Méthode de sevrage "douce" d'une addiction au GHB/GBL

Publié par ,
5492 vues, 3 réponses
Pierre.lutec homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Dec 2019
7 messages
Bonjour,

Les solutions clés en main étant très difficiles à trouver sur le net, j'ai essayé de récolter les différentes infos que l'on trouvait sur ce forum et sur d'autres sites pour venir à bout d'une addiction sévère au GHB/GBL. Pour moi, il était hors de question d'être soigné en hôpital étant donné le suivi peu adapté que la médecine actuelle applique à cette addiction peu documentée. Il est évidemment hors de question de stopper net ou vous en mourrez probablement. Je ne prétends pas que c'est la solution miracle, mais elle a fonctionné sur moi, après 10 ans de consommation occasionnelle de GHB, devenue quotidienne les 5 dernières années et H24 la dernière année.

Les prérequis :

- Un médecin au courant de vos intentions qui pourra vous fournir congés maladie (si vous travaillez), benzos (valium) et somnifères (le dominal marche plutôt bien).
- Une bonne quantité de phenibut en capsules (la version poudre est trop contraignante) et éventuellement du Gaba.
- Si vous consommez du GBL, transformez-le en GHB (la recette est simple et disponible sur ce forum).
- Une rigueur et une discipline de fer.
- Eventuellement une autre substance que vous aimez qui vous permet de vous évader un peu et de penser à autre chose (pour moi c'était le tramadol).

1ère étape : faites un audit de votre consommation

Munissez vous d'un cahier et notez à chaque prise l'heure et la quantité et ce pendant une semaine pour avoir une vue d'ensemble de votre consommation.
La deuxième semaine, essayez de régulariser et raisonnabiliser votre dosage. Par exemple, prendre chaque heure sans attendre que le manque ne se fasse sentir, tout en diminuant la quantité pour éviter les surdosages (fréquents dans le cadre d'une consommation H24). Essayez de vous fixer sur une dose standard (la mienne correspondait à environ le double de ma toute première dose, sachant que j'étais au triple lors de ma consommation H24).

Vous allez en principe déjà vous sentir mieux et réduire votre consommation journalière.

2ème étape : commencez à espacer les prises en faisant intervenir le phenibut

Le premier jour de cette 3ème semaine, incrémentez de 10 min supplémentaires le temps entre chaque prise. Le deuxième jour 20 min, etc.
Si vous ne connaissez pas encore le phenibut, commencez par des petites doses, car le combo peut vous mettre dans un sale état s'il est excessif. Le dosage idéal du phenibut doit pouvoir vous soulager du manque lié à l'espacement des prises, mais sans vous donner trop de plaisir non plus. Le phenibut a un effet légèrement différent du GHB et vous pourriez en prendre un peu trop goût, et ce n'est pas le but de s'embarquer dans une nouvelle addiction.
Si l'espacement est trop brutal, faites une pause certains jours et reprenez le week-end ou les jours de congés.

En fonction de votre addiction, cette période peut être plus ou moins longue, plusieurs semaines ou plusieurs mois. L'essentiel est d'habituer votre esprit et votre corps à vivre sans redropper durant une période de plus en plus longue. Vous pouvez vous aidez du valium pour cela également, sans abuser de tous ces combos.

Le but est également de casser la routine des nuits infernales liées à l'addiction, à savoir se réveiller toutes les 2 heures pour redropper. Pour cela le phenibut et le dominal vont beaucoup vous aider.

3ème étape : diminuer votre dose standard

A force d'espacer les prises, je suis arrivé à un temps "butoir" où je n'arrivais plus à incrémenter davantage le temps entre mes prises. Cela peut arriver au bout de 4h, 5h, 6h, bien que j'arrivais à dormir environ 8h grâce au dominal et que je me sentais beaucoup mieux (plus de palpitations ni de crises d'angoisse)
Si c'est également votre cas, je vous suggère de diminuer progressivement la dose standard en gardant le même temps entre les prises, et ce jusqu'à essayer d'arriver à votre dose initiale, celle qui vous preniez quand vous avez commencé les premières fois. Cela va diminuer votre consommation quotidienne. Vous pouvez augmenter légèrement la dose de phenibut sans atteindre le côté plaisant.

4ème étape : retarder progressivement la première prise de la journée

Au bout d'un certain temps, j'ai remarqué qu'après une bonne nuit sous dominal, je n'avais plus de sensation de craving. Et que celle-ci apparaissait aux alentours de 12H puis de plus en plus tard. Votre nouvel objectif est donc de retarder peu à peu et à votre rythme cette première dose pour encore diminuer votre consommation journalière. Vous pouvez également diminuer votre consommation de phenibut car selon la durée de votre sevrage et même si vous n'êtes jamais entré dans la zone récréative, vous pourriez ressentir des symptômes de sevrage du phenibut. Je trouve que celui-ci agit beaucoup plus sur le moral mais est incomparable à la violence du sevrage du GHB.

Encore une fois cette méthode n'est pas universelle, elle est à adapter en fonction de la sévérité de votre addiction, de vos contraintes socio-professionnelles et de vos éventuelles autres addictions.

N'hésitez pas à compléter ce topic avec des conseils additionnels.

Pierre

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert101champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11659 messages
Blogs
Bonjour, pour info quelques refs sur le phenibut. Attention il y a des risques liés à la potentialisation avec le GHB/GBL, Alcool,Benzos, opiacés et un risque de dépendance.

https://nootropique.fr/page/article/117 … s-sommeil/


https://en.wikipedia.org/wiki/Phenibut

https://psychonautwiki.org/wiki/Phenibut

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articl … -7-471.pdf

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articl … 008381.pdf

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (06 juillet 2020 à  10:58)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

colorlife69 femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Apr 2021
18 messages

Pierre.lutec a écrit

Bonjour,

Les solutions clés en main étant très difficiles à trouver sur le net, j'ai essayé de récolter les différentes infos que l'on trouvait sur ce forum et sur d'autres sites pour venir à bout d'une addiction sévère au GHB/GBL. Pour moi, il était hors de question d'être soigné en hôpital étant donné le suivi peu adapté que la médecine actuelle applique à cette addiction peu documentée. Il est évidemment hors de question de stopper net ou vous en mourrez probablement. Je ne prétends pas que c'est la solution miracle, mais elle a fonctionné sur moi, après 10 ans de consommation occasionnelle de GHB, devenue quotidienne les 5 dernières années et H24 la dernière année.

Les prérequis :

- Un médecin au courant de vos intentions qui pourra vous fournir congés maladie (si vous travaillez), benzos (valium) et somnifères (le dominal marche plutôt bien).
- Une bonne quantité de phenibut en capsules (la version poudre est trop contraignante) et éventuellement du Gaba.
- Si vous consommez du GBL, transformez-le en GHB (la recette est simple et disponible sur ce forum).
- Une rigueur et une discipline de fer.
- Eventuellement une autre substance que vous aimez qui vous permet de vous évader un peu et de penser à autre chose (pour moi c'était le tramadol).

1ère étape : faites un audit de votre consommation

Munissez vous d'un cahier et notez à chaque prise l'heure et la quantité et ce pendant une semaine pour avoir une vue d'ensemble de votre consommation.
La deuxième semaine, essayez de régulariser et raisonnabiliser votre dosage. Par exemple, prendre chaque heure sans attendre que le manque ne se fasse sentir, tout en diminuant la quantité pour éviter les surdosages (fréquents dans le cadre d'une consommation H24). Essayez de vous fixer sur une dose standard (la mienne correspondait à environ le double de ma toute première dose, sachant que j'étais au triple lors de ma consommation H24).

Vous allez en principe déjà vous sentir mieux et réduire votre consommation journalière.

2ème étape : commencez à espacer les prises en faisant intervenir le phenibut

Le premier jour de cette 3ème semaine, incrémentez de 10 min supplémentaires le temps entre chaque prise. Le deuxième jour 20 min, etc.
Si vous ne connaissez pas encore le phenibut, commencez par des petites doses, car le combo peut vous mettre dans un sale état s'il est excessif. Le dosage idéal du phenibut doit pouvoir vous soulager du manque lié à l'espacement des prises, mais sans vous donner trop de plaisir non plus. Le phenibut a un effet légèrement différent du GHB et vous pourriez en prendre un peu trop goût, et ce n'est pas le but de s'embarquer dans une nouvelle addiction.
Si l'espacement est trop brutal, faites une pause certains jours et reprenez le week-end ou les jours de congés.

En fonction de votre addiction, cette période peut être plus ou moins longue, plusieurs semaines ou plusieurs mois. L'essentiel est d'habituer votre esprit et votre corps à vivre sans redropper durant une période de plus en plus longue. Vous pouvez vous aidez du valium pour cela également, sans abuser de tous ces combos.

Le but est également de casser la routine des nuits infernales liées à l'addiction, à savoir se réveiller toutes les 2 heures pour redropper. Pour cela le phenibut et le dominal vont beaucoup vous aider.

3ème étape : diminuer votre dose standard

A force d'espacer les prises, je suis arrivé à un temps "butoir" où je n'arrivais plus à incrémenter davantage le temps entre mes prises. Cela peut arriver au bout de 4h, 5h, 6h, bien que j'arrivais à dormir environ 8h grâce au dominal et que je me sentais beaucoup mieux (plus de palpitations ni de crises d'angoisse)
Si c'est également votre cas, je vous suggère de diminuer progressivement la dose standard en gardant le même temps entre les prises, et ce jusqu'à essayer d'arriver à votre dose initiale, celle qui vous preniez quand vous avez commencé les premières fois. Cela va diminuer votre consommation quotidienne. Vous pouvez augmenter légèrement la dose de phenibut sans atteindre le côté plaisant.

4ème étape : retarder progressivement la première prise de la journée

Au bout d'un certain temps, j'ai remarqué qu'après une bonne nuit sous dominal, je n'avais plus de sensation de craving. Et que celle-ci apparaissait aux alentours de 12H puis de plus en plus tard. Votre nouvel objectif est donc de retarder peu à peu et à votre rythme cette première dose pour encore diminuer votre consommation journalière. Vous pouvez également diminuer votre consommation de phenibut car selon la durée de votre sevrage et même si vous n'êtes jamais entré dans la zone récréative, vous pourriez ressentir des symptômes de sevrage du phenibut. Je trouve que celui-ci agit beaucoup plus sur le moral mais est incomparable à la violence du sevrage du GHB.

Encore une fois cette méthode n'est pas universelle, elle est à adapter en fonction de la sévérité de votre addiction, de vos contraintes socio-professionnelles et de vos éventuelles autres addictions.

N'hésitez pas à compléter ce topic avec des conseils additionnels.

Pierre

Pierre, puis je savoir ta consommation de GBL (je sais pas ce que ça fait en GHB), car je prends du GBL par heure ou par jour la dernière année où tu étais H24 ?

Merci

Hors ligne

 

avatar
noobtropic homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Aug 2023
4 messages

Pierre, puis je savoir ta consommation de GBL (je sais pas ce que ça fait en GHB), car je prends du GBL par heure ou par jour la dernière année où tu étais H24 ?

Ca date un peu mais ça m'intéresse aussi

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - Sevrage quand on est H24 sous GBL/GHB
par colorlife69, dernier post 16 novembre 2021 par Funkanoïde
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Interaction & Mélange - Sous méthadone & Lyrica voulant tester la GBL/GHB
par Echo, dernier post 08 janvier 2022 par Morning Glory
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Actualité - Questions concernant la GBL / le GHB et règlementation du 01/01/2019
par snifsnif75, dernier post 14 juin 2020 par wow1375
  12
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] GHB (gamma-hydroxybutyrate), effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] GBL, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums