Psychoactif
Comment faire ? / Les Blogs de PsychoACTIF

Comment faire ?

Catégorie : No comment
20 juillet 2021 à  11:18

Comment faire quand l avenir apparaît comme un immense et noir rideau ?
Comment faire quand on a le sentiment que nos corps et cœurs sont piétinés ?
Comment faire quand on connaît tout ces remèdes qui apaisent la souffrance ?
Comment faire pour ne pas se gaver de 3-mmc jusqu’à s’en faire exploser le cœur ? Pour ne pas se bâfrer d’opiacés jusqu’a Lui permettre, enfin, de se reposer ?
Comment faire quand tout s’écroule et que la solution drogue est si simple, qu’elle serait une si bonne alliée contre les pleurs et les gémissements, comment faire pour continuer à plus ou moins gérer quand la gestion des consos paraît un problème tellement dérisoire ?



Commentaires
Merci d’avoir partager tes pensées, je comprend tellement ton point de vue. Je le ressens régulièrement.
je pense que le cadeau dans la vie c’est la vie elle même. Il n’y a rien de plus, rien qui nous attend pas d’expérience extraordinaire. C’est l’ordinaire de la vie qui est merveilleux. Se lever le matin boire un café dans sa cuisine, regarder un oiseau s’envoler, écouter le bruit du vent dans les arbres.
Tout est une question de point de vue.
La vie est horrible, le monde est corrompu, nous allons tous mourir d’un virus ou de le pollution ou du réchauffement climatique.
Ou, nous sommes chanceux d’être en vie, nous avons de la chance de vivre en France , il a du bon autour de nous, je peux aider les autres autour de moi.
Reputation de ce commentaire
 
+1 (Prescripteur)


#2
Isoretemple
Adhérent PsychoACTIF
26 juillet 2021 à  17:45
Oui c est une belle façon de voir la vie à laquelle il n est pas forcément toujours facile de se raccrocher.
Mais mon questionnement était plutôt en lien aux consos dans les moments difficiles. Comment faire pour que celles ci ne s’emballent pas quand on traverse une phase difficile...


Mais mon questionnement était plutôt en lien aux consos dans les moments difficiles. Comment faire pour que celles ci ne s’emballent pas quand on traverse une phase difficile...

Bonjour, c'est une question à laquelle l'humanité a tenté de répondre depuis des millénaires, à travers ses philosophes, ses religions, ses soignants etc..
Tu trouveras des réponses sur Internet ou dans des ouvrages spécialisés.
La méditation, la sophrologie , la psychothérapie sont parmi les solutions les plus disponibles, ainsi que la religion ou la médecine.
Et quand on ne peut pas régler le problème sans recourir à des psychotropes, il est parfois necessaire d'en prendre (le moins dosé possible) mais c'est en général un constat d'echec. Il faut donc les voir comme un pansement temporaire mais qui ne rend pas inutile les soins de la plaie !
Amicalement

Reputation de ce commentaire
 
J'aurai pas dit mieux ! GuyG


Moi je pense que la médecine du siècle dernier a fait des avancées prodigieuses sur la souffrance et les maladies PHYSIQUES. Il reste cependant encore (presque) tout à faire au niveau des maladies MENTALES, de la dépression, de l'anxiété, de la dépendance. J'espère que la nouvelle vague de recherche sur les psychédéliques va nous donner un nouvel outil solide pour lutter contre tous ces troubles de notre époque.

J'espère qu'on pourra te proposer quelque chose de concret, plus concret et plus efficace que les antidépresseurs ou les anxiolytiques, pour que tu n'aies plus besoin d'utiliser du 3MMC, ou des opiacés comme un pansement pour ta douleur.


#5
Isoretemple
Adhérent PsychoACTIF
30 juillet 2021 à  12:56
Merci pour vos réponses !

Bien sûr il y a beaucoup de moyens autres que les drogues comme ceux mentionné plus haut par prescripteur. Mais moi personnellement ça ne m’empêche pas, en plus du yoga, d’un suivi psy, de la méditation, d’utiliser parfois par exemple le tramadol comme antidépresseur par exemple. En toute connaissance des risques mais aussi car ça marche. Et quand on va mal, avoir quelque chose qui marche c’est déjà beaucoup.
Quant à la 3, je l´utilise parfois pour apaiser une souffrance (et là je ne suis pas en accord avec moi même et c’est cette conso là sur laquelle je ne veux surtout pas perdre le contrôle et sur laquelle portait mon questionnement initial) mais aussi pour faire un travail introspectif. Une bonne session bien ficelée, grâce au lâcher prise, au bien-être et à la stimulation de la 3, me permet de creuser des sujets sensibles me concernant et de mettre sur pied des plans d’attaque pour aller mieux. Je ne sais pas si ça marche à chaque fois mais la dernière fois entre autres (après avoir écrit ce billet de blog) ça a marché à merveille. J’ai l’impression d’avoir compris et débloqué des trucs persos assez compliqués...
Avec les opis c’est toujours un peu plus compliqué pour moi car j’ai pour eux un goût un peu trop prononcé mais il m’est arrivé aussi de m’en servir comme d’un outil d’introspection
L’enjeu pour moi, et ça peu importe le produit, est de bien différencier les consos pansement et les véritables sessions qui me font du bien en profondeur...


Salut isoretemple,

Isoretemple a écrit

Quant à la 3, je l´utilise parfois pour apaiser une souffrance (et là je ne suis pas en accord avec moi même et c’est cette conso là sur laquelle je ne veux surtout pas perdre le contrôle et sur laquelle portait mon questionnement initial)

Cette souffrance elle est identifiée ? Si non peut-être chercher la cause profondes.

Si oui essayais de l'apaiser petit à petit (bon après n'ayant aucune de la nature de ta souffrance) c'est difficile comment y a j'imagine et j'espère différents moyens pour essayer de l'apaiser et quand elle est trop forte un peu de "médication".

Courage


#7
Isoretemple
Adhérent PsychoACTIF
31 juillet 2021 à  00:01
Salut Lloigor,
Oui bien sûr, utiliser les prods c est pas forcément faire l économie d une psychothérapie ou autre moyen de trouver l origine de sa souffrance.
Mais je suis perpétuellement tiraillée entre l apaisement  immédiat procuré par la drogue, l introspection un peu folle mais souvent efficace organisée autour des propriétés de tel ou tel prod, et le travail plus classique avec l’aide d’un ou une professionnelle. Mon addicto qui est top me donne plein de trucs pour m aider et m éviter d avoir trop souvent recours à mes propres remèdes. Mais je ne peux pas m empêcher de penser que, même si je connais les risques de certaines de mes pratiques sur la chimie du cerveau, même si mon addicto est super à l écoute, l idée de se soigner seule avec des prods souvent illégaux et encore plus de les utiliser dans des sessions de réflexion approfondie comme les miennes, est forcément une mauvaise solution dans le regard de beaucoup de monde... moi je suis pas si sure de ça, c est juste pas simple de trouver le bon dosage entre tous ces outils tout en  déjouant les entourloupes de mon cerveau qui a souvent juste envie d'être perché au delà de toute stratégie de guérison ou autre...

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS