Hospitalisation sevrage Oxy et mise en place TSO

Publié par ,
1060 vues, 3 réponses
Bergamote femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Dec 2020
37 messages
Hello à tous,

Bon, comme le dit le titre, je pars bientôt en hospi, à ma demande, pour un sevrage d’Oxycodone, et mise en place d’un TSO.
La durée de l’hospitalisation est d’environ 6 semaines, en tous cas, dans l’établissement où je vais me rendre.
J’ai hâte et en même temps, j’ai un peu peur, ce qui est normal.
Si parmi vous, des personnes ont connu ça, possible de me faire un petit topo sur comment ça s’est passé, etc, toussa ? Journée type, mise en place du TSO (comment ? Quand ?) et autre. Je suis preneuse de toutes les infos concernant ce type d’hospitalisation.

À bientôt :)

Hors ligne

 

avatar
aniima homme
papaderyl
Scotland
champi vert7champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Jul 2021
500 messages
Salut Bergamote.

Tout d'abord un grand bravo pour te lancer dans cette grande aventure qui est le sevrage opiacé. drinks

Alors je vais te faire part de mon expérience en ce qui concerne le sevrage opiacé (oxy,codeine,tramadol,skenan).

Tout d'abords je n'étais pas dans un hôpital mais dans une clinique privée (ce qui est un peu différents, ou pas?)

Pareil pour moi mon hospitalisation était d'une duré de 6 semaines, la ou jetais nous avions mis en place mon TSO (que je garde encore aujourd'hui) de la méthadone.
On a commencé doucement avec 5mg pour finir a 120 mg a l'heure actuel.
On ma aussi prescrit des benzodiazépine (valium 10mg, matin-midi-soir-couché avec du zolpidem 10mg pour dormir).

Je vais te décrire une journée normal dans le centre ou jetais hospitalisé.
-Réveil le matin vers 8h30
-Je vais voir les infirmiers pour leurs dire que je suis réveillé et donc prêt a commencé ma journée.
-La première journée il me demandais de pissé pour être sur que je ne prenais rien (weed,emphetamine,et autre drogues), après c'était une fois par semaine.
-Apres cela on me donne ma fiole de méthadone que j'avale devant eux me donne mon valium du matin et mes 2 sertraline 50 mg
-9h je prenais mon petit déjeuné
-Nous avions des programme a faire toute la journée, et nous devions voir le psychiatre tout les deux jours, sauf urgence.
-Nous avions des cours de dessin, des séances de yoga, du sport et même de la piscine ! (et oui la ou jetais il y avait une piscine avec un sauna), on peut dire que c'était une clinique très luxueuse et surtout TRES cher
-Il y avais aussi des cercles de paroles (ce que je redoutais car étant timide maladif) c'était horrible, mais en expliquant mes inquiétudes a mon psychiatre il ma laisser le temps pour me préparé mentalement a prendre la parole avec les personnes qui sont la pour divers addictions (Il ma laisser 2 semaines)
-Le midi l'infirmier faisait le tour des patients pour leurs donné leurs médicaments, du coup j'avale mon deuxième valium.
-19 h le diner, pareil l'infirmier refait le tour pour nous donner nos médicaments, du coup je prends mon troisième valium.
-22h chacun devais être dans sa chambre
-23h30 l'infirmier me rapport dans ma chambre mon dernier valium de la journée et le zolpidem pour dormir

Je regardais la télé jusqu'à tard le soir ou jetais sur mon ordinateur (ils avaient même la fibre!), c'était juste génial car je pouvais garder contacte avec l'extérieur.

Mais, revers de la médaille Jai réussi a me fournir de l'oxycodone (car il faut savoir que nous pouvions avoir une après midi de libre pour sortir voir sa famille etc).

Cela c'est mal finit car on ma retrouvé en OD nue comme un vers avec la mousse et en crise d'épilepsie.

Apres cela il ne voulait plus me récupérer (ceux que je comprends) mais jetais dans une période disons.. Très sombre de ma vie.

Mais si je n'aurais pas essayer de grugé comme un débile je men saurais sortie sans un bobo et avec une superbe équipe d'infirmier, a l'écoute et gentil comme tout.

Mais cela c'est passé il y a 5 ans, aujourd'hui je suis encore sous méthadone avec quelque extra et sous benzodiazépines au haute dose et du Mogadon pour dormir.

L'ambiance était génial, une fois de temps en temps la clinique faisais de petite soirée a thème, c'était assez drôle.

Si tu est fumeuse aucun soucis, a partir de 6h30 la terrasse est ouverte mais la nuit impossible.

Si jamais tu es dans la régions parisienne je peux te donner le nom de la clinique si tu veux jeter un coup d'œil.

Je pense que dans un hôpital, ce serra a peut prêt la même chose, des activité en groupe ou seul. Mais je ne veux pas te dire de bêtise et laisser quelqu'un qui a fait un sevrage dans un vrai hôpital que dans une clinique privé comme je te l'ai décrit.

Encore une fois un grand bravo pour ta démarche, et je te souhaite que du bon.

Amicalement

aniima

Dernière modification par aniima (19 janvier 2023 à  15:43)

Hors ligne

 

Bergamote femme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Dec 2020
37 messages

aniima a écrit

Salut Bergamote.

Tout d'abord un grand bravo pour te lancer dans cette grande aventure qui est le sevrage opiacé. drinks

Alors je vais te faire part de mon expérience en ce qui concerne le sevrage opiacé (oxy,codeine,tramadol,skenan).

Tout d'abords je n'étais pas dans un hôpital mais dans une clinique privée (ce qui est un peu différents, ou pas?)

Pareil pour moi mon hospitalisation était d'une duré de 6 semaines, la ou jetais nous avions mis en place mon TSO (que je garde encore aujourd'hui) de la méthadone.
On a commencé doucement avec 5mg pour finir a 120 mg a l'heure actuel.
On ma aussi prescrit des benzodiazépine (valium 10mg, matin-midi-soir-couché avec du zolpidem 10mg pour dormir).

Je vais te décrire une journée normal dans le centre ou jetais hospitalisé.
-Réveil le matin vers 8h30
-Je vais voir les infirmiers pour leurs dire que je suis réveillé et donc prêt a commencé ma journée.
-La première journée il me demandais de pissé pour être sur que je ne prenais rien (weed,emphetamine,et autre drogues), après c'était une fois par semaine.
-Apres cela on me donne ma fiole de méthadone que j'avale devant eux me donne mon valium du matin et mes 2 sertraline 50 mg
-9h je prenais mon petit déjeuné
-Nous avions des programme a faire toute la journée, et nous devions voir le psychiatre tout les deux jours, sauf urgence.
-Nous avions des cours de dessin, des séances de yoga, du sport et même de la piscine ! (et oui la ou jetais il y avait une piscine avec un sauna), on peut dire que c'était une clinique très luxueuse et surtout TRES cher
-Il y avais aussi des cercles de paroles (ce que je redoutais car étant timide maladif) c'était horrible, mais en expliquant mes inquiétudes a mon psychiatre il ma laisser le temps pour me préparé mentalement a prendre la parole avec les personnes qui sont la pour divers addictions (Il ma laisser 2 semaines)
-Le midi l'infirmier faisait le tour des patients pour leurs donné leurs médicaments, du coup j'avale mon deuxième valium.
-19 h le diner, pareil l'infirmier refait le tour pour nous donner nos médicaments, du coup je prends mon troisième valium.
-22h chacun devais être dans sa chambre
-23h30 l'infirmier me rapport dans ma chambre mon dernier valium de la journée et le zolpidem pour dormir

Je regardais la télé jusqu'à tard le soir ou jetais sur mon ordinateur (ils avaient même la fibre!), c'était juste génial car je pouvais garder contacte avec l'extérieur.

Mais, revers de la médaille Jai réussi a me fournir de l'oxycodone (car il faut savoir que nous pouvions avoir une après midi de libre pour sortir voir sa famille etc).

Cela c'est mal finit car on ma retrouvé en OD nue comme un vers avec la mousse et en crise d'épilepsie.

Apres cela il ne voulait plus me récupérer (ceux que je comprends) mais jetais dans une période disons.. Très sombre de ma vie.

Mais si je n'aurais pas essayer de grugé comme un débile je men saurais sortie sans un bobo et avec une superbe équipe d'infirmier, a l'écoute et gentil comme tout.

Mais cela c'est passé il y a 5 ans, aujourd'hui je suis encore sous méthadone avec quelque extra et sous benzodiazépines au haute dose et du Mogadon pour dormir.

L'ambiance était génial, une fois de temps en temps la clinique faisais de petite soirée a thème, c'était assez drôle.

Si tu est fumeuse aucun soucis, a partir de 6h30 la terrasse est ouverte mais la nuit impossible.

Si jamais tu es dans la régions parisienne je peux te donner le nom de la clinique si tu veux jeter un coup d'œil.

Je pense que dans un hôpital, ce serra a peut prêt la même chose, des activité en groupe ou seul. Mais je ne veux pas te dire de bêtise et laisser quelqu'un qui a fait un sevrage dans un vrai hôpital que dans une clinique privé comme je te l'ai décrit.

Encore une fois un grand bravo pour ta démarche, et je te souhaite que du bon.

Amicalement

aniima

Hello à toi,

Et bien écoutes, je te remercie énormément pour ce retour extrêmement détaillé. Ça rejoint d’ailleurs sensiblement ce que j’imaginais. À confirmer lorsque j’y serai à mon tour héhé.

Je vais dans une clinique privée pour ma part, pas très loin de mon domicile, mais pas en IDF (je suis plus dans le Sud moi).

Tu as dû avoir extrêmement peur après ton overdose, non ? Je ne pense pas (j’espère en tous cas) que je me risquerai à reprendre de l’oxy en même temps que la méthadone (je suppose que ce sera de la méthadone qu’on va me donner, mais à confirmer bien sûr). J’aurais bien trop peur de mourir justement, peur qui fait partie des raisons pour lesquelles j’ai décidé de me faire hospitaliser en addicto. C’est vraiment quelque chose qui me met des warnings en route dans le cerveau ça, la peur de mourir. Tu me diras, heureusement que j’ai cette peur, c’est un peu ça qui me permet d’avancer héhé.

Merci encore pour tout, je vais te relire d’ailleurs.
Si d’autres personnes concernées passent par là… :)

Hors ligne

 

avatar
aniima homme
papaderyl
Scotland
champi vert7champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 31 Jul 2021
500 messages

Bergamote a écrit

aniima a écrit

Salut Bergamote.

Tout d'abord un grand bravo pour te lancer dans cette grande aventure qui est le sevrage opiacé. drinks

Alors je vais te faire part de mon expérience en ce qui concerne le sevrage opiacé (oxy,codeine,tramadol,skenan).

Tout d'abords je n'étais pas dans un hôpital mais dans une clinique privée (ce qui est un peu différents, ou pas?)

Pareil pour moi mon hospitalisation était d'une duré de 6 semaines, la ou jetais nous avions mis en place mon TSO (que je garde encore aujourd'hui) de la méthadone.
On a commencé doucement avec 5mg pour finir a 120 mg a l'heure actuel.
On ma aussi prescrit des benzodiazépine (valium 10mg, matin-midi-soir-couché avec du zolpidem 10mg pour dormir).

Je vais te décrire une journée normal dans le centre ou jetais hospitalisé.
-Réveil le matin vers 8h30
-Je vais voir les infirmiers pour leurs dire que je suis réveillé et donc prêt a commencé ma journée.
-La première journée il me demandais de pissé pour être sur que je ne prenais rien (weed,emphetamine,et autre drogues), après c'était une fois par semaine.
-Apres cela on me donne ma fiole de méthadone que j'avale devant eux me donne mon valium du matin et mes 2 sertraline 50 mg
-9h je prenais mon petit déjeuné
-Nous avions des programme a faire toute la journée, et nous devions voir le psychiatre tout les deux jours, sauf urgence.
-Nous avions des cours de dessin, des séances de yoga, du sport et même de la piscine ! (et oui la ou jetais il y avait une piscine avec un sauna), on peut dire que c'était une clinique très luxueuse et surtout TRES cher
-Il y avais aussi des cercles de paroles (ce que je redoutais car étant timide maladif) c'était horrible, mais en expliquant mes inquiétudes a mon psychiatre il ma laisser le temps pour me préparé mentalement a prendre la parole avec les personnes qui sont la pour divers addictions (Il ma laisser 2 semaines)
-Le midi l'infirmier faisait le tour des patients pour leurs donné leurs médicaments, du coup j'avale mon deuxième valium.
-19 h le diner, pareil l'infirmier refait le tour pour nous donner nos médicaments, du coup je prends mon troisième valium.
-22h chacun devais être dans sa chambre
-23h30 l'infirmier me rapport dans ma chambre mon dernier valium de la journée et le zolpidem pour dormir

Je regardais la télé jusqu'à tard le soir ou jetais sur mon ordinateur (ils avaient même la fibre!), c'était juste génial car je pouvais garder contacte avec l'extérieur.

Mais, revers de la médaille Jai réussi a me fournir de l'oxycodone (car il faut savoir que nous pouvions avoir une après midi de libre pour sortir voir sa famille etc).

Cela c'est mal finit car on ma retrouvé en OD nue comme un vers avec la mousse et en crise d'épilepsie.

Apres cela il ne voulait plus me récupérer (ceux que je comprends) mais jetais dans une période disons.. Très sombre de ma vie.

Mais si je n'aurais pas essayer de grugé comme un débile je men saurais sortie sans un bobo et avec une superbe équipe d'infirmier, a l'écoute et gentil comme tout.

Mais cela c'est passé il y a 5 ans, aujourd'hui je suis encore sous méthadone avec quelque extra et sous benzodiazépines au haute dose et du Mogadon pour dormir.

L'ambiance était génial, une fois de temps en temps la clinique faisais de petite soirée a thème, c'était assez drôle.

Si tu est fumeuse aucun soucis, a partir de 6h30 la terrasse est ouverte mais la nuit impossible.

Si jamais tu es dans la régions parisienne je peux te donner le nom de la clinique si tu veux jeter un coup d'œil.

Je pense que dans un hôpital, ce serra a peut prêt la même chose, des activité en groupe ou seul. Mais je ne veux pas te dire de bêtise et laisser quelqu'un qui a fait un sevrage dans un vrai hôpital que dans une clinique privé comme je te l'ai décrit.

Encore une fois un grand bravo pour ta démarche, et je te souhaite que du bon.

Amicalement

aniima

Hello à toi,

Et bien écoutes, je te remercie énormément pour ce retour extrêmement détaillé. Ça rejoint d’ailleurs sensiblement ce que j’imaginais. À confirmer lorsque j’y serai à mon tour héhé.

Je vais dans une clinique privée pour ma part, pas très loin de mon domicile, mais pas en IDF (je suis plus dans le Sud moi).

Tu as dû avoir extrêmement peur après ton overdose, non ? Je ne pense pas (j’espère en tous cas) que je me risquerai à reprendre de l’oxy en même temps que la méthadone (je suppose que ce sera de la méthadone qu’on va me donner, mais à confirmer bien sûr). J’aurais bien trop peur de mourir justement, peur qui fait partie des raisons pour lesquelles j’ai décidé de me faire hospitaliser en addicto. C’est vraiment quelque chose qui me met des warnings en route dans le cerveau ça, la peur de mourir. Tu me diras, heureusement que j’ai cette peur, c’est un peu ça qui me permet d’avancer héhé.

Merci encore pour tout, je vais te relire d’ailleurs.
Si d’autres personnes concernées passent par là… :)

Hello!
Comme je te l'ai dis plus haut, j'étais dans une période "sombre" dans ma vie, tout était déjà prévus a l'avance (je pense que s'en m'en rendre compte je voulais me défoncer a un point .. je me fichais vraiment de l'od ( pour te donner une idée.
J'ai fais 5 od, et je viens d'avoir 27 ans il y a peu corde-pour-se-pendre .
Dernièrement ça va un petit peut mieux , je réussi à contrôler mes addictions (menfin c'est même pas vrai au final mais pour moi je ne les compte même plus comme des drogues tellement que je les ai tapé (lol) .
Mais franchement je pense que si "ça va" un petit peux mentalement c'est clairement grâce à mon traitement
-120mg de méthadone gélules
-6 benzo minimum par jours (aujourd'hui j'ai du lexo)
-100 mg de SERTRALINE
-2 pilules de mogadon 5MG  2 avant le dîner (le seul hypnotique benzodiazépines) qui m'endors sur la durée.

Je te souhaite le meilleurs pour ça, hésite pas quand tu es là bas et si tu as besoin de nous raconter (je suis curieux en vrai big_smile 

Amicalement

Aniima

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Oxycodone comme TSO - L'oxycodone comme traitement de substitution
par Zazou2A, dernier post 12 mars 2021 par Zazou2A
  12
logo Psychoactif
[ Forum ] Oxycodone comme TSO - Envie d'essayer l'oxycodone en TSO
par Mirkov, dernier post 01 novembre 2015 par bighorsse
  28
logo Psychoactif
[ Forum ] TSO Oxy medecin bientot en retraite Help
par AucuneEmotion, dernier post 10 juin 2023 par AucuneEmotion
  6
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Commencer un traitement de méthadone

Pied de page des forums