Viol mental sous LSD / PsychoACTIF

Viol mental sous LSD

Publié par ,
2613 vues, 53 réponses
Scofield 
<3
France
300
Inscrit le 21 Jun 2020
41 messages
Salut à tous,

Je n'ai pas vue de sujet crée à propos de ça malgré que certains en parlent dans quelques messages.

Ressentez-vous le viol mental commis par le LSD ? Je veux dire, ressentez vous l'explosion dans votre cerveau lors de votre trip ?

Si vous ressentez ce viol mental, cela vous emmène t-il dans un bad trip ?

Personnellement, si je part dans un bad et que je pense à ce viol mental cela à tendance à créer plus d'angoisses. Lors d'un bon trip je n'y pense pas trop en me disant que le LSD existe depuis presque 80 ans et qu'il y a donc pas trop de danger en soit.


Cette explosion me parait encore inconnue, peut-être un peu effrayante mais à la fois très intéressante.

drogue-peace

Il vaut mieux être un consommateur averti que diverti. super

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho junior
France
500
Inscrit le 22 Mar 2020
206 messages
Salut,

Ce terme de viol, me dérange un peu.. Voir beaucoup.

Un viol, c'est grave. Ça n'est pas quelque chose que tu désires. Tu le subis, du début à la fin.

Si tu ne veux pas la violence de la montée du L, ne te l'inflige pas. Si tu ne veux pas du glauque de tes pensées, ne les pensent pas ainsi.

J'imagine même pas quelqu'un qui a subis des violences sexuelles et qui te lis.

Et toi, t'imagines ?

Désolé de réagir comme ça.

JFD
Reputation de ce post
 
Tout à fait de ton avis suf
 
Le choix du mot est déplacé. Maud

La plupart du temps, j'ai pas les yeux blancs, mais je broie du noir,
La plupart du temps, jsuis comme tout ces gens, mais jpeux pas les voir.

Hors ligne

 

Scofield 
<3
France
300
Inscrit le 21 Jun 2020
41 messages

JellyFish's Dream a écrit

Salut,

Ce terme de viol, me dérange un peu.. Voir beaucoup.

Un viol, c'est grave. Ça n'est pas quelque chose que tu désires. Tu le subis, du début à la fin.

Si tu ne veux pas la violence de la montée du L, ne te l'inflige pas. Si tu ne veux pas du glauque de tes pensées, ne les pensent pas ainsi.

J'imagine même pas quelqu'un qui a subis des violences sexuelles et qui te lis.

Et toi, t'imagines ?

Désolé de réagir comme ça.

JFD

Salut,

Un viol peut-être physique comme mental.
Sous LSD, de temps en temps, je ressent cette impression que le LSD me porte violence sur mon cerveau. Alors certe cela n'a rien avoir avec une agression sexuelle ou autre mais je me sent vraiment maitrisé par le LSD.

Bien évidemment, cela n'a rien avoir avec un viol commis d'un humain à un autre. Surtout qu'on peux dire que ce viol je l'ai voulue.

J'ai précisé que c'était comme si le cerveau explosais, comme si il "prenais chère".

Tu l'aurais définie comment toi ?

Amicalement drogue-peace

Dernière modification par Scofield (06 juillet 2020 à  18:08)


Il vaut mieux être un consommateur averti que diverti. super

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho junior
France
500
Inscrit le 22 Mar 2020
206 messages

Tu l'aurais définie comment toi ?

Ptet pas avec ce terme, ou alors avec des guillemets de partout. Genre de partout.
Viol mental ou physique, les deux existent bien sûr.
Mais là, il ne s'agit "que" d'une molécule, qu'en général on prend de plein gré. Donc je ne trouve pas le terme bien choisi.
Moi il me choque un peu. Et encore, jsuis un mec qui n'a jamis eu de problèmes du genre.

On pourrait parler..de violence synaptique ? De balayage encéphalique ? Agression chimique ? Rouée de coups dans la boîte crânienne lol . Jsais pas. Je vis pas trop le L comme ça je t'avoue.
Après, si tu le ressens réellement comme ça, je vais pas t'empêcher de l'exprimer hein. J'ai juste "peur" de la réaction des gens qui te liront.

Amour et paix.
et oiseaux.
drapeau-blanc


La plupart du temps, j'ai pas les yeux blancs, mais je broie du noir,
La plupart du temps, jsuis comme tout ces gens, mais jpeux pas les voir.

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages

alut,

Ce terme de viol, me dérange un peu.. Voir beaucoup.

Un viol, c'est grave. Ça n'est pas quelque chose que tu désires. Tu le subis, du début à la fin.

Si tu ne veux pas la violence de la montée du L, ne te l'inflige pas. Si tu ne veux pas du glauque de tes pensées, ne les pensent pas ainsi.

J'imagine même pas quelqu'un qui a subis des violences sexuelles et qui te lis.

Et toi, t'imagines ?

Désolé de réagir comme ça.

JFD

Je suis pas dutout d'accord avec ta réaction. Un viol, c'est une agression traumatisante. Un psychédélique peut totalement donner cette impression. D'ailleurs si tu lit "DMT the spirit molecule" de Strassman, tu vois que a un moment un mec se fait un trip au DMT et a l'impression de se faire violer par un crocodile. Y'a pas d'action physique, mais le ressenti est totalement là.

Après comme les réactions aux niveau des psychédéliques sont totalement imprévisibles et que 97% du temps ça va se passer niquel, c'est pas aussi évident que de dire "si tu veux pas ressentir que le L te violente" alors n'en prend pas. Et pareil niveau "si tu veux pas de glauque dans tes pensées alors n'en prends pas".

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  18:31)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho junior
France
500
Inscrit le 22 Mar 2020
206 messages
Hum.

Après, si tu le ressens réellement comme ça, je vais pas t'empêcher de l'exprimer hein. J'ai juste "peur" de la réaction des gens qui te liront.

Je vais en rester là, sinon je vais être de très mauvaise foi. Vraiment.

Oh et puis.

Si je me mets à parler.. de suicide, de meurtre racial par exemple, comme analogie à une drogue, je ne serais pas étonné que quelqu'un me dise de faire attention à mes propos. Même si mon analogie à du sens sur le sujet.


La plupart du temps, j'ai pas les yeux blancs, mais je broie du noir,
La plupart du temps, jsuis comme tout ces gens, mais jpeux pas les voir.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
11831
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages

Lors d'un bon trip je n'y pense pas trop en me disant que le LSD existe depuis presque 80 ans et qu'il y a donc pas trop de danger en soit.

Je n'ai jamais vécu de mauvais trip sous LSD.
Vu que tu parles de viol, c'est que tu sembles en souffrir.
Par contre mon cerveau s'est mis en mode alarme la première fois, mais ça n'a pas duré, ça ne grignote pas le cerveau malgré les apparences.
Par contre, ça m'aurait emmerdé de ressentir ce que tu as ressenti au point de parler de viol.
J'espère par exemple que tu ne suis pas tes potes, juste pasque t'es un bon pote et que tu vas pas les laisser tomber et partir avec eux, quitte à payer un prix qu'ils ne paient pas eux même.
Je ne te connais pas, mais disons que peut être inconsciemment tu subis des voyages que tu ne programmerais pas tout seul ?


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1416 messages
Blogs
Hello scofield,

Hummm si tu ressens tes prises de LSD comme un "viol mental" tu peux peut être redescendre en dosage et apprendre à t abandonner à la molécule pour apprécier toute la poésie d une synesthésie bien vécue.

De plus si tu apprends a suivre la molécule, paradoxalement tu vas aussi apprendre a piloter ton trip, a surfer avec elle.

Dans tous les cas tu auras moins cette sensation de violence mentale subie.

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Scofield 
<3
France
300
Inscrit le 21 Jun 2020
41 messages

janis a écrit

Hello scofield,

Hummm si tu ressens tes prises de LSD comme un "viol mental" tu peux peut être redescendre en dosage et apprendre à t abandonner à la molécule pour apprécier toute la poésie d une synesthésie bien vécue.

Salut,

Effectivement, à chaque fois j'ai tendance à abuser un peu sur les dosages. Pas de quoi m'emmener à l'hopital mais pour un début dans le monde lysergique je trouve ça un peu fast. (150-200 ug en moyenne par trip, avec quelques joints à côté)

Je tiens à m'excuser concernant les personnes qui on mal pris mon message. Je ne savais pas quels mots/phrases donné à la violence que je subis certaines fois quand je trip. Effectivement, cette violence ne sera pas gravé à ma tête durant toute ma vie (étant donner que cette violence s'arrête quand le trip aussi) contrairement à un viol (physique).

J'avais lue une ou deux fois sur le forum des personnes décrivant ça comme un viol mentale justement et c'est vraiment quelque chose que l'on peux ressentir comme ça, c'est une violence subit par notre cerveau.

M'enfin bon, je pense réduire les dosages et surtout faire de plus en plus attention au S&S qui est en fin de compte le facteur le plus important d'un trip selon moi. (Surtout quand un S&S peut changer à tout moment durant le trip).

drogue-peace


Il vaut mieux être un consommateur averti que diverti. super

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages

Je tiens à m'excuser concernant les personnes qui on mal pris mon message. Je ne savais pas quels mots/phrases donné à la violence que je subis certaines fois quand je trip. Effectivement, cette violence ne sera pas gravé à ma tête durant toute ma vie (étant donner que cette violence s'arrête quand le trip aussi) contrairement à un viol (physique).

Je me répète mais a mon avis tu n'as aucun besoin de t'excuser de quoi que ce soit. Un viol est un traumatisme mental. Certaines personnes violées vont porter le traumatisme toute leur vie, certains vont passer outre ce traumatisme (notament par l'EMDR, de plus en plus la thérapie assistée par MDMA, etc...). Et les pschédéliques peuvent TOUT AUTANT provoquer une souffrance mentale au même niveau qu'un viol physique !

