Speed au quotidient : Mon suivi - partage d'expérience/conaissance RDR / PsychoACTIF

Speed au quotidient : Mon suivi - partage d'expérience/conaissance RDR

Publié par ,
1658 vues, 7 réponses
nzxt 
Nouveau membre
Suisse
100
Date d'inscription: 10 Oct 2018
Messages: 1

Notes après la fin de l'écriture de ce sujet
Avant de commencer la lecture de ce sujet très long, je tiens à préciser que ce fut un gros bordel pour le rédiger et que j'y mettrais de l'ordre quand je récupèrerais de la motivation (je n'ai pas arreté de rajouter des détails). Le speed me fais être perfectioniste donc j'ai essayé d'être exhaustif. J'ai voulu aussi utilsier des balise  "spoiler" pour faciliter la lecture du topic mais elle ne sont pas disponibles sur PsychoActif, les 3 partie du sujet seront séparée en 3 messages et je continuerais sur le premier message à donner des nouvelles et surtout raconter les problématiques que j'ai du résoudres ou que j'ai besoin de conseils pour résoudre. Je ne me suis pas vraiment relu donc désolé pour les fautes d'orthographes

N'hésitez pas à émettre des remarque que ce soit au niveau de mes conseils, que ce soit dans l'expérience que j'entrepend, ou si vous avez des réponses à des questions que je me pose dans ce sujet, vous pouvez aussi faire part de vos questionnement sur les effets du speed.

Ah et à la base j'étais parti pour faire juste un topic de suivi de ma conso quotidienne, mais j'ai voulu donner des conseils aux gens qui ont une consomation similaire ou qu'ils veulent l'entreprendre et puis j'ai des questions qui me tracassent beaucoup  et puis pourquoi pas un espace d'échange autour de ce sujet ?

J'ai le sentiment que ça vas bider lol

Introduction
Bonjour,Bonsoir,

Ce topic à pour but de partager les connaissances liées à la consomation de speed quotidiennement, c'est un domaine peu développé je trouve. Il est vite compliqué de trouver des réponses c'est pourquoi à partir de mes recherches, de mon expérience passée et de mon expérience en cours, j'aimerais enrichir ce domaine. Je faire un suivi de mon expérience de 3 mois sous speed quotidiennement, tout les détails de l'expérience sont précisé partie 1 ainsi qu'un rapide descriptif de ma personne et mes objectifs à atteindre durant cette expérience. Mon raport assez particulier aux stupéfiants sera exprimé de même.

Le but premier est de réduire les risques de ce mode de consommation

Ce sujet d'adressent à tout les utilisateurs du speed, qu'ils soit récréatif ou quotidien, à ceux qui veulent se renseigner sur le speed et ou cette méthode de consomation. Ceux qui ont vécu ou vive  une expérience similaire à la mienne n'hésitez pas à faire par de vos difficultés encourue.

En partageant les conaissance de chacun sur le speed, ainsi que l'expérience de certains, il est certains que réduirons les risques de tout consomateur de speed quotidiens ou non. Répondre à des questions sans réponses de certains et afficher tout les  aspects positifs  et négatifs de ce mode de consomation par nos expériences.

Je précise au cas où, que je ne veux pas faire la promotion de ce mode de consomation. Ce mode de consomation s'adresse à des gens qui savent ce qu'ils veulent. Pour tout ceux intéressés, avant de vous lancez soyez certains de pouvoirs assumer les risques que vous prenez. Je vais essayer de décrire exhaustivement mon expérience dans la Partie 1 pour pouvoir inspirer ceux-qui veulent malgrés tout consommer ainsi. [u]Je précise que j'ai conçu cette démarche par mes rehcerches et mes expérimentation personnelles. Tout est conçu pour moi et peut-être que je me base du des  recherches qui sont fausses



Donc ce sujet sera séparé en 3 grosse parties que j'ai décidé de diviser en 3 messages pour fluidfier la lecture:

Partie 1: Présentation de ma consomation et déroulement de l'expérience
Vous connaitrez ma philosophie sur les stupéfiants, mon expérience avec eux, ma condition physique et mentale et le déroulement de l'expérience

Partie 2: Les consignes de RDR que j'applique, des conseils et des mises en gardes sur les dangers
Une présentation des consignes de Réduction de Risque non exhaustive!!! des conseils et des mises en garde sur les danger que ce soit du speed ou d'autres stupéfiant en grénéral. Il y a des conseils qui relèvent du bon sens mais je pense qu'elles mérite d'être répétée

Partie 3: Mes interogations concernant les effets du speed au niveau sexuel
Domaine où peu de réponse sont trouvable mais où aussi peut de monde n'y pense, mais l'usage de speed en particulier sur le long terme à des conséquence sur la sexualité de l'homme et sûrement de la femme. Dans mes questions je propose des solutions pour réduire  les effets néfastes, ceci reste de la pure spéculation, et je les applique sur moi en attendant de trouver mieux

Ensuite je compte toute les semaines donner des nouvelles et corriger les erreurs que j'ai pu écrire et ajouter vos conseils, celà n'est possible que par votre contribution !








Chaque sous partie décris quelque chose, vous n'êtes pas obligé de tous les lires

J'ai aussi mis des indications pour souligner l'importance de passages :

Les élements que je trouve important sont soulignés
Les phrases misent en gras sont les questions dont j'aimerais touver une réponse, n'hésitez pas à m'aider

Un code couleur vas être mis en place quand je trouverais la motivation de réorganisé ce pavé, les effets du speed sont parti peu après la fin de la fin de la partie 3 snortbravo

Et pour votre confort visuel les smileys au design très modernes du forum ont été utilisés:peaceCertains

Bonne lecture !



Partie 1: Présentation de ma consomation et déroulement de l'expérience

Présentation

Je viens de m'inscire sur le forum, j'en profite pour me présenter (je tiens à mon anonymat donc je donnerais très peu de renseignement personelles et désolé mais j'ai mis de faux renseignement personnels sur le forum fache-non-non) J'ai choisi le pseudonyme "nzxt" en référence à la drogue du même nom dans le film "Limitless" qui décuple les fonction cognitives de son consomateur. Mon rapport au speed est un peu le même, je m'en sert pour améliorer ma personne, malheuresement ce n'est pas aussi efficace que le nzxt.


J'ai découvert le forum en me renseignement sur la culture des psilocybes (champignon hallucinogènes), au passage merci aux membres actif de cette partie du forum. Grâce à eux je n'ai pas contaminé un seul de mes kits et j'ai réduit les risques au maximum et j'ai vécu des voyages inoubliables pour pas cher. J'ai ensuite suivi les expériences des utilisateurs liées au speed et plus particulièrement à ceux qui l'utilsaient régulièrement.

Mes expériences avec les stupéfiants


Concernant mes expériences avec les stupéfiants, j'ai tout d'abord commencé à essayer les drogues "sédative" (je ne sais pas si c'est le bon terme). Un petit peu de shit entre amis et une seule fois sous codéine, ce n'est clairement pas pour moi je suis de base d'humeur un peu molle et fainéante, cette famille de stupéfiant me rendaient encore pire, l'alcool je ne suis pas très fan des effets et je bois uniquement pour le goût, sauf pendant mon adolescence où c'était le seul moyen pour avoir confiance en moi dans les soirées roll, cependant ma consomation bien que execessive, elle n'était pas du tout régulière.

J'ai ensuite découvert le joyeux monde des hallucinogènes avec les psilocybe et encore merci à psychoactif pour la RDR. De bonnes expériences, quelques bad, une seule fois un bad si violent que je remetais ma propre existence en cause (donc suivez bien les RDR les curieux des champis, ne jamais triper seul !). Mais de gros voyages introspectif en analysant qui j'étais, mes défauts/qualités, je pense avoir compris une grande partie de mon fonctionnement. Donc je n'ai pas décidé d'arrêter définitivement cette substance, je consomme toujours ocasionnellement mais plus pour voyager entre amis dans des délires bien sympathiques. Mes regrets avec cette substance c'est que j'ai négligé les base de la RDR, j'ai commencé à en prendre seul car mes amis avais peur de la substance. Seul chez soit dans un moment de déprime/dépression accentué par le fait que tu as quitté ton premier amour 1 mois avant, c'est vraiment pas l'idéal pour les champis et j'ai badé sévérement jusqu'à avoir la réflexion qui me marquera à vie. Pourquoi je continue de rester en vie?

Tout ça pour dire que si j'avais suivi les RDR j'aurais jamais eu le traumatisme d'avoir un jour pensé à me suicider, les drogues ça modifie la façon de penser donc pour ceux qui ont encore un doute là dessus, vivez cet instant et vous changerez d'avis. Depuis ce jour je fais de la prévention à tout les gens qui sont intéressé par les substances psychoactive que je conaisse.

Bref je m'égare, puis découvre le speed, je n'ai jamais voulu avoir un usage récréatif avec le speed. La chose  recherchée était de "m'améliorer" d'être plus énergique, plus motivé. Mes premiers essais avec le speed ont été très suprenant, j;'étais moi ême mais en mieux, socialement je n'avais plus de fainéantise donc ma vie sociale allais mieux, fini la flemme d'aller voir du monde. Donc à contrario d'un usage récréatif j'ai monté mon usage thérapeutique,. J'avais découvert aussi que j'étais plus doué et plus productif au travail avec ça peut importe le type de travail qu'il soit intellectuel ou physique.

