Cannabis : le Cese se prononce pour une « légalisation encadrée »

Publié par ,
1460 vues, 3 réponses
avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert64champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11770 messages
Blogs
Qualifiant la politique de répression menée jusqu’à présent d’« échec cuisant », le Conseil économique, social et environnemental (Cese) propose d’autoriser la vente aux majeurs, avec des garde-fous. Plusieurs médecins, divisés sur cette question, réagissent.
/forum/uploads/images/1674/joint-legal-fgrance.jpg
A l'heure actuelle, la consommation de cannabis est interdite par la loi. (Illustration) LP/Jean Nicholas Guillo

Bientôt la fin de l’amende pour avoir fumé un joint ?
Le Conseil économique, social et environnemental (Cese), instance consultative, se prononce ce mardi en faveur d’une « légalisation encadrée » du cannabis. C’est ce qui ressort des travaux menés pendant un an par une commission temporaire, présidée par Jean-François Naton, conseiller confédéral CGT. Ce dernier pointe un « échec cuisant de la politique menée depuis une cinquantaine d’années », consistant à punir d’une amende de 200 euros (150 euros si la somme est versée directement ou dans les quinze jours) l’usage de ce stupéfiant.

Les membres de la commission ont auditionné de nombreuses personnes et ils se sont également déplacés sur le terrain, notamment dans le sud de la France. En recommandant la légalisation, « l’objectif premier est d’être guidé par des objectifs de santé publique », estime Florent Compain, porte-parole des Amis de la Terre France et l’un des deux rapporteurs de l’avis. Cette recommandation vise aussi à « affaiblir et assécher le plus possible » le trafic illégal, même si « on sait qu’il en restera une partie », complète l’autre corapporteur, Helno Eyriey, ex-président de l’Unef.

Le Cese part notamment du constat que près de la moitié des adultes ont déjà consommé du cannabis au cours de leur vie, contre environ un quart dans l’ensemble de l’Union européenne. Concrètement, des commerces légaux pourraient voir le jour, à condition d’obtenir d’une licence et que les gérants suivent une « formation obligatoire à la prévention et la réduction des risques ». La vente serait interdite aux mineurs et « toute propagande ou publicité en faveur du cannabis ainsi que toute distribution gratuite ou promotionnelle » serait bannie, sur le modèle de la loi Evin concernant le tabac.

Amine Benyamina, chef du service d’addictologie à l’hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne), approuve à 100 % cette recommandation visant à légaliser le cannabis. « C’est une stratégie pragmatique qui limite les risques en matière de santé publique, sans que cela n’envoie un message à consommer davantage. Jusqu’à présent, les trafiquants avaient toujours gagné la bataille », développe-t-il. estime lui aussi que « la répression n’est pas vraiment efficace ».

Son confrère Jean-Claude Alvarez, chef de service toxicologique à l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine), n’est pas du tout de cet avis. Lui « ne voit pas du tout pourquoi on légaliserait une drogue sous prétexte qu’on n’arrive pas à l’interdire ». « Il faut arrêter l’hypocrisie de dire que les gens ne fumeront du cannabis qu’à partir de 18 ans car la vente sera interdite aux mineurs, et de penser que le marché illégal va disparaître en légalisant la vente », tonne-t-il, plaidant pour davantage « d’éducation » via notamment des clips télévisés.

Le Cese se défend de lancer « un appel au Fumez tous », selon l’expression de Jean-François Naton. Une telle légalisation encadrée « doit être appuyée par une politique d’éducation, de prévention, et de lutte sans faiblir contre tous les trafics », martèle-t-il. L’instance préconise ainsi de « protéger en priorité les mineurs en développant une politique d’accompagnement et de prise en charge des usages, particulièrement lorsqu’ils sont problématiques et en interdisant la vente ou la provocation à l’usage du cannabis à leur intention ».

Elle recommande aussi de « créer un institut national du cannabis sous l’égide de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives pour développer la recherche fondamentale et diffuser une information claire, objective et accessible sur le cannabis ». Par ailleurs, le Cese prône pour « faire de l’agriculture biologique la norme de production du cannabis et autoriser l’auto-culture et les Cannabis Social Clubs, en les encadrant ».

Quelques pays étrangers, dont le Canada et l’Uruguay, ont déjà légalisé la consommation de cannabis « récréatif ». Malte a été le premier pays européen à sauter le pas, et l’Allemagne devrait suivre d’ici à 2024. En France, seule une expérimentation du cannabis à usage médical a débuté en mars 2021, afin d’évaluer l’utilité et l’efficacité des traitements qui comportent des principes actifs dérivés du cannabis. Un « Comité scientifique temporaire pour le suivi de l’expérimentation du cannabis à usage médical » a été mis en place en juin 2021, afin notamment de « suivre et analyser les modalités du circuit de prescription et de délivrance, ainsi que les données d’efficacité et de sécurité », indique l’Agence nationale de sécurité du médicament.

Les positions variables de Macron

Cet avis du Cese devait être approuvé par l’ensemble de ses membres, ce mardi après-midi. Cette instance, composée de personnalités issues de la société civile, a un rôle purement consultatif et le gouvernement n’est en rien obligé de suivre ses recommandations. Emmanuel Macron lui-même a tenu des positions variables concernant la légalisation du cannabis.

Ministre de l’Économie, il estimait en septembre 2016 sur France Inter que la légalisation du cannabis avait « des intérêts » et présentait une « forme d’efficacité » en termes de sécurité et de lutte contre le « financement de réseaux occultes ». Mais en mars dernier, lors de la présentation de son programme pour sa réélection, il ne se disait « pas favorable » à la légalisation du cannabis. Invité de RTL le 30 octobre dernier, le ministère de la Santé, François Braun, se disait également contre « parce que c’est dangereux pour la santé ».

Source : leparisien.fr
Reputation de ce post
 
Enfin on avance un peu, il était temps !

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11514 messages
Blogs
Bonjour, je peux témoigner qu'au Canada ils n'ont pas vecu un ouragan ni une catastrophe. La seule différence est, par exemple au Quebec, l'apparition de boutiques de SQDC (filiale de l'equivalent pour l'alcool, la SAC) qui vend toutes sortes de cannabis et est interdite aux moins de 18 ans.
Mr Alvarez ferait bien de moins tonner et plus reflechir !
Amicalement

A signaler que la seance du  CESE en direct est ezn ligne actuellement

https://www.lecese.fr/actualites/quelle … u-cannabis

Dernière modification par prescripteur (24 janvier 2023 à  18:51)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11514 messages
Blogs
Bonjour le CESE a adopté le texte

lI a été adopté avec 88 voix pour, 25 voix contre et 16 abstentions.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert14champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8428 messages
Blogs

Mr Alvarez ferait bien de moins tonner et plus reflechir !

Je ne pense pas que ce businessman de la prohibition souffre du moindre trouble cognitif, voire de paresse cognitive.
Cet homme a sauvé le peuple français menacé par des hordes de baguettes pavot.
Ne l'oublions pas, je n'oublierai jamais.

Amicalement

Dernière modification par Mister No (25 janvier 2023 à  21:50)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Actualités
  •  » Cannabis : le Cese se prononce pour une « légalisation encadrée »

Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Pied de page des forums