Comment gérer la descente de coke ? / PsychoACTIF

Descente - Comment gérer la descente de coke ?


#1 08 févier 2017 à  04:56

Sun 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 10 Sep 2016
Messages: 10

Comment gérer la descente de coke ?

Salut tout le monde
Désolée d'avance si ce sujet a déjà  été traité. Voila je gère assez mal la descente de CC quand j'abuse, or là  je viens d'exploser mon paquet et je sais que les prochaines heures vont être compliquées. J'aimerais savoir... quand vous êtes à  balle de Cc et que vous décidez d'arrêter (ou que le paquet vide le décide pour vous) vous faites comment ? En général quand j'ai fini ma petite cession bah je vais me coucher parce que c'est ce qu'il y a de mieux à  faire, mais quand j'ai abusé et dépassé mes limites (que je connais mais bon, dur dur de se contrôler parfois...), je ne trouve pas le sommeil avant des heures et des heures (évidemment), et en plus j'angoisse dans mon lit comme une débile (mon coeur qui bat trop vite etc), et c'est vraiment l'enfer ! Avez-vous des conseils ? Vous avez des trucs pour dormir ? Des conseils aussi pour ne pas angoisser bêtement (ou pas, en fait on ne sait jamais si c'est psychologique ou justifié !) ? Ou alors est ce que vous préférez ne pas vous coucher et attendre que ça passe, mais auquel cas comment vous gérez la descente ?
Je précise que je consomme de manière plus ou moins occasionnelle, on va dire de une/deux fois par mois à  une/deux fois par semaine, ça dépend
Une grand merci d'avance à  tous ceux qui voudront bien me répondre (si jamais il y a des couche tard)
Et encore une fois désolée si cette discussion a déjà  eu lieu ici (c'est surement le cas), mais je n'ai pas la force de chercher
Merci beaucoup !

Hors ligne

#2 08 févier 2017 à  05:28

Sun 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 10 Sep 2016
Messages: 10

Re: Comment gérer la descente de coke ?

22 couche tard et aucun bavard snif !

Hors ligne

#3 08 févier 2017 à  05:56

LeGrizlee 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2017
Messages: 29

Re: Comment gérer la descente de coke ?

J'ai pas touché a la coke depuis 9 ans mais me souviendrai du moment que j’appelle la       

descente rude qui fini plus .

Pour ma part , il y avais pas 50 solutions , si tu veux atténuer ce moment pas trop sympa je te

suggère  de te trouver un downer que tu utilisera seulement a l’occasion des descentes difficiles

et évitera un autre addiction. Plusieurs substance peuvent aider la descente                                 

et voici quelque choix , alcool , benzo , opiacé , GHB  ....  Tu as le choix de plusieurs substances qui

sont tous des dépresseurs du système nerveux . Ils vont diminuer l'anxiété et atténuer l'intensité

de la descente . Fait attention avec ses substances et minimise le plus possible les doses.

Hors ligne

#4 08 févier 2017 à  09:52

Petit conton 
Petit coton
France
4100
Date d'inscription: 07 Apr 2016
Messages: 1575
Blogs

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Hello

L'alcool fausse bonne idée, la cocaïne et l'alcool forme un mélange encore plus nocif le coca éthylène qui et plus cardiotoxique

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Cocaethylene

Le ghb et très proche de l'alcool, les benzos peuvent aidait à  condition de ne pas en abusé et de ne pas les utiliser sur le long terme

Les opiacés aussi sont à  évite la depandence peut être rapide si il y a consommation régulière

Le mieux reste de fumer un joint d'une bonne beuh pour atténuer la descente beaucoup moins risquer et de commencer par diminuer la quantité de coke pendant la session

Dernière modification par Petit conton (08 févier 2017 à  10:07)

Hors ligne

#5 08 févier 2017 à  11:30

Auzyris 
Nouveau Psycho
300
Date d'inscription: 24 Jun 2016
Messages: 73

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Je suis dans le même questionnement que toi, comment les gens font ?

La descente durant ma 2ème prise de cocaïne m'a vraiment refroidi, impossible de dormir pendant 5 heures (il était 9h quand je m'étais couché). Si ce n'était que ça.. Des nœuds dans le ventre, énormément d'angoisse + culpabilité + énorme fatigue, la fête quoi :rallyes:

Il est certain que l'alcool est "très mauvais" couplé à  une consommation de cocaïne, mais visiblement tout le monde ou presque le fait en soirée, ce n'est probablement pas une raison de le faire à  notre tour mais bon..

Hors ligne

#6 08 févier 2017 à  11:41

Petit conton 
Petit coton
France
4100
Date d'inscription: 07 Apr 2016
Messages: 1575
Blogs

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Cher moi aussi l'alcool atténué les angoisses et la descente comme tous depresseurs

Mais quand je fumé un joint d'amnésie pendant la descente elle disparaisse parfois complètement ou s'atténuer

Mais cher certain le canna en descente ne fait que augmente les angoisses à  voir comment la personne réagis, il vaut mieux espacé les traces de plus longtemps et moins consommer pendant la session

Quand j'y pense, toute ces nuits à  essayer de trouve le sommeil en descente c'était l'horreur parfois...

Hors ligne

#7 08 févier 2017 à  12:30

Naturea 
Nouveau membre
France
000
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 29 Nov 2016
Messages: 31

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Salut,
Je suis dans le meme problème que toi... Mes descentes peuvent etre terribles et paraitre interminables!!
Mais bizarrement, le point culminant de ma desencente est le lendemain soir quand je vais me coucher.
Par exemple, si j'ai consommé le samedi soir, la nuit de dimanche à  lundi est terrible meme si j'ai arreté de consommer le dimanche matin a 4 h par exemple.
Je subis insomnie, énorme angoisse, pensée négative, paranoia...
Du coup je me pose les memes questions que toi.
Comment gérer la descente et quels produits peuvent aider.
Perso, ma dernière descente a été terrible et j'ai pris un somnifère pour dormir car dès que je fermais les yeux, j'avais des hallucinations ...

Hors ligne

#8 08 févier 2017 à  13:09

phoenixxx 
Merlin l'enchanteur
000
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 16

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Bonjour
Etant de nature très anxieuse, j'ai souvent très, très mal vécu mes descentes. Pendant un moment j'ai opté pour la solution benzos, que je n'ai pas poursuivie une fois la boîte terminée. Ne fumant pas de cannabis, j'ai dû trouver d'autres solutions; en fait il faut presque s'inventer un rituel. Les dernières fois que j'ai consommé, je n'ai absolument pas souffert psychologiquement pendant la descente. Je n'ai pourtant, bien sûr, pas trouvé le sommeil (pour ça il n'y a pas de solution miracle).

- Première chose, après la dernière trace, accepter l'idée que l'on ne dormira pas tout de suite. On se trouve alors dans un état énergétique paradoxal, puisque notre cœur bat très vite mais que l'absence de poudre instaure la paresse et une fatigue psychologique redoutables. Pour ceux pour qui l'appel du lit est inévitable même si l'on sait que l'on ne dormira pas, personnellement j'essaie de le repousser à  1h30 après la dernière trace (pour être quand même "un peu moins à  balle" que juste après).

- Même si ça changera pas grand chose, mais pour la sensation de préparer sa nuit, petite tisane tilleul verveine avec du miel, ça fait du bien par où ça passe.

- Se laver les dents et éviter les cigarettes

- Si la mécanique est en fonction pour les mecs: jerk off

- Douche ou bain chaud

- Préparer une grande bouteille d'eau (et des mouchoirs si le nez a un peu souffert) à  côté du lit, pour boire régulièrement

- Faire du lit le lieu où rien ne peut arriver, en mode dimanche de paresseux: pour cela il faut une télé ou un ordi portable, puisqu'il va falloir s'occuper mais sans travail ni réflexion. Du coup je regarde des documentaires, allant parfois jusqu'aux docus à  la M6 avec le ton dramatique tant copié par groland: l'important c'est que le contenu soit pas trop intellect, qu'il y ait un peu d'action, que ça soit pas déprimant (éviter les docus sur la pollution, le chômage ou les abattoirs bien sûr). Tous les docs sur la police marchent super bien avec moi, j'aime bien voir des trucs sur Paris la nuit, le traffic de drogue etc., en somme regarder des gens qui en chient plus que moi actuellement, moi qui suit si confortablement calé au chaud. Que ce soit docus, films, séries, le but est de se fatiguer, de ne penser à  rien, et l'écran produit un état proche de l'hypnose. J'ai essayé de lire, ça marche moins car c'est plus actif. Pour ceux qui sont sur mac, il faut obligatoirement utiliser f.lux, le logiciel qui rend l'écran orangé en supprimant l'émission de lumière bleue, car celle-ci bloque la sécrétion de la mélatonine et maintient notre corps en excitation. Donc un écran légèrement orangé apaise et prépare au sommeil.

- (option après 3h de docu et quand on commence à  en avoir marre) re jerk off
- (re douche)

- baisser les lumières et regarder une vidéo de kaleidoscope ou de fractales en se concentrant sur sa respiration afin qu'elle soit la plus lente et profonde possible. Coupez la musique ou remplacez-la par celle de votre choix: si possible sans paroles, juste instrumentale, et pas trop nerveuse. La vidéo doit être en plein écran.







En musiques, privilégier les ambiant type Brian Eno / Biosphere / Moby:


Dernière étape, un exercice de respiration

- La respiration 4-7-8

- Asseyez-vous et tenez-vous droite, les pieds au sol. Touchez votre palais du bout de la langue, derrière les incisives supérieures. Restez dans cette position tout au long de l'exercice.

- Videz vos poumons en expirant par la bouche.

- Inspirez doucement par le nez en fermant la bouche. Comptez jusqu'à  4.

- Comptez jusqu'à  7 en retenant votre souffle.

- Comptez jusqu'à  8 en expirant fort par la bouche.

- Répétez encore trois fois.

- Et dernière option un peu bizarre qui a marché pour moi quelques fois, avant d'éteindre l'écran et de poser l'ordi à  côté du lit, lancer une ambiance sonore parmi les suivantes:






Ca aide à  partir.

Reputation de ce post
 
De bon conseil sans risques/petit conton
 
Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (f
 
Et merci pour les liens !!! / Onirik
 
musique au top, même si j'ai l'abitude d'écouté tout autres choses, psycho!
 
top conseil
 
Vraiment Génial pour pleins de situations - Terson
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

#9 08 févier 2017 à  22:41

LeGrizlee 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 06 Feb 2017
Messages: 29

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Finalement  , tu aura eu beaucoup de suggestions ...T’aura a choisir celle qui te conviens le mieux ,
choisir laquelle qui  est la plus efficace pour toi.       
         
Personnellement , j'ai choisi la solution d’arrêter de consommer la coke car j'en avais plus qu'assez de vivre cette descente vraiment hard qui fini jamais et équerré de me battre pour ne  pas retourner en acheter.

La boisson aidais beaucoup à  diminuer mon anxiété et mes tremblements

Mon doc m'a expliqué  que le rivotril ( clonazepam ) agissais exactement sur les mêmes neurones que l'alccol mais attention de ne pas tomber sur une autre substance extrêmement vicieuse en terme de dépendance.

J'ai transférer ma consommation aux amphets qui n'est pas du tout meilleur mais surement moins chère.
Bonne chance ....   drogue-peace

Hors ligne

#10 12 févier 2017 à  22:50

Princessecoco 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 19 Aug 2016
Messages: 24

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Bonsoir,
Perso coke et cannabis c'est l'horreur angoisse décuplé, poul encore plus élevé ect... Chaque personne est différent...
Moi je prend la "derniers trace" je prend un bain pas trop chaud et rincé bien mon nez... Et Apres un benzo (petite dose) genre 10 de seresta ou 2 bromazépan je prend la vrai dernier lol fume ma dernière cigarette... Au lit évitez les écrans, un peut de musique apaisante au pire... Si au bout de 45 min rien de va mieux je reprend un benzo toujours en petite dose et en règle générale 90% des cas mon poul revient à  là  normal et gros dodo... Attention je ne dit pas que ma méthode est la bonne et qu'il faut prendre du benzo moi je l'ai fait avec avis médical...

Hors ligne

#11 06 mai 2017 à  07:04

Carla 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 May 2017
Messages: 1

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Ma façon à  moi de la gérer que je vais vous donner et celle de ce soir après une soiree avec 1g pas encore terminée.
Carla de the voice kid qui chante éblouie par la nuit en boucle (3 fois)
Ensuite me dire que c'est pas la première fois et que la semaine pro si je ne veux pas que ça se reproduise je prendrai une bonne cuite comme à  l'époque.
En plus si on se repose 3 jours de suite et qu'on profite au max de la vitamine D (seule drogue pas dangereuse si on met un chapeau et en plus qui rend joli) on sera capable d'être encore mieux que sous Coke.
Bref de bien belle parole mais allez il n'y a pas de fatalité mettons nous un bon coup de pied de pied dans le cul et arrêtons d'en prendre si souvent!!!
On a kiffe ct cool mais on tourne en rond au bout d'un moment...
Si les mauvais côté sont supérieurs au bon à  quoi bon.
Facile à  dire mais yen a qui y arrivent pourquoi pas nous qui sommes pleins de bon sens qd on est à  bloque!!!
Dure dure mais après c'est à  chacun de nous de faire ce qu'il souhaite faire de sa vie. Les seuls compte que nous avons à  rendre c'est à  nous meme (je n'ai ni femme ni enfants) et je n'aurai pas d'enfants tant que je ne serai pas capable de ne pas taper lorsque je m'étais dis que ce soir je n'en prendrai pas.
Ce jour là  ça sera tellement kiffant de foutre en l'air quand je me l'aurai autorisé... et je pense que ce jour là  il n'y aura plus de descente...
Sur ce je vous souhaite à  tous d'être heureux de faire l'amour et surtout pas la guerre...
Bisous

Hors ligne

#12 31 mai 2017 à  23:08

coluche 
Psycho sénior
France
2600
Date d'inscription: 19 Jun 2016
Messages: 918

Re: Comment gérer la descente de coke ?

pour ma part quand j'abuser et faisait de grosse cession la descente était devenue un véritable calcaire psychologique.  impossible de me poser ni de rester en place . chaque cigarette augmenter significativement mon rythme cardiaque ce qui par la mème augmenter l'angoisse . boire une bière me calmer pas mal même sI effectivement ce n'est pas une solution de vaincre le mal par le mal . cela dit sur le coup sa fait du bien. après quelques bonnes heures de torture psychologique l'apaisement fini toujour par arriver .  il suffit simplement d'être patient et de se faire une raison . je sais c'est plus facile à  dire qu'à  faire mais de toute manière ya pas d'autre solution. ensuite concernant  le sommeil si important et pourtant si dur à  trouver je prenais de la melatonine.  sur moi sa marcher vraiment bien. par la suite les descente on eu raison de ma consommation.  car quand on fini par plus ressentir les descente que les montés je pense qu'il vaut mieux arrêter. parce que de toutes manière c'est de pire en pire à  chaque cession.

ps : phoenix je trouve tes conseils d'une grande qualité.

Dernière modification par coluche (31 mai 2017 à  23:10)


Les psychiatres, c’est très efficace. Moi, avant, je pissais au lit, j’avais honte. Je suis allé voir un psychiatre, je suis guéri. Maintenant, je pisse au lit, mais j’en suis fier.”

Hors ligne

#13 01 juin 2017 à  00:56

phoenixxx 
Merlin l'enchanteur
000
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 16

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Merci, après c'est certain qu'il ne faut pas attendre de miracles pour s'endormir vite quand la chimie contrôle notre corps, mais pour ce qui est de patienter paisiblement en acceptant son sort ça peut valoir quelque chose.
Sans pour autant appliquer tout ça systématiquement, j'ai remarqué que je n'avais plus de problème de paranoïa, culpabilité, ou d'angoisse en descente, et que j'ai appris à  plutôt bien accepter et gérer ce moment. J'en suis le premier surpris car étant de nature très anxieuse, ayant tendance à  ruminer, à  me soucier de ce que les autres pensent de moi dans la vie courante, normalement ma consommation aurait dû foutre un beau merdier. Je consomme depuis deux ans, la première année c'était très occasionnel et festif, et je vivais super mal les descentes, même en me couchant à  7h du matin...
Depuis un an c'est une consommation plus alarmante, en solo et plus fréquemment, avec des doses plus poussées (les trois derniers soirs par exemple je me suis couché avec 1g dans le sang à  chaque fois), et pourtant j'en souffre beaucoup moins. Le seul truc qui me gêne par contre c'est la douleur dans le nez et les oreilles bouchées.

Bref, pour tout vous dire ça m'a un peu dérangé de lire des conseils incitant à  la consommation d'autres substances, jusqu'à  recommander les opiacés. Même si ça marche, je pense que pour un consommateur de C c'est la plus mauvaise raison d'entrer dans ce nouvel engrenage. Bon, les rares fois où j'ai pris des benzos c'est vrai que ça m'a bien calmé, mais pareil, ces produits ne sont pas anodins. Vous me direz qu'un consommateur de coke qui se méfie de prods "pas anodins" c'est l'hôpital qui se fout de la charité, simplement il me semble que la polyconsommation, de surcroît de substances aux comportements opposés, peut mettre un sacré bazar dans l'organisme.

Dernière modification par phoenixxx (01 juin 2017 à  00:58)

Hors ligne

#14 01 juin 2017 à  02:53

abraketabra 
tabarwà«t
Canada
601
Lieu: Montréal, QC
Date d'inscription: 16 Apr 2016
Messages: 94
Blogs

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Salut à  toi Sun,

Pour ma part, je bois un gros verre de Kratom (entre 6 et 10g) ou quand j'ai à  fumer j'enchaine avec un ou deux joints 20-30min après avoir bu "la potion". Les opiacés sont souvent consommés pour amortir la descente de la C, mais si tu veux éviter le risque d'od et du même coup, te nettoyer les reins avec un antioxydant naturel (sans parler de ses capacités anticancérigènes, antidouleurs - 10x plus antidouleurs que la morphine! -, anxiolytiques, etc..), le Kratom est pour moi (et beaucoup de monde) le moyen le + safe de se parer du cassage de gueule post-conso de cc.

Et pour ce qui est des moyens + "classiques" (sans avoir recours à  de quelconques produits, aussi sains soient-ils), faire de la méditation en écoutant du Mac Demarco ou bien du Psychill/Downtempo est très efficace je trouve.
Après, il faut être un minimum familier avec la pratique, mais quand tu y parviens tu es bien content du résultat crois-moi!
Un soir où j'avais consommé comme un con dans tout mon stock et n'ayant prévu aucun moyen d'amortir mon crash (d'ailleurs la descente a été très dure cette fois-là ), j'ai mis du bon vieux Demarco je me suis couché en relâchant tout mes muscles et j'ai commencé à  rentrer en transe et me laissant aller moi et mon ego. Et ça a très bien marché malgré mes premiers soupçons.. Mais après tout, je ne pouvais rien faire d'autres non plus!

Take care drogue-peace

Dernière modification par abraketabra (01 juin 2017 à  03:16)


"Ce n’est pas la substance qui fait l’addict, mais l’usage qui en est fait"

       - J.P. Catonné

Hors ligne

#15 01 juin 2017 à  10:16

phoenixxx 
Merlin l'enchanteur
000
Date d'inscription: 17 Oct 2016
Messages: 16

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Bon, j'ai parlé un peu vite, je me suis tapé une descente un peu dure cette nuit quand même; Pas tant niveau psychologique, mais je me sentais très fatigué (normal après 3 jours de conso) et j'ai cédé à  l'extinction des feux pour tenter de dormir... en vain. Dernière trace avant minuit, et insomnie à  transpirer et changer de position dans le lit toutes les 10mn entre 2h et 6h. Et en effet comme certains l'ont dit, j'approche ce moment où la montée de la première trace n'a plus tellement son euphorie. Il est temps de faire une pause!

+1 pour les antioxydants, pas pour la descente mais pour le bien du corps, y a aussi le magnésium qui fait bien le boulot.


EDIT: Un truc aussi, pour éviter la culpabilité, les remords et la baisse d'estime de soi, c'est d'essayer d'assumer sa conso... en consommant en solo et en secret, je suis peut-être plus vulnérable au bad, seulement vu que je consomme que pour mes nuits de travail je me dis en me couchant que c'était "rentable", "nécessaire", que j'ai bien fait de consommer cette fois parce que j'ai avancé au-delà  de mes limites. C'est un peu se voiler la face, certes, mais ça me permet d'être bien avec mes choix et d'entamer la descente sereinement.

Dernière modification par phoenixxx (01 juin 2017 à  13:02)

Hors ligne

#16 01 juin 2017 à  17:11

Yeswecan 
Nouveau Psycho
France
400
Lieu: Île de France
Date d'inscription: 07 Jan 2016
Messages: 124
Blogs

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Pour gérer la descente de coke, j'avais l'habitude d'utiliser l'alcool. D'ailleurs, je m'arrangeais toujours pour avoir de la réserve avant de taper, tant ça devenait une nécessité une fois la dernière trace sniffée pour amoindrir les effets du crash terrible qui m'envahissait pendant au moins 3heures.

En ce qui concerne la weed, chez moi ça ne faisait pas très bon effet pendant le crash, j'aurais même tendance à  dire que ça renforçait l'angoisse et la paranoïa.
En revanche, le lendemain de journee coke, la weed me mettait vraiment bien.

Les nuits passées à  taper puis à  se tourner et retourner dans son lit pendant des heures pour au final s'endormir 2h, j'ai bien connu. En effet, à  un certain stade de conso c'est la descente qui prend le dessus sur la montée et la pause s'impose smile

Mais ce qui est incroyable avec la c, c'est que 2 - 3 jours plus tard le cerveau a déjà  oublié cette p... de descente et ne se rappelle que de l'éphémère euphorie, ce qui complique pas mal la décision d'arrêt puisqu'il faut aller contre cette pulsion.


Soyez amoureux. Crevez-vous à écrire. Ne perdez pas votre temps. Écoutez la musique. Regardez la peinture. Lisez sans cesse. Ne cherchez pas à vous expliquer.
Écoutez votre bon plaisir.

Hors ligne

#17 10 juin 2017 à  15:44

Turlututu 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 10 Jun 2017
Messages: 5

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Personnellement, j'évite de prendre de la C quand j'ai quelques impératifs plus tard.
Car en descente j'ai la flemme de tout, et c'est le fait de penser aux obligations qui m'angoisse.
Le fait de penser que j'ai rien à  faire, personne à  voir, me détend énormément. C'est con mais ça marche bien.
Sinon le lexomil fonctionne en cas d'impératifs. Mais j'aimerais contredire les gens qui disent que ça atténue le craving. Pour moi, étant donné que je me sens mieux, je me dis parfois que je pourrais en reprendre...

Hors ligne

#18 12 juin 2017 à  00:15

Valiummy 
Nouveau Psycho
Suisse
500
Date d'inscription: 10 Mar 2017
Messages: 66

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Lors de ma dernière soirée à  la C, on avait niquer 1.2g à  deux jusqu'à  7h du mat (nuit blanche bien évidemment avec la C ). J'ai pour rituel de premièrement boire beaucoup d'eau tout au long de la soirée. Deuxièmement de bien tout ranger et me preparer à  aller dormir, ça amortit un peu la descente si on a l'esprit tranquille. Je me lave également soigneusement le nez en fin de session et finalement je me prends 0.25mg/0.5mg de xanax 20min avant de me coucher et le tour est joué.

ATENTION : la solution benzo a utiliser en cas de grande nécessité et à  utiliser seulement avec une conso de C occasionnelle. Ça serait con de tomber dependant de ces derniers indirectement...

Le lendemain, encore beaucoup d'eau, un bon repas, du magnésium, pleins de vitamine, du 5-HTP et si le craving me rattrape, j'hésite pas à  taper un peu de rita. (Plus pour le fait de combler l'envie de taper que pour les effets).

Voilà  tout super


Faites attention à ce que vos enfants ne sombrent pas dans la drogue; on a déjà du mal à en trouver assez pour nous. ☝

Hors ligne

#19 17 juin 2017 à  15:33

bazukero 
Nouveau Psycho
500
Date d'inscription: 14 Nov 2012
Messages: 164

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Quand j etais en colombie(2000 a 2006) pour gerer les descentes de coke ou surtout celle de bazuko (le crak en amerique du sud) que je consomais plus que la c  (jusqua 50 pipes par jour , j utilisait l heroine (mais j etais deja completement dependant  de cette opiacé (qui tourne en moyenne la bas a 70% de pureté 'rien a voir avec ce qui tourne en france ) un 0.25 en colombie me defoncé plus que 5g en france pris ds la journée (c est d ailleur ce qui ma permis d arreter qd je suis rentré, en me disant que je retaperai que quand je trouverai de l hero qui n en a pas que le nom.et avec la metadone , ce fut assez facil. des foies je me dit que l une des meilleur metode pour fire decrocher un addict a l hero en france , serait de le faire tourner durant une petite année a de l hero de tres haute qualité, ds un pays producteur, lors de son retour a force de ne trouver que de la came a peine 10%, et bien y a pas foto , on trouve vite la meta meilleur...mainteant je me reserve pour ma viellesse , qd kje serai vieux j irai me finir ds le triangle d or, (comme l a dit je ne sais qui, il f
mais apres une cinquantaine de pipes de bazuko, les 2 g d hero ds la journée en fix parfois n etait pas suffisant, et le truc le mieux que j ai trouvé pour freiner la descente , c 'etait de se forcer a manger en machant lentement  alors oui , je sais , ça passe super difficilement, et chaque bouché avalé demande un grand effort... mzis le fait de manger (pas grnd chose un peu de pain en machant bien et apres au lit , et bien je trouvais cela efficasse sur moi, pour reduire surtout la durée de la descente,..
depuis je suis stable a la meta a 100m/j;mais il y a bien longtemps que je n en ressent plus les effets enivrant, donc en cas de descente de coke , je prends un valium...mais vue le pris en france 'entre 60et 80e le g de c pour 0.75e le gramme de basuko (le crak local) ds les rue de bogota, il faux vraiement que j ai quelque chose a feter pour mettre si chere ds un produit qui au depard ne coute rien...

Hors ligne

#20 17 juin 2017 à  15:33

bazukero 
Nouveau Psycho
500
Date d'inscription: 14 Nov 2012
Messages: 164

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Quand j etais en colombie(2000 a 2006) pour gerer les descentes de coke ou surtout celle de bazuko (le crak en amerique du sud) que je consomais plus que la c  (jusqua 50 pipes par jour , j utilisait l heroine (mais j etais deja completement dependant  de cette opiacé (qui tourne en moyenne la bas a 70% de pureté 'rien a voir avec ce qui tourne en france ) un 0.25 en colombie me defoncé plus que 5g en france pris ds la journée (c est d ailleur ce qui ma permis d arreter qd je suis rentré, en me disant que je retaperai que quand je trouverai de l hero qui n en a pas que le nom.et avec la metadone , ce fut assez facil. des foies je me dit que l une des meilleur metode pour fire decrocher un addict a l hero en france , serait de le faire tourner durant une petite année a de l hero de tres haute qualité, ds un pays producteur, lors de son retour a force de ne trouver que de la came a peine 10%, et bien y a pas foto , on trouve vite la meta meilleur...mainteant je me reserve pour ma viellesse , qd kje serai vieux j irai me finir ds le triangle d or, (comme l a dit je ne sais qui, il f
mais apres une cinquantaine de pipes de bazuko, les 2 g d hero ds la journée en fix parfois n etait pas suffisant, et le truc le mieux que j ai trouvé pour freiner la descente , c 'etait de se forcer a manger en machant lentement  alors oui , je sais , ça passe super difficilement, et chaque bouché avalé demande un grand effort... mzis le fait de manger (pas grnd chose un peu de pain en machant bien et apres au lit , et bien je trouvais cela efficasse sur moi, pour reduire surtout la durée de la descente,..
depuis je suis stable a la meta a 100m/j;mais il y a bien longtemps que je n en ressent plus les effets enivrant, donc en cas de descente de coke , je prends un valium...mais vue le pris en france 'entre 60et 80e le g de c pour 0.75e le gramme de basuko (le crak local) ds les rue de bogota, il faux vraiement que j ai quelque chose a feter pour mettre si chere ds un produit qui au depard ne coute rien...

Hors ligne

#21 17 juin 2017 à  15:36

bazukero 
Nouveau Psycho
500
Date d'inscription: 14 Nov 2012
Messages: 164

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Quand j etais en colombie(2000 a 2006) pour gerer les descentes de coke ou surtout celle de bazuko (le crak en amerique du sud) que je consomais plus que la c  (jusqua 50 pipes par jour , j utilisait l heroine (mais j etais deja completement dependant  de cette opiacé (qui tourne en moyenne la bas a 70% de pureté 'rien a voir avec ce qui tourne en france ) un 0.25 en colombie me defoncé plus que 5g en france pris ds la journée (c est d ailleur ce qui ma permis d arreter qd je suis rentré, en me disant que je retaperai que quand je trouverai de l hero qui n en a pas que le nom.et avec la metadone , ce fut assez facil. des foies je me dit que l une des meilleur metode pour fire decrocher un addict a l hero en france , serait de le faire tourner durant une petite année a de l hero de tres haute qualité, ds un pays producteur, lors de son retour a force de ne trouver que de la came a peine 10%, et bien y a pas foto , on trouve vite la meta meilleur...mainteant je me reserve pour ma viellesse , qd kje serai vieux j irai me finir ds le triangle d or, (comme l a dit je ne sais qui, il faux etre tres con pour prendre de l hero qd on est jeune, mais il faux etre encore plus con pour ne pas en prendre quand on est vieux...;-) )
mais bref, apres une cinquantaine de pipes de bazuko, les 2 g d hero ds la journée en fix,  n etait parfois, pas suffisant, et le truc le mieux que j ai trouvé pour freiner la descente , c 'etait de se forcer a manger en machant lentement,  alors oui , je sais , ça passe super difficilement, et chaque bouché avalé demande un grand effort... mis le fait de manger (pas grnd chose un peu de pain en machant bien et apres au lit , et bien je trouvais cela efficasse sur moi, pour reduire surtout la durée de la descente,..
depuis je suis stable a la meta a 100m/j;mais il y a bien longtemps que je n en ressent plus les effets enivrant, donc en cas de descente de coke , je prends un valium...mais vue le pris en france 'entre 60et 80e le g de c pour 0.75e le gramme de basuko (le crak local) ds les rue de bogota, ,(en 2006) il faux vraiement que j ai quelque chose a feter pour mettre si chere ds un produit qui au depard ne coute que quelques centimes a produire...

Hors ligne

#22 20 juin 2017 à  14:17

yannYLC 
Nouveau membre
France
000
Lieu: ETAMPES 91150
Date d'inscription: 10 May 2017
Messages: 7
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Comment gérer la descente de coke ?

xanax je vois que ça un anxio pour la descenete

Hors ligne

#23 02 juillet 2017 à  07:22

habibi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25 Aug 2016
Messages: 8

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Bonsoir les amis,

Sujet souvent évoqué et qui malheureusement n'a pas de remède miracle et qui dépend de chaque individu, chaque organisme. Tout a été dit ici, mais si je peux apporter ma petite contribution, je dirai dans l'ordre de préférence (santé, addiction, lendemains...)
- Privilégier l'idée que c'est le revers de la médaille et se calmer en buvant beaucoup d'eau, en faisant du sport, en rangeant, en allant lire les réponses sur ce forum, en regardant les vidéos kaléi, en dessinant, écouter de la conne zic...). S'auto convaincre que c'est un mauvais moment, prendre une douche...Essayer de manger un truc léger qui va passer, même si on n'a pas faim. Plutôt des fruits...
- Ben oui, le petit benzo peut sauver la mise, avec le risque d'une sale habitude et d'une nouvelle addiction.
- Une petite bière. L'alcool, c'est mauvais en mélange, mais si on n'a pas trop abusé avant et que ça reste une petite quantité à  siroter tranquille, ça peut calmer. Attention benzos et bière, pas conseillé, mais je le fais régulièrement...
- Un joint, c'est quitte ou double. Perso, ça me provoque des remontées d'angoisse, mais il y a des gens pour qui ça marche.
- Surtout pas remettre une autre drogue par dessus, sauf si vous voulez finir aux urgences ou entre quatre planches.
- Évidemment, on est toujours de meilleur conseil pour les autres que pour soit, essayer de se raisonner, et limiter en quantité et en fréquence...sur ce point je foire total.

Du courage

Hors ligne

#24 05 octobre 2017 à  02:37

bloodistory 
Nouveau membre
100
Lieu: Dans les bois
Date d'inscription: 18 Nov 2016
Messages: 42
Site web

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Un bon downer, choisi, bien dosé, en fin de session.


Intéressé par tout échange sur l’utilisation safe et réfléchie de stacks anabo/testo.

Hors ligne

#25 05 octobre 2017 à  02:49

PanchoVilla
Éphémère comme un rush
031
Date d'inscription: 03 Oct 2017
Messages: 20

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Un bon downer comme dit ci-dessus, beaucoup d'eau répartie sur la journée et beaucoup de repos.

Quand la faim revient, mange suffisamment et ne lésine pas sur les fruits et légumes.

J'étais justement en descente de coke depuis mardi vers 4 h du matin et j'ai récupéré en 36 h environ. Cette drogue s'élimine rapidement.

Hors ligne

#26 05 octobre 2017 à  04:40

Groschacha 
Psychokinésiste onirique
France
000
Lieu: Ici vous êtes ailleurs
Date d'inscription: 12 Feb 2015
Messages: 77

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Hello !

Mais ouais c'est grave la merde la redescente sérieux !!
Bon au moins ça dissuade de prendre trop souvent et en trop grosse quantité. La frustration, penser qu'à ça, pas savoir comment se poser pour être bien. Et pire pour la base ou l'iv, c'est juste ingérablee quoi. Pourquoi faut toujours que les trucs bons aient un côté négatif ?! ah ah ! La drogue ça rend dépendant et plus si affinité, you know what i mean, le chocolat et la raclette, ça rend gros, la clope (bon je fume pas mais quand même) ça tue, le sexe ça donne des maladies.... Ah là là, c'est fou quand même que l'homme soit attiré par les trucs qui au final sont mauvais. Bref je dérive complètement désolée !!

Oui, bah pour gérer le truc, benzos, opiacés. Le sexe ouais ça aide pas mal aussi ah ah, au moins tu penses à autre chose et ça passe mieux, encore faut-il que monsieur arrive à voilà, pas toujours évident malheureusement pour eux !
Je n'ai que du kratom là, qu'en pensez-vous ? J'ai lu sur le forum que certains font ça pour se poser plus... Je vais peut-être en prendre un peu, ça détendra peut-être...

Faut juste attendre quoi dans ce cas, pas beaucoup de solutions. En même temps faut assumer les conséquences de ses actes... Comme dit phoenixxx :

phoenixxx a écrit

Un truc aussi, pour éviter la culpabilité, les remords et la baisse d'estime de soi, c'est d'essayer d'assumer sa conso...

Je trouve ça assez vrai, maintenant que c'est fait, c'est fait et il faut en assumer les conséquences pour ne pas partir dans un mauvais délire et se miner sur son sort pendant toute la redescente. Faut juste accepter (facile à dire quand on a encore du produit qui nous attend sagement et n'attend qu'à être consommé...). J'ai passé des descentes pendant lesquelles je passais des 10zaines de minutes et de minutes à penser au prod, à être si frustrée, à se dire : mais si il y a un espoir pour que ce soit pas encore fini, quelque part caché au fond d'un tiroir (chose impossible), en trouver quelque part, n'importe tout, ne pas accepter de ne plus en avoir quoi. Et ça ça sert à rien, c'est dur mais il faut se dire : voilà j'ai plus, je vais pas tergiverser deux heures sur la question, point final. Je suis en plein dedans là pfff quelle merde...

Je rajoute juste que je me doute que ça doit être bien plus dur quand on est vraiment accroché à la C et que là ça doit vraiment être dur, bref je dis pas que c'est simple, je veux pas faire la meuf qui donne des leçons.

Dernier truc, je trouve pas que le somnifère aide beaucoup, les quelques fois où j'en ai pris pour réussir à dormir au final ça m'excitait plus qu'autre chose, comme si la C m'empêchait toujours de dormir mais que j'avais m'effet du somni, en gros t'es juste foncedé au somnifère quoi. Toute façon j'aime pas trop mélanger les trucs avec des somnifères...

Bon bref c'est n'importe quoi cette réponse que j'ai écrite, j'espère que je vais pas avoir un mauvais commentaire parce que je dis un truc qui a pas grand intérêt pour la discussion smile Je voulais juste évoquer le kratom comme solution éventuelle, j'ai pas pu lire toutes les réponses de cette discussion, d'autres ont dû en parler déjà. Qu'en pensez-vous, je veux pas que ça me fasse angoisser plus ou quoi... bon on verra bien. déjà faut réussir à avaler cette horrible, heureusement j'en ai fait des genre de comprimés en le congelant avec du citron (astuce lue sur PsychoActif d'ailleurs, je la conseille, ça évite les potions gerbiques du kratom...

Allez bonne nuit !

"Ceux qu’on a vu danser ont été pris pour des fous par ceux qui n’entendaient pas la musique."
Friedrich Wilhelm Nietzsche

à méditer

Dernière modification par Groschacha (05 octobre 2017 à  06:06)


L'homme ne peut que s'incliner quand le hip-hop impose son dogme ♫

Hors ligne

#27 29 octobre 2017 à  10:45

Solanine 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 29 Oct 2017
Messages: 1

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Salut a tous pour ma part j ai 45 ans pas mal d'annees (malheureusement)de drogues derriere moi avec des annees sans bref suite a une tonne de galeres 3 mois que j 'ai commencer a baser et punaise mais quelle merde une semaine apres un gros week end que je suis en vrac aucun appetit parano je vis seule cela arrange pas mais plus jamais !!trop dur je jongle bieres seresta crachats ! Oui il y a mieux en tout cas je crois qu'il me fallait une bonne lecon j'ai compris !bien ce forum merci

Hors ligne

#28 10 févier 2018 à  00:26

Mecrupulent 
Nouveau Psycho
France
100
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 70

Re: Comment gérer la descente de coke ?

habibi a écrit

[...]en allant lire les réponses sur ce forum [...]

Hors-sujet, déterrage, post inutile mais :
->True, PA en descente y'a pas mieux pour se "scotcher"...  Bon courage à tous ceux et celles qui se tapent un crash un jour, un soir, une nuit...

Post à supprimer par la modération, exciousez-moi c'était une pulsion..

Mecru

Dernière modification par Mecrupulent (10 févier 2018 à  00:27)


... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"As Dethroned, So, Enthroned ! Attracted... Rejected...
So Intoxicate Me, As I Intoxicateth Thee, Slay Me... As I Createth Thee !"

Hors ligne

#29 20 avril 2018 à  02:05

Jean-Paul 3 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 20 Apr 2018
Messages: 4

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Salut à tous,

Je connais trop bien ce problème dans une situation qui l'exacerbe, car il commence alors bien plus tôt que quand je fais la fête et que la descente commence en gros une fois rentré au bercail : je prends de la coke seul, pas dans un cadre festif. Je le fais rarement, 1 fois tous les quelques mois, mais à chaque fois c'est la même histoire : je reçois mon paquet, je ne peux pas m'empecher d'y gouter dès que je l'ai en main et ça se finit toujours trop loin : je me sens très mal, comme décrit plus haut. Mes astuces :

1) tenter de voir venir et de s'arreter à temps, c'est bete à dire mais autant le dire : le moment où on se dit "je suis trop bien, j'adore ça, je suis défoncé" c'est le moment clé où il FAUT arrêter car après ça ne pourra qu'aller mal et être juste de l'angoisse pendant des heures. Facile à dire je sais. Ca m'est arrivé de jeter mon pochon aux chiottes quand ça dérapait trop et franchement j'ai bien fait : je n'ai rien gaché, il n'y en aurait plus eu de toute façon vu que je ne me serais pas arrêté et j'aurais juste été trop mal. Y penser quand on voit qu'on dérape et qu'on enchaine débilement par craving, ou pour aller mieux 5 mn et etre encore plus mal après, ne pas réfléchir et le faire s'il le faut. A chaque fois que j'ai réussi à le faire j'ai évité cette angoisse qui n'en finit pas et j'ai passé un moment super, j'ai eu ce que j'adore dans la coke et rien de plus. Ca varie selon les gens mais ça se tente si vous vous retrouvez dans ma situation : dès que vous vous sentez bien et défoncé, arretez. Si vous voyez que c'est impossible jetez tout, le plus vite sera le mieux pour vous.

2) si on est allé trop loin, franchement la seule chose à dire, même si ça fait de la peine, c'est attendre et se dire que ça ira mieux, car il n'y a pas grand chose à faire. Penser que ça dure 4 heures, jamais plus (après ça peut continuer mais ça ira tellement mieux qu'on se sentira soulagé). Les benzos fonctionnent très bien oui, mais il y a un vrai danger, car si on est très con comme moi on peut en prendre un, se sentir mieux et du coup repartir sur la c, et enchainer dans un cycle qui peut etre littéralement fatal, donc bof. Ce qui m'aide aussi c'est de ne pas aller me coucher car je me sentirai de toute façon trop mal pour dormir, mais de faire des trucs, de me concentrer dessus, comme par exemple écrire ce message smile

Une astuce très concrète pour gérer un aspect très pénible de la descente, le nez complètement bouché, plâtré, qui empêche de respirer et n'aide pas à se sentir bien : le derinox. C'est un spray nasal miraculeux qui débouche le nez comme du destop débouche un évier. Sur ordonnance du médecin, c'est un immense soulagement d'en avoir un flacon à la maison.

Si je jugeais ça serait l'hopital qui se fout de la charité : la coke peut être géniale et quasiment personne dans mon entourage qui en prend ne connait ces problèmes : soit ils n'angoissent pas comme des dingues y compris quand ils sont farcis, soit ils se connaissent et connaissent leurs limites (ça c'est facile, c'est aussi mon cas) mais surtout ne les dépassent pas (là c'est plus difficile pour moi, ce truc est terrible et quand on a pris l'habitude d'y aller seul rien ni personne n'est là pour arrêter la goinfrerie). Du coup si on finit systématiquement ses prises de coke en faisant une recherche Google que j'ai trop faite, pour savoir comment aller mieux, et qu'on tombe alors sur ce forum, selon moi il faut arrêter cette substance car là on risque vraiment de glisser, et quand bien même ca ne serait pas le cas, c'est trop désagréable à vivre, du coup tant pis, on ne va pas non plus payer pour se sentir mal ! C'est ce que j'essaie de faire avec des rechutes plus ou moins espacées qui se terminent toujours de la même manière ultra déplaisante, mais ça se fait rare car je commencer à comprendre que la coke n'est pas forcément faite pour tous, en tout cas pas ou plus pour moi !

Alors si vous lisez ça parce que vous avez vous aussi en ce moment le coeur qui bat la chamade et que vous vous sentez trop mal, peut-etre qu'il est temps pour vous comme pour moi d'arrêter avant de tomber dedans pour de bon.

Putain le pavé que j'ai écrit ! J'espère qu'il pourra être utile, en tout cas il me donne envie de donner un ultime conseil avant d'aller me coucher : postez une longue réponse ici si vous vous sentez trop mal, ça vous occupera l'esprit et quand vous aurez terminé 2 h après vous irez déjà bien mieux et aurez passé le plus dur !

Allez courage ça va passer, ça finit toujours pas passer !

Dernière modification par Jean-Paul 3 (20 avril 2018 à  11:24)

Reputation de ce post
 
Tres bon conseil

Hors ligne

#30 21 avril 2018 à  23:44

Donzathoustra 
Nouveau Psycho
France
600
Date d'inscription: 27 May 2017
Messages: 180
Blogs

Re: Comment gérer la descente de coke ?

Super ta réponse car je m'identifie à 100% dans ce que tu vis et à vécu. 

J'en suis sortie à cause du déséquilibre de la coke, dans le sens où pour moi si je faisais la somme de ses promesses et de ses hauteurs (même avec de la super bonne coke) à la fin je n'arrivais jamais à me dire, "bon t'as déconné, tu vas souffrir mais avoue c'était génial quand même non ?". Oui c'était bien mais... surtout les premières montées, mais ensuite il y a comme un plateau indépassable, et ce plateau indépassable n'a rien de super jouissif. Tu l'entretiens, t’espères une autre montée de folie qui parfois arrive en t'envoyant une trace genre tronc d'arbre... et tu clopes comme un malade (moi qui suis sportif et fume deux à trois clopes par semaines max, et encore).

Le pire dans ce produit est que comme toi mes amis gèrent à leur façon et du coup plutôt que de nous rapprocher j'en ai aucun qui était comme moi dans le mode un peu analytique (et ça m'agaçait de plus en plus). Je suis celui qui avait l'esprit le plus critique sur la dope.

Puis d'autres se satisfont d'une petite trace (l'esprit coke sociale), non moi ça me gonfle, je veux deux grosses traces et une belle montée de furieux, d'autres estiment qu'ils adorent ça et ne poussent pas plus loin les souffrances qu'ils subissent (d'autant plus qu'à une époque on me fournissait, depuis 3 ans je leur ai fait découvert le DarkW, donc je suis devenu le dealer mais selon mon rythme, en attendant ils continuaient à se manger la coke parisienne plus ou moins coupée de daube, bonne mais trop mélangée). Un bon pote à carrément besoin de ses trois bon traits en société dans les bars le soir. Sinon il se croit inapte au dialogue.

Mon cas encore une : m'offrir un réel moment de drogue, du plaisir, des montées, ensuite je m'en passe.


Puis un effet qui me choque énormément avec la coke : Tu t'envoies une belle trace, elle est délicieuse et te transforme en personne désireuse de discuter à fond, tu discutes, etc etc... au bout de disons 20 à 40 minutes selon la qualité, tu peux te retrouver en pleine discussion et vlan... le moteur cale. Tu étais enjoué, heureux d'échanger avec untel (d'ailleurs tu  stimulais à fond une discussion assez cérébrale finalement), et voilà que le produit te "lâche" : il faut recharger.


J'ai toujours refusé les somnifères  benzo, même weed... je préférai gérer l'absence de sommeil, me taper mon protocole " trois masturbations avant de m’endormir, cinq fois aux toilettes pour uriner" puis ensuite le sommeil venait. ET je l'avoue avec la bonne coke, pas trop de problème de fatigue, j'arrivais même à reprendre la natation le surlendemain et enchainer.

Ma dernière relâche avec de la quasi pas coupée (donc 2 g dure très longtemps), j'ai duré facile trois à quatre soirées. il m'en restait, bêtement je l'ai pris au boulot après un pot arrosé du midi, et j'ai fini la première pris un peu de la seconde et tout jeté, un ras le bol pourtant sous un état positif. Sauf le mélange des deux n'a pas bien fonctionné.

Chez moi, il me restait 1 gramme (de la superbe bolivienne) : poubelle, et depuis j'en ai plus recommandé sur le DW.


A propos du DW, je la recevait aussi chez moi donc pour le RDR je la testait via un id-test et le goutais... c'est devenu trop familier ensuite. t'es bien tu es chez toi, tout le monde est couché, allez hop, pourquoi pas de mettre deux petits trais, sachant que dans trois heures tu es couché si tu ne mets pas minable.

Mes astuces ? Celle de mes amis plutôt qui s'envoient des somnifères ou des benzo. J'ai essayé une fois, ça n'a pas marché, impossible de dormir. La week peut rendre parano et accentue l'aspect irrémédiable de la coke : la culpabilité et une remise en cause de son estime de soi.

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
2 2582 31 mai 2017 à  21:14
par Mike&Lola
4
[ Forum ] Astuces pour gérer la descente. par Von zymmel
2522 19 janvier 2018 à  19:15
par Callie.C
2 3245 21 avril 2018 à  23:53
par Donzathoustra
    [ PsychoWIKI ] Complications aiguës de l'usage de cocaïne
    [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
    [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction 30499 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
La fanzine Psychoactif N°2 est arrivé !
27 mai 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Mieux faire connaitre les valeurs de Psychoactif à nos membres
20 mai 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Comment avez vous réussi à arrêter ou baisser la coke ?
Il y a 22hCommentaire de rootdjack (10 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Avez vous expérimenté la GBL (ou GHB) ?
Il y a 2jCommentaire de babaji (31 réponses)
[ Forum ]
Laitue vireuse, besoin de photo
Il y a moins d'1mnCommentaire de L'Apoticaire dans [Enthéogènes...](4 réponses)
[ Forum ]
Meth et / ou coke
Il y a 12mnCommentaire de LLoigor dans [Speed-Amphétamines-Me...](1 réponse)
[ Forum ]
Je rap, que pensez-vous de mes sons ?
Il y a 13mnCommentaire de TripHop dans [Au coin du comptoir.....](2 réponses)
[ Forum ]
Effets - Sensations attendues non retrouvées
Il y a 15mnCommentaire de leo-1200 dans [MDMA/Ecstasy...](6 réponses)
[ Forum ]
Effets - Paroxetine + alcool ?
Il y a 27mnNouvelle discussion de FrenchCoreCore dans [Antidepresseurs...](0 réponse)
[ Forum ]
La police national a t-elle le droit de casser notre douille ?
Il y a 39mn
3
Commentaire de Marla Singer dans [Cannabis...](30 réponses)
[ Forum ]
Sevrage cannabis
Il y a 1hCommentaire de wyllwyll dans [Cannabis...](8 réponses)
[ Forum ]
Effets - Xanax a des fins récréatives ?
Il y a 2hCommentaire de Mathio dans [Benzodiazépines...](12 réponses)
[ Blog ]
3 ans aprés
Il y a 1hCommentaire de momon dans le blog de thierry97 (3 commentaires)
[ Blog ]
Première fois, coke en sniff. Drogué heureux....
Il y a 16hNouveau blog de Bootspoppers dans [Trip Report]
[ Blog ]
3 days off
Il y a 1jCommentaire de BREIZH AR PEOC'H dans le blog de Zazou2A (5 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer votre dépendance au cannabis
Dernier quizzZ à 16:46
  [ PsychoWIKI ]
Muscade, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Politique de confidentialité
[ Nouveaux membres ]
Charlieee, Jean Valjean8325, Queenrose, Anonymefeminin, clarkent, DC22011991, LbZ, azertyuiop98765, tchen nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Saliva Prise en thé
par Titan_Spirit, le 19 Jun 2018
 Je pense que comme toute drogues, la Salvia qui plus est, fait partie de celles dont on ne connaît pas tout les effets, tout les facteurs et parmis ces choses, les modes de prises. Les études orientées de tout les camps pensent qu'il est mieux de s'orienter sur le côté scientifique de la pla...[Lire la suite]
 Mescaline
par Zirkon, le 18 Jun 2018
Pour le dosage Erowid parle de 200-300mg pour un trip basique (source). J'ai pu testé ~180mg et c'était plutôt light, genre un gramme de champignon sans plus en terme d'intensité. Par rapport au prix 100€ le trip euh non, la mescaline c'est généralement autour de 50€ le gramme environ voi...[Lire la suite]
 CBD gros effets secondaires
par samy13013, le 18 Jun 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

De bonnes réponses & conseils \o/ Merci! Marla dans [forum] La police national a t-elle le droit de casser notre douille ?
(Il y a 56mn)
Vi... Proposition filer 1 buvard = cession = vente (en gros) / Marla dans [forum] Cherche un accompagnateur sur Nantes pour un premier trip au lsd
(Il y a 1h)
Merci pour tes encouragements cela me bost dans [forum] Je veux aller ds un centre
(Il y a 2h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0