Contre la RdR normative

Catégorie : Opinion
14 mars 2023 à  16:42

La RdR normative, WTF?
c'est la RdR qui se met en oeuvre comme une norme rigide, indiquant une bonne et une mauvaise pratique. et donc qui porte un jugement moral, parfois sans s'en rendre compte. c'est la RdR hygiéniste, c'est la RdR telle que l'addictologie l'a intégrée et la propose. la RdR normative porte une norme sans s'intéresser aux pratiques. la RdR normative ne s'intéresse qu'aux risques. la RdR normative, c'est souvent ceux qui prennent le moins de risques qui dictent leur conduite à ceux qui prennent le plus,

alors que il n'y a pas de bonne ou de mauvaise pratique, il y a des pratiques qui comportent plus ou moins de risques, et apportent plus ou moins de bénéfices

un exemple qui parlera mieux de RdR normative:
participant1: "salut à tous! j'ai pris un exta le weekend dernier. et je pense en reprendre un ce weekend. est ce que je vais avoir les memes effets?"
participant2: "ne le prend pas, car il faut attendre 6 semaines entre chaque prise pour reconstituer le stock de serotonine"
on notera que le participant 2 :
- ne parle pas à partir de son expérience
- ne répond pas à la question
- prescit au participant 1 ce qu'il doit faire

même exemple, mais pas normatif (mais peu mieux faire):
participant1: "salut à tous! j'ai pris un exta le weekend dernier. et je pense en reprendre un ce weekend. est ce que je vais avoir les memes effets?"
participant2: "je prends souvent des extas, et je laisse 6 semaines entre chaque prise pour avoir les effets max. donc je pense que tu n'auras pas les meme effets."
on notera que le participant 2:
- parle à partir de son expérience
- répond à la question
- ne prescrit pas au participant 1 ce qu'il doit faire
- il parle aussi de bénéfices ou de plaisir, et pas seulement de risques

pourquoi la RdR normative c'est un problème?
pour pleins de raisons.
car elle ne parle pas des pratiques mais de la norme qu'elle propose voire impose.
car, comme toute norme, elle divise les PUD en deux groupes: ceux qui respectent la norme, et ceux qui en dévient. c'est à dire en quelque sorte: les bons PUD et les mauvais PUD
conséquence: les "bons PUD" ont la parole et sont valorisés, les "mauvais PUD" ont honte, culpabilisent et se taisent
or, la culpabilité et la honte augmentent l'impossibilité de parler de ses pratiques et augmentent la perte de controle sur la gestion des usages. alors qu'etre valorisé renforce la confiance en soi et l'estime de soi, ce qui augmente le controle sur la gestion des usages.
Bilan de la RdR normative:
- les PUD sont réduits aux risques de leurs pratiques
- certains PUD augmentent leur capacité d'agir en réduisant celle d'autres PUD
- tout est expliqué par des causes/conséquences sanitaires
- il n'est plus possible de politiser les drogues


Contre la RdR normative


contre la RdR normative: 0/mes pratiques ne font pas ma valeur
c'est le prérequis de base. mes pratiques ne font pas ma valeur. elles ne font pas de moi quelqu'un de mieux ou quelqu'un de moins bien. ce n'est pas parce que j'ai certaines pratiques que je suis plus ou moins digne que quelqu'un qui en aurait d'autres que les miennes. Nous sommes toustes des êtres humains qui ont le droit de voir leur dignité respectée quelles que soient nos pratiques

contre la RdR normative: 1/l'auto-support
deja, pour éviter les réponses normatives s'appuyant sur aucune expérience, à Psychoactif, on fait de l'autosupport, c'est à dire des PUD répondent à d'autres PUD. Ce qui est au coeur de l'échange, c'est le savoir expérientiel. c'est ce qui nous différencie d'un CAARUD (entre autres). ca n'empeche pas de s'appuyer sur des savoirs scientifiques bien au contraire, mais en les remettant en perspective au regard de l'expérience et en parlant donc avec un "JE"

contre la RdR normative: 2/pas de prescription
pour éviter de créer implicitement des "bons et mauvais" PUD, on ne dit pas à l'autre ce qu'il doit faire, mais plutot on dit ce qu'on fait pour soi, et l'autre voit si il s'en inspire ou pas, en fonction de si ca lui parle ou pas. certaines réponses trouveront un écho, d'autres non. on prete attention à répondre à la question posée

contre la RdR normative: 3/le non-jugement
tout le monde doit pouvoir s'exprimer sans risque de jugement, et surtout celleux ont les pratiques qui comportent le plus de risque. et comme on l'a vu ce n'est pas ce que créé la RdR normative.

contre la RdR normative: 4/le droit au respect et à l'erreur
tout le monde a le droit au respect de sa parole et de sa personne. sinon, on se retrouve avec que ceux qui pensent etre le "bon exemple" qui ont le droit de parler, un peu comme c'était le cas dans l'exemple que j'ai pris d'ailleurs.
et donc ce qui est important: pour intervenir dans le cadre de l'auto-support en RdR on a pas nécessairement besoin d'avoir des pratiques idéales ou exemplaires, mais de pouvoir réfléchir à ses pratiques

un exemple pour expliquer:
participant1: "salut à tous! j'ai pris un exta le weekend dernier. et je pense en reprendre un ce weekend. est ce que je vais avoir les memes effets?"
participant2: "je prends souvent des extas. il parait que avec 6 semaines de pause entre chaque prise on reconstitue le stock de seroto et on a donc les effets max et moins de dommages. mais je n'y arrive jamais ou presque. j'en prends plus souvent que ca c'est clair. par contre, je me suis rendu compte que quand j'en prends trop regulierement j'ai moins d'effets positifs, et des descentes de plus en plus hardcore. mais des fois, j'ai tellement envie du moment de détente et de plaisir que ca m'offre que je prefere prendre plutot que non."
on notera que le participant 2:
- parle à partir de son expérience
- son expérience n'est pas celle de quelqu'un qui prendrait le moins de risque possible
- il ne prescrit pas au participant 1 ce qu'il doit faire
- il parle aussi de bénéfices ou de plaisir, et pas seulement de risques

car dans le fond:
on apprend plus à partir de ses erreurs que juste en réussissant à respecter une norme contrainte dictée par la peur
et donc il faut qu'on puisse parler aussi de nos ratés, nos plantages, pour les partager. moi j'ai appris à avoir une gestion de mes usages qui me convient parce que j'ai perdu le controle plusieurs fois. j'ai pas appris à gérer comme ca tout bien direct, j'ai appris parce que je me suis bien planté parfois. et si je peux pas en parler, d'autres vont croire que iels n'arrivent pas à gérer alors que moi oui comme ca par miracle, ils vont se sentir encore plus coupables, avec encore moins de pouvoir d'agir
et donc il est important de pouvoir parler de nos pratiques quelles qu'elles soient et pas uniquement si ce sont celles qui ont le moins de risque
il faut qu'on puisse se déculpabiliser collectivement. il faut favoriser et valoriser entre nous la prise de parole
personne n'a a se sentir coupable ou honteux dans le regard que les autres portent sur lui/elle. se débarasser de la culpabilité c'est retrouver du pouvoir d'agir! rendre d'autres coupables, c'est leur enlever du pouvoir d'agir!


Pour une RdR éthique et inclusive


une RdR nous reconnaissant toustes comme des êtres dignes et précieux
une RdR déculpabilisante et libératoire
une RdR jouissive qui parle de plaisirs et de benefices
une RdR qui dépasse l'unique regard sanitaire et la question unique des risques
une RdR qui permette à chacun de penser un mieux pour soi, selon ses souhaits ses moyens son environnement
une RdR politique, qui revendique le respect des droits de toustes et réclame la légalisation de toutes les drogues



Love PUDs

Reputation de ce commentaire
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (filousky)
 
explicite ~ Nils
 
Absolument vrai et malheureusement pas assez intégré. Nineta
 
gg Mr No
 
Bien joué ! /GordRenoC17
 
une approche super inspirante - Cub3000
 
À lire avant de se lancer sur psychoactif ! Jst
 
Puissant - psychodi
 
Merci tellement pour ce post, intelligent et rafraîchissant ! Un poscaille



Commentaires
Je veux bien que l'on m'informe sur la vaporisation, pas qu'on me les brise avec un jugement ou un étalage grossier des risques en joint avec du tabac.
Pas de jugement sur ma manière de pratiquer le cannabis par exemple.
Merci.
Reputation de ce commentaire
 
et tu es le bienvenu comme tu es/fais! plotch ;)


Hello!
Merci beaucoup pour ce post très vrai, extrêmement bien rédigé et intelligent. C'est cet esprit que j'aime en rdr et je trouve qu'il est assez présent sur le forum malgré quelques exceptions. Il m'est arrivé de poster sur des plate-formes comme reddit ou autres et pour être honnête j'ai arrêté car c'était la douche froide : gros jugements, méchanceté (on m'a demandé si j'avais été à l'école sous un post un peu chaotique que j'avais rédigé juste après avoir manqué de mourir par overdose ! Excusez moi mdr. Ou encore des jugements à l'emporte pièce comme "tu devrais t'estimer heureuse d'avoir encore un toit sous la tête après ce que tu as fait" quand j'ai raconté que mes parents avaient découvert ma conso de benzos et d'opi et avaient pris tout mon stock sans se demander si j'avais besoin de me sevrer ou quoi mdr. Je n' ai jamais eu ce genre de commentaires ici. On m'a conseillé sur les relations avec mes proches et les gens de sont montrés très compréhensifs vis à vis de mes situations et de mes choix. J'y vois beaucoup de rdr "normative", genre si quelqu'un demande comment faire sa première fois à l'hero peu de commentaires constructifs et que des incitations à ne pas le faire. C'est pourquoi je trouve psychoactif un endroit unique et précieux.

Il y a beau avoir des délais etc  qu'il est idéal de respecter pour minimiser les risques, mais franchement en tant que PUD, il m'est arrivé d'abuser, je pense qu'il est arrivé à beaucoup de personnes d'abuser. La conso c'est complexe, et honnêtement même si on me dit de pas faire un truc, a moins que ce soit vraiment quelque chose pour lequel il y a clairement de risque de mort, c'est pas parce que Michel3630 me dit de ne pas le faire que je ne vais pas le faire quand même. Je préfère partir du principe que si quelqu'un le post c'est qu'il a l'idée et l'envie suffisamment ancrées pour le faire de toute façon. C'est pourquoi, comme tu l'as dit, même dans un exemple de pratique pas rdr concernant l'extra aiguiller la personne, lui expliquer ce que l'on a rencontré comme effets de manière générale et partager son expérience sans juger est bien plus utile est constructif. Ça laisse à la personne le pouvoir sur sa conso ! A mon sens, c'est la meilleure rdr possible : instructive et bienveillante.

Merci encore pour ce post, j'ai envie de le placarder dans tous les endroits dédiés à la discussion entre usagers de stups.
Reputation de ce commentaire
 
pour une RdR instructive et bienveillante, ca colle tout à fait! Merci


Intéressant.

Je ne respecte jamais la RDR dans le texte mais je comprends aussi qu'elle ait un sens préventif et politique et même juridique sinon ce forum fermerait des demain.

Même les dealers sur le DM font de la RDR.

C'est tout de même utile pour qqun qui découvre un prod et cherche une ligne de conduite, après il pourra s'en affranchir.

C'est normatif parce que le but, au delà des règles de droits, et aussi de protéger un consommateur et de lui permettre de ne pas faire n'importe quoi.

Est-ce que les roulettes sur un vélo pour un môme sont normatives ?

Oui... et pourtant tu as des types qui font des folies en bmx totalement risquées.

Je crois que le normatif vu comme un impératif est plus dans les yeux de celui qui le regarde et il sera moins rigide dans celui qui saura s'adapter.

Jugement : mais j'ai souvent vu des personnes très antinormes finalement être très psychorigide. Parce que derrière leur rejet viscéral de la norme il y a un tempérament rigide et autoritaire. Et absolument pas une personnalité souple et adaptative.

Le normatif devient problématique s'il crée une zone de normalité autoritaire et sans raison factuelle. Autrement, s'il est alimente par des sachant, il reste une référence bienveillante.


Zarathoustra a écrit

s'il est alimente par des sachant, il reste une référence bienveillante.

... et l'enfer est pavé de bonnes intentions.
je m'en rends bien compte pour l'avoir parcouru en cheminot. Des personnes parfois m'ont maltraité, traité de façon inhumaine, car la norme nous seulement leur disait que je n'étais pas normal, mais qu'il fallait me traiter anormalement en raison de cela. Et parce qu'ils faisaient "l'effort" de me traiter anormalement, ils en étaient que plus humains, des meilleurs humains en quelque sorte, car ils faisaient ce qu'il fait faire aux gens comme moi
(je ne reviens pas dans l'instant sur le terme sachant... mais c'est sur il y a à dire aussi)


Attention à bien faire la différence entre un conseil , meme si il peut etre parfois maladroitement formulé et ce qui est un jugement morale/ moralisateur !
Sinon les gens n'oseront plus s'exprimer !
Personnellement, je sais qu'il m'est arrivé un certain nombre de fois de ne pas donner mon avis et ne pas m'exprimer sur quelque chose , de peur d'etre mal compris.


Acid Test a écrit

Sinon les gens n'oseront plus s'exprimer !

oui bien sur. merci pour le partage de ta reflexion que je trouve très juste. il est important aussi de ne pas creer une tension telle que la parole n'est plus possible.

et je dis ca en connaissance de cause: dans l'autre sens parfois, j'arrive sur un thread, 10 personnes ont exprimé dans des réponses ce qu'il faut faire d'après eux. ca créé en creux, de facon latente, que aussi il a été dit ce qu'il ne faut pas faire. et comme souvent j'ai fait tout ce qu'il ne faut pas faire, je ne me sens plus la légitimité de partager mon expérience alors qu'elle est en écho du post de démarrage sur de nombreux points! et donc je ne m'offre pas le droit d'ecrire, etant quelque part "le mauvais exemple" des reponses des autres participants. =
Au fond, cela créé des situations ou ceux qui ont le plus besoin de poser des questions n'osent plus les poser, et s'ils le font quand meme ceux qui ont une experience au plus proche sont deligitimés et n'osent plus répondre. et au fond toujours, ce qui est important pour moi, c'est avant tout que ceux qui ont les pratiques les plus stigmatisées aient un safespace pour s'exprimer... et on en est loin, les violences symboliques/sociales sont partout, le safespace est loin d'etre garanti... comme tu le dis d'ailleurs il me semble

et comme tu le dis, je pense qu'on doit veiller à ce qu'on ne créé pas l'inverse, mais en meme temps apporter plus de vigilance aux implicites normatifs qui se glissent fourbement dans certaines de nos réponses... mais en trouvant le bon ton pour pas cliver/clasher.... et ca c'est pas facile, mais on bosse dessus collectivement avec bcp d'attention, a creer des contenus pour expliquer cela à tout le monde, et ouvrir l'echange sur ces questions pour aussi qu'on les elabore collectivement super

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - flux rss Flux RSS