Comment gérer les effets secondaires d'un bad ? / PsychoACTIF

Comment gérer les effets secondaires d'un bad ?

Publié par ,
285 vues, 2 réponses
Grumbild 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 30 Jan 2018
58 messages
Bonjour !

Celà fait maintenant un moment que je n'ai pas posté ; et pour cause, je ne consomme plus du tout de drogues (à par alcool en soirée et tabac).

Je reviens ici pour ESSAYER de donner des pistes pour aller mieux à ceux qui seraient en détresse après une prise de drogue, comme ça a été mon cas l'année dernière.

Ce topic est pour vous si, "d'une prise de drogue au lendemain" votre vie a basculé : deprime voire dépression et anxiété notamment.

Je vais donc par mon témoignage, puis je vous indiquerai quelle est ma situation actuelle et quelle ont été mes solutions.

Terminale, année scolaire 2017 2018: c'zst l'année ou mes amis et moi découvrons les drogues et commençons nos premières soirées. On s'intéresse beaucoup au cannabis (shit pour le low cost principalement) et aux champis. On fait nos premières soirées, nos premiers joints, tout se passe bien et je suis très content de découvrir tout ces effets sympas. On s'était même mis à fumer avant d'aller en cours (à peine qq semaines avant le bac) l'après midi.
Un jour, mon ami B. roule un joint, mais on savais pas encore vraiment doser ni rouler proprement. Ce con à du mettre facile 5 à 10 balles de shit dans un seul joint... Sauf que je n'avais aucune idée de savoir si c'était beaucoup, et quels seraient les effets. Bon, je tire quelques taffes assez vite, puis rentre dans la maison: un immense sentiment de malaise s'empare de moi et un giga bad commence : je ne vois plus normalement, tout est devenu soit vert ou rouge, ma vision "fourmille", tout se passe au ralenti, je comprends plus rien et les sensations sont très désagréables. J'arrive à me trainer jusque dans sa baignoire, ou je prends une douche froide et qq minutes plus tard, reprends mes esprits.

Jusqu'ici, ce n'était qu'un bad ponctuel, rien de grave sur mon quotidien. J'étais bien sur bien plus réticent à fumer qu'avant, mais en dosant bien, je m'étais rzmis à fumer en soirée, pas beaucoup et ca passait très bien.

Qq semaines après le bac, nous avons pris nos premiers champis: un trip magnifique qui s'est parfaitement bien déroulé. La rentrée est arrivée (je rentrais en prépa Scientifique à l'époque). Nous avons reconsommé des champis : rien a signaler jusqu'au moment où mon ami A. Nous roule un autre joint : naïvement je tire dessus, je sens pas trop d'effets avec les champis qui étaient déjà là. Jusqu'au moment ou l'on se mets a rire comme d' énormes mongoles: cela a déclenché qq chose chez moi, une sorte de prise de conscience de "l'état" dans lequel j'etais et qui a commencé a me faire bader ; mais j'ai réussi à lutter contre cette montée désagréable et suis resté assez inerte toute la soirée, pas très bien toujours.
Mais toujours rien qui ne vienne bouleverser mon quotidien.

A ce moment là, j'avais complètement arrêté la prise de drogue et ne voulais pas trop y retoucher.

Mais aux vacances d'été 2019, j'ai cédé à la tentation et ai tire sur une CE avec des restes de PTC dans la résistance : grosse attaque de panique très intense dans la rue, mais assez courte (max 45 secondes). Je suis assez mal pdnt facile une heure puis repasse une bonne soirée.

Tout va bien pendant la semaine suivante. Puis je decide de trainer sur ce forum pour comprendre ce qu'il m'est arrivé : et la, en lisant les témoignages des gens qui ont développé des crises d'angoisses après des prises de drogue, c'est la descente aux enfers. Je développe moi même un trouble panique (donc la peur de faire une crise d'angoisse presque permanente) et au bout de qq semaines tombe en dépression. (il faut savoir que a ce moment j'étais en 2ème année de prepa, c'était le PIRE moment dans une vie et aussi le plus propice à développer ce genre de merde psychologique...)

Maintenant, je vais beaucoup mieux, mais ce n'a pas été sans mal et tout n'est pas encore parfait. Je suis toujours sous antidepresseurs par exemple.

Comment me suis-je tiré de la spirale infernale ?

Ca n'a pas été simple. Loin de la, c'était une vraie épreuve, un calvaire quotidien. J'ai très vite développé des pensées scuicidaires et une anxiété généralisée pour tout et n'importe quoi : rien que le fait de penser m'angoissait.

Je suis donc très tôt allé voir mon médecin généraliste qui m'a conseillé des pastilles a la valériane complètement inefficaces. Cependant, il voulait d'abord essayer une méthode "naturelle" avant de passer aux médicaments lourds.
Il m'a alors envoyé chez une psy clinicienne en liberal : les 2 sceances à 50€ chaqunes ont été les 100 balles dépenses les plus inutiles de ma vie. Elle n'avait aucune réponse à mes questions, aucune connaissance de ce qui m'arrivait et se contentait de m'écouter sans prendre de notes avec un air empathique.

Je suis donc retourné chez mon médecin en mode "ca va pas le faire la psy, elle sert à rien" et il m'a alors donné l'adresse d'une autre psy, mais cette fois ci spécialisée dans le genre de troubles dont j'étais victime: une psy TCC (Thérapie comportementale et cognitive).
Et, même ci ca n'a pas suffit complètement, ca a été l'expérience la plus enrichissante de ma vie. Elle était très compétente, impliquée dans son activité, et me fesait vraiment evoluer. J'en ai bien plus appris sur moi même avec cette psy qu'avec des champis par exemple... (même si c'est pas vraiment comparable, c'est vrai :') )
Mais je n' allais toujours pas mieux, et la psy ma alors demandé de retouner voir min généraliste, qui m'a prescrit de la paroxetine. Et cette molécule m'a sauvé la vie honnêtement. Plus que la psy, plus que tout. Maintenant, je me sens capable de m'en séparer, mais ma situation n'est pas encore assez stable pour que je franchisse le pas.

Je ne suis presque plus angoissé, plus de pensées scuicidaires, plus de dépression. Je peux à nouveau travailler normalement. Tout va mieux.

Donc si mon récit fait écho à votre propre situation, n'hésitez pas à :
- en PARLER avec qqun de confiance : famille ou amis
-aller chez le généraliste : il vous guidera un peu
-si vous developpez un trouble anxieux : la psychothérapie TCC est une vraie solution (pour certains, même pas besoin d'antidépresseurs !)

Évitez les anxiolitiques qui ne seront uniquement de faux amis : au long terme, ils vont augmenter votre anxiété. Ils ne seront utile qu'en cas d'urgence absolue.
N'attendez pas: plus votre cas est pris rapidement, plus vous pourrez vous retablir vite.
Faites confiance à votre médecin : les antideprzsseurs sont de vrais outils qui sauvent des vies. Ils sont bien trop diabolisés.

Voilà, j' espère que ce témoignage pourra aider qqun.

Cordialement,
Grulbild.

Hors ligne

 

psyloshit_ 
Nouveau membre
100
Inscrit le 08 Oct 2020
38 messages
Salut !

Témoignage plutôt sympathique, mais qui m'a rappeler de mauvais souvenir.
J'te raconte vite fais que j'ai vécu (j'en ai jamais encore parler sur le fofo),

Avant confinement donc cette année j'fumais tous les jours depuis un peu plus de 5 mois, puis j'ai du arrêter pour des raisons évidentes, ca m'rendais complétement taré, j'faisais de plus en plus de bad, j'entendais vite fais des voix et j'faisais des crises d'angoisse presque tous les soirs jusqu'a en avoir des idées sale comme "j'aimerai bien creuver putain" "azi facon si j'meurt j'm'en branle" ce genre de truc quoi mais ca devenait de plus en plus récurent, a tel point que j'ai du allez voir mon doc pour pas pété les plombs un peu comme toi. Il m'a prescrit des benzos, ca c'est calmé pendant 2 semaines puis c'est revenu quand j'avais plus de benzo neutral
Et comme j'avais pas vraiment dis a mon medecin le pourquoi du comment (j'voulais vraiment pas lui parler de ma conso, raison perso) bah il a pas voulu m'en re prescrire.
J'ai du prendre sur moi et ca s'est calmé au bout d'un mois, j'ai pu reprendre une conso raisonnable mais j'essaye de vraiment pas abusé.

J'aurai bien aimé qu'on me donne des conseils pour sortir de cette mer** et c'est bien que tu le fasses.

Au passage je sais que c'est pas rdr du tout et je contre indique a qui que se soit de le faire, mais les psylo m'ont vachement aidés, j'en ai pris après être sorti de mes crises d'angoisse quotidienne et ca m'a fais reprendre goût a la vie.

drogue-peace

Dernière modification par psyloshit_ (19 octobre 2020 à  17:59)

Hors ligne

 

TripSitterFR
Nouveau membre
100
Inscrit le 05 Sep 2020
37 messages

Grumbild a écrit

Maintenant, je vais beaucoup mieux, mais ce n'a pas été sans mal et tout n'est pas encore parfait. Je suis toujours sous antidepresseurs par exemple.

...je n' allais toujours pas mieux, et la psy ma alors demandé de retouner voir min généraliste, qui m'a prescrit de la paroxetine. Et cette molécule m'a sauvé la vie honnêtement. Plus que la psy, plus que tout. Maintenant, je me sens capable de m'en séparer, mais ma situation n'est pas encore assez stable pour que je franchisse le pas.

Je ne suis presque plus angoissé, plus de pensées scuicidaires, plus de dépression. Je peux à nouveau travailler normalement. Tout va mieux.

Faites confiance à votre médecin : les antideprzsseurs sont de vrais outils qui sauvent des vies. Ils sont bien trop diabolisés.

Merci pour ton témoignage.

C'est vrai que y'a pas mal de gens pour qui les ISRS n'aident pas vraiment pour les troubles anxieux. La paroxétine est particulièrement utilisée dans ce type de trouble, mais c'est aussi un des ISRS qui induit le plus un sevrage il me semble.

Tu pourrais développer un peu sur la façon dont cette molécule t'as aidé ? Le dosage que tu prends, etc.

Dernière modification par TripSitterFR (20 octobre 2020 à  02:08)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 23hCommentaire de Stelli (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 9jCommentaire de La tielle (7 réponses)
     Forum 
    À bout de nerf
    Il y a moins d'1mnCommentaire de endgel dans [Heroïne...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Addiction - Comment avez vous réussi à arrêter ou baisser la coke ?
    Il y a 9mn
    10
    Commentaire de endgel dans [Cocaïne-Crack...]
    (50 réponses)
     Forum 
    Quel navigateur internet utilisez-vous et pourquoi?
    Il y a 44mnCommentaire de Auzyris dans [Conseils généraux de...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Baser - Problème pour baser Cocaïne
    Il y a 1hCommentaire de Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Toronto #4 Heroin (DW)
    Il y a 1hCommentaire de SoulEater dans [Heroïne...]
    (16 réponses)
     Forum 
    Clé publique gpg
    Il y a 1hCommentaire de WeedDeProvence dans [Anonymat et sécurité...]
    (2 réponses)
     Forum 
    1P-LSD - J'ai commander du 1p-lsd vos avis
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Asen dans [RC Psychédéliques...]
    (24 réponses)
     Forum 
    Internet - Acheter nitrite de sodium NaNO2 à letranger legal ou pas en france?
    Il y a 2hCommentaire de guérir dans [Conseils généraux de...]
    (9 réponses)
     Blog 
    Ma destruction avec la mdma
    Il y a 24mnNouveau blog de Indica dans [Trip Report]
     Blog 
    Hospitalisation de très longue durée
    Il y a 1jCommentaire de Psyborg dans le blog de Psyborg
    (55 commentaires)
     Blog 
    Happy Birthday Tim !
    Il y a 1jCommentaire de Cub3000 dans le blog de Cub3000
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 00:53
     PsychoWIKI 
    PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    mools, wastedreamor23, Unmangeurdesteak, frankie, rigalan2 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     TR d'une psychose amphetaminique..
    par ectatrip, le 29 Oct 2020
    Bonjour à tous, Je voudrais vous partager ma 1ère psychose amphetaminique, une grosse surdose ou overdose de speed. J'écris, raconte cette expérience pour rappeler que la RDR existe et ce n'est pas pour rien, il faut appliquer des règles, comme ne pas forcer sur le dosage (notamment avec les a...[Lire la suite]
     Problème anpaa refus de prise en charge et prescription baclofène métha
    par Lycergik, le 28 Oct 2020
    Bonjour j'écris ici car je cherche des témoignages, j'étais à toulouse avant et j'ai eu des médecins addictologues, psychiatres en ANPAA et je suis passé en gélules deux fois 80 mg avant mais à chaque baisse de 10 mg la psychiatre me le donnait en deux fois 35 mg + 35g pcq je me sentais mieu...[Lire la suite]
     Shit dur
    par filousky, le 20 Oct 2020
    Biscotte42, c'est pas la première fois que tu écris des choses sur la coupe du shit. As-tu, une fois dans ta vie, essayé de décompacter une plaquette déjà dure de shit de cité moyen ? Si oui et que tu as réussi à obtenir un tas de trichomes en poudre pouvant être mélangée avec un produ...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bon résumé Cusco dans [forum] Différence effet speed et ritaline
    (Il y a 2h)
    So funny alors les lignes du terrain à la Mararadona style :) MM dans [forum] Aucun effet malgré la qualité
    (Il y a 5h)
    Super, merci du renseignement. dans [forum] Peu d'effets sous kétamine
    (Il y a 9h)
    Oui merci de le repréciser, Guy dans [forum] Peu d'effets sous kétamine
    (Il y a 11h)

    Pied de page des forums