Après la coke,. dois je faire une croix sur tout ou est il possible d’experimenter d’autres drogues / PsychoACTIF

Après la coke,. dois je faire une croix sur tout ou est il possible d’experimenter d’autres drogues

Publié par ,
2279 vues, 18 réponses
IsadoraD 
Borderline et brodeuse de lignes
France
200
Inscrit le 07 Jul 2017
102 messages
Blogs
Bonsoir à tous,

Petite synthèse : entree assez « tardive » dans les consos, en tout cas pas spécialement tôt :
Début des soirées et cuites entre copains à 18 ans (Avant ça très sage), début de la clope à 20 ans, première prise de cocaine à 25.
Le « problème » c’est que chaque découverte a donné lui, chez moi, à des consommations excessives. Très vite ...
J’ai commencé à prendre conscience de mes addictions vers 26 ans (j en ai 29) et des problèmes que cela posait dans ma vie.


Au final, autour de tout cela il y avait aussi les troubles alimentaires - anorexie et anorexie boulimie - de médecine 18 a 25 ans, une énorme libido qui, sans me déclarer « addict au sexe «  m’a donné envie de tout expérimenter entre 21 et 23 ans , au point que je n ai plus vraiment de fantasmes, avec l’impression d avoir «  tout fait «  et une certaine lassitude vis à vis des envies de mes partenaires . J’etais sans limite, féroce’ le sexe , pourtant sans aucune substance à l époque , me mettait dans un état second et j.avais la sensation de sortir de moi même l comme peut le faire la drogue aujourd’hui.

Finalement après une grosse descente, rapide (1 ans entre ma première prise et la conscience que je perdais le contrôle ) avec la cocaine (1ère prise en janvier 2016 et fin 2016 j en étais à 3/g par jour) j ai fini par me rendre compte que j avais un soucis.

Décembre 2017 hospitalisation et diagnostiquée borderline .

Finalement entre juin 2018 et 2020 période de accalmie pendant laquelle je me suis sentie bien ´ plusieurs mois sans conso puis reprise de cocaine mais en gardant plus ou moins le contrôle


Mais depuis novembre 2020 de nouveau rechute et perte de contrôle avec la cocaine et l’alcool
Retour dans le service de psychiatrie d s’il y a trois ans

Depuis 6 mois je cherche le bon traitement avec ma psychiatre , ça fait 3 fois que je change de traitement , en ce moment j ai antidépresseur, anti épileptique, neuroleptique et anxiolytique m.. alors que j avais rien depuis deux ans, génial !!

Aujourd’hui je sais qu il faudrait que j arrêté la cocaine mais je suis revenue dans une grosse conso, quasi 1g/jour depuis 2 mois.
J ai beau me dire stop j ai des énormes craving,
Et je bois de la vodka pure comme y a trois ans sans même comprendre comment mon corps peut supporter une bouteille entière alors que parfois quand je suis dans mon état normal , sans crise, je vomis au bout de 3 verres de vin  !

Je lis beaucoup psychoactif et je me sens vraiment torturee ...

Finalement je connais que l alcool et la cocaine, j ai expérimenté peu de drogue.
Dernièrement la dmt que j ai beaucoup apprécié ..m

Mais maintenant , sans vouloirs « remplacer «  mon addiction de coke par autre chose, je me demande quand même ...
étant donné mon trouble borderline est ce que je dois faire le deuil de toutes les drogues, même si j aime ça et que je suis continuellement attirée vers les changements d’états et de perception ?
Est ce que je suis condamnée à perdre le contrôle pour chaque drogue que j expérimenté ?

Est il possible d’expérimenter de nouvelles drogues et sensations ponctuellement sans craindre de tomber dans l addiction comme cela a toujours été le cas ?

Merci d avance pour vos conseils, expériences etc ...
Bonne nuit à vous ????

Tout ce qui monte redescend.
Sauf Laïka.

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Tu risques d'avoir un peu le meme genre de comportement avec toutes les drogues de ce type là , que tu apprécieras , si tu n'arrives pas à controler un peu tes prises de substances .
Par exemple si tu essayes d'autres stimulants , que tu les apprécies et que tu n'arrives par à controler leur prises , pourquoi est ce que la situation serait différente ?
C'est la questions qu'il faut que tu te poses .
Autant il y a des drogues qui ne déclenchent pas vraiment d'addictions mais lorsqu'on les apprécie , on peut facilement en prendre assez regulierement .
Prenons le LSD par exemple , c'est plutot une drogue initiatique comme d'autres psychedeliques mais lorsqu'on l'apprécie , on peut facilement en prendre toutes les semaines , voir meme plusieurs fois par semaine ; ça a été mon cas il y a un certain nombre d'années .

Prenons un autre exemple , les opiacés , si tu les apprécies , c'est le genre de drogue que l'on peut tres bien prendre régulierement, comme certains , prennent de la cocaine.
Sauf qu'avec les opiacés , il y a une dépendance physique qui est tres forte une fois qu'on y devient accro .

Certaines personnes arrivent à ne prendre des drogues que ponctuellement sans que ça ne leur pose de probleme mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde et si tu as déjà eu des problèmes à gérer les quelques drogues que tu as déjà experimenté , comme la cocaine et l'alcool , il y a des chances que les autres drogues te posent le meme probleme si tu n'arrives pas à réguler tes consommations et à comprendre pourquoi tu les consommes de cette maniere .

Je ne sais pas bien comme le fait d'etre borderline inter agi avec la prise de drogues mais si c'est en partie la raison pour laquelle tu as du mal à gerer tes consommations de drogues , ça risque de se présenter de la meme maniere avec differentes drogues .

D'un autre coté  , si tu veux experimenter d'autres drogues tout en essayant de ne pas déraper et de controler tes consommations , tu peux déjà essayer  de le faire avec celles que tu consommes déjà et si tu y arrives , en trouvant un certain équilibre , il est tout à fait possible que tu arrives  aussi ensuite à controler tes prises  d'autres drogues .

Dernière modification par Acid Test (05 février 2021 à  07:24)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Le fait est qu'il y a des gens qui ont des personnalités prônes à l'addiction , qu'elle soit avec des drogues mais aussi comme tu le dis , avec autre chose , comme le sexe, les sports extremes , les jeux vidéos ou les jeux d'argent ; tout ce qui procure des sensations fortes en gros !

Déjà , il faudrait savoir pourquoi tu te sens mal depuis un moment et ce qui t'empeche de trouver ton équilibre,  pour éviter de tomber dans des comportements qui peuvent te porter préjudice .
Consommer de la drogue de temps en temps n'est pas un probleme mais on peut aussi tomber dans une consommation qui pose problème dans notre vie et le plus important est de savoir pourquoi , pour ensuite essayer d'y remédier  !

Es tu sur que lorsque l'on t'a diagnostiqué borderline , c'était vraiment ta personnalité  et des troubles psy que tu as " au naturel " ou est ce que c'est quelque chose qui pourrait etre  du à  tes " abus "  concernant la  drogue ?

Car si ça se trouve ce sont tes consos qui ont générés ça chez toi mais tu n'as pas ce probleme avec une vie moins cahotique du fait de la drogue ( je veux dire dans ces quantités et avec cette régularité ) ; ça s'est déjà vu !

Apres , il faut aussi faire la difference , concernant la prise de drogue , entre  ce qui te fait te sentir mal du fait de la morale et de ce qu'elle fait ressentir ou penser aux gens à propos de la drogue ( et de l'image éventuelle que des personnes peuvent te renvoyer en rapport avec tes consommations de drogue ) et donc d'une certaine culpabilité que tu pourrais ressentir vis à vis de cette morale que nous impose la société , ou vis à vis de tes parents ou proches par exemple et ce qui te fait te sentir mal par rapport à tes consommations en dehors du coté morale .
Je veux dire par là , que d'un coté tu peux éventuellement ressentir comme conséquence de tes prises de drogues, une culpabilité mais il y a aussi d'un autre coté , les problemes que ça peut te poser au niveau santé éventuellement par exemple, au niveau financier , ou au niveau de ce que tu voudrais faire de ta vie mais que les drogues pourraient t'empécher de mettre en place car elles génerent un déséquilibre dans ta vie , prises dans ces quantités et avec cette régularité  .

Autant la culpabilité , si ce n'est que ça , ça peut se régler assez facilement je pense , autant les autres probleme plus concrets , là c'est different et c'est avec ce genre de problemes que l'on peut dire qu'une consommation de drogue devient problématique justement .
Il me semble important de faire la part des choses .
Et si je dis ça , c'est que  dans certains des textes que tu as posté dans le passé sur le forum  , on ressentait chez toi cette culpabilité .

Dernière modification par Acid Test (05 février 2021 à  14:14)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Quand les gens ne consomment  qu'une drogue et que c'est avec cette drogue qu'ils ont des problemes , on parle d'une addiction à telle ou telle drogue mais quand les gens consomment plusieurs drogues et ont une consommation problématique , on parle de polytoxicomanie et c'est évétuellement ce qu'il pourrait  t'arriver si tu apprécies d'autres drogues et  que tu les consommes de la meme maniere que l'alcool et la coke .

Ça peut etre plusieurs addictions à des drogues differentes en meme temps mais ça peut aussi etre de passer en permanence d'une drogue à une autre ou de plusieurs drogues à plusieurs autres .
Et comme il semble que tu consommes régulierement alcool et coke , il se pourrait que si tu apprécies autant d'autres drogues comme les amphétamines, la methamphétamine , le mdma , le LSD , l'heroine , voir différents opiacés ( ce qui est assez souvent le cas lorsqu'on aime un opiacé, surtout lorsqu'on y devient dépendant , on peut etre  amené à en consommer différents en fonction de ce qu'on trouve sur le moment   ) ou je ne sais quelle(s) drogue(s) de synthese ( et là , il semble qu'il y ait un choix important de substances diverses et variées , bien qu'apres il y a des familles de drogues ) , tu en arrives à une consommation où tu alternes diverses drogues en fonction de ce que tu trouves et de ton humeur du moment .

Ceci dit , tout le monde n'aime pas forcément toutes les drogues et parfois on en aime surtout une , deux ou trois , ou une famille de drogues ; ça dépend de la personnalité de chacun .
Et il y a aussi le fait que certaines drogues sont plus difficiles à supporter régulièrement , voir au quotidien , que d'autres , comme il y a des drogues qui sont plus néfastes  pour la santé que d'autres ; surtout lorsqu'on a une consommation importante et régulière.

Il n'y a pas de certitude mais vu ce que tu décris actuellement , ça ne serait pas étonnant et tu ne serais pas la premiere, loin de là et je parle en connaissance de cause ( à une époque je consommais pas mal de drogues différentes et ce , pendant un certain nombre d'années  )   ...

Ceci dit , le probleme encore une fois , vient plus de la manière de consommer des drogues , que le fait d'en consommer et si tu arrives à réguler tes consommations de drogues , tu pourras peut etre alors en prendre, sans que cela te pose probleme dans ta vie bien que je ne sais pas exactement si lorsqu'on est bipolaire  ( si tant est que cette bipolarité ne soit pas juste due à ta  consommation de drogue et qu'elle soit permanente ) , si on peut arriver à gérer une consommation de drogue ou si on va forcément etre dans l'exces et le manque de controle vis à vis des drogues .

Je pense qu'il serait bien que tu fasses une liste des problemes éventuels que ta consommation de drogue te pose et que tu te demandes pourquoi tu la consommes de cette maniere .
Est ce pour combler un manque , un vide quelque part dans ta vie que tu en consommes autant aussi régulierement et si oui , identifier ce manque .
Qu'est ce qui fait que tu n'arrives pas à trouver un équilibre dans ta vie , qu'est ce qu'il te manque pour cela .
Car c'est souvent parce que l'on est insatisfait dans sa vie , que l'on tombe dans une consommation problematique .
Te poser les bonnes questions t'aidera à essayer de trouver les bonnes réponses .

Dernière modification par Acid Test (05 février 2021 à  14:54)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Derniere chose , il y a des gens qui prennent leur partie d'etre toxicomanes et qui plutot que de culpabiliser et forcément essayer d'arreter de consommer ,vont essayer de plus ou moins  réguler leur consommation , meme si elle est réguliere et relativement importante par rapport au commun des mortels , afin que cette consommation leur pose le moins de problemes possible dans leur vie , voir dans certains cas , aucun réels problemes ,si ce n'est ceux d'une consommation de drogues dans une société prohibitionniste ( car bien souvent les problemes viennent au moins en partie de là !).
Je pense que c'est le cas d'une partie des personnes sur ce forum .
Le plus important étant de préserver sa santé , y compris mentale et de trouver un certain équilibre , ce qui passe souvent par une activité , un travail que l'on aime ou une passion en dehors de celui ci et une vie sociale et sentimentale qui puissent  nous satisfaire au moins en partie .

Voilà , j'espere que tout ça pourra te donner quelques pistes et peut etre matiere à réfléchir pour essayer de te sentir mieux et trouver cet équilibre dont chacun à besoin pour se sentir bien et etre heureux ; je te le souhaite sincerement !
Et désolé pour la longueur de mon intervention mais j'ai essayé de développer  la chose afin d'aborder le plus d'éléments possibles en rapport avec ta question  .

Dernière modification par Acid Test (05 février 2021 à  15:08)

Hors ligne

 

Anaelle 
Banni
France
000
Inscrit le 03 Feb 2021
21 messages
Salut sujet trés complexe ...
mais etant moi meme boulimique/anorexique je me fais vomir . je sais que l'on comble souvent  un manque d'amour par la bouffe , le sexe , ou la drogue (pour moi aussi sa a été la cocaïne principalement )  personnelement ce qui ma "sauvé" cest l'amour de mon fiancée et grace a lui la decouverte de jesus dans ma vie .
Force a toi en tous cas pour ten sortir ! Nhesite pas a en parler .
personnelement je suis encore boulimique mais la coke jai stop definitivement car j'y es  vraiment perdu vraiment beaucoup damour propre et d'argent

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Par rapport à la question que je te posais , avais tu déjà des symptomes de bipolarité avant ta consommation de cocaine , de type alternance d' épisodes de manie et de dépression , ou ne sont ils apparus qu'apres avoir commencé la cocaine ?

Ils t'ont diagnostiqué type 1 , type 2 ou non spécifié ?

Apparemment il est assez commun pour certaines  personnes atteintes de troubles bipolaires de dévelloper des addictions , ce que le médecin qui s'occupe de toi a du te dire je suppose .

Du coup si tu étais deja bipolaire avant ta consommation de cocaine , ce n'est pas vraiment étonnant que tu aies développé ce comportement vis à vis de l'alcool et de la cocaine .

Selon l'étude NESARC , ils ont trouvé une prévalence de 4,9 % pour l'abus de cocaine et 7,5% pour la dépendance , chez les personnes ayant des antécédents de manie .
La cocaine arrivant en troisieme place des substances les plus consommées , apres l'alcool et le cannabis , chez les personnes bipolaires .

Par contre , si tu n'avais jamais eu de troubles bipolaires avant ta consommation de cocaine , il se pourrait aussi que ce que l'on t'a dignostiqué comme bipolarité , soit du à tes consommations de drogues , étant donné que la consommation de cocaine peut induire des épisodes dépressifs et d'autres à allure maniaque .

Sachant d'un autre coté , que la consommation de drogues peut accentuer les troubles bipolaires et les réveler de maniere plus franche , chez des personnes chez qui on ne les avait pas remarqué  avant cela ( bien souvent car le diagnostique de troubles bipolaires n'est posé que tardivement; 10 ans en moyenne apres l'apparition des premiers symptomes d'apres ce que j'ai lu  ) .

Voici un lien d'un rapport concernant les psychoses induites par la cocaine et aussi des troubles psychiques  qui peuvent induire une consommation de cocaine .

http://psyfontevraud.free.fr/theses/Petit2009.pdf



POST ÉDITÉ POUR Y AJOUTER DES INFOS

Dernière modification par Acid Test (06 février 2021 à  18:35)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages
Pas de réponse de la part de l'interéssée !
Je  pensais qu'elle voulait discuter de cette question avec les personnes du forum , vu qu'elle a ouvert ce topic !

D'un autre coté j'ai vu qu'elle en avait posté un autre du meme genre en Novembre , auquel elle n'avait pas répondu non plus , malgré les réponses de différentes personnes , y compris Prescripteur je crois .

Bon , on ne saura pas si certaines réponses ont pu lui apporter des pistes ou répondre au moins en partie à ses interrogations.

Hors ligne

 

BobKelso 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 07 Jul 2016
72 messages
Blogs
A mon avis, qui n'est pas érudit je pense qu'ayant une tendance a l'excès et à l'impulsivité tu vas tomber dans les pièges des substances a fort potentiel addictif.
Et de mon expérience et comme tu peux le constater, la tolérance à l'excès augmente mais tout a une limite.
Avant quelques bières me rendaient mais une bouteille de vodka agrémenté de benzo et de neuro sont désormais ma conso et me conduisent forcément souvent à l'hosto, j'espère encore éviter la morgue ou la prison.


Enfin pour conclure mon idée je pense que quand on a été ou qu'on est usager problématique d'une substance on a des probabilités conséquentes de l'être pour d'autres substances. Ça me paraît logique.

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages

BobKelso a écrit

A mon avis, qui n'est pas érudit je pense qu'ayant une tendance a l'excès et à l'impulsivité tu vas tomber dans les pièges des substances a fort potentiel addictif.
Et de mon expérience et comme tu peux le constater, la tolérance à l'excès augmente mais tout a une limite.
Avant quelques bières me rendaient mais une bouteille de vodka agrémenté de benzo et de neuro sont désormais ma conso et me conduisent forcément souvent à l'hosto, j'espère encore éviter la morgue ou la prison.


Enfin pour conclure mon idée je pense que quand on a été ou qu'on est usager problématique d'une substance on a des probabilités conséquentes de l'être pour d'autres substances. Ça me paraît logique.

Oui et non en fait !!
Et je vais expliquer ça dans un post en dessous ,  en quotant l'auteure du topic pour qu'elle voit  un peu un exemple qui pourra peut etre lui parler .

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages

IsadoraD a écrit

Bonsoir à tous,

Mais maintenant , sans vouloirs « remplacer «  mon addiction de coke par autre chose, je me demande quand même ...
étant donné mon trouble borderline est ce que je dois faire le deuil de toutes les drogues, même si j aime ça et que je suis continuellement attirée vers les changements d’états et de perception ?
Est ce que je suis condamnée à perdre le contrôle pour chaque drogue que j expérimenté ?

Est il possible d’expérimenter de nouvelles drogues et sensations ponctuellement sans craindre de tomber dans l addiction comme cela a toujours été le cas ?

Merci d avance pour vos conseils, expériences etc ...
Bonne nuit à vous ????

Oui dans le sens où en effet , une personnalité prone à l'addiction peut avoir du mal à gérer differentes choses,  qui chez elle entrainent un tel ressenti de plaisir qu'elle peut avoir du mal à ne pas les rechercher en permanence .
Mais d'un autre coté nous sommes tous différents et ne réagissons pas de la meme maniere à toutes les drogues !
Certaines personnes vont par exemple adorer la coke mais mal la tenir , d'autres vont l'adorer et arriver à en encaisser de grandes quantités , d'autres encore ne vont , soit pas aimer du  tout, soit aimer un peu mais sans plus  , tout simplement parce que ce n'est pas un effet qu'elles trouvent particulièrement agréable et / ou   parce qu'elle les rend trop anxieux , stressés et qu'elles n'encaissent pas trop  et/ ou qu'elles n'aiment vraiment pas les descentes  .
Et c'est pareil pour toutes les drogues.

Par exemple , je n'ai jamais été un " grand  buveur  d'alcool " et je n'en ai que tres peu  abusé dans ma vie ( je veux dire par là sur une longue période )  et meme pour la plus grande partie de ma vie , je n'en ai bu que tres peu .
Pourtant , j'ai été polytoxicomane avec pas mal de substances pendant un certain nombre d'années.
Pour ajouter quelques présisions à ce sujet et expliquer cela un peu mieux , le fait est que de 18 à 30 ans , j'ai bu de l'alcool plus ou moins régulierement mais rarement à haute dose , tout simplement car je ne suis pas tres fan de l'effet de l'alcool , surtout à haute dose !

Comme pas mal d'ados et jeunes adultes, j'ai pris quelques cuites entre 14 et 22-25 ans  en gros mais pas tant que ça si je me souviens bien ( j'ai du prendre 5 à 10 bonnes cuites peut etre au maximum dans ma vie; je parle de cuites à etre malade à  vomir  ) et le reste du temps , je buvais mais pas tant que ça bien souvent et il y a pas mal d'années ou je n'ai pas bu du tout ou si peu que c'est comme si .

J'apprécie le tres bon vin rouge et entre 20 et 30 ans , il y a eu des periodes où j'en buvais plus ou moins à table pendant les repas .
Je buvais de temps en temps de la bière en soirées  , parfois et  moins souvent des alcools forts et bien sur il y a eu des periodes de ma vie où j'ai bu plus  qu'à d'autres .
Depuis plus de 20 ans je bois tres peu au niveau quantités et régularité et comme en plus je n'ai plus l'habitude de l'alcool , je  ne bois plus les quantités qu'il m'arrivait de boire plus jeune lorsque je buvais plus régulierement .

J'aime prendre du tres bon  vin rouge quand je vais diner au restau ou chez des amis ( bien que je peux aussi  aller diner chez un ami sans boire )   , je bois une biere ou deux une fois de temps en temps mais plutot tres rarement et j'aime bien aussi boire une margarita ou une caipirhina de temps en temps mais rarement aussi.
Pourquoi rarement ?
Car pour differentes raisons depuis un certain nombre d'années , l'occasion où j'ai envie de boire ne se présente pas souvent .
j'ai eu une vie assez compliquée depuis quelques années et j'étais focalisé sur quelque chose qui a fait que je n'avais plus autant d'occasions de boire que ça mais meme si j'en avais eu plus souvent l'occasion , j'aurais toujours controlé car l'effet de l'alcool n'est pas un effet que j'aime particulierement ; surtout passé un certain niveau et comparé à d'autres drogues .

J'ai pris ma premiere grosse cuite à 14 ans , apres un chagrin d'amour où je m'étais fait piquer ma nana de l'epoque par un pote de l'école ( le dernier été avant de rentrer au  lycée ) ; le mec qui avait fait une  pub pour des  Cookies ( d'une marque connue )  à l'époque , qui passait en boucle à la TV ! Lol 
On est parti une semaine en vacances à 3 ou 4 mecs et autant de nanas et un soir on a bu des verres d'alcool cul sec  ( de cointreau Pour moi et de je ne sais plus quoi d'autre)  dans des gros verres à whisky et j'ai fait un sorte de coma éthylique ( mais je n'ai pas eu à aller à l'hosto ).
Peut etre que ça m'a fait découvrir à la maniere forte que l'alcool n'était pas si agréable que ça passé une certaine dose ! Lol
Ce qui ne m'a pas empéché de me reprendre d'autres cuites dans les années qui ont suivi !

Le seul moment où j'ai vraiment beaucoup bu tous les jours pendant pas loin d'un an , c'est lorsque j'ai fait ma cure de désintoxication à l'heroine , dont j'étais dépendant .
j'étais polytoxicomane à l'époque , dépendant au cannabis , a l'heroine aussi et je consommais souvent de la cocaine / crack  , du LSD et du mdma .
Vers 21 ans , je consommais de l'hero depuis 2 ans quotidiennement il me semble dont 1 an en IV et en accord avec mon pere , j'ai décidé de faire une cure de 10 ou 15 jours en clinique et ce , avant la généralisation de la substitution ( qui a eu lieu vers 1994 ) , ce qui fait que je n'ai pas été mis sous TSO mais sous le genre de traitement qu'on donnait a l'époque apres ce type de sevrage .

Je suis sorti de la clinique , pendant 2  jours au moins , je bavais et il fallait qu'on me soutienne car j'étais incapable de marcher seul tellement ils m'avaient dosé aux cachetons , car j'avais essayé de me barrer de la clinique en rempant , de ma chambre à l'ascenseur ( tellement j'étais dosé !) ! Lol
Le médecin ( qui avait travaillé avec le Docteur Olivenstein de la clinique Marmottan , encore opposé à l'époque aux TSO) , m'avait dit qu'il n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi résistant aux médocs .
je ne sais plus trop ce qu'ils m'ont donné là bas mais j'étais sous perfu , peut etre du tranxene 50 ou autre chose et d'autres trucs aussi peut etre .

En sortant de là bas , je  prenais du tranxene 50 en grande quantité 3 fois par jour et de l'Ananfranil 75 ( anti dépresseur , triciclyque si je me souviens bien )  , ainsi que du Rohypnol 2mg le soir et j'en prenais 3 il me semble .
J'étais tellement mal à tous niveaux que c'est la seule période de ma vie où j'ai bu comme un trou , comme un alcoolique ( meme si je n'en suis pas devenu dépendant ).
Faut dire que je venais d'arreter 2 fortes dépendances , le cannabis que je fumais à haute dose quotidiennement depuis 6 ans je crois et l'heroine dont j'étais dépendant depuis 2 ans .
J'ai  donc bu  tous les jours et ce , pendant 8 à 10 mois à peu pres .
1 pack de bieres + une flasque de Rhum ( 20cl ?? )   et une bouteille de vin rouge tous les jours en gros !
Je  me faisais des Mélanges Rhum biere ! Lol
Tout ça en plus de mes médocs ...

Sans compter que je me suis tres rapidement remis à fumer du cannabis tous les jours , à reprendre de la coke en shoots par cessions plus ou moins régulieres ,  du crack  ainsi que du LSD et du mdma à certains moments mais plus du tout d'heroine pendant plusieurs  mois .
Au bout de 10  mois , je suis parti l'été suivant en Bretagne et si je me souviens bien j'ai fait 1 mois au moins  dans  la restauration  et une fin de saison dans un  bar.
J'avais rencontré des gens là bas l'été d'avant  , des gens qui habitaient ce coin là et un petit groupe parmi eux prenaient de l'heroine .
Si bien qu'en ayant ras le bol de mon traitement  je l'ai  arrété plus ou moins du jour au lendemain , en reprenant un peu d'heroine mais sans redevenir dépendant et peut etre de la coke aussi je crois .
En plus  du cannabis que je fumais tous les jours .

Apres ça , j'ai eu des periodes où je buvais plus ou moins ,  comme une année  où je pouvais me boire une bouteille de vin a table le soir  et des années entières où je ne buvais quasiment pas ,voir pas du tout !

Pour moi , bien qu'ayant une personnalité prone à l'addiction , ce n'est absolument pas compliqué de ne  pas boire et Ça ne l'est plus de ne pas consommer certaines drogues. 
Car du fait que les stimulants me filaient de la tachycardie , bien que j'en ai largement abusé pendant des années , j'ai fini par arreter tout stimulant et hallucinogenes entre la fin des 90's ( pour le LSD et le mdma ) et 2003 ou 2004 pour la coke , sachant que j'avais commencé tout ça vers 1990 .
J'ai arreté la coke du jour au lendemain sans trop de difficulté ( j'en parle dans un topic au sujet de shoot de crack / speedball , ouvert il y a deux jours par quelqu'un ) meme si j'ai révé de shoots de coke pendant un moment apres .

J'ai arreté le cannabis il y a 4 ans , apres avoir beaucoup fumé pendant 29 ans .
La seule famille de drogues que je prend encore aujourd'hui sont les opiacés , voir un petit trait de coke à l'occasion une fois de temps en temps .
Pour  baiser la C c'est pas mal à petite dose , surtout par rapport aux doses que je prenais à l'époque (ça excite psychologiquement  bien que ce soit vasoconstricteur)   ! Lol 

Je pense donc qu'en fonction de tout ça , on peut arriver à ne pas abuser de certaines drogues malgré une personnalité à tendance addictive , meme si ça peut prendre des années avant d'arriver à controler certaines substances et beaucoup moins et sans efforts pour d'autres , en fonction de nos gouts pour telle ou telle drogue et du plaisir qu'elles nous procurent ( en pesant le pour et le contre pour chacune dans notre vie ).

Et désolé pour le pavé ; c'est gratuit ! Lol

Dernière modification par Acid Test (12 février 2021 à  21:22)

Hors ligne

 

IsadoraD 
Borderline et brodeuse de lignes
France
200
Inscrit le 07 Jul 2017
102 messages
Blogs
Bonjour à tous,
Me revoilà sur le forum, j'avais ouvert le sujet et jamais répondu aux réponses ... Milles excuses ... En particulier à @Acid Test dont je viens de découvrir les longues réponses, pourtant si proches de l'ouverture de mon topic ...
Je les ai peut être lues à l'époque, mais je n'en suis même pas sûre. Je ne crois pas. Le souvenir de février dernier reste assez flou dans ma mémoire, donc c'est sans doute pour cela que je n'ai jamais répondu...

J'ai continué à venir quelque fois sur psycho ces derniers mois, mais je me suis fait plus discrète, plus furtive...
C'est seulement maintenant, honteuse, que je relis attentivement ces longues réponses, des mois après.
Mieux vaut tard que jamais...
Mille merci en tout cas d'avoir pris ce temps là.

Si par hasard, j'avais lu ces réponses en février dernier, ce qui est tout à fait possible, je pense que je n'aurai pas répondu.
A part un merci de politesse, mais je n'aurai pas trop su quoi apporter à tout ça.

Avec quelques mois de recul, je pense que je vais pouvoir rebondir aux propos d' @Acid test un peu mieux ...

Tout ce qui monte redescend.
Sauf Laïka.

Hors ligne

 

IsadoraD 
Borderline et brodeuse de lignes
France
200
Inscrit le 07 Jul 2017
102 messages
Blogs
Alors déjà petite précision : borderline, ce n'est pas du tout bipolaire.
Il y a certains points communs, mais ce n'est pas la même chose.

J'ai découvert il y a quelques mois le site de l'aapel, qui m'a permis d'enfin mieux comprendre le trouble borderline dont je souffre depuis des années.

Ca a été un énorme soulagement, beaucoup de réponses, surtout la sensation de trouver des clés, des témoignages, des exemples qui semblaient parler de moi ... J'ai eu tout à coup l'impression de me sentir moins seule, de lire ce dont j'avais besoin, ce que je cherchais depuis des années ...

Pour répondre à la question, oui, le diagnostic a été posé suite aux consommations de substances (cocaine).
Mais non, ce n'est pas la conso qui a engendré le trouble, et je le dis clairement.
Comme je l'ai évoqué dans mon 1er post, la conso de cocaine arrive à un moment dans mon histoire après 10 ans de troubles alimentaires, comportements excessifs, recherches de sensations fortes etc ...
Dans le diagnostic, la conso de cocaine n'est qu'un des éléments de toute ma trajectoire de vie et du trouble.

J'ai enfin mieux compris le trouble dont je souffre, et tout est plus clair dans ma tête aujourd'hui, mais ça a nécessité beaucoup de recherches.
Et j'aimerais vraiment informer les gens sur le sujet, car c'est vraiment quelque chose de méconnu encore, y compris dans le corps médical en France.

J'ai compris plein de choses dans le rapport aux addictions notamment, sur le rapport aux substances qu'on a quand on a un trouble borderline.
Evidemment, ca veut pas dire que je le gère davantage. Ni que je me trouve des excuses genre "ah ouais, mais si je consomme, c'est parce que je suis borderline, j'y peux rien".
Haha, nan nan, c'est pas ça du tout. Juste que j'ai l'impression de mieux comprendre, alors je vais essayer de répondre à mon topic et à @AcidTest.

Donc première mise au point par rapport à ce qui a été dit plus haut, par rapport à la différence borderline / bipolaire :

Bipolaire et borderline, ce qu'ils en disent
"Diagnostic différentiel du trouble cyclothymique: Le trouble cyclothymique (cyclothymie) doit être distingué du trouble de la personnalité borderline qui est caractérisé par la coexistence de particularités de la personnalité et de labilité affective" (Michael First, Allen Frances, Harold Alan Pincus - « DSM IV Diagnostics différentiels », Masson)
"Le trouble bipolaire,(trouble cyclothymique ou maniaco-dépression)est essentiellement un trouble de fluctuation de l'humeur, caractérisé le plus souvent par la dépression.  Les personnes bipolaires peuvent abuser de substances, mais autrement elles ne montrent pas typiquement la variété des différents symptomes que manifestent les personnes borderline.
Les individus borderline peuvent être déprimés mais le trouble borderline est essentiellement un trouble d'hyper-reaction / impulsivité avec des caractéristiques d'humeur, mais aussi d'autres symptomes affectant la pensée et les perceptions, la vision de soi, les relations, etc.  Le trouble borderline implique l'instabilité et pas uniquement d'humeur, mais de perception de soi, perception des autres, relations, cohérence des comportements, self-control, etc.
Les perturbations d'humeur chez le trouble bipolaire arrive avec une dimension de manie--depression; (manie ou hypomanie). Cependant avec le trouble borderline, les perturbations d'humeur relèvent la dimension de colère et d'angoisse.
La plupart des patients Borderline n'ont pas de manie (hyperactivité et exaltation soutenues), bien qu'ils puissent souvent agir impulsivement."
(67. Daniel c Claiborn PH D, “Bipolar and bpd”, interview 2OO3)
.
"Dans le trouble bi-polaire les comportements auto-destructifs sont présent parce que l'individu se sent tout puissant et invincible, tandis que dans le trouble de la personnalité borderline les comportements auto-destructifs sont une tentative pour arrêter la douleur. C'est une différence énorme.
Dans le trouble bipolaire la manie ou l'hypomanie doit être présent pour pouvoir faire le diagnostic. Beaucoup d'individus avec le trouble borderline ont été incorrectement diagnostiqués comme bipolaire en raison des oscillations d'humeur, quoiqu'ils n'aient jamais eu d'épisodes maniaques ou hypomaniaques." (Leland M. Heller, MD, “Borderline Personality Disorder and Bi-polar Disorder” , ask the doctor)

"Le trouble bipolaire est une maladie épisodique et à long terme avec traitement variable.  Le premier épisode du trouble bipolaire peut être la manie, l'hypomanie, épisode mixte, ou dépressif et peut être suivi de plusieurs années durant lesquelles le patient est sans symptômes...  Le diagnostic de trouble bipolaire doit être soigneusement différencié des troubles liés à l'abus de substances, de comportements antisocials, ou des troubles de la personnalité...  Les patients non traités présentant le trouble bipolaire peuvent avoir plus de 10 épisodes de manie et de dépression pendant leur vie..." (American Psychiatric Association)

Source : https://aapel.org/bdp/BLbpd-bipolar.html

Dernière modification par IsadoraD (22 septembre 2021 à  03:06)


Tout ce qui monte redescend.
Sauf Laïka.

Hors ligne

 

IsadoraD 
Borderline et brodeuse de lignes
France
200
Inscrit le 07 Jul 2017
102 messages
Blogs
Voilà donc déjà je voulais insister sur la différence entre borderline et bipolaire.

Ensuite, ça nécessiterait l'ouverture d'un nouveau sujet sur le rapport entre le trouble borderline et les substances car je ne suis pas sure que cela ait déjà été fait en profondeur.

En l'occurence, oui, toutes vos remarques étaient justes et c'est sur quoi je travaille actuellement.

Depuis février, j'ai pris quelques fois md, taz et 3mmc.
J'ai apprécié mais loin de tomber dans l'abus vu les effets atténués dus à mes traitements.
Surtout, ces consommations sont restées festives et occasionnelles.

Ma conso de coke et d'alcool agissent vraiment comme des "refuges" à mes débordements émotionnels, comme je le faisais quand je mangeais à n'en plus pouvoir et que je me faisais vomir ensuite.
Quand je vais acheter de la coke, je me revois à 20 ans en train d'aller faire les courses, 42kg, le sac plein à craquer de pizzas, biscuits et pot de nutella ...
La même excitation, le même soulagement d'avoir ce qu'il faut, mêlée au fait de devoir cacher, que personne ne sache, le stress, l'argent dépenser pour rien, le moment de plaisir, le moment de satisfaction, la petite bulle, quelques heures...
L'impression de lacher toutes les émotions, tout le trop plein, d'arrêter un peu de faire des efforts, lacher prise, se sentir bien.
et puis après j'ai la honte, je me sens coupable bon bref, on connait ...

Donc non, pour répondre encore à @Acid Test, ce n'est pas une histoire de "moralité" vis à vis de la drogue.
Moi c'est ça, mon rapport de culpabilité à la drogue. C'est juste qu'en général, ouais, ça me fait du bien, comme ça me faisait du bien de m'enfiler 80 euros de bouffe avant de la vomir après. Ca me fait du bien, carrément. Mais ça me fait morfler un peu, ça me fatigue, parce que c'était facile à 20 ans de cacher aux gens, et à 30 ans ça l'est plus.
C'était facile à 23 ans d'aller vomir dans les toilettes de son taff quand on est en stage, on sent un peu le vomit, on est blanche, on a la voix qui tremble. Mais ça passe.
A 30 ans en CDI, quand on arrive en sentant la tise et en reniflant, qu'on va vomir, qu'on a la voix qui tremble et qu'on articule avec difficulté, ça passe moins.
Là on se dit, ouais, ça me fait du bien et ça libère mes émotions tout ça. Mais peut être que y a une autre solution, peut être que je pourrais apprendre à faire comme les autres, à gérer mes émotions normalement. Et peut être que du coup un jour je pourrais boire et prendre de la coke et que ce sera sympathique.
Mais là en tout cas, le combo, il est pas bon.

Là, j'en suis là
Je suis conscience de tout ca.

Donc oui, je pense qu'après la coke, je pourrais prendre d'autres drogues.
Faut juste que je règle ce problème là avant, quoi.

Tout ce qui monte redescend.
Sauf Laïka.

Hors ligne

 

Jamie12
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 16 Aug 2021
5 messages
Blogs
hello,tu consommes a quel frequences??

Hors ligne

 

IsadoraD 
Borderline et brodeuse de lignes
France
200
Inscrit le 07 Jul 2017
102 messages
Blogs
Depuis quelques mois je suis à environ 2g par semaine en moyenne ... j’ai du mal à dépasser les 10 jours sans conso.
Pourquoi ?

Tout ce qui monte redescend.
Sauf Laïka.

Hors ligne

 

artag
Nouveau Psycho
700
Inscrit le 24 Jun 2021
137 messages
Blogs
Salut,

Bon Acid Test t'as répondu des trucs super intéressants, du coup je vais juste rebondir sur un détail de ton dernier message.

Quand tu parles d'arriver au taf éclatée en sentant l'alcool etc, est-ce que c'est pas une façon de justement te faire remarquer et te faire virer à terme?

Est-ce que tu aimes un minimum ton taf ou bien c'est purement alimentaire?
Ou tu y vas à reculons?

Dans ce cas tes consommations pourraient te mettre dans la même bulle que la bouffe, mais au travail, et avec peut-être inconsciemment l'envie qu'on te foute la paix en te virant.

ça fait un peu psychologie de comptoir dit comme ça mais ça peut être une piste concernant la lien entre tes consos et des éléments de ta vie ou il faut "assurer".

Je peut mettre ça an parallèle avec des taf ou j'arrivais sans dormir ou manifestement éclaté, parce que d'une part j'en avais rien à faire et que d'autre part je voulais juste me "débarrasser" de ces tafs.
Une pierre deux coups quoi.

Un peu moins de moitié moins.

Hors ligne

 

Rick
Adhérent PsychoACTIF
2100
Inscrit le 18 Sep 2018
4569 messages
Blogs
ça dépend

si tu as développé un soucis au niveau du circuit de la récompense , que tu as des tendances addictives et à être accro à tout ce que tu touches
OU
une addiction à la coke uniquement et ce sera le produit que tu dois éviter car tu sais que TOI et CETTE molécule vous avait un rapport malsain et tu n'arrives pas à être stable avec

non?

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Jamie12
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 16 Aug 2021
5 messages
Blogs

IsadoraD a écrit

Depuis quelques mois je suis à environ 2g par semaine en moyenne ... j’ai du mal à dépasser les 10 jours sans conso.
Pourquoi ?

c' est plus tot raisonnable comme fréquence, et genial de pouvoir t en passer jusqu'a 10 jours...
sauf que ton rapport avec la coke est mauvais, c' est une sorte de meilleure ennemie
j imagine que tu consommes seule..
que fais tu pendant ton trip?

je pense que tu dois avoir  un gros probleme avec toi meme et que tu devrais essayé de t aimer et essayé de comprendre pkoi tu veux te faire du mal....
le refuge alcool coke te detruit autant que tes phases de boulimie
tu cherches a te faire du mal.. le tout est de savoir pourquoi..

tu pourras passer a d autres drogues sans problemes, mais la cocaine et toi ca restera un rapport paarticulier

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ


Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 7jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Règles - Supprimer mon compte
Il y a moins d'1mnCommentaire de hugmesatan dans [Utilisation du site P...]
(5 réponses)
 Forum 
Durée de vie Xéplion 150mg
Il y a 11mnNouvelle discussion de Sitiace dans [Injection et réductio...]
 Forum 
Recherche - Problème avec des ordonnances (légales), besoins d'aide
Il y a 1hCommentaire de psychic dans [Utilisation du site P...]
(6 réponses)
 Forum 
Clorazépate - Beaucoup (trop ?) de Tranxène
Il y a 3h
1
Commentaire de Anagram dans [Benzodiazépines...]
(11 réponses)
 Forum 
Effets secondaires
Il y a 3hCommentaire de pandora86 dans [Benzodiazépines...]
(3 réponses)
 Forum 
Dosage & posologie - OK le pamplemousse rose et l’omeprazole c’est avec la metha ca rig...
Il y a 3h
3
Commentaire de opiumparis dans [Méthadone...]
(15 réponses)
 Forum 
Opium effet
Il y a 3hCommentaire de opiumparis dans [Opium et rachacha...]
(2 réponses)
 Forum 
Cocaéthylène
Il y a 4h
3
Commentaire de Petrograd dans [Cocaïne-Crack...]
(9 réponses)
 Blog 
Souvenir...
Il y a 45mnNouveau blog de L autre Lebowski dans [Tranche de vie]
 Blog 
Je suis tellement mal...
Il y a 13h
4
Commentaire de xxxzzzaaa dans le blog de GordReno.C17
(11 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 18h
36
Commentaire de Agartha dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(106 commentaires)
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 15:20
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

+1 LcG pas la peine de forcé sur une substance qui te rend malo dans [forum] Première fois en festival (cherche conseil)
(Il y a 48mn)
Hyper instructif sur les taz et MDMA dans [forum] Taz, md.. quelques questions
(Il y a 12h)
je pussoi pour les decharge sur le gaba on est bcp (le doc) dans [forum] Beaucoup (trop ?) de Tranxène
(Il y a 19h)
Complet d'accord sur "coke mais pas les sous" et sur l'ensemble l'ami - Serrah dans [forum] NEP - Un stimulant prometteur, warning cardiotoxicité
(Il y a 20h)
Merci de ton message c’est chic. Ocram dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 21h)

Pied de page des forums