Partage guide sur la stigmatisation / PsychoACTIF

Partage guide sur la stigmatisation

Publié par ,
1289 vues, 8 réponses
Anaya 
Nouveau membre
300
Inscrit le 28 Jun 2021
46 messages
Blogs
Bonjour tout le monde,

Dans mes recherches personnelles j’ai trouvé un guide très très bien fait avec un lexique sur les termes stigmatisants, fait au Canada. Il explique pq c’est préférable d’utiliser tel ou tel terme. Je l’ai publié dans ce forum car je considère qu’on ne peut aider l’autre en le stigmatisant…

J’espère qu’il vous sera utile, comme il l’est pour moi,

Bises

guilding-rinciples-fra.pdf

Dernière modification par Anaya (30 mars 2022 à  22:18)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Document intéressant - Johan !

Il faut encore porter en soi un chaos, pour mettre au monde une étoile qui danse
Nietzsche

Hors ligne

 

trolalol 
Psycho junior
1200
Inscrit le 20 Aug 2020
297 messages
Hey,

Il est intéressant,-  pour ne pas dire édifiant, stupéfiant, sidérant - de constater que systématiquement, à l'entrée "équivalents terminologiques non stigmatisants" ne se trouve précisément jamais aucun terme pour correspondre à ceux qui se trouvent ici (le plus souvent à raison) considérés comme stigmatisants et entrants dans la catégorie idoine. En lieu et place des unités phonétiques et sémantiques élémentaires attendues et qu'on appelle "mots", se trouvent donc des périphrases plus ou moins longues pour désigner ce que la doxa stigmatisante exprime en général sans peine en quelques syllabes brutales. Ainsi "accroc" devient "personne souffrant d'un trouble lié à la consommation de substance", "alcoolique", "personne souffrant d'un trouble lié à la consommation d'alcool", etc. 
Au point de faire mentir l'intitulé de l'entrée de colonne: d'"équivalent terminologique", précisément, il n'y a point.
C'est là un fait tragique: la langue, quand elle parle des UD, ne sait même plus être neutre ni même faire semblant; mépris et stigmate sont sa norme.
Nous reste au moins l'inconscience absolue de la chose dans laquelle semblent baigner, bienheureux, les concepteurs de ce petit livret, dont l'esprit de sérieux demeure jusqu'à la dernière ligne. Ceci pour le côté comique de l'affaire. smile   

Amicalement,

Dernière modification par trolalol (30 mars 2022 à  23:47)


אין מזל לישראל

Hors ligne

 

Anaya 
Nouveau membre
300
Inscrit le 28 Jun 2021
46 messages
Blogs
Oui, effectivement je ne l’avais pas vu sous cet angle, merci pour cette perspective critique ! Au moins il a le mérite d’exister parce qu’en France il n’y a absolument rien de ce type, c’est le vide intersidéral.

D’ailleurs il me semblerait pertinent qu’un tel guide soit construit par les personnes concernées elles même qui devraient participer activement aux politiques publiques en matière de santé. Je suis pour l’intervention d’usagers experts dans les instituts de formation, rémunérés de surcroît.

Toi par exemple t’es pas d’accord avec ce guide mais as-tu d’autres propositions ?

En fait ce que tu soulignes révèles avant tout le « rien » derrière ce genre de catégories qui ne sauraient refléter la complexité du vécu d’une personne.

Si ma publication lance un débat, tant mieux, vive les conflits philosophiques !!punk2

Il faut encore porter en soi un chaos, pour mettre au monde une étoile qui danse
Nietzsche

Hors ligne

 

trolalol 
Psycho junior
1200
Inscrit le 20 Aug 2020
297 messages

Anaya a écrit

Oui, effectivement je ne l’avais pas vu sous cet angle, merci pour cette perspective critique ! Au moins il a le mérite d’exister parce qu’en France il n’y a absolument rien de ce type, c’est le vide intersidéral.

