Pourquoi l'Homme se drogue t-il ? / PsychoACTIF

Pourquoi l'Homme se drogue t-il ?

Publié par ,
1684 vues, 18 réponses
Cabaretvert 
Banni
North Korea
862
Inscrit le 30 Mar 2022
181 messages
Blogs
J'aimerais développer ce sujet et avoir vos intimes convictions sur le pourquoi de la drogue ?

Au delà du fait qu'il existe milles raisons de vouloir modifier son état de conscience et qu'aucune expérience n'est similaire à une autre, se droguer existe depuis la nuit des temps. Je donne quelques pistes pour ouvrir le sujet et à vos réflexions !

- La dépendance existe avant la naissance, nous avons tous connu un état de plénitude et bien être dans le ventre de notre mère. Nous n'avions aucun contrôle et nous laissons faire à ce moment là. Avec ca, nous pouvons déjà subir des traumatismes et ressentir le stress extérieur avant même notre naissance.

- Je pense qu'il existe une différence fondamentale, entre ceux qui viennent au monde (je parle du déroulé de l'accouchement) dans de bonnes conditions et ceux pour qui la naissance est déjà une douleur. Qu'on en soit conscient ou non, comment ne pas être affecté par notre première interaction avec des "étrangers". Pour certains ça va bien se passer, pour d'autres moins, certains n'en garderons aucun souvenir alors que d'autres vont souffrir de cette passage et chercherons à s'en accommoder toute leur vie.

- Comment dissocier le côté compulsif et acharné d'une addiction avec la recherche d'un bien être et d'un état de conscience qui nous correspond. Par exemple, que pensez vous de la ritualisation qui se met en place lors de nos consommations. Le rituel s'applique aussi dans les religions, pour augmenter nos chances de "ressentir et communiquer avec le créateur".

-Qu'est ce qui dissocie un usager qui se sent "lui-même" lorsqu'il consomme d'un autre qui le fait pour se "chercher autre chose".

2 c'est pair, 3 c'est pas pair.
Il rêvait très lentement, car sa vie était lente.

Oublie de signer tout ses champis.

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
100
Inscrit le 25 Jul 2014
806 messages
Blogs
Bonjour sujet intéressant mais tellement vague,

Un héroinomane n'a pas souvent la même philosophie de vie qu'un amateur de LSD.

Un jour dans des temps reculé, on s'est rendu compte que la fermentation de fruits produisait de l'alcool et que ça détendait, finalement tout est partie de la non ?

Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

Morning Glory 
Modératrice
10600
Inscrit le 10 Oct 2017
3592 messages
Blogs
Tu as des études pour étayer tes théories?
Sans vouloir te vexer, je les trouve un peu.. originales^^ Mais après tout pourquoi pas sur certains points (les traumas pré-nataux par exemple ça je pense tout à fait plausible, sans parler forcément de consommation de prods derrière).
Pourquoi mettre à ce point l'accent sur l'accouchement?
Pourquoi cela serait-il forcément le fruit d'un traumatisme (là je parle de la simple consommation, pas forcément de l'addiction)?

J'avais répondu à cette question en plusieurs fois ici:
https://www.psychoactif.org/forum/t3319 … ml#p351563

Pour aller chevaucher des poneys roses le long d'arc-en-ciels multicolors au pays des fées magiiiiiques *_*https://2.bp.blogspot.com/-YfzqgZwvSU8/TysqOGJORZI/AAAAAAAAdgE/HkXmj8qDtxU/s1600/_mlp___friendship_is_vivid__by_kelsea_chan-d4oeefr.png
Quoi? C'est pas ce qu'on attend comme réponse? Bon je sors x')


Au départ c'était par dépression. Une psychiatre m'a prescrit des doses "correctes" de benzos et d'antidépresseurs alors que j'étais encore mineure, ce qui m'a vite appris l'équation: pilule = problèmes OFF.
Plus globalement je suis d'accord avec Leodric, ça permet d'oublier un monde auquel je me sens étrangère. Trop de souffrance partout. Pas supportable. Hypersensible moi? pffff tongue
Et puis j'ai découvert les psychédéliques. Et là la dimension spirituelle s'est ajoutée au reste. Ce monde et tous ses problèmes que je ne supporte pas de voir, pourquoi il existe? Et moi qu'est ce que je fais là? Pourquoi j'en fais partie? Je trouve des bribes de réponses de ci de là... Je n'aurais absolument aucune spiritualité sans les enthéogènes.


Louna a écrit

Merci pour les fées Morning Glory !

Je t'en prie lol J'ai eu la chance d'appercevoir un (vrai) arc-en-ciel par la fenêtre lors de mon dernier trip et en me regardant dans le miroir je me suis vraiment prise pour une fée descendant ledit arc-en-ciel... Fallait que je partage d'une façon ou d'une autre x')

Et courage à toi dans tes problèmes, j'avoue c'est pas drôle d'être seul.e alors avec des douleurs physiques par dessus... mais essaye de te ménager quand même hein! .___.



J'ai pensé sur un autre topic, en plus de mon post précédent, que je prends des empathos pour combler la sensation de vide affectif (très subjectif, car je suis quand même entourée) que je ressens aussi.
Quant aux dissociatifs (la DMT je me sens pas encore prète) après réflexion ils pallient plutôt bien à ma peur de la mort, que je ressasse à cause de la dépression. Les Holes, lorsque je les atteinds, peuvent me faire sentir une mort imminente mais quasi dépourvue d'angoisse, me permettant au contraire de totalement lâcher prise et accepter. Du coup quand je reviens à moi j'ai l'impression d'avoir trouvé la clé du mécanisme, ou une infime partie de son fonctionnement... et ce qu'il y a potentiellement de l'autre côté! Réalité ou hallucination, ça... Mais en tout cas j'en sors apaisée pour un temps.
J'ai pas mal abusé des dissociatifs ces derniers mois roll


En lisant les raisons des uns et des autres finalement outre le désir d'évasion et de plaisir y a des motifs quand même assez variés je trouve, topic intéressant smile


[EDIT:] L'art aussi. Certaines drogues me font apprécier des tableaux, des musiques ou des films avec une sensibilité toute différente. Plus pointue, plus fine, peut-être parfois plus sincère. Je suis sure que je pourrais trouver encore d'autres raisons en cherchant bien.

Aujourd'hui je peux ajouter que j'ai commencé à me droguer quasi quotidiennement pour "échapper" un tant soi peu au travail en usine qui me convenait si peu que j'ai fini en HP une semaine malgré tout.

Puis pour combler un vide affectif comme je l'explique là:
https://www.psychoactif.org/forum/2022/ … tf#p588096

Là depuis ma rupture y a un an et demi c'est quotidien.
J'étais déjà fragilisée avec le travail en usine qui me faisait utiliser des opis à petites doses les jours de travail pour contrer la douleur tant physique que psychique. Mais jusque là ça restait un outil. Lors de ma rupture ça a quasi immédiatement (en une semaine c'était plié) pris une composante affective: ça remplaçait le trou béant qu'il avait laissé, sachant que j'étais sur-attachée à lui vu que j'utilisais officieusement de l'ocytocine (hormone de l'attachement entre autres choses) comme antidépresseur à l'époque faute de meilleure solution... Bref ça s'est mis à le remplacer lui, et il était toute ma vie à ce moment là.

Aujourd'hui je vais mieux (heureusement^^) même si c'est pas totalement cicatrisé loin de là (!). Mais ma conso... Je ne parviens plus à l'arrêter. Problèèèèèème >.> (enfin problème... pour moi, car certaines personnes sont très bien avec leur(s) addiction(s) mais moi je m'en passerais vraiment bien, tant pour ma santé que la tolérance aux antidouleurs avec des chirurgies et rééducations planifiées tout au long de ma vie........)
Je savais que c'était un risque mais je ne pensais tellement qu'à fuir cette douleur absolue, à ne plus en avoir mangé pendant quatre jours d'affilés alors que je ne suis pas du tout anorexique, que je n'ai pas trop réfléchi aux conséquences.

Voualaaaa et aujourd'hui je consomme pour le fun mais aussi surtout parce que je n'arrive plus à faire autrement, l'addiction psychologique s'est bien implantée...


Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

Cabaretvert 
Banni
North Korea
862
Inscrit le 30 Mar 2022
181 messages
Blogs

Morning Glory a écrit

Tu as des études pour étayer tes théories?
Sans vouloir te vexer, je les trouve un peu.. originales^^ Mais après tout pourquoi pas sur certains points (les traumas pré-nataux par exemple ça je pense tout à fait plausible, sans parler forcément de consommation de prods derrière).
Pourquoi mettre à ce point l'accent sur l'accouchement?
Pourquoi cela serait-il forcément le fruit d'un traumatisme (là je parle de la simple consommation, pas forcément de l'addiction)?

J'avais répondu à cette question en plusieurs fois ici:
https://www.psychoactif.org/forum/t3319 … ml#p351563

Ola je me vexe pas ! J'ai bien conscience que c'est un sujet très vaste et je balance un peu ca à la va vite... Si je parle de l'accouchement, c'est après avoir conclu que :

- Nous le vivons tous
- il n'est pas vécu au cours de la vie "sociale" quand nous pouvons faire des choix.
- il génère forcement des émotions et sensations nouvelles (sur lesquelles on n'a aucune emprise) et donc une réponse de l'organisme.
- Cela peut être la première fois qu'un nouveau-né est confronté à l'état de "manque" (Pourquoi je suis là et plus dans le ventre, est-ce qu'on peut déjà ressentir de la nostalgie ?)

Mais j'arrête là pasque je veux rien affirmer et que ya beaucoup trop de questions differentes dans mon post.
Je m'interroge simplement sur notre bonne vieille machine qu'est le corps humain ! Je vais continuer mes recherches de mon côté wink

Terson a écrit

Bonjour sujet intéressant mais tellement vague,

Un héroinomane n'a pas souvent la même philosophie de vie qu'un amateur de LSD.

Un jour dans des temps reculé, on s'est rendu compte que la fermentation de fruits produisait de l'alcool et que ça détendait, finalement tout est partie de la non ?

C'est bien ca qui me tracasse, il ya pleins de raisons et autant de motivations qui nous poussent à consommer ! Mais je pense qu'il y a un dénominateur commun, rien n'est inutile dans la nature et la fermentation du fruit comme tu cites, ou tout autre substances qui modifie l’état de conscience, elle remplie une mission à la base.


2 c'est pair, 3 c'est pas pair.
Il rêvait très lentement, car sa vie était lente.

Oublie de signer tout ses champis.

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2000
Inscrit le 29 Jan 2019
1224 messages
Cabaretvert, moi j'ai eu un traumatisme à la naissance, c'est pour celà que les opiacés m'apaisent.
Mais le savoir ne m'aide pas pour arrêter

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

anonyme784532 
Banni
800
Inscrit le 19 Dec 2020
573 messages
Blogs
Il y a autant de gens que de raison de se droguer, de façon de se droguer, de lieu, de philosophie (comme cité ci-dessous très justement), et aussi de durée, nous ne nous droguons pas tous à long terme, certains se suffiront d'une unique expérience, quant à d'autres ils retenteront plusieurs fois et cesseront, comme cela fut mon cas et ça sans parler du pouvoir addictif de certaines drogues.

Pour ma part ayant été expérimentateur de psychédélique, unique de psychédélique j'ai été en quelque sorte protéger d'une potentielle addiction.

Il y a vraiment mille et une raison de se droguer, bonne ou mauvaise ce n'est pas moi à de le juger ^^

Un héroinomane n'a pas souvent la même philosophie de vie qu'un amateur de LSD.

Hors ligne

 

Mychkine 
Artichaut dans une caisse d'oranges
1200
Inscrit le 22 Dec 2020
211 messages
Il y a dix fois plus de raisons de se droguer que de personnes qui le font.
Je répertorie quelques-unes des miennes :

-La haine de moi, autrement dit le désir de sortir de moi-même tout en restant pensant et agissant dans le monde. Les dissociatifs sont pas mal pour ça, surtout l'alcool (et oui je le mets dans cette catégorie). Il existe également chez moi une certaine tendance à l'auto-destruction, ce qui colore les intentions de certaines prises.
-Pour la "simple" volonté d'oublier mes problèmes, de voir la vie en rose, à peu près tous les euphorisants, de l'héro à la MD, font l'affaire. Avec en plus pour cette dernière la confiance en soi et l'impression de facilité générale, immense, qu'elle génère.
-Parce que j'ai envie de découvrir d'autres mondes, de tendre ma pensée jusqu'à ce qu'elle rompe et se reforme et prenne des allures incroyables que je n'aurais jamais eu l'audace d'imaginer autrement. (Les psychédéliques évidemment (et autres, par ex. antago NMDA)).
-L'envie de vivre une expérience agréable, d'augmenter le plaisir d'un morceau de musique (GHB) ou d'une soirée entre amis, en bref, des raisons valables pour à peu près n'importe quel produit ou activité positive imaginable. Je ne m'étends pas dessus, paradoxalement, alors que c'est peut-être l'usage le plus répandu, d'une part, et aussi celui dont on cherche en premier lieu à faire reconnaître la légitimité ici sur PA...
-L'intention thérapeutique, que j'admets hasardeuse, mais qui pour autant m'a guidé à travers des expériences assez intéressantes que je n'aurais certainement pas tentées sans elle. Pas sûr d'aller mieux, mais je pense que j'en retire tout de même un bilan positif.

Quant aux hypothèses à propos de l'accouchement... ça fait penser à la psychanalyse (pas une bonne ref déjà wink).

Que l'événement soit potentiellement traumatique OK, mais le cerveau n'est pas suffisamment construit pour enregistrer un souvenir, et il n'y aurait d'ailleurs aucune utilité (évolutive) à cela. Les expériences suivantes seront bien plus nombreuses, pertinentes et longues, à mon avis elles participent beaucoup + à la construction de la personnalité et de l'identité, et relèguent au mieux celle de l'accouchement à un niveau très très marginal dans l'édifice mémoriel.

Dernière modification par Mychkine (08 avril 2022 à  13:07)

Hors ligne

 

Cabaretvert 
Banni
North Korea
862
Inscrit le 30 Mar 2022
181 messages
Blogs

Mychkine a écrit

Il y a dix fois plus de raisons de se droguer que de personnes qui le font.

Je te remercie de ta réponse, je pense que je me suis mal exprimé, je ne souhaite pas juger un type de consommation et encore moins jouer le psychologue (je pense qu'on a le même avis sur la profession wink


2 c'est pair, 3 c'est pas pair.
Il rêvait très lentement, car sa vie était lente.

Oublie de signer tout ses champis.

Hors ligne

 

Anonyme69
Banni
210
Inscrit le 10 Nov 2021
32 messages
Alors je vais être honnête avec toi malgré les explications que tu as pu donner je ne vois absolument pas le rapport entre l'accouchement/la naissance et le fait de vouloir se droguer.... C'est beaucoup trop réducteur et ça n'a pas de sens pour moi.

Personnellement j'ai eu pas mal de difficultés dans la vie mais ce n'est pas pour ça que je me suis intéressée à la drogue, au contraire, quand je vais mal j'évite d'en prendre pour éviter que ça me fasse un effet de compensation à chaque fois que je me sens déprimée et donc de rentrer dans un cercle vicieux.

Pourquoi j'ai décidé d'en prendre ? Eh bien par simple curiosité, il n'y a pas vraiment besoin de chercher bien loin, je voulais vivre l'expérience je voulais savoir ce que ça fait je veux me dire que j'ai pu tester ça dans ma vie. Il y a évidemment des drogues auxquelles je ne toucherai jamais car je sais que je risque une grande addiction mais ça reste un choix personnel chacun fait ce qu'il veut et chacun gère sa consommation comme bon lui semble.

Je ne regrette pas d'avoir testé, la drogue m'a aussi aidé à m'ouvrir, à mieux me comprendre et comprendre mon entourage, j'en prends de façon récréative et ça me plaît beaucoup.

Cette expérience m'est propre évidemment, chacun a ses propres raisons et son propre rapport aux substances et je pense qu'il y a mile raisons de s'intéresser à la drogue, certaines plus complexes que d'autres.

drogue-peace

Hors ligne

 

Faust08 
Empathique exorbitant
Belgique
200
Inscrit le 28 Jul 2017
131 messages
Blogs
Et si la consommation de produits était tout simplement pour sortir de la vision que nous avons du monde et de la vie en général en étant sobre ?

Ensuite il y aurais, selon mes réflexions, milles-et-unes raisons pour vouloir en sortir, la fuite, la curiosité, le plaisir, la volonté d'intégrer un groupe social, la plénitude, le silence, le contrôle, la pertes de contrôle, la détente, l'imprévu, et milles autres encore. Pour ça que certains en aurait besoin, car besoin de contrôle ou de plénitude car mal à l'aise (pour x ou y raisons) dans le monde et sa vie que pour la gérer sobre. D'autres aiment juste consommer, sans en avoir besoin au quotidien. Leur recherche serais plus éphémère, un voyage, du changement, une expériences passagère, avec l'envie de retrouver la vision sobre par la suite.

Pour ce qui est du syndrome post accouchements difficile, je pense moi que ça pourrais être un des facteurs d'une dépendance ou on serais plus à la recherche de "sécurité"(anxyolise, plénitude, amnésie des pbs,..). Un facteur parmis tant d'autres bien sûr et qui n'est pas nécessaire pour devenir dépendant à cette recherche de sécurité ou de fuite (qui est une sécurité aussi en soi).

C'est une question très complexes, ceci n'est que le fruit de ma réflexions au réveil, après avoir pris mon traitements et ma petite trace de C matinale, je doute fortement avoir totalement raison, je doute d'ailleurs qu'on puisse réellement théorisé un jour cette question "Pourquoi l'Homme se drogue t-il ?" sans oublier quelques choses.

En tout cas, la question "Pourquoi je me drogue" est plus facile à résoudre (bien que) et est indispensable selon moi pour gérer sa conso super

Super idée de réflexions sinon !

Dernière modification par Faust08 (08 avril 2022 à  07:50)


Quand y a plus d'pétrole, y a plus d'médocs.

Hors ligne

 

Cabaretvert 
Banni
North Korea
862
Inscrit le 30 Mar 2022
181 messages
Blogs

Faust08 a écrit

je doute d'ailleurs qu'on puisse réellement théorisé un jour cette question "Pourquoi l'Homme se drogue t-il ?" sans oublier quelques choses.

C'est bien vrai !


Faust08 a écrit

Pour ce qui est du syndrome post accouchements difficile, je pense moi que ça pourrais être un des facteurs d'une dépendance ou on serais plus à la recherche de "sécurité"(anxyolise, plénitude, amnésie des pbs,..). Un facteur parmis tant d'autres bien sûr et qui n'est pas nécessaire pour devenir dépendant à cette recherche de sécurité ou de fuite (qui est une sécurité aussi en soi).

Je veux me corriger car ce n'est pas l'accouchement comme vecteur de traumatisme, dont je voulais parler, mais du fait qu'il confronte pour la première fois le nouveau né (je ne trouve pas de mot juste mais quelque chose qui ressemble au manque) en tout cas à la recherche d'un ailleurs.

Je ne veux pas du tout en faire la source de tout les maux et faire de la psycho à 2 cesterces mais dire que dans certains cas, il peut déjà révéler (et non provoquer) un tempérament sujet aux addictions. j'imagine qu"on est plutôt peinard dans le ventre de sa mère, et bien je crois possible que certaines personnes garde des souvenirs de cette vie à l’intérieur de leur mère et soit inconsciemment à la recherche de cet état.

C'est pas sur que cette théorie soit enseigné à l'école l'année prochaine...

Merci pour ton témoignage de bon matin wink


2 c'est pair, 3 c'est pas pair.
Il rêvait très lentement, car sa vie était lente.

Oublie de signer tout ses champis.

Hors ligne

 

Faust08 
Empathique exorbitant
Belgique
200
Inscrit le 28 Jul 2017
131 messages
Blogs

Je veux me corriger car ce n'est pas l'accouchement comme vecteur de traumatisme, dont je voulais parler, mais du fait qu'il confronte pour la première fois le nouveau né (je ne trouve pas de mot juste mais quelque chose qui ressemble au manque) en tout cas à la recherche d'un ailleurs

Traumatisme qui serais selon ma réflexion le premier moment où on est plus en "sécurité". Le premier moment ou on affronte la vie et donc la peur de la mort. La conso est aussi pour certains (je me permets de l'affirmer c'est notamment le cas pour moi) une échappatoire à l'angoisse existentielle de mort.

je crois possible que certaines personnes garde des souvenirs de cette vie à l’intérieur de leur mère et soit inconsciemment à la recherche de cet état.

En même temps il y faisait sûrement bon vivre la d'dans ! smak aux mamans !

Après, pas oublier de prendre en compte aussi l'état de la mère dans ta théorie, dans le cas d'une grossesse accompagnée de stress, de consommation, de mal nutrition, etc ..
Et il me semble d'ailleurs que dans certains cas l'enfant à un potentiel addictif plus élevé qu'un enfant qui a grandis dans un ventre "sain". (surtout pour les mères PuD).

J'ai parler une fois de cela avec mon père, il m'a confié que déjà dans le ventre de sa mère il ressentait un certain malaise (mère qui buvait et fumais + situation familiale compliquée). Après ressentis ou réel souvenirs thinking


Pas de soucis, bonne journée à toi smile

Dernière modification par Faust08 (08 avril 2022 à  09:26)


Quand y a plus d'pétrole, y a plus d'médocs.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Modératrice
10600
Inscrit le 10 Oct 2017
3592 messages
Blogs

Après ressentis ou réel souvenirs

Amha impossible. La mémoire conscientise à partir de deux à quatre ans.


Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

Faust08 
Empathique exorbitant
Belgique
200
Inscrit le 28 Jul 2017
131 messages
Blogs

Amha impossible. La mémoire conscientise à partir de deux à quatre ans.

Décidément Morning Glory, je t'envie, j'ai l'impression que tes connaissances frôle parfois celle des professionnel fume_une_joint


Maintenant pour convaincre à mon borné de père que ce qu'il croit se souvenir n'est qu'un jeu de son cerveau pour atteindre une stabilité mentale et une compréhension de lui-même, c'est un autre jeu !! lol


Quand y a plus d'pétrole, y a plus d'médocs.

Hors ligne

 

Régular Psyché 
Psychopathe Actif
Palestine
1121
Inscrit le 20 Feb 2020
774 messages
Blogs

Cabaretvert a écrit

Je ne veux pas du tout en faire la source de tout les maux et faire de la psycho à 2

Moi j'aime bien ta théorie. Y à rien de véridique mais bon, la mémoire traumatique, pourquoi pas après tout ? Le corps lui aussi  aurait une mémoire

Et sinon moi j'aime à me dire que les drogues ont participé en partit à l'éveille de l'homme. Le fait qu'il soit conscient de ce qui l'entoure, conscient de lui même etc


On devrait foutre du LSD dans les chemtrails .

Hors ligne

 

anonyme784532 
Banni
800
Inscrit le 19 Dec 2020
573 messages
Blogs
Internet est une mine d'informations intarissables, après reste à savoir faire la trie entre les informations et s'assurer du sérieux des sites web que l'on fréquente, croiser les sources c'est l'une des manières de s'assurer du sérieux d'un site web et qui plus est en termes de psychologie il y a à boire et à manger.

Oui, morgning glory à raison, c'est entre deux et quatre les premiers souvenirs mais de ce que j'ai pu lire à ce sujet, la plupart des gens arrivent à avoir des souvenirs précis de leur enfance qu'à partir de 6 ans environ. En deçà, tout le monde n'y arrive pas.

Pour ma part j'ai très peu de souvenirs de mon enfance, j'aurais tendance à dire que mes premiers souvenirs se situe à l'âge de 8 ans (ce sont des petits anecdotes). Après peut-être aussi le fait que j'ai actuellement la trentaine aide pas à se souvenirs de son enfance, ça commence à remonter beaucoup en arrière faut dire ! ^^

Dernière modification par anonyme784532 (09 avril 2022 à  21:27)

Hors ligne

 

Faust08 
Empathique exorbitant
Belgique
200
Inscrit le 28 Jul 2017
131 messages
Blogs

Et sinon moi j'aime à me dire que les drogues ont participé en partit à l'éveille de l'homme. Le fait qu'il soit conscient de ce qui l'entoure, conscient de lui même etc

Je suis tout à fait d'accord. Le fait d'être conscient de ce qui nous entoure est, d'une manière ou d'autres, un moyen, d'être ou de se sentir plus en sécurité avec ce monde qui nous entourent. (c'est plus facile d'aborder le monde quand on le connait ou crois connaître, c'est aussi plus facile d'aborder le monde quand on est conscient, ou croît l'etre !)

Nos deux théories ne s'opposent pas mais se complète wink

Le corps lui aussi  aurait une mémoire

Qui sait, on surnomme bien le système digestif le deuxième cerveau de l'homme thinking


Quand y a plus d'pétrole, y a plus d'médocs.

Hors ligne

 

Cabaretvert 
Banni
North Korea
862
Inscrit le 30 Mar 2022
181 messages
Blogs
Salut !

« 

anonyme784532 a écrit

Internet est une mine d'informations intarissables, après reste à savoir faire la trie entre les informations et s'assurer du sérieux des sites web que l'on fréquente, croiser les sources c'est l'une des manières de s'assurer du sérieux d'un site web et qui plus est en termes de psychologie il y a à boire et à manger.

Et bien on est d'accord ! Un livre (ou dans ce cas un article de site internet comme tu supposes) doit alimenter un débat, le nourrir mais en aucun cas servir de point de départ.

Tu parles de tout ce qu’on peut lire sur internet, effectivement on est là face à un dilemme, comment ne pas se réjouir de tout ce savoir hyper accessible. Ce savoir, jadis confisqué par une poignée d’hommes et filtrant ce qui devait être enseigné par le peuple. Mais cette démocratisation du savoir à ses limites…   
Je ne pioche pas des infos sur internet que je revomis brut (D'ailleurs je me sers de ma connexion internet uniquement pour aller sur PA wink

Ce sujet est apparu plusieurs fois au cours de ma vie, au contact de gens que j'ai trouvé intéressant (ou qui m'ont intimidé/fasciné quand j'étais petit)
Je ne l'ai jamais développé sérieusement mais il m'a imprégné petit à petit.

Je considère la gestation et notre venue au monde (ainsi que la prise de drogue qui modifie notre perception) comme partie de notre essence en tant qu'être humain, il est évident que nous devons accepter une part d'inconnu et d'incertitudes sur ses conséquences. Je ne cherche pas à expliquer et donner des solutions, juste à réfléchir un peu.

Tiens çà me fait penser à l'effet papillon/théorie du chaos :

" Si le battement d'ailes d'un papillon peut déclencher une tornade, il peut aussi l'empêcher. Si le battement d'ailes d'un papillon influe sur la formation d'une tornade, il ne va pas de soi que son battement d'ailes soit l'origine même de cette tornade et donc qu'il ait un quelconque pouvoir sur la création ou non de cette dernière"

Difficile de quantifier les conséquences d'un événement plus on avance dans le temps, et la part d'incertitudes toujours plus grandes

Et pour ce qui est de la conscientisation ou des traces d'un souvenir, je me questionne beaucoup sur ça... Est ce qu’une parole existe si personne n’est la pour l’écouter...?

Mais je digresse et franchement, je m'en veux parfois d'ouvrir ma boca n'ayant pas été formé dans ces matières... si tu as des arguments plus rationnel à m'avancer sur une partie de mon texte, je lirais avec grand intérêt !

J'aime à mélanger la science et ce qu'on peut trouver dans la littérature, théologie ou  spiritualité en général.

L'opposition de plus en plus marqué, entre le raisonnement mathématique/scientifique et le travail autour du verbe, de la poésie (pris au sens large comme moyen de révéler des émotions et sensations par les mots,sons), est une erreur à mon avis si on réfléchit à notre environnement.

Tout deux ont les moyens de décrire la "réalité" et sont complémentaires (une phrase écrite dans un livre peut donner plus d'informations qu'une longue étude mené scientifiquement )

Mais un raisonnement philosophique demande la même rigueur qu'un raisonnement scientifique et je n'ai pas les compétences en raisonnement dialectique.

Je me suis donc mal exprimé, et je ne peux pas confirmer ou infirmer un de mes énoncés. Retour à la base !

Dernière modification par Cabaretvert (12 avril 2022 à  00:31)


2 c'est pair, 3 c'est pas pair.
Il rêvait très lentement, car sa vie était lente.

Oublie de signer tout ses champis.

Hors ligne

 

Momo76 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 27 Dec 2020
26 messages

Je considère la gestation et notre venue au monde (ainsi que la prise de drogue qui modifie notre perception) comme partie de notre essence en tant qu'être humain, il est évident que nous devons accepter une part d'inconnu et d'incertitudes sur ses conséquences. Je ne cherche pas à expliquer et donner des solutions, juste à réfléchir un peu.

C'est un débat assez complexe, la "vérité" est avant tout une chose gratuite et elle fait partie de notre ADN.

Il y a du pour et du contre et cela dépend entièrement de l'état d'esprit, je pense que ce débat reste subjectif, mais une chose cependant peut éventuellement paraître évidente et le fait que l'on puisse utiliser une drogue dans un "objectif" ou un "centre" qui chercherait donc à s'émanciper de son état actuel en élargissant ce centre, sans savoir que tant qu'il y aura un centre il y aura des limitations, car il est vrai que tout effort de la conscience pour se transcender n’est qu’une dilatation interne à cette conscience en soi on essaye de repousser un peu ses frontières, mais reste néanmoins toujours limitée.

C'est un peu comme les esprits du quotidien qui chercherait simplement à améliorer leurs espaces limités dans lequel ils sont prisonniers, on peut y placer des meubles, peindre les barreaux de sa prison en or, améliorer le confort à l'intérieur de sorte que l'on s'y sente un peu mieux mais il n'empêche que l'esprit restera toujours dans l'enceinte de cette prison, tout comme les gens ordinaires qui cherche à étendre cette prison a travers le travail, l'argent, les relations multiples et les soifs de plaisirs inconsidérés qui empiètent aux véritables bonheurs au lieu de simplement "l'orner", dans cette logique, il y aura juste eu un élargissement ou la conscience peut davantage s'étaler, s'expandre et peut-être même y voir une sorte de mysticisme qui n'est sûrement en réalité que nos propres projections. En définitive et je pense que tout apprentie étudiant la philosophie a ses notions principales, là où il y a un "chercheur" un "moi" toute tentative de s'émanciper a travers une expérience ne serait peut-être finalement qu'une évasion.

Tout esprit qui en quelque sorte parti en quête d'expérience dans un "but", reste néanmoins dans le champ de ses propres désirs tels qu'ils se les projettent. Toute méditation délibérée ne mènerait-il pas finalement qu'à l'illusion ? Et pourtant la méditation est une nécessité en soi. Méditer de propos délibéré ne nous mènerait qu'à diverses formes d'auto-hypnose, d'expériences qui sont une image de nos propres désirs personnels qui contrôlent nos pensées, influence notre esprit. Aussi il est probable que le "chercheur" qui utilise la substance le sait inconsciemment, il essayera simplement d’aller plus loin, avec l'espoir que cette expérience donnera sens à sa vie, mais sans pour autant y parvenir... essayer de devenir éclairé, c'est comme essayer de vieillir. Alors qu'il faudrait tous simplement laisser tomber parce qu'il n'y a rien qu'il puisse faire pour atteindre cette vérité… qui elle-même est un symbole, un concept que le chercheur à évangéliser, symboliser s'est créé mentalement. Toute tentative n'est peut-être finalement qu'une perte d'énergie, qui elle est nécessaire à la compréhension des choses dans le moment présent.

Néanmoins, je pense mais cela reste subjectif que la substance provoque un état d'esprit ou dans cet état "l'autre" peut agir, écoutez, cela arrive le plus souvent par accident ou l'expérimentateur cesse de penser en tant que centre car cela ne peut être provoqué de manière délibérée comme dit précédemment, ainsi "l'autre" peut se manifester, le médicament lui-même ne le fait pas. Qu'il ne s'agit peut être pas d'un État induit par la drogue, ni drogue ni toi, il n'y a que ça ? Vivre. Sans rapport avec le médicament ou ses effets. Est puis l'on peut se rendre compte que nous sommes seuls sur le chemin et quand nous cessons de l'être, l'autre l'est. Finalement l'être est cette béatitude existe en tant que ce que vous êtes, le noyau de " vous " est cela lui-même, il n'y a rien d'autre que cela, donc il n'y a aucune emprise ou réalisation que vous ne puissiez jamais obtenir dessus. Votre main reste ouverte mais ne se referme pas. L'instant, rien que ça...

https://www.oshonews.com/2016/01/18/osh … us-huxley/

Je me dis aussi parfois même si là-dessus je suis un peu plus hésitant, sur notre condition humaine en tant que processus biologique où tout n'est que chimie, bien que certaines drogues psychoactives soient synthétiques. Le fait d'ajouter un surplus chimique peut peut-être aider l'être humain à mieux se comprendre si ce dernier est suffisamment déjà libre pour éviter que l'ego interfère dans son processus d'apprentissage des phénomènes de l'esprit et qui rendrait la chose au final stérile, puis comme disait, Aldous Huxley si on compare cela a ce qui est perçu sous psychés; il ne s'agit pas au scientifique de rester l'œil collé au microscope de façon permanente cela n'a aucun intérêt mais après avoir vu ce qu'il était impossible de voir à l'œil nu; il suffit simplement maintenant d'aller travailler sur ce qui a étais vue, dans le sens où cela nous a aidés à tendre vers la méditation, la connaissance de soi.

Maintenant il est facile de s'instruire, de parler de philosophie, d'apprendre les enseignements mais je conçois qu'il est extrêmement difficile de comprendre ses faits dans son propre cœur et que cela reste un nœud inextricable, ou mental ne rhyme pas avec simplicité car il a été conditionner ainsi depuis sont enfance. Tout le monde est souvent dans la même impasse, au final mieux vos ne pas cherchez la vérité et simplement se détendre là où nous sommes et comprendre qu'il n'y a rien à faire pour se retrouver, car le prisonnier et celui qui crée lui-même ce concept de prison dans lequel sont esprits s'est enfermé tout seul sans savoir que prison, esprit et clefs sont des concepts inventés et qui l'empêchent de voir les choses telles. N'oublions pas que ce n'est pas le chemin qui mène au bonheur, il n'y a pas d'objectifs d'arriver quelque part, le bonheur est le chemin.

Est désolée pour le pavé mais grand débat, grande discussion merci-1

Dernière modification par Momo76 (20 avril 2022 à  14:08)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Base documentaire sur la drogue cairn
par krakra, dernier post 29 mai 2020 à  09:08 par regiok
  1
[ Forum ] Musique - Méditation, exorcisme et techno chamanique
par ElSabio, dernier post 27 mars 2018 à  09:36 par Assoactis
  2
  18
  [ PsychoWIKI ] Benzodiazépines, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Complications aiguës de l'usage de cocaïne
  [ QuizzZ ] Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
12568 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
9068 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
L’injustice penal aux states
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Extra d’opi en sevrage de kratom
Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
Il y a moins d'1mn
3
Commentaire de urokodream dans [Familles, amoureux(eu...]
(16 réponses)
 Forum 
Pourquoi avez vous commencé ?
Il y a 1mnCommentaire de plotchiplocth dans [Au coin du comptoir.....]
(9 réponses)
 Forum 
Renseignements
Il y a 7mnCommentaire de Doo-J dans [Cocaïne-Crack...]
(4 réponses)
 Forum 
Plug - Conseil pour un premier plug sans aucune expérience avec l'héroïne
Il y a 22mnCommentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
(2 réponses)
 Forum 
Cannabidiol - Cannabis: Le CBD Cannabidiol pour les nuls!
Il y a 26mn
3
Commentaire de Mister No dans [Cannabis...]
(27 réponses)
 Forum 
Message privé - Personnes toxique sur psychoactif
Il y a 34mn
1
Commentaire de Mister No dans [Utilisation du site P...]
(21 réponses)
 Forum 
Ca fait quoi de boire de l’alcool ?
Il y a 43mnCommentaire de g-rusalem dans [Alcool...]
(10 réponses)
 Forum 
Conduite et drogues - Diabète + toxicomanie
Il y a 51mnCommentaire de Marco 68 dans [Conseils généraux de...]
(1 réponse)
 Blog 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 2h
7
Commentaire de Marco 68 dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(19 commentaires)
 Blog 
Citation de film de tout genre
Il y a 3hCommentaire de smegma dans le blog de Bosko187
(7 commentaires)
 Blog 
9. Commentaires sur les champignons psilocybes (trad. article Erowid)
Il y a 5hCommentaire de g-rusalem dans le blog de g-rusalem
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 21:11
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 a-PiHP en IV - mon témoignage de mise en garde
par LeCorbeau_G, le 10 Aug 2022
Bonjour à tous j’aimerais apporter mon témoignage sur cette molécule …. Au début tout beau tous rose consommation massive de 15g en 20j environ , j’arrivais à tank des 4 ou 5 jours juste avec 4h de sommeil entre chaque session Et là c’est le drame steribox plus trop d’effet en snif...[Lire la suite]
 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

J'suis avec toi, la chance tjr aux autres..Marco. dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 1h)
Mais on est où là en fait ? /Cub3000 dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 2h)
Merci pr le témoignage, g-rusalem dans [forum] 3-MMC solutions au craving
(Il y a 2h)
exact : carnet de post-it, feuille blanche A4, feuille de cahier .... just why? dans [forum] Sniff à risque ?
(Il y a 3h)
un service de plus rendu à la nation ! dans [forum] Ma psy m'a embrassé en pleine consultation. Besoin d'aide
(Il y a 4h)

Pied de page des forums