MDMA, Chemsex & couple : Quelles alternatives pour une conso "saine" ? / PsychoACTIF

MDMA, Chemsex & couple : Quelles alternatives pour une conso "saine" ?

Publié par ,
1120 vues, 4 réponses
Vesper 
Nouveau membre
000
Inscrit le 22 Jul 2021
1 message
Bonjour,

Je viens vers vous après avoir un peu fouillé dans les différents topics (d'ailleurs je l'ai mis ici mais pas sûr de mon coup, il aurait tout autant eu sa place dans la section famille/amoureux, ou la section chemsex), pour déposer mon expérience quelque part (faute de pouvoir en parler) et chercher des conseils, retours d'expériences similaires, et réponses à quelques questions (cf fin de thread si vous avez la flemme de lire mon "expérience", j'essayerai de rester synthétique mais c'est pas mon point fort désolé :S).

Au passage, désolé, je ne me suis pas présenté d'abord dans la section appropriée, je sais pas si c'est "grave", mais je sentais qu'entre une présentation et une partie de ce que j'allais dire ici, j'allais trop me répéter.

Pour vous donner un peu de contexte : En couple (gay), très amoureux tous les 2 (relation très différente de nos précédentes), relation libre, fin 20aine/début trentaine, avec très peu d'expérience avec les drogues au départ. On boit très peu (un verre de vin 2 à 3 fois par mois quand on mange chez des amis ou autre contexte social similaire), pas de clope ni weed. Addict au café et aux jeux vidéos par contre, pour ma part. Première expérience chemsex à 3 (avec un ami à lui, déjà bien initié) y'a 2 ans pendant un voyage, on avait pris de la crystal meth. Bonne expérience qu'on se dit "à refaire un jour".

Quelques mois plus tard, suite à un concours de circonstances, on reçoit (cadeau) de la MD (en cristaux) et de l'exta (domino, bien que ça ait pas d'importance vu ce que j'ai pu lire ici). Je me souviens plus de la dose exacte, mais y'en avait vraiment pas mal...

On se renseigne surtout sur les dosages à ne pas dépasser et les bons gestes à adopter avant/pendant/après la prise, mais de manière incomplète (info-clé manquante : le délai de mini 6 semaines pour refaire le plein de sérotonine !)

On reste toujours raisonnable sur les quantités quand on en prend (1/4 d'abord puis 1/2 cachet pour l'exta, la md était en cristal mais on restait autour de 100mg, souvent moins rarement +) et dans un premier temps on réserve la prise de prod à des sessions à 3 ou +, plus rares, avant de l'intégrer dans notre sexe "habituel", je dirais 5 à 6 mois après avoir reçu notre "stock".

Je sais qu'on a probablement pas respecté religieusement le délai de 6 semaines à chaque fois mais ça restait maximum 1x/mois, l'effet était là à chaque fois, les descentes très faibles voire quasi inexistantes pour nous 2, le lendemain on passait à autre chose sans être obnubilés par les sensations de la veille, pas de sentiment de dépendance, pas l'impression de développer de tolérance particulière bref tout va bien, notre stock dure environ 10 mois. 

(En y repensant, le fait qu'on ait une quantité limitée et pas les connaissances/le réseau pour s'en procurer à nouveau une fois notre stock épuisé a aussi poussé à la parcimonie àmha. Je me souviens que je me fixais la limite de "ne jamais en acheter" pour garder de la distance, comme si c'était une ligne à ne pas franchir, un point de non-retour, un cap au-delà duquel on serait officiellement "addicts".) Vous vous en doutez, si je suis là, c'est qu'on a fini par franchir ce cap (via le même contact qui nous en avait fait cadeau 1 an auparavant, facile).

Le problème c'est que y'a quelques mois on s'est procurés un nouveau stock et depuis 1° la cadence du chemsex augmente, mais toujours avec ce seul produit ; 2° on a commencé à en prendre en dehors du contexte "chemsex". En gros "double addiction" (au chemsex qui commence à remplacer le sexe "sobre", et à la MD) qui se met en place.

Et là depuis peu je sens la tolérance qui s'installe, l'effet qui diminue. Je me fais violence pour pas augmenter la dose, mais la fréquence augmente de plus en plus. On est en train de partir en vrille de manière très chaotique, facilement 1 à 2x par semaine on prend ensemble et 1 à 2x par semaine en prime on prend "seul". La prise "seule" étant dans des contextes différents, pour lui ça reste sexuel mais sans moi (il a une plus grosse libido), et moi j'ai eu le malheur d'en prendre une fois pour bosser dans un moment de "rush" où je devais finir une montagne de boulot en un temps record. Ayant un travail qui demande beaucoup de concentration alors que j'ai un attention span ridicule, après la prise j'étais beaucoup plus concentré et j'ai pu me "forcer" à rester dans le bain et être productif, au lieu de travailler 10min et d'être distrait 50min. J'ai bouclé en 5h ce que je fais normalement en 3 jours. Du coup j'en prends pour augmenter ma productivité çà et là.

Malheureusement, on en a peu discuté de manière frontale. On s'était fixés la limite de "tant qu'on ressent pas de dépendance ou d'effet négatif, c'est que ça va et on peut continuer", mais en me renseignant et en arrivant ici je vois que l'effet neurotoxique de la MD est pervers, pas forcément lié à une dépendance physique/psychique du produit. Du coup, on ne discute pas de notre conso, on sait qu'elle est là (on partage le même stock, la même boîte de cristaux et rien qu'à son positionnement dans le tiroir on sait direct si l'autre en a pris depuis la dernière fois) mais j'arrive pas à relancer le dialogue sur le fait qu'outre une dépendance physique et psychique, il y a des dégâts très sérieux qui nous pendent au nez.

Lui est borné sur l'idée que tant que la drogue reste liée à un contexte uniquement sexuel, il n'y a pas de dépendance. Or, depuis 3 mois, je ne pense pas qu'il ait une seule fois eu un rapport "sobre". De plus, il me semble que dépendance au chemsex, dépendance au produit, et effets néfastes d'une "mauvaise" consommation du produit doivent pouvoir être abordés distinctement, là il y a confusion totale chez lui.

Par ailleurs, petit détail, mais depuis le début de notre conso, le fait de ne jamais avoir ressenti de forte "descente" comme je peux en lire n'a pas aidé non plus niveau prise de conscience des risques, et nous a un peu conforté dans l'idée que "tout va bien". Le pire qu'on ait eu c'est un petit coup de barre et grosse flemme le lendemain, mais jamais de crise de larmes, de sentiment de vide/dépression, d'anxiété, d'irritabilité, rien de tout ça. Quand on redescend, en général, on est soit KO et endormis soit l'esprit occupé par autre chose.

BREF après avoir remarqué la tolérance qui pointait le bout de son nez j'ai creusé un peu plus loin, découvert ce site et son wiki+forum, et eu une grosse prise de conscience en lisant certains articles et témoignages postés ici. J'ai pas envie d'attendre de manger une dépression "chimiquement induite" (ce qui me semble d'autant plus étrange d'ailleurs c'est que j'avais avant des grosses tendances dépressives et à l'automutilation plus jeune, mais même dans les descentes ces tendances ne reviennent pas, coup de chance ?). Poster ça ici est déjà "un grand pas" vers une reprise en main de mon mode de consommation, mais il y a certains points pour lesquels je suis encore dans le flou/pas sûr de la marche à suivre.

Je n'envisage en tout cas PAS un "sevrage" sec pour moi et encore moins pour lui, mais vu la neurotoxicité de la MDMA (je sais même pas comment ça nous fait encore de l'effet, nos stocks de sérotonine doivent être en négatif là ???), notre mode de conso actuel et notre tendance à ne pas en parler, notre mode de vie actuel n'est pas viable du tout (d'ici 5/10 ans on se sera foutus en l'air, voire moins, si on continue ?). Je ne diabolise pas le produit, mais on a clairement merdé et je veux limiter la casse, et je vais déjà me forcer à en prendre max une fois par semaine tous contextes confondus puis remonter progressivement vers 2, 3, 4, 5, 6 semaines entre 2 prises.

J'en viens (enfin) aux questions/retours d'expérience que je cherche : 

1) Pour ceux qui auraient vécu/vivraient une situation similaire (chemsex et conso de MD/XTC à 2 qui dérape et dont vous avez peu/pas assez parlé), comment avez-vous repris la main dessus, comment avez-vous lancé/lancez-vous (j'imagine que c'est cyclique) la discussion avec votre partenaire sur votre conso, et plus particulièrement
A° l'installation d'une tolérance à la MDMA + ses effets neurotoxiques pervers dont on se rend pas compte;
B° l'installation d'une dépendance au chemsex.
Vous rediscut(i)ez parfois de vos "limites" à ne pas dépasser, des changements (souhaités ou effectifs) à votre mode de conso ? Vous en parliez en étant perchés, sobres, peu importe ? Fréquemment ?

2) La dépendance au chemsex, quand j'y réfléchis bien, ne me semble pas être un problème grave stricto sensu, en tout cas pas urgent à régler. Pour les adeptes de chemsex et polyconsommateurs, est-ce qu'il y a un ou plusieurs produit(s) que vous avez déjà utilisé pour "alterner" avec la MD, pour doucement décrocher de celle-ci sans se priver de nos plaisirs charnels amplifiés ?  (De préférence par voie orale, on fume pas et beaucoup trop maladroits pour risquer un slam).

Edit : Maintenant que j'y repense, on prend déjà du poppers assez souvent...

3) Vu la prise chaotique et bien au-delà des doses conseillées, est-ce que je devrais aller voir l'un ou l'autre professionnel de la santé (physique ou mentale, d'ailleurs) pour faire un "bilan" de mon état ?

4) Question subsidiaire pour ma conso perso : Si la MD vous fait aussi cet effet "focus" plutôt que "dispersé" (pour bosser en particulier) quand vous en prenez, est-ce que avez retrouvé cet effet avec un autre produit (moins neurotoxique ?).

(Q.4 Editée parce que la formulation originale était effectivement pas dingue, désolé !)

Si vous avez des témoignages d'histoires similaires ayant bien ou mal tourné aussi, je suis preneur.

Take care.

Dernière modification par Vesper (29 juillet 2021 à  08:58)

Hors ligne

 

meumeuh
Modérateur
5300
Inscrit le 21 Nov 2017
3626 messages
Blogs

Vesper a écrit

Pour les adeptes polyconsommateurs, est-ce qu'il y a un ou plusieurs produit(s) qu'on pourrait utiliser pour "alterner" avec la MD

Hello,

On ne pourras pas te conseiller de produits, mais perso cela peut m'arriver ( souvent^^ ) de prendre des stims , soit de la coke ou des RC comme par ex du 3-MMC ... Lors de soirées à connotation chemsex.


Amicalement,

MM

Dernière modification par meumeuh (28 juillet 2021 à  18:26)


KeepCalm&SmokeCrack
Effets indésirables, inattendus? ⤵️
AnalyseTonProd avec Psychoactif et Sintes

Hors ligne

 

zizitaupe_meilleure_bande 
Psycho junior
France
2600
Inscrit le 15 Jul 2021
275 messages
Blogs
Je n'ai pas eu d'experience semblable, car je suis toujours resté a moins d'une fois par mois maximum pour le chemsex (mdma/extas, lsd), par peur de devenir accro.

Peut-être j'ai tort, mais il faudrait tout simplement en parler avec ton copain, de ce que tu as appris sur la conso des drogues que vous prenez, de tes attentes et de tes craintes, des siennes.  A la limite il faut lui montre ce que tu as ecrit ci dessus.   S'il veut pas entendre ou en parler, la il faudrait chercher d'autres moyens de communication.  Et bien sur il faut être sobre et calme quand vous en parler, et il faut en parler regulièrement.

Je trouve que pour garder une vie sexuelle saine, il faut regulièrement faire l'amour sans drogues, et chercher en etant sobres des hauteurs sexuelles et emotionielles.  On peut trouver des états d'être aussi forts que les drogues dans le sexe sobre. Puis de temps en temps, quand une sexualité sobre et saine est bien installée, seulement là on peut y rajouter des drogues, de temps en temps, comme tu dis toutes les quelques semaines (si entretemps vous faites l'amour sobres).  Sinon, le sexe devient lié aux drogues, et ça devient une dependance.

Je ne vois aucune drogue qui pourrait etre prise a la fréquence a laquelle vous prenez la MD (deux fois par semaines), meme en alterance, sans des conséquences sur la longue terme, mais je ne suis pas calé dans la matière.  Mais meme si tu trouve des alternatifs, le systematique besoin de drogues pour le sexe (et pour le travail) reste un probleme.

Hors ligne

 

HEV 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 Jan 2020
13 messages
Salut,
Alors pour commencer comme tu l'as si bien souligné la MD est très neurotoxique et perverse, étant souvent  associé à la drogue de "l'amour" celle-ci peut paraître être une drogue de choix pour cette pratique qu'est le chemsex mais dans mon cas je trouve que c'est un produit pas très adapté à la pratique surtout dans une usage régulier...
Effectivement c'est une situation compliqué car il s'agit de double addiction
J'ai consommé énormément de MD et le moins que je puisse dire c'est que a usage répété peut vraiment induire de grosses conséquence neurologiques qui peuvent devenir a long termes irréversible.
Tu devrais faire part de tes recherches et découverte à ton compagnon qui n'est peut être lui pas au courant de tout ça, bien entendu si tu te sens incapable de gérer la situation et que tu sens qu'elle t'échappe on ne peut que te conseiller de demander de l'aide a un professionnel de santé.
Comme dit plus haut le forum n'autorise aucun conseil sur les produits, je peux en revanche te faire part de mon expérience personnelle. Pour du chemsex je consomme du LSD (drogue bien moins toxique globalement mais qui n'en reste pas moins dangereuse mentalement à toi de faire tes recherches et de déterminer) j'utilise d'ailleurs parfois cette dernière en micro dosage pour avoir un p'tit coup de fouet mentalement et physiquement, ou de la ketamine à faible dosage mais encore une fois c'est mon expérience et comme personne le répétera jamais assez, nous sommes tous différents et réagissons tous très différemment aux multitudes de produits existants. Fais attention à toi et ton chéri tient nous au courant.

La vie est une boucle.

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
6800
Inscrit le 25 Mar 2018
2261 messages
Blogs
Salut,

Je te réponds même si je ne suis pas concernée par une conso de MD qui a l'air de devenir problématique mais le mélange consos (dans mon cas plutôt opiacés), gestion à deux et sexe ça me parle et j'ai eu des questionnements et réflexions qui, quelque part, rejoignent les tiens...

1) en effet, je pense que c'est important d'en parler, sobres ou défoncées ça dépend des situations, mais en tout cas quand il y a les conditions pour être poses, attentifs et à l'écoute. Pour moi ça marche mieux quand on a pas trop picolé et on est assez reposés, mais des fois je trouve que en ayant pris du speed ou tranquilles à la came ça me permet d'exprimer mieux mes ressentis et avoir une bonne communication...(bien mieux qu'en redescente ou en manque par exemple !!)
En tout cas, je crois avoir compris que c'est important de constater qu'au delà de la conso qu'on peut en faire ensemble (et s'entrainer parfois), la conso ça reste quelque chose de personnel et c'est important d'exprimer ses propres souhaits et envies, mais ne pas vouloir à tout pris que l'autre suive. Une ex m'avait demandé de limiter ma conso "pour l'aider" à gérer la sienne, j'avoue pour comment c'était posé la demande ça frôlait un peu le chantage, je l'avais assez mal vécu et résultat des courses, moi j'avais assez douloureusement fait une pause alors qu'elle continuait à taper...bref, je crois c'est vraiment important que chacun de son coté exprime le trucs qu'il veut changer, les situations dans lesquelles veut pas se retrouver etc, mais pas demander à l'autre forcément de le suivre, juste de trouver des solutions pratiques pour que chacun suive ses besoins (par exemple moi j'ai demandé qu'une nouvelle relation dans laquelle on est en train un peu de s'enfoncer dans la came, ne me demande pas d'aller pecho/lui prêter des thunes pour ça, mais après ça me derange pas s'il consomme même devant moi)...
Et quant au sexe, bah oui, réussi à s'éclater quand même sans, en expérimentant des nouvelles pratiques/situations selon nos envies ça peut aider aussi à ne pas tomber dans une routine sexe=conso pour moi, même si j'avoue qu'il y a des éléments "physiologiques" qui n'aident pas...par exemple, baiser sans prendre des opiacés ça nous fait jouir vachement plus vite (encore plus en manque !), moi j'ai bien dit que ça ne me pose aucunement problème...d'autant plus qu'il y a dix-mille façons de se faire plaisir et même si la jouissance arrive rapidement, tant qu'on s'éclate je trouve ça hyper plaisant, mais mon partenaire au vu d'experiences précédentes est parfois un peu mal à l'aise et préfère presque ne pas commencer...mais avec la discussion et une pratique où en profite ça passe bien malgré tout, même s'il préfère avoir consommé et ne pas éjaculer en une minute wink

2) en effet la charte ne permet pas de conseiller des molécules...mais ce que je peux dire c'est que moi j'aime bien le sexe sous opis (avec des jouissances qui prennent du temps mais après "explosent" et des caresses étincelantes, dans une douceur déchaînée -oups, on a cassé le lit comme ça), mais niveau gestion de la dépendance c'est encore pire que le MD je trouve (même si finalement moins neurotoxique, mais bon...pas un conseil), sous alcool (chaudement dechen' ), sous LSD avec des sensations démultipliées, sous coke (mais pas trop sous crack, car trop focus sur le craving), avec du poppers (même si l'effet est court, mais ça rajoute un truc !), enfin je crois sous tous, j'aime bien le sexe ( ! En vrai il y a plusieurs RC dont j'ai lu des TR qui m'ont bien donné envie coté sexe, mais je ne me suis jamais lancée, du coup je ne peux pas temoigner

3/4) ce qui me surprends dans ton témoignage par rapport à mon expérience perso (mais justement on est tous différents par rapport aux molécules) c'est le fait que tu utilises le MD pour focus et te concentrer...sur moi les stims (speed surtout, mais aussi MD et coke) m'eparpillent bien plus que me concentrer...je suis incapable de rester à bosser (spécialement pour des trucs comme écrire/lire, mais aussi des tafs manuels) concentré, mon cerveau part plutôt dans tous les sens et le corps n'arrive pas trop à tenir en place...par contre j'ai eu des retours de personnes avec un trouble de l'attention/hyper activité qui avaient exactement l'effet opposé et arrivaient bien mieux à se poser, être efficaces et concentrés...dans ce cas là parfois la prescription de ritaline ou concerta (qui ont une action semblable aux anfets mais avec moins d'effets négatifs sur la neurotoxicité/cardiotoxicité à ce qu'il parait) avait des effets bénéfiques...
Je crois donc qu'un suivi psy (déjà un psychologue pour "parler" et éventuellement un psychiatre) pourraient avoir des retombées positives par rapport aux besoins que tu énoncés...dans les CSAPA, même si les prises en charge ont des temps parfois longs et certaines équipes ne sont pas au top, il y a des pros à disposition de façon gratuite et anonyme, tu peux voir si tu trouves un soutien adapté pour retrouver d'une part la maitrise sur ta conso pour te faire du bien et, de l'autre, une éventuelle prescription qui pourrait t'aider à te concentrer si tu trouves galérer sur ce niveau là...

En tout cas, je te souhaite de te retrouver au mieux, dans tes consos, tes relations etc et prendre le max de plaisir possible en arrivant à te faire du bien !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » MDMA/Ecstasy
  •  » MDMA, Chemsex & couple : Quelles alternatives pour une conso "saine" ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] [Video] Y-a-t-il de meilleurs alternatives que la MDMA ?
par Ledayuum, dernier post 14 juin 2021 à  23:16 par Morning Glory
  2
  7
[ Forum ] Mdma Entre Couple
par lamorue, dernier post 04 avril 2018 à  13:01 par Gaeshea
  4
  [ PsychoWIKI ] Ecstasy-MDMA, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Ecstasy-MDMA, la première fois
  [ QuizzZ ] Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
4295 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Trip report 200Mg de Tramadol
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Addiction - Seule à affronter ce produit
Il y a moins d'1mnCommentaire de Illusion dans [Cocaïne-Crack...]
(10 réponses)
 Forum 
Actualité - Stalingrad quelles solutions ?
Il y a moins d'1mn
3
Commentaire de sakado dans [Conseils généraux de...]
(6 réponses)
 Forum 
Oxazépam - Seresta et Hallucination
Il y a 40mnCommentaire de Assinka dans [Benzodiazépines...]
(12 réponses)
 Forum 
Attaques de panique et changement de personnalité avec prazepam et...
Il y a 1hCommentaire de sky56253 dans [Benzodiazépines...]
(8 réponses)
 Forum 
Première fois - Première fois cocaïne a sniffer
Il y a 2h
2
Commentaire de sky56253 dans [Cocaïne-Crack...]
(11 réponses)
 Forum 
BESOIN D'AIDE adduction
Il y a 3hCommentaire de CaptainCrox' dans [Benzodiazépines...]
(2 réponses)
 Forum 
Première fois - Boîte de nuit : 3mmc ou kétamine ?
Il y a 3hNouvelle discussion de THC-9delta dans [Cathinones et RC stim...]
 Forum 
Couleur etrange 5-Mapb - besoin d'avis
Il y a 3hCommentaire de Clancy dans [Cathinones et RC stim...]
(10 réponses)
 Blog 
Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
Il y a 4h
3
Nouveau blog de CaptainCrox' dans [Carnet de bord]
 Blog 
Un peu d’historique de la pharmacie
Il y a 5hNouveau blog de Kanekilife dans [Actualités]
 Blog 
Jade et l'Afteristan
Il y a 18h
2
Nouveau blog de TrotinetteElectrique dans [Carnet de bord]
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 04:08
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Akira691, diabloblotin2, DonMetha, Hazema, irako nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Mon combat sera à vie et je suis en paix avec cela" dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 53mn)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Stelli) dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 2h)
Merci pour le partage ! - Clancy dans [forum] Totoriel, travailler avec des milieux gélosés
(Il y a 2h)
+1 dans [forum] Ses potes consomment de la cocaine h24
(Il y a 3h)
Tranche de vie impressionnante. Merci du partage ! g-rusalem dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 3h)

Pied de page des forums