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  21:08)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho junior
France
500
Inscrit le 22 Mar 2020
206 messages

Je tiens à m'excuser concernant les personnes qui on mal pris mon message. Je ne savais pas quels mots/phrases donné à la violence que je subis certaines fois quand je trip.

Non en effet, tu n'as pas besoin de t'excuser. Je me suis un peu laissé emporté, je regrette. Plus sur la forme que pour le fond.
Déso.

Pour au moins répondre à ce propos, le thc ça peut donner une toute autre dimension à un trip. Jtrouve que ça peut être anxiogène. Ou bien trop decupler l'ensemble.

Amicalement


La plupart du temps, j'ai pas les yeux blancs, mais je broie du noir,
La plupart du temps, jsuis comme tout ces gens, mais jpeux pas les voir.

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1416 messages
Blogs

guygeorges a écrit

Je tiens à m'excuser concernant les personnes qui on mal pris mon message. Je ne savais pas quels mots/phrases donné à la violence que je subis certaines fois quand je trip. Effectivement, cette violence ne sera pas gravé à ma tête durant toute ma vie (étant donner que cette violence s'arrête quand le trip aussi) contrairement à un viol (physique).

Je me répète mais a mon avis tu n'as aucun besoin de t'excuser de quoi que ce soit. Un viol est un traumatisme mental. Certaines personnes violées vont porter le traumatisme toute leur vie, certains vont passer outre ce traumatisme (notament par l'EMDR, de plus en plus la thérapie assistée par MDMA, etc...). Et les pschédéliques peuvent TOUT AUTANT provoquer une souffrance mentale au même niveau qu'un viol physique !

Guygeorges, je te prie de te calmer!
Scofield a senti qu'il avait pu être maladroit dans les termes qu'il a choisi pour exprimer son ressenti quant à la force du LSD. Il a eu le courage de s'excuser.
Alors s'il-te-plait, je ne vois pas au nom de quoi tu viens quasiment lui intimer l'ordre de maintenir l'analogie avec le viol....


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages
Je le vois s'excuser alors que son analogie est PARFAITE étant donné qu'il n'y a selon moi aucune différence entre se faire violer physiquement et en avoir l'expérience à travers une expérience psychédélique. Et il était pas maladroit ! C'était l'interprétation des autres de ses dires qui étaient maladroits, en tout cas c'est mon avis personnel. Mais je m'excuse de m'emporter haha. C'est juste que je le vois s'excuser comme moi je me suis excusé des milliers de fois dans ma vie alors qu'il n'y avais aucune raison de le faire, et je l'ai pris de façon personnelle. Je suis défoncé, veuillez m'excuser pour l'emportement ! ^^

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  22:05)

Reputation de ce post
 
Un viol et un bad ça n'a rien à voir.
 
Cela n'a rien à voir en terme de conséquences, de choix etc ...

Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
5202
Inscrit le 05 Jun 2012
1183 messages
+1 pour janis
Je pense que l'analogie avc le viol, même si on comprend l'idee, n'est pas la plus adaptée

Il est vrai que certains bad ou autres, peuvent être très marquant pour celui qui le vit, mais en général ça se tasse et tu l'oublie (ou du moins tu le garde rangée ds un coin de ta tête)

Un viol.. Y'a pas de case assez grande ds un cerveau pr le ranger
On ne peut pas passer outre comme j'ai pu lire, on apprend à vivre avec.. J'entend bien l'idée, mais les mots ont leurs signification propre (et j'y suis très attaché personnellement)
27 ans après, ya un moment de presque tte les journées, où j'ai une pensée à ce sujet. On apprend à zaper plus vite avc l'âge, sans oublier pr autant.

Pr guygeorges

Je t'assure qu'il y a une différence,  vraiment ! même si ça reste pour les 2 cas des traumatismes.
Pr le psyché, a ce moment là, on dit traumatisme mental
Un viol, c'est un viol.. c'est physique et mental, et je t'assure que ça te vrille la tête, mais à un point, c'est une horreur. Ça te suit Tte ta vie. J'ai pété un câble 20 ans après.

Je doute qu'un bad aux psyché fasse de même
(et j'en ai bouffe et en bouffe tjours à mort du psyché.. Parfois justement pr travailler dessus. Iboga compris)

Pour scofield

Effectivement, partir sur de plus petit dosage afin de dompter la molécule sera sûrement bénéfique pour toi. Tu as tt le temps de monter tranquille ds les dosages plus tard

J'en connais qui ont été dégoûté du prod car ayant pris des trop grosse races qui te font flipper d'en reprendre après, c'est dommage. Et effectivement ça peut être perturbant/déroutant de partir direct sur + de 100mic.

On n'est pas ts égaux face aux prods, quel qu'il soient

Prend soin de toi

Bne soiree à tous

Dernière modification par marvin rouge (06 juillet 2020 à  22:17)

Reputation de ce post
 
tout taffer, comme tujurs Mr No

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages

Je doute qu'un bad aux psyché fasse de même
(et j'en ai bouffe et en bouffe tjours à mort du psyché.. Parfois justement pr travailler dessus. Iboga compris)

Lit Strassman. Lit ce qu'est un PTSD. Comprend qu'un psychédélique, tout comme un viol, tout comme survivre à une catastrophe peut créer les MEMES symptômes psychiques.

Un viol, c'est un viol.. c'est physique et mental, et je t'assure que ça te vrille la tête, mais à un point, c'est une horreur. Ça te suit Tte ta vie. J'ai pété un câble 20 ans après.

Tu parles de quelque chose de physique. Mais un viol c'est des sensations physiques. Ton cerveau peut créer exactement les mêmes choses sans qu'il y ait aucune chose "physique" qui te les créent. Lit plus de littérature au niveaux des psychédéliques.

Et si tu galère 27 ans après, je suis très triste pour toi. (j'ai un amis proche qui est dans le même cas). Mais j'ai aussi lu des bouquins sur l'EMDR par exemple ou une nana se fait violer par 2 mecs devant sa fille, en guadeloupe. Score de PTSD maximal, à 10/10. 6/7 séances d'EMDR et score descendu à zéro. Et tout comme certains comme toi n'ont jamais subi sous psyché et d'autres sont encore traumatisés 27 ans plus tard.

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  22:30)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Sumens 
Nouveau membre
France
1300
Inscrit le 31 Jan 2020
35 messages
La langue française est une langue très riche, si ce n’est la plus riche que l’on peut trouver sur le globe.
Le terme viol, ça ne désigne pas qu’un crime sexuel.
Il faut arrêter de se braquer dès que quelqu’un dit quelque chose qui peut être perçu comme sensible, c’est vous qui faites des rapprochements où il n’y en a pas.
/forum/uploads/images/1594/b36985a9-9a57-4507-9e71-6a3776e4657c.jpg

Et ça date d’un Larousse 1969, quand la pensée n’était pas encore bloquée par les féministes/homo/autre minorité – le prenez pas mal c’est factuel, dès que quelque chose peut être mal perçu c’est directement pointé du doigt et médiatisé c’est insupportable... ah les trente glorieuses quelle époque que j’aurais aimé vivre.
Maintenant j’en aurais presque peur de faire de l’humour noir même avec des potes ou la famille de peur que ça soit perçu comme une atteinte à une minorité. Quelle époque spéciale que nous vivons
Reputation de ce post
 
+10
 
Effectivement, quand je disais viol je désignais pas le crime sexuel.
 
J'allais le dire. Herr Starr
 
Entièrement d'accord / Blast
 
Ne censurez pas la pensée pour vos idéaux, la novlangue c'est mal / Drim
 
+1000, violer la loi, violer l'intimité ou violer un domicile...n'est pas sexuel
 
Attention aux changements de sens des mots, 1984 ça commence comme cela ! Yopski

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
5202
Inscrit le 05 Jun 2012
1183 messages
Non mais ça je comprend
Mais qd on parle de viol ça me fait tiquer

(Ps j'ai lu strassman, et je ne suis qd même pas d'accord, chacun Sa lecture du truc)

Ce sont 2 traumatismes, je suis complètement d'accord, ms qd même..

Je sais ce qu'es un ptsd, pr l'avoir vécu (enfin non, pr le vivre, ça ne se met pas totalement au passé, c'est MON avis)

Tout est une histoire de mot, et l'interprétation que l'on en fait

Bref pas besoin de se prendre la tête, on a compris l'idee

Bne soiree

Dernière modification par marvin rouge (06 juillet 2020 à  22:33)

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages

Il faut arrêter de se braquer dès que quelqu’un dit quelque chose qui peut être perçu comme sensible, c’est vous qui faites des rapprochements où il n’y en a pas.

Voilà j'en ai raz le cul de cette politique ou tu doit faire gaffe à heurter la sensibilité d'autrui a chaque mot que tu peux sortir. On est les seuls responsables de ses réactions et le reprocher aux autres est une chose immature que je ne cautionnerai jamais. Bref, je crois que j'en ai assez fait niveau disgressions et je veux pas me faire engueuler plus par les modos, je vous souhaite a tous une très bonne soirée (et je pense sincèrement que les débats enflammés ne sont pas négatifs au contraire, encore une chose qu'il ne faut pas avoir peur).

Je sais ce qu'es un ptsd, pr l'avoir vécu (enfin non, pr le vivre, ça ne se met pas totalement au passé, c'est MON avis)

Moi je pense que AU CONTRAIRE ça peut se mettre totalement au passé justement ! Ne perds pas espoir ! On peut réduire à zéro la chargé émotionnelle d'un souvenir ! Je vais essayer de faire ma carrière là dessus, à trouver des molécules qui aident à ce processus de soin mental après un traumatisme intense, quel qu'il soit. La recherche sur la MDMA prend de l’ampleur, tout comme les autres psychédéliques, et d'autres thérapies non pharacologiques. Un jour, on arrivera a soigner aussi parfaitement une cicatrice mentale qu'une jambe cassée. Et le but de ma carrière c'est d'un jour pouvoir mettre une pierre en plus a cet édifice.

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  22:37)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1416 messages
Blogs

guygeorges a écrit

Il faut arrêter de se braquer dès que quelqu’un dit quelque chose qui peut être perçu comme sensible, c’est vous qui faites des rapprochements où il n’y en a pas.

Voilà j'en ai raz le cul de cette politique ou tu doit faire gaffe à heurter la sensibilité d'autrui a chaque mot que tu peux sortir. On est les seuls responsables de ses réactions et le reprocher aux autres est une chose immature que je ne cautionnerai jamais. Bref, je crois que j'en ai assez fait niveau disgressions et je veux pas me faire engueuler plus par les modos, je vous souhaite a tous une très bonne soirée (et je pense sincèrement que les débats enflammés ne sont pas négatifs au contraire, encore une chose qu'il ne faut pas avoir peur).

Je sais ce qu'es un ptsd, pr l'avoir vécu (enfin non, pr le vivre, ça ne se met pas totalement au passé, c'est MON avis)

Moi je pense que AU CONTRAIRE ça peut se mettre totalement au passé justement ! Ne perds pas espoir ! On peut réduire à zéro la chargé émotionnelle d'un souvenir ! Je vais essayer de faire ma carrière là dessus, à trouver des molécules qui aident à ce processus de soin mental après un traumatisme intense, quel qu'il soit. La recherche sur la MDMA prend de l’ampleur, tout comme les autres psychédéliques, et d'autres thérapies non pharacologiques. Un jour, on arrivera a soigner aussi parfaitement une cicatrice mentale qu'une jambe cassée. Et le but de ma carrière c'est d'un jour pouvoir mettre une pierre en plus a cet édifice.

Merci de continuer a faire attention à la sensibilité d autrui, ça me semble fondamental sur un forum qui prône l entraide et la solidarité.

Ça me semble fondamental également tout court...

Bonne soirée a toi
Janis


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
4621
Inscrit le 12 Mar 2015
686 messages

Il est vrai que certains bad ou autres, peuvent être très marquant pour celui qui le vit, mais en général ça se tasse et tu l'oublie (ou du moins tu le garde rangée ds un coin de ta tête)

Un viol.. Y'a pas de case assez grande ds un cerveau pr le ranger
On ne peut pas passer outre comme j'ai pu lire, on apprend à vivre avec.. J'entend bien l'idée, mais les mots ont leurs signification propre (et j'y suis très attaché personnellement)
27 ans après, ya un moment de presque tte les journées, où j'ai une pensée à ce sujet. On apprend à zaper plus vite avc l'âge, sans oublier pr autant.

Je suis totalement contre ton avis marvin avec tout le respect que je te dois. Juste parce que tu as vécu un viol sans pouvoir le digérer tu applique ton expérience personnelle en ayant une méconnaissance que tous ces mécanismes sont communs, ce sont des traumatismes psychiques. Certaines personnes sont plus résilientes, certaines personnes vont se faire violer et mieux se remettre d'aplomb que certaines personnes ayant fait un badtrip, d'autres le contraire. Je peux pas laisser dire quelque chose d'aussi faux. Y'a pas une case "viol le pire des traumas" juste parce que tu t'ai fait violé. Au contraire je trouve ton propos choquant (enfin c'est juste de l'ignorance) pour quelqu'un qui n'arriverai pas a se remettre d'un badtrip.

Tout ça, c'est la même chose. Une neuroplasticité ngative provoquée par une expérience sensorielle intense et mal digérée qui provoque une activation continue de l'amygdale car les zones plus rationnelles du cerveau n'arrivent pas à retraiter l'information comme classée et faisant partie du passé. Et ça peut être un viol, un badtrip, une rupture amoureuse, n'importe quoi qui provoque un tel choc.

Dernière modification par guygeorges (06 juillet 2020 à  22:51)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

marvin rouge 
Psycho sénior
5202
Inscrit le 05 Jun 2012
1183 messages
Sans doute parce que ça touche à l'enfance, et que cela influe et à pas mal de conséquence par la suite
Je trouve que l'on vit différemment les choses en fonction de son age
J'ai perdu ma compagne il y a 7 ans ds un accident de voiture, c'est violent, c'est brutal, mais on ne le vit pas pareil

Qd on te démolie ton enfance, ça ne se vit pas de la même manière et à plus de conséquence sur la personne que tu es/devient par la suite
A 10 ans, on n'est plus un gamin, ms on n'est, ni un ado, ni un adulte. On a bcp moins d'outil et se trouve bcp plus demuni

Après c'est un question de point de vue, et de la manière dont on l'a vecu

Dsl pr le blabla
Reputation de ce post
 
Très juste pour l'âge, Guy

Hors ligne

 

Sumens 
Nouveau membre
France
1300
Inscrit le 31 Jan 2020
35 messages

janis a écrit

Merci de continuer a faire attention à la sensibilité d autrui, ça me semble fondamental sur un forum qui prône l entraide et la solidarité.

Même si ça ne m’était pas adressé,
Faire attention à la sensibilité d’autrui je suis d’accord, par contre quand ça commence à rogner la liberté d’expression je pense qu’il y a un problème
L’auteur du topic n’a jamais parlé de viol sexuel, employer le terme viol mental sous LSD n’a strictement aucun rapport avec ce crime.
Ça attaque directement l’étymologie de ce mot et conduit à une perte de richesse de la langue, car rendre tabou ce terme revient à lui donner cette connotation sexuelle, ce qui le rendra encore plus tabou par la suite

Hors ligne

 

Litospheric 
Le voyageur
France
1010
Inscrit le 11 Sep 2019
79 messages
Salut

Je suis entièrement d'accord avec la question de base.
Sans dire viol, qui me paraît pourtant approprié vus la définition cité plus haut, je trouve aussi que parfois on se fait malmené par le lsd, et quand je dis malmené c'est pas dans le sens négatif.

On se fait secouer dans tout les sens, des boucles mentales qui partent dans tout les sens, plus de notion d'espace et de temps, le mindfuck totale comme si le LSD jouait avec notre esprit.
J'aime bien l'image de la balle rebondissantes qui rebondit dans tout les sens.
Mais un bon bordel mental, le truc agréable où tu te tape fou-rire sur fou-rire sur tout, les trip où quand ça se termine t'as l'impression d'avoir vécu une aventure mentale de dix ans lol

Mais je comprends que le terme déplaise à certains !

Les psychédéliques, c'est comme regarder dans un microscope pour la première fois et découvrir une dimension de la vie qu'on ne soupçonnait pas, voir l'infiniment grand pour apprécier l'infiniment petit

Hors ligne

 

Scofield 
<3
France
300
Inscrit le 21 Jun 2020
41 messages
Salut tout le monde,

Je ne m’attendais pas à créer autant d’histoires en disant que je ressentais une violence mentale lors de certains trips au LSD. C’est effectivement moi qui avale les buvards, mais pas pour qu’ils m’agressent de cette façons...
Si je devais mettre un truc précis à tout ça je dirais que mon cerveau se fait balancer de tout les côtés, parfois avec des hallucinations/sensations physique/réflexion mental un peu violent je me retrouve à me demander comment se fait il que je n’ai même pas mal à la tête...
Personnellement, après ces « viols mentale » je suis comme avant, un peu sonné et un peu vide mais après quelques heures de sommeil c’est comme si il s’était rien passé.

Le viol physique lui reste traumatisant, se que je comprend totalement. Il y a qu’a voir l’état des victimes des viols meme des années après...

Cependant, conséquences ou pas conséquences pour moi cela reste un viol. Mon cerveau subit une violence.

J’ai quand même une pensée pour les victimes de « vrais viols » qui elles, reste traumatisées à vie.

Merci pour les retours concernant mon problème en soit.

Ici c’est censé être une zone de non jugement et d’aide à la réduction des risques vis à vis de la consommation de drogues. Paix à tous drogue-peace

Il vaut mieux être un consommateur averti que diverti. super

Hors ligne

 

Chest_Shire 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 11 Oct 2018
29 messages
Bonjoiiiir les gens x)

Bon on va pas revenir sur les débats sur le viol mental, mais je comprend l'idée de l'auteur ^^ personnellement je me vois plutôt me tirer une balle psychédélique dans le crâne et ça me laisse une sensation d'explosion mentale. Rien de violent là dedans ça pourrait être le rayon d'amour des bisounours qui me transperce le cerveau :3

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
11831
Inscrit le 04 Aug 2014
7353 messages

Et ça date d’un Larousse 1969, quand la pensée n’était pas encore bloquée par les féministes/homo/autre minorité – le prenez pas mal c’est factuel

J'ai besoins de faits pour que tu étayes, cela m'intéresse si ce HS bon enfant pour l'instant peut me donner un regard différent .

Je t'invite à vérifier par toi même la dernière définition par Larousse cette année ou l'an dernier, il semblerait que ce soit l'inverse de ce que tu décris.

En 69, l’homosexualité était encore une maladie et un délit par exemple, les femmes n'avaient pas le droit d'ouvrir un compte bancaire sans le consentement de leur mari.

Je trouve plutôt que la pensée s'est libérée au lieu de se bloquer.

Pareil pour les usagers de drogue, même si il reste du terrain à conquérir.

violer par Larousse :

Commettre un viol sur la personne de quelqu'un.
    Transgresser volontairement une loi, une règle, etc.
    Ouvrir quelque chose ou pénétrer dans un lieu, de force : Violer un coffre-fort.
    Familier. Obliger quelqu'un à faire quelque chose en le poussant dans ses derniers retranchements.

L'exemple le plus connu de l'utilisation du mot viol a disparu. Je ne pense pas que cela soit le fait de féministes ou de toute autre minorité.

Viol, par Larousse :

Rapport sexuel imposé à une personne sans son consentement.
    Littéraire. Action de violer quelque chose : Viol d'un secret professionnel.
    Littéraire. Fait de forcer, de contraindre quelqu'un contre sa pensée : Un viol de conscience.

Le choix des mots est important, qu'il soit justifié ou non, ce mot au au centre du sujet tout de même.

Merci de continuer comme vous le faites, sans haine et sans tomber dans la caricature d'un débat Zemour Bachelot.^^

Dernière modification par Mister No (07 juillet 2020 à  12:36)

Reputation de ce post
 
Entièrement d’accord: n’inversons pas les choses Maldor

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Sumens 
Nouveau membre
France
1300
Inscrit le 31 Jan 2020
35 messages

Mister No a écrit

Viol, par Larousse :

Rapport sexuel imposé à une personne sans son consentement.
    Littéraire. Action de violer quelque chose : Viol d'un secret professionnel.
    Littéraire. Fait de forcer, de contraindre quelqu'un contre sa pensée : Un viol de conscience.

Et bien tu l’écris toi-même, le terme viol n’est pas seulement un crime sexuel, donc je ne vois pas où est le problème. Enfin si, je vois, mais je trouve qu’il y a un blocage irrationnel.

Tu as d’ailleurs pris le terme « viol » sur Larousse.fr
En regardant le verbe « violer » du Larousse, il y a déjà moins une connotation sexuelle.

/forum/uploads/images/1594/e734759a-2606-498e-9eb0-a269de11900a.jpg



De plus, étymologiquement parlant, violer vient de violare – latin :

/forum/uploads/images/1594/ae46f079-c590-41ee-8834-db1ebd46db59.jpg


Il ne devrait même pas y avoir de débat. Pour certaines personnes ce terme n’a plus qu’une connotation sexuelle. Alors que ce n’est absolument pas le cas.

Si demain, aux informations, vous entendez « Hallucinant ! Un médecin a violé son serment d’Hypocrate » est-ce que vous le prendriez mal ?
Si c’est le cas, je le répète, c’est qu’il y a un problème et ce n’est ni la langue ni les personnes utilisant ce terme qui en sont responsables mais l’interprétation fallacieuse que vous en faites.

Pour finir, pour te répondre à pourquoi j’ai dit que « quand la pensée n’était pas encore bloquée par les féministes/homo/autre minorité – le prenez pas mal c’est factuel », en fait ce que je veux dire, c’est que depuis quelques temps, le simple fait de dire un mot qui peut être interprété de la mauvaise façon donne lieu à des débats à base de, par exemple : « j’ai le droit d’être homosexuel, alors interdiction de dire “enculé” dans un stade de foot ». Ça rogne totalement la liberté d’expression. Bon c’est un exemple qui ne colle pas à la situation au dessus pour violer, mais c’est pour pouvoir communiquer l’idée de pourquoi j’ai dit ça.
À Marseille, Enculé c’est le synonyme de Connard.
Et en conséquence, et bien dans 20-30-40 ans, ce terme aura été complètement banni, et ne fera plus partie de la culture. Tout ça à cause de l’interprétation foireuse d’homosexuels qui se sentaient visés.
C’est un peu comme si des Colombs allaient convertir un peuple d’autochtones pour leur inculquer la VRAIE manière de vivre, la bonne, avec une bible en guise de bouquin.
Ahh ça s’est vraiment passé au temps pour moi...
Enfin bref j’espère que t’as compris l’idée.

Dernière modification par Sumens (07 juillet 2020 à  13:39)

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
1900
Inscrit le 03 Feb 2014
768 messages
Effectivement il n'y a de débat, les mots ont une signification et il suffit d'ouvrir un dictionnaire comme certains l'ont fait pour couper court à des discutions sans fin.

Par contre il faut faire la part des choses : parler de viol parce qu'on a vécu un trip un peu fort avec quelques passages pas très agréables accompagné de quelques angoisses c'est totalement démesuré. Ca fait parti du jeu et c'est le principe même d'un trip, ça secoue un peu. Si vous trippez uniquement pour passer de bons moments c'est que vous avez pas tout compris au délire et il vaut mieux vous tenir éloigner des psychédéliques.

Par contre un vrai bad trip rentre totalement dans la définition d'un viol "psychique", on ne fait que subir pendant plusieurs heures sans rien pouvoir faire (y'a plus de "non mais laisse toi aller ça va passer tkt") et ça laisse de sacrée séquelles. Pour en avoir vécu un c'est le premier truc qui m'est venu en tête après avoir repris mes esprit "putain je viens de me faire violer le cerveau".

Je ne vais pas m'amuser à hiérarchiser la souffrance comme certains osent le faire mais il ne faut pas minimiser le traumatisme que peut provoquer un bad trip.

Dernière modification par Cobe (07 juillet 2020 à  13:58)


Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

Maldor 
Nouveau Psycho
France
210
Inscrit le 10 Feb 2020
57 messages
Le fait est que le terme français de viol connaît une extension plus large que son acception proprement sexuelle. Comme mentionné plus haut, il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour s’en convaincre.
Mais il est non moins exact que son acception proprement sexuelle n’est pas une acception parmi d’autres: elle est celle au regard de laquelle toutes les autres ne sont que des images, des métaphores. Et user de telles métaphores n’implique nullement d’oublier qu’elles ne sont - que des métaphores, précisément. Personne ne croit que violer la loi qui nous enjoint de ne pas fumer de cannabis est du même ordre de gravité que de violer quelqu’un, par exemple.
Donc tant qu’on sait qu’il ne s’agit que d’une métaphore, on est tout à fait légitime à parler de viol dans des contextes non sexuels. La seule question qui se pose alors est celle de la pertinence de la métaphore ainsi employée. En l’occurrence, elle paraît plutôt judicieuse: le LSD vous pénètre et prend possession de vous, et surtout il le fait par effraction puisque une fois présent dans l’organisme il force toutes les défenses psychiques établies par la conscience pour résister aux pensées susceptibles de constituer un danger pour l’individu. 
Mais quelle que soit l’intensité de cette agression, elle n’est le fait de... personne smile. Le lsd n’est pas un monsieur qui se promène la queue à l’air avec des intentions douteuses à l’encontre des ud. Alors oui, un bad peut être un vrai traumatisme, mais il ne sera jamais un acte de domination sociale, celui où un autre être humain vous nie en vous soumettant à sa volonté et en faisant de vous son objet. Même s’il peut être traumatisant d’avoir été le jouet d’une substance particulièrement puissante, cela restera toujours d’un autre ordre que d’avoir été délibérément asservi dans sa chair par un autre être humain.
Bref, si la métaphore est légitime, la comparaison, elle, reste obscène.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19223
Inscrit le 18 Sep 2018
3895 messages
Blogs
Comment on peut t'aider, ?

Les montées de Lsd tu les apprécies quand même quand elles sont plus douces ?

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 15hCommentaire de sud 2 france (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 8jCommentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    12 juillet 2020Commentaire de Mith (42 réponses)
     Forum 
    Expériences - 3-MMC la grosse discussion
    Il y a moins d'1mn
    28
    Commentaire de L'Apoticaire dans [Cathinones et RC stim...]
    (357 réponses)
     Forum 
    Culture - PF-Tek première fois
    Il y a 42mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Culture - Pousse bizarre de champi
    Il y a 45mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Le miel hallucinogène
    Il y a 1hCommentaire de Daane-El dans [Enthéogènes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    À quelle age était votre première consommation de stupéfiant
    Il y a 1h
    6
    Commentaire de Régular Psyché dans [Au coin du comptoir.....]
    (65 réponses)
     Forum 
    Culture - Avis sur mon installation
    Il y a 2hCommentaire de psychototo dans [Psilocybe - Champigno...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Actualité - OnionStrooper - Wiki et conseils
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de Golem dans [Anonymat et sécurité...]
    (27 réponses)
     Forum 
    Expériences - Le tramadol en récréatif : ca fait quoi?
    Il y a 3hCommentaire de ostronoto dans [Tramadol...]
    (4 réponses)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 3h
    17
    Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
    (270 commentaires)
     Blog 
    Suis fatiguee avec cocke baser, pas dormi
    Il y a 10hNouveau blog de arlonne dans [En passant]
     Blog 
    Du rêve au cauchemar, l'éternel retour
    Il y a 14h
    6
    Commentaire de guygeorges dans le blog de Ygrek
    (19 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
    Dernier quizzZ à 00:17
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    SherlockSousMD44, Synapse-XII, lilbosleep, heyholetsgo, AugustusHill, C3RBERE nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par psychodi, le 28 Jul 2020
    je copie-colle le texte j'avais pas vu qu'il n'est pas accessible à tout le monde, désolé : 28 | Le Courrier des Addictions • Vol. XXII – n° 2 - avril-mai-juin 2020 FOCUS La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l’inhalation de produits psychoactif...[Lire la suite]
     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par Nitupzar, le 05 Aug 2020
    Bonjour, Perso j'ai essayé les produits catégorisés en tant que drogues et illégaux assez tard, qu'une fois adulte (vite fait essayé shit et weed ado mais de manière très limitée). Du coup quand je me suis intéressé à ça je ne connaissais pas les circuits, je n'avais pas de numéros de...[Lire la suite]
     le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    par Zazou2A, le 03 Aug 2020
    Yop ! Pour PsychoActif j’ai bossé avec Safe sur le développement d’un outils qui est utilisé aux USA « MAD » un atomyzer; et un kit de RDR qui le compléterait Alors déjà un Atomizer, c’est un embout qui se fixe sur un contenant pour le transformer en spray nasale; Dans ce cas c...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Actualités

    Dark web (07 août 2020)
    Coinity est il fiable? (06 août 2020)
    Les derniers champis

    Beau résumé, on rentabilise vite l'achat d'une balance et du produit pur.Nemesia dans [forum] 3-MMC la grosse discussion
    (Il y a 3h)
    Je plussoie ++, meilleure alternative - Sociop dans [forum] Je n’aime pas fumer une alternative ?
    (Il y a 8h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (LLoigor) dans [forum] La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    (Il y a 13h)
    +1 / Blast dans [forum] Essaie " Datura "
    (Il y a 14h)
    Très précis merci Prescripteur, Guy dans [forum] Tramadol et réveil difficile
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums