La guerre aux drogues a créé des conséquences inattendues et négatives majeures / PsychoACTIF

La guerre aux drogues a créé des conséquences inattendues et négatives majeures

Publié par ,
1685 vues, 1 réponses
pierre
Web-Administrateur
2100
Inscrit le 15 Sep 2006
15140 messages
Blogs
« La guerre aux drogues a créé des conséquences inattendues et négatives majeures »
Khalid Tinasti
Chercheur au Global Studies Institute à l’université de Genève, directeur de la Global Commission on Drug Policy

La seule prohibition a montré toutes ses limites. Dans une tribune au « Monde », le chercheur Khalid Tinasti estime que la France mérite un débat national sur les conséquences des mauvaises politiques antidrogues et de cinquante ans de « débrouille » des autorités face à leurs échecs.Publié aujourd’hui à 08h00, mis à jour à 09h07   Temps deLecture 4 min.
Favoris


Tribune. Dès l’année 2008, l’ONU a reconnu que le système mondial de contrôle des drogues actuel, basé sur l’adoption nationale de la répression et de « la guerre aux drogues », a créé des conséquences négatives majeures et inattendues. La mère de ces conséquences est le marché illégal lui-même, qui existe à cause de la prohibition de la production, de la vente ou de la consommation des drogues.

Si l’alcool avait été classé substance addictive et dangereuse à la sortie de la seconde guerre mondiale, il aurait certainement un marché illégal important et incontrôlable aujourd’hui. Celui des drogues illégales est estimé à un chiffre d’affaires annuel de 500 milliards de dollars bénéficiant en priorité au crime organisé.


Le système de contrôle des drogues a également eu comme résultats des déplacements budgétaires et géographiques problématiques. Dans presque tous les pays, la priorité budgétaire est donnée à la riposte coercitive, aux dépens de la santé publique ou des affaires sociales.

Les déplacements des lieux de deals
Dans le monde, plus de 100 milliards de dollars sont utilisés chaque année contre la drogue par les forces de l’ordre, alors que seuls 170 millions d’aides sont fléchés pour les programmes sanitaires et sociaux de réduction des risques, qui réduisent la violence liée au marché illégal.

La violence et les lieux de deals se déplacent également au gré de la présence, de la confrontation et des attitudes des autorités. Harceler les dealers aboutit au déplacement géographique (ou « l’effet ballon gonflable ») de la violence, du deal et du marché qui vont vers des cieux plus cléments, comme l’air pressé d’un côté du ballon, et ainsi de suite.


Dès lors, pourquoi le politique continue-t-il à soutenir et même à promouvoir une politique ratée ? Tout simplement parce que cette dernière est imprégnée dans l’imaginaire collectif : tout le monde est d’accord pour condamner les drogues ; tout le monde est stigmatisé et a assez peur pour ne pas objecter publiquement.

Quid de l’objectif de la « guerre aux drogues »
Ainsi, cette répression permet aussi une impunité certaine et peu de comptes à rendre dans les priorités politiques, sociales et budgétaires des gouvernants. Mais, au-delà de la situation électoraliste actuelle en France, quel est l’objectif principal du contrôle des drogues ? La lutte antidrogue a été construite dans les années 1960 comme une campagne de santé publique massive, imbriquée dans l’hygiénisme social et l’imposition de comportements individuels « sains ».

Depuis, et comme le Covid-19 vient de le reconfirmer, les patients (et dans ce cas, les consommateurs de drogues) doivent être des partenaires dans la riposte, et pas seulement des « victimes » ou des « criminels ». Quid de l’objectif de la « guerre aux drogues » américaine des années 1970 ?

Il s’agissait en premier de ne pas laisser s’installer la violence liée au marché illégal aux Etats-Unis, et de la garder à distance dans des pays de transit puisque cette violence est endogène à la prohibition. Cette approche américaine menée depuis le démantèlement de la « French Connection » continue à exporter la violence en Amérique latine et dans les Caraïbes aujourd’hui.

Les résultats catastrophiques des guerres aux drogues

Les deux dernières guerres aux drogues en date ont eu des résultats catastrophiques. Au Mexique, où Felipe Calderón a lancé une guerre militarisée aux drogues en 2006, le trafic et la violence atteignent des records, les autorités élues ont perdu le contrôle de l’Etat du Guerrero, et on compte 250 000 homicides, 50 000 disparus et 25 000 déplacés internes.

Aux Philippines, avant de soutenir les meurtres sommaires de dealers et de consommateurs de drogues, Rodrigo Duterte avait mené sa campagne présidentielle de 2016 sur le thème de la sécurité, avec la drogue comme ennemi désigné. Aujourd’hui encore, et malgré la réintroduction de la peine de mort pour le trafic de drogues et une campagne d’exécutions sommaires qui a fait plus de 20 000 victimes, le marché des drogues continue à se développer.

La Suisse, en revanche, a mis en place dans les années 1990 un système de quatre piliers géré par le ministère de la santé : prévention, traitement, réduction des risques et répression. Cette dernière s’approprie plus de la moitié du budget, mais il ne s’agit en aucun cas de s’en prendre aux consommateurs ou dealers de rue, mais aux réseaux criminels et au blanchiment d’argent.

Une question sociétale transversale
Malgré une prévalence importante de consommation de certaines substances, la politique publique a pu pacifier le marché des drogues et en gérer les méfaits, sans promettre une éradication par la prohibition simplement impossible à atteindre.

Il n’est pas question de minimiser les problèmes de sécurité publique que traverse la France, mais promettre que la répression des drogues est la solution à ces problèmes est inexact. Le contrôle des drogues est une question sociétale transversale, touchant toutes les populations.

Elle requiert une approche pragmatique, responsable et sur le long terme, surtout que la prohibition adoptée jusqu’ici continue à créer plus de problèmes qu’elle n’en a jamais réglé. La France mérite un débat national sur les conséquences des mauvaises politiques antidrogues et de cinquante ans de « débrouille » des autorités face à leurs échecs. Elle mérite surtout que ce débat soit construit sur la transmission à la population d’informations justes et équilibrées quant au contrôle des drogues.

Khalid Tinasti(Chercheur au Global Studies Institute à l’université de Genève, directeur de la Global Commission on Drug Policy)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11900
Inscrit le 22 Feb 2008
8957 messages
Blogs
Bonjour, le pire est qu'en France la plupart des hommes politiques sont parfaitement au courant (mais ne l'avouent pas). Mais qui , dans le paysage actuel, peut prendre le risque d'aller contre des décennies de mesinformation ?
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » La guerre aux drogues a créé des conséquences inattendues et négatives majeures

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 7jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 18hCommentaire de babaji (10 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 8jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3jCommentaire de La Tite Zaza (33 réponses)
     Forum UP ! 
    Hotte flux laminaire
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    1ére consomation de psylo
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Escitalopram - Sevrage brusque et sexualité
    Il y a 3mnCommentaire de guygeorges dans [Antidepresseurs...]
    (16 réponses)
     Forum 
    Quel RC Stimulant pour être productif la journée ?
    Il y a 20mn
    1
    Commentaire de Escape dans [Cathinones et RC stim...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Comparaison entre les RC dissociatifs - vos avis
    Il y a 42mn
    11
    Commentaire de Emptyman dans [RC dissociatifs...]
    (30 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Blacklistée dans toutes les pharmacies de ma ville
    Il y a 1hCommentaire de Biscuit dans [Codéine et dihydrocod...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Alcool à jeun | Différence ?
    Il y a 2hCommentaire de Flopyx dans [Alcool...]
    (1 réponse)
     Forum 
    3MMC / Juger de la qualité « à l’œil » ?
    Il y a 2hCommentaire de DRiv dans [Cathinones et RC stim...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Bad trip - Bad Trip Report - Le dernier trip avant le Covid.
    Il y a 3hCommentaire de DRiv dans [LSD 25...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage opiacés avec suboxone
    Il y a 5hCommentaire de Meumeuh dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 6h
    2
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (6 commentaires)
     Blog 
    La chienne et le puma
    Il y a 2j
    1
    Commentaire de joel92 dans le blog de zizitaupe_meilleure_bande
    (1 commentaires)
     Blog 
    2FDCK 100mg oral
    Il y a 2jNouveau blog de Wolfyy dans [Trip Report]
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 03:09
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    smoule, Magi, Alberto Balsalm nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci Magi [MM] dans [forum] TOPIC UNIQUE - Grand topic des Présentations 2020 / 2021
    (Il y a 10h)
    mauvaise nouvelle mais merci pour le partage dans [forum] Attention au CBD fumé
    (Il y a 10h)
    Que du bon sens x) - Johan dans [forum] La ville de Zurich expérimente la légalisation du cannabis récréatif
    (Il y a 12h)
    Intriguant ! - Johan dans [forum] Acidurie 4 hydroxy-butyrique
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums