Est-ce que c'était un Hole ? (la fois où j'ai pris 25mg accidentellement)

Publié par ,
2656 vues, 5 réponses
avatar
MangerDesPommes homme
Le Pommier
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 03 Jul 2018
228 messages
Blogs
Salut,

J'ai sympathisé avec la 3-meo-pcp même si on a eu un petit différent à notre première rencontre, pour ceux qui s'en rappellent j'avais consommé 25mg au lieu de 2,5mg. J'en consomme désormais certains week-end ou soir si je ne bosse pas le lendemain matin (à des doses réduites), ça me donne motivation et créativité, une stimulation mélangée à une certaine détente, ça ferme également certaines portes de mon cerveau qui ont tendance à m'empêcher de me concentrer, ça me focus sur mon objectif, ça rend Netflix bien plus absorbant et profond. Après en dépassant une certaine dose tous ces points positifs perdent en valeur et la molécule devient bien plus récréative. 

J'ai pris du recul sur cette soirée et pendant les quelques jours qui avaient suivi j'avais essayé de comprendre tout ce que j'avais vu pendant ce (bad?)trip, entre souvenirs vagues et blackout.

J'avais recollé un peu les morceaux après mon trip, je m'étais rappelé de pas mal de choses, mais une énorme partie du trip reste manquante.

Je vous propose donc un petit TR, en espérant avoir votre avis sur la question "hole ou pas hole ?"

On commence par le début, je prépare ma poudre et je sniff une petite trace, 10 sec après je sens le dessous de mes pieds anesthésiés et c'est agréable, ça me rappelle la . J'allume ma console pour jouer un peu à call of, je tourne la tête et ma vision a déjà du mal à suivre, ça monte vite ! Et dire que je pensais que j'avais pris 2,5mg...
C'est puissant pour une si petite dose ! Call of a fini de se lancer, je reste le regard dans le vide sur le menu pendant quelques secondes et je lance une partie,  le chargement est si long...

La partie est lancée, mais... WAW je cours au ralenti et je n'arrive pas à reconnaitre la map que je connais si bien normalement, et plus les secondes passent et plus il est dur de comprendre le jeu, je n'arrive plus à comprendre le contour des objets et des bâtiments. Je vois mon perso mourir encore et encore sans pouvoir rien faire.
J'arrête de jouer, sans même quitter la partie et je reste assis la tête penchée en arrière et puis là c'est le black-out...


Je commence à oublié que j'ai ingéré du 3-meo-pcp, je suis conscient que je trip mais je ne sais plus pourquoi et comment, mais je suis bel et bien conscient que je suis drogué à mort.
Je me réveille un coup dans mon salon couché par terre à coté du bureau où je joue, et un coup je me retrouve plongé dans des souvenirs qui remontent à plusieurs mois ou années, à me croire vraiment être présentement dans la scène.

Je suis avec ma soeur qui me propose une trace de speed, et je discute drogue avec elle et son copain, ce souvenir remonte à un peu plus d'un an, mais j'ai l'impression d'être dans le présent.

Je me réveille encore une fois sur le sol de mon salon, la tête qui tourne et la vision triple, je suis perdu et je comprends à nouveau que je suis en plein trip puis je repasse dans un état comateux.

Me voilà chez mon père qui me met en garde sur la drogue et qui me conseille d'arrêter d'en consommer, je me sens pas super bien, j'ai l'impression d'être incompris, la drogue est une étape importante de ma vie qui me permet de découvrir le monde sous un nouveau jour et de mieux me comprendre moi-même, mais je ne peux pas lui dire tout ça, je suis qu'un spectateur du souvenir, bien que je pense encore être dans le présent...

Encore une fois je me réveille sur mon carrelage, ça commence à faire beaucoup, le trip me semble duré une éternité, et à chaque fois que je me réveille il me faut un petit temps pour comprendre que je trip...

Et là je quitte mes souvenirs pour rejoindre une simulation de travail sous grande quantité de dissio, et c'était un cauchemar d'être à ce point inefficace, rongé par la culpabilité, devoir laisser son travail aux autres parce qu'on est trop occupé à tripper...

Ca sera la dernière fois que je me réveillerai sur ce carlage, une partie de moi aura compris la leçon, la drogue n'est pas un jeu, il faut être responsable et très prudent. Je me lève difficilement et je marche jusqu'au canapé où je vais m'écrouler et finir par me réveiller plusieurs heures plus tard dans le brouillard le plus total.


J'ai perdu connaissances à plusieurs reprises durant mon trip c'est sur, je ne me rappelais même plus qui j'étais pendant que je trippais et je ne cherchais même pas à le savoir, j'étais spectateur rien de plus.
Mes souvenirs tournaient tous autour de la drogue, parce qu'une partie inconsciente de moi savaient ce qu'il m'arrivait ^^

Alors, hole ou pas hole ?

Je suis un Pommier

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Modératrice (en stand by)
champi vert36champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4365 messages
Blogs
Perso un hole me fait oublier le monde réel, qui je suis ce que je suis, est beaucoup plus abstrait: du noir, quelques couleurs éparses, des sons étranges comme un son réel qui freeze et se répète fortement en écho gutural, impression que la vie est une boucle infinie et abstraite comme ça, ni naissance ni mort je suis bloquée pour l'éternité dedans (clairement pas agréable), impression d'être la déesse créatrice du monde et de la vie, ou impression d'être morte... Ce genre de choses.

Une fois j'en ai fait un chelou avec l'ephenidine car surdose (pas sensée faire de hole a ma connaissance cette substance), tout ce que je te décris mais en voyant toujours les couleurs de ce qui m'entoure, floutées, la vue pas complétement déconnectee quoi. J'avais fait un court tr.

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

avatar
MangerDesPommes homme
Le Pommier
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 03 Jul 2018
228 messages
Blogs

guygeorges a écrit

Je voterai hole ^^

T'as une tolérance aux dissociatifs ?

J'ai fait un petit trip à environ 200mg de 1 mois à peu près avant donc je pense que la tolérance est retombée entre temps


Morning Glory a écrit

Perso un hole me fait oublier le monde réel, qui je suis ce que je suis, est beaucoup plus abstrait: du noir, quelques couleurs éparses, des sons étranges comme un son réel qui freeze et se répète fortement en écho gutural, impression que la vie est une boucle infinie et abstraite comme ça, ni naissance ni mort je suis bloquée pour l'éternité dedans (clairement pas agréable), impression d'être la déesse créatrice du monde et de la vie, ou impression d'être morte... Ce genre de choses.

Une fois j'en ai fait un chelou avec l'ephenidine car surdose (pas sensée faire de hole a ma connaissance cette substance), tout ce que je te décris mais en voyant toujours les couleurs de ce qui m'entoure, floutées, la vue pas complétement déconnectee quoi. J'avais fait un court tr.

J'avais également oublié qui j'étais, même le fait d'être humain, j'étais vraiment des pensées confuses qui voyageait dans des souvenirs familiers, dur à décrire...
J'avais aussi cette impression de boucle, de revoir les mêmes souvenirs tourner tour à tour et de penser que ça ne se terminerait jamais, comme l'enfer dans la série "Lucifer" si tu coco. Par contre j'avais rien d'abstrait de mon côte et j'étais vraiment pas une sorte de Dieu, tout au contraire.

Ça doit être bizarre de toujours faire les mêmes holes, en soit tu les vies bien ?


Je suis un Pommier

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Modératrice (en stand by)
champi vert36champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4365 messages
Blogs
D'accord ba ça ressemble à un hole un peu chelou à mes yeux en effet, normal pour une pcp like, comme l'ephenidine je suis pas sûre qu'on soit sensé holer avec ça.

Rien de récréatif dans un hole à mon sens. C'est oppressant, sombre et étrange, heureusement que les dissos ont pour effet la quasi totale suppression de l'anxiété, sinon ce serait un bad à chaque fois. De toute façon je ne côtoie plus ces dosages depuis plusieurs années, ça ne m'intéresse plus. J'ai compris que si les dissos (en tout cas ketamine et mxe like) sont intéressants à faibles doses pour de l'introspection, ils me sont vides, creux lorsque je monte dans les dosages. Malgré la sensation de percer les secrets de l'univers, c'est une fausse sensation, je n'ai rien appris réellement quand je reviens à moi et j'ai mis des mois pour m'en rendre compte.

Du coup maintenant les dissos moi c'est par addiction, comme antidouleur et contre certaines crises d'anxiété ou de dépression que j'en prends, "c'est tout".

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

PaRaLLeL homme
Psycho junior
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 May 2017
236 messages
Des Hole il en existe des tas. Suivant les disso. La disparition du corps et de l'égo n'est pas toujours d'actualité.

Ce qui compte, c'est le laissé allé, laisser la molécule s'emparer de ton corps/esprit et entrer dans une trance par la musique.

Le setting parfait c'est obscurité, s'allonger, entrer en état de méditation et se connecter avec la musique.

Taper une dose dissociative et écouter ce genre de truc permet des expériences du corps incroyables :

Dernière modification par PaRaLLeL (23 juillet 2021 à  15:59)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] 2- FDCK Hole
par Anagram, dernier post 13 mai 2023 par Anagram
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] 3 meo pce, témoignage hole?
par FLEXTAPE, dernier post 15 septembre 2022 par ChemicalBrother
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Methoxetamine - Ptit TR : mon 2eme methoxetamine hole
par no_id, dernier post 02 janvier 2014 par no_id
  0

Pied de page des forums