L’ennemi qui n’existe que si l’on y pense / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Agartha » 

L’ennemi qui n’existe que si l’on y pense 



C’est bizarre, comme notions, d’avoir peur et d’être anxieux, rien que d'avoir à l’idée que quelque chose existe. Quand on n’y pense pas, ça n’existe pas. Mais si l’on met en route le cheminement mental d’y réfléchir, que ça soit fait exprès ou pas, ça existe. Et ça te fait souffrir un max.

C’est horrible comme sensation, quand ton esprit vagabonde et pense à n’importe quoi pendant l’endormissement, et que d’un d’un coup, cet enculé de cerveau pense à La chose à laquelle il fallait pas.
Trop tard, il y a pensé. Ça sera une nuit de plus où va falloir se donner au maximum pour penser à autre chose. Mais, au fond de lui, le cerveau sait très bien que cette pensée en page d’accueil ne partira pas, et restera figée sur le devant de la scène, pour cette nuit en tout cas.

Alors, le lendemain matin, son premier réflexe au cerveau, c’est de se congratuler « Wahh, une nuit de plus alors que j’ai subi ça. Je suis reposé alors que j’ai galéré à trouver le sommeil. »

Et le piège, il se resserre encore plus. Mais ça, il vient tout juste de le comprendre. Parce qu’après, ce cerveau se rend compte que la première pensée de sa journée ça a été Ça. Et sa dernière aussi. Et, symboliquement, ça le traumatise un peu plus chaque jour.
Avant de dormir, ce cerveau, il pensait à la meuf qu’il fancy ou bien la super note qu’il avait reçu dans la journée alors qu’il n’avait rien foutu pour l’obtenir. Maintenant, ironiquement et à son plus grand désespoir, il n’arrive plus qu’à penser à lui et ce qui le fait souffrir. 

Ce cerveau, tout ce qu’il avait demandé, c’était d’évoluer normalement, en même temps, c’est l’âge où il le fait le mieux. Mais non, il a fallu que son hôte fasse le débile à enchaîner des concerts et des teufs sans protection. Quelque part, c’est bien fait pour lui, et ça lui aura au moins appris quelque chose : On doit payer les conséquences de ses actes.
Ce cerveau, il trouve la description d’un membre inscrit ici très sage il la trouve de plus en plus juste chaque jour ; « On à l’âge de nos actes, et la sagesse de leurs conséquences ».
Et pour ça, il remercie ce membre, parce que ça lui à ouvert un peu plus les yeux sur ce qu’est vraiment la vie.  Il est malheureusement trop loin, le moment où tout se faisait sans conséquences.

Alors pour tous ces moments de désespoir où il se sent si seul face à un mal invisible, où il se dit qu’il ne pourra probablement plus aussi facilement se perdre dans d’autres pays pour y travailler le temps de quelques salaires, qu’il ne pourra plus aussi facilement dormir chez d’autres personnes sans avoir son attirail pour couvrir au maximum ce bruit parasite, qu’il ne pourra probablement plus jamais connaître le silence et que seulement peu de personnes le comprendront et sauront à quel point ça peut le traîner vers le bas, ce cerveau se dit qu’il a quand même bien merdé.

Mais il sait qu’il n’est pas seul, et c’est déjà un petit réconfort qui n’est pas de trop.
Ce cerveau, déjà bien fatigué mentalement d’en parler et d’en faire en toute conscience la première page de ses pensées, se dit qu’il serait bon de s’arrêter là, et peut-être de continuer une prochaine fois. Parce que c’est une certitude, écrire à ce sujet, ça lui fait du bien. Même s'il hésite depuis quelques semaines à poster ça, et qu'il se dit qu'au pire, il pourra toujours le supprimer, il se dit qu'aujourd'hui il va le poster. Ça sera + symbolique qu'autre chose, d'ailleurs.

Catégorie : Tranche de vie - 05 avril 2019 à  14:14



Commentaires
#1 Posté par : janis 05 avril 2019 à  14:23
Coucou Agartha,

Je voudrais vraiment t'insuffler de l'espoir… A un moment ce bruit parasite deviendra ton nouveau silence. Ce que j'essaye de te dire, c'est que le cerveau fini par lui accorder un peu de bienveillance ce qui leur permet à tous deux de cohabiter.

Si chaque acte à ses conséquences, on fait tous des choses dont on aurait pu se passer et dont on paye le prix, c'est le cout de l'expérience. Et que serait une vie sans expérience?

Courage, tiens bon et n'hésite surtout pas à nous écrire, à coucher ces maux sur le clavier.

Bises
Janis

Posté par : janis | 05 avril 2019 à  14:23

 
#2 Posté par : atek 05 avril 2019 à  15:36
salut Agartha,

Tu as su trouver les bons mots pour décrire le quotidien que je subis également. J'arrive peut-être aussi à m'identifier à toi parce qu'on a le même age, qu'on est peut-être en proie aux même sentiments.

Depuis peu j'essaye d'analyser les raisons de ce mal être. Je pense que l'être humain n'est pas formaté pour vivre dans le mensonge, ou dans le déni. Pour ma part je compte enfin affronter cette culpabilité qui me ronge parce que ce n'est pas viable de continuer comme ça. On est à l'âge où la vie doit être savourée. Certes parsemée d'erreurs, de peines mais aussi de joie, d'expérimentations..

Bien qu'on me l'ai déjà reproché auparavant, je comprends seulement maintenant que ça n'a jamais été les drogues le problème. En ce qui me concerne, c'est juste mon moyen d'étouffer des sujets que j'avais juré d'oublier.
La semaine prochaine, j'ai prévu d'enfin être honnête avec mon père. J'ai compris qu'il y avait tellement de non-dits depuis des années. J'espère que cela amorcera le dénouement de ce mal être qui m'habite depuis trop longtemps.

Et puis si cela ne suffit pas pour m'en libérer, je compte bien persister dans la recherche et la résolution des interrogations restantes! Il est temps de goûter à cette émotion qu'est le bonheur.
Peut-être qu'à la clé je pourrais finalement profiter des prods dans un autre état d'esprit??

Je ne transpose à aucun moment ma situation à celle que tu vis, mais sâche que, pour moi, TU as les clés pour relâcher ton plein potentiel.

Portes toi bien et merci à toi pour m'avoir donné l'occasion de, moi aussi, mettre des mots sur mes sentiments!

PS: je me suis peut-être mal exprimé mais je ne rejette pas ma culpabilité sur mon père, au contraire je décide de l'assumer et de lui proposer d'en faire de même car oui, j'ai tendance à tout me reprocher mais comme tu l'as si bien dit, dès qu'on se met une idée en tête il est difficile de s'en détacher!!

Posté par : atek | 05 avril 2019 à  15:36

 
#3 Posté par : Agartha 05 avril 2019 à  17:49
Merci pour vos messages, ils me font extrêmement plaisir


A un moment ce bruit parasite deviendra ton nouveau silence.

C'est aussi une chose difficile ; l'attente. Quand est-ce que je le vivrais "mieux", "bien"? Le temps me le dira j'imagine..

Si chaque acte à ses conséquences, on fait tous des choses dont on aurait pu se passer et dont on paye le prix, c'est le cout de l'expérience. Et que serait une vie sans expérience?

Merci pour cette phrase Janis



Atek, je faisais surtout référence à mes acouphènes dans ce texte, en fait^^
Bien que le parallèle aux remords que j'ai m'est venu seulement quand j'écrivais, le texte était initialement une ode à mes acouphènes. Mais en tout cas je suis extrêmement content que tu aies pu mettre des mots sur ce que tu vies grâce à ce texte, c'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire.

Parce que comme je l'ai dit, le fait de savoir que l'on n'est pas seuls, c'est déjà les prémisses d'un petit réconfort.

J'espère que tu trouveras les mots justes avec ton daron, et que tu pourras soulager ta conscience grâce à un réel dialogue avec lui, sincèrement.

Je pense que l'être humain n'est pas formaté pour vivre dans le mensonge, ou dans le déni.

https://media1.giphy.com/media/1SfxXOJ0Q2Xni/giphy.gif


Posté par : Agartha | 05 avril 2019 à  17:49

 
#4 Posté par : Morning Glory 05 avril 2019 à  19:19
Yo,

Efectivement ça doit être chiant quand ils sont suffisemment forts et qu'on y pense régulièrement. As-tu consulté un pro du coup? Je crois qu'il existe de petits appareils qui émettent un son tout mini pour réguler le phénomène ou un truc comme ça? J'avais vu ça sur le net il me semble. C'est surement pas magique mais ptet qu'une solution paliative existe pour améliorer ton confort de vie?
Ha, fichue oreille humaine ne sachant pas se réparer! Si l'humanité survit avec notre mode de vie, ptet que dans quelques millénaires les gens auront cette faculté que d'autres animaux possèdent déjà...

Vu l'état de mes propres oreilles, ça m'incite à faire plus attention aussi haem

Posté par : Morning Glory | 05 avril 2019 à  19:19

 
#5 Posté par : Bootspoppers 05 avril 2019 à  19:57
Courage Agartha.
C'est bien que tu en aies parlé ici.
je pense comme Janis, le corps humain est étonnant, et le cerveau aussi.

Posté par : Bootspoppers | 05 avril 2019 à  19:57

 
#6 Posté par : CoachMigui 05 avril 2019 à  20:20
Yo Agartha, big up à toi ! smile rasta

C'est très bien que tu parles de ce genre de sujet. Je pense que c'est à la fois bon pour toi, et pour les gens qui te lisons.

Le mental, c'est le monkey mind. toujours à parler. toujours toujours... et des fois c'est très dur de le faire se taire. Pour certains, c'est très probablement beaucoup plus dur que d'autres.



Loin de moi l'idée de proposer une solution miracle, mais chez moi cette simple vidéo d'une minute et demi à bien expliquer un soucis que j'ai comme toi.

Evidemment, c'est plus dur de penser à ça quand on est en état d'anxiété (qui plus est, ça alter la respiration souvent), mais je pense que penser à ça quelques fois ça entraîne la conscience comme un muscle. Faire taire la pensée c'est un art et comme je l'ai dis tout le monde ne part pas du même endroit, et il y a bien des techniques pour y arriver (heureusement d'ailleurs !). Certainement autant qu'il y a d'individus.

Mais si cette vidéo peut juste t'aider un tout petit peu, je serai déjà content ! merci-1


Courage depuis la Suisse ! t'es un ouf du forum et t'es encore super jeune, ton esprit est un potentiel énorme qui t'a été donné. Il est certainement d'autant plus dur à apprendre à le comprendre ! Hésite pas si jamais je suis dispo par MP wink drogue-peace

Posté par : CoachMigui | 05 avril 2019 à  20:20

 
#7 Posté par : hyrda 05 avril 2019 à  22:38

Agartha a écrit

Merci pour vos messages, ils me font extrêmement plaisir


A un moment ce bruit parasite deviendra ton nouveau silence.

C'est aussi une chose difficile ; l'attente. Quand est-ce que je le vivrais "mieux", "bien"? Le temps me le dira j'imagine..

Si chaque acte à ses conséquences, on fait tous des choses dont on aurait pu se passer et dont on paye le prix, c'est le cout de l'expérience. Et que serait une vie sans expérience?

Merci pour cette phrase Janis



Atek, je faisais surtout référence à mes acouphènes dans ce texte, en fait^^
Bien que le parallèle aux remords que j'ai m'est venu seulement quand j'écrivais, le texte était initialement une ode à mes acouphènes. Mais en tout cas je suis extrêmement content que tu aies pu mettre des mots sur ce que tu vies grâce à ce texte, c'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire.

Parce que comme je l'ai dit, le fait de savoir que l'on n'est pas seuls, c'est déjà les prémisses d'un petit réconfort.

J'espère que tu trouveras les mots justes avec ton daron, et que tu pourras soulager ta conscience grâce à un réel dialogue avec lui, sincèrement.

Je pense que l'être humain n'est pas formaté pour vivre dans le mensonge, ou dans le déni.

https://media1.giphy.com/media/1SfxXOJ0Q2Xni/giphy.gif

salut Agartha
mon nom est Hyrda et je suis du Québec j'ai une amie qui fait de l'acouphène elle fait même partie d'une association  car ça lui pourri la vie une fois quelqu'un lui a donné son truc elle s'est acheté un petit ventilateur qu'elle place sur sa table de nuit et le bruit des palmes je ne sais pas à quelle vitesse enterre son acouphène bon ça vaut ce que ça vaut mais bon lorsque je t'ai lu je me suis dit écris lui ce truc tout d'un coup que ça aiderais
Hyrda


Posté par : hyrda | 05 avril 2019 à  22:38

 
#8 Posté par : Agartha 06 avril 2019 à  11:15

a écrit

As-tu consulté un pro du coup?

Yes, trois, et à part me dire "ben faut pas y penser hein, allez next", zéro, nada, le vide absolu

ça m'a un peu refroidit des ORL mdr

C'est surement pas magique mais ptet qu'une solution paliative existe pour améliorer ton confort de vie?

Pour l'instant mes solutions palliatives, ce sont ma clim' qui tourne en cycle de 2h pour m'endormir et des vidéos youtube "anti souris" (je déconne pas, ça me soulage à mort, et ça me permet de calmer mes "crises" quand mes oreilles pètent des câbles)

je fais comme je peux hein hahah


sympa la vidéo du monkey mind (et son accent anglais au type est priceless fume_une_joint), la méditation, c'est un chantier en cours, mais c'est pas facile >_>

Oui ton message m'a fait du bien et m'aide plus que ce que tu penses


Hyrda, t'inquiètes même pas que le ventilo', ça fait depuis le début que je l'ai^^ Mais bon je suis passé au next level: la clim', y'a pas à dire, pour l'instant, ça fait le job.

Osti de crisse de tabarnak de câlisse d'acouphènes, am I right?
Tu diras à ton amie que je lui envoie des hugs virtuels. Ca vaut ce que ça vaut hein mais on n'est jamais seul dans une galère.


Encore une fois, merci à tous, vous êtes trop mignons, j'en rougirais presque derrière mon écran. C'est dingue à quel point ici, personne remet en cause tes souffrances, et au lui de gaspiller de l'énergie pour rien, les gens ici préfèrent l'utiliser pour montrer du soutient. C bô putain


Bonne journée les potos

Reputation de ce commentaire
 
je vais dire comme au Qubec lâche pas la patate Hyrda

Posté par : Agartha | 06 avril 2019 à  11:15

Remonter

Pied de page des forums