Participer à une etude Psychoactif sur l'injection et les "poussières"

Publié par ,
38533 vues, 21 réponses
avatar
pierre
Web-Administrateur
champi vert72champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2006
17010 messages
Blogs
Bonjour,

Après une injection, il peut arriver d’avoir des réactions de la part du corps qui sont inhabituelles. Parfois, cela ressemble à un syndrome grippal qui survient quelques minutes à quelques heures après une injection : de la fièvre, des tremblements, des frissons, des douleurs, des maux de tête et une sensation d’oppression respiratoire. On peut ressentir juste un symptôme ou plusieurs à la fois et ils disparaissent en quelques heures, parfois après 24 heures.

Cette réaction fébrile du corps est appelée une « poussière ». Nous savons peu de choses dessus et elle n’est pas forcément liée à l’injection malencontreuse d’une particule (comme une poussière), contrairement à ce qu'on entend souvent. En anglais, le terme est « cotton fever » qui signifie « fièvre du coton », mais là aussi le lien n’est pas établi entre l’injection de particule de coton et ce syndrome.

Savoir+ Risquer- et PsychoACTIF souhaitent mieux comprendre le phénomène des « poussières » afin de mieux les éviter et mieux les traiter.

Pour cela, nous faisons appel à votre expérience. Que vous ayez eu une « poussière » ou pas, votre avis nous intéresse, pour mieux connaitre les pratiques d’injection et peut-être arriver à déterminer ce qui peut protéger ou au contraire favoriser la survenue d’une « poussière ».


Si vous êtes majeur et avez injecté une drogue il y a moins de 30 jours, merci de prendre une quinzaine de minutes pour répondre à cette étude :

https://www.psychoactif.org/limesurvey/ … mp;lang=fr

Cette étude s’étalera sur l'année 2023.

Dernière modification par pierre (12 novembre 2023 à  19:44)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (filousky)

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert14champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8428 messages
Blogs
C'est pas une réaction du système immunitaire ?

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
champi vert72champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2006
17010 messages
Blogs

Mister No a écrit

C'est pas une réaction du système immunitaire ?

Voila un résumé par S+R- :

Peu d’articles ont été publiés sur les poussières. Le premier article à ce propos date de 1978 (Shragg 1978) et depuis, ce sont surtout des rapports de cas qui ont été documentés (Wright and Christopher 1980; Harrison and Walls 1990; Ferguson, Feeney, and Chirurgi 1993; Ramik and Mishriki 2008; Torka and Gill 2013; Zerr, Ku, and Kara 2016; Xie, Pope, and Hunter 2016; Francis et al. 2020). La cause exacte des poussières n'est pas bien comprise, mais trois théories ont été proposées dans ces rapports de cas (Geedipally et al. 2022). La théorie pharmacologique suggère que les extraits de coton contiennent des substances pyrogènes pouvant provoquer de la fièvre. La théorie immunologique suggère que les individus peuvent avoir des anticorps contre le coton, mais il n'y a aucune preuve pour étayer cette théorie. La théorie des endotoxines suggère qu’une poussière peut résulter de la libération d'endotoxines provenant de bactéries à Gram négatif telles que Enterobacter agglomerans, connue pour coloniser le coton et montrée chez les travailleurs récoltant la plante (Rylander and Lundholm 1978). Une analyse des rapports de cas a montré une infection sanguine à E. agglomerans, ce qui appuie cette théorie (Ferguson, Feeney, and Chirurgi 1993).

Seules deux études épidémiologiques ont permis de connaitre la prévalence de ce phénomène et les facteurs associés. L’une en Australie a montré que les poussières concernaient 68% des personnes injectrices au cours de leur vie et que les facteurs significativement protecteurs étaient le fait d’utiliser de l’eau stérile pour faire la préparation de la substance et le fait de s’injecter soi-même (ne pas se faire injecter par quelqu’un d’autre) (Dwyer et al. 2009). L’autre en France a montré que les poussières touchaient 54% des personnes au cours de leur vie et que les facteurs significativement associés à leur survenue étaient l’injection de crack, une durée plus longue de la consommation d'opioïdes (plus de risques à chaque année supplémentaire de consommation) et le fait de filtrer principalement avec des filtres en coton (par rapport à des filtres membranaires) (Mezaache et al. 2020).

Hors ligne

 

avatar
C.S. homme
Nouveau Psycho
France
champi vert10champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Dec 2020
178 messages

Mister No a écrit

C'est pas une réaction du système immunitaire ?

Je pencherai également de ton côté : l'injection d'une substance que le corps reconnaît comme nocive, déclencherait une réaction inflammatoire.. ?

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
champi vert19champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Sep 2014
3012 messages
Blogs

pierre a écrit

Bonjour,

Après une injection, il peut arriver d’avoir des réactions de la part du corps qui sont inhabituelles. Parfois, cela ressemble à un syndrome grippal qui survient quelques minutes à quelques heures après une injection : de la fièvre, des tremblements, des frissons, des douleurs, des maux de tête et une sensation d’oppression respiratoire. On peut ressentir juste un symptôme ou plusieurs à la fois et ils disparaissent en quelques heures, parfois après 24 heures.

Cette réaction fébrile du corps est appelée une « poussière ». Nous savons peu de choses dessus et elle n’est pas forcément liée à l’injection malencontreuse d’une particule (comme une poussière), contrairement à ce qu'on entend souvent. En anglais, le terme est « cotton fever » qui signifie « fièvre du coton », mais là aussi le lien n’est pas établi entre l’injection de particule de coton et ce syndrome.

Savoir+ Risquer- et PsychoACTIF souhaitent mieux comprendre le phénomène des « poussières » afin de mieux les éviter et mieux les traiter.

Pour cela, nous faisons appel à votre expérience. Que vous ayez eu une « poussière » ou pas, votre avis nous intéresse, pour mieux connaitre les pratiques d’injection et peut-être arriver à déterminer ce qui peut protéger ou au contraire favoriser la survenue d’une « poussière ».


Si vous êtes majeur et avez injecté une drogue il y a moins de 30 jours, merci de prendre une quinzaine de minutes pour répondre à cette étude :

https://www.psychoactif.org/limesurvey/ … mp;lang=fr

Cette étude s’étalera sur l'année 2023.

Au sujet de l'expression utilisée en Anglais pour parler d'une poussière , appelée comme le dit Pierre , " Cotton fever" ', je peux me tromper mais personnelement cette expression me semblerait plus décrire les symtomes et les conséqunces  , que nous appelons "faire une poussière"  mais peut etre pas dus  au fait d'avoir utilisé un cotton comme filtre mais plutôt comme on le dit en Français  , d'avoir " fait les cotons " , c'est à dire d'avoir réutilisé des filtres coton ayant déjà servi , supposés contenir quelques restes d'heroine, que certains toxicomanes mettent de coté tout simplement dans un coin , après avoir filtré le mélange qu'ils  vont shooter , au cas où ils se retrouvent en manque  à un moment et aient quelques restes d'heroine à pouvoir s'injecter.

Il va sans dire que cette pratiques est particulièrement dangereuse car dans ces filtres coton utilisé et qui sèchent , se développent des bactéries et champignons ( vu que la majorité du temps en plus , ces cotons usagés sont gardés sans la moindre précaution niveau hygiène; si tant est que l'on puisse les conserver d'une manière hygiènique valable !
L'heroine à la base n'est déjà pas un produit stérile , vu les conditions dans lesquelles l'heroine est fabriquée , dans ses labos de fortunes sans la moindre stérilisation à quelques niveaux que ce soient .
De plus , lors de son transports , elle est stockée dans des endroits sans la moindre précaution vis à vis de l'hygiène , de l'humidité ...etc
Toutes les conséquences sont réunies pour que dans ces cotons se dévelloppent de véritables cultures de bactéries et champignons en tous genre !
À moins éventuellement de filtrer ces cotons avec un filtre toupie  , qui filtre à 0,025 microns pès en gros , il y a donc de véritables risques de s'injecter diverses bactéries et champignons  en tous genres et dans des quantités plus ou moins importantes , ce qui peut engendrer de graves problèmes d'intoxications par ces virus , bactéries et champignons.
Ce n'est qu'une théorie mais qui vu les éléments mis en cause , ne semble pas être si incroyable que ça .
Si vous etes amenés à faire des cotons , filtrez  impérativement ceux ci avec des filtres toupies , qui sont ceux qui filtrent le mieux et garantissent d'éviter d'injecter un maximum de ces bactéries et champihons meme si ça peut arriver dans certaines circonstances , comme par exemple si le filtre toupie est réutilisé plusizurs fois et que dedans se dévellopent des cultures de bactéries et chapigbons .

Personnellement , j'ai essayé une seule fois de faire des cotons un jour  où j'étais en manque , à une periode il y a  plus de 30 ans , où les filtres toupies et  la RDR n'exqitaient pas et je n'ai absolument rien senti , vu que ma tolérance éyntités d'heroine restées dans ces cotons , meme en en mettant une bonne dizaines ou plus.
Du coup je n'ai jmais recommencé et  coincidence ou pas mais je n'ai jamais fait ce qu'on appelle une poussière de ma vie , alors qu'à l'évoque ( vers 1991-1992 )  je shootais l'hero quotidiennement ( et parfois certaines qui avaient vraiment de sales gueules et n'inspirainet pas du  tout confiance ! Le liquide dans la seringue était parfois très loin d'etre transparent ( mais plutôt opaque ) comme c'est le cas avec un filtre toupie .
J'ai aussi shooté la cocaine de 1990-91  à 2003 , en utilisant des cotons / filtres de clops pour filtrer, comme pour la came , soit en chaffant le mélange , soit juste avec de l'eau froide dans laquelle la cocaine se dissolvait diretement sans dépot visible et faisant un mélange qui a l'oeil nu semblait totalzment transparent ou presque .
Il m'est surement aussi arrivé de réutiliser 2 ou 3 fois , plusieurs de ces cotons , lorsque j'avais fini mon  sachet de coke, pour essayer d'avoir un dernier shoot de la soirée mais tout comme pour les cotons d'héro, ça ne m' jamais  rien fait comme effet non plus , vu les doses importantes que je mettais dans un shoot de coke et ma tolérance .
Je n'ai donc jamais à ma connaissance,  ou selon mes souvenirs en tout cas , " fait une poussière " alors que j'ai shooté quand meme pédàt des années .
Mais le fait d'avoir très peu fait les cotons en est peut etre la raison , en plus du fait que meme avant la RDR  j'essayais de faire tout ça avec un minimum d'hygiène pour essayer d'éviter tout problème .
Je n'ai d'ailleurs jamais non plus fait d'abcès ( je croise les doigts  bien que je ne shoote quasiment plus du tout depuis des années ) , à  part dans quelques très rares occasions ( 2 ou 3 fois par an ces dernières années , voir meme pas du tout ces toutes dernières années

Donc pour résumer , j'ai tendance à penser  que cette " cotton fever" ou le fait de " faire une poussière ",  vient de l'injection de bactéries et ou champignons,  qui déclenchent une réponse du système immunitaire dans le corps de la personne qui les injecte,  meme si là , je ne fais  que donner mon opinion  personnelle sur le sujet bien sur.

Dernière modification par Acid Test (03 juillet 2023 à  20:58)

Hors ligne

 

Eric 44 homme
Nouveau Psycho
France
champi vert3champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Dec 2020
111 messages
Je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà fait des poussières avec la coke hors avec l'hero ça mais arrivé plusieurs fois. Je pensais que c'était un début de septicemie une poussière.
   
Je n'ai jamais fait de poussières n'en plus avec la ritaline pourtant j'ai eu deux abcès avec celle ci. Chose qui est contradictoire je me suis toujours senti plus en confiance avec la came le fait de chauffer celle ci.
Reputation de ce post
 
Merci pour ton témoignage. MM

Hors ligne

 

Sirkillya femme
Nouveau membre
Suisse
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Jul 2023
1 message
Ça m'est arrivé une seule fois une poussière et c'était pas grand chose comparer à certaines personnes qui en avait faites dans mon entourage, d'ailleurs ça me fesait tellement peur que ça m'arrive que je fesais attention si je puis dire ça comme ça parce que quand on se shoot à l'héroïne ou et la coke on ne peut pas dire qu'on est très regardant.
Heureusement pour moi c'est du passé, j'éspère avoir pu vous éclairer voilà.

Dernière modification par pierre (14 juillet 2023 à  13:42)

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
203 messages
Un jour je m'étais injecté du subutex dans la maison d'un pote, avec un simple coton tige comme d'habitude, je trouvais que ca pour pour pouvoir "filtrer" la substance épaisse du subu.
Je me souviens que sa table n'était pas propre, lui et le ménage... Le temps de rentrer chez moi, 5 minutes, j'ai commencé à avoir froid. Puis j'ai tremblé de tout mon corps, je claquais des dents, c'était assez impressionnant. Je me suis mis sous les couvertures et c'est passé en 20min.
En 10 ans d'injection quotidiennes, (99% de subutex) j'ai eu 3 ou 4 "poussières."
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

avatar
LeCorbeau_G homme
Psycho junior
France
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Jan 2022
240 messages
Blogs
Quand j’étais parti en binge ,j’ai du m’arrêter bon grès malgré j’étais chez des pote qui savaient même pas que j’injectai

Ça m’a pris comme ça un shoot de 3cmc et un goût qui vient en bouche après mais pas celui du produit .je me met à trembler et à avoir la vision trouble, du mal à parler et à avoir très chaud / froid  ni une ni deux directions les urgences

Ça m’a pas vacciné malheureusement ça m’a passé l’envie d’injecter seulement 3j …
sad

Hors ligne

 

avatar
Marco 68 homme
PsychoHead
Italy
champi vert20champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Jan 2019
1868 messages
Ciao
2 ou 3 poussières sur 35ans de shoots. C'était dans les années 80 quand on utilisait du citron pour dissoudre le bon vieux brown des familles, on stockant le citron dans des parcs, jardins et après 2 3jours il était rance..et poussières fort de 20mn de tremblement de tout le corps  ,monté de fièvre  mal de tête.
Autre poussières en afrique dans des conditions hygiéniques très précaire

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

avatar
Rgs51 homme
Nouveau membre
France
champi vert4champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Jul 2023
38 messages
Blogs
Salut,

Moi je ne me souvient pas avoir déjà fait une "poussière" suite à une injection !
Mais j'ai déjà eu pléiade d'abcès malheureusement, jusqu'à frôler l'amputation.

...je ne penserais rien, et l'amour infini me monteras dans l’âme !
A.Rimbaud

Hors ligne

 

avatar
Mathio homme
Polytoxico pépouze
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Feb 2018
355 messages
Blogs
Hellow

Perso je dirais que j’en ai fais deux.
La première après injection de cocaine (la première de ma soirée) j’ai senti la c mais quelque seconde même pas après maux de tête infâme, frisson, fièvre (je crois car pas de thermomètre). Position pls. Très froid. J’ai attendu affaibli, je crois que j’ai pris un Doliprane (ça remonte un peu) et me suis endormi.
Le lendemain ça allait.

La seconde c’est moi qui est fait le con j’ai réutilisé du matériel pas stérilise qui m’avait servis…

Biz

drogue-peace

Il y a tellement de choses qu'on voudrait avoir faites hier et si peu qu'on a envie de faire aujourd'hui.
Parfois, souvent, un somme niaque.

Hors ligne

 

avatar
Chemi971 femme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 May 2020
145 messages
Hello la joyeuse compagnie

Je n'ai jamais fais de poussière encore je croise les doigts..

Pas contre après une soirée j'ai eu mal au bras à ne pas pouvoir dormir, bizarre

Une autre je voyais toutes mes veines genre métro parisien elles étaient toutes violettes... c'est passé progressivement au bout de quelques heures. Pas de douleur mais un peu inquiète tout de même même si ça m'a fait rire... appareil pourri je n'ai pu prendre de photos..

Mes mésaventures sont sûrement liées au fait que je désinfecte pas, je filtre pas la CC et j'utilise souvent les coupelles et aiguilles plusieurs fois..

Bien à vous.

Libre sans un anathème, sans un interdit, libre... avec pour seul baptême ... celui de l'eau de pluie...

Hors ligne

 

avatar
Marco 68 homme
PsychoHead
Italy
champi vert20champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Jan 2019
1868 messages
Ciao Chemi971
Sont pas sympa les symptômes que tu décrit, au moins dans une Steribox t'as tout ce qu'il te faut pour désinfecter et filtrer à 022 membrane qui ne font passer meme pas les elephants..

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Faldartuum homme
Nouveau membre
France
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Oct 2020
22 messages
Salut tous le monde,

Bah malheureusement 3ème en 2 jours, injections d'un fond de coupelle d'il y a 2 mois (oui c'est la dèche, ne m'en parler pas...):
  15 minutes après le shoot début des tremblements, chaud/froid extrême, crise de spasmophilie incontrôlable au point de ne pas pouvoir tenir un verre mi-remplis sans le renverser, douleurs articulaires intenses à cause des spasmes et souffle coupé difficile à reprendre avec les dents et la mâchoire serrée.

Ça fait peur. Mais ça dure 30 minutes, avec une fièvre grimpante jusqu'à 38/39 puis redescente après.

Et j'utilise les kit expert avec les sterifiltres même si je préfère la toupie.

Voila, si ça peut aider :)
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

avatar
MickeyMouse1er homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jun 2009
35 messages
Blogs
Dur dur !
Je comprends qu'on puisse garder les cotons ou les fonds de coupelles (je l'ai moi-même fait il y a bien longtemps) mais de là à les garder 2 mois (!!!) il y a quand même des fois ou l'on cherche vraiment la merde car quelle que soit la filtration, une poussière étant une bactérie ou un virus, la taille de 0,05 microns est encore bien large.
Donc sachant cela, un fond de coupelle datant de 2 mois est un billet garanti pour la poussière et on le sait tous très bien alors pourquoi nous arrive t'il encore de faire ce genre de connerie ???
Bonne question !

The Sweetest Condition !!!
Carpe Diem

Hors ligne

 

avatar
plotchiplocth homme
Modérateur
champi vert62champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Mar 2019
2733 messages
Blogs
salut à toi et merci beaucoup à toi d'etre venu nous raconter ca

Faldartuum a écrit

shoot

je voudrais te demander un detail technique, s'il te plait
quelle filtration entre rien/coton/sterifiltre/toupie0.22µm tu as utilisé?

Hors ligne

 

avatar
Typtamino-Jesse-Bnezadict homme
Nouveau membre
champi vert2champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 27 May 2023
21 messages
Bonjour les gens !

En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu de poussière,
je n'utilise pas de steribox, juste une petite fiole en verre (10mL) pour chauffer/mélanger très facilement.
produits purifiés par un humain invisible, pendant mon sommeil... Lorsque la solution n'est pas crystal clear ou présente la moindre particule > filtrer avec une membrane ultra fine (la même pour la culture des champi) a l'aide d'un entonnoir

Mais je réutilise la même fiole depuis de années, la même seringue/aiguille G23
pour aspiré la solution (environ 3 -4 fois) puis je met une autre aiguille neuve (toujours) pour l'injection sinon vous charcutez vos muscles/ veines/ peau...

G22/23/24, pour intramusculaire jambes et au niveau de la taille G24/27 pour deltoïde, puis G25/27/30 pour IV (sur la seringue qui a servi a aspiré le flacon)
mais je n'y arrive vraiment pas, or j'ai toutes les veines qui dépassent...Je me suis résigné a m'en tenir a l'IM ou vaporisation pipe a huile.

Bref, après avoir fini tous sa j'aspire avec la vieille aiguille de l'alcool isopropylique (IPA) a 99% et vide le contenu dans le flacon (vide) et j'aspire et remet pour bien tout désinfecter,on vide le flacon dehors, et on recommence avec de l'alcool neuf puis on referme le flacon et rebouche l’aiguille

ET surtout on oubli pas de rincer a l'eau propre/stérile moi j'utilise minérale avant la prochaine utilisation (vérifie qu'elle soit sans particules et ne buvez pas dedans surtout mdr)

j'espère que sa en aideras quelques uns, même si l'injection je rapelle reste la ROA qui serait la plus addictive.

Bon voyage, mes frères cadet de l'espace !
Reputation de ce post
 
Merci de prendre le temps de nous partager ta pratique! Plotch

Il n'y a pas de tels choses que des mauvaises drogues,
Seulement des amateurs non informés a leurs utilisation.

Hors ligne

 

Faldartuum homme
Nouveau membre
France
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Oct 2020
22 messages
Salut Salut !

Mickey, pour ta réponse, que ce soit l'effet placebo ou les quelques microgrammes d'oxy qu'il reste dans ces coupelles et bien ça me soulage (un peu) le manque pendant quelques heures. Me connaissant je garde toujours mes coupelles usagées au frais en cas de dèche.

Plotch en fait j'utilise les boîte Exper' distribuées dans les CAARUD français, en version 1ml tu as dedans: 2 seringues 1ml insuline serties avec aiguilles G30, 2 Sterifiltres 0,22um, 2 coupelles, etc.

En l'occurrence j'utilise une seringue déjà utilisé mais rincée pour prélever dans une coupelle pleine et dans une coupelle vide je vide cette seringue puis utilise seringue (rincé avec eau de javel)+Sterifiltre(déjà bien utilisé) pour faire ma préparation.

Avant j'utilisais des seringues 2ml non serties, aiguilles G30 et toupies 0,22um avec le matos livré par SAFE, mais vu que quand je vois le matos j'ai envie de consommer je fais en sorte de ne pas en avoir beaucoup sous la main pour éviter ça.

Ce n'est PAS RDR du tout, mais le manque fait faire des conneries ...

Si ça peut aider à identifier ces "poussières" auxquelles nous sommes tous si inégaux, avec plaisir :)

Force et honneur chers Psychonautes.
Reputation de ce post
 
Merci bcp pour les détails ! Plotch

Hors ligne

 

psyko88 homme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Oct 2023
3 messages
salut moi je laisse tj un peu de liquide sur mes coton et en galere je reprend tout mes cotons pour me shooter et des fois je sent qlq chose mais je pense que c est plus psycho que autre chose

Hors ligne

 

avatar
Akela femme
Nouveau membre
France
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Jun 2022
46 messages
Blogs
J'ai répondu pour mon ami qui n'est pas sur Psychoactif, je lui ai posé les questions et j'ai rempli le questionnaire avec ses réponses (moi j'ai jamais injecté). Pour lui, l'origine des poussières est liée aux mains sales, toucher les cotons avec les mains sales, réutiliser les cotons, et sinon il a fait une poussière à cause d'une goutte de sueur qui est tombée dans la cup !
Reputation de ce post
 
Merci pour le retour d'informations de ton ami ! MM

Hors ligne

 

avatar
Sufenta
Modérateur
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Apr 2015
6266 messages
Questionnaire remplie

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Poussière / Choc septique - Les poussières liées à l'injection : demande de témoignages
par pierre, dernier post 24 novembre 2023 par WatVefok Kelètbonh
  25
logo Psychoactif
[ Forum ] Poussière / Choc septique - Poussières ???
par Chris, dernier post 06 août 2015 par baddream
  16
logo Psychoactif
[ Forum ] Poussière / Choc septique - Poussiéres qu est ce que c est?
par samgamgi, dernier post 23 août 2007 par samgamgi
  26
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Comment faire une injection a moindre risque
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
6277 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums