Copine de consommateur qui a besoin d'aide / PsychoACTIF

Copine de consommateur qui a besoin d'aide

Publié par ,
2801 vues, 14 réponses
MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
Bonsoir à tous,

Je viens ici dans une démarche un peu singulière car je suis assez perdue.
Je m'appelle Mina, j'ai 24 ans et je suis en école de stylisme à Paris. Il y a 1 an, j'ai fait la connaissance d'un garçon de mon école qui nourrissait une grande obsession pour moi. Nous avons tardé à nous mettre en couple pour diverses raisons mais finalement, ça y est, depuis janvier nous sommes ensemble.
Moi je ne consomme pas ou alors occasionnellement en soirée (du genre ecsta tous les 4 mois, une petite cuite de temps en temps mais rien de fou, sinon je ne fume pas, ni cigarette ou autre). Lui, c'est tout le contraire, il est un peu connu pour ça dans notre école, pour être le gentil foufou de service. Avant moi, il enchaînait les plans cul, il a jamais eu de relations excédant les 2 mois. C'est également un gros consommateur de substances de toutes sortes.

Du haut de ses 23 ans, il se drogue depuis la 4ème. Il fume du shit tous les jours, entre 5 et 6 joints (peut monter jusqu'à 10 quand il fait rien de ses journées et qu'on reste posés). Le weekend, c'est teuf donc ecsta. Il lui arrive de prendre des taz pour un peu "rien" : l'autre soir je l'ai appelé vers 1h du matin et il venait de prendre la moitié d'un taz pour finir une création pour l'école. Ça m'a pas mal déroutée...
Il va souvent à Berlin où il s'enfile coke, speed... il a déjà fait des trips LSD+keta couplés etc. Bref c'est un... bon expérimentateur on va dire.

J'ai toujours pris le parti de ne pas critiquer ses habitudes, je pense que j'ai rien à dire sur sa vie, d'autant plus que notre relation est assez neuve et que ça se passe relativement bien quand on passe du temps ensemble.

Le souci se joue d'avantage au niveau du psychisme. Déjà, j'ai remarqué qu'emotionnellement, il est très instable. Un coup il dit a tout le monde qu'on est en couple, m'offre des cadeaux, me présente à ses amis et sa famille puis le lendemain, il me dit qu'il est pas sûr d'être très amoureux etc, qu'il a jamais été amoureux mais que je suis la première fille avec qui il reste aussi longtemps etc. Bref. Encore ça.
Mais c'est aussi le genre de personne incapable de se tenir à un plan. Bien souvent, quand nous programmons une sortie, il me plante à H-2 parce qu'il a la flemme ou oublie tout simplement.
J'en ai parlé à ses amis proches qui m'ont dit qu'il fallait en prendre mon parti parce qu'il était comme ça avec tout le monde : peu fiable (le mot a été lancé).

Outre ça, il oublie souvent ce qu'on lui dit. Parfois il a des montées d'agressivité et de paranoïa quand on essaie de lui faire remarquer des choses (il s'est engueulé sous mon nez avec sa meilleure pote qui lui avait reproché de mal avoir lavé une tasse, jamais vu un tel dialogue de sourd, nous étions choquées toutes les deux).

Je suis déjà allée en teuf avec lui, en consommant. Comme je consomme rarement, l'ecsta a un super effet sur moi et je suis toute joyeuse toute la soirée. Quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver face à un mur froid et quasi anesthésié à chaque fois que nous avons consommé et fait la fête ensemble...

A côté de ça, c'est un mec très tendre avec moi, droit (plusieurs témoignages de gens qui l'ont vu se faire draguer en soirée et il recale sans hésitation en disant qu'il est avec moi), talentueux, fondamentalement gentil mais je sens une instabilité latente qui me stresse.
Quand il me dit que quand il part en tournee de 1 semaine (il est costumier pour le théâtre de temps à autre), il lui arrive de prendre des taz chaque nuit pendant 3 jours d'affilée, je tombe des nues (c'est ce qu'il a fait y a 2 semaines et depuis qu'il est revenu, il peine à retrouver un sommeil normal. Il s'énerve sur tout le monde et se plaint d'être fatigué, s'endort en pleine journée ou tard le soir, ça fait 2 semaines qu'on a pas réussi à avoir une journée normale en amoureux).

Impossible que ça ait aucun impact sur sa psyché...

Je veux pas le perdre mais parfois je me sens démunie par quelque chose qui me dépasse et qui crée une distance entre nous. Hier j'ai craqué et lui ai dit, il m'a dit qu'il voulait pas s'engueuler avec moi parce qu'il tient beaucoup à moi, que ça le gavait parce que tout le monde lui reprochait ça sans arrêt puis il a clos le sujet.

Désolée pour ce topic brouillon..


Qu'en pensez vous ?

Merci par avance.

Dernière modification par MinaPar92 (08 juillet 2020 à  00:39)

Hors ligne

 

Nomad Soul
.:.
Discordian Island
200
Inscrit le 06 Jul 2019
148 messages
Salut, discutez entre vous, créez une intimité par le dialogue et la franchise.
Sans vouloir changer sa vie et le juger, parle de ce que tu remarques sur sa conso et ce que tu as sur le cœur, tu verras son point de vu.
C'est le meilleur moyen de voir si vous êtes sur la même longueur d'onde, parler sans s'engueuler est un signe de maturité et laisser le temps faire son œuvre, d'autant que votre relation est neuve et que vous avez toute la vie devant vous!...

Dernière modification par Nomad Soul (08 juillet 2020 à  01:35)

Hors ligne

 

MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
Ah et j'ai oublié, il boit pas mal aussi, et sans raison précise. J'ai passé le confinement avec lui et hormis la dizaine de joints journalière, pas un jour sans alcool. Du genre à embarquer une bouteille de Heineken (vous savez les grandes là) dans sa chambre pour une réunion d'équipe et à revenir 1h après en l'ayant descendue.

En fait, ce qui me stresse un peu dans sa conso, c'est le fait que ça s'éloigne du purement récréatif. Encore les joints ça me fait grincer des dents parce qu'il en fume beaucoup mais ça passe. Par contre prendre de l'ecsta à 1h du matin solo dans sa chambre pour terminer un travail ou en prendre plusieurs jours d'affilée sur son lieu de travail (même si c'est le milieu du spectacle et tous les travers qu'on connaît), boire solo devant son ordi ou autre, ça, je trouve glauque.

Je sais pas si je suis trop puritaine mais j'ai pas l'impression, je suis pas anti-drogues puisque je consomme moi-même mais dans des cadres précis.

Et j'ai peur de lui en parler. Chaque situation de reproches ou de conflictualité, 2 possibilités :
- il fuit en invoquant le fait que nous devrions nous apporter des choses positives plutôt que de s'engueuler
- il se braque et devient très dur, puis se mure dans le silence pendant plusieurs jours et revient ensuite comme si de rien n'était

Son entourage peut pas trop l'aider car du même acabit (un peu bobos, très friqués, sa colocataire est une consommatrice réguliére de coke et une de ses meilleures amies se dope aux médocs en tous genres, les mêmes personnes avec qui il se défonce quand il part à Berlin).

Hors ligne

 

meumeuh
Modérateur
5500
Inscrit le 21 Nov 2017
3432 messages
Blogs
Salut;

Mis à part sa conso (apparemment) de taz , sur plusieurs jours qui n'est pas Rdr ;
comme là

Quand il me dit que quand il part--- 1 semaine (il est costumier pour le théâtre de temps à autre), il lui arrive de prendre des taz chaque nuit pendant 3 jours d'affilée, je tombe des nues (c'est ce qu'il a fait y a 2 semaines et depuis qu'il est revenu, il peine à retrouver un sommeil normal. Il s'énerve sur tout le monde et se plaint d'être fatigué, s'endort en pleine journée ou tard le soir, ça fait 2 semaines qu'on a pas réussi à avoir une journée normale en amoureux).

Après, c'est excès d'agressivité cela est dû simplement  à une descente de MD

tu peux aller sur le wiki de PA ou tu peux trouver des infos :
https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … le=Accueil

Sinon la meilleure solution, effectivement est de dialoguer, ensemble.
tu peux lui dire ce que TOI tu ressens toi , et sans le juger , ce qui serait contre-productif à ce dialogue.

MinaPar92 a écrit

boire solo devant son ordi ou autre, ça, je trouve glauque.

C'etait pendant le confinement ?

Amicalement,
MM


☆ Keep Calm & Smoke Crack☆
Effets secondaires indésirables ? Analyse Ton Prod via Psychoactif click ici

Hors ligne

 

MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
Oui c'était pendant le confinement mais il a des réflexes similaires en temps normal. En tout cas il boit très aisement tous les jours et je crois que ça me fait peur aussi.

Tiens, hier nous étions posés chez lui avec deux amies et à 13h, il s'est levé et nous a proposé de prendre des taz en rigolant. Mes 2 amies lui ont dit "euh Alex il est super tôt là" et il a soupiré en nous reprochant de pas être funs. Bon..

Hors ligne

 

Nomad Soul
.:.
Discordian Island
200
Inscrit le 06 Jul 2019
148 messages

MinaPar92 a écrit

j'ai peur de lui en parler. Chaque situation de reproches ou de conflictualité, 2 possibilités :
- il fuit en invoquant le fait que nous devrions nous apporter des choses positives plutôt que de s'engueuler
- il se braque et devient très dur, puis se mure dans le silence pendant plusieurs jours et revient ensuite comme si de rien n'était

Si ça te travaille, malheureusement, le seul moyen est d'en parler, avec tact, sans que celà prenne la forme de reproches. Plutôt dans le sens où tu tiens à lui et que tu t'inquiètes pour sa santé...
Si la tension monte tu peux couper cours à la discussion ça n’emmènera à rien de constructif.
Il est libre de ses choix et s'il n'est pas réceptif ou ne veut pas faire un geste dans ton sens ce sera à toi d'aviser, de prendre (ou pas) les décisions que tu jugeras nécessaire.

Dernière modification par Nomad Soul (08 juillet 2020 à  07:26)

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité
Il a clairement une addiction à la défonce. Je me reconnais assez dans son comportement. Sauf qu'il est dans le déni alors que j'essaye toujours d'être honnête avec ma copine. Ce qui ne change pas le fait que j'ai du mal à dormir, je prend des trucs en mode solitaire, plus que ce que j'avais prévu à la base, parfois je suis agressif après des consos alors que je suis normalement toujours très doux, etc... Il est surement dans le déni car il ne sait pas comment attaquer son problème. Tu pourrai déjà lui suggérer (sans critiquer sa consommation mais en essayant de lui faire reconnaître que ça perturbe votre relation, difficile je sais), qu'il aille en parler avec quelqu'un dans un centre d'addictologie (CSAPA). S'il est impliqué dans votre relation, ça pourrai être un 1er pas dans la bonne direction.
 

TrippyD 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 08 Mar 2019
49 messages

MinaPar92 a écrit

Bonsoir à tous,

Je viens ici dans une démarche un peu singulière car je suis assez perdue.
Je m'appelle Mina, j'ai 24 ans et je suis en école de stylisme à Paris. Il y a 1 an, j'ai fait la connaissance d'un garçon de mon école qui nourrissait une grande obsession pour moi. Nous avons tardé à nous mettre en couple pour diverses raisons mais finalement, ça y est, depuis janvier nous sommes ensemble.
Moi je ne consomme pas ou alors occasionnellement en soirée (du genre ecsta tous les 4 mois, une petite cuite de temps en temps mais rien de fou, sinon je ne fume pas, ni cigarette ou autre). Lui, c'est tout le contraire, il est un peu connu pour ça dans notre école, pour être le gentil foufou de service. Avant moi, il enchaînait les plans cul, il a jamais eu de relations excédant les 2 mois. C'est également un gros consommateur de substances de toutes sortes.

Du haut de ses 23 ans, il se drogue depuis la 4ème. Il fume du shit tous les jours, entre 5 et 6 joints (peut monter jusqu'à 10 quand il fait rien de ses journées et qu'on reste posés). Le weekend, c'est teuf donc ecsta. Il lui arrive de prendre des taz pour un peu "rien" : l'autre soir je l'ai appelé vers 1h du matin et il venait de prendre la moitié d'un taz pour finir une création pour l'école. Ça m'a pas mal déroutée...
Il va souvent à Berlin où il s'enfile coke, speed... il a déjà fait des trips LSD+keta couplés etc. Bref c'est un... bon expérimentateur on va dire.

J'ai toujours pris le parti de ne pas critiquer ses habitudes, je pense que j'ai rien à dire sur sa vie, d'autant plus que notre relation est assez neuve et que ça se passe relativement bien quand on passe du temps ensemble.

Le souci se joue d'avantage au niveau du psychisme. Déjà, j'ai remarqué qu'emotionnellement, il est très instable. Un coup il dit a tout le monde qu'on est en couple, m'offre des cadeaux, me présente à ses amis et sa famille puis le lendemain, il me dit qu'il est pas sûr d'être très amoureux etc, qu'il a jamais été amoureux mais que je suis la première fille avec qui il reste aussi longtemps etc. Bref. Encore ça.
Mais c'est aussi le genre de personne incapable de se tenir à un plan. Bien souvent, quand nous programmons une sortie, il me plante à H-2 parce qu'il a la flemme ou oublie tout simplement.
J'en ai parlé à ses amis proches qui m'ont dit qu'il fallait en prendre mon parti parce qu'il était comme ça avec tout le monde : peu fiable (le mot a été lancé).

Outre ça, il oublie souvent ce qu'on lui dit. Parfois il a des montées d'agressivité et de paranoïa quand on essaie de lui faire remarquer des choses (il s'est engueulé sous mon nez avec sa meilleure pote qui lui avait reproché de mal avoir lavé une tasse, jamais vu un tel dialogue de sourd, nous étions choquées toutes les deux).

Je suis déjà allée en teuf avec lui, en consommant. Comme je consomme rarement, l'ecsta a un super effet sur moi et je suis toute joyeuse toute la soirée. Quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver face à un mur froid et quasi anesthésié à chaque fois que nous avons consommé et fait la fête ensemble...

A côté de ça, c'est un mec très tendre avec moi, droit (plusieurs témoignages de gens qui l'ont vu se faire draguer en soirée et il recale sans hésitation en disant qu'il est avec moi), talentueux, fondamentalement gentil mais je sens une instabilité latente qui me stresse.
Quand il me dit que quand il part en tournee de 1 semaine (il est costumier pour le théâtre de temps à autre), il lui arrive de prendre des taz chaque nuit pendant 3 jours d'affilée, je tombe des nues (c'est ce qu'il a fait y a 2 semaines et depuis qu'il est revenu, il peine à retrouver un sommeil normal. Il s'énerve sur tout le monde et se plaint d'être fatigué, s'endort en pleine journée ou tard le soir, ça fait 2 semaines qu'on a pas réussi à avoir une journée normale en amoureux).

Impossible que ça ait aucun impact sur sa psyché...

Je veux pas le perdre mais parfois je me sens démunie par quelque chose qui me dépasse et qui crée une distance entre nous. Hier j'ai craqué et lui ai dit, il m'a dit qu'il voulait pas s'engueuler avec moi parce qu'il tient beaucoup à moi, que ça le gavait parce que tout le monde lui reprochait ça sans arrêt puis il a clos le sujet.

Désolée pour ce topic brouillon..


Qu'en pensez vous ?

Merci par avance.

Sans vouloir etre trop Curieux
Il ne s'appelleerait pas Luca ton copain?

Hors ligne

 

MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
Non il s'appelle Alex, ça m'a échappé dans les messages précédents wink

Ok merci pour vos conseils, je vais essayer de lui exposer mon ressenti et sans jugement.
Compliqué tout ça.

Parfois, surtout quand il me plante à la dernière minute, j'en viens à douter de sa sincérité mais il est tellement adorable dans les périodes de moindre consommation.

Ah oui dernière chose. J'ai remarqué que quand il tentait de diminuer sa dose de joints (un jour il m'avait dit "allez j'essaie d'en fumer que 3 aujourd'hui), il est beaucoup plus porté sur le sexe. Moi je m'en fous pcq j'aime ça aussi mais est-ce courant ?

Je lui ai demandé ce matin ce qu'il se passait s'il fumait pas pendant 1 journée. Il m'a répondu "je peux m'en passer pendant environ 48h mais au bout de la 2e journée je suis très irritable et le soir je m'endors en transpirant beaucoup".
Ça m'a  un peu effrayée sad

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
900
Inscrit le 03 Feb 2014
939 messages
Oui c'est le cliché de l'addict dans le déni, plutôt difficile à gérer.

Pour l'addiction au joint oui c'est normal, quand t'es bien accro c'est les effets de sevrages classique. C'est surement aussi à cause de ça qu'il te plante à h-2 c'est typique du mec qui a déjà trop fumé et qui préfère rester pépère chez lui à enquiller les joints plutôt que de sortir. Du coup c'est effectivement plus compliqué pour avoir de longues relations, les filles se lassent assez rapidement de ce genre de comportement une fois la "lune de miel" et le côté "je peux le sauver" passé.

Mais le plus inquiétant reste sa conso de taz, si personne dans son entourage ne lui explique qu'il a un petit problème et les dangers d'une consommation d'excessive de ce genre de produit ça peut très mal finir.

Le mieux serait d'en parler avec ses amis proches pour pouvoir l'aider à ouvrir les yeux sur sa conso, lui faire comprendre qu'il va droit dans le mur et essayer de lui faire un spécialiste, y'a pas 36 solutions malheureusement.

Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir.

Hors ligne

 

MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
Yes, les joints encore, comme je disais, ça peut passer. Je suis devenue une habituée des plantages de dernière minute maintenant que je sais comment ça se passe. C'est plutôt triste mais il est rare que nous sortions (hormis pour faire la teuf évidemment...). Quand nous nous voyons, nous couchons ensemble et nous restons chez l'un ou l'autre à regarder des films, à discuter et travailler. C'est agréable et ce sont des moments que j'apprécie mais je suis quelqu'un de très dynamique et j'aimerais bien profiter de notre jeunesse, à Paris qui plus est.

Ce qui me fait vraiment peur c'est sa conso de taz oui. Il a aussi eu quelques mauvaises expériences avec le speed qui l'ont fait rester éveillé pendant 3 jours d'affilée, il était selon ses dires "complètement légume" après...
Là où j'ai réalisé qu'il était sûrement addict, c'est vraiment en teuf. Moi je prenais un quart ou une moitié de taz et j'étais toute joyeuse pour la soirée, lui en prenait 1 ou 2 entiers et restait totalement stoïque et mutique. A croire que ça lui faisait même plus effet.

Puis même physiquement. Il est très maigre (55kg pour 1m78) alors que sa soeur et son frère sont de corpulences normales, il a les dents quand même assez gâtées et je le surprends souvent à tousser. C'est assez compliqué de voir le garçon qu'on aime, jeune et doué qui plus est, se "saboter" ainsi.

Je suis probablement amoureuse de lui et nous avons cette passion qui nous relie (l'art et la mode), potentiellement des projets professionnels ensemble dans les mois à venir donc je m'accroche malgré ses attitudes décevantes car je sais qu'elles ne sont pas totalement "de sa faute".

Mais je cache pas que c'est parfois dur. Surtout concernant ce qu'il ressent. C'est quelqu'un avec peu d'empathie, des fois on dirait qu'il débloque niveau sentiments, que ses émotions ne suivent pas un enchaînement "logique", je sais pas comment expliquer. Paradoxalement, il est super attaché à moi et à chaque crise, il se démène pour me retenir et faire des efforts, qui finissent toujours par se limiter au très court terme évidemment.

J'ai remarqué qu'il recherchait énormément le côté maternant chez moi. Je lui ai demande si sa famille était au courant de sa conso mais il m'a dit que "pas tellement". J'étais assez étonnee. Son frère fume beaucoup aussi mais rien de comparable.

Hors ligne

 

Bkk2012 
Banni
France
000
Inscrit le 29 Jun 2020
241 messages
Blogs
salut
lui a tu simplement  demandé pourquoi il consomme autant ?  sa cache peut être une blessure ?  est il est heureux comme  sa ?
il faut que vous dialogué ensemble sa me semble la meilleure option  pour l'aider

Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

MinaPar92 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Jul 2020
6 messages
J'aimerais bien mais nous ne sommes ensemble que depuis 6 mois et c'est quelqu'un de très réservé sur ses sentiments et émotions donc je me sentirais très mal de lui demander quelque chose d'aussi intime... ce qui semble pourtant le plus pertinent à faire

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
7400
Inscrit le 25 Mar 2018
2145 messages
Blogs
Salut,

je te réponds parce que moi aussi j'ai souvent eu/j'ai des relations avec des personnes bien adonf dans les prods (pas forcément les mêmes, mais bon). Je consomme moi-même, mais un peu moins en général...

Je me demande, c'est quoi qui t'inquiète dans ses consos ?
D'ailleurs, c'est plus de l'inquiétude ou du dérangement ?

Tu crains pour sa santé (présente/future) ?
Ou les effets que ça a et ça pourra avoir sur votre relation et ta vie ?

Pour le premier point je comprends que ce n'est vraiment pas facile d'avoir peur que quelqu’un qu'on aime aille mal !
Mais, si d'un côté, j'aurais envie de te rassurer (même si l'alcool c'est néfaste, les soucis des santé surviennent après des conso sur des longues années, il est encore jeune et les choses pourront changer !), de l'autre c'est sûr que comme l'ont fait remarquer d'autres membres du forum, une telle conso de taz n'est vraiment pas RdR.

Ce qui veut dire que c'est n'est pas histoire de juger si c'est glauque ou déplacé, mais juste que si on n'espace pas assez les prises de MD en effet on fini par payer cher et ne plus avoir beaucoup d'effets (sur ça, t'inquiète pas dans un certain sens, c'est parfaitement normal de ne plus sentir grand choses avec l'MD si on ne laisse pas passer au moins 6 semaines, ce n'est pas lui, ça arrive à tout le monde...). Je ne sais pas si c'est pas une discussion qui pourrait se faire "en général" avec d'autres potes consommateurs aussi, peut-être en parlant du forum aussi (ou d'assos en teufs), juste pour essayer de prendre le plus de plaisir possible dans la conso, sans dégâts, réduire les risques...par exemple alterner dans les teufs selon les semaines MD/speed/kéta/psylo/LDS/coke pourrait être une solution, pour sentir mieux les taz et de ne pas se priver de défonce.

Après, ce n'est pas du tout évident à faire et un problème d'addiction on ne le résolue pas comme ça, c'est bien plus ancré dans nous qu'une "simple" conso.

Mais déjà être informé, au-delà de tout jugement moral, que la conso d'MD en continu ça nous bousille sans apporter un vrai plus sur la défonce, ça peut déjà être utile.

Après, c'est clair aussi que ça va être compliqué si l'info vient de toi, qui a d'autres enjeux émotionnels liés à ses consos...c'est pour ça que si vous en arrivez à en parler plus généralement, peut-être avec d'autres personnes, ça passe peut-être mieux.

De toute façon, c'est probable qu'il s'en rende compte lui même que ce n'est plus si fun...mais en effet ce n'est pas toujours évident de mettre des mots dessous nos consos...tu peux peut-être essayer de lui parler de ses problèmes de sommeil ou déprime, sans mettre en lien avec les consos, il y a des bonnes chances que les liens les fasse lui même...et lui en parler non pas pour "trouver" une solution, mais juste comme partage d'émotions et de ressentis. Après si c'est quelqu’un qui a du mal à parler ce n'est pas évident, mais si vous avez une bonne entente, ça peut servir à ça.

Moi finalement je sais que ça ne m'a fondamentelement jamais changé les choses dans mes relations si l'autre consommait ou pas. J'aime la personne dans ses moments de défonce comme dans ceux de manque ou lucidité.

Par contre, ce qui peut m'avoir posé problème ce sont certains comportements vis à vis de moi. Alors là, même si c'est pas facile à entendre, on a le droit à exprimer ce qu'on ressent, ce qu'on veut pas subir. Sauf, qu'encore une fois je crois que c'est contreproductif mettre l'accent sur la conso. Je ne vais pas dire "arrête de prendre ça parce que j'aime pas que tu fasses ça", juste le fait de dire "j'aime pas vivre ça" ça informe la personne qui en fait ce qu'elle veut. Et souvent moi ça m'est arrivé qu'elle se rende compte toute seule que ce comportement vient de la conso, et c'est elle même qui veut modifier sa conso, sans que j'ai jamais eu à dire un mot là dessous (mais au contraire, je reste à l'écoute sur ça, sans que ça devienne un sujet tabou entre nous).

Et puis des fois, les relations, c'est trouver un compromis satisfaisant pour tout le monde. On est pas pareil, conso ou pas conso. Des fois c'est génial quand on arrive à vivre sur la même longueur d'onde et tout partager, mais des fois c'est bien aussi de prendre ses propres espaces et ses propres initiatives sans se frustrer pour se mettre en lien avec l'envie de l'autre. Si j'ai envie de sortir et la personne dont je suis amoureuse pas, biensûr que j'aurais tendance à vouloir rester avec elle même si elle ne veut pas faire ce dont j'ai envie, mais à un moment ça m'a fait un grand bien sortir quand même, pour se retrouver après, chacun satisfait (ou moi je partais en teuf et elle restait à la maison en partageant l'after devant un film...).

Bref, je te souhaite bon courage, en tout cas, t'as pris la bonne initiative de venir à discuter de ce que tu ressents dans le forum smile

Hors ligne

 

Viaflie 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 19 Oct 2018
71 messages
Blogs
Coucou, j'ai envie de prendre le temps de te répondre pour bien exprimer tout ce que je pense du sujet.

Moi ce que je vois de votre relation c'est que vous n'avez pas vraiment les mêmes objectifs ni la même manière de passer le temps. Pour toi sa consommation est un problème mais pour lui non, et il n'a pas l'air de vouloir se remettre en question. Tu le dis bien, il traine dans un milieu où ses amis sont dans le même délire et si il n'a pas profondément envie de changer, je ne pense pas qu'il se remettra en question. Le seul problème que ça pourrait occasionner pour lui c'est le risque de te perdre, mais pas sa conso à priori. Donc il est possible qu'il fasse des efforts pour toi mais je ne pense pas qu'il changera foncièrement si ça ne vient pas de lui. Et chassez le naturel, il revient au galop, dans le pire des cas il peut être malheureux si il se restreint trop par rapport à ses envies et ça va créer des problèmes entre vous.

Maintenant toi. Ce n'est pas ton milieu, pas tes habitudes, et donc tu trouves ça un peu glauque de ton point de vue, et votre vie de couple où du coup il est très tendre mais pas ponctuel et pas partant pour tes envies de sortie ne te convient qu'à moitié. En bref actuellement c'est toi qui te restreint par rapport à tes propres envies et ça ne te rend pas heureuse.

Je ne pense pas que ton problème soit sa consommation, ça c'est plus ou moins le sien, ton problème à mes yeux c'est plus le décalage entre vos deux modes et conceptions de vie. De ton point de vue il se détruit, de son point de vue, tu n'es "pas marrante".

Ici pour moi il y a plusieurs options. Soit vous acceptez qu'être en couple ce n'est pas changer l'autre, qu'il n'a pas forcément besoin d'être sauvé de lui-même, que tu n'as pas forcément besoin de devenir comme lui et de te plier à ses envies, que tu peux vivre ta vie comme tu le sens en sortant sans lui et qu'il peut en faire de même en s'éclatant comme il l'aime.
Soit tu continues de penser qu'il doit changer mais si il ne le veut pas, je ne vois pas comment ça pourrait arriver, pour moi tu vas juste être de plus en plus déçue et frustrée et ça mènera tôt ou tard à la fin ou à de bonnes grosses prises de tête.
Soit un jour il décide de changer et tu es heureuse (mais ça ne peut pas venir de toi à mes yeux, après peut-être que je me trompe)
Soit c'est toi qui change... Bref il y a plein de possibilités, je ne sais pas si j'ai été vraiment claire. Mais pour moi la seule manière de rester ensemble et heureux c'est que tu essayes de ne pas le regarder à travers ton jugement à toi, que tu te considères l'unique responsable de ton propre bonheur et lui du sien et que si tu n'es pas heureuse dans cette situation, tu envisages d'y mettre un terme. Ou simplement de te protéger en ne considérant pas que sa vie soit un problème (ton problème), ne pas le voir ou le recadrer quand il est désagréable, qu'il fait ce que tu veux mais que ça n'a pas à avoir d'impact sur toi. Et tu sors de ton côté quand il n'est pas motivé.

J'espère que je ne te semble pas trop dure, je serai ravie de continuer à échanger avec toi sur cette conversation. J'ai vécu ça, de me mettre en couple avec un homme qui se drogue beaucoup et de prendre ça à coeur et d'une ça n'a jamais changé ou marché, de deux ça m'a drainé émotionnellement de m'impliquer en vain. À la longue j'ai compris que chacun sa vie et sa définition du bonheur, on peut se mettre d'accord sur des règles qui concernent uniquement le couple (la manière de se parler ou quoi) mais on ne peut pas contrôler l'autre, peu importe à quel point on pense qu'il se trompe ou qu'il a besoin d'aide.

Du courage et n'hésite pas à continuer à écrire si ça te fait du bien, au moins pour te vider la tête. N'hésite pas à me dire aussi si tu n'es pas d'accord, c'est une discussion ouverte smile ! Jolie journée à toi
Reputation de ce post
 
Très bien décrit ! Guy
 
Superbe conception du couple. Psilo
 
Je n'aurais pas dis mieux. Clair, net et précis. Lolla
 
what else ?? s2f

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Addiction - Comment soutenir ma copine
par D4N, dernier post 18 février 2017 à  17:00 par D4N
  9
[ Forum ] Ma copine est antiweed
par Zolack, dernier post 04 juillet 2020 à  00:50 par Viaflie
  17
[ Forum ] Ma copine traitement au subutex
par dime999, dernier post 15 septembre 2007 à  13:20 par reskaper
  8

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Problème transaction btc
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Gérer sa consommation - Le risque de depression respiratoire aux opiacés est influencé par...
Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Effets secondaires - Switch metha qui me deprime
Il y a moins d'1mnCommentaire de BREIZH AR PEOC'H dans [Méthadone...]
(24 réponses)
 Forum 
Médecin - Avancer en âge et consommer des drogues
Il y a moins d'1mnCommentaire de Marco 68 dans [Echanges entre profes...]
(11 réponses)
 Forum 
Culture - Parlons du son en teuf
Il y a 19mnCommentaire de Cabaretvert dans [Au coin du comptoir.....]
(17 réponses)
 Forum 
Market - Url de Versus ?
Il y a 1hCommentaire de diamond2klo dans [Anonymat et sécurité...]
(10 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Méthode chinoise adaptée au kratom
Il y a 2hNouvelle discussion de Niconico dans [Kratom...]
 Forum 
Tout savoir sur la cocaine
Il y a 2h
1
Commentaire de meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
(8 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Votre ressenti du sevrage du Kratom
Il y a 2hCommentaire de Niconico dans [Kratom...]
(5 réponses)
 Forum 
CWE qui moisit ??
Il y a 3hNouvelle discussion de 0piaC dans [Opiacés et opioïdes...]
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 6h
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(47 commentaires)
 Blog 
[Video] Mode Moine Psychédélique
Il y a 6hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Ledayuum
(2 commentaires)
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 1j
32
Commentaire de meumeuh dans le blog de Papaseul
(362 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 16:40
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
KingBlobTheSeventh, Niconico, projeccao, romg69170, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Je pense aussi que c est de l entube dans [forum] Codéine De Rue?
(Il y a 50mn)
Gros soutien (pas pour TOUS les mots)/L'Apo dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 8h)
Le cannabis casse les cravoing de stimulants. Fil dans [forum] Tourner en rond…..
(Il y a 9h)
C est un isr pas un isrs. Ocram dans [forum] Prise de truffes = Tolérance au 4-HO-MET ?
(Il y a 20h)
Pas de SS avec un combo isrs et Mdma. Ocram dans [forum] avoir des effets avec la md sous antidépresseurs
(Il y a 1j)

Pied de page des forums