Psychoactif
Je suis tellement mal... / Les Blogs de PsychoACTIF

Je suis tellement mal...

Catégorie : Carnet de bord
23 juin 2022 à  20:44

Chaque jours ce répète comme un vieux disque rayé
Je me suis toujours senti seul dans ma vie aussi loin que je me souvienne
Seul à culpabilisé de certaine choses que j'aurait du faire, aidé mon beau-frère pour évité sont suicide en novembre 2017

C'est depuis cela que tout à basculé j'avais 16 ans à l'époque, mon mal être c'est accentué je m'automutilé de plus en plus c'était de plus en plus sanglant
Je voulais juste être seul et c'est la que j'ai commencé à dessiner et peindre sérieusement, mais la peine était toujours la, et encore aujourd'hui d'ailleurs à 20 ans.

Putain j'ai du mal à croire que j'ai 20 ans et que j'aurait 21 ans le 22 juillet !

Je pense qu'ont fait jamais complétement un deuils d'un être cher que cela sois sont enfant, un frère ou une soeur, un parent, au autres même un chien au chat... ça nous suit toute notre vie.

car oui j'ai perdu cette années et aussi l'année dernière mes 2 chiens et mon chat que je considéré comme frère et soeur, j'ai tout simplement pété un câble quand ils sont décédé, maintenant je me drogue constamment

Je suis amoureux du Tramadol c'est grâce au Tramadol que je pense à autre chose
Je veux pas que mes chiens décède...  non !! je veux pas !

J'aimerait vivre dans un monde ou nous somme tous en vie et en bonne santé avec de bonne relation à diné tous ensemble... mais ce monde n'existe pas car c'est une utopie et l'utopie n'existe pas, par contre la seul chose qui existe c'est la dystopie...

Je me perd de plus en plus dans ma tête à erré comme une âme perdu dans une ville au personne n'ai ici je suis juste seul, seul est triste.

Triste et vide.



Commentaires
Salut,

Je ne sais pas si ça peut te rassurer...mais moi je me suis sentie seule (et ce n'était pas qu'une impression je crois, mais de la vrai solitude et difficultés relationnelles) jusqu'à mes 21 ans !

Puis j'ai tracé ma route... Et maintenant, ça fait quelques années que je galère presque à trouver du temps pour moi en solo !!

Je me suis barrée il y a deux mois dans une nouvelle ville pour un nouveau taf, en espérant pouvoir prendre du temps pour moi toute seule.
Dès le premier jours j'ai croisé des gens et j'ai trouvé des potes, limite compliqué prendre du temps avec les différentes sollicitations wink


#2
Jérimadeth
Adhérent PsychoACTIF
24 juin 2022 à  03:03
Salut GR.17,

L'utopie n'existe pas en pratique, pas plus que la dystopie, ces deux concepts nous servant juste à imaginer un autre monde (sans ça, aucun rêve, aucun fantasme, aucune fausse croyance)... autre monde dont la drogue donne accès, solution au départ à un malaise plus ou moins exprimable/exprimé, élaboré.

La solitude dont tu te plains t'avais poussé à "humaniser" un peu tes animaux de compagnie, dont aujourd'hui tu ressens la perte comme un deuil ("les hommes meurent, les animaux périssent"). Il s'agit de disparitions pourtant prévisibles et ne portant pas autant à conséquences normalement comme tu sembles le vivre... C'est le signe que quelque chose ne va pas, qu'un malaise est installé en toi et se réactive lors d'une épreuve, d'une blessure, d'un imprévu...

Ce malaise, tu es capable de le nommer (solitude), tu es capable de le transformer (peindre et dessiner) mais ce n'est pas suffisant comme tu le dis ; pour avancer il est nécéssaire d'"y faire avec", du mieux qu'on peut. On ne guérit jamais de rien mentalement, on apprend juste à "faire avec".
Cette désillusion de tes 20 ans, et cette souffrance psychique que tu mets en mots, je t'invite à les déposer chez un psychologue ou un psychanalyste pour te décharger dans un premier temps de ta peine et ensuite pour inventer par la parole les chemins qui te permettront de "faire avec". Parler à un professionnel, à un tiers, permet de s'écouter parler, d'imprimer à l'inconscient tout un tas de choses auparavant restées inaudibles ou invisibles, c'est se donner une chance d'accéder à quelques bouts de vérité sur soi qui permettent d'exister en tant que sujet autonome sans recourir facilement aux utopiques solutions (abus drogues, mésusages, isolement, divers troubles, TOCs, conduites d'évitement) que chaque jour nous activons ingénieusement et inconsciemment (à nos dépens donc) pour ne rien savoir de notre douleur morale, ce qu'on peut appeler aussi quand on a 20 ans la douleur de vivre, le dur métier de vivre...

Amicalement,
J
Reputation de ce commentaire
 
Je ne saurais pas mieux dire / Nils
 
Whaouh !
 
Je suis bouche bée ! whaouh ! /Reno

Dernière modification par Jérimadeth (24 juin 2022 à  16:29)


Petite question subsidiaire, quel est ton rapport avec le cannabis ? Cette question peut paraitre anodine, mais en ce qui me concerne (maa viiie) je fais une intolérance profonde au THC, et ça n' a pas été tjrs le cas (mes meilleurs trips au monde étaient sous cannabis, quand j'avais la vingtaine) mais un jour qui n'avait rien de spécial, j'ai fais au milieu de la cours du lycée mon premier bad trip, comme si quelque chose s'était brisé en moi... Étrange car le canna est la seule drogue que je ne tolère plus...  et hésites pas à intervenir dans les coms, pour interagir; crois moi, tu n'es pas aussi seul que tu le crois smile

courage à toi frérot, sois fort, sur cette planète nous ne sommes que de passage..










,


#4
GordReno.C17
Psycho-Paranoïaque
24 juin 2022 à  12:22

cependant a écrit

Salut,

Je ne sais pas si ça peut te rassurer...mais moi je me suis sentie seule (et ce n'était pas qu'une impression je crois, mais de la vrai solitude et difficultés relationnelles) jusqu'à mes 21 ans !

Puis j'ai tracé ma route... Et maintenant, ça fait quelques années que je galère presque à trouver du temps pour moi en solo !!

Je me suis barrée il y a deux mois dans une nouvelle ville pour un nouveau taf, en espérant pouvoir prendre du temps pour moi toute seule.
Dès le premier jours j'ai croisé des gens et j'ai trouvé des potes, limite compliqué prendre du temps avec les différentes sollicitations wink

Salut !

Wow c'est dingue les opportunité qui peuvent venir une fois avoir ouvert la porte
ahh je me voit pas non plus vivre avec d'autres personnes, et en même temps c'est le contraire ! enfin bref...

En tout qu'a oui ça me rassure que des opportunité toute différentes soit elle peuvent venir,  en faisant juste un truc, qui amène vers un autre truc et ainsi de suite smile


Je pense qu'ont fait jamais complétement un deuils d'un être cher que cela sois sont enfant, un frère ou une soeur, un parent, au autres même un chien au chat... ça nous suit toute notre vie.

Tu es traumatisé de la mort d'une personne proche et tu n'as pas réussi à en faire le deuil. Une grande partie de ta consommation est surement motivée inconsciemment par ton désir de maintenir sous le tapis cette insuffisance personnelle que tu crois avoir eu envers ton beau-frère. Ta problématique est très épineuse, difficile voir impossible à résoudre toute seule. Elle peut paraître insurmontable et plein de personnes passent leur vie avec ces traumatismes sans les résoudre... Je crois que c'est une des choses les plus tristes de notre époque. Nous avons avancé la médecine à un point énorme. Mais au niveau de l'esprit, il reste beaucoup d'avancées à faire.

Mais tout de même, on est en 2022. Maintenant, nous avons des armes contre les traumatismes. Je pense en particulier à la thérapie EMDR qui a fait ses preuves depuis sa création dans les années 1990. Lis Ben Shapiro, la créatrice de cette technique de psychothérapie. Cette technique a prouvé son utilité dans les problématiques de deuil, de viol, de traumatismes de guerres, de microtraumatismes, au niveau de l'addiction, et même au niveau de la performance sportive.

La guerre en Irac a aussi eu comme effet secondaire positif de ramener pleins de traumatisés des zones de guerre. Devant l'ampleur du problème, les États-Unis même font sauter les lois de Papa Nixon sur l'utilisation thérapeutique des psychédéliques, et pour notre problématique, ici, de la MDMA. Il va falloir attendre quelques années avant que cela soit accessible à tous, mais les résultats préliminaires de recherche promettent un changement radical du traitement des traumatismes lourds.

Tu fais face à un blocage psychique, un événement que tu n'as pas encore réussi à digérer. Tu consommes, mais pragmatiquement, qu'est-ce que cela change au fait que ton beau-frère soit décédé ? Une thérapie EMDR te permettrait de changer cette réponse émotionnelle inadéquate en baissant la charge émotionnelle de ces souvenirs, sans toucher aucunement au souvenir en tant que tel. La peine que tu ressens pour ton beau-frère restera intacte, mais ta réponse "inadéquate" (rationnelllement), c'est-à-dire ton autoflagellation à coup de produit qui n'aide ni ton beau-frère ni toi-même, pourrais se dissiper. Je ne me rappelle plus les chiffres de succès de cette thérapie, mais elles sont élevées, et elle fait partie des thérapies brèves. En 5-10 séances, tu seras fixé si cela t'a aidé ou pas. Je pense que c'est quelque chose à considérer.

Reputation de ce commentaire
 
Très bon conseils merci /Reno


#6
GordReno.C17
Psycho-Paranoïaque
24 juin 2022 à  16:23
Merci beaucoup en effet je vais me renseigné sur la thérapie EMDR pour en faire.
J'ai vraiment envie d'enlever ce poids si lourd que j'ai du mal à marcher... oui je fait beaucoup de métaphore haha

En tout qu'a l'EMDR ma mère m'en avait parlé, mais je vais sérieusement me renseigné.

Car franchement c'est chiant par exemple de manqué de stock au point ou aujourd'hui j'ai du fouillé dans des placard pour trouver des Tramadol 100mg en LP qui appartenait à ma mère sauf qu'a chaque fois quelle en prend elle gerbe moi en revanche j'ai jamais gerbé

J'ai l'habitude pourtant du Libération immédiates les fameux 50MG... du coup ça en fait des pilules sur ma table lol

j'ai donc aujourd'hui pris 400MG de tramadol LP et 600MG Prégabaline et le xanax pas grand chose... je me sens boosté comme à l'époque ou je prenait de la ritaline parce-que j'avais manipulé mon psychiatre de merde pour en avoir haha

mes pensé sont si rapide c'est dingue, c'est un pensement c'est sûr... mais clairement j'ai une autre métaphore

Prendre c'est substances en abus c'est comme la cape invisible de Harry Potter ça camoufle les symptômes de mes troubles psy, sauf que ça résous pas les problèmes justement les symptômes grandisse et grandisse encore et encore au points ou ils ce propage en dehors de la cape invisible.

Mais la consommation fait parti de moi, toute ma vie je consommerait mais le problèmes c'est que je prend des doses qui ont un risque élevé de OD

Et franchement j'ai pas envie de me réveillé par terre la bouche en sang avec les agent du samu juste en coté de moi qui me posent des questions... non franchement ça me dit rien du tout

Et surtout j'ai pas envie de mourir pour le moment


#7
Jérimadeth
Adhérent PsychoACTIF
24 juin 2022 à  16:39

g-rusalem a écrit

Je pense qu'ont fait jamais complétement un deuils d'un être cher que cela sois sont enfant, un frère ou une soeur, un parent, au autres même un chien au chat... ça nous suit toute notre vie.

Tu es traumatisé de la mort d'une personne proche et tu n'as pas réussi à en faire le deuil. Une grande partie de ta consommation est surement motivée inconsciemment par ton désir de maintenir sous le tapis cette insuffisance personnelle que tu crois avoir eu envers ton beau-frère. Ta problématique est très épineuse, difficile voir impossible à résoudre toute seule. Elle peut paraître insurmontable et plein de personnes passent leur vie avec ces traumatismes sans les résoudre... Je crois que c'est une des choses les plus tristes de notre époque. Nous avons avancé la médecine à un point énorme. Mais au niveau de l'esprit, il reste beaucoup d'avancées à faire.

Mais tout de même, on est en 2022. Maintenant, nous avons des armes contre les traumatismes. Je pense en particulier à la thérapie EMDR qui a fait ses preuves depuis sa création dans les années 1990. Lis Ben Shapiro, la créatrice de cette technique de psychothérapie. Cette technique a prouvé son utilité dans les problématiques de deuil, de viol, de traumatismes de guerres, de microtraumatismes, au niveau de l'addiction, et même au niveau de la performance sportive.

La guerre en Irac a aussi eu comme effet secondaire positif de ramener pleins de traumatisés des zones de guerre. Devant l'ampleur du problème, les États-Unis même font sauter les lois de Papa Nixon sur l'utilisation thérapeutique des psychédéliques, et pour notre problématique, ici, de la MDMA. Il va falloir attendre quelques années avant que cela soit accessible à tous, mais les résultats préliminaires de recherche promettent un changement radical du traitement des traumatismes lourds.

Tu fais face à un blocage psychique, un événement que tu n'as pas encore réussi à digérer. Tu consommes, mais pragmatiquement, qu'est-ce que cela change au fait que ton beau-frère soit décédé ? Une thérapie EMDR te permettrait de changer cette réponse émotionnelle inadéquate en baissant la charge émotionnelle de ces souvenirs, sans toucher aucunement au souvenir en tant que tel. La peine que tu ressens pour ton beau-frère restera intacte, mais ta réponse "inadéquate" (rationnelllement), c'est-à-dire ton autoflagellation à coup de produit qui n'aide ni ton beau-frère ni toi-même, pourrais se dissiper. Je ne me rappelle plus les chiffres de succès de cette thérapie, mais elles sont élevées, et elle fait partie des thérapies brèves. En 5-10 séances, tu seras fixé si cela t'a aidé ou pas. Je pense que c'est quelque chose à considérer.

Bonne analyse qui pose bien les ressorts de ta situation, GR.C17, et piste thérapeutique possible aussi ; j'approuve ce qu'avance ici g-rusalem


salut,
j’ai regardé ton blog parce que sur une de mes discussions t’avais l’air super interessant. je me sens rarement seule parce que je ne ressens pas trop l’envie d’aller vers les autres mais j’ai constamment envie de mourir, tu n’es pas le seul ! si tu veux parler tu peux m’envoyer un message smile
bonne soirée


#9
GordReno.C17
Psycho-Paranoïaque
28 juin 2022 à  23:27

xxxzzzaaa a écrit

salut,
j’ai regardé ton blog parce que sur une de mes discussions t’avais l’air super interessant. je me sens rarement seule parce que je ne ressens pas trop l’envie d’aller vers les autres mais j’ai constamment envie de mourir, tu n’es pas le seul ! si tu veux parler tu peux m’envoyer un message smile
bonne soirée

Salut ! merci à toi c'est super sympa wink

J'ai des changement genre j'ai envie d'allez vers les autres puis ensuite je déteste toute la terre entière mais dans l'ensemble je suis anthropophobe , alors en plus que je suis parano j'ai aucune relations dans la réalité car tout le monde me veux du mal ça dépend des jours voir des heures.

C'est sûr que moi aussi j'ai envie de mourir, j'ai l'impression que tout ça n'est pas réel, ça me fait plaisir en tout qu'a pour ton soutien

Prend soin de toi bonne soirée ! peace drogue-peace


#10
Sansan
Nouveau membre
29 juin 2022 à  10:56
Courage,ça vas passer avec l’âge,après perdre un être cher c’est très dure,je sais de quoi je parle j’ai perdu ma moitié mon frère il y as 3 ans et je pense à lui chaque jour


et les drogues ça t’aide ?
parce que moi oui sur le court-terme ! et je suis d’accord, comment je pourrais bâtir une relation longue avec quelqu’un parce que j’ai pas envie de rester coincé avec quelqu’un et je déteste tout le monde ! on me parle on se dit ah elle déteste tout le monde puis au final si elle aime les gens et en fait au fond non ! c’est trop dur personne ne nous comprendra jamais on est maudits c’est tout… personne ne vient à ma hauteur et tout le monde me juge par rapport aux drogues alors que c’est juste interessant et ça fait de moi une personne intéressante, même si c’est néfaste. les gens adorent mal parler des gens qui prennent des drogues parce qu’on vit un truc que eux vivront jamais ! n’en avoir rien à foutre. et avoir envie de mourir c’est normal, pourquoi t’as envie toi ? ça m’énerve les traumas parce que je comprends pas pourquoi quelqu’un, principalement des proches, peuvent se permettre de me faire du mal quand je suis vulnérable ?? maintenant j’ose plus être vulnérable, j’ose plus rien montrer, et c’est très bien comme ça ! comme ça personne voit quand je vais mal ou quand je doute des gens. maintenant je suis à fond dans la confrontation et dans l’honnêteté et tout le monde me déteste ! j’adore. j’ai l’impression d’être le diable et toi ?

peace tongue


xxxzzzaaa a écrit

et les drogues ça t’aide ?
parce que moi oui sur le court-terme ! et je suis d’accord, comment je pourrais bâtir une relation longue avec quelqu’un parce que j’ai pas envie de rester coincé avec quelqu’un et je déteste tout le monde ! on me parle on se dit ah elle déteste tout le monde puis au final si elle aime les gens et en fait au fond non ! c’est trop dur personne ne nous comprendra jamais on est maudits c’est tout… personne ne vient à ma hauteur et tout le monde me juge par rapport aux drogues alors que c’est juste interessant et ça fait de moi une personne intéressante, même si c’est néfaste. les gens adorent mal parler des gens qui prennent des drogues parce qu’on vit un truc que eux vivront jamais ! n’en avoir rien à foutre. et avoir envie de mourir c’est normal, pourquoi t’as envie toi ? ça m’énerve les traumas parce que je comprends pas pourquoi quelqu’un, principalement des proches, peuvent se permettre de me faire du mal quand je suis vulnérable ?? maintenant j’ose plus être vulnérable, j’ose plus rien montrer, et c’est très bien comme ça ! comme ça personne voit quand je vais mal ou quand je doute des gens. maintenant je suis à fond dans la confrontation et dans l’honnêteté et tout le monde me déteste ! j’adore. j’ai l’impression d’être le diable et toi ?

peace tongue

J'ai l'impression aussi d'être le diable pour tout le monde, je comprend pourquoi tu t'es crée cette armure en acier pour pas montré ce que tu ressent et pas te laisser enculé par c'est gens, et plutôt leurs renvoyer leurs queues la ou elle doit être cette à dire au sol ^^

perso j'ai envie de mourir parce que tout ce répète, et que je me sens vide à l'intérieur, la seul chose qui me fait du bien dans ce putain de monde c'est mon Tramadol, j'ai une trop grande haine envers la terre et les gouvernements qui décide ce qu'ont doit faire, et surtout ceux qui m'ont enculé donc je m'anesthésie pour éviter de trop péter les plombs à cause des flashback.

Avec le temps je suis devenu un peut comme toi, cette à dire que j'ai crée une armure en acier qui camoufle ce que je ressent et aussi renvoyer la queues à ceux qui me veulent du mal

J'adore être vulgaire, surtout quand ont parle des gens qui nous ont rabaisser et fait du mal de toutes les manière possible.

Mais dans l'ensemble j'ai baisser les bras depuis longtemps et j'attend le jours ou j'aurait le courage de passer à l'acte, ou alors de mourir d'un simple accident banal tout dépend...


Et puis sincèrement, je cache pas que j'ai aussi envie de claqué d'une OD, mais selon les jours c'est "je veux me buté !!" puis ensuite c'est "je le ferait quand j'aurait 30 ans, j'ai encore des trucs à faire"

enfin bref tout ça aussi pour dire que finalement j'ai pas envie de m'en sortir, j'ai compris que j'en ai pas l'envie depuis peu, et que je préfère me laisser crevé petit à petit,  et que ceux qui joue à dieu en ce mêlant pas de leurs cul et me laissant pas faire ce truc je l'ai ******


moi je crois être sociopathe sad j’ai un peu peur est ce que ça veut dire que je dois faire + gaffe avec la drogue !?

et je vois très bien ce que tu veux dire, et je ne souhaite pas faire du mal à des gens inoffensifs en règle générale mais dès que quelqu’un fait le sale fdp je suis la première à lui sauter dessus et à lui trancher la gorge comme il le faut !!!

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS