Comment distinguer coup de blues et dépression ? / PsychoACTIF

Comment distinguer coup de blues et dépression ?

Publié par ,
925 vues, 5 réponses
Archimede 
Dans mon bain
Belgique
300
Lieu: Dans mon bain
Date d'inscription: 07 Mar 2017
Messages: 230
Blogs
Bonjour,

Comme je l’ai annoncé dans ma présentation et sur mon profil : je suis un homme et j’ai la vingtaine.
Je traverse depuis mon inscription sur ce site une sorte de « crise existentielle », paraît que c’est très fréquent à mon âge et que ça me passera.

Toujours est-il que ça fait quand même plus d’un an que cette « désillusion de la vie » perdure, ma petite amie a dernièrement cité « petite dépression » pour définir cette période et malgré toute l’humilité dont j’ai toujours fait preuve, j’ai ressenti de la honte. Je ne sais pas comment expliquer ce sentiment, peut être que c’est une peur d’être moins « fonctionnel » ou que sais-je... Tout est très paradoxal dans ma tete en cette funeste période.

Ajoutez à cette période la séparation de mes parents et des soucis familieux ainsi qu’une vie professionnelle assez peu « amusante ».
Pour ce point, en gros, je vais me contenter de dire que ma santé (Rien de vital c’est au niveau du dos) ne me permettra jamais de faire les études pour pratiquer le métier que j’ai toujours voulu faire et que je me suis rabattu sur un plan B peu valorisant mais lucratif (J’ai pas envie de citer ça ici de peur d’être reconnu mais c’est on ne peut plus légal lol).

Côté moral c’est en dent de scie, je peux passer une merveilleuse journée puis broyer du noir toute la soirée pour une pensée malvenue. Je m’efforce à continuer de voir des gens, mais le fait que je vois le mal partout (Le profit excessif chez les amis car je gagne bien ma vie et que je m’en suis beaucoup trop fait du mal qu’ils n’en sachent rien se payer en sorties, la persécution perçue dans ma famille) a fait que petit à petit je voie de moins en moins de monde.

En gros j’ai très peu d’estime de moi, j’ai toujours été vu comme quelqu’un de courageux mais je sens en cette période une grosse diminution de ma motivation (Corrélée avec une explosion de ma consommation de cannabis) et c’est là que ça commence à me faire peur.

Voilà désolé pour le pavé mais je devais poser un contexte à ce questionnement.
J’ai peur de consulter, c’est une énorme inconnue pour moi et rien que l’idée de prendre un rendez-vous m’angoisse.

La solution est en moi je le sais, je ferai tout pour la trouver et même consulter, mais en dernier recours. En parler publiquement (Mais anonymement quand même...) je vais pas dire que c’est déjà un grand pas, mais c’est déjà un orteil qui avance lol

Merci de me signaler si je me suis trompé de forum, et désolé pour le HS (Je ne me vois pour le moment parler de ça qu’ici).
Et désolé si quelques fautes ont résisté à ma relecture, mon clavier de portable est très peu ergonomique.

A plus salut

Dernière modification par Archimede (26 juin 2018 à  13:00)

Hors ligne


Morning Glory 
Adhérent PsychoACTIF
8300
Lieu: AuRA
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 820
Blogs
Coucou,

Alors en effet tu l'as bien comprit par toi même: seuls un médecin -si possible psychiatre-, ou parfois un Dr en psychologie peuvent établir un diagnostique formel.
Plus d'un an dans cet état peut être un signe de dépression, oui. Cela dit certains de tes symptômes peuvent aussi être directement liés à cette forte consommation de canna.

Même si j'avais mon exemplaire sous le coude, te présenter les critères diagnostics d'une dépression ne servirait à rien car d'une on ne peut que très difficilement s'auto-diagnostiquer; et surtout de deux: à quoi ça te servirait de le savoir? :3 L'important c'est que tu ailles mieux, pas de t'enfermer dans une case.

A mon avis tu vas avoir besoin d'aide pour t'en sortir. Un an dans un état comme ça c'est pas drôle, certains consultent pour moins que ça... Donc consulter en dernier recours seulement, implique que tu prennes le risque que ton état s'aggrave... hmm
Si les pros savent faire leur travail personne ne te jugera, bien au contraire! Il faut un certain courage pour franchir le pas c'est vrai, dans le milieu on le sait bien et le respect de la personne est la première chose qu'on nous apprend en fac de psycho. Le secret médical est également de mise, bien entendu.

A ta place les questions que je me poserais c'est: "Qu'est ce qui me fait tant peur dans l'idée de consulter?" et pourquoi pas: "Si je consulte, au pire qu'est-ce qui peut m'arriver? Et si ce pire arrivait effectivement, alors qu'est ce que ça ferait?" Tu trouveras surement au bout de la chaine que rien de si grave ne te pend au nez smile


Enfin, je ne veux pas non plus t'inciter à consulter absolument, c'est pas mon but, c'est toi le maitre à bord hein! Mais si ça traine depuis un an je me dis que ce serait plus efficace que des messages interposés sur un forum smile
Le mieux pour déprogrammer les merdes qui te sont arrivées dans l'adolescence, c'est selon moi les thérapies par TCC et/ou EMDR chez un psychologue.

Dernière modification par Morning Glory (25 juin 2018 à  21:39)


Soutenez PsychoActif dans sa lutte contre la guerre à la drogue: cliquez pour adhérer à l'association! <3

Hors ligne


SillyCone 
Voyageur intergalactique
Brazil
3530
Date d'inscription: 24 Jun 2018
Messages: 504
Blogs
La dépression (ou le coup de blues, mais un coup de blues de plusieurs mois, c'est plus un coup de blues...) a une fonction très claire : signaler qu'une partie de toi est très malheureuse de ce qu'elle vit et qu'il faut changer quelque chose de fondamental dans ta vie.
Quand je dis fondamental, je pense à : orientation professionnelle, relation amoureuse, but dans la vie...
Avoir un boulot qui rapporte mais dans lequel on est pas heureux, par exemple.
Ou rester avec un.e compagn.e.on qui ne nous correspond plus par peur d'être seul.e.
... Voilà, des grandes questions, quoi.

Alors perso je n'irais surtout pas mettre là dessus des produits pharmaceutiques comme les anti-dépresseurs ou anxiolitiques, car ça ne servirait qu'à cacher le message de ton inconscient (qui est : CHANGE TA VIE) pour continuer à vivre content en apparence mais malheureux dans le fond.

Pour sortir de cette situation, il faut commencer par l'accepter sans honte.
Genre : d'accord, je suis en dépression. Et puis il faut écouter le message, ressentir ce que te disent tes tripes sans noyer tout ça dans l'alcool, les médicaments ou les "drogues" (je ne considère pas que les psychédéliques naturel, utilisés en conscience, soient des drogues, bien au contraire.)
Une fois le message identifié, ben faut y aller : changer de boulot, quitter sa nana/son mec, parler à ses parents d'un truc qu'on aurait pas digéré, etc.
Tout cela n'est pas confortable, mais dis toi bien que c'est dans les zones d'inconfort qu'on grandi le plus, et que si tu vis ce que tu vis maintenant, c'est que tu es prêt à changer ça et passer à autre chose. C'est donc une bonne nouvelle, car avant, la souffrance que tu ressents pour le moment était déjà présente mais sous-jacente, non identifiée.

Quand tu auras passé cette étape importante, si tu t'écoutes et te respecte, tu en ressortira grandi et libéré d'un grand poids.
Courage, tu tiens le bon bout !

Hors ligne


Mathio 
Nouveau Psycho
France
000
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 19 Feb 2018
Messages: 130
Perso déjà je couperais les ponts avec les parents. Tu fais une sorte de pause, tu évite de les voir un max jusqu'à que tu aille mieux. Ensuite des amis jaloux de toi ne sont pas des amis... Des profiteurs peut être ? Essaie de trouver une formation dans laquelle tu te verrais bien ou un métier qui pourrais t'épanouir.
Et parler fais un bien fou. Faut juste franchir la porte. Si tu veux l'anonymat, des psychologue travail dans des CSAPA. Les psychologue peuvent te donner des clefs pour déverrouiller tes problèmes...
Courage à toi
drogue-peace

Il y a tellement de choses qu'on voudrait avoir faites hier et si peu qu'on a envie de faire aujourd'hui

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10600
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6858
Bonjour,
La différence "officielle" entre une dépression vraie et une "déprime" (liée au deuil, aux problèmes familiaux ou professionnels etc..) est que la dépession est constante du matin au soir et d'un jour à l'autre alors que la déprime est plutot variable d'un jour à l'autre et même dans la journée.
C'est important de distinguer car les AD ne sont pas considérés comme indiqués dans la "déprime".

Par contre, une prise en charge psychologique est utile dans tous les cas et de plus la frontière entre les deux est parfois floue. Je dirais, d'après ce que tu nous dis, que tu es un peu à la limite entre les 2. Donc, consulter un psychiatre ou un psychologue, ou ton médecin traitant, serait, je crois, utile chez toi.

Amicalement

Voir la définition de la dépression dans le DSM 5

Voici les critères diagnostiques du DSM-5 (1) :

    Au moins 5 des symptômes suivants ont été présents durant la même période de deux semaines et représentent un changement par rapport au fonctionnement précédent : au moins un de ces symptômes est soit (1) une humeur dépressive, soit (2) une perte d'intérêt ou de plaisir.
    Remarque : Ne pas inclure les symptômes qui sont clairement attribuables à une autre condition médicale.

        Humeur dépressive présente la plus grande partie de la journée, presque tous les jours, comme signalée par la personne (p. ex., se sent triste, vide, désespérée) ou observée par les autres (p. ex., pleure). (Remarque : Chez les enfants et les adolescents, peut être une humeur irritable.)

        Diminution marquée de l'intérêt ou du plaisir pour toutes, ou presque toutes, les activités, la plus grande partie de la journée, presque tous les jours (signalée par la personne ou observée par les autres).

        Perte de poids significative en l'absence de régime ou gain de poids (p. ex., changement de poids excédant 5 % en un mois), ou diminution ou augmentation de l'appétit presque tous les jours. (Remarque : Chez les enfants, prendre en compte l'absence de l'augmentation de poids attendue.)

        Insomnie ou hypersomnie presque tous les jours.

        Agitation ou ralentissement psychomoteur presque tous les jours (observable par les autres, non limités à un sentiment subjectif de fébrilité ou de ralentissement intérieur).

        Fatigue ou perte d'énergie presque tous les jours.

        Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée (qui peut être délirante) presque tous les jours (pas seulement se faire grief ou se sentir coupable d'être malade).

        Diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision presque tous les jours (signalée par la personne ou observée par les autres).

        Pensées de mort récurrentes (pas seulement une peur de mourir), idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide ou plan précis pour se suicider.

    Les symptômes entraînent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

    L'épisode n'est pas imputable aux effets physiologiques d'une substance ou d'une autre affection médicale.

Remarque : Les critères A à C représentent un épisode de dépression majeure.

Remarque : Les réponses à une perte significative (par exemple, deuil, ruine financière, pertes d'une catastrophe naturelle, maladie grave ou invalidité) peuvent inclure les sentiments de tristesse intense, la rumination sur la perte, l'insomnie, le manque d'appétit et la perte de poids listés dans le Critère A, ce qui peut ressembler à un épisode dépressif. Bien que ces symptômes peuvent être compréhensibles ou jugés appropriés en rapport avec la perte, la présence d'un épisode dépressif majeur, en plus de la réponse normale à une perte importante, devrait également être examinée avec soin. Cette décision requiert inévitablement l'exercice du jugement clinique basé sur l'histoire de l'individu et les normes culturelles pour l'expression de la détresse dans le contexte de la perte.


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Archimede 
Dans mon bain
Belgique
300
Lieu: Dans mon bain
Date d'inscription: 07 Mar 2017
Messages: 230
Blogs
Salut et merci à tous pour vos réponses !

En plus d’y trouver un réconfort, j’y ai trouvé énormément de réponse. Je sens que j’ai besoin de changement dans ma vie et qu’il faut que je fasse des efforts pour y arriver comme vous avez pu le souligner.

Aujourd’hui déjà, j’ai empoigné mes corones et j’ai contacté un patron qui est fortement intéressé (Mes expériences et brevets ont fait que), mais je ne pourrai aller travailler pour lui qu’à partir d’octobre. Ça tombe bien ! Je pars en Tunisie en septembre, c’est parfait pour recharger les batteries.
Rien qu’a l’idée d’avoir trouvé un autre travail, je sens que mes journées seront déjà moins penible au boulot.

Mon père a besoin de moi moralement (Je suis quelqu’un qui cache son mal mais aide ses proches, même s’ils ne ne le méritent pas forcément) et j’ai besoin de ma mère encore à l’heure actuelle : parler, s’entraider et ressentir sa joie de vivre.

Ma consommation de weed jusqu’il y a peu ne m’a jamais inquiété, le fait que j’ai toujours de l’argent à débourser à fait que je me retrouve à consommer de plus en plus (Mais jamais au boulot ni avant, seulement le soir et le w-e) jusqu’à me retrouver à fumer plus de 20gr/semaine en couple. On a déjà réussi à diminuer à 2 joints le soir qu’on se partage, l’idée est de pouvoir faire une pause tolérance sans trop de soucis d’insomnies puis de faire le point sur notre consommation et ses points positifs/négatifs.

Enfin voilà, ça va pas forcément mieux dans l’ensemble mais je me remplis d’espoirs et je m’y accroche. Si après tout ça je ne me sens pas mieux bien sûr que je vais consulter, mais seulement si les réponses que j’ai trouvé ne sont pas les bonnes ; à savoir mon travail, ma vie familiale et ma consommation de beuh.


Encore merci à tous vous êtes au top,
Bon après midi ensoleillé super

Dernière modification par Archimede (26 juin 2018 à  15:36)

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Mon coup de coeur "pop rock"
par drugstore cowboy, dernier post 25 novembre 2015 à  12:54 par away
  9
[ Forum ] Méchant coup de gueule
par codéine, dernier post 10 novembre 2017 à  03:30 par Papaseul
  17
[ Forum ] Coup de gueule on est pas des pestiféré!!!
par ephidrine, dernier post 03 octobre 2009 à  22:32 par Shaolin
  19



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur les liens entre le deep web et la consommation de drogues
    Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 2jCommentaire de sud 2 france (4 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 3hCommentaire de Psychotropeur (41 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 6jCommentaire de Djyms (114 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - Targin
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Market - État des markets
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de unlogix dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    LSD vs autre hallucinogène - LSD 25 ou extasy
    Il y a 1hCommentaire de Maskagaz dans [LSD 25...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Salvia - Première fois, risques
    Il y a 2hCommentaire de lhegemonique dans [Enthéogènes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Acheter Bromazepam sur internet ?
    Il y a 2hCommentaire de Mrafton dans [Médicaments psychotro...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Yeux larmoyants lors prise de coke snifée
    Il y a 2hCommentaire de LadyDay dans [Cocaïne-Crack...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Tramblement et spasmes
    Il y a 2hCommentaire de FrenchWax dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Sniffer - Sniffer avec le nez cassé
    Il y a 3hCommentaire de LadyDay dans [Heroïne...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Effets - Protoxyde D'azote
    Il y a 3hCommentaire de Haupayy dans [Poppers, solvants et...]
    (12 réponses)
     Blog 
    Les effets de l'héroïne auprès de nos familles
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Maskagaz dans le blog de Maskagaz
    (13 commentaires)
     Blog 
    3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    Il y a 3h
    8
    Commentaire de LenaÀLaRechercheDuParadis dans le blog de Ocram
    (24 commentaires)
     Blog 
    Aujourd'hui, je gère...
    Il y a 3hCommentaire de euphrasia dans le blog de LenaÀLaRechercheDuParadis
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Orobupré
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    LadyDay, OursR4, MarqueeMoon, D4V3 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    par Daane-El, le 19 Jul 2019
    Salut, Le fait de pratiquer un test est déjà un changement de comportement en lui même. Je me souviens du 1° test que j'ai acheté: un Marquis et un Ehrlich sur un site de e-commerce comme un autre. C'étais quand j'ai commencé la 3-MMC et que les questions de sa qualité revenaient souvent su...[Lire la suite]
     Tutorial pour dilution volumétrique (avec photos)
    par Mecrupulent, le 15 Jul 2019
    Avant-propos : J'ai proposé ce tuto à l'équipe de PA pour savoir s'il pouvait avoir une place dans le Psychowiki. Pierre m'a répondu que ça pouvait être intéressant, après soumission à la communauté pour corrections et améliorations. Je poste donc ceci pour avoir votre avis et vos idées...[Lire la suite]
     TR: Peganum Harmala + psylocibine
    par Gaspich, le 19 Jul 2019
    Bonjour, je viens vous faire part aujourd’hui d’un trip très particulier s’était déroulé avant hier. Le contexte global d’abord. J’ai une expérience assez importante avec les champis, j’ai du en prendre une trentaine de fois environ, jamais à forte dose. J’ai eu une expérience...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Patiemment saura cette cathinone t'attendre, afin de te dévorer... Lena ! dans [blog] 3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    (Il y a 6h)
    Merci ... that's the point (C'est le But ) - MM dans [commentaire de blog] Les effets de l'héroïne auprès de nos familles
    (Il y a 20h)
    merci de ce post très instructif ! /CoachMigui dans [forum] fumer son premier joint pur
    (Il y a 1j)
    Super dans [forum] La cueillette, le séchage et le stockage
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums