La trt ou les stéroïdes peuvent aider dans le cas d’une dépendance au opi ?

Publié par ,
630 vues, 6 réponses
Deconnez_pas homme
Nouveau membre
France
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 Oct 2023
23 messages
Bonsoir je n’ai jamais pris d’opiacés m’enfin bon si jamais j’ai envie d’y goûter autant être bien informer. Je savais pas que les opiacés avait un effet négatif sur la testostérone. Pensez vous qu’avec de la trt ( testosterone remplacement therapy ) la dépendance pourrait être moins dur à vivre ? Quant on sait qu’une faible testostérone cause de la dépression , pertes de libido etc simple question.

Hors ligne

 

avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
387 messages
Possiblement oui. Mais tu n'échapperais pas aux problèmes matériels d'approvisionnement, à l'augmentation graduelle de ta tolérance, fonction de ta fréquence de conso, ni aux symptômes cardinaux du manque si (quand) il pointera le bout de son nez.

D'autant que la TRT risque de flinguer pour de bon ton axe HPT, te rendant dépendant à vie aux injections de testostérone exogène. À la limite la HCG serait moins problématique à ce niveau (mais un peu tout de même).

Je ne recommanderais par l'utilisation des autres stéroides anabo/andro, soit en raison de leur activité trop faible en tant qu'androgènes (nandrolone...), soit de leur incapacité à s'aromatiser en indispensables oestrogènes (turinabol, oxandrolone, methenolone, trenbolone...), et plus généralement de leur profil d'action qui s'écarte d'un équilibre physiologique normal, d'où pas mal d'effets secondaires potentiels. Plus leur propriété suppressive de la testostérone naturelle évidemment.

Hors ligne

 

Cookiecostaud homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Mar 2024
7 messages
Bonjour,

Je suis aussi consommateur de trama et de klipal depuis un an et demi
J’alterne les deux produits avec parfois des pauses de plusieurs semaines entre les deux
Ma conso sur le trama est en moyenne entre 75 et 110 mg par jour
Klipal 150 mg codéine en moyenne.

À côté de ça je pratique la musculation de manière intensive.
Quels sont les études précises sur l’impact sur la testostérone, notamment pour faire perdurer le développement musculaire?

As ton une idée des dosages impactants significativement la testo ? Ou l’impact est dès la première prise ?

Me concernant à ces dosages je n’ai pas de difficulté à continuer à développer mes performances à la salle, cependant j’essaye de privilégier au maximum la codéine, car je la trouve beaucoup moins suppressive sur la libido et l’appétit contrairement au tramadol.

Si tu arrives à privilégier de la codéine à des doses « raisonnable » je pense que tu sera plus avantagé à long terme.

Mais je suis demandeur des différentes études sur la réduction de la testo et à quel dosage

D’autant plus que le T est parfois utilisé à des fins de dopages dans certains milieu sportif

Dernière modification par Cookiecostaud (07 mars 2024 à  15:14)

Hors ligne

 

avatar
Marco 68 homme
PsychoAddict
Italy
champi vert21champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Jan 2019
2019 messages
Ciao
Pour manque physique aucun aide

Calcio Storico Fiorentino :  azzurri di S. Croce

Hors ligne

 

avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
387 messages

Cookiecostaud a écrit

Mais je suis demandeur des différentes études sur la réduction de la testo et à quel dosage

Celles auxquelles j'ai accès pointent surtout vers une diminution de la testostérone chez les personnes addict et/ou sous traitement chronique (>3 mois). Je n'ai pas vu d'études s'attachant aux effets d'une dose unique, à part après anesthésie et opération, donc quantité assez importante (1mg/kg) + trauma physique + autres substances (curarines, oxyde nitreux...).

https://www.bjanaesthesia.org/article/S … 5345-1/pdf

L'action aurait lieu au niveau de l'hypothalamus, en inhibant la sécrétion de GnRH. Une potentialisation du feedback négatif naturel de la testostérone en constituerait le mécanisme, même si j'ai l'impression qu'il n'existe aucune certitude à ce stade. Les niveaux de DHT périphérique seraient, eux, haussés par les opioïdes (du moins dans un premier temps, avant que la testostérone totale diminue), via une activatoin de la 5-alpha-réductase 1.

Dans l'ensemble, les hommes seraient particulièrement sensibles à l'hypogonadisme induit par les opioïdes, bien les femmes le subissent également, quoique dans des proportions moins élevées.

Je n'ai pas d'infos uniques quant aux doses utilisées (très variables selon les études), mais cet article montre qu'un traitement prolongé de 1 à 5 mg/jour (morphine) peut abaisser la testostérone totale aux alentours de 116 ng/dL (là où le minimum de l'intervalle normal se situe vers 270 ng/dL). Il faut cependant prendre en compte le fait que les hommes suivis étaient victimes de douleurs chroniques, le stress résultant étant connu pout impacter le profil hormonal.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3049183/

Elle semble également prouver les bénéfices d'un traitement de remplacement de la testostérone pour l'amélioration de la qualité de vie des patients. Elle a toutefois été réalisée sur un nombre réduit de personnes, ce qui en limite la solidité.

Nuance intéressante, les opioïdes à courte durée d'action semblent provoquer un moindre risque d'hypogonadisme :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24384986/

Review de la littérature :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articl … 4554/#CR62


Il s'agit d'un sujet complexe que je n'ai pas le temps et l'énergie de creuser plus en profondeur, mais il me semble important de souligner que mes sources s'accordent toutes sur un effet négatif des opioïdes sur l'axe HPT (ce qui semble être en effet le consensus actuel). Réaliser un bilan hormonal peut être bénéfique pour les personnes qui en consomment régulièrement.

Dernière modification par Mychkine (08 mars 2024 à  11:32)

Hors ligne

 

Cookiecostaud homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Mar 2024
7 messages
Merci pour ces premières pistes constructives.

J’ai réalisé un bilan hormonal avec mon endocrinologue en milieu hospi il y a 5 mois, mes valeurs sont dans la fourchette haute.

J’en ferai un fin d’année.

Les opio courts c’est quoi, trama en LI, codei ?

Perso je préfère totalement arrêter la conso que perdre ma testo et le résultat de mes efforts à la salle,

Après on sait que beaucoup de choses sont suppressive pour la testo, tabagisme, l’alcool, le cannabis .. je pense que c’est dur d’y échapper même en ne consommant rien de tout ça

En dehors des médicaments j’ai un mode de vie sain (pas de tabac pas d’alcool pas d’autres substances, alimentation équilibré et sport 4 x semaine)

J’avais tenté de prendre en parallèle un booster de testo type tribulus, si en général ces produits n’ont aucun intérêt car n’augmentent pas le testo libre, je me suis dit que cela pourrait peut être m’aider ma testo de base ?

Je pense que dans le sens inverse, poser la question du opio sur un forum de body pro stero pourrait peut être nous apporter d’autres réponses (style muscle en métal)

Également attention du fait, si DHT à la hausse et pour les gens perdant leurs cheveux, accélération de l’alopécie à la clé.

Hors ligne

 

avatar
Ayden93 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune3cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Dec 2023
92 messages

Deconnez_pas a écrit

Bonsoir je n’ai jamais pris d’opiacés m’enfin bon si jamais j’ai envie d’y goûter autant être bien informer. Je savais pas que les opiacés avait un effet négatif sur la testostérone. Pensez vous qu’avec de la trt ( testosterone remplacement therapy ) la dépendance pourrait être moins dur à vivre ? Quant on sait qu’une faible testostérone cause de la dépression , pertes de libido etc simple question.

Je vais être clair, net et précis.
Je vais pas te parler d’étude ou quoi ou qu’est ce.
Moi je vais te parler de moi, et ma situation.
Je suis un très gros consommateur de stéroïde anabolisant, et si je suis tomber dans les opiacés, c’est bien en partie à cause de la testo.
J’ai envoyé toutes les molécules imaginable en terme de testostérone de synthèse.
Ça m’a flingué le cerveau, dépression, paranoïa, hyper nervosité.
En fait sa a décuplé mes émotions, jusqu’à ne plus gérer mes excès dans tous les compartiments de ma vie.
Alors maintenant j’en prends en TRT comme tu dis.
Bien sûr une TRT au noir, donc pas sous ordonnance ça vient des pays de l’Est, donc rien de sûr dans les dosages, alors oui sous tramadol depuis 1 an j’arrive à bien garder la forme, je suis sec et je fais 95 kg, on me croit en pleine forme en général, mais ça change rien au fait que je ne peux m’empêcher de prendre des opiacés, j’ai pas plus de libido que ça.
Et je vais te dire, même sous trenbolone, qui est le plus subversif des stéroïdes, ma libido était pas folle avec les opiacés.
Donc , si tu veux mon avis, vois avec un médecin, dosage MINIMUM de testo en éthane, donc je dirai 250 Mg toutes les 3 semaines.
Tu vérifie bien ce que ça créer chez toi.
Et surtout ne t’attends pas à des miracles.
Si jamais tu passes par le marché noir, et bien fais très gaffe et renseigne toi bien sur les labos clandestins.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Les Opiacés peuvent ils avoir un effet stimulant ?
par -KMFDM-, dernier post 09 mars 2022 par Norhydex
  15
logo Psychoactif
[ Forum ] A cause de ma dépendance ?
par Codax, dernier post 31 août 2022 par Codax
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Dépendance
par matt0244, dernier post 31 juillet 2023 par JackDean
  10

Pied de page des forums