Sevrage hospit programmé mais ni forme ni envie d'y aller ! / PsychoACTIF

Sevrage hospit programmé mais ni forme ni envie d'y aller !

Publié par ,
6417 vues, 9 réponses
SallH 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Aug 2017
9 messages
Bonsoir,
Je regarde très souvent ce site mais je n'avais jamais osé m'inscrire et encore moins poster !
J'ai une maladie encore non définie qui me provoque des AVC et des thrombophlébites cérébrales. Les douleurs associées sont indescriptibles... Actuellement j'ai 5 caillots non résorbés...

Je prends 1 oxy 40 LP 2x/j et 4 oxynorm 10 4x/j.
Ça fait à peu près 2 ans.
Mais mon médecin a décidé qu'il ne voulait plus être mon "dealer" et m'a inscrite d'office à un programme de sevrage "sauvage", où les doses ne sont pas diminuées mais stoppées dès le 1er jour.

J'ai déjà été en manque et ça me terrorise, en plus le soi disant médoc de substitution (Catapressan) ne fait que baisser la tension pour "adoucir le manque" mais il m'est interdit car j'ai naturellement une tension très basse et ça pourrait me tuer, même si je me surprends à l'espérer...

En gros je ne VEUX PAS faire CETTE cure. Mais mon médecin ne me fera plus d'ordonnance... Je viens de passer 3j à l'hosto pour un nouveau caillot, ils ne m'ont donné que le LP et les pires douleurs sont revenues, comment lui faire comprendre que ce n'est pas """récréatif""" mais que ça me soulage VRAIMENT ?

Comment faire comprendre à tout le monde (je viens d'une famille particulièrement intransigeante sur le sujet des drogues après la mort de mon oncle médecin par overdose de morphine, la meilleure sans doute, facile pour un médecin... Ce qui m'a forcément donné envie d'en prendre dès que j'avais l'occasion !) que j'en ai BESOIN et que sans ordo je vais FORCÉMENT me retrouver à acheter de l'hero, de la metha, n'importe quoi qui réduira mes douleurs... Au début un bon pétard de très bonne weed me faisait beaucoup d'effet, mais à force...

Qu'est-ce que je peux faire ? Dire ? Comment me débarrasser de cette image de camée (bon OK j'ai été alcoolique et je suis toujours addict aux benzos, j'avoue que l'amalgame est facile lol) pour retrouver celle de malade qui souffre pour de bon ???
5 caillots dans le cerveau, qui migrent et se placent toujours là où ça fait le plus mal, c'est vraiment très très dur...

Hors ligne

 

Recklinghausen 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

Euh... Il a craqué ton toubib ? En plus, c'est absolument pas le protocole pour l'oxycodone.

Et c'est marqué sur la notice, la baisse doit se faire de manière PROGRESSIVE !!!!!

Bon, il me semble impératif que tu changes de médecin traitant.

Lorsque tu iras en consulter un autre, prends une ou deux ordonnances ( la dernière plus une autre plus ancienne ) pour que le,medecin que tu iras voir en consultation puisse commencer par un copier-coller de ta dernière ordonnance.

Tu n'es absolument pas dans l'obligation de te rendre dans cette endroit si tu n'es pas motivée pour t'y rendre.

Surtout que tu as le DROIT à un traitement de substitution si le sevrage d'Oxycodone ne fonctionnait pas à l'issue de tes douleurs ( qui ne sont pas soulagées pour le moment, d'après ce que je comprends ).

Tu peux aller à la pharmacie où tu vas retirer tes médicaments pour demander s'ils connaissent un bon médecins traitant à te conseiller puisque tu ne t'y retrouves plus avec celui actuel qui n'est plus en capacité de te soigner correctement.

Ou simplement tenter ta chance et t'arrêter quand tu tomberas sur celui qui te convient. Il suffira alors de remplir le papier administratif que tu devras transmettre à ton centre de sécurité sociale.

Euh... C'est ce même toubib qui a entamé le traitement oxycodone ? C'est juste pour savoir si c'est un incompétent ou une personne qui mérite de se faire rayer de l'Ordre des médecins.

@ +


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

SallH 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Aug 2017
9 messages
Salut Reck,
Tout d'abord merci pour ta réponse. Comme ma plus grosse séquelle de mon plus gros AVC est mnesique, je vais essayer de te répondre à tout. Déjà, habitant une petite ville, je n'ai pas réussi à trouver un doc qui prenne de nouveaux patients, l'actuel le sait et il en profite... Je crois que c'est le pire médecin que j'ai jamais connu, en tout cas généraliste, juste un exemple, j'ai de gros problèmes d'hypotension et bien que je le voie 1fois/mois, il ne me la prends JAMAIS ! Ça dure 4 mn, il rédige mes ordos, il prend ma CV et hop, BASTA.

Il n'y a aussi qu'un seul centre de sevrage dans le coin, hôpital comme clinique mais plusieurs méthodes, dont la substitution progressive de la morphine par de la metha ou du sub. Il a refusé catégoriquement. Je souffre ou rien... Monstrueux.

Je n'ai rien en soi contre un sevrage, mais qu'il reste juste humain !!
L'oxy à été mis en place lors de mon 3e épisode, à l'hôpital donc, je suis restée 1mois et demi et on a essayé TOUS les antidouleurs compatibles avec mes pathologies et mes anticoagulants, et le seul qui a finalement marché, alors qu'on allait abandonner, c'est l'oxy.
Je haïssais ce médoc car j'étais tombée dedans à la mort de ma mère d'un cancer relativement foudroyant, suffisamment rapide en tout cas pour laisser plusieurs dizaines de boîtes, tellement tentantes quand on vient de vivre le pire moment de sa vie... J'en ai pris 2-3 mois et je me suis sevrée "sec" et seule, je pense que mourir dans d'abominables souffrances ressemble VRAIMENT au sevrage sauvage...
Mais j'ai tenu bon et je n'y ai pas retouché pendant 6 ans, pas une fois.

Et les maudits caillots sont revenus et je n'ai plus eu le choix... Comme je ne fais jamais les choses à moitié, je suis allergique à l'heparine donc je les garderai et ils me tortureront toute ma vie... Et comme ils bougent, j'ai des petites "surprises", comme le jour où je me suis réveillée tétraplégique. Et encore un mois d'hosto, youpi !

Je ris pour ne pas pleurer car je n'ai plus de vie, avec cette épée au dessus de la tête.
Alors le CHANTAGE, je ne vois pas d'autre terme, de ce médecin, tu comprends mon désespoir. En fait, c'est LE médecin des toxicos de la ville, il l'est devenu bien après être devenu mon médecin et il a dû recevoir un rappel à l'ordre ou je ne sais quoi et bizarrement, les sanctions tombent sur ceux qui en ont besoin pour vivre...
Je pourrais parfaitement, avec ma vie pas hyper hyper joyeuse (quel litote !!! J'ai une PUTAIN de vie de merde plutôt ! ?) faire partie des autres et venir chercher ma metha avec les autres, c'est pour ça que jamais je ne jugerais !

Je suis issue d'une famille de médecins, j'ai fait 4 ans de médecine (non, pas 4x la 1ère année, vraiment 4 ans ! ?) avant de craquer mais je le regrette amèrement ne serait-ce que pour leur dire merde à tous et me soigner moi-même car PERSONNE NE connaît mon corps mieux que moi, en toute logique non ??

En attendant, le schmilblick n'a pas avancé et je suis toujours autant coincée dans la litière de mon ancien chat (=c'est étriqué, ça pue et même si j'ai réussi à y entrer en sortir va être un autre genre d'expérience...)

Bises à tous

Hors ligne

 

SallH 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Aug 2017
9 messages
J'ai oublié de signaler un truc. Le Centre Antidouleurs et l'addicto fonctionnent ensemble, et j'ai un, normalement, ultime RV au CAD le 8 septembre.

C'est là que j'ai vraiment besoin de votre aide...
Qu'est-ce que je dois leur dire pour obtenir un protocole TSO au lieu de ce qu'ils avaient prévu, c'est-à-dire l'arrêt brutal de TOUTE substance dès mon arrivée ?
Qu'on a déjà essayé les médocs de palier 1 et 2 sans aucun résultat ?
Que je n'y arriverai jamais ?
Que le sevrage est basé sur la motivation et que je n'en ai plus AUCUNE depuis que j'ai compris (et surtout testé ! ) l'arrêt "à la barbare" ?
Qu'aujourd'hui je suis accro aux antidouleurs (parce que mon corps est curieusement tout autant accro à la douleur) sur prescription mais que si on arrête les ordonnances et refuse tout substitut il sera inévitable que je me tournerai vers la dope de rue ??

Ou je balance tout ça en vrac ???

J'ai un tempérament addictif, pour rien au monde je ne lâcherais les benzos, je fumerai toujours des joints et je me démonterai à l'alcool ad vitam, MAIS jusqu'ici c'est festif et très occasionnel.
Passez-moi de l'oxy à rien et là ça deviendra quotidien, sans aucune autre vie que courir après ma dose... Quelle est la logique de tout ça ??

QU'EST-CE QUE JE DOIS LEUR DIRE QUILS ENTENDRONT ????

Je suis si désespérée que mes envies suicidaires reviennent au galop, mais je crains d'être increvable. Il y a qqs mois, ce n'était pas un "appel au secours" comme ils adorent les appeler, car ils ne m'ont pas crue quand j'ai énuméré ce que j'avais pris :
- 56 oxycontins
- une centaine d'oxynorm
- 3 boîtes de Lexo pleines, soit 90
- 1 boîte de Lyrica
- 1 boite de Stylnox
- 1/2 bouteille d'1l de rhum...
Comme ils n'y ont pas cru, pas de lavage d'estomac, pas d'antidotes, RIEN. J'ai fait un coma, j'ai vomi dans mes poumons et j'ai dormi. 3j d'HP pour me "punir" avec un psy sadique qui ne me trouvait pas "crédible".
À la base, je voulais juste avoir le courage de sauter du 5e, mais je suis tombée dans le coma avant... Là ils m'auraient peut-être prise au sérieux ??

Please help me...

Hors ligne

 

Winter 
Nouveau Psycho
Belgique
000
Inscrit le 11 Aug 2017
83 messages
Bonjour sallH,

Je suis à la fois consternée et touchée par ton histoire. Je ne peux malheureusement pas te donner de conseils pour des démarches médicales car je vis en Belgique (ici on peut changer de généraliste si on le désire) et je ne voudrais pas t'induire en erreur.

Par contre, concernant ta maladie non définie ( je souffre moi-même d'une maladie non définie alors je peux comprendre ce que c'est de vivre avec qqch que personne ne comprend et ne parvient à diagnostiquer totalement), je me demandais si tu ne pouvais pas obtenir un rv avec un spécialiste ds un hopital "pointu" afin d'avoir un autre avis sur ta maladie et les traitements mis en place pour soulager tes douleurs.

Je suis sidérée par l'attitude de ton medecin qui t'oblige â un sevrage à sec. Déjà en temps normal c'est atroce à vivre et dangereux mais ds ton cas (AVC), j' imagine que les risques sont bien pires ?

Je vais peut-être dire une bêtise mais il n'existe pas d'association de malades qui souffrent de cette maladie ? Des personnes qui t'apporteraient des pistes sérieuses (quel spécialiste ils ont consulté, quels traitements mis en place ? ).

Et un endroit spécialisé dans le traitement de la douleur ?

Question qui me tracasse. Un médecin peut-il obliger dans un cas comme celui-ci, un malade à se sevrer de force ? Avec un protocole visiblement pas du tout adapté au produit ? Ça me semble fou tout de même thinking

Autre chose, tu dis que tu es d'une familles de médecins et je ne me permettrais pas de porter de jugement derrière mon écran. Juste je me demande s'ils ne peuvent pas "faire jouer" leurs relations ds le milieu médical pour t'aider à être prise en charge par des personnes compétentes ?

Vraiment ton histoire me touche et j'aurais aimé pouvoir t'aider. Sache que je comprends ta réaction. Qui aurait envie de se faire hospitaliser ds de telles conditions ?

Tout ce que je peux te proposer, c'est un soutien moral, une écoute sincère. Si tu as besoin de te confier, de te plaindre, d'hurler, de pleurer ou juste de te changer les idées en discutant, n'hésite pas.

Courage smile
Bien à toi,

Winter

“Tout est plus ou moins artificiel. Je ne sais pas où s’arrête l’artificiel et où commence le réel.” Andy Warhol

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
100
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages
Je plussoie Reck, la 1ere chose à faire est de changer de médecin et de récupérer toi même ton dossier médical chez ce censored de médecin...Quitte à devoir faire des km, tu n'as pas d'autre solution dans un 1er temps...

Après, j'ignore quelle est ta situation financière, mais si ça ne te pose pas trop de problème, tu as toujours la possibilité d'aller voir n'importe quel toubib quitte à être mal remboursé...Le médecin traitant, c'est une histoire administrative à la base...Perso, je n'en ai pas (vu que je vois le médecin une fois tous les 15 ans...big_smile )

Bon c'est sûr qu'avec une pathologie comme la tienne, ça n'est pas viable à terme...Mais dans l'urgence...
Quant à ta "cure de sevrage", si tu as affaire à des gens un minimum compétents, ils devraient être les 1ers à ne pas accépter de t'hospitaliser si tu n'as aucune motivation et aucune envie d'un sevrage sec...Ne serait ce que par egards pour le compte en banque de la cpam qui n'a aucun besoin de rembourser des hospitalisations qui ne servent à rien big_smile (je suis cynique là wink )

De plus, si tu as des douleurs, il faut s'en occuper...Et je suppose que c'est pas ton naze de toubib qui va accepter de te faire une lettre pour un centre anti douleur...Bref, solution urgente : Change de médecin traitant!

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

Recklinghausen 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

Je plussoie Mascarpone, il me parait impératif que tu puisses changer de médecin traitant.

Surtout que le protocole oxycodone a été mis en place dans un hospital, il ne fait que prendre le relai des prescriptions et il est plutôt bien payé pour cela.

Dans un premier temps, quitte à faire plusieurs dizaines de kilomètres, il me paraît important que tu continues à avoir ton traitement contre la douleur.

Ce n'est pas parce que tu as eu ( ou que tu as encore ) un comportement addictif qu'il ne faut pas la traiter avec de l'oxycodone.

Et je reconnais que cette molécule a un gout de reviens-y particulièrement importante.

Je te conseille de téléphoner pour prendre rendez vous auprès du médecin contrôle de la sécurité sociale.

S'il accepte le traitement, ton toubib ne pourra que s'incliner.

Au niveau du sevrage, il ne doit jamais se faire  d'un seul coup.

Pour ce qui est de ton rendez vous avec le CSAPA, explique simplement ta situation. C'est à dire ton dosage oxycodone quotidien.

En précisant bien que ce traitement ( car c'est un traitement médical ) fonctionne très bien contre les douleurs prononcées du quotidien.

De toute façon, ces professionnels ne te laisseront pas sans rien. Dans le pire des cas, tu auras un switch vers un Traitement de Substitution aux Opiacés ( mais il ne sera peut-être pas aussi satisfaisant pour traiter la douleur ? ). Au moins, tu ne seras pas en chien.

Ton toubib actuel ne veut pas non plus entendre parler d'une prescription en non remboursable dans un premier temps ?

Peut-être que payer ton traitement le rendra d'humeur moins nasillarde ?

Vu que ce qui semble le faire flipper, c'est de perdre son travail ou de se faire taper sur les doigts par la sécurité sociale ( me demande si tu ne payes pas les pots cassés pour d'autres ? ).

Prends soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

BoilingBlood 
PsychoHead
100
Inscrit le 02 Feb 2013
1288 messages
Je plussoie Reck qui plussoie Mas qui plussoie Reck smile
Change de médecin!
A la base, pourquoi arrêter ce traitement si il te soulage?
Ensuite, si tu l'arrêtes, c'est pour le remplacer par quoi? Tu sais déjà quelle molécule pourrait aussi bien te convenir que l'oxy?
Je trouve la situation juste révoltante... Le médecin qui initie un traitement, puis qui veut forcer à l'arrêt, en "prescrivant" un sevrage pur et simple, sachant dans quel mal le sevrage pourra mettre son patient...
Déjà que forcer la main pour sevrer quelqu'un ça craint, mais si le traitement était efficace, ça craint encore plus, alors si en plus il faudrait être privé de TSO, c'est pas loin d'être inhumain à mon goût.
Reputation de ce post
 
ENTIÈREMENT d'accord avec TOI. Mirabelle

Hors ligne

 

mirabelle 
I'm the danger.
Jamaica
100
Inscrit le 20 Jun 2013
293 messages
Salut!  salut


-Alors moi aussi je vais plussoyer!! c'est bien de prendre de la hauteur,ca fait sérieux,donc je plussoie comme d'autres...(humour a deux balles)
Donc moi aussi je prends de l'oxycodone (500 mg/jouren 2 prises matin et soir) pour des douleurs rebelles suite à un accident.
Et je souffre aussi des épaules(calcification importante),bref j'ai mal!
Mais depuis que je suis sous oxygène (oxycodone=oxygène pour moi),je n'ai pratiquement plus de douleurs.  super
Des fois aussi je me dis pourvu qu'on ne me stope pas le traitement.
C'est humain d'y penser surtout que je suis consommateur de drogues et que j'ai plus de 15-20 ans de piqueuses de came derrière moi, je connais trop bien le manque des opiacés en général pour le redouter et en avoir peur.
Mais mon médecin me dis que je ne dois pas m'inquiéter et que si les oxy me permettent d'avoir une vie confortable avec ce corps qui me fait souffrir alors pourquoi arrêter.
Elle me dit juste que je ne dois pas faire de chevauchement, ce qui arrive quand j'ai mal, ou tout simplement que j'en ai tapé de trop pour "décompresser",dans ce cas je les "sniffe"ou tape un alu.
En tous cas bon courage pour la suite.
Je me dis qu'un médecin n'a pas le droit de te laisser dans la douleur juste parcequil est contre les opiacés ce qui est souvent le cas des médecins généralistes alors même qu'ils sont làpour nous soulager, les patients.

Mirabelle.

I'm the ONE who knock's.

Hors ligne

 

SallH 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Aug 2017
9 messages
Bonjour et mille merci à toutes et tous.
Je suis sortie il y a 4j de l'hosto, j'ai fait un nouveau caillot et ils ont été fidèles à eux-mêmes : 48h aux soins intensifs pour vérifier mes constantes (systématiquement mauvaises mais bon...) et renvoi chez moi, sans traitement et en chien puisqu'ils ont pris mes médocs dans mon sac, les ont jetés, et ont refusé de me refaire une ordonnance.
Ils m'ont laissée sortir avec une tension à 7 et un taux de fer <3, alors que les normes sont 15 à 252, une hémoglobine à 8 (norme autour de 20) etc. Une loque...

Mais une loque enragée. Après l'avis des neuros et de mes cousins médecins (dont la plupart sont hélas à la retraite) qui vont TOUS dans votre sens (d'où mon incompréhension devant le refus d'ordo d'oxy, sous prétexte que c'est mon fameux médecin traitant qui doit la faire et pas eux. WTF ???), j'ai pris rv chez lui. Mais pas de dispo avant 2j, donc ce qui devait arriver est arrivé : pour la première fois de ma vie, je souffrais tellement du manque que je suis allée chez un "copain" qui m'a gavée de tout ce qui était fumable (je ne veux pas de shoot...), j'ai vraiment tout mélangé, j'ai été malade mais je ne pensais plus au manque.

Jusqu'à la consultation, de plus en plus furax car je commençais à entrevoir ce que serait ma vie sans oxy ni substitut, j'ai sniffé du depoussierant pour ordinateur !!! Voilà jusqu'où ils m'ont fait tomber.
Donc quand j'ai enfin revu mon doc, je lui ai TOUT balancé sans prendre de gants.
Et miracle, je crois qu'il a compris... Il m'a dit d'expliquer au centre antidouleurs que je n'étais pas prête, qu'il faudra faire totalement autrement que prévu etc.

Je ne suis pas sortie de l'auberge mais je me sens momentanément soulagée. Et plus que motivée à me battre pour rester une "droguée heureuse" et pas un paquet de linge sale à moitié morte chez un inconnu, prenant n'importe quelle substance sans même vouloir savoir ce que c'était juste pour arrêter de souffrir. On aurait dit une caricature d'un vieux film de junkies... Ils auraient pu me dépouiller, me violer, je ne m'en serais même pas aperçu...

Encore merci, je vous tiendrai au courant.
smiley-gen013

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Oxycodone comme TSO - Envie d'essayer l'oxycodone en TSO
par Mirkov, dernier post 01 novembre 2015 à  19:00 par bighorsse
  28
[ Forum ] Morphine et oxycodone (quelque question)
par jackleblanc, dernier post 16 mai 2019 à  02:15 par jackleblanc
  0
[ Forum ] Effets - Difference entre oxycodone et morphine
par Zazou2A, dernier post 14 mai 2018 à  20:48 par 1joker
  9
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ PsychoWIKI ] Oxycodone (Oxycontin), effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
16045 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
16038 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 2jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Expériences - Cwe ibuprofène codeine antarene lean
Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Addiction - Conso CC+ alcool+Ritaline + BZD
Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
C'était une Overdose ou pas ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de splinK dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Addiction - Comment avez vous réussi à arrêter ou baisser la coke ?
Il y a 4h
14
Commentaire de mani31 dans [Cocaïne-Crack...]
(108 réponses)
 Forum 
Toupie l’essayer c’est l’adopter !
Il y a 4hCommentaire de LeCorbeau_G dans [Conseils généraux de...]
(3 réponses)
 Forum 
Effets - Pas d’effets love sous MD
Il y a 4hNouvelle discussion de fr0st dans [MDMA/Ecstasy...]
 Forum 
Je ne trouve aucun psilo
Il y a 4hCommentaire de happychampi dans [Psilocybe - Champigno...]
(6 réponses)
 Forum 
Témoignages parano sous cc, en particulier session base
Il y a 4hCommentaire de mani31 dans [Cocaïne-Crack...]
(6 réponses)
 Forum 
Tout savoir sur la cocaine
Il y a 5h
1
Commentaire de mani31 dans [Cocaïne-Crack...]
(21 réponses)
 Forum 
Aspect, gout & odeur - Savoir si c'est de la coke
Il y a 5h
2
Commentaire de mani31 dans [Cocaïne-Crack...]
(15 réponses)
 Blog 
Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
Il y a 10h
7
Commentaire de g-rusalem dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(15 commentaires)
 Blog 
Une sonde dans la …. En passant
Il y a 13hCommentaire de joel92 dans le blog de Kanekilife
(4 commentaires)
 Blog 
J'ai jeté mon GHB
Il y a 1jCommentaire de Lapwolf444 dans le blog de TrotinetteElectrique
(5 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer votre dépendance au cannabis
Dernier quizzZ à 02:49
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 a-PiHP en IV - mon témoignage de mise en garde
par LeCorbeau_G, le 10 Aug 2022
Bonjour à tous j’aimerais apporter mon témoignage sur cette molécule …. Au début tout beau tous rose consommation massive de 15g en 20j environ , j’arrivais à tank des 4 ou 5 jours juste avec 4h de sommeil entre chaque session Et là c’est le drame steribox plus trop d’effet en snif...[Lire la suite]
 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

+1 beau taff dans [commentaire de blog] Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
(Il y a 2h)
Yes Yes !!!!MM dans [forum] Quand l'homosexualité était condamnée
(Il y a 4h)
les chinois sont toujours al , mdr 1kg d'hydrate de chloral pour 50euros dans [forum] Site sur le clear pour acheter du DXM
(Il y a 18h)
Merci pour ton message dans [commentaire de blog] Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif
(Il y a 19h)

Pied de page des forums