Selincro : avez vous réussi à  baisser vos consommations d'alcool ? / PsychoACTIF

Selincro : avez vous réussi à  baisser vos consommations d'alcool ?

Publié par ,
31408 vues, 27 réponses
pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15158 messages
Blogs
Cela fait maintenant plus d'un an que le nalmefène (selincro) est prescrit pour réduire sa consommation d'alcool.

Avez vous essayé ? Témoignez.

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
100
Inscrit le 24 Jul 2013
839 messages
Blogs
Merci à  Pierre de proposer ce thème
je constate dans ma pratique en addicto (en CSAPA) que ce médoc est assez efficace pour certaines personnes et bien moins contraignant (en terme de posologie et d'effets secondaires) que le Baclofène...bossant en addicto depuis 15 ans, je constate qu'arrive (enfin ?) un traitement qui a de vrais effets pharmacologiques (pas sur tout le monde, attention, hein...) et qui permet parfois de ne pas passer par la case "trouvez des motivations pour changer"...

ce qui est rigolo, c'est que les gens qui vendent le Selincro (je croise leur commercial presque toutes les semaines, mon Dieu comme ils sont à  la ramasse parfois) pensent avoir révolutionné le mode d'approche des problèmes d'alcool en disant qu'on peu désormais ne plus proposer QUE l'abstinence (mot horrible, je préfère sobriété totale)...alors qu'on propose de réduire depuis des années déjà ...bref...

finalement, ça n'a l'air de rien écrit comme ça mais c'est un changement assez fondamental dans les prises en charges en addicto, où auparavant on bassinait un peu les gens avec les "entretiens motivationnels"...
maintenant, si quelqu'un veut réduite sa conso, je dis : allez voir mon collègue médecin, prenez du Selincro et on en reparle si ça ne marche pas...(et même si ça marche, au bout d'un moment, certaines personnes disent que "ça ne suffit pas"...que manque-t-il donc alors ?)

si vous voulez témoigner, je lirai donc avec attention

amicalement

psychodi

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15158 messages
Blogs
Personne pour nous parler de son expérience avec le selincro ?

Hors ligne

 

easygo 
Nouveau membre
000
Inscrit le 03 Oct 2015
2 messages
Bonsoir,
J'ai commencé le Selincro le 02/10. Je vous raconterai la suite.

Hors ligne

 

Zapan 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 May 2015
45 messages
Bonjour,

Comme je l'ai écris dans un autre post c'est un traitement qui a fonctionné pour moi, je suis passé de 5/6 verres par jour à  5/6 par semaine grâce à  çà . Mais les effets secondaires peuvent être assez costauds. Perso le 1er jour, j'entendais des voix et je me sentais vraiment à  côté de mes pompes. J'ai réussi à  garder ce traitement pendant 1 mois et demi environ puis je suis passé au baclofène avec lequel je reste stable niveau conso.

Dernière modification par Zapan (05 octobre 2015 à  18:26)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15158 messages
Blogs
Merci zapan.


Tu prenais combien par jour ? Et est ce que tu peux décrire un peu plus les effets secondaires ?

Hors ligne

 

Zapan 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 May 2015
45 messages
La dose est la même pour tout le monde je crois, un comprimé par jour. Pour les effets secondaire je fais un copier/coller de l'autre post récent qui parle du selincro :

"Je tenais à  vous faire part de mon expérience car j'estime qu'il y'a un danger avec ce médicament tout du moins au début et je ne suis pas le seul à  avoir eu une expérience aussi désagréable ( vu sur d'autre forum).

En fait ce médoc coupe le circuit de récompense suite à  l'absorption d'alcool. Dans mon cas mon cerveau a très mal réagi. J'entendais une voix dans ma tête qui me disais des trucs genre " si c'est comme ça tu n'as qu'a te suicidé" j'étais en sueur. J'avais l'impression que mes dents et mes ongles ne faisait plus parti de mon corps. De grosses douleurs aussi au niveau articulaire. Pour le délire psycho, j'ai a peu près réussi à  gérer la panique, car j'avais déjà  fait des trucs comme ça en prenant du lsd et aussi avec une certaine variété de champi.

Mais certaines personnes n'ont pas supporté du tout, certain on fait des tentatives de suicide parfois qui ont abouti bien malheureusement.

maintenant je vais beaucoup mieux, juste encore du mal a gérer mes émotions et tendance à  faire les cent pas en cogitant sur des trucs qui m'arrive en ce moment (séparation d'avec ma compagne à  cause d'un pétage de câble du ... à  l'alcool). J'ai déjà  presque réduit de moitié ma conso.

Il me semblait important d'avertir sur les effets  secondaires puissants de ce traitement qui s'estompe petit à  petit pendant 7 jours d'après les témoignages que j'ai pu lire. Mon médecin m'avait prévenu et je comprend maintenant pourquoi le pharmacien m'a donné qu'une seule boîte sur les 2 en me disant que je verrai bien si je supporte ou pas." - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t1360 … Rajhq.dpuf

Hors ligne

 

youyou 
Banni
000
Inscrit le 10 Jun 2015
170 messages
Les effets secondaires du genre entendre des voix c'est pas un peu similaire au delirium tremens?

ps: j'y connais rien en picole

Hors ligne

 

Zapan 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 May 2015
45 messages
Il me semble que le delirium tremens est du au manque après une alcoolisation massive, ce qui n'était pas mon cas et le fait d'entendre des voix m'est venu une heure après avoir ingérer le traitement. Après j'ai des années de consommation de stupéfiants derrière mois, surtout le cannabis mais pendant des périodes des produits plus forts (cocaïne, ectasy, trips, champis) et d'après ma psy j'aurai simplement "réouvert des portes dans mon esprit" avec le selincro. Je sais pas si je me fais bien comprendre.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5510
Inscrit le 04 Aug 2014
7858 messages
Si si elle est cool ta psy...

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15158 messages
Blogs

Les effets secondaires du genre entendre des voix c'est pas un peu similaire au delirium tremens?

SI ! Je viens d'en discuter avec un médecin. A cause du Selincro, il voit de plus en plus de personnes qui baisse leur conso d'alcool d'un coup, et font un délirium tremens.

Il faut donc faire super attention avec le selincro. Il faut baisser petit à  petit.

Hors ligne

 

Jinto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2015
5 messages
Bonsoir,

Premier post pour moi..
J'ai commencé à  prendre Selincro lundi soir, le 9/11, mon alcoologue m'a prescrit pour commencer 1/2 comprimé jour et j'ai vite regretté d'en avoir pris un entier le premier soir...Malaise général physique et psychique...depuis je prends prudemment mon 1/2 comprimé...
Difficile de voir les effets sur l'alcool pas exposée depuis 3 jours et pas de véritable besoin de boire ressenti, par contre le morale et nettement à  la baisse!

Je veux me confronter de nouveau à  une prise d'alcool ce we, mais j'appréhende et ne sais pas trop comment faire ni mm si j'aurais réellement envie...

Si vous avez des conseils, je les attends avec plaisir
Je vous tiens informés de la suite  ;-)

24 heures à  la fois

Hors ligne

 

ZombyWoof 
Psycho sénior
France
100
Inscrit le 30 May 2013
685 messages
Blogs
Bonjour,

Je poste juste un mot sur le Selincro, et ce que j'en ai entendu dire, par rapport au baclo, avec lequel j'ai eu une "indifférence" totale en 8 jours à  80 mg (!), mais j'ai merdé, ayant des problèmes rénaux j'ai arrêté, et replongé!

J'ai un ami content du Selincro, qui en prenait comme "coupe-soif" comme on dit coupe faim; Ca ne l'a pas epêché de boire, mais il m'a dit que, préventivement, ça lui coupait le craving.

Bon, il y a 2 ans que je l'ai perdu de vue.

Sinon j'ai connu 2 autres personnes qui m'ont décrit des effets indésirables effrayants, qui comparés à  ceux du baclo foutent un peu les jetons, genre "bad trips", et surtout hallus, dépersonnalisation, et qui n'ont donc pas continué...
Je reste convaincu que le baclo est "moins pire", même si, se retrouver dans le coton, ne plus savoir la date du jour et autres choses hyper désagréables, s'estompent une fois atteinte la dose seuil (pour ceux chez qui ça marche).

Mon généraliste a un avis bien net sur les deux (c'est à  dire pas d'avis), à  savoir, avec le baclo, les gens "changent", je pense dans leur comportement, et avec le Selincro, c'est les angoisses qui les poussent à  arrêter.

A ce jour, je connais d'anciens alcoolos "guéris" par le baclo, et depuis des années, et aucun avec le nalméfène.

je ne prêche pas pour une chapelle, puisque j'ai loupé la chance qui m'était offerte!

Bon courage, car les opiacés, on s'en sort, l'alcool, c'est un peu plus hard!

Je pense que, comme le tabac, ça peut passer "d'un coup", pour les chanceux!

Bonne bourre!

ZW

"SOLA DOSIS FACIT VENENUM." Paracelse
(Seule la quantité fait le poison).
--------------------------------------------
Ex "hard-droguiste"  wink

Hors ligne

 

Jinto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2015
5 messages
j'entame le 6eme jour sous selincro
hier je suis passé à  un comprimé entier, toujours une sensation de malaise et aucun entrain....mais le tout beaucoup plus léger!
Hier soir j'ai tenté un verre de whisky (bien chargé), et pas eu envie, pas du tout, de m'en servir plus...
Un grand pas pour moi qui d'habitude m'enfile la moitié de la bouteille!!

Encourageant!

24 heures à  la fois

Hors ligne

 

Jinto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2015
5 messages
Pas beaucoup de posts sur le sujet!

Je continue ma prise de Selincro, 1/jour, j'ai toujours envie de "mon verre" le soir et je gère mieux que sans médoc mais pas parfait...Je dois mettre en place d'autres choses...à  étudier!

En dehors d'une grosse fatigue et une sensation d'être ralentie par moment, je ne ressens plus vraiment d'autres effets secondaires

A suivre

24 heures à  la fois

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
100
Inscrit le 24 Jul 2013
839 messages
Blogs
merci à  toutes les personnes qui témoignent, ça fait avancer le schmilblick


Jinto a écrit

...Je dois mettre en place d'autres choses...à  étudier!

tout à  fait d'accord, c'est ce que je constate aussi (pas pour moi même, pour les autres) :le Selincro tout seul peut faire un "effet" mais cela ne semble souvent pas suffisant...il s'agit donc de "mettre en place" d'autres choses comme le dit justement Jinto et ce sont ces autres choses (changement d'habitudes, de relations, de lieux, d'activités,...tout ce qui fait la vie quoi !!) qui vont permettre que la régulation des prises d'alcool tienne dans le temps (ce qui augmente aussi la capacité à  croire que l'on peut changer quelque chose d'un peu immuable).

Pour les effets secondaires, je trouve étonnant qu'apparaissent des hallucinations auditives (dans le cas des délirium tremens, ce sont surtout des zoopsies genre insectes ou bestioles, d'après ce que j'en ai vu) mais cela n'est pas à  exclure.
Est-ce que l'hypothèse suivante pourrait tenir ? : arrêt ou réduction brutale de l'alcool + Selincro + terrain psychique à  risque de décompensation de l'ordre de la psychose = hallucinations auditives (sans pour autant être bien bien dans la psychose, je pars du principe que nous avons tous en nous des noyaux psychotiques ET névrotiques, qui peuvent varier dans le temps...j'ai moi même fait l'expérience d'un épisode de morcellement psychique et de dépersonnalisation après conso de cannabis ++ dans un état de fatigue physique important et de remue ménage spirituel un peu violent suite à  un séjour chez les bouddhistes)


il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

banane.jo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 06 Jan 2016
4 messages
Bonjour, je prends du Selincro depuis le 5/01, ce premier jour j'en ai pris 1 entier, et les effets indésirables surtout le lendemain m'ont fait réduire de moitié sur les conseils de mon adicto. Le 2eme jour 1/2 cp, toujours ces effets indésirables, le 3eme jour 1/2cp, effets indésirables et envie de me confronter à  l'alcool pour voir si ça pouvait réduire ma conso, j'ai bu une bouteille de vin et 4,5 bieres...Je pense que j'aurai pu m'arreter avant mais en avais-je vraiment envie ? Je me suis rendu compte que Selincro était un soutien, une aide pour renforcer notre motivation et non un traitement miracle, je pense que j'ai eu besoin de me confronter à  ça pour plus compter sur moi même pour affronter cette addiction.
Quand je parle d'effets indésirables, j'ai l'impression d'être complètement perchée, avec des tremblements, difficultés à  contrôler mes mouvements, mes yeux se ferment tous seuls mais impossible de dormir car tête qui tourne à  fond, plus d'appétit, vide intérieur, solitude profonde...
Le dernier demi cp remonte à  presque 2 jours et j'ai encore un peu ces effets...Le problème c'est que j'ai envie de boire mais je redoute de prendre du Selincro...
Je ne pense qu'à  ça, impossible de me concentrer sur autre chose..

Comment avez vous réussi à  gérer jusqu'à  diminution des EI ?


Que me conseillez vous ?

Merci

Hors ligne

 

Jinto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2015
5 messages
bonsoir,


j'ai ressenti exactement les mm effets secondaire  que toi, j'avais aussi débuté par un comprimé, pour passer le second jour à  1/2 comprimé, vers les 19H, moment critique pour moi, en 4 jours environ mes malaises  se sont atténués puis ont disparu, je suis alors revenu à  1 comprimé.

Le Selincro m'a aidée à  réduire ma conso, mais il faut entreprendre un travail perso en parallèle...

J'ai arrêté de prendre mon médoc pendant environ 3 semaines et lorsque j'ai voulu recommencer il y a 10 jours, le 1/2 comprimé pris m'a vraiment rendue malade et je n'ai pas eu le courage de continuer les prises...

Je revois bientôt mon addictologue pour reconsidérer mon traitement...

PS Le Selincro avait aussi tendance à  me déprimer et accentuer un sentiment de n'avoir aucune envie...certainement lié au principe actif qui joue sur la sensation de "récompense"...

24 heures à  la fois

Hors ligne

 

ZombyWoof 
Psycho sénior
France
100
Inscrit le 30 May 2013
685 messages
Blogs
Perso, le Selincro me fout les jetonsv, u les témoignages!

En 2013, j'avais réussi à  arrêter eu jours avec le Baclofène, en 8 jours, mais avec des EI très durs, au point de ne plus pouvoir conduire, gérer mon courrier, et comme un con, j'ai flippé comme j'avais une petite insuffisance rénale (j'avais 65 ans), et que mon père est mort d'un pb de reins, résultats, 2 ans après j'ai bien rechuté!

"SOLA DOSIS FACIT VENENUM." Paracelse
(Seule la quantité fait le poison).
--------------------------------------------
Ex "hard-droguiste"  wink

Hors ligne

 

Le Viking 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2016
4 messages
Bonjour à  tous, je viens de commencer le selincro  depuis deux jours et je vous trouve bien négatifs...
En effet, des le premier jour j'ai bien ressenti une baisse du "plaisir" à  se charger en alcool ( je bois des bières fortes en 50cl) ce qui a direct réduit ma consommation...
Après je ne cherche pas l'abstinence totale car j'aime boire un coup smile mais je trouve que , sans y croire car je suis medico septique donc je ne m'attends à  rien et on verra..., avoir un effet aussi positif et proche de ce que je demande ,c'est vraiment pas mal !
En revanche, je dois avouer être bien enervé mais c'est plus (pour moi) le fait d'être plus clair et de m'en vouloir de ne pas avoir bougé plus tôt smile
J'étais en arrêt 2 jours pour une gastro, j'en ai profité pour commencer grâce à  mon médecin de famille ... On verra demain au boulot mais j'ai plutôt confiance moi smile
Et je ne sais pas si vous avez lu que ces comprimés ne SONT PAS SECABLES ....
Va falloir lire la notice ....
Modif: j'ai pas mal consommé de lsd,champi etc dans ma prime jeunesse , et déjà  je gerais mieux que mes potes... Peut-être y a t'il un rapport dans le fait que je ne bloque pas sur les désagréments mais sur le positif?
Pour le moment , je pense que c'est beaucoup plus positif que vous semblez le dire ! Et bon baclofene pour perdre ses reins , c'est malin MDR moi j'ai même pas tenté !
Mais faites comme moi, n'en attendez rien et motivez vous pour baisser votre consommation tout seul et hop , on en reparle bientôt , moi je le sens bien ce cachet pas miracle lui mais qui fonctionne direct smile

Dernière modification par Le Viking (26 janvier 2016 à  22:43)

Hors ligne

 

Jinto 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2015
5 messages
Cher Viking,

A l'origine les comprimés de Selincro n'étaient pas destinés à  être divisés, c'est en raison des violents effets secondaires, ressentis par de trés nombreux patients que les spécialistes préconisent de diviser en 2 les comprimés pour les premières prises afin de passer ensuite à  1 comprimé/jour..
La sécabilité non prévue par les labos, rend en effet compliquée la division du comprimé (un couteau bien aiguisé fait l'affaire) mais pas interdite '-)

heureuse que tu n'aies pas du subir les effets secondaires, bonne chance pour la suite...

24 heures à  la fois

Hors ligne

 

spirit660 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Feb 2016
1 message
Même si ce sujet n'est pas récent,
Je viens de commencer ce soir.
Pour avoir essayer d'arreter sans depuis 4jours, je n'ai aucun effet désagréable pour l'instant.
Au contraire pour avoir pris du subu en sniff que j'ai arreté il y a trois ans,
j'ai l'impression d'en avoir des effets trés trés légers.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11600
Inscrit le 22 Feb 2008
8999 messages
Blogs
Je rappelle que le selincro est formellement contre indiqué avec TOUT opiacé. C'est un antagoniste des opiacés comme le revia et la naltrexone.
Normalement ça doit être connu mais une piqure de rappel est utile.
Je rappelle aussi que quand on consomme de l'alccol il est bon de prendre de la vitamine B1 (malheureusement non remboursée) surtout si on réduit ou arrête la consommation. Il n'y a pas de contre indication ni de risque avec la vitamine B1.
Mais pour les réductions ou arrêts brutaux je renvoie au post de Pierre (plus haut) qui met en garde contre les risques du sevrage, notamment le Delirium Tremens. La vitamine B1 n'est pas une assurance contre le DT mais elle aide.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (16 février 2016 à  09:35)

Reputation de ce post
 
Ouf heureusement que tu le dis je ne savais pas que c'était un antiagonistes

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Le Viking 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2016
4 messages
Bon ,perso tout va bien malgré quelques insomnies et un peu bizarre quelques jours au début, je suis au boulot et positif smile bientôt l'embauche ! Et je descends tranquillement ma consommation , à  part le prix tout va bien smile

Dernière modification par Le Viking (16 février 2016 à  22:37)

Hors ligne

 

Marie-Agathe 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Apr 2016
4 messages
Bonjour,
Ma soeur, qui consommait de l'alcool de façon pathologique depuis plus de 30 ans, dont au moins 25 ans de dépendance physique lourde (delirium tremens, crises d'épilepsie ayant évolué avec les années vers des crises très grave sans reprise de conscience spontanée et nécessitant systématiquement l'intervention du SAMU et plusieurs jours de réanimation à  l'hôpital), s'est vu prescrire du Selincro (1 comprimé par jour) il y a environ un an pour essayer de contenir son envie irrépressible de boire. Au moment de la prise du médicament, elle était sevrée depuis trois mois et n'avait aucun accès possible à  l'alcool.

En dehors des effets souvent décrits et que ma soeur a qualifiés de mauvais trip, la prise de Selincro a eu sur elle un effet comparable à  un sevrage brutal d'alcool, sans qu'il y ait eu consommation d'alcool et cela s'est terminé par une crise d'épilepsie. Je l'ai retrouvée gravement blessée à  la tête, dans une mare de sang. Bilan de l'essai : un traumatisme crânien et de nombreux points de suture. Cet effet secondaire violent a bien sûr été signalé au laboratoire. Et aux urgences de l'hôpital, personne n'avait entendu parler de ce médicament.

Mon impression est que ce médicament est à  réserver aux gros buveurs qui veulent réduire leur consommation, mais qui n'ont pas encore atteint le stade de la dépendance physique lourde. Pour ceux qui ont une dépendance physique aussi grave que celle de ma soeur, il semble présenter un réel danger, et dans son cas le baclofène est plus adapté. En espérant que mon témoignage pourra aider, mais peut-être que la situation de ma soeur est rarissime car les médecins m'ont confirmé que le foie ne résiste en général pas aussi longtemps à  une consommation d'alcool aussi longue à  des doses aussi fortes. Il y est donc peu probable que le Selincro ait pu être testé dans un contexte similaire durant la phase d'étude.

Hors ligne

 

Cece 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2016
3 messages
Bonjour, je viens d'écrire sur un autre post :

"Bonjour à  tous,

Je suis reconnue alcoolique depuis 10 ans (j'ai aujourd'hui 36 ans), et j'ai essayé multiples cures en HP ou centres spécialisés, mais qui n'ont jamais marché plus de quelques semaines. J'en suis arrivée à  la pancréatite chronique (4 poussées de pancréatite aïgue, environ 1 par an) et, sortant de ma dernière hospitalisation, j'ai essayé Sélincro, sans effets secondaires majeurs, ce qui était plutôt positif, mais qui ne m'a pas empêché de ré-augmenter ma consommation. Je suis donc ré-hospitalisée et mon médecin me propose d'essayer Baclofène, que je n'ai jamais voulu prendre avant, ayant entendu trop de polémiques sur les EI. Il m'indique que je dois prendre jusqu'à  200mg par jour, en augmentant progressivement, mais je fais partie des 10% qui ont des EI tels que troubles de la vue, oedèmes, relâchement des sphincters (je me pisse dessus), vertiges, troubles du sommeil et de la mémoire... Il décide donc de l'arrêter. Aussi, je lui indique que pour moi, Sélincro fonctionne mieux mais qu'il n'est actif qu'un certain temps. Du coup, j'aurais besoin de prendre un 2ème comprimé dans la journée pour rester abstinente, ce que le laboratoire fabriquant n'autorise pas.
Du coup, mon médecin mélange les traitements et me donne aujourd'hui 30mg de baclofène par jour + sélincro, + acupan (dérivé morphinique) pour les douleurs chroniques pancréatiques + valium 15mg par jour.
Ce petit cocktail quotidien fait que j'ai des maux de tête importants et des troubles du sommeil. De plus, lorsque j'ai un peu consommé d'alcool, le cocktail devient explosif et me fait "perdre la tête". Ma réaction est surdimensionnée par rapport à  ma consommation, je ne me souviens plus de rien et je suis prise de violents vomissements.
Aussi, je me demande si l'association de tous ces composants, surtout baclofène + sélincro, est recommandée ? Etant donné que nous ne connaissons pas encore tous les EI de ces "nouveaux" traitements, je me demande si je dois continuer ce mélange et quels peuvent être les risques pour ma santé générale...
Si quelqu'un aurait un conseil à  me donner...?
Merci beaucoup
Cece"

https://www.psychoactif.org/forum/p2490 … ml#p249015

Dernière modification par mikykeupon (13 novembre 2016 à  16:29)

Reputation de ce post
 
C'est un antagonistes des opiacés et tu en prends !

Hors ligne

 

congruence
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Jan 2017
1 message
bonjour

au vu des messages postés en masse contre le namelfène pour ses effets temporaires initiaux,

je veux le défendre !!!!!!

j'étais hyper préparé pour arrêter mon alcoolodépendance, parce que je n'avais plus aucun des effets agréables du produit. Je suis diagnostiqué bipolaire, et l'effet calmant avait  vraiment été très bon plusieurs années.

J'ai eu trois grosses périodes d'alcoolisation (rien d'autre), grosso modo 30, 40, 50 ans. La première sevrée seul (plutôt un passage à une consommation limitée), la deuxième sevrée avec le baclofène, et je ne voulais pas reprendre le baclofène par peur d'un échec.

j'étais donc dans l'échec total d’arrêter et j'ai programmé ma première prise, solennellement.

Les effets des 4 premiers jours ont été merveilleux, j'ai cru vivre une cuite, un sevrage, tout aigu et bref. Comme si le nalmefène s'installait à la bonne  place dans le cerveau. puis il y a eu deux jours d'euphorie agréable, et une absence de désir de boire de l'alcool qui persiste depuis 6 semaines.

Je ne suis plus obligé d'en prendre, je suis sans penser à l'alcool dés le matin. je n'en achète plus une goutte. j'en bois en société, deux verres, trois en me forçant un peu. l'effet d'ivresse n'existe plus, la place cérébrale est prise et bloquée.

si je bois sans nalmefène : le désir de continuer à boire ne revient pas que je prenne le comprimé ou pas. C'est l'indifférence d'Olivier Amiesen. La présentation (vin, bière) ne m'attire plus, c'est devenu culinaire, ça a du goût.

un autre effet très intéressant, c'est le déclenchement d'une période hypomanique sur deux semaines ! logique vu la levée de l'inhibition par l'alcool.

En conclusion, j'ai du Selincro sur mois, et je n'imagine pas de 4ième rechute

alors, un peu de fun pour les premiers jours, vous ne regretterez pas, j’espère la possibilité de boire comme les autres, sans souffrir du passé.
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (mikykeupon)

Hors ligne

 

Moimaime 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Jan 2018
2 messages
Bonjour à tous big_smile

Recherchant des avis et vécus, je vous fais également part de mon expérience :

Alcoolique depuis 6 ans (j'en ai 30), j'ai commencé par le petit verre de vin le soir après les cours, puis 2, puis...le chômage m'a amené au café "pour voir du monde" où la bière a vite remplacé le fameux café. Parcours "banal".

Je me suis retrouvée avec une consommation "moyenne" de 3L/jour (café et maison) avec une "petite bière pas méchante" 2h après le réveil.

Une grosse cuite avec déprime, larmes etc en public (au café...) m'a valu les pompiers et direct en cure pendant 3 semaines. Un échec total. J'étais suffisamment "fiable" pour avoir des permissions de sortie et revenir sans être contrôlée, donc j'allais me faire une petite mousse ! boulet

Une fois sortie, évidemment j'ai repris mes habitudes...mur

Ayant eu une suspension de permis suite à mon taux d'alcool (respect-2 mea culpa), j'ai décidé de consulter un addictologue en centre. Celui-ci m'a prescrit du baclofène à ses débuts d'AMM et je suis montée à de très grosses doses (les plus grosses du centre vu que nous faisions partie du premier panel de tests sanguins en France sur ce médicament, et j'étais la plus dosée) : aucun EI et aucun effet tout court pour moi ! A croire que le mental devait être plus fort, car légère diminution les premières semaines (placebo ?) puis reprise normale tout en augmentant les doses du médicament. Donc je n'étais pas la bonne cliente du baclo...

J'ai arrêté (le baclo) et suite à une rupture sentimentale (mi 2016), j'ai eu un déclic de me mettre au sport avec nouvelle hygiène de vie, alimentation etc... Je m'autorisais 1 demi avec les amis en rentrant du boulot et 2verres de vin le soir. J'ai perdu 15kg et une fois les analyses de sang au top (dont les GAMMA et VGM) j'ai récupéré le permis en plus !  J'avais un sang de bébé malgré ma bière et 2 verres de vin rouge. bravo

Sur ma lancée, je décide d'arrêter de fumer (octobre 2016). Effets de sevrage horribles malgré substituts et suivi, prise de 6 kg et dépression.... J'ai repris la clope au bout de 3 semaines, au fond du trou, et j'avais compensé avec la bouteille en plus ! fache-non-non

Un ami, gros gaillard bon vivant qui boit bien, devient mon chéri. Super, c'est beau, mais je reprends grave les "apéros". Je vais donc consulter de nouveau en septembre dernier (2017). L'addicto me met sous Selincro.
Peu d'effets secondaires hormis de petites nausées la première fois, et effectivement moins envie de boire, mais je pense que les habitudes et le fait d'être 2 à picoler n'a pas aidé car j'avais à peu près la même consommation. J'ai donc arrêté le médicament en décembre...et viens de reprendre !

Pour vous faire rire mais c'est pas drôle (mais on va arrêter de pleurer !) : afin de convaincre mon chéri de consulter aussi et de l'efficacité du médoc, j'avais trouvé la technique du "non c'est bon suis au coca-light" (j'en bois beaucoup) sauf que j'avais de la vodka dedans... cool

Donc bref la situation ayant changé avec le chéri (je ne vis plus chez lui, il vient chez moi certains soirs de semaine), je me suis motivée à retenter Selincro. Ce coup-ci : l'horreur en EI !
C'était la semaine dernière : nausées très douloureuses sur 3j et 3 nuits (pendant lesquelles impossible de dormir), tremblements, migraines, confusion et envie de ne rien faire, un peu zombie. Mais ça passe !

L'avantage, mine de rien, c'est que je vomissais tellement que je n'ai rien mangé (pas bien) mais rien pu boire en alcool (et j'ai tenté...) et ai réduit de moitié la conso de cigarettes ! Bon, évidemment, une fois les maux passés, j'ai repris...
MAIS déjà premier déclic qui ne m'était pas arrivé depuis 6 ans (hormis la pseudo "cure") : OUI JE PEUX NE PAS BOIRE D'ALCOOL PLUS DE 48h ! Mine de rien, pour les alcooliques comme moi qui n'ont pas les cuites hebdomadaires mais l'alcool quotidien en extension de son bras, psychologiquement c'est important ! Je vomissais mais j'étais super contente de ce constat ! Je le savais bien sûr, mais c'est tellement dur de le tenter quand tout va bien...

J'ai revu mon addicto ce matin. Elle me dit de continuer le selincro bien sûr (je n'ai repris que mardi dernier), de retenter de convaincre mon chéri de consulter ne serait-ce que pour un bilan santé (il a 50 ans et boit depuis ses 15 ans), et de profiter d'être revenue chez moi pour instaurer de nouvelles règles.

Sur ces 4 derniers jours, j'ai consommé 6 unités/j au lieu de 12.
Je n'ai plus les effets secondaires du Selincro et découvre le "bon je reprends une tite dernière avant d'aller me coucher ? Mouais...non, pas besoin."
Je ne dis pas que l'envie et l'habitude n'y sont pas, mais mon cerveau commence à me dire "Hé cocotte, t'as fait sans quand tu gerbais ? Bah alors, prends ton eau au citron et va bouquiner !" super

Pas de miracles, mais j'espère être sur la bonne voie vers une sobriété quasi-totale, excepté restaurants, anniversaires etc.

Je vous tiendrai informés.

PS : il est sécable (enfin on peut le faire) car mon addicto m'a dit que j'aurais pu en prendre 1 un jour/2 ou 1/2 chaque jour au début si les EI étaient trop forts. Tant pis je les ai eus à fond mais pas de regrets ! lol

Bon courage à tous ! big_smile

Dernière modification par Moimaime (29 janvier 2018 à  13:44)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (mikykeupon)

Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de laisser tranquilles ceux qui essaient.

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Selincro : avez vous réussi à  baisser vos consommations d'alcool ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 3jCommentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    20 septembre 2021Commentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 4jCommentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - 3-MMC la grosse discussion
    04:59Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Ami(e)s - Amie qui commence à partir en couilles (IV de stims)
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    TR Amanita mMuscaria
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Stockage & conservation - Conservation hors frigo 4 jours
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de NwootLangton dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Répression - Les risques au tribunal ?
    Il y a 6mnCommentaire de zizitaupe_meille... dans [Cannabis...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Expériences - TR 1er fois Héroïne
    Il y a 20mnCommentaire de marvin rouge dans [Heroïne...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Drogue info - Est-ce un site (darknet) sécurisé et fiable ?
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Mychkine dans [Opiacés et opioïdes...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Une nouvelle vie qui commence
    Il y a 9h
    1
    Commentaire de J'aime mon malinois dans [Cocaïne-Crack...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 10h
    321
    Commentaire de LilSoma dans [Conseils généraux de...]
    (2207 réponses)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 4 octobre 2021
    Il y a 4jCommentaire de Daviragesud dans le blog de filousky
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 09:49
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    ChipsOrCrisps, Terrine2moules, conar, Marlrboro nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
     Confection d'un vapo style GVG
    par bilon, le 06 May 2021
    Salut, je voulais apporter ma petite contribution pour celles et ceux qui souhaitent profiter d'un vaporisateur style GVG, sans trop se ruiner. même technique de vaporisation, même efficacité, mais beaucoup moins cher puisqu'il revient aux alentours de 35 euros avec les frais de port. Il faut p...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Market du dark + cb ou paypal = scam dans [forum] Est-ce un site (darknet) sécurisé et fiable ?
    (Il y a 35mn)
    Tellement vrai... Adalana dans [forum] Une nouvelle vie qui commence
    (Il y a 10h)
    D'accord MG ~ dans [forum] Benzos ou neuroleptiques pour stopper un trip ?
    (Il y a 15h)
    bof boff ! javertis car tes nouveau dans [forum] A propos du 1cp lsd
    (Il y a 15h)
    On est sur un forum de RdR ici..../Cub3000 dans [forum] A propos du 1cp lsd
    (Il y a 23h)

    Pied de page des forums