Première prise de métha, TSO, initiation / PsychoACTIF

Première prise de métha, TSO, initiation

Publié par ,
682 vues, 15 réponses
Fraise-Pamplemousse 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Mar 2021
6 messages
Bonjour à tous,

Après m'être présenté voici un peu mon addictographie (/biographie). C'est très orienté drogue, dsl par avance de ne pas partager plus de "moi", en tout cas pour le moment.

En ce qui me concerne, j'ai consommé divers produits. Cela a commencé quand je devais avoir entre 14 et 15 ans par le cannabis (l'alccol et le tabac plutôt vers mes 12 ans).
Arrivé au lycée ma consommation de cannabis a très vite dérapé, passant du simple joint à une consommation de douilles frénétiques, du matin au soir (qu'est ce que j'aimais taper des douilles, mais alors vraiment).
Arrivé à 19 ans, mon père est décédé deux mois avant le passage du bac. A partir de là je me suis mis à travailler très dur pour focaliser mes pensées sur le travail plutôt qu'à ma situation familiale, mes pensées négative et finalement ne pas travailler sur mon mal être. Après avoir eu mon bac, je suis partis en médecine avec un rythme de travail éprouvant. J'ai tenu deux mois avant de craquer et tout arrêter.
Très vite, j'ai commencé à connaitre les teufs et c'est là que j'ai commencé à partir en vrille. Déjà, autour de moi, j'avais des potes qui consommaient d'autres produits que la weed.
Il m'a fallu moins d'un mois pour consommer tout ce que je pouvais (MDMA, amphét, champi, LSD, cocaine, Crack, kétamine et héroîne).
Après 3 ans à dépenser toutes mes économies et mon prêt étudiant dans la cocaine base (crack) principalement et un peu d'héroine pour redescendre, je décide de sortir de mes galères.

Aujourd'hui j'ai 28 ans. Pour résumer :
- 14 ans : cannabis. Arrêt du cannabis vers 23 ans (sauf en de très très rares occasions. Maintenant quand je fume, je fais de méchantes crises d'angoisses, paranoia, hallucination auditive)
- 19-20 ans : tous les produits qui passaient mais le crack c'était clairement mon truc. L'héroine a commencé par devenir une amie. A  cette période j'étais pas vraiment défoncé tous les jours mais j'avais clairement pas de prise de conscience sur les dangers et la fréquence de mes consommations.
- 23 ans : Consommation tous les week ends de n'importe quel prod tant que je pouvais être défoncé. Puis c'est revenu en semaine et finalement, j'étais toujours high. L'héroine, toujours présente à mes côté environs 2fois/mois (petite conso 1/2g)
- 24 ans : Mon appartement prend feu. Le lendemain en me rendant sur le lieu, j'ouvre ma boite aux lettres. Je venais de recevoir de l'héroine du DW que j'avais commandé une ou deux semaines plus tôt. N'ayant plus d'appartement, mon assurance met à disposition un hotel pour deux nuits. Première nuit, l'héroine y passe et dans le même temps à failli m'emporter avec elle. Ma mère me retrouve le matin effondrée sur le sol, dans mon vomi. Je fais une overdose. Je suis entre conscient et inconscient. Urgence. J'ai eu beaucoup de chance.
Je décide d'arrêter tout (sauf quelques craquages par ci par-là, mais je fais attention, j'espace les prises, je mélange pas trop, je fais attention à mes dépense surtout que je suis endetté jusqu'à mes 35 ans pour avoir dépenser tout mon argent dans le crack)

Aujourd'hui ça fait deux ans que je me bats sérieusement pour tout arrêter, mais l'héroine est toujours là. Depuis deux ans, je la consomme environs une fois par mois pendant environs une semaine à raison d'un gramme / jour. Sevrage sauvage tous les mois. J'en peux plus, je suis épuisé. A chaque rechute je mets en danger ma situation professionnelle. J'ai aucun plan de futur, je me projettes dans rien. Ma viie se résume à metro/boulot/dodo. le week end je reste dans mon lit à manger des cochonneries et à regarder des séries. ça doit faire environs 4 ans que ma vie ressemble à ça....
En décembre 2020, je prends contacte avec le CSAPA proche de chez moi. Je comprends que je n'y arriverai pas/plus seul et que j'ai besoin d'aide mais j'ai trop peur car je crois encore que chaque conso sera la dernière, que j'ai pas besoin de TSO...

Ces trois derniers mois, j'ai vécu un enfer, je suis arrivé à saturation, les sevrages sauvages me tuent à petits feu, les 3-4 semaines où je suis clean mes pensées négatives me donnent envie de mettre fin à mon calvaire, je ne dors plus et le travail me rend fou d'angoisses.
Aujourd'hui j'ai eu un rendez-vous avec le médecin du centre. Je lui ais dis que je voulais essayer un TSO. (J'ai reconsommé de l'héro du 17 mars au 28 mars (hier) à raison d'un gramme par jour). J'ai pris ma dernière trace ce latin..........
Je commence mardi 06 avril avec une initialisation à 10mg de méthadone gélule (je voulais du sirop moi, je suis comme un gamin qui voulait son biberon).
Je suis content c'est full confiance j'ai de quoi prendre 30mg tous les jours pendants 14 jours sur l'ordo (donc du 06 avril jusqu'au 20 avril). Et c'est à moi de voir si 10mg me suffit ou pas et d'augmenter en conséquence.
Maintenant j'ai quelques interrogations :
- Par rapport à mon passif, est-ce qu'un traitement de substitution est vraiment nécessaire ?
- Quand on voit mes consommations espacées généralement de 3-4 semaines. N'est-ce pas démesuré de débuter un TSO ?
- Est-ce que 10mg ça va être utile ou bien c'est trop faible et n'apporter que du placebo plus une dépendance à la méthadone que je n'ai pas aujourd'hui?
- La méthédone n'a pas d'éffet euphorisant, ok. Comment va t'elle m'empêcher d'avoir envie de prendre de l'héro ?  cat vous imaginez bien que quand je craque après trois semaine d'abstinence, le manque physique est déjà partie...
- Si ce n'est pas pour calmer des douleurs physiques, en quoi la méthadone peut-elle être utile ?
- L'héroine me permet aujourd'hui de ne consommer plus aucun autre produit, et l'héro je ne l'ai jamais consommée pendant plus de deux semaines d'affilés. Après c'est sevrage à la dure comme toujours.

Enfin, aujourd'hui j'étais en manque et un pote m'a dépanné une gélule de 40mg de métha. Je n'ai jamais consommé de méthadone de toute ma vie. Le sub j'ai essayé quand j'étais plus jeune. J'ai tapé une trace de 4mg. J'ai fini 48h a vomir et ne plus voir le bout de ce calvaire. Je ne veux jamais retoucher au sub. (à l'époque je ne consommais pas vraiment d'heroine).

J'ai avalé la gélule de métha au bout d'une heure les effets de manques sont partis. Je dirais même que j'ai un petit effet pas désagréable. Je me sens bien, mieux qu'un jours de ma période où je suis clean (dans les 3-4 semaine sans conso).
Même si la métha n'a pas d'effet euphorisant est-ce que cette sensation de bien être est automatique et durable avec la métha ?

Voilà, ça fait déjà pas mal pour un premier post ^^

Merci à tout ceux qui ont lu jusque là. Je suis heureux de pouvoir partager ce que je ressens et de discuter avec d'autres personnes qui passent par les mêmes étapes smile

Sucrement ! (c'est pas ouf mais je savais pas quoi mettre)
Fraise

Hors ligne

 

Marco 68 
Psycho junior
Italy
1200
Inscrit le 29 Jan 2019
425 messages
Oui, vu ta conso ,avec 40mg tu seras un peu défoncé les premiers jours et après 1semaine environ tu ne ressentiras plus ce côté  petit défoncer carla tolérance arrive.. si tu installe un TSO TSO metha tu ne sentira pas l'héroïne si tu fais des extra au moins d'arrêter ton metha 24 36heures avant . Je pense que 10mg est peu, surtout si tu recherche un confort surdosé

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Fraise-Pamplemousse 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Mar 2021
6 messages
Salut Marco,

Merci pour ta réponse rapide.
Ce matin les 40mg ne me font pas du tout de bien comparé à hier. Aujourd'hui j'ai mal à la tête et j'ai envie de vomir. C'est sûr je ne reprendrais plus 40mg. C'est trop.

Le but c'est de ne plus faire d'extra, je veux vraiment réussir à tourner la page même si je sais que j'aime bien prendre de l'héro et ressentir l'apaisement que ce produit m'offre. Mais cela entraîne trop de variations sur mon état psychologique que je ne supporte plus.

Je dois avouer que le côté confort surdosé me parait intéressant surtout après le bien être dans lequel j'étais hier soir. Mais si c'est pour prendre plus de métha pour un confort passagé et après être obligé de prendre plus de métha et e me stabilier par exemple à 40mg au lieu de 10mg, je ne suis pas sûr que ça en vaille la peine.
J'espère juste que je vais réussir à me sentir bien avec la métha car j'ai peur de commencer un traitement qui finalement ne m'aidera pas à changer mes habitudes et continuer a craquer pour de l'hero tous lesmois mais en plus avoir un traitement quotidien en métha (que je n'avais pas jusque là...).

C'est un peu effrayant de débuter un traitement, enfin moi, je le ressens comme ça.

Bonne journée,
Fraise

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
4700
Inscrit le 06 Nov 2006
1094 messages
Tu devrais prendre les 10mg prescrits initialement et ajuster 10mg par 10mg. 40mg d’un coup ça semble clairement surdosé.

« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » Trolalo

Hors ligne

 

LeDoc86 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 08 Jul 2020
51 messages
Blogs
saloute a toi !!! Pour repondre a ta question ouiiii le sentiment de planer un peu comme lhéro va s'estomper peu a peu .. smile
tu a fait un métabolite pour commencer ?
Perso jai commencer a 40mg surdosée aussi et pi le temps est passé je suis redecendu a 5 et remontée a 65 et la je part en centre pour augmenter ou chnager de tso ..

Force a toi

--Mettre à contributions ces connaissances-- la matière , aider son prochain ; "Fais ce que je dit mais pas ce que je fais " MUSI-CALEMENT
smak produit

Hors ligne

 

Meumeuh 
Animateur PsychoACTIF
Jolly Roger
4800
Inscrit le 21 Nov 2017
2136 messages
Blogs
Salut,

J'ai connu aussi , dans les premières années de ma conso de Brown.
Je taper sur 1 ou 2 sem mais après c'était sevrage à sec, ou j'étais cloué au lit, si je ne partais pas , sur un coup de tête pour aller chercher soit un sub ou de l'héro.

Donc, perso moi le TSO métha ( oh j'aurais bien aimé pu avoir les gélules direct. Le sirop peux te bousillé les dents assez vite  ) m'a permis de mettre un stop , après 7ans de devoir aller chercher , au minimum 50g voir bien plus  ,pour avoir  ma came ,car je bossais et cela peut m'arriver de faire un extra mais c'est vraiment rare...

Et Idem je te conseille de prendre par 10mg et d'ajuster pour être confort.
Après je me souviens , que sur  les 15 premiers jours, a prendre 30 puis 40mg en sirop.
Je finissais le soir a piqué du zen et qqe fois de m'en dormir sur une chaise.

Mais après c'est rentrer dans l'ordre.


Amicalement,

MM

"Keep Calm & Smoke Crack"
Soutenez PsychoACTIF

Hors ligne

 

Lola1707 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 04 Jun 2017
61 messages
Blogs
Bonsoir

Pour ma part la métha m'a apporté une stabilité, une vie équilibré, j'ai pu me construire une vie professionnelle et fonder une famille . Ca allait bien jusqu'à a ce que je décide d'arrêter après 12 ans de substitution en 2017.. j'étais à 30mg. Sans aucun autre traitement

J'ai choisi,  sur les conseils de mon addicto, le sevrage brutal, en hospitalisation 12 jours. J'ai tenu 3 mois .. ce sont les pires semaines de ma vie, j'ai été mal comme jamais, j'ai subi un énorme paws. Mon equilibre a volé en éclat, en dépression depuis, avec les aléas de la vie, je suis addict à plusieurs substances.

Je te conseille de réfléchir aux bénéfices risques dans ton cas. Tu arrives à tenir 3 semaines sans prendre de la came, c'est déjà bien, même si tu es mal en point, tu peux rester sans consommer. Essaie la métha, mais un vrai conseil, ne traine pas en longueur, stabilise toi, et des que tu le sens diminue et arrête

J'ai été mal conseillée, orientee, du coup ça fait ma 15eme de tso .. je pense arrêter par diminution progressive quand je serai prête.

Bien a vous

Lola

Il y a des cons partout mais j'ai l'impression que ceux de l'année prochaine sont déjà là.

La culture c'est comme la confiture, moins tu en as plus tu l'étales

Hors ligne

 

Marco 68 
Psycho junior
Italy
1200
Inscrit le 29 Jan 2019
425 messages

Lola1707 a écrit

J'ai été mal conseillée, orientee, du coup ça fait ma 15eme de tso .. je pense arrêter par diminution progressive quand je serai prête.

Ciao lola
D'accord avec toi, le metha il faut pas traîner avec, si on peut.
Moi je l'ai enlevé en 6mois, oui j'ai couru trop vite, en dégressif en partent de 80. Chaque semaine j'enlevais 5Mg, c'était ok jusqu'à 20. Petit palier de 2 ou3 semaine à 20 et après c'est reparti la descente. Mais j'étais très nerveux, invivable disait ma femme, toujours fâché, infernal au bulot. Et arrivé à 0 jai passé 2mois sans dormir, oui des fois j'arrivais à dormir 1h. Pas pris de benzo, j'aime pas, ni rien d'autre
Oui c'est dur mais avec un peu de volonté, même bcp,  cest jouable
Je te souhaite de réussir car après, tu pourra faire ce que tu veux, conquérir le monde


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Meumeuh 
Animateur PsychoACTIF
Jolly Roger
4800
Inscrit le 21 Nov 2017
2136 messages
Blogs

Lola1707 a écrit

J'ai été mal conseillée, orientee, du coup ça fait ma 15eme de tso .. je pense arrêter par diminution progressive quand je serai prête.

Salut,

Ah c'est clair ,
Un sevrage à sec , à 30mg  c'est voué à l'échec.

Te faut réduire par paliers , ou de faire la méthode chinoise mais en étant déjà descendu et stabilité assez bas ...qui va piano va sano


MM


"Keep Calm & Smoke Crack"
Soutenez PsychoACTIF

Hors ligne

 

Fraise-Pamplemousse 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Mar 2021
6 messages
Bonjour à tous,

premierement je vous remercie pour les messages de soutien smile
Effectivement le but c'est vraiment de passer rapidement du traitement à plus rien du tout et j'espère bien y arriver !

Je me pose égalementement quelques questions d'ordre scientifique.
Etant un agoniste des récepteurs mu, au même titre que l'héroïne, comment se fait-il que celle-ci n induit pas les mêmes effets ? Je me pose la question pour tous les opiacées agoniste de ce récepteur en général.
En se Liant aux récepteurs, j'imagine que la méthadone n'induit pas la même réponse biologique ? Et que devient l'endo morphine qui ne se lie pas aux récepteurs ?
Restent elle stockées avnt de se lier doucement aux récepteurs ?
Est-ce que cela signifie de manière plus générale que diversent molécules, agissant sur les mêmes recepteurs n'ont pas forcément la même réponse biologique ?

Merci
Bonne journée !

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
3910
Inscrit le 22 Jun 2020
574 messages
Comme tout agoniste opiacé la methadone donne des effets opiacés de façon similaire aux autres agonistes mais avec certaines différences c'est vrai, ça vient d'un effet sur d'autres récepteurs, par exemple c'est un antagoniste NMDA.

Il y a aussi la pharmacocinétique, la méthadone met longtemps pour atteindre le pic plasmatique (3-4h) et ça c'est une difference majeure par rapport à l'heroine, morphine et autre, parce que c'est la rapidité du pic qui donne des taux important qui va faire ressentir tout l'euphorie et effet de ce genre (c'est aussi responsable du craving car le taux plasmatique redescend rapidement aussi, donc très haut puis très bas ensuite).

La methadone qui a donc un pic qui arrive longtemps après la prise fait que le taux plasmatique ne va pas être aussi important que pour les autres opiacés à demi vie courte, du coup il n'y a pas d'euphorie ect.
Et comme la 1/2 vie est longue, le taux sanguin reste bien plus longtemps dans la "fourchette d'efficacité" et c'est aussi pour ça que la methadone ne donne pas de craving.

En clair ça donne ça :
/forum/uploads/images/1617/instauration_traitement_fig03.jpg


/forum/uploads/images/1617/enpreambuleilestopportunderappelerquelacaracter.jpg


Donc elle induit la même réponse mais sur la même durée (elle a les mêmes effets secondaires que les autres opiacés agonistes)

La methadone se stocke dans les tissus de l'organisme, pas juste dans le cerveau, et ensuite elle est relargué petit à petit dans le sang. C'est pour cette raison qu'il faut toujoirs commencer le traitement à petit dosage avec augmentation pas avant 5 jours, parce que chez les personnes ayant une masse adipeuse importante en particulier, il peut y avoir un relargage massif de methadone qui peut provoquer un OD.

En agissant de la même façon sur le même récepteur il y aura la même réponse mais par contre il peut y avoir des actions sur d'autres récepteurs en même temps.
Ce qui diffère largement avecla methadone c'est la cinétique

Hors ligne

 

Fraise-Pamplemousse 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Mar 2021
6 messages
Bonjour Bisscuit,

Merci pour ta réponse détaillée, je visualise beaucoup mieux le mécanisme d'action smile

Je n'etais pas du tout au courant par rapport à la masse adipeuse et au risque d'OD, très instructif de ce côté là également !

Maintenant, je me pose une autre question d'ordre sûrement psychologique. La méthadone permet d'endiguer les effets physique dû au manque et joue bien évidemment sur le craving induit lors de la consommation. Est-ce que celle-ci joue un rôle également dans la recherche d'un effet euphorique ? Est-ce qu'elle "bloque" Cette envie alors qu'elle même n'en provoque ?
Est-ce que hors période d'initiation il y a un réel effet positif sur le mental ? Aide t-elle à se sentir moins déprimé qu'une personne naïve aux opiacées par exemple ?

Je pose cette question car ne consommant pas quotidiennement mais par période, je voudrais juste m'assurer qu'elle va m'apporter un bien psychologique sur le long terme, sans variation, se situant entre un effet neutre (sans consommation d'aucune sorte) et un effet euphorique d'un opiacées (telle que lheroine) et efficace qui ne me donnerai donc par la même occasion, pas envie de reconsommer?

Merci

Hors ligne

 

Carambar 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 27 Aug 2020
66 messages

Fraise-Pamplemousse a écrit

Maintenant, je me pose une autre question d'ordre sûrement psychologique. La méthadone permet d'endiguer les effets physique dû au manque et joue bien évidemment sur le craving induit lors de la consommation. Est-ce que celle-ci joue un rôle également dans la recherche d'un effet euphorique ?
La prise régulière de Methadone doit au moins diminuer voire supprimer cette recherche. C'est un des buts du TSO.

Est-ce qu'elle "bloque" Cette envie alors qu'elle même n'en provoque ?
Normalement oui , en grande partie.

Est-ce que hors période d'initiation il y a un réel effet positif sur le mental ?
Je ne sais pas ce qu'est " le mental".  Le TSO t'aide à te stabiliser au niveau de la prise d'opiacés et éventuellement remettre de l'ordre dans ta vie. Une légère euphorie est possible au début du traitement.

Aide t-elle à se sentir moins déprimé qu'une personne naïve aux opiacées par exemple ?
Je ne comprends pas cette phrase. Dans tous les cas, la metha n'est pas un antidépresseur, loin de là.

Je pose cette question car ne consommant pas quotidiennement mais par période, je voudrais juste m'assurer qu'elle va m'apporter un bien psychologique sur le long terme, sans variation, se situant entre un effet neutre (sans consommation d'aucune sorte) et un effet euphorique d'un opiacées (telle que lheroine) et efficace qui ne me donnerai donc par la même occasion, pas envie de reconsommer?
C'est exactement ce qui devrait se produire, il faut le voir comme ça. La (très) légère euphorie disparaîtra néanmoins avec le temps.

Bon courage !


Merci

Dernière modification par Carambar (07 avril 2021 à  09:28)

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
3910
Inscrit le 22 Jun 2020
574 messages
Ce qu'il se passe c'est que la methadone sature les recepteurs et associé à sa longue demi vie les opiacés à demi vie courte pris par dessus il y a de grande chance que la personne ne ressente pas grand chose et donc pas d'euphorie.
Mais en elle même la methadone provoque une petite euphorie que moi après 1 an de traitement maintenant je ressens toujours.

C'est pas possible de comparer avec une personne naïve aux opiacés mais la methadone par son action anti NMDA a un effet antidépresseur entre autre.

C'est le but de la methadone, de ne plus consommer d'autres substances ni en avoir envie, d'être bien, stable avec tout de même un "confort intérieur" de type opiacés même si ça n'est pas comparable avec un opiacés à vie courte.

Par contre tu dis consommer par période et pas quotidiennement mais le traitement de substitution à la methadone n'est prescrit que les cas de dépendance physique aux opiacés

Dernière modification par Biscuit (07 avril 2021 à  12:25)

Hors ligne

 

Fraise-Pamplemousse 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Mar 2021
6 messages
Merci Carambar et Biscuit ça me rassure un peu, même si subsiste toujours quelques doutes..

En effet, je consomme par période 1 voir 2 semaines à 1g/j et entre 4/6 semaines clean avant de reprendre.
En fait je suis incapable de tenir plus longtemps après c'est limite je me retrouve avec le prod en main alors que la veille jen avais pas envie et j'étais motivé à arrêter définitivement.

Apres le manque physique je me le tape tous les mois du coup, car à chaque sevrage je le fais sans aide, sans Médoc, sans weed sans alcool enfin bref rien et ce depuis 8 ans quasi tous mois (tous les 3 mois plutôt au début). Mais comme pour toutes les drogues. Le crack j'ai jamais rien pris pour me sentir bien après avoir fini mon dernier caillou et après chaque session. Les benzos et compagnie je connais pas du tout.
Mais la j'en peux plus, tous les mois vivre ce rythme ça me fatigue physiquement et mentalement. Le mois dernier je voulais mettre fin à tout ça, je commençais à me dire que de toute, avec ou sans moi la vie sera pareil mais qu'avec moi c'est souvent plus chiant alors à quoi bon..
Et c'est aussi ce qui m'a poussé à accepter de tester le traitement après 4 mois de rendez-vous en csapa. Parce que justement, je vois pas en quoi un TSO m'est utile vu que je consomme pas tous les jours et que le manque physique c'est un sevrage de plus  chaque fois et c'est pour ça que je pose toutes ces questions, je cherche à comprendre si ça va mètre utile, si c'est adapté à mon cas.

Mais la vérité c'est que je vois pas comment faire d'autre, ma méthode fonctionne pas alors j'en teste une nouvelle et on verra...

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
3910
Inscrit le 22 Jun 2020
574 messages
Je reviens sur ce que j'ai dit en effet ce traitement pourra t'aider à arreter ces passages de consommation puis de sevrage brutaux de façon répétés, c'est vraiment quelque chose d'usant et potentiellement même avec un côté "traumatisant" que de vivre des sevrages comme ça, surtout que souvent avec le temps on les supportes de moins en moins bien. Moi même je ne suis plus capable d'être confronté à l'idée de me retrouver sans methadone est de me retrouver en manque tellement j'en ai morflé, et j'en ai vécu bien moins que toi...

L'apport de la methadone dans ce type de situation un peu désespérée (j'étais dans ce genre de situation même si mon histoire et le contexte sont bien différent) a un action vraiment positive, depuis que je la prends, 1 an maintenant, j'ai retrouvé gout à la vie, j'ai la joie de vivre et je sens vraiment la différence avec son effet antidepresseur (même si ce n'est pas un antidepresseur à part entière je le souligne).

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    De nouveaux animateurs-trices sur Psychoactif
    Il y a 7jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 2jCommentaire de pierre (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    07 avril 2021Commentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 1jCommentaire de TripSitterFR (33 réponses)
     Forum UP ! 
    Effets - Trip report zolpidem et cannabis
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Culture - Question culture (encore ahah)
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Dépistage - Un rc stimulant non depistable au test salivaire ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de L'invisible dans [Cathinones et RC stim...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Etude - Avis sur 4f-mph
    Il y a 3mnCommentaire de L'invisible dans [Research Chemicals (R...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Première fois - GBL Gel Achat/Questionnement
    Il y a 5mn
    1
    Commentaire de Rick dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Des techniques pour couper l envie d une prendre une trace?
    Il y a 14mnCommentaire de Morning Glory dans [Cocaïne-Crack...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Expériences - J’ai pas les mots, j’ai besoin des votres
    Il y a 17mnCommentaire de Morning Glory dans [DMT, changa et ayahua...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Expériences - Trip Report LSD (CandyFlip(+Ecstasy))
    Il y a 41mnCommentaire de Maelys dans [LSD 25...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Dépannage Méthadone
    Il y a 49mnCommentaire de Biscuit dans [Méthadone...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage raté j'ai failli finir en HP
    Il y a 54mnCommentaire de Inconnu974 dans [Pregabaline (lyrica)...]
    (2 réponses)
     Blog 
    157 jours pour 36 RC
    Il y a 15mnCommentaire de ectatrip dans le blog de ectatrip
    (2 commentaires)
     Blog 
    Le chien, vraiment le meilleur ami des humains ???
    Il y a 2hCommentaire de Morning Glory dans le blog de cependant
    (1 commentaires)
     Blog 
    Compilation PDF de mes recherches en chimie des psychotropes
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Terson dans le blog de Terson
    (10 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 10:56
     PsychoWIKI 
    Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Malikate, .Anton., JeremColocado nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     TR, une pluie de synesthésie et une explosion de perception
    par fougère, le 30 Mar 2021
    hello, voici le tr de mon premier trip au 1cp-LSD, j’espère qu’il vous plaira S&S : chez mon copain, un peu d’appréhension mais je me sens enfin prête à tester la molécule 19:15 -> prise de 50ug avec mon copain 20:15 -> début de léger effets, pupilles dilatées, chaleur, tremblement,...[Lire la suite]
     Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    par Lise-Ergique, le 07 Apr 2021
    Hola, Moi qui détestais fumer de la weed classique, je me suis découvert une vraie affinité pour le CBD il y a de cela quelques mois. J'en pouvais plus de gober des benzos par poignée et d'être malgré tout confrontée à des insomnies carabinées et des crises d'angoisse paralysantes. Fermer l...[Lire la suite]
     Présentation nouvelle pipe SAFE
    par Zazou2A, le 08 Apr 2021
    Yop, Pour les pipes à crack « classique » Il existe un modele coudé, et un droit Mais là tu nous parle de nouvelles Pipes développer par Safe, Lloigor avait fait un retour dessus très interessant d’ailleurs; qui sont bcp plus universel, elle permette la vaporisation et peuvent donc se...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Prévention des risques et des dommages , merci - rick dans [forum] GBL Gel Achat/Questionnement
    (Il y a 8mn)
    Merci pour cette petite vulgarisation sur le curing. Psilo dans [forum] Avis hash
    (Il y a 1h)
    Merci, effectivement prudence est de mise... dans [commentaire de blog] Compilation PDF de mes recherches en chimie des psychotropes
    (Il y a 2h)
    Merci. TJ dans [forum] Êtes vous heureux(se) ?
    (Il y a 12h)
    Exactement. Méritocratie powaaa, encore une grande illusion toxique ~MG dans [forum] Êtes vous heureux(se) ?
    (Il y a 12h)

    Pied de page des forums