conso de coke qui devient inquiétante / PsychoACTIF

conso de coke qui devient inquiétante

Publié par ,
2758 vues, 5 réponses
Forklus 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 09 Jul 2018
Messages: 5
Bonjour à tous,

Voilà ca doit faire 10 ans que je viens choper des infos sur ce site par rapport à des expériences et de la RDR.

je me permets de venir un peu ici raconter un peu ou j'en suis par rapport à la C et peu-être trouver des conseils et témoignages intéressants pour moi.


Ca fait à peu près 2 ans que je consomme de la coke à une fréquence  hebdomadaire (avant c'était vraiment de l'occasionnel) voire b-hebdomadaire (je dirais une fois seul en semaine, en général le meug dans la nuit) et une autre fois en conditions festive le week-end. (même si c'est un peu devenu s'enfiler un ou eux g en buvant des bières à 3 ou 4.
Surtout que seul je vais m'enfiler le G en jouant à des jeux vidéos bien nerveux ou aux échecs pendant 8 heures. à chaque fin de session je me sens trop mal et comme un con, plein de regrets tout ça.

Le truc c'est que j'aimerais bien arrêter de niquer autant de thunes et de santé. les finances deviennent mauvaises et les autres dépenses de "plaisir" en pâtissent beaucoup". 

En général je compte pas consommer en semaine jusqu'à que l'idée s'impose à moi et que commande un G (plus rapide qu'une pizza en général^^).
C'est ça qui me fait le plus flipper, l'impression que c'est pas moi qui prends la décision.

J'avais  commencé à voir un CSAPA mais comme un con j'ai flippé et tapé un gros meug avant de commencer le psy, puis même pas donné de nouvelles. maintenant j'ai peur de les rappeler, un peu honte et je me sens gené de prendre de la place dans un lieu ou ils sont surbookés avec des personnes qui me semblent plus légitimes que moi à avoir droit à une aide gratuite( je dis pas ça comme un jugement).

Du coup, niveau questions : certains parmi vous voient ce que je veux dire en parlant de cette "force" (je sais que c'est moi ) qui me fait aller contre toute raison et commander mon gramme malgré que je me sois dit non toute la journée ?

un autre truc, j'ai l'impression que la notion de plaisir pour plein d'activités à disparu, du coup je fous pas grand chose et me sens super disconnecté des choses. Ca peut revenir après un arrêt assez long ?

Je crois que je considère le produit comme une "présence" genre quelque chose qui remplit un vide. d'autres le conceptualisent comme ça ?

Le doc m'a prescrit du mucomist a forte dose mais j'ai l'impression que ça change pas grand chose hormis être bien fluidifié des bronches^^. Certains ont essayé ?

Voilà, merci de votre lecture et de vos éventuelles expériences et conseils. et desolé si y'a pas vraiment de sens à mon message.

Hors ligne


Drim 
Psycho sénior
France
6410
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 579
Blogs
Salut,
Tout d'abbord tu n'a aucune raison d'avoir peur de les rappeler, ils comprennent bien ca en csapa, ils t'aideront sans te juger n'en doute pas.

Oui je connais cette "force" dont tu parles, c'est l'addiction. Avec la C elle est tres contextuelle, et si tu as pris l'habitude d'en consommer seul chez toi et en soirée, les envies de cc doivent se manifester autour de ces moments.

Ca peut revenir après un arrêt assez long ?

En faisant un travail sur toi, oui ça revient, et ca revient aussi fort que tu aimes la vie. Si tu était déprimé avant de commencer la conso, avec l'arrêt et en sortant de la dépression tu peux trouver beaucoup plus de goût aux choses après qu'avant la conso. Tout est une question de depression/decompensation. Mais le cerveau retrouve toujours un équilibre agréable. Il est bien fait le cerveau.

Chez moi non seulement les drogues remplissaient un vide, mais en plus elles le creusait.

Pour le reste je connait pas le mucomist.

Ton message est très sensé, déjà tu est très conscient de ta situations, n'hésite vraiment pas a rappeler le csapa.

Bonne journée


On a l'âge de nos actes et la sagesse de leurs conséquences.

Hors ligne


Zarathoustra 
Psycho junior
France
1600
Date d'inscription: 27 May 2017
Messages: 377
Blogs
L'un des chemins bienveillant avec sa consommation de coke est de ne plus culpabiliser. Ensuite il faut un soignant compréhensif, il y a en pleins de très bons sur lequel tu vas pouvoir te relâcher vis à vis de cette consommation (de toute façon rationnelle comme irrationnelle) et ne plus être dans le jugement de soi. Avoir de l'aide.

Ca parait naïf, gentillet, mais quand tu commences à te regarder comme un individu qui souffre de ce produit, c'est un bon pas vers le sevrage.

Le grand mensonge de la coke sera cette espèce de sensation à se croire brillant parce que la moindre pensée, même sans grand originalité sera vécue comme une forme de jouissance intellectuelle, tout devient puissant et excitant.

Sauf que quand tu arrêtes après quelques années, et bien tu t'aperçois que sans coke tu es bien plus intéressant que cette croyance du "moi" confiant, sociable (à voir) et brillant. ET comment ?

Et bien le mieux est de se dire, je veux conserver ce petit plus qui certes m'aura permis d'être dans un autre état d'esprit, car désinhibé, mais sans la cocaïne. Car il y a une réalité, si le produit t'a permis d'être dans un état de confiance, de joie que sais, c'est qu'il est possible de l'approcher sans, plus sereinement.

Donc peut-être démarrer un travail sur soi. Ne pas se dire, "je vais revenir molasson, tant pis"... Nan, la drogue t'as montré quelque chose sur ta personnalité, donc c'est positif.

Je ne veux pas te vendre ma méthode car chacun doit trouver selon son histoire, sa vie, son âge, ses qualités etc la voie la plus adaptée, tu as quand même des chemins solides et sérieux (comme les centre psy, les soignants). Moi j'ai choisi le parcours psy (Therapie cognitivo-comportemental), puis modérément des séance de méditation après quelques mois, un peu de sport et même après quelque rechutes pas méchante (la défonce du week end) j'ai réussi à sortir de la coke.

Tu m'aurais parlé de méditation un an avant je t'aurai dégagé avec tes trucs de bobo new âge ecolo mes deux.

Sortir de la coke parce que ça coûte bonbon, les descentes sont horribles, la culpabilisation à 3h00 ou 7h00 après 1 ou 3 grammes hyper malveillantes, les lendemains de fatigues terrifiantes... et le désir de retaper une fois que tout est rentré dans l'ordre : donc cette addiction psychique redoutable.

J'ai eu récemment un petit passage mdma, que j'ai préféré à la C, ne serait-ce que pour sa capacité à me faire passer des soirées d'empahtie magnifiques, et des rencontres (éphémères ça je le sais)  géniales. Je ne rumine pas sur ces rencontres, je les vis dans le présent, le moment, et le lendemain est un autre jour.

Mardi soir, match de foot avec les bleus (d'ailleurs j'ai zapé le match), bon je sors et m'envoie un peu de mdma, je rejoins des potes, dont un qui lui est toujours dans la coke. Il se débat dans un déni qu'il n'arrive plus à voir. C'est à dire qu'il croit qu'il maîtrise la coke (on a commencé ensemble il y a 7 ans quand même).

Puis défoncé vers 1h il me dit qu'il lâche par mois entre  800 et 1200 euros... il gagne 5 fois à peu prés avec son salaire. 1200 euros c'est énorme. mais voilà, je lui ai bien dit qu'il etait dedans jusqu'au cou. Il le sait et me dit qu'il va arrêter, qu'il a pris conscience de sa dépendance.

Il était sérieux, sauf que ça fait quatre ans qui'l me dit ça, et son budget explose.

Moi un peu perché à la mdma, je squatte dans le 18ème de Paname et je me fais accueillir par d'autres noctambules, lui rentre chez lui.

D'ailleurs quelle misère sur Paris pour trouver un bar après 2h... cette ville est devenue un dortoir et un musée. Bref, je tombe sur un bar où je trouve des gens top, de tous les horizons sociaux, culturels, ethniques, after jusque 13h, bonne soirée Parisienne débridée à tchater de rien et de tout.

Aujourd'hui, donc deux jours après, il m'appelle : Tu fais quoi ce soir, j'ai 3 grammes, t'es dispo ?

Histoire anecdotique mais la coke c'est ça arrivé à un niveau de dépendance, tu es près à tout arrêter à J, et à J + 3 te voilà boosté pour passer une bonne soirée, et même te croire dans cette consommation fort et sûr de toi, c'est paradoxale, parce que tu consommes à nouveau avec la certitude que cette conso est ton souhait, tu maîtrises, pas de problème. C'est ton choix.


Je suis Bipolaire aussi, du moins j'ai des crises maniaques up, c'est à dire d'excitation (et non de dépression), donc la coke était finalement une horreur car elle me rendait hyper maniaque, elle accompagnait mes excitations et stimulait mon dérapage vers la joie, le plaisir. J'étais une pile electrique de tchacthe interminable. Et une usine chimique à ruminations.

La mdma le fait mais en douceur, avec beaucoup plus de sagesse et pas de pointes-montée/descente : c'est stable pendant 6 ou 8 heures selon. L'impression d'être un sage rayonnant qui valorise tout le monde et donne de sincères moments de bienveillance (ça l'est). Je suis hyper calme en plus.

Pour finir, tu peux pourquoi pas écrire tes doutes, ton envie d'arrêter quand ça te prends, et les relire ensuite quand l'envie de cocaïne te transforme en personne qui sait ce qu'il fait et maîtrise son sujet. C'est elle qui commande et rien de plus.

La grande force, c'est quand le désir d'en prendre arrive, de gérer cette frustration, parfois c'est dur. Mais au fil des années elle deviendra plus faible. Beaucoup plus faible qu'une envie de clope je trouve.

J'ai même joué avec le diable un soir : super coke du DM, j'ai tapé pour voir si j'étais sevré, soit solide. Et bien j'ai balancé le reste le lendemain, plus envie de ce truc.

Fais-toi aider et garde en mémoire que toute régression fera parti du chemin à parcourir, pas grave. Tu rechutes ? tu reprends ton petit programme.

La grande copine de la coke sont les ruminations (le mental qui parle sans cesse, ce mental qui jamais ne s'arrête, crée des obsessions). Donc tu as des "outils" ou bouée de sauvetage comme la méditation par exemple qui te font "sentir" se truc et t'aide à prendre de la distance avec ses pensées automatiques qui souvent n'ont rien de productives, elles fonctionnes comme ton coeur fonctionne, comme, ton système nerveux, c'est comme-ça. Tu n'arriveras jamais à les taire, par contre tu peux les oublier un peu ou les "dissoudre". Et pour se sevrer de la coke, c'est un bon outils.

Les prises de parole comme les alcooliques anonymes sont une belle chose aussi. Car tu écouteras des consommateurs qui raconterons leur rapport au produit, comme toi, des ens comme toi (et parfois sinon souvent dans une situation sociale, familiale, affective dramatique).

Bon courage !

Dernière modification par Zarathoustra (12 juillet 2018 à  22:32)


Un jour j’arrêterai Je le jure !

Hors ligne


Zarathoustra 
Psycho junior
France
1600
Date d'inscription: 27 May 2017
Messages: 377
Blogs
J'oubliais : mon sevrage à durée 18 mois exactement. Donc rien pendant 18 mois (sinon des abus de soirée alcoolique mais rien de méchant).

Et 18 mois après j'ai retapé, avec plaisir, la première fois (un super coke) et une descente assez douce mais rien que revivre la descente, j'étais sûr que je ne retomberai pas dedans.

3 mois après ma soirée super coke du DM et depuis 6 mois rien.

Apparemment ces 18 mois (oui c'est long) est une période souvent cités comme justifiée pour le sevrage  (perso je l'ai fait un peu par hasard).

Un jour j’arrêterai Je le jure !

Hors ligne


Forklus 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 09 Jul 2018
Messages: 5

En faisant un travail sur toi, oui ça revient, et ca revient aussi fort que tu aimes la vie. Si tu était déprimé avant de commencer la conso, avec l'arrêt et en sortant de la dépression tu peux trouver beaucoup plus de goût aux choses après qu'avant la conso. Tout est une question de depression/decompensation. Mais le cerveau retrouve toujours un équilibre agréable. Il est bien fait le cerveau.

Oui, Je prends de plus en plus conscience que le début de la fin de la modération est lié à un gros vide qui s'est crée à ce moment. Travailler ca en parralèle avec le rapport au prod.

Oui je vais rappeler le CSAPA, merci de ta lecture et conseils.

L'un des chemins bienveillant avec sa consommation de coke est de ne plus culpabiliser. Ensuite il faut un soignant compréhensif, il y a en pleins de très bons sur lequel tu vas pouvoir te relâcher vis à vis de cette consommation (de toute façon rationnelle comme irrationnelle) et ne plus être dans le jugement de soi. Avoir de l'aide.

Je suis bien d'accord. Je dirais néanmoins accepter d'en être là pour commencer.

Les prises de parole comme les alcooliques anonymes sont une belle chose aussi. Car tu écouteras des consommateurs qui raconterons leur rapport au produit, comme toi, des gens comme toi (et parfois sinon souvent dans une situation sociale, familiale, affective dramatique).

Je pense aller les voir bientôt pour tester, bien que les avis divergent profondément.

Putain 18 mois ça parait tellement long, il va falloir s'occuper le cerveau et le corps alors pendant un bon moment pour taire ces pulsions^^

Merci en tous cas pour ta réponse c'est pas mal d'avoir des témoignages.



Depuis mon message , j'ai juste pris 2 petites traces avec un pote, mais j'ai réussi a pas filer un coup de fil en rentrant chez moi pour continuer.

Ah oui un autre truc, là j'ai vraiment pas les finances pour prendre des grammes et ca me manque tout de suite moins. (je pourrais me retrouver comme par hasard aux bons endroits, mais je n'en ai pas le désir. Cela vous fait ça aussi ?

Hors ligne


fenriz35 
Ma méthadone me sauve la vie .
France
000
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 14 Sep 2015
Messages: 98
salut collègue !
en te lisant j'ai l'impression d'avoir ecrit ton post !
ayant reussi a stopper la came , mais encore sous metha , bref , un gars a qui j'avais chopper 2 grammes d'hero me dit , euh jen garde un peu pour pas etre en chien ce soir et jte file dla cc a la place  . Pas trop le choix je prend ( a la base je ne cosommais que des opiacés , commancant a mes 17 ans après le decès de ma mère du cancer je consommais pas pour le plaisir mais pour menfermer dans une bulle) Sans ca jamais je n'aurais cosommer de coke donc je fais  fais ok ,et la , ma vie a changer , déja j'etais que connaisseur d'opiacés j'aimais pas le speed , enfin que opiacé, ici la came etant très faible , j'ai penser pareil pour la cc , j'ai donc mit le meme poids que pour un taquet de came donc 0,3g dans la pompe , a la moitié , j'ai arreter direct , la seule fois ou j'ai eu peur de mourrir. Suite a ca , plus touché a la CC pendant 2 ans , puis avec un pote une fois j'ai retenté mais en pesant bien sûr , et j'ai surkiffer (montée, calme, tout les soucis disparaissent)
En plus , aucune idée de la raison  , mais je ressens mieux la cc que la moyenne  ,  je met la moitié de mon pote et jla sens mieux .. et ca avec tout les gens avec qui j'ai conso. Soit j'ai du bol mais depuis que je consomme , jamais été decu hormis une fois .
Donc etant sous curatelle ( de mon plein grès ) j'ai les sous a la semaine , et juste avec un demi , je suis bien , et comme des 0,08g me suffisent cela me dure longtemps , au debut la descente etait un calvaire , meme avec hero et benzo . Mais le reste de la semaine sa me manque pas .
Par contre , les potes que je connais a fond de coke me font peur , j'ai peur de devenir comme eux , rien sentir , etre obligé de choter direct après avoir acheter, y penser tout le temps.
Pour l'instant tout roule , par contre oui , sous coke tout est agreable grace aux endorphines , mais notre corps ne produit plus d'endorphines naturellement , pour ca , que sans coke , je suis jamais "bien" , je fume pas , et me defonce plus aux benzo et pas d'alcool.
En stoppant la cc et avec le temps , ton corps va recreeer ses propres endorphines ( ce qui nous permet de ressentir du plaisir )
PS : le sport aide beaucoup.
Pour le CSAPA , sauf si c'est des cons , ils savent bien qu'on passe par des rechutes , donc tkt pas , ils comprendront , juste essaye de les prevenir e ton abscence .
Perso , j'ai encore l'impression de choisir de consommer , (peut etre du déni ) par contre je dois acheter le soir , car les fois ou jachetais vers midi mon demi , je pouvais pas m'empecher d'aller rechoper et plus un centime pour la semaine . C'est con , beaucoup diront que c'est pour me rassurer que je dit ca , mais la cc m'a aidé a arreter l'heroine. Mais c'est une autre histoire .
Aussi c'est un "choix" je trouve , la dependance a la cc ne cause pas de symtômes physiques JE trouve que hormis a la fin du pochon on veut absolument rechopper , Je choisis de consommer ou pas , alors que sous héro , c'etait l'horreur .( ceci ne s'applique qu'a moi , je sais que la dependance psychique est très forte )Avoir une curatelle m'aide bien aussi a pas tout depenser dans la coke ) Par contre je te fais une promesse , si tu arretes la conso , meme si on le croit impossible , ce sera long mais tu finira par recréer tes propres endorphines naturelles . Ca m'est arrivé après l'arret dla came , minimum du minimum pour le sentir 6 mois , la je suis a 1 ans et 6 mois , pendant trois mois clean c'etait bien , pas magique mais bien ,  bon dès la conso quotidienne de cc , c'est un peu foutu . Mais c'est possible , il faut etre patient et positiver , au debut j'y croyait pas trop , je pensait que je recrerai jamais dendorphines , mais si avec le temps , ca marche . Donc en sachant que sa marchera a 100% sa aide a attendre les mois difficiles ..
Sinon , comme toi j'ai l'AAH , pour agoraphobie gros soucis d'angoisse , anxieté sociale , depression , addiction lourde . Et perso , quand je conso , c'est pour avoir l'impression d'étre "normal" c'est surement l'une des  raisons pour lesquelle je consomme, en plus du plaisir , si comme avec l'hero je sentais plus rien , j'arreterais de suite .
voila, si t'as des questions ..
moi oui ? consommez vous seul , a plusieurs ? les deux ? vous preferez seul ou a plusieurs ?
Perso j'aime autant les deux , c'est deux plaisirs differents .
Bonne chance , il me reste mon dernier taquet et après , je vais me mettre sous la couette avec benzo et un peu plus de metha .

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Addiction - Conso inquiétante, vos avis les amis...
par Nono63, dernier post 24 mars 2019 à  14:03 par RandallFlag
  15
[ Forum ] Addiction - Accro à la coke, 1 a 2 gr par jour. Et ça devient de plus en plus dur
par Need4Dekline, dernier post 23 décembre 2017 à  07:42 par MushRocks
  8
[ Forum ] A quel moment on devient accro à la cocaine ?
par libebcnofne, dernier post 08 juillet 2019 à  22:12 par libebcnofne
  5
  [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Complications aiguës de l'usage de cocaïne
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45576 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 20mnCommentaire de Stal'Cair (28 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 5jCommentaire de marSouille (113 réponses)
     Forum UP ! 
    TR 1ère expérience psychédélique : Truffes Magiques Valhalla
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Overdose - Comment injecter Prenoxad pour lutter contre les overdoses
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Méthode sevrage benzodiazepines est-ce vrai pour tout?
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de AefkahJR dans [Benzodiazépines...]
     Forum 
    Market - Je voudrais transférer mes bitcoins sur le DW
    Il y a 3mnCommentaire de Pistarck24 dans [Anonymat et sécurité...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Comment bien gérer une personne en bad?
    Il y a 3mnCommentaire de Slocum dans [Conseils généraux de...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Bad trip - Mauvaise experience
    Il y a 9mnNouvelle discussion de Monsieur dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Actualité - De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pe...
    Il y a 20mnCommentaire de Stal'Cair dans [Culture drogues...]
    (28 réponses)
     Forum 
    Escitalopram - TAG et SEROPLEX
    Il y a 32mn
    1
    Commentaire de Padalecki dans [Antidepresseurs...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Fluoxetine - Usage récréatif du Prozac ?
    Il y a 48mnCommentaire de Padalecki dans [Antidepresseurs...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Sertraline - Comment arrêter après 4 jours de traitement ?
    Il y a 50mn
    1
    Commentaire de Rick dans [Antidepresseurs...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Je suis sevrée du tramadol !
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de ontheverge dans le blog de ontheverge
    (2 commentaires)
     Blog 
    Retrouvaille
    Il y a 4h
    2
    Commentaire de Psychotropeur dans le blog de Psychotropeur
    (5 commentaires)
     Blog 
    Obsession
    Il y a 4hCommentaire de Thelma dans le blog de Thelma
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 15:02
     PsychoWIKI 
    Psilocybe, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    hugo51100, drey_mtn, Psycot23, Abracabrantesque nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Bupré vers Orobupré
    par Mecrupulent, le 13 Jul 2019
    Hello, Désolé du déterrage mais c'est le sujet le plus adapté que j'ai trouvé. Justement à ce propos, je teste l'orobupré en ce moment et effectivement, il est je pense impossible d'en faire une trace, plusieurs raisons à cela : 1- Les comprimés, qui en taille et forme font penser à un...[Lire la suite]
     3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    par Ocram, le 12 Jul 2019
    Pré Trip Report : Je sais bien, j’arrive après la guerre. J’arrive après la guerre pour deux raisons, la première c’est indéniablement le fait que des Trip report sur la 3mmc il y en a un paquet, mais comme expliqué dans mon précédent billet de blog je me suis promis d’écrire mes pr...[Lire la suite]
     Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psychoactif ?
    par Marouchka, le 11 Jul 2019
    Hello, Je suis médecin, j'ai travaillé en HP, et actuellement je bosse dans une équipe de liaison en addictologie à l'hôpital mais aussi dans un CSAPA. Je suis aussi bénévole dans un collectif de RDR en milieu festif. Je ne viens pas souvent sur le site, quand je le fais, c'est dans mes he...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Très intéressant étant moi même concerné (voir mon topic pour info) dans [forum] TAG et SEROPLEX
    (Il y a 24mn)
    Super intéressant ! Stylez dans [forum] Homéopathie bientôt déremboursée... C'est pas trop tôt !
    (Il y a 56mn)
    Témoignage interessant ! Ocram dans [forum] Comment arrêter mes brainzaps
    (Il y a 1h)
    Tout a fait d'accord! /Psychotropeur dans [forum] Sevrage sec de cannabis et tabac
    (Il y a 3h)
    meri dans [forum] trouver le soft point
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums