héro, tolérance, quelque chose m échappe...

Publié par ,
9239 vues, 8 réponses
turbulent homme
Banni
Inscrit le 11 Nov 2013
113 messages
alors, 
je consomme de l héro depuis 2006,  ceci de manière plus ou moins régulière ( en alternant les moments de conso très réguliers,   les j arrete/je reprends tous les 10J ,  les " je gère ",   les ' grosses pauses ',  ).
je suis substitué depuis la même période. tout d'abord à  4mg; Tentative de sevrage complètement con en 2008 (  sans diminution progressive,  l horreur,    15j sans dormir avant evidemment de craquer, ), retour à  la case depart,  re conso,   substitution à  6mg.     
en 2010, j 'ai réussi à  ne rien consommer pendant quasi 6 mois.   mais en y pensant tout le temps,   genre " 1 petit extra .....   ".    & à  force d'y penser, même en ayant dégagé tous mes plans, forcément, BIM !
et la curieusement,  changement de mes habitudes de conso  à  ce moment là  , je m explique, ma conso a brusquement plus de doublé !   

du coup,  les quantités devenaient tellement importantes que se posait le PB du financement, clairement.
du coup, je passais ma semaine avec subtitution,   et un beau soir,   PAF , 5grammes,   çà  dure 2 jours,   et après rebelotte.
à  tel point que je tapais tellement de caféine avec la coupe que je me tapais forcément en plus des nuits blanches, impossible de pioncer.

pendant ce temps là  par contre j'ai réussi à  baisser continuellement mon sub.   
actuellement je prends 0,8 un jour, puis 0,4 l 'autre. et c 'est là  que déja je ne comprends pas .   Comment cela peut il me suffir quand je vois les quantités de came que je tape quand j 'en ai ( & d'une source sure en plus ! )

il y a 3 mois, j "ai déménagé dans le nord. changement de vie, retour à  la vie de célibataire ..... came + forte, pas chère .....   
bref, j 'ai pas mal tapé.  & retrouvé des sensations que j' avais perdu.   j avais même dégueulé une fois, c est dire.

mais là ,   depuis 2 ou 3 semaines,   je pige pas.

j'ai retapé un peu plus régulièrement, je suis sur de l'endroit ou je tope , & je vois bien les toxs autour de moi,  & leur réaction. bref, pour eux le matos est bien.   
et beh,   là ,    je ne sens quasi, quasi plus rien.    mais rien !!!!!     
et je prends pas mon traitement évidemment pendant ces périodes là . pendant plusieurs jours parfois.

je suis même allé en belgique il y a pas longtemps.   un contact m'a filé  du matos qu'il trouvait vraiment bien, ( un vieux de la vieille ),  et bien idem,   pas de grosse claque !

et comment se fait il , en plus, après les Qtés que j enchaine quand même,  que çà  aille quand je prends que 0,8 de sub , après 2 ou 3 jours à  taper pas mal ( + de 1g par jour ) ?????

j'avoue ne rien comprendre.

Hors ligne

 

ex bakounine homme
Psycho junior
Inscrit le 02 May 2013
360 messages
Si tes fixs ne t amènent  rien, arrete de fixer, (quitte a te faire un tampon a l accasion,...)
Si t arrives a stopper la rabla sans (ou avec peu) de subu, alors tant mieux.
Pour le fait de plus sentir ta came....a moins de goutter:non:, peu pas te donner 1 avis (t es peut etre deja a la remorque du prod, et c est une tolerance a la rabla, ou ta rabla vaut rien....pures hypotheses).
Pour le fait d etre calmé par un petit dosage de sub, je peux juste temoigner que l on est tous differents/ au manque.
Ma compagne,qui fut consommatrice,(aussi consciencieuse que moi),  d hero, a toujours gerer ses manques sans TSO...Elle s en faisait une fierté et (un peu pour m emmerder) elle ne  comprenait pas "ma faiblesse" quand le prod venait a manquer....jusqu au jour ou un toubib lui dise que chaque UD etaient differents face au manque, et que si elle pouvait gerer " a la dure", c etait une chance pour elle......
  en me relisant j ai l impression que ç est un peu sec....c est pas voulu. bien a toi.

Dernière modification par ex bakounine (09 janvier 2014 à  00:10)

Hors ligne

 

turbulent homme
Banni
Inscrit le 11 Nov 2013
113 messages
alors je précise je fixe pas, je tape en trace, & fume un peu aussi.
alors déja, le mode de conso, j 'ai l impression que pas mal de gens trouvent qu 'en alu, çà  marche mieux qu'en sniffant...  J'ai déja pluggé aussi !    ma limite, c est le fix.  j'ai essayé, mais ne veux pas rentrer la dedans. de toute façon, j 'ai un blème avec les aiguilles, je me vois pas gérer çà  au quotidien...

ce qui est bizarre,  c "est que du coup, là , par exemple, je vais arrêter de taper quelques jours,   prendre 0,4 ou 0,8 de sub, et çà  va passer.   Par contre malheureusement je sais très bien que d ici quelques jours encore, je vais pouvoir m'empecher, & rebelotte, je vais aller retoper, alors qu à  chaque fois ces derniers temps, vraiment, çà  ne m'a pas apporté grand chose.

Je précise que je sais que le matos est franchement pas mal,   en plus dans le nord,  donc moins coupé en général qu 'arrivé en bretagne par ex....
il y  a quelques jours j étais  à  bruxelles. on m'a fait gouté via qqun que je connais une came dite vraiment bien, pour BXL,  donc genre,  la came qu 'à  rotter les deals appellent 'pure', dans le sens ou c 'est celle là  qui est recoupée X fois après,  quand ils filent la coupe avec...     Je m'attendais à  prendre une grosse gifle,   & non !!!!!
pourtant la vraiment cétait logiquement le genre de truc que je tope qu'une fois par an ....

je pige pas ce qui se passe avec mon corps. a ce stade là ,  c 'est même plus de l'accoutumance !
a la limite çà  devrait me motiver a justement arrêter,  ou calmer sérieusement,   mais je ne comprends pas, 
à  chaque fois, irrémédiablement,  assez vite,  je craque. Alors qu'en plus je suis même pas en chien !

avant, c 'était çà ,   quand j 'allais retoper, c était parce que même avec mon traitement sub à  6MG, j étais en chien,  & j 'en avais ras le cul d'être malade, de mauvais poil ....  ( même si c etait pas le manque hard hard que j avais pu connaitre sans TSO )
Là  c est vraiment une attirance vers ce putain de produit,   alors que la lune de miel, elle est passée depuis des lustres !!!!!    et que mine de rien, çà  m'a tellement attiré d'emm.......   
et même niveau cul,   c est relou la came.   bref,   j arrive pas  à  gérer sans produit pendant 1 période assez longue. j 'ai besoin d'une soupape j'ai l 'impression.  j 'ai arreté le cannabis,   mais j hésite à  reprendre quelques pet' de weed, pour voir si en utilisant çà  sans fumer comme un porc j 'arrive à  gérer ces craquages .....

dans l esprit je n'ai rien contre l idée , après, d un extra de temps en temps, genre 1 demi ou 1 gramme,  mais super occasionnellement, maxi 2 fois par mois par ex ..... çà  , j 'aimerais bien y arriver. je sais que le  jamais, plus jamais, çà  marche pas avec moi.
mais je comprends pas ma réaction vis a vis de ce produit. parce que là , quand même,  je peux pas dire que çà  me fasse décoller à  mort...   

et chose bizarre encore,   mon TSO ( un jour 0,8 / un jour 0,4 ), dans ma tête, j avais tellement baissé que çà  commençait à  devenir une dose quasi homéopathique ...
ET  bien que néni !!!!!!!
je me suis retrouvé à  ne plus avoir de traitement pendant 48H,   et je me suis tapé la totale: nuit blanche, avec crise de jambes folles, angoisses, fatigue extrème .......    j 'ai pris 12 douches dans la nuit pour essayer de me calmer.   comme quoi même a ce dosage ....  çà  me fout vraiment les glandes.   je pensais que le palier 0,4, on arrêtait ensuite quand même quasi tranquillement, je me rends compte que pas du tout.

Hors ligne

 

hva
Nouveau Psycho
Inscrit le 16 May 2011
61 messages
Juste une question pour préciser ton traitement sub tu le sniff j'imagine, car je peux affirmer (en tout cas dans mon cas) l'énorme différence.
   J'ai souvenir que quand j'étais au sub à  la fin à  0.4 en sniff il me fallait au moins 2 en subling pour l'équivalence. Et je me rappelle l'horrible sevrage, pourtant stabilisé à  0.4 en sniff. 15j trop mal dont une 4ou5 sans dormir du tout et à  me débattre dans tous les sens.
   Alors que 2 amis qui sont arrivés à  0.4 en subling en 1prise/j ont passé leur sevrage relativement facilement (en tout imcomparable avec moi). En même temps je le sniffais en 2 prise/j (2*0.2).
J'ai tenu 6 mois puis rebelote. Et la alors qu'avec 1 de sub à  cet époque je suis passé à  la métha (soulagement!..) et il m'a fallut 40 pour ne plus sentir de manque Et jusqu'à  70 pour être stable sans pensée came.

Tout çà  pour dire que les équivalences je n'y crois que moyenemment et que sans apporter de réponses tu as peut-être une enzyme un peu hs dans ton corps qui fait que tu métabolise assez mal le diacétilmorphine. Le sub n'étant pas métabolisé pareil. Je précise que c'est une hypothèse.
Reputation de ce post
 
Bonne explication, tolérance à  l'héro mais pas au sub...

Hors ligne

 

avatar
Caïn homme
PsychoAddict
Inscrit le 04 Oct 2013
2003 messages
Si un jour, tu lis "L'héroïne une vie" de Yves Salgues, tu verras que le mec en des années de tox chope des trucs de ouf', notamment de l'héroïne Merck garantie pure sortie de labo, ben ça lui fait plus queud, son corps sent plus rien malgré les oses de cheval. Franchement, à  ce stade, il est temps de stopper. Ou peut-être d'essayer de stopper un mois pour voir si tu récupères la possibilité de faire encore de bons délires.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

avatar
marvin rouge homme
PsychoAddict
Inscrit le 05 Jun 2012
2544 messages
C'est normal que tu galère plus a arrêté a 0.4 en sniff/ en deux fois par jour
plutôt qu'une prise en sublinguale

tu le prend en deux prise,ton corps est habitué a sa dose deux fois par jour

moi je prend métha en deux fois ( trois au début,mais c'est pour l'action anti-douleur pr mon dos)
l'addicto m'a dit qu'il est plus difficile de descendre quand on est a plusieurs prises par jours ( selon son expérience),le corps s’habitue a voir plusieurs dose dans la journée

près le traitement,c'est une histoire de proportion.
j'entend souvent dire "putain jsuis passé de 0.8 a 0.4,j'en chie.. c'est normal c'est comme si tu passait de 8mg a 4mg, c'est pas les même dosage certe,mais pour ton corps c'est pareil, c'est une histoire de proportion)

sinon autre chose,on méthabolise bien mieux le sub en sublinguale qu'en sniff
on croit le contraire au début parce que ça monte plus vite,on est plus calé mais la durée d'action est bcp moins longue ( moi aussi je l'ai fait hein..)

et comme dit hva les équivalence morphinique entre les gens peuvent être TRES différentes

et si veut sentir ta came , arrête de prendre ton ttment un jour ou deux ( je sais pas facile) tu verra la différence.
L'action antagoniste du sub fait que tu ne peut presque ps sentir ta came ( bonne ou pas bonne), tu sera juste bien, pas défoncé

jme souvient certain pote qui était hs avec 1/2 gramme, et moi juste bien avec 2 voir 3g,pas économique..

après ya qualité et qualité comme dit ex-bakounine.
même a rottercame ou la belgique ( après ya tjours des bons plan,hein)

des fois des pote m'en ramène un peu,en me disant c'est de la bombe..ben vla la qualité de la bombe,même en prenant pas mal, je pique pas du blair

lété dernier, un pote tunisien m'en ramène, il me paye une bonne trace,j'ai fini la tète par terre,pas très loin de l'OD je crois,c'étais limite ( je n'avais pas pris mon ttment)... pour 1 seul trace
( bon des traces de chez nous..).
après il m'avait prévenu.. ( pourtant j'ai une bonne tolérance jsuis a 90mg de métha)

alors qu'en prenant 2 gramme de leur "bombe" ça me fait presque quedal...

Play it loud !
Tryptamine friend

Hors ligne

 

avatar
Disturb homme
Anim' à  la retraite
Inscrit le 21 Aug 2013
1363 messages

marvin rouge a écrit

sinon autre chose,on méthabolise bien mieux le sub en sublinguale qu'en sniff
on croit le contraire au début parce que ça monte plus vite,on est plus calé mais la durée d'action est bcp moins longue ( moi aussi je l'ai fait hein..)

et comme dit hva les équivalence morphinique entre les gens peuvent être TRES différentes

Je me permets de rester dans le HS deux sceondes :

justement , puisque l'organisme assimile beaucoup plus de BHD en sublingual , il serait logic de se dire que deux taper 0.4 mg en sniff reviens à  beaucoup moins qu'en sublingual , puisque tout n'est pas ingéré par le corps ... je me trompe ???

  Du coup plus facile à  diminuer encore plus progressivement non ???

  J'aimerais bcp l'avis de prescripteur là  dessus...si t'es par là  ? wink


Tout ce qui monte doit redescendre...

Hors ligne

 

avatar
marvin rouge homme
PsychoAddict
Inscrit le 05 Jun 2012
2544 messages
plus facile a diminuer, pas sur...
y'a la gestuelle,et l'effet"shoot" du sniff

a l'époque ou j'étais sous BHD, j'ai diminué bcp plus facilement une fois que je le prenais normalement

l'effet est plus diffus,plus facile de diminuer pour ma part

sujet intéressant..

Play it loud !
Tryptamine friend

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
2966 messages
À une époque je n'étais plus dépendant, j'avais fait une cure 8 ou 9 ans auparavant sans substitution ( benzo and co ) vu que c'était tout début 90's   et je tapais de la came régulierement, voir toutes les semaines et là  evidememnt il devient difficile de ne pas retomber et je me suis mis à  utiliser  du subu (vers la  fin des 90's ) pour faire la jonction !
Mais au bout d'un moment, à  force de mélanger régulierement et passer de l'un a, l'autre , je ne sentais plus assez le subu !
Je le prenais en sublinguale mais je ne sniffais pas trop la came, je la shootais plutot à  l'époque !
Je suis parti à  l'étranger pendant 3 mois , genre traitement de base 16 mg , puis 8 assez rapidment je crois mais quand je les sniffais , je prenais une bonne claque que je ne prenais pas en les mettant sous la langue !

Je me souviens que j'essayais d'arreter le sub d'un coup ,alors je n'en prenais pas pendant un,deux ou trois jours mais je finissais toujours par craquer !

Mais tout ça est une question de tolérance qui grimpe et de la composition des produits pris !
Il n'y a pas d'effet plateau avec la morphine et l'hero,c'est à  dire qu'il n'y a a priori pas d'arret de l'effet de la drogue mais il en faut toujours plus , jusqu'à  un certain niveau semble t'il , puisque les personnes substituées à  l'heroine pharma arrivent à  stabiliser leur dosage , si ce n'est qu'une partie le fait grace à  un mélange avec un peu de methadone , afin d'avoir une dose minimum en permance dans le corps , pour palier au coté montagne russe de l'hero !
Mais cette stabilisation ne veut pas dire etre éclaté tous les jours et vraiment ressentir l'effet mais plutot se sentir plus ou moins normale , si ce n'est qu'avec un fix de dope , meme si la tolérance est grande et que le dosage soit pour de la mintenance , il doit quand meme y avoir un buzz au moment du fix ( bien qu'il m'est déjà  arrivé des tas de fois de shooter de la dope et de ne rien sentir ,juste ne pas etre mal apres !) !

Le probleme en fait , c'est qu'il semble qu'il y ait un niveau à  partir duquel les effets secondaires soient beaucoup plus marqués que l'effet agréable !
D'où si je ne m'abuse, la nécessité de baisser les quantitées consommées pour pouvoir re éprouver du plaisir !
Apres des années de dépendance, il semble que l'on puisse revenir à  des niveaux bien inferieurs , ou apres un arret et ressentir les effets pleinement mais la tolérance acquise fait que l'on redevient accro plus rapidement !

La question que se posent encore les  chercheurs semble t'il , c'est celle de savoir si , vu qu'au bout de nombreuses années d'utilisation chronique , les recepteurs  deviennent  moins efficaces , est ce de maniere momentanée ou permanente et dans quelles proportions ?

J'avoue que je m'interroge aussi pas mal sur l'accoutumance des opiacés et le mécanisme exacte !

Je prend un exemple typique.
Une personne tourne à  x quantité de morphine orale par exemple , elle est stabilisée depuis un moment à  un certain dosage, apres etre descendu de son dosage initiale par palier et alors  que celà  fait plusieurs semaines qu'elle est à  telle dose et devrait continuer à  etre stabilisée , prete éventuellmenent à  pouvoir continuer à  descendre ,elle se retrouve à  ne plus sentir son dosage quotidien aussi bien ( je parle de dose de maintenance ) ,à  tel point qu'elle sent et voit ses pupilles plus dilatées qu'habituellment , un transit intestinale plus relaché que d'habitude,un sommeil , une angoisse , un stress et des sueurs qui ne trompent pas ...etc
Sorte de phénomene rebond qui alors que l'ont est stabilisé , nous remet dans une situation , comme si on venait juste de descendre de x mg par jours et non d'avoir stabilisé pendant 1 mois !

Je me demande si c'est une question de métabolisation du produit ?

Pareil avec une consommation et une gestion quotidienne d'héroine !
Stabilisé depuis plusieurs semaines et tout d'un coup meme ressenti et obligé d'augmenter un peu ou de serrer les fesses pendant plusieurs jours jusqu'à  ce que ça restabilise !

On dirait que ce n'est pas completement linéaire !
Genre betement partir de x dose, baisser de x % jusqu'à  un palier , stabiliser quelques jours où semaines, puis recommencer à  baisser , etc ...
Mais personnellement ,  j'ai vécu ce phénomene de nombreuses  fois , sous hero et sous morphine  et je crois sous methadone aussi si je me souviens bien vu que j'y ai passé 8 ans !

Sachant que dans mon cas, j'ai un lourd passé de polytoxicomanie , dont l'heroine à  partir de 18 ans  pendant 1an et demi ou deux ans , dont 1 an en shoot , puis 8 ans sans etre accro mais en continuant d'en prendre régulierement et en continuant de shooter ( y compris la coke jusqu'en 2004 ) , pour arriver fin 90's et retomber dedans en 2000 pendant 1 an ( alternance subu ) et passer ensuite 8 ans sous methadone pour retomber ensuite ( brown en sniff pendant un bon moment , puis traitement ) apres un an et demi ou deux ans d'abstinance totale ...

En gros, on va dire 16 ans  de dépendance chronique et quotidienne !
Le mécanisme n'est peut etre pas le meme au tout début !
Je me souviens avoir fait plusieurs décros à  la dure à  l'époque , je morflais mais j'y arrivais, aujourd'hui j'en serais incapable !
Le manque est tellement fort apres tant d'années, que j'ai l'impression que mon coeur va lacher !
D'ailleurs lorsque l'on dit qu'on ne peut pas en mourir, c'est faux , à  ce niveaux là  on peut tout à  fait en mourir du aux complications cardio vasculaires notamment ( comme pour l'alcool  !)  !
C'est d'ailleurs comme cela qu'est mort Jerry Garcia du Grateful Dead ; d'un arret cardiaque en pleine décro de brown à  l'hosto !!!
Inadmissible !!

Dernière modification par pleasurepulse (31 mai 2015 à  16:29)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif   5
logo Psychoactif
[ Forum ] Conseils pour l'injection - 1er shoot et je n’arrive pas à trouver quelque chose qui sert de garrot efficacement
par Marie.13, dernier post 22 mai 2022 par LLoigor
  60
logo Psychoactif
[ Forum ] Arrêt héroïne après quelque mois de conso
par Psychoco92, dernier post 14 mai 2020 par Psychoco92
  5
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Héroïne, effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19418 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19439 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums