux, ceux ou je suis coincer dans de sombre marécage, cette ensuite vers une fille que mon esprit voyage. Elle est elle aussi l'une des héroïnes du trip, et le fait ne peut êtres plus clair, qu'elle que soit la réalité dans laquelle je me trouve, elle sera la, pour me donner le sourire et m'ensevelire d'euphorie saine, de ce sentiment si beau et douloureux. Par l'expérience intérieur je traverse bon nombre questionnements sur mon mode de vie et arrive a  des conclusions positives.
                                                                                                   




-Discussion et voyage en compagnie d'un proche de l'autre monde



Après un temps inexistant du bonheurs introspectif, de sensations et visions, je décide de me lever. Les murs respirent tout en ondulants, le bois vernies des étagère et ses traits sont une découverte. L'on parle encore de couleurs resplendissante et de jeux d'ombres, de lumières et de serpentins valsant dans tout les sens ainsi que l'apparition de nombreux motifs . Je m'attardes sur des photos familiale. Il semblent tout ceux qu'il y a plus heureux, bien que se ne soit que des souvenir matériels, une connexion semble s'être établie , ces dernier, autant que leurs sourires parfois satanique risques de me faire fondre en larmes,me transmette un message, la vie, l'épanouissement de mon êtres dans la réalité général ne dépend que de ma volonté, ils ont réussi et me certifie que moi aussi peut réussir et aboutir a bon nombres de projets. Le cadres prend différentes surfaces, un aspect quatre dimension et s'incruste dans le papier peint entrain de fondre, tout en ondulant, ce brouillant ainsi de suite, un nouveau détail apparait a chaque renouvellement de ce flot ininterrompue Les photos proches des une des autres virevoltent s'entrechoquant entre elle sans le
Moindre bruit, elles s'étalent  comme de la pâte a modeler qu'on vient d'écraser, les petits détails sont soudain important comme s'il 'l'harmonie  de la famille en dépendait.

Je me précipite dans la salle de bain et tel un narcissique, m'observe avec obsession dans la glace. Mon visage ne cesse de changer d'aspect, ce dernier passe de l'ovale au carrer, du teint pale au dorer, mes yeux pris ne cesse de changer de couleur ainsi que ma chevelure qui ne cesse de pousser , scintillant intensément, cela ne cesse et ne cessera. Le carrelage bleu et blanc sous mes pieds, ce met a vivre tout en prenant du volume. Un jeu envoutant ou s'ajuste couleurs  et clarté. Les bordures s'effondrent pour réapparaître l'instant suivant, il m'est impossible de décrire ce spectacles. Il me parait par instant me trouver dans un univers lego. Je me rend a la cuisine et jette mon dévolu par la fenêtre. L'herbe du jardin voisin , bougent, poussent.... L'arbre est entourer d'une  composé des couleurs de l'arc en ciel dansant  lentement autours de celui ci. Au loin le clocher de l'église est totalement distordu. Je me laisse envahir a cette admiration, je suis maintenant autour de toute l'église comme si j'avais quitter mon corps. Je me retrouvait a quatre endroit a la fois.

Ma grand-mère fit sa venue dans la cuisine. Nous nous asseyions' et entamons une longue conversations,parlant de la pluie et du beaux temps et d'un tas d'autre broutille, de la routine. Bien loin de tout cela encore, ce fut intéressant. Ma grand mère m'a même avouer que je n'avais jamais autant parler en si peu de temps.

Je dois me rendre dans un patelins non loin et elle propose de m'emmener. Je dois passez chez mon ancienne employeur et a la sécurité social. Champoter ou pas, ma motivation est la. Nous primes donc la routes. Ce fut une incroyable aventure pour moi. Le trajet ce passe dans la bonne humeur   la route ne cessait de ce distorde, vivante a la fois minuscule et  gigantesque, j'avais l'impression qu'elle  n'était qu'un continue de tapis qu'on agitait.  Le noir du tableau de bord fondait  comme du caoutchouc, s'étalait sans cesse pour revenir au même point. L'intérieur du véhicule ce mit alors a rétrécir, tout les côtés s'allongèrent pour ce replier sur nous. J'avais souvent l'impression que ma tête allait traverser le toit. Ainsi les kilomètres défilèrent , mes yeux rivé sur les paysages ne souhaitant qu'admirer de nouveaux secret. Quinze minute plus tard nous arrivâmes a destination. Je préviens que je rentrerait en car et  serais de retour avant dîner.


-Petite promenade dans le bourg, rencontre imprévu, retour a la réalité général.


Il me fallut un petit temps pour me faire un programme suivit d'un repérage bien que je connaisse cette petite ville. Elle ne m'avait jamais parut aussi grande. Les allée était plus étroite mais plus longue. Les bâtiments ainsi que toutes habitation avaient tripler de volume. Tout d'un coup il me parut évident que ma petite routine allaient se transformer en véritable aventure. C'est avec le pas lent, obséder par tout ceux qui m'entourait et la superficie du bled que je rejoint la place central occupé par la foule. Jour de marché. Je suis obliger de baisser la tête afin de cacher mon sourire. Autour de moi, cette population accomplissant les taches quotidienne, obligatoire, faisant partie de la vie ,ressemblaient a des gobelins croisé a des elfes. Je rajuste ma capuche. Quelque mètre plus loin je m'arrête me demandant ou j'avais atterri. Déjà entrain de me perdre! Un coup d'œil sur la droite, je tombe sur un tabac et décide d'y entrer pour me fournir un briquet. Il n'ais guère été aisé de garder mon calme. Le visage du buraliste a l'aspect de tout ce qu'il y a de plus loufoque.... Un troll des cavernes... C'est le sourire au lèvres que je ressort les yeux rivée sur mon achat. Le briquet était d'un rouge vif , doté d'une forme bien étrange, lui aussi était gigantesque. Il m'apparut comme envoûté. Briquet magique!!! C'est était trop! J'exploses de rire tout en avançant la tête baisser, je ne savait pas si je marchait vite ou pas, si l'on m'avait remarqué. Pris par mon imagination fulgurante je me prêtait a un jeu de rôle. J'étais a présent un humain voleur en terre gobelin. J'atteint un trottoirs paraissant extrêment haut et reconnu la ruelle menant chez mon ancien employeur. Il y avait environ une distance de 20 mètre, j'eus la sensation d'en avoir fait 50.  Une fois a l'intérieur je canalise toute mon énergie pour la mettre a profit de calme et de sérénité mais a peine rentrer je fut pris de montée de champignons se révélant intense. Mon ancien patron vint a ma visite et me demanda qu'elle était le motif de ma venu. Un peu stresser, de peur d'être remarquer faute a mes pupilles et d'eventuelle problèmes d'élocution du au stress, il me fallut 5 seconde suivit d'un euuuuu.... Pour demander mes anciennes fiches de paye égarer il y a peu de temps. Il me répond tout simplement qu'il n'a pas le temps, qu'on m'en verrait un courrier. Je sort a la fois en colère et soulager. C'est passez crème ! Je me retape le chemin inverse, dégustant les murs du regards, le vus bétons, tout détail ressortait et coulait sans jamais atteindre le sol. Je me retrouve a nouveaux en plein bourg. Bhoua... Qu'elle vie pensais-je! S'il savait tous ce que je suis entrain de vivre, s'il savait qu'elle grossières erreur ils ferait en refusant un voyage psychédélique. Au moins une fois au cours d'une vie! J'étais convaincu. J'avais aussi cette impression d'avoir un esprit  nettement supérieur. Je plaignait ces gens s'adonnant a des taches ennuyeuses a mourir. Mais je suis conscient que ma perception est altérer et qu'as tout moment je peut être a cote de mes pompes. Je retire ma capuche, habitué a ces visages mythiques, les éclats de rires ont cessé ! Je me rend aussitôt a la sécurité sociale. Par chance il n'y a personne. Je m'assois donc dans la salle d'attente. Les yeux poser sur mes chaussure noirs, cirer ou multiples motif du au rayure ce forme je suis de nouveaux plié en deux. Et si jamais lors de l'entretien je n'arrivait a me contrôler? Pourrais-je m'abstenire ? Non le risque que mon interlocutrice lors du rendez vous remarques que je ne suis pas dans mon état normal est trop grand! Elle pourrait très bien appeler les pompiers ou forces de l'ordre et l'idée de finir mon voyage si bien débuter non libre m'effraie et me résous a quitter les lieu dans l'instant. Je marche environ sur une vingtaines de mètres, tournes a droite et franchit un portail d'une taille impressionnante donnant sur un parc peupler par de magnifique arbres dont des visages apparaissent sur le tronc, des visages changeant perpétuellement a l'affut de mon regard, tel si la nature m'épiait. Leurs feuilles étaient de couleurs sublimes, allant du rouge acre au rose vif. Le doux vent  c'était matérialise physiquement, quelques fractale en arc de cercle s'échappait des branches. Une harmonie total  régnait. Une splendide communion avec la nature et je ne m'en sentait pas exclu... Au contraire, mon corps avait en quelques sortes disparue. J'appartiens désormais à ce paysage verdoyant, les arbres chuchotait être eux, les visages me souriait, ce glissait de haut en bas tout en changeant de couleur près a s'échapper du tronc tout en  me lançant des clin d'œil. Je continue a marcher en vain, sans but, comme poussé par une force invisible. J'écoutais  l'herbe chanter et murmurer, celle ci d'un vert accentué recouvert de scintillement ressemblant à la rosé d'un matin de printemps. Je fit une halte afin de profité du merveilleux silence de la nature. Mes perception acoustic était nettement amplifié, les feuillages s'agitait légèrement produisant un apaisement total de mon esprit et en guise de bonus le chant de quelques oiseux ainsi que leur battement d'ailes qui inspirait a l'instant même la liberté. J'étais nature a présent, j'aurais voulu le rester mais un groupe de lycéen venait de m'interpeller au loin m'arrachant a un état proche de la béatitude.

Une fois a leurs rencontre je les saluait tous d'un signe de la main. Je n'avais aucune envie de me faire remarquer et juger.... Mais mon sourire m'as trahit, ainsi que la crise de rire quasiment successive. C'est alors que je leurs compta mon histoire. De la fin de mâtiné aux moment même. Leurs visages était totalement grotesque, bien qu'ils échappèrent a une apparence de gobelin mais je ne penses pas que celle ci, dont je ne pourrais nommé est fort plus envieux. Du moins pour moi, car eux était dans l'autre monde, notre bonne vielle généralité général, ou nous suons, pleurons de joie ou chagrin, ou  après une expérience comme la mienne la vie semble une montagne d'ennuis .En vain, peu a peu leurs bouille redevenait plus ou moins humaine, les traits de visag
es normalement invisible s'effaçait. Sur trois clope j'ai du tirer cinq taf, par mis les rires je faisait maladroitement glisser ma clope et oubliait de la ramasser. Nous parlons donc pendant une heure environ, certain me posait des questions sur le produit auxquels je me faisait une joie de répondre. L'heure passez nous regagnèrent la gare ou attendait les cars convié a ramener les élèves a leurs domiciles. Autours de cette foule, je me fait le plus petit possible. J'esquives toute conversation pour m'adonner a la contemplation des bus scolaires qui respirait, d'autre gonflait comme des ballons. Peu de temps après j'y prend place et fixe la banquette du siège, bleu sur laquelle logeait quelques motif commençant a prendre vie. Retour a la base pensais je le sourire au lèvre. Pendant une partie du trajet je ne trouvait pas mieux que d'observer les banquettes et le sol du car, envahit de motif s'entremêlant les un les autres, peu a peu semblable a de la peinture entrain de fondre pour ensuite retrouvé son authenticité, et ainsi de suite, éclats et jaillissement d'infimes lumières s'en échappait. Le regard sur la route, je pouvait constater plusieurs panneaux totalement distordu. Les effets descendait a grande vitesse, mon épopée touchait sans doute a sa fin. C'est vingt minutes plus tard en descendant du car qu'il  parut que mon retour du mystique ce clarifiait. Sur quelques mètres je discute avec une amie qui me demande si les champignons agissait toujours. Comme par enchantement, je me sentis redescendre en douceur , déposer par unun nuage ayant été mon siège durant l'après midi. Mes pieds, tout mon corps est mon esprit était de retour! Je crois que c'est fini ais-je répondu. Quelques mètres plus loin nous nous quittions. J'avançais désormais seul, emplie de gratitude, envelopper chaleureusement par une sensation de bien êtres, d'apaisement. D'un retour de voyage, ce trip de 5h-6h qui m'as semblables a des siècles ! J'éprouvais aussi un sentiment d'accomplissement, d'en avoir plus appris sur moi même, apprendre a accepter, ne plus laisser tomber relativiser.Je ne m'étais pas sentis aussi bien depuis longtemps, enfin j'étais, j'ai été moi et je continuerait du mieux que je puisse. Ce voyage resteras a jamais graver dans mon esprit, a travers j'ai pu assimiler un bon nombre d'information, mon regard sur le monde a sûrement quelques peu changer. Encore dans un état  rêveur je me ravivait les meilleurs moment du voyage, cette montée physiquement agréable et psychologiquement incroyable. Mettre a profit ce que j'ai compris. Un après midi inoubliables. La réalité dans laquelle nous vivons et agissons chaque jour pour tel ou tel cause n'est pas si sombre, il suffit de savoir allumer la lumière... Une chose est sur est certaine, au delà de ce type d'expérience souvenez-vous des meilleurs moments passez, vivez a fond le présent puis préparer votre meilleur futur...     Normalité est un thermes qui laisse a désirer, généralité est pour ma part plus adapté ! Sur ce, merci si vous avez lu ce Tr, n'hésitez a me donner vos avis. Par Hoffman , et Aldous, chère voyageur du cosmos je vous souhaite une bonne continuation. smile

Hors ligne

 

Daane-El 
Modérateur
France
5600
Inscrit le 26 Feb 2018
2350 messages
Blogs
Merci pour ce Tr

Tiens du coup, j'vais de ce pas peser 8 grammes de psilos et me faire un trip vape

"Seuls les poissons morts suivent le courant" , proverbe autrichien.

Hors ligne

 

Dalvos 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Dec 2019
15 messages
De rien! Enyo thé trip ! Raconte le:)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 2jCommentaire de Bastos_plk (68 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 5jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Interaction & Mélange - Jus de pamplemousse blanc et Benzodiazepines
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Effets secondaires - Effet secondaire horrible , invivable que faire ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Meumeuh dans [Méthadone...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 7mn
    32
    Commentaire de dwaithc dans [Anonymat et sécurité...]
    (1031 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Que puis-je consommer sans risque en etant sous mirtazapine et ris...
    Il y a 44mnCommentaire de Chemi971 dans [Conseils généraux de...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Actualité - Questions sur synthèse de RC
    Il y a 1h
    5
    Commentaire de Snap2 dans [Research Chemicals (R...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Xanax + antidépresseur et alcool
    Il y a 2hCommentaire de Snap2 dans [Alcool...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Culture - Avis sur la récolte.
    Il y a 2hCommentaire de Stelli dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Dosage - Tradonal 100mg/ml
    Il y a 2hNouvelle discussion de Lemon dans [Opiacés et opioïdes...]
     Forum 
    Joint - Questionnement sur de possibles répercussions du au cannabis
    Il y a 2hCommentaire de Angoissé dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Blog 
    [Video] Mes trip à la Salvia, et son microdosing !
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de LaPotion dans le blog de Ledayuum
    (2 commentaires)
     Blog 
    Apnée du sommeil + TSO + Benzo
    Il y a 8hCommentaire de prescripteur dans le blog de Lolla
    (1 commentaires)
     Blog 
    L'historique de commande Bitcoins.com est ou ?
    Il y a 1jCommentaire de Meumeuh dans le blog de arlonne
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 00:37
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Le dépressif, Clown, LaPotion nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Moyennement envie de cliquer sur un lien en .pdf. Met une photo direct. dans [forum] Avis sur la récolte.
    (Il y a 3h)
    Moyennement envie de cliquer sur un lien en .pdf. Met une photo direct. dans [forum] Avis sur la récolte.
    (Il y a 3h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 3h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 3h)
    Merci du conseil dans [forum] Dosages pour une première fois ?
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums