Méthodone 10 mg = placebo ?

Publié par ,
799 vues, 9 réponses
starsuckers homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jun 2019
17 messages
Salut à tou-te-s,

Je sors de mon rdv chez mon médecin pour mon ordonnance. Il m'a refait encore le coup de "à 10 mg, il n'y a plus d'effet hein, c'est juste du rituel". Et je suis pas d'accord avec lui.
Ca fait des mois que je suis à 10, et il m'arrive assez souvent (je dirais 2 fois par mois) d'oublier mon traitement le matin. Le soir, quand je me couche, j'ai des impatiences, des bouffées de chaleur, et une sensation de malaise générale. Généralement, je capte tout de suite: "oh putain j'ai pas pris mon traitement". Du coup, si j'arrive à oublier mon traitement, c'est bien qu'il n'y a pas de dimension rituelle, non ? Parce que quand je fixais, je peux vous assurer que je préférais arriver en retard au taf plutôt que de rogner sur mon rituel justement.
Bref, j'arrive pas a trouver d'info (article scientifique par ex) sur la posologie minimale à partir de laquelle on n'observe plus d'effet, donc vous, votre expérience / avis / ressenti, c'est quoi ?
Merci pour vos réponses !

Hors ligne

 

avatar
kaneda homme
speedball
champi vert10champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Sep 2021
541 messages
Salut, ton médecin raconte n'importe quoi ! ! !
Il est adictologue ? Si oui, il craint... sinon il craint aussi...

J'ai fait un sevrage methadone en clinique, j'étais à 13mg et ben crois moi que j'ai ramasser grave, je me suis taper un manque qui a mis plusieurs semaines à passer, et c'était pas psychologique ou un "rituel"

P****ain ça m'énerve de lire ça ! C'est n'importe quoi, organise un rdv entre moi et ton doc, je vais lui expliquer ce que ca fait 10mg de metha... C'est de l'incompétence couplé à de l'ignorance.

Bon je suis au taf, je développerai mon expérience en détails plus tard.

Ps : j'ai depuis repris la metha, je suis à 95mg.
Ps 2 : pour info, le post sur mon sevrage en clinique ICI

Hors ligne

 

avatar
AC024Pam homme
Psycho junior
France
champi vert8champijaune0cxhampi rouge1
Inscrit le 23 Jan 2023
204 messages

starsuckers a écrit

Salut à tou-te-s,

Je sors de mon rdv chez mon médecin pour mon ordonnance. Il m'a refait encore le coup de "à 10 mg, il n'y a plus d'effet hein, c'est juste du rituel". Et je suis pas d'accord avec lui.
Ca fait des mois que je suis à 10, et il m'arrive assez souvent (je dirais 2 fois par mois) d'oublier mon traitement le matin. Le soir, quand je me couche, j'ai des impatiences, des bouffées de chaleur, et une sensation de malaise générale. Généralement, je capte tout de suite: "oh putain j'ai pas pris mon traitement". Du coup, si j'arrive à oublier mon traitement, c'est bien qu'il n'y a pas de dimension rituelle, non ? Parce que quand je fixais, je peux vous assurer que je préférais arriver en retard au taf plutôt que de rogner sur mon rituel justement.
Bref, j'arrive pas a trouver d'info (article scientifique par ex) sur la posologie minimale à partir de laquelle on n'observe plus d'effet, donc vous, votre expérience / avis / ressenti, c'est quoi ?
Merci pour vos réponses !

Hello !!

ces du n'importe quoi,
Les 10 dernier milligrammes sont les plus HARD pour pas dire les 5 mg , jai commencer a 40 mg je suis decendu a 7 mg et ca a été un echec total , je suis remonter a 100 mg !
Rappelons que 10 mg de méthadone suivant les métabolisme ces l'équivalent d'un dose "plein pots" d'un opiacé de 2 eme catégorie donc pas négligeable.........
Prend soin de toi

Reputation de ce post
 
J'approuve (Prescripteur)

Spining Back Elbow , Mothaaa facckoa !

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert103champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11501 messages
Blogs
Bonjour, deja 10 mg de Methadone equivalent à 15 mg de Morphine, qui est une dose faible mais qui calme bien des douleurs legeres à moyennes.

https://www.msdmanuals.com/fr/professio … iac%C3%A9s

D'autre part cet article montre que même 5 mg/j est utile dans des douleurs palliatives.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3696916/

Je n'ai pas trouvé d'articles sur ta problematique, probablement parce que personne de sensé ne pense que 10 mg ce n'est rien. C'est utilisé notamment dans les syndromes prolongés de sevrage aux opiacés.

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … iac.C3.A9s

Ces constatations sont probablement en faveur de la prescription prolongée d'opiacés à petites doses pour prévenir le PAWS, le craving et la rechute (TSO : Méthadone à 5 mg par jour ou Subutex à 1 mg/j pendant des mois ou des années par exemple).

Enfin cert article montre l'utilité d'un traitement prolongé pour prevenir la recidive.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3359800/


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (27 septembre 2023 à  14:48)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Nineta femme
MiOz
France
champi vert47champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 18 Jan 2018
386 messages
Salut !

J'arrive un peu en retard mais je viens ajouter ma pierre à l'édifice !! 10mg c'est dans la tête ? Ce n'est pas la première fois que j'entends ça et franchement c'est du grand n'importe quoi....

Sur ma fin de parcours avec la métha je suis passée de 10mg à 0 en 3 semaines. Je me suis pas laissé plus de temps car je devais rentrer en cure. Du coup même si c'était très court j'ai bien ressenti les effets de cette baisse avec des symptômes de sevrage beaucoup plus marqués que pour les autres.

Déjà à partir de 9mg j'ai commencé à ressentir un inconfort physique. Myalgies, troubles du sommeil principalement. Entre 9 et 5 mg les effets étaient principalement psychologiques. J'étais très à fleur de peau, je pleurais pour rien, je voyais des signes partout en mode mystiquo barrée (tout comme lorsque j'étais en manque d'héroine) et j'avais de plus en plus de mal à dormir. J'étais sur Paris et je supportais très mal de voir toutes ces injustices sociales. Je suis déjà hypersensible de base mais là c'est comme si mon troisième œil était complètement ouvert. J'appelle ça la perche du manque et c'est bizarrement la partie que je préfère quand je suis en sevrage après tout devient tellement fade qu'il m'arrive d'avoir une nostalgie de cet état transitoire.

Là où j'ai senti une GROSSE différence c'était à partir de 4mg. Déjà fini la myosis ! J'arrêtais pas de regarder mes pupilles dans le miroir, je n'avais plus vu mes yeux ainsi depuis des années (mis à part sous prod entraînant une mydriase). Et aussi symptôme assez perturbant, la consistance des selles qui deviennent de plus en plus molle. J'avais l'impression de retrouver plus de quantités lors de mes passages aux toilettes. Par contre la douleur physique de moins en moins gerable... je voulais absolument retardé la prise d’anxiolytiques pour passer ce cap mais à 3mg j'ai demandé au centre qui m'accompagnait en ambulatoire de me filer un truc pour les douleurs musculaires. Ils m'ont filé un myorelaxant et du valium (pour ses propriétés anxiolytique et aussi myorelaxante) ce qui a plus ou moins aidé à passer le cap. De 3 à 0 ça a été très chaud mais j'étais loin de m'imaginer ce qui allait se passer par là suite.

Je vais pas aller plus loin car aucun intérêt pour cette conversation. Mon témoignage vient juste souligner le fait que chaque milligramme à son importance avec ce traitement et ça serait bien que certains professionnels en prennent conscience pour accompagner au mieux les personnes qui souhaitent arrêter leur TSO. Le discours de ce médecin à l'air de vous étonner mais de mon côté j'ai beaucoup trop entendue ce discours pour en être surprise ! Après je connais des gens qui sont stabilisées à  5 mg ce qui me paraît encore jouable mais en dessous j'ai l'impression que c'est se faire du mal au quotidien. Après j’ai baissé vite donc je peux pas vraiment vous donner de retours à ce sujet.

Starsuckers je ne sais pas si tu as l'intention de montrer cette conversation à ton praticien (à  tout les coups il voudra même pas la lire) mais si il est un tant soit peu apte à la remise en question j'espère que tu l'aidera à changer de discours. Quand on arrive à des doses comme 10mg c'est un des moments où on a le plus besoin de soutien car quand on a eu de grosses consos et un dosage antérieur élevé avec la methadone ben ce n'est pas une étape facile à vivre. Du coup je pense que les médecins devraient montrer plus de considération et de bienveillance à notre égard.

Voilà ! Je ne sais pas si tu souhaites arrêter ce traitement ? Si c'est le cas courage c'est clairement pas easy !
Nartrouv sur le forum

Dernière modification par Nineta (27 septembre 2023 à  17:45)

Hors ligne

 

Monsieur Grossier homme
Banni
champi vert10champijaune1cxhampi rouge1
Inscrit le 31 Aug 2023
157 messages
Salut,

Ben je pense comme les autres. Ça te dirait pas de changer de praticien ?
Tu pourrais aller voir un médecin à la place big_smile

Édit : Nan mais en vrai ça me tue le genre de discours que te sort ton "médecin". Et manifestement il te l'a déjà sorti lors de rdv précédent, et n'a pas songé un instant à se renseigner un poil sur les doses "faibles" de métha. Ma toubib si elle a un doute sur un sujet elle checke direct, elle fait confiance à mon ressenti. Je suis vraiment content de l'avoir comme médecin, notamment quand je lis des témoignages tel que celui de l'auteur du post.

Dernière modification par Monsieur Grossier (28 septembre 2023 à  00:03)

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
champi vert19champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Sep 2014
3012 messages
Blogs

starsuckers a écrit

Salut à tou-te-s,

Je sors de mon rdv chez mon médecin pour mon ordonnance. Il m'a refait encore le coup de "à 10 mg, il n'y a plus d'effet hein, c'est juste du rituel". Et je suis pas d'accord avec lui.
Ca fait des mois que je suis à 10, et il m'arrive assez souvent (je dirais 2 fois par mois) d'oublier mon traitement le matin. Le soir, quand je me couche, j'ai des impatiences, des bouffées de chaleur, et une sensation de malaise générale. Généralement, je capte tout de suite: "oh putain j'ai pas pris mon traitement". Du coup, si j'arrive à oublier mon traitement, c'est bien qu'il n'y a pas de dimension rituelle, non ? Parce que quand je fixais, je peux vous assurer que je préférais arriver en retard au taf plutôt que de rogner sur mon rituel justement.
Bref, j'arrive pas a trouver d'info (article scientifique par ex) sur la posologie minimale à partir de laquelle on n'observe plus d'effet, donc vous, votre expérience / avis / ressenti, c'est quoi ?
Merci pour vos réponses !

Vu que j'ai passé 8 ans sous methadone   , en commençant à 120mg et en descendant plus ou moins progressivement , d'abord aux alentours de 60mg assez facilement , puis stabilisation plusieurs années plus ou moins autour de ce  dosage .
Ne supportant pas la methadone ( et ne faisant plus aucun extras hero à coté à l'époque  et ce pendant au moins 6 ans de metha ) , je n'avais qu'un désir , arrêter la methadone .
Pour définir le cadre , avec bientôt 34 ans de prises d'opiacés depuis 1990 , avec entre autres heroine pendant des années.
D'abord heroine deux ans ( dont un en shoots ) , puis cure sans substitution et sans redevenir dépendant aux opis pendant 5-6 ans .
Puis rechute heroine un an  , ensuite subutex pendant 1 an ou deux ( avec extras d'heroine )  ,puis  methadone 7-8 ans , puis re 3-4 ans d'heroine , puis morphine pendant deux ans et oxycodone ensuite ( et pendant un certain nombre d'années,  oxy + heroine ) .
Sur 34 ans , j'ai passé 26 ans sous opiacés tous les jours , dont ces 14 dernières années  .
La diminution et arret de la metha ( commencée en 2000 ) C'était en grande partie vers 2006-2008 , mon médecin n'était absolument pas addictologue, incapable  de me suggérer un protocole pour arrêter la metha ( c'était un connard comparé aux deux excellents médecins que j'ai eu ces 8-10 dernières années !) et le labo Bouchara recordati qui produisait la metha sirop que je prenais ( seule version dispo  à l'époque)  , était tout aussi incapable de me proposer un protocole d'arret de la metha ( à croire qu'ils produisaient  la metha pour qu'elle soit prise à vie et n'ont pas réfléchi au moyen d'arrêter pour ceux qui le souhaitaient , meme si ça ne doit pas etre ce labo qui a inventé la metha !) .

Et  comme te l'as suggéré Mr Grossier ( très bonne suggestion !) , je te dirais la meme chose en ajoutant un mot  : et si tu allais voir un "vrai " médecin à la place du tiens ?

J'ai du diminuer sur deux ou trois ans pour passer de 60 à 0mg et comme certains l'ont dit , les 10 derniers mg sont les plus difficiles !
J'ai du prendre plus d'un an peut etre , pour passer de 20 ou 10 mg à 0 mg ( ça fait presque 16-18  ans , alors je ne sais plus exactement ) et je sais que je suis resté un bon moment à 1mg , ce qui m'a permis de ne pas avoir de PAWS après l'arret , en plus du fait que certaines choses ( surtout une mais la plus importante à mes yeux ) allaient mieux dans ma vie , auxquelles j'ai pu me raccrocher ,ce qui a du m'aider aussi psychologiquement.
Autant arrivé à 0mg et après , je n'ai pas le souvenir de m'etre senti mal pendant des mois ni meme des semaines mais entre 20 et 0mg , j'en ai particulièrement chié ( peut etre aussi parce que j'essayais de diminuer trop rapidement mais je n'en pouvais plus de ce produit ( alors que j'adore l'heroine et l'oxy me convient aussi beaucoup plus que la metha !) !

Je ressentais une fatigue extrème permanente ( j'avais l'impression d'avoir un cancer ou je ne sais quelle maladie qui t'épuise !) et mon médecin était incapable de me prescrire quoi que ce soit pour faciliter les choses.
La seule chose qu'il me répétait en boucle à chaque RDV était " hein ,vous verrez ,plus vous allez diminuer plus ça va etre difficile !"
Merci ducon ( pardonnez moi l'expression ) ,je ne m'en serais pas aperçu tout seul !

Donc NON, 10mg et en dessous n'ont  certainement pas un effet placebo , surtout lorsque l'on diminue à partir de dose beaucoup plus importantes , auxquelles on est resté pendant des années et ton médecin raconte des conneries  parce qu'il n'y connait apparemment rien du tout !
Désolé mais ce genre de médecins me fait sortir de mes gonds !
Vraiment, si tu peux changer de médecin , fais le ,  bien que ce ne soit pas si facile d'en trouver un bon !

Dernière modification par Acid Test (28 septembre 2023 à  16:29)

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
champi vert19champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Sep 2014
3012 messages
Blogs
J'en profite pour préciser que depuis des années ( et malgré un changement de tablette  et plusieurs OS différents. Sachant  que Depuis un an ou deux , j'utilise un VPN mais j'avais déjà ce problème avant  ) , assez régulièrement ça prend des plombes pour charger une page ou modifier un poste sur le forum ( ça ne me fait ça nul part ailleurs sur le net )  , lorsqu'on le reposte .
C'est assez exaspérant , car parfois ça prend jusqu'à plusieurs dizaines de secondes pour poster une modification de post !

Dernière modification par Acid Test (28 septembre 2023 à  16:35)

Hors ligne

 

starsuckers homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Jun 2019
17 messages
Salut à tous,
Déjà, MILLE MERCIS pour vos réponses qui me soulagent, car merde je savais bien que je ne somatisais pas. Je reviens ici car j'ai oublié mon traitement ce matin, comme àa m'arrive parfois, et j'étais vaseux toute la journée, je viens de capter que j'avais PEUT-ÊTRE oublié mon traitement ce matin et *BINGO* c'était bien le cas, preuve qu'il y a bien un effet clinique.

Pour répondre en vrac (et désolé si j'oublie quelqu'un, j'ai tout lu, promis!), c'est pas un addicto mais un généraliste, j'ai été dirigé par mon adicto car là où je suis, ben y'a plus de thunes, trop de patient-e-s et comme je suis stabilisé, mon adicto m'a encouragé (sans me forcer) à aller voir ce généraliste avec qui ça se passe bien (denrée rare ici, à Brest). Il est très cool en soi, ne veut pas du tout me forcer à arrêter / diminuer non plus, mais m'a fait trois fois d'affilées ce commentaire de merde. Et comme monsieur a "chassé le dragon" dans sa jeunesse et qu'il a officié à Marmotan pendant pas mal d'années, il se croit mieux placé que moi. Et c'est soûlant.

Moi en vrai, je suis bien à 10 mg, j'ai commencé à 60 il y a 8 ans, j'ai diminué tranquillement mais là, pour l'instant, je suis juste bien. La gellule que je gobe tous les matins ne me fait pas d'autres effets que de pas être en manque, aucune défonce ou quoi et c'est ce que je veux donc bon.

je vais lui en reparler au prochain rdv, lui parler de vos réactions, mais c'est un vieux mec bourge, pas sûr qu'il se remette en question malheureusement mdr. Et de toutes manières je revois mon addicto bientôt, si je le sens pas avec lui je pourrai retourné avec elle, ça fait partie du deal qu'on a passé : "la porte restera toujours ouverte".

Encore merci pour vos messages, les ressources partagées !

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
champi vert19champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Sep 2014
3012 messages
Blogs

starsuckers a écrit

Salut à tous,
Déjà, MILLE MERCIS pour vos réponses qui me soulagent, car merde je savais bien que je ne somatisais pas. Je reviens ici car j'ai oublié mon traitement ce matin, comme àa m'arrive parfois, et j'étais vaseux toute la journée, je viens de capter que j'avais PEUT-ÊTRE oublié mon traitement ce matin et *BINGO* c'était bien le cas, preuve qu'il y a bien un effet clinique.

Pour répondre en vrac (et désolé si j'oublie quelqu'un, j'ai tout lu, promis!), c'est pas un addicto mais un généraliste, j'ai été dirigé par mon adicto car là où je suis, ben y'a plus de thunes, trop de patient-e-s et comme je suis stabilisé, mon adicto m'a encouragé (sans me forcer) à aller voir ce généraliste avec qui ça se passe bien (denrée rare ici, à Brest). Il est très cool en soi, ne veut pas du tout me forcer à arrêter / diminuer non plus, mais m'a fait trois fois d'affilées ce commentaire de merde. Et comme monsieur a "chassé le dragon" dans sa jeunesse et qu'il a officié à Marmotan pendant pas mal d'années, il se croit mieux placé que moi. Et c'est soûlant.

Moi en vrai, je suis bien à 10 mg, j'ai commencé à 60 il y a 8 ans, j'ai diminué tranquillement mais là, pour l'instant, je suis juste bien. La gellule que je gobe tous les matins ne me fait pas d'autres effets que de pas être en manque, aucune défonce ou quoi et c'est ce que je veux donc bon.

je vais lui en reparler au prochain rdv, lui parler de vos réactions, mais c'est un vieux mec bourge, pas sûr qu'il se remette en question malheureusement mdr. Et de toutes manières je revois mon addicto bientôt, si je le sens pas avec lui je pourrai retourné avec elle, ça fait partie du deal qu'on a passé : "la porte restera toujours ouverte".

Encore merci pour vos messages, les ressources partagées !

Intéressant que tu précises cela sur ton médecin et ça va pouvoir m'aider à te répondre en continuant à affirmer ce que l'on t'a dit et que ton médecin " généraliste " raconte des conneries !

Déjà , il se croit légitime â  raconter ces conneries car il a chassé le dragon et a officié à Marmottan ! Lol
Marmottan , (re)parlons en !
Pour moi , bien que cette clinique /  ,centre existe depuis des décénnies et qu'une partie des médecins là bas croient que ça leur donne une légitimité qui les place au dessus des patients et de beaucoup d'autres médecins / addictos !

Rappelons que le médecin qui a créé Marmottan a été opposé aux TSO et à la methadone pendant des décennies !
Pour lui , il n'y avait qu'une issue pour les usagers dépendants aux opiacés , c'était l'Abstinance !
C'est lui qui a écrit ce tas de merde qu'a été le bouquin " Il n'y a pas de drogués heureux !" , qui pour moi est un ramassis de conneries ( meme si il ya peut etre quelques vérités , je ne sais plus car ça doit faire plus de 35 ans que je l'ai lu )  qui en plus ne tient absolument pas compte du fait que dans ces soit disant " drogués malheureux" , une grande majorité ne le sont pas â cause de leur consommation et dépendance à ces produits eux meme mais à cause des lois en vigueur et de la prohibition et sa politique délètère depuis des décennies , qui définissent le cadre dans lequel ces personnes consomment et sont dépendants des opiacés !

Cadre qui non seulement est sciemment organisé pour faire de la vie des personnes dépendantes aux opiacés , un véritable ENFER et qui en plus , les mets grandement et bien plus en danger que dans une société où l'usage de drogues et d'opiacés ne serait pas criminalisé ( stigmatisant et faisant des usagers, des parias dans la société ) et où l'accès à des produits de qualité , dont on connaitrait la composition , le dosage et la pureté , si ils étaient issus de l'industrie pharmaceutique , comme n'importe quel médicament et vendus avec un certain controle à différents niveaux ( que ce soit au niveau des produits eux memes et quant à l'accès à ces produits d'une certaine manière  ) .

Je continue à affirmer haut et fort que le cadre illégale imposé aux usagers et le fait de devoir acheter au marché noir avec toutes les conséquences catastrophiques que ça implique , sont bien plus dangereux que les produits eux memes ( surtout si on parle des opiacés traditionnels , sans inclure les opioides synthétiques surpuissants de type Fentanyloides ) et sont responsables en grande majorité , des conséquences négatives à tous un tas de niveaux , que peut avoir la consommation d'opiacés sur la vie des'personnes usagères et dépendantes aux opiacés !
J'accuse les autorités de mettre sciemment en danger les consommateurs d'opiacés et de drogues en générale , malgré l'inneficacité totale de la politique choisie sur les stupèfiants , alors qu'on sait très bien tout cela depuis de nombreuses annees ( raison pour laquelle de nombreux pays occidentaux ont changé leur politique sur ce sujet depuis des décennies pour certains et plus rècemment pour d'autres , avec des résultats majoritairement positifs et quasiment uniquement positifs !) .

Quand on voit que meme dans un  pays comme les USA , pays à'l'origine de la prohibition des drogues  dans le monde , il commence à y avoir des états ( comme l'Oregon ) qui décriminalisent la possession de petites quantités de drogues pour les consommateurs ( notamment à cause de la crise des opiacès là bas qui fait des ravages ) n.
Bien que si ces mesures ne sont prises que dans un seul état ou très peu d'entre eux, évidemment ça va avoir certaines conséquences négatives , comme l'afflux massif de nombreux SDF vers cet / ces états , puisqu'ailleurs ils sont victimes des conséquences dramatiques de la prohibition .
Pas besoin d'voir fait de hautes ètudes  pour prévoir ce type de conséquences et il faut que ces initiatives soient  prises dans de nombreux autres états , pour que ça ait des conséquences positives et ne génère pas entre autres problème, cet afflux massif de SDF dans leur état ( ce qui arrange bien ceux qui sont opposés à cette politique , pour dénoncer ses conséquences mais c'est de la mauvaise foi et ne pas vouloir considérer la question de manière plus large, justement pour éviter ces conséquences , largement évitables ).

Marmottant est resté très en retard , quant â sa vision des solutions possibles à mettre en place pour s'occuper des usagers d'opiacés  , et après avoir mis des décennies â reconnaitre les consèquences positives de la mise en place des TSO au lieu de la sacro sainte abstinance comme unique objectif .
Car après des décennies d'opposition obstinée aux TSO et à la methadone , Olivenstein qui avait créé Marmottan dans les années 70 , a fini par reconnaitre ( des décennies plus tard malheureusement)  les bienfaits des TSO ( mieux vaut " très tard " que jamais et il a au moins le mérite d'avoir su reconnaitre son erreur malgré les conséquences catastrophiques de ses prises de position pendant  des années ( du fait de la "légitimité" supposée ,  qui lui été conférée par son ancienneté et sa position de " pionnier " dans ce domaine de l'addictologue ) qui ont mis des batons dans les roues des gens qui voulaient faire évoluer ce problème de manière positive , en se basant sur les résultats de nombreuses études démontrant les conséquences positives des TSO .
Il faut dire qu'il a été  un peu "contraint et forcé" d'admettre son erreur , vu les résultats positifs que ça avait partout ailleurs où ça avait été mis en place depuis des années et avec le recul nécessaire et les nombreuses études démontrant , encore une fois,  ces conséquences positives !

Marmottan a donc pris ( à mon avis ) des années de retard sur cette question et a toujours une position très conservatrice et réac sur le sujet ( en tout cas c'était le cas il y a encore quelques années ,  car pour eux , un TSO c'est soit Méthadone , soit Subutex et c'est tout ) !
En  tout cas , lorsque je les avais contacté il y a 10-12 ans, pour avoir un TSO/ TMO de morphine orale , ils m'avaient rit au nez et m'avaient ( pas si gentillement que ça ) , envoyé " balladé  " ( pour rester poli ) en gros ,si je ne voulais pas de methadone ou de subutex !

De plus , le fait que ce médecin ait chassé le dragon , ne lui confère pas de détenir la vérité absolue ( la preuve en est , les conneries qu'il raconte sur le coté Placebo d'un faible dosage de methadone et d'opiacés en générale et montre clairement  son ignorance sur le sujet malgré ce qu'il croit savoir !) .

J'ai connu un médecin qui avait été usager de drogues  et dépendant aux opiacés ( entre autres à l'heroine ) pendant un certain temps au début de ses études de médecine  ( et à mon avis , avec une expèrience bien plus conséquente sur le sujet , que ce/ ton médecin ) et a été un médecin très investi sur ces questions   et particulièrement respecté dans la profession tout au long de sa carrière .
Et sa position sur ce sujet était très différente de celle de ton médecin !

Si j'ai un conseil, si tu n'arrives pas à lui faire comprendre qu'il se plante complètement sur ce sujet , ça peut valoir le coup de changer de médecin , pour un autre qui ne croit pas tout savoir , tout en racontant des conneries !
Un bon médecin est à l'écoute de ses patients , s'informe continuellement sur l'èvolution  de la médecine et dans son domaine et surtout , doit savoir aussi apprendre par moments de ses patients , lorsqu'ils ont une expérience pratique qu'il n'a pas !

Dernière modification par Acid Test (11 octobre 2023 à  11:23)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Pied de page des forums