D’ailleurs il me semblerait pertinent qu’un tel guide soit construit par les personnes concernées elles même qui devraient participer activement aux politiques publiques en matière de santé. Je suis pour l’intervention d’usagers experts dans les instituts de formation, rémunérés de surcroît.

Toi par exemple t’es pas d’accord avec ce guide mais as-tu d’autres propositions ?

En fait ce que tu soulignes révèles avant tout le « rien » derrière ce genre de catégories qui ne sauraient refléter la complexité du vécu d’une personne.

Si ma publication lance un débat, tant mieux, vive les conflits philosophiques !!punk2

Heureux de voir que tu as bien pris mon propos! Je craignais qu'il soit pris pour une attaque, ce qu'il n'est pas le moins du monde, comme tu l'as très bien noté toi-même justement.
Après oui effectivement la première chose qui m'a frappé ici est l'inexistence de ce que les auteurs prétendent opposer aux éléments discriminants (omni)présents dans la langue - pour ensuite m'attarder en effet sur l'inconscience de ces derniers sur ce point qu'ils prétendent solutionner, justement...
Sinon pour ce qui est de la démarche et de l'objectif global (identifier les marqueurs discursifs de la discrimination toxicophobe d"une part, promouvoir une nouvelle normativité discursive, toxicophile de l'autre), je soutiens bien évidemment à 200%, là n'est pas la question. Mais pour ce qui est de la seconde étape (la nouvelle normativité discursive), qui je crois rejoins la question que tu me poses (d'éventuelles propositions personnelles), je crains que nous ne nous heurtions à une difficulté de taille: la notion de  "langage privé" étant dépourvu de signification, on ne comblera pas le vide laissé par l'inexistence de termes normativement neutres pour qualifier les UD et leur monde en en créant ex nihilo et hic et nunc des nouveaux, néologismes made in Pyschoactif voués à l'assaut du Grand Robert et - pourquoi pas pendant qu'on y est? - de l'Académie Française (j'essaie d'imaginer un peu la gu..le de Finkelkraut...lolgerbe)
Par contre, et pour reprendre un propos qui avait déjà été développé ici même dans un autre contexte, rien n'interdit de détourner le sens initialement péjoratifs de certains termes et de se les ré-approprier dans un sens subversif. C'est d'ailleurs une pratique courante dans la plupart des milieux marginalisés et/ou minoritaires, et qui participe d'une ré-appropriation de la marge par son affirmation: plutôt que de subir, revendiquer - revendiquer d'être un sale camé, une sale gouinasse, un sale pédé, etc. <et même si c'est une démarche qui peut ne pas être exempte d'ambiguïté et de problèmes, c'est une démarche qui marche lol et qui a fait ses preuves - ne serait-ce que parc qu'entre autres choses on dépossède l'autre camp de ses mots, de son emprise sur la langue et sur les systèmes de représentation collectifs.  punk1 smakvape

(Ah oui et dernier point en vitesse (c'est gros je sais désolé) qui mérite selon moi d'être souligné: le problème de ce genre de brochure tient également à la facilité avec laquelle il contribue à faire passer pour des guignols niais déconnectés de la réalité tous ceux qui entendent lutter, dans la société en général, contre les discriminations en tout genre (racistes, sexistes, homophobes, etc.) auprès de ceux, nombreux, qui soit ni purement et simplement la réalité desdites discriminations, soit nient ou minorent d'une manière ou d'une autre la légitimé du combat mené contre ces dernières.)   

Et OUI, gloire aux polémiques philosophiques, dans le conflit idéologique joyeux et la bonne humeur! smakdrogue-peace

drogue-peace

Dernière modification par trolalol (01 avril 2022 à  13:23)


אין מזל לישראל

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
10400
Inscrit le 22 Feb 2008
9854 messages
Blogs
Bonjour, je connais un peu le Quebec et ce genre de refus des mots stigmatisants est bien plus étendu, vers les femmes, les minorités sexuelles, les indiens ("peuples premiers") etc..
Mais en effet il y a des difficultés techniques menant à des periphrases un peu complexes et parfois maladroites. Recemment sur PA est apparu le terme PUD (Personne Utilisatrice de Drogues) qui est un reel progrès.
Mais il faut poursuivre et pourquoi pas en detournant et requalifiant des mots réputés stigmatisants. 
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Anaya 
Nouveau membre
300
Inscrit le 28 Jun 2021
46 messages
Blogs

trolalol a écrit

Anaya a écrit

Oui, effectivement je ne l’avais pas vu sous cet angle, merci pour cette perspective critique ! Au moins il a le mérite d’exister parce qu’en France il n’y a absolument rien de ce type, c’est le vide intersidéral.

D’ailleurs il me semblerait pertinent qu’un tel guide soit construit par les personnes concernées elles même qui devraient participer activement aux politiques publiques en matière de santé. Je suis pour l’intervention d’usagers experts dans les instituts de formation, rémunérés de surcroît.

Toi par exemple t’es pas d’accord avec ce guide mais as-tu d’autres propositions ?

En fait ce que tu soulignes révèles avant tout le « rien » derrière ce genre de catégories qui ne sauraient refléter la complexité du vécu d’une personne.

Si ma publication lance un débat, tant mieux, vive les conflits philosophiques !!punk2

Heureux de voir que tu as bien pris mon propos! Je craignais qu'il soit pris pour une attaque, ce qu'il n'est pas le moins du monde, comme tu l'as très bien noté toi-même justement.
Après oui effectivement la première chose qui m'a frappé ici est l'inexistence de ce que les auteurs prétendent opposer aux éléments discriminants (omni)présents dans la langue - pour ensuite m'attarder en effet sur l'inconscience de ces derniers sur ce point qu'ils prétendent solutionner, justement...
Sinon pour ce qui est de la démarche et de l'objectif global (identifier les marqueurs discursifs de la discrimination toxicophobe d"une part, promouvoir une nouvelle normativité discursive, toxicophile de l'autre), je soutiens bien évidemment à 200%, là n'est pas la question. Mais pour ce qui est de la seconde étape (la nouvelle normativité discursive), qui je crois rejoins la question que tu me poses (d'éventuelles propositions personnelles), je crains que nous ne nous heurtions à une difficulté de taille: la notion de  "langage privé" étant dépourvu de signification, on ne comblera pas le vide laissé par l'inexistence de termes normativement neutres pour qualifier les UD et leur monde en en créant ex nihilo et hic et nunc des nouveaux, néologismes made in Pyschoactif voués à l'assaut du Grand Robert et - pourquoi pas pendant qu'on y est? - de l'Académie Française (j'essaie d'imaginer un peu la gu..le de Finkelkraut...lolgerbe)
Par contre, et pour reprendre un propos qui avait déjà été développé ici même dans un autre contexte, rien n'interdit de détourner le sens initialement péjoratifs de certains termes et de se les ré-approprier dans un sens subversif. C'est d'ailleurs une pratique courante dans la plupart des milieux marginalisés et/ou minoritaires, et qui participe d'une ré-appropriation de la marge par son affirmation: plutôt que de subir, revendiquer - revendiquer d'être un sale camé, une sale gouinasse, un sale pédé, etc. <et même si c'est une démarche qui peut ne pas être exempte d'ambiguïté et de problèmes, c'est une démarche qui marche lol et qui a fait ses preuves - ne serait-ce que parc qu'entre autres choses on dépossède l'autre camp de ses mots, de son emprise sur la langue et sur les systèmes de représentation collectifs.  punk1 smakvape

(Ah oui et dernier point en vitesse (c'est gros je sais désolé) qui mérite selon moi d'être souligné: le problème de ce genre de brochure tient également à la facilité avec laquelle il contribue à faire passer pour des guignols niais déconnectés de la réalité tous ceux qui entendent lutter, dans la société en général, contre les discriminations en tout genre (racistes, sexistes, homophobes, etc.) auprès de ceux, nombreux, qui soit ni purement et simplement la réalité desdites discriminations, soit nient ou minorent d'une manière ou d'une autre la légitimé du combat mené contre ces dernières.)   

Et OUI, gloire aux polémiques philosophiques, dans le conflit idéologique joyeux et la bonne humeur! smakdrogue-peace

drogue-peace

Alors, non, je ne suis pas d’accord avec toi. D’abord parce que je n’entends absolument pas me positionner comme sachante en brandissant mon petit guide méthodologique. Très franchement j’ai beaucoup cherché un tel guide et c’est la première fois que j’en vois un. Pour moi c’est plus une trouvaille insolite, hétéroclite que je veux partager avec toutes et tous ! Ensuite parce que oui, c’est un parti pris politique du Québec en faveur des « minorités », ce qui je le répète n’existe pas en France et pourtant ferait du bien, à l’heure où Zemmour décrète que ces mêmes minorités « persécutent » les « français » dans une vidéo de campagne gratuite à destination du grand public.

Et puis il y a ce post récent sur la stigmatisation par les services de santé ainsi que plusieurs témoignages sur psychoactif qui m’énervent. Ex: j’ai été mal orienté à cause de mes prises d’opiacés…En gros y’a pas de module de formation sur cette question là chez les infirmiers, les aides soignants etc. Parce que oui, on peut être professionnel et stigmatiser l’autre tout en étant convaincu d’incarner une vérité universelle parce que médicale…

Ce serait peut être intéressant de réfléchir à une approche plus respectueuse envers les personnes non ? Et encore mieux, qu’elle ne reste pas réservée à une élite scientifique qui prétendrait penser à la place des gens ce qui est bon pour eux.

Sinon tu es très drôle, tu m’as déclenché un fou rire avec tes « néologismes made in psychoactif a l’assaut du grand Robert ». J’adore.

Quand tu dis qu’on peut retourner le stigmate et donc inverser le rapport de pouvoir, la question que je me pose est la suivante: ne pourrait-on pas sortir de ce fonctionnement en luttes permanentes ? Car il est absurde de devoir se battre encore et encore pour des places qui nous reviennent de droit.


Il faut encore porter en soi un chaos, pour mettre au monde une étoile qui danse
Nietzsche

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
700
Inscrit le 24 Jul 2013
898 messages
Blogs
merci Anaya pour ce document que je me suis empressé de relayer à mes collègues de travail (je bosse dans le milieu de l'addictologie ... et je constate que les clichés ont la vie dure ... )

même si je partage un peu l'avis (laconique) de trolalol, ce document a au moins le mérite de mettre les pieds dans les mots et de forcer si possible les accompagnants à prendre la mesure de la violence de ces derniers, même quand ils sont glissés dans un discours qui se voudrait bienveillant...

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3800
Inscrit le 15 Sep 2006
15862 messages
Blogs
Bonjour
Merci de nous avoir fait découvrir ce guide.

Il y a des choses à prendre malgré les lourdeurs et periphrases.

Je me pencherais dessus un peu plus tard

Pierre

Hors ligne

 

trolalol 
Psycho junior
1200
Inscrit le 20 Aug 2020
297 messages

Anaya a écrit

trolalol a écrit


Heureux de voir que tu as bien pris mon propos! Je craignais qu'il soit pris pour une attaque, ce qu'il n'est pas le moins du monde, comme tu l'as très bien noté toi-même justement.
Après oui effectivement la première chose qui m'a frappé ici est l'inexistence de ce que les auteurs prétendent opposer aux éléments discriminants (omni)présents dans la langue - pour ensuite m'attarder en effet sur l'inconscience de ces derniers sur ce point qu'ils prétendent solutionner, justement...
Sinon pour ce qui est de la démarche et de l'objectif global (identifier les marqueurs discursifs de la discrimination toxicophobe d"une part, promouvoir une nouvelle normativité discursive, toxicophile de l'autre), je soutiens bien évidemment à 200%, là n'est pas la question. Mais pour ce qui est de la seconde étape (la nouvelle normativité discursive), qui je crois rejoins la question que tu me poses (d'éventuelles propositions personnelles), je crains que nous ne nous heurtions à une difficulté de taille: la notion de  "langage privé" étant dépourvu de signification, on ne comblera pas le vide laissé par l'inexistence de termes normativement neutres pour qualifier les UD et leur monde en en créant ex nihilo et hic et nunc des nouveaux, néologismes made in Pyschoactif voués à l'assaut du Grand Robert et - pourquoi pas pendant qu'on y est? - de l'Académie Française (j'essaie d'imaginer un peu la gu..le de Finkelkraut...lolgerbe)
Par contre, et pour reprendre un propos qui avait déjà été développé ici même dans un autre contexte, rien n'interdit de détourner le sens initialement péjoratifs de certains termes et de se les ré-approprier dans un sens subversif. C'est d'ailleurs une pratique courante dans la plupart des milieux marginalisés et/ou minoritaires, et qui participe d'une ré-appropriation de la marge par son affirmation: plutôt que de subir, revendiquer - revendiquer d'être un sale camé, une sale gouinasse, un sale pédé, etc. <et même si c'est une démarche qui peut ne pas être exempte d'ambiguïté et de problèmes, c'est une démarche qui marche lol et qui a fait ses preuves - ne serait-ce que parc qu'entre autres choses on dépossède l'autre camp de ses mots, de son emprise sur la langue et sur les systèmes de représentation collectifs.  punk1 smakvape

(Ah oui et dernier point en vitesse (c'est gros je sais désolé) qui mérite selon moi d'être souligné: le problème de ce genre de brochure tient également à la facilité avec laquelle il contribue à faire passer pour des guignols niais déconnectés de la réalité tous ceux qui entendent lutter, dans la société en général, contre les discriminations en tout genre (racistes, sexistes, homophobes, etc.) auprès de ceux, nombreux, qui soit ni purement et simplement la réalité desdites discriminations, soit nient ou minorent d'une manière ou d'une autre la légitimé du combat mené contre ces dernières.)   

Et OUI, gloire aux polémiques philosophiques, dans le conflit idéologique joyeux et la bonne humeur! smakdrogue-peace

drogue-peace

Alors, non, je ne suis pas d’accord avec toi. D’abord parce que je n’entends absolument pas me positionner comme sachante en brandissant mon petit guide méthodologique. Très franchement j’ai beaucoup cherché un tel guide et c’est la première fois que j’en vois un. Pour moi c’est plus une trouvaille insolite, hétéroclite que je veux partager avec toutes et tous ! Ensuite parce que oui, c’est un parti pris politique du Québec en faveur des « minorités », ce qui je le répète n’existe pas en France et pourtant ferait du bien, à l’heure où Zemmour décrète que ces mêmes minorités « persécutent » les « français » dans une vidéo de campagne gratuite à destination du grand public.

Et puis il y a ce post récent sur la stigmatisation par les services de santé ainsi que plusieurs témoignages sur psychoactif qui m’énervent. Ex: j’ai été mal orienté à cause de mes prises d’opiacés…En gros y’a pas de module de formation sur cette question là chez les infirmiers, les aides soignants etc. Parce que oui, on peut être professionnel et stigmatiser l’autre tout en étant convaincu d’incarner une vérité universelle parce que médicale…

Ce serait peut être intéressant de réfléchir à une approche plus respectueuse envers les personnes non ? Et encore mieux, qu’elle ne reste pas réservée à une élite scientifique qui prétendrait penser à la place des gens ce qui est bon pour eux.

Sinon tu es très drôle, tu m’as déclenché un fou rire avec tes « néologismes made in psychoactif a l’assaut du grand Robert ». J’adore.

Quand tu dis qu’on peut retourner le stigmate et donc inverser le rapport de pouvoir, la question que je me pose est la suivante: ne pourrait-on pas sortir de ce fonctionnement en luttes permanentes ? Car il est absurde de devoir se battre encore et encore pour des places qui nous reviennent de droit.

Euh... mais en fait moi je suis d'accord avec toi... Du coup, comme toi tu n'es pas d'accord avec moi, en étant d'accord avec toi, je ne suis pas d'accord avec moi, et du coup... ben...  A moins que...Enfin tu vois, quoi?... U_THIN lol drapeau-blanc


...Bref: entièrement d'accord! smak


אין מזל לישראל

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Expériences - Méthadone - partage d'expérience sevrage
par sobre, dernier post 25 octobre 2018 à  21:02 par Mimi
  11

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 3jCommentaire de Fastofle (6 réponses)
 Appel à témoignage 
Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
Il y a 3jCommentaire de VickNarobi (22 réponses)
 Forum 
Besoin d'infos sur le sufentanil
Il y a moins d'1mnCommentaire de Hypnosuf dans [Opiacés et opioïdes...]
(19 réponses)
 Forum 
Prescription de skénan pour tso
Il y a 28mnCommentaire de cependant dans [Morphine (Skenan, Mos...]
(2 réponses)
 Forum 
Culture - Culture champignons
Il y a 33mnNouvelle discussion de Taodi_.1 dans [Psilocybe - Champigno...]
 Forum 
Récolte douteuse de mexicains
Il y a 34mnCommentaire de Perceval de Gaulois dans [Psilocybe - Champigno...]
(2 réponses)
 Forum 
Loprazolam + diazepam + alprazolam + tercian
Il y a 35mnCommentaire de Unposcaille dans [Médicaments psychotro...]
(1 réponse)
 Forum 
Expériences - Est-ce possible que j'aie ""abusé"" de la morphine en étant hospit...
Il y a 42mnCommentaire de Unposcaille dans [Morphine (Skenan, Mos...]
(2 réponses)
 Forum 
2FDCK Spray
Il y a 48mnCommentaire de g-rusalem dans [Kétamine et PCP...]
(7 réponses)
 Forum 
Temps sevrage tramadol ?
Il y a 1hCommentaire de xorxe dans [Tramadol...]
(7 réponses)
 Blog 
Sub - stan - ce - La triche avec le temps
Il y a 7hCommentaire de HeroinIsMyLife dans le blog de IsadoraD
(2 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer votre dépendance au cannabis
Dernier quizzZ à 13:46
 PsychoWIKI 
Comment pratiquer le plug à moindre risque
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Adam76, Ananta, Averse, Benjah5, Le p'tit chimiste, MultipleNki, Vieuslip nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Passage de permis et cannabis
par plotchiplocth, le 17 Sep 2022
Yep je confirme, j'ai acheté des tests de dépistage salivaire thc (uniquement), je fume de l'herbe cbd tous les jours, hé bien comme on pouvait se l'imaginer je suis tout le temps positif......[Lire la suite]
 Accepter d'être une usagère m'a conduit à une meilleure estime de moi
par Unposcaille, le 20 Sep 2022
Bonjour à tous ! Je voulais faire un poste qui va peut être paraître bizarre. Il y a un mois environ, quand j'ai réalisé que j'allais être à court de drogues sans argent pour en racheter, j'ai décidé d'entreprendre un sevrage que j'ai raté. Au contraire, j'ai augmenté ma conso et ai expl...[Lire la suite]
 Avez vous deja subi une "obligation de soin" pour les drogues ?
par Zénon, le 18 Sep 2022
Exactement la même que le témoignage de Psychonogeek. Nous sommes en 2008 : Après une soirée « arrosée » entre potes, un de mes meilleurs amis décède d’une overdose de speedball durant son sommeil, sa copine le retrouve mort au petit matin dans son lit. L’horreur intégrale....[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Un grand merci! Testé et adopté pour ma bup! dans [forum] Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
(Il y a 52mn)
Tellement vrai dans [forum] Neurchi 2 Psychoactif
(Il y a 57mn)
Rien à redire... Parfait ! dans [forum] Demande d’aide concernant prise de BZD pour réveils nocturnes
(Il y a 3h)
Merci pour les articles :) dans [commentaire de blog] Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues
(Il y a 8h)
Rien à ajouter pour ma part dans [forum] Défoncée au quatrième rail ?!
(Il y a 16h)

Pied de page des forums