Difficultés après sevrage

Publié par ,
1598 vues, 4 réponses
Mélody777 femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Jan 2022
19 messages
Bonjour, je consomme de la coke IV depuis trois ans (3g/jour).
J’ai tout perdu : enfants, travail, foi, dettes…
Je suis abstinente depuis 9 semaines. Je reprends le boulot Lundi, alors que je suis totalement apathique.
Le plus dur pour se relever pour moi, en dehors des symptômes de sevrage, c’est la gestion des émotions, la gestion des dettes et des papiers.
Comment avez vous vécu le sevrage ?
Comment on fait pour retrouver une vie
après la coke ?

Hors ligne

 

leoxy homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Nov 2019
85 messages
Salut Mélody

D'abord bravo pour les 9 semaines, tu as déjà fait du chemin c'est cool!
Ensuite, ton addiction n'était pas légère, avant de te demander quoi que ce soit d'autre je vais commencer par ça: es tu suivie par un médecin, addicto, psy etc...?
Pour ce qui est la gestion des émotions, alors oui les médicaments peuvent aider bien sûr est si c'est trop dur voir avec un professionnel de santé ce qui pourrait t'aider.
Mais! Avis tout à fait personnel: attention à ne pas penser que des médocs font tout le boulot pour toi!
Apprendre à re-gérer, je veux bien te le jurer que c'est possible. Et je reviens de loin ^^.
Il y a plusieurs outils efficace sur le marché: hypnothérapeute, ttc, emdr, auto hypnose, méditation etc.... Le tout c'est de trouver un praticien qui te convient. Il y à beaucoup de bonne méthode, mais souvent c'est ceux qui la pratique qui nesont pas adapté, humainement parlant je veux, à toi! Il faut donc prendre le temps de trouver quelqu'un qui va avoir quelque chose à te proposer qui te correspond dans le travail de la gestion des émotions, ou voir pourquoi elles sont la.
Oui , ca fait peur de faire face aux dettes, à ceux à qui on à fait mal, et j'espère de tout coeur que tu puisses trouver les moteurs qui te donnent envie de sortir complétement du trou, et je te rassure, ils sont là, même si on les voient pas toujours!

Prend bien soin de toi et donne des nouvelles !

Hors ligne

 

Mélody777 femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Jan 2022
19 messages
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre.
Alors, je suis suivie dans un CSAPA : psychologue, psychiatre, infirmier, assistante sociale.
Je n’ai pas un traitement très fort. Il faudrait sûrement le revoir. Je vois mon neurologue le 9 Février pour augmenter la ritaline. Ça m’aide beaucoup.
Là, j’ai accepté un poste d’infirmière à 400 kms de chez moi, pour m’éloigner des tentations pendant 7 mois.
Tu m’as bien encouragé. Merci

Hors ligne

 

leoxy homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Nov 2019
85 messages
Salut Melody!

Cool d'avoir de tes nouvelles, et heureux de savoir que tu estimes avoir pris la bonne décision en t'éloignant de ton milieu, c'est souvent un bon début pour aider à décrocher, pour plein de gens!
Ok donc tu es suivi en csapa, et tu estimes que ça t'aides ou pas du coup? Pour ce qui est de ton traitement avec le neuro, il connait mieux son métier que moi. Mais! si par contre je peux me permettre une remarque, comme tu as déjà l'air de te projeter dans une augmentation de la ritaline : Comme dirait un certain bonhomme , les toxicomanes sont les seules patients qui viennent voir le médecin en sachant déjà ce qu'il leur faut pour aller mieux! Je met juste en garde sur le potentiel abus qu'il peut être fait de la ritaline. Parle lui de tes symptômes, de comment tu te sens et si c'est un bon il adaptera ton traitement que ce soit en augmentant, ou en passant sur une forme mieux adapté. Bref, je m'étale, tout ce que je veux dire c'est: prend garde à toi même, et fait bien attention de pas essayé d'augmenter les doses pour combler le vide de la C. Oui, l'arrêt de C va venir dérégler ton traitement, puisque à plusieurs g de C par jour, la ritaline peu apparaître légère non combiné par la suite! 9 semaines d'abstinence, c'est déjà bien, mais tu as encore le temps de redécouvrir la vie sans prod et trouver ton équilibre la dedans, il faut aussi prendre ca en compte dans le changement de ton traitement. Bref, que de chose que je pose ici à ta disposition pour que tu puisses clairement en parler au neuro qui te suit!

Courage Melo, et soyons comme le roseau, on se pli peut être un peu, mais n'allons pas rompre. Et puis si jamais on rompt, en vrai on est pas des roseaux, on est encore mieux, et on peut repartir ^^

Hors ligne

 

Mélody777 femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Jan 2022
19 messages
Pas mal l’image du roseau ?.
Alors, j’ai commencé le nouveau taf. C’est pas mal, mais alors mes pieds, je n’avais tellement plus l’habitude de marcher des kms ?.
Le CSAPA m’a aidé quand même dans mon parcours : à repenser mes motivations, à libérer la parole, à comprendre le pourquoi des chutes, et puis quand tu passes par la case « test pipi « , ben tu ne peux pas tricher.
Pour la ritaline, j’ai compris l’idée. J’ai pris 35 kg en cure en 6 mois. Heureusement, j’étais maigre de base. Mais donc, c’est pour ça que je ressens que ce n’est plus dosé comme quand je faisais 40 kg. Après, le neurologue fera ce qu’il juge bon.
Je prends du methylphénidate en gélules. Ce n’est pas la ritaline avec des billes. Du coup, on ne peut pas détourner le produit, et c’est tant mieux.
A bientôt.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - Help gorge endormie difficultés à respirer
par Soso01, dernier post 28 juillet 2022 par le mécanologue fou
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Prise de crack après sevrage
par Gabriela0309, dernier post Il y a 20h par meumeuh
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Consommation cocaine après un sevrage aux opiacés
par C.naya123, dernier post 30 janvier 2020 par meumeuh
  2
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage

Pied de page des forums