J'ai donc commencé en Août dernier la consomation quotidienne d'environ 0.08-0.10g de speed en voie oral. Une gélule avant le travail (en restauration) et c'était parti, tout était plus simple et moins pénible, je ne consomais rien pendant mon jour de repos histoire de laisser mon corps se reposer. J'ai eu quelques ratés, des trop grosse dose au début qui m'ont conduis à une insomnie, entendre des bruits/voix qui n'existe pas (qu'une seule fois je précise) et pendant 3 jours avoir un  rythme cardiaque irégulier et des douleurs spontanée dans des veines. Les ratés c'est uniquement parce que ma balance était imprécise et que je ne conaissait pas la pureté du produit ainsi que l'oubli que les para mettent du temps à monter. J'ai aussi expérimenté le sniff, mais ma poudre avais des grumaux dû au séchage imparfait, ca pique le nez, tu dois en prendre plus et ça dure moins longtemps. Donc le para c'était imposé comme la façon la plus adapté à mes attentes

J'ai arreté le speed quand je fu à sec (2.5g sec en 1 mois et quelque) et j'ai continué de travailler dans le même endroit sans speed. C'était clairement plus aussi simple et j'avais perdu en motivation, j'ai quand même pris une semaine de vacances après être à sec pour me "sevrer" et éviter la fatigue intense et la déprime pendant que je travaille. Les conseils des usagers du forum m'ont aidé à préparer au mieux mon sevrage et je vous en remercie, j'ai pas vraiment eu des difficultés énorme. C'est surtout psychologique, on a plus de difficulté à faire des choses et on est moins évéillé, donc on a envie d'en reprendre. Mais vu que j'avais plus rien bah pas trop le choix. et pour adoucir mon sevrage, juste avant de me sevrer j'avais très peu de speed en réserve, donc je diminuais les doses.

Concernant la RDR pendant cette période, boire énormément d'eau , m'assoir quand je sentais intérieurement mon coeur battre la chamade (lié à un activité physique soutenue et le stress de la restauration), prise de speed uniquement en para, aucun redrop, une dose constante et une attente d'environ 24h entre chaque prise. Je précise que mon speed n'est pas pur à 100% d'où les doses de 0.10 qui correspondent à mon seuil de ressenti des effets et il m'était impossible de savoir ce qu'il y avait dedans, cependant celà venais d'un fournisseur réputé du DW, donc toujours mieux que le speed trouvable dans la rue.

Et chose assez originale que je n'ai vu nulle part sur le forum la prise d'un bain chaud/trés chaud ou d'une douche juste avant la montée des effets du speed réduit grandement ma vasoconstriction due au speed pendant quelques heures, ça me permet de me sentir plus détendu, qu'apparament je réduisais l'hypertention liée au speed (je rapelle que l'hypertention même si naturellement certains en font, favorise les risques d'AVC et tout un tas de choses flippantes, de pouvoir avoir des érection quasiment normale (pour ceux qui ne le savent pas la vasoconstriction réduit la taille des veines et donc des  érections), de ne pas avoir le pénis en mode "il a froid" ce qui est déplaisant personnellement et j'ai remarqué (peut-etre du placebo) que je transpirais moins, certainement dû au fait que plus de sang circule mieux et donc mes extrémitées refroidissent plus simplement mon corps.

Ma condition psychologique

Je ne sais pas si c'est très utilie de partager ça mais au cas où, je n'ai jamais été diagnostiquer de quoi que ce soit psychologiquement. Il y a très peu d'antècedents familiaux concernant un quelconque trouble psychologique, sauf des personnes très agées et mon oncle qui depuis ses 13 ans se shoote aux solvants (ce qui a bien du favroiser ses troubles, par contre je n'ai pas conaissance de la nature exacte de ses troubles, mais il vis dans une sorte de délire)

Toutefois je suspecte avoir traversé et peut-etre, être encore dans une dépression ou une déprime qui se prolonge. Même si je me sens bien mieux, j'ai encore quand je suis clean de temps en temps des rechute de déprime . Je  n'avais que très peu de motivation , des crises d'angoisse sans raison pendant quelques mois et une sorte de tristesse intérieur
C'est probablement ma consomation récréative de champignons  qui m'a fais aller mieux étrangement ou alors c'est le fait d'avoir assaini ma vie thinking , j'ai ensuite appris que des études prouve que le micro dosing de champignon aide à combattre la dépréssion donc ptetre un lien avec les champignons. Donc en bref je n'ai été diagnostiqué de rien mais je n'ai pas participé à quelconque diagnostique aussi lol mais je pense traverser la fin ou avoir traversé une grosse déprime ou une dépression (pendant 10 mois environs). Je n'ai jamais consulté car je me suis rendu compte que lors que ça allait de mieux en mieux et j'ai pas trop envie de finir drogué avec des benzo, être tout mou c'est vraiment pas le truc que j'aime ! FIn je n'ai jamais essayé après big_smile

Et aussi comme dis auparavant un gros bad sous champignons qui a mené à la première et dernière fois j'espère à des pensée suicidaire. Je me repète habituez vous roll, j'aurais certainement jamais vécu ce bad si j'avais suivi correctement les RDR. Donc les RDR c'est pas que pour faire chier les nouveaux consomateurs, ça éviteras grandement d'avoir des séquelles psychologique et physique.

Ma condition physique

Une petite présentation physique pour mieux comprendre à quoi corresponde les doses par rapport à ma condition physique. Je suis un homme de 1m87 pour 81 kg début 20aine, j'ai une assez faible tolérance aux substances psychoactive de base. J'ai un métabolisme lent ce qui permet de ne pas perdre de poids trop vite et de facilement en reprendre, je suis un peu gras  et je ne fais pas de sport. J'ai donc un coeur peu endurant qui tends vite à s'embaler dès un effort prolongé ou intense et encore pire sous speed.

Du fait de mon début d'obésité infantile je pense que mon coeur ne s'est pas dévelopé parfaitement et je n'ai jamais vraiment fait du sport régulièrement pendant mon enfance et mon adolescence, je suppose que l'obésité que j'ai vécu a eu un impact sur mon système cardiaque, je précise que je n'ai pas de troubles cardiaque mais  une endurance assez faible comparé aux gens autour de moi qui ne font pas de sport et je ne fume pas. Là je commence à envisager de faire des exercices au poids du corps afin d'améliorer mon cardio. La course j'évite car j'ai un trouble physique (probablement encore à cause de mon début d'obesité infantile) qui m'empêche de courir normalement et donc je m'épuise très vite et j'ai des douleurs assez rapidement aux pieds hmm . Donc la course on évite au maximum big_smile.

J'ai vite pris consciences lors de mes premières palpitation cardiaque, que le speed pourrais me tuer bien plus facilement que les  champignons. Je n'ai pas voulu abandonner le speed qui à mes yeux à un potentiel énorme pour  les gens comme moi, j'ai décidé de réduire les risques au maximum. De rechercher et regrouper tout les conseils des internautes et de réfléchir à de nouvelles façons de réduires les risques. Vous verrez ça dans la Partie 2.

Pourquoi j'ai décider de consommer régulièrement

J'ai déja évoquer en partie les raison, mais je vais apronfondir, qu'on comprennent bien comment je vois les stupéfiants et en particulier le speed.

J'ai commencé tard à essayé des drogues, l'alcool fût un moyen de me libérer de ma timité et me donner confiance en moi quand j'étais lycéen. L'alcool m'a permis de me donner petit à petit confiance en moi et ce que j'osais faire uniquement avec l'alcool, j'arrivais progressivement à le faire sans rien. J'ai au fil de mes nausées et de mes maux de crânes compris que l'alcool comportais des effets négatifs, mais bien maitrisé, de façon intelligente (en gros éviter de boire une bouteille de spiritueux) et rester légèrement alcoolisé il me permettrait de gagner confiance en moi et de m'améliorer.

J'ai élargi le potentiel de l'alcool à toute les drogues, ces substanes pouvait me permettre de m'améliorer ou au mieux de m'amuser avec mes amis. Cette vision est criticable, car on peux vite déraper sur sa consomation et finir dépendant physiquement à une drogue. C'est pourquoi j'ai toujours éviter ce qui risquais de me rendre dépendant physiquement, et j'ai cherché ce qui pouvais me permettre de m'améliorer (je vous rassure je ne compte pas que sur les drogues pour me rendre mieux lol).

Les champignons dont je sous-estimé la puissance, la dangerosité et le potentiel. M'ont interpellé, je voulais avoir un usage récréatif avec, bien triper avec des amis proche, je l'ai fait et ça a crée des liens très forts ces expériences, ceux qui veulent essayer les champignons je vous recomande et je me repète mais la partie du forum dédié aux champignons (psylocybe) est active et est une mine d'or en terme de savoir.

Puis par hasard j'ai fais la bêtise de consommer seul et mise à part un bad trumatisant, j'ai découvert la propriété thérapeutique des champignons. L'introspection de sois même, s'analyser comme si je voyais une personne dans la rue. Comprendre mes contradictions, ouvrir mon esprti. Bref j'ai appris à progresser avec les champignons et aussi à me taper de bon trips cool,

Puis j'ai entendu parlé de l'utilisation d'amphétamines en amérique du nord afin d'augmenter les capacité de concentration, je me suis donc renseigné sur mon forum préféré smile et découvrir tout ses effets positifs sur le dévellopement personnel, les possibilité de gain en dynamisme et tout le reste. Y compris la perte de poids qui pour un jeune avec un peu de gras et un métabolisme rendant difficile la perte de gras, c'était du pain béni.

J'ai voulu en consommer régulièrement, alors je me suis renseigné, et y'a très peu de retours et assez peu d'info. Le speed je trouve reste peu utilisé dû à son manque de potentiel récréatif face à la MDMA et il n'y a que très peu de gens qui l'utilisent de manière "thérapeutique" pour augmenter ses capacités. Gros manque d'information mise à part les consomation des étudiants d'amérique du nord, mais moins risquée puisque l'amphétamine est sous forme pharmaceutique. Malgrés quelques témoignages ici sur une utilisation quotidienne qui a fini soit mal, soit on a plus de nouvelles, soit parler d'un seul gars qui vécu toute sa vie avec le speed.

J'ai vite compris que ça allait pas être si simple de maitriser une consomation quotidienne, en réduisant au maximum les risques. Et que le danger avec "l'amélioration" que me procure le speed c'est qu'elle s'arretera le jour où je ne prendrais rien. Je dois donc volontairement devenir dépendant à une des substance les plus mal réputée en terme de danger au niveau santé, si je veux profiter de ces améliorations. Le speed définira une partie de qui je suis.

Pour finir, il n'y a vraiment que les fou pour se lancer dans une expérience aussi dangereuse, heuresement qu'il y a moyen de réduire les risques tongue


Ma reprise du speed et déroulement de l'expérience


Le 5 octobre je décide de recommander du speed, cette fois-ci chez un fournisseur français nouveau, j'aurais du prendre le risque d'en importer depuis chez un fournisseur réputé, pour éviter le risque de la saisie par la douane j'ai préférer prendre le risque de tomber sur de la mauvaise cam. J'ai eu de la chance, pâte très peu liquide le prix dans les moyennes entre 5 et 10€ le gramme sec. Pour ceux qui ne savent pas trop comment chosir son speed, je vous conseille dans la partie 2, ne prenez pas le risque d'acheter de la mauvaise cam qui nuira plus à votre santée.

Le 10 je reçoit le produit et commence à me faire des para de 0.10g environ, je consomme donc en début d'après-midi. Après une heure n'ayant aucun effet visible et ne conaissant pas la qualité du produit je décide de redrop et reprendre un para de 0.10. Quelques minutes après je regrette fache-non-non car je sent la montée du speed et je ressend une montée de plaisir anormale, le précedent speed d'import venant de Pologne selon les dire du fournisseur, ne me faisait pas une si puissante montée de plaisir. Pour info le fournisseur français l'a importé des pays-bas mais je ne sais pas si il a été produit là-bas.

Bref la montée dure 10min, je sens plus trop mes jambes (un peu comme la montée sous champi pour ceux qui conaissent) après la paralysie dûe au plaisir, gain soudain  de rapidité, énergie, motivation, etc. Brièvement après je suis redevenu  la personne énergique et très calculatrice qu'en Août, je réfléchis en permanance à comment améliorer les choses vis-à-vis de ma vie et en particulier ma consomation de speed.

Ma première question est la suivante, le fait de ressentir une montée si plaisante, contrairement au précedent produit que j'utilisais, est-il un signe d'une coupe avec d'autre produits qui fournissent du plaisir comparable à un orgasme? Ou celà est lié que lors de mes premières consomation en Aoüt j'ai vite habitué mon corps au speed en partant du'une dose de 0.04g et la montant jours par jorus jusqu'à mon seuil de tolérance ?


Concernant mes jours de prises il ont été modifiés, je ne travaille en restauration donc j'ai forcément le week-end de libre et je cherche du travaille idéalement dans mon domaine, qui est peu stressant, peu physique. Donc je laisse plus de temps à mon corps pour se reposer et je surcharge moins mon coeur avec le stress et la nécessité de devoir être en permanance entrain de courir de partout. La redescente me fatiguera les weekend, je vous tiendrais au courant comment je gère la fatigue quand je dois sortir le weekend.

Je mettrais fin à cette expérience quand je n'aurais plus de speed, j'estime à 2/3mois la durée de l'expérience. Ensuite je repasserais par un mois de sevrage, une fois les idée bien claire je ferais un bilan global pour décider si je recommence pour plus longtemps.

Les règles que je m'impose

Je pense qu'il est important de se fixer des règles dans ce genre d'expérience, ça évite de se perdre et de faire n'importe quoi. Ca défini un cap à suivre, des conditions à respecter, je pense que c'est la meilleure façon de s'assurer un bon déroulement. Donc voici ce que je m'impose :

- La fréquence de consomation est de 0.10g par jour, peut-être une réevaluation de la dose en cours de route à cause de la tolérance. Mais le but est d'en prendre le moins possible tout en conservant les effets recherchés. La seule entorse que je me permettrais c'est en cas de journée longue où il est nécessaire que je sois au taqué je m'autorise la prise de 2x 0.10g espacé d'un minimum de 6h (environ la durée d'effets des effets recherchés)

- les jours de faible activité je n'aurais pas l'utilité de consommer du speed.

-Concerdant la RDR particulière que je vais suivre, elle est non exhaustive et seras affichée au tout début de la partie 2, j'essaierai quand même de la rendre exhaustve.

-Certaines mesures de RDR et des conseils que je propose et m'impose risqueront d'évoluer, au fur et à mesure de mes découvertes ou des difficultés encoure. Aussi si quelqu'un me propose des conseils où m'explique la non necessité de certaines mesure, je risquerais de faire évoluer les RDR que j'applique et les conseils.

Mes préocupations

Cette catégorie répertorie les problèmes qui m'empêcherait d'envisager de renouveler l'expérience sur long terme:

Pour l'instant le sujet qui me tracasse c'est l'effet du speed sur la testotérone et la vasoconsctrition qui dégrade la qualité des érections et réduirais je pense la taille du pénis. Des hypothèses ont été émise pour essayer au moins de limiter les effets dans la Partie 3, mais je manque d'informations.

Aussi la toxicité de faibles doses d'amphétamines à long terme, m'inquiète. Surtout les reins, le cerveau, le coeur et l'estomac.

J'espère que vous avez eu la patience de lire le descriptif du début de ma consomation, n'hésitez pas à réagir et à alimenter ce sujet. N'hésitez pas non plus à me donner des conseils pour améliorer la lisibilité du sujet

La deuxième partie arrive sous peu

Dernière modification par pierre (11 octobre 2018 à  09:01)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce retour d'expériences TRÈS complet

Hors ligne


cependant
sans remède
5810
Date d'inscription: 25 Mar 2018
Messages: 405
Blogs
Salut,

je suis stupéfaite devant la rigueur et précision de ta démarche...

nzxt a écrit

Je dois donc volontairement devenir dépendant à une des substance les plus mal réputée en terme de danger au niveau santé, si je veux profiter de ces améliorations. Le speed définira une partie de qui je suis.

mais ça me laisse quand même perplexe...j'admire la détermination froide que t'as, après je ne sais pas vraiment si c'est du bon sens wink
bon, j'ai vécu avec des gens à balle de speed (mais d'une façon beaucoup moins calculée que la tienne, sans aucune limite) et j'en suis un peu traumatisé, il faut pas m'en vouloir !

Je me demande, il n'y a pas de documentation de l'utilisation sur le long terme des amphets aux USA ?
J'imagine, vu le degré de précision de ton post, que t'as déjà fait des recherches, mais franchement on doit trouver quelques éléments, non ?



nzxt a écrit

Ma première question est la suivante, le fait de ressentir une montée si plaisante, contrairement au précedent produit que j'utilisais, est-il un signe d'une coupe avec d'autre produits qui fournissent du plaisir comparable à un orgasme? Ou celà est lié que lors de mes premières consomation en Aoüt j'ai vite habitué mon corps au speed en partant du'une dose de 0.04g et la montant jours par jorus jusqu'à mon seuil de tolérance ?

Mmh...c'est quoi les autres produits qui fournissent du plaisir comparable à un orgasme (surtout en para) ??!
Avec les bons speeds (en sniff, avec on va dire 150mg), ça m'est arrivé d'avoir une bonne montée d'euphorie génialissime et de bien-être presque absolu...pas exactement comme un orgasme en intensité, mais plus long et super plaisant !
Donc ça ne me surprend pas ta description, j'aurais tendance à dire que ton produit est meilleur que le précédent, dans le doute tu peux le faire analyser (surtout si tu te lance dans une conso sur le long terme !!).

En général, je te conseille quand même de surveiller  ton sommeil (la fatigue tue, et ce n'est pas qu'un slogan) et quand même et de te nourrir correctement.
Ce n'est pas parce qu'on veut perdre du poids, qu'il faut subir des carences dangereuses pour la santé ! Vitamines, sels minéraux, fibres, etc. À défaut de manger correctement (sous speed, c'est difficile, je l'avoue), au moins prévoir des compléments alimentaires, en tout cas, essayer de ne pas finir zombie.

Bon, en vrai ta démarche me fait peur, mais ce n'est pas parce que ça fait peur à moi que c'est totalement du gros n'importe quoi.

Fais quand même bien gaffe, si tu sens que ça le fait pas, n'hésite pas à contacter un médecin (quitte à lui dire que t'as pris des pilules pour maigrir sur le net, sans savoir qu'est-ce qu'il y avait dedans).

Prends soin de toi

Hors ligne


sud 2 france 
problème traitement
France
2554
Lieu: nimes
Date d'inscription: 14 Oct 2013
Messages: 1684
Blogs
La douche pour contrer vasoconstriction......Effectivement j'avais lu une brochure de RdR hollandaise relative à la meth où ça parlait de douche.....Je comprends mieux. Merci

Hors ligne


lalalere 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Sep 2018
Messages: 3
Blogs

nzxt a écrit

Notes après la fin de l'écriture de ce sujet
Avant de commencer la lecture de ce sujet très long, je tiens à préciser que ce fut un gros bordel pour le rédiger et que j'y mettrais de l'ordre quand je récupèrerais de la motivation (je n'ai pas arreté de rajouter des détails). Le speed me fais être perfectioniste donc j'ai essayé d'être exhaustif. J'ai voulu aussi utilsier des balise  "spoiler" pour faciliter la lecture du topic mais elle ne sont pas disponibles sur PsychoActif, les 3 partie du sujet seront séparée en 3 messages et je continuerais sur le premier message à donner des nouvelles et surtout raconter les problématiques que j'ai du résoudres ou que j'ai besoin de conseils pour résoudre. Je ne me suis pas vraiment relu donc désolé pour les fautes d'orthographes

N'hésitez pas à émettre des remarque que ce soit au niveau de mes conseils, que ce soit dans l'expérience que j'entrepend, ou si vous avez des réponses à des questions que je me pose dans ce sujet, vous pouvez aussi faire part de vos questionnement sur les effets du speed.

Ah et à la base j'étais parti pour faire juste un topic de suivi de ma conso quotidienne, mais j'ai voulu donner des conseils aux gens qui ont une consomation similaire ou qu'ils veulent l'entreprendre et puis j'ai des questions qui me tracassent beaucoup  et puis pourquoi pas un espace d'échange autour de ce sujet ?

J'ai le sentiment que ça vas bider lol

Introduction
Bonjour,Bonsoir,

Ce topic à pour but de partager les connaissances liées à la consomation de speed quotidiennement, c'est un domaine peu développé je trouve. Il est vite compliqué de trouver des réponses c'est pourquoi à partir de mes recherches, de mon expérience passée et de mon expérience en cours, j'aimerais enrichir ce domaine. Je faire un suivi de mon expérience de 3 mois sous speed quotidiennement, tout les détails de l'expérience sont précisé partie 1 ainsi qu'un rapide descriptif de ma personne et mes objectifs à atteindre durant cette expérience. Mon raport assez particulier aux stupéfiants sera exprimé de même.

Le but premier est de réduire les risques de ce mode de consommation

Ce sujet d'adressent à tout les utilisateurs du speed, qu'ils soit récréatif ou quotidien, à ceux qui veulent se renseigner sur le speed et ou cette méthode de consomation. Ceux qui ont vécu ou vive  une expérience similaire à la mienne n'hésitez pas à faire par de vos difficultés encourue.

En partageant les conaissance de chacun sur le speed, ainsi que l'expérience de certains, il est certains que réduirons les risques de tout consomateur de speed quotidiens ou non. Répondre à des questions sans réponses de certains et afficher tout les  aspects positifs  et négatifs de ce mode de consomation par nos expériences.

Je précise au cas où, que je ne veux pas faire la promotion de ce mode de consomation. Ce mode de consomation s'adresse à des gens qui savent ce qu'ils veulent. Pour tout ceux intéressés, avant de vous lancez soyez certains de pouvoirs assumer les risques que vous prenez. Je vais essayer de décrire exhaustivement mon expérience dans la Partie 1 pour pouvoir inspirer ceux-qui veulent malgrés tout consommer ainsi. [u]Je précise que j'ai conçu cette démarche par mes rehcerches et mes expérimentation personnelles. Tout est conçu pour moi et peut-être que je me base du des  recherches qui sont fausses



Donc ce sujet sera séparé en 3 grosse parties que j'ai décidé de diviser en 3 messages pour fluidfier la lecture:

Partie 1: Présentation de ma consomation et déroulement de l'expérience
Vous connaitrez ma philosophie sur les stupéfiants, mon expérience avec eux, ma condition physique et mentale et le déroulement de l'expérience

Partie 2: Les consignes de RDR que j'applique, des conseils et des mises en gardes sur les dangers
Une présentation des consignes de Réduction de Risque non exhaustive!!! des conseils et des mises en garde sur les danger que ce soit du speed ou d'autres stupéfiant en grénéral. Il y a des conseils qui relèvent du bon sens mais je pense qu'elles mérite d'être répétée

Partie 3: Mes interogations concernant les effets du speed au niveau sexuel
Domaine où peu de réponse sont trouvable mais où aussi peut de monde n'y pense, mais l'usage de speed en particulier sur le long terme à des conséquence sur la sexualité de l'homme et sûrement de la femme. Dans mes questions je propose des solutions pour réduire  les effets néfastes, ceci reste de la pure spéculation, et je les applique sur moi en attendant de trouver mieux

Ensuite je compte toute les semaines donner des nouvelles et corriger les erreurs que j'ai pu écrire et ajouter vos conseils, celà n'est possible que par votre contribution !








Chaque sous partie décris quelque chose, vous n'êtes pas obligé de tous les lires

J'ai aussi mis des indications pour souligner l'importance de passages :

Les élements que je trouve important sont soulignés
Les phrases misent en gras sont les questions dont j'aimerais touver une réponse, n'hésitez pas à m'aider

Un code couleur vas être mis en place quand je trouverais la motivation de réorganisé ce pavé, les effets du speed sont parti peu après la fin de la fin de la partie 3 snortbravo

Et pour votre confort visuel les smileys au design très modernes du forum ont été utilisés:peaceCertains

Bonne lecture !



Partie 1: Présentation de ma consomation et déroulement de l'expérience

Présentation

Je viens de m'inscire sur le forum, j'en profite pour me présenter (je tiens à mon anonymat donc je donnerais très peu de renseignement personelles et désolé mais j'ai mis de faux renseignement personnels sur le forum fache-non-non) J'ai choisi le pseudonyme "nzxt" en référence à la drogue du même nom dans le film "Limitless" qui décuple les fonction cognitives de son consomateur. Mon rapport au speed est un peu le même, je m'en sert pour améliorer ma personne, malheuresement ce n'est pas aussi efficace que le nzxt.


J'ai découvert le forum en me renseignement sur la culture des psilocybes (champignon hallucinogènes), au passage merci aux membres actif de cette partie du forum. Grâce à eux je n'ai pas contaminé un seul de mes kits et j'ai réduit les risques au maximum et j'ai vécu des voyages inoubliables pour pas cher. J'ai ensuite suivi les expériences des utilisateurs liées au speed et plus particulièrement à ceux qui l'utilsaient régulièrement.

Mes expériences avec les stupéfiants


Concernant mes expériences avec les stupéfiants, j'ai tout d'abord commencé à essayer les drogues "sédative" (je ne sais pas si c'est le bon terme). Un petit peu de shit entre amis et une seule fois sous codéine, ce n'est clairement pas pour moi je suis de base d'humeur un peu molle et fainéante, cette famille de stupéfiant me rendaient encore pire, l'alcool je ne suis pas très fan des effets et je bois uniquement pour le goût, sauf pendant mon adolescence où c'était le seul moyen pour avoir confiance en moi dans les soirées roll, cependant ma consomation bien que execessive, elle n'était pas du tout régulière.

J'ai ensuite découvert le joyeux monde des hallucinogènes avec les psilocybe et encore merci à psychoactif pour la RDR. De bonnes expériences, quelques bad, une seule fois un bad si violent que je remetais ma propre existence en cause (donc suivez bien les RDR les curieux des champis, ne jamais triper seul !). Mais de gros voyages introspectif en analysant qui j'étais, mes défauts/qualités, je pense avoir compris une grande partie de mon fonctionnement. Donc je n'ai pas décidé d'arrêter définitivement cette substance, je consomme toujours ocasionnellement mais plus pour voyager entre amis dans des délires bien sympathiques. Mes regrets avec cette substance c'est que j'ai négligé les base de la RDR, j'ai commencé à en prendre seul car mes amis avais peur de la substance. Seul chez soit dans un moment de déprime/dépression accentué par le fait que tu as quitté ton premier amour 1 mois avant, c'est vraiment pas l'idéal pour les champis et j'ai badé sévérement jusqu'à avoir la réflexion qui me marquera à vie. Pourquoi je continue de rester en vie?

Tout ça pour dire que si j'avais suivi les RDR j'aurais jamais eu le traumatisme d'avoir un jour pensé à me suicider, les drogues ça modifie la façon de penser donc pour ceux qui ont encore un doute là dessus, vivez cet instant et vous changerez d'avis. Depuis ce jour je fais de la prévention à tout les gens qui sont intéressé par les substances psychoactive que je conaisse.

Bref je m'égare, puis découvre le speed, je n'ai jamais voulu avoir un usage récréatif avec le speed. La chose  recherchée était de "m'améliorer" d'être plus énergique, plus motivé. Mes premiers essais avec le speed ont été très suprenant, j;'étais moi ême mais en mieux, socialement je n'avais plus de fainéantise donc ma vie sociale allais mieux, fini la flemme d'aller voir du monde. Donc à contrario d'un usage récréatif j'ai monté mon usage thérapeutique,. J'avais découvert aussi que j'étais plus doué et plus productif au travail avec ça peut importe le type de travail qu'il soit intellectuel ou physique.

J'ai donc commencé en Août dernier la consomation quotidienne d'environ 0.08-0.10g de speed en voie oral. Une gélule avant le travail (en restauration) et c'était parti, tout était plus simple et moins pénible, je ne consomais rien pendant mon jour de repos histoire de laisser mon corps se reposer. J'ai eu quelques ratés, des trop grosse dose au début qui m'ont conduis à une insomnie, entendre des bruits/voix qui n'existe pas (qu'une seule fois je précise) et pendant 3 jours avoir un  rythme cardiaque irégulier et des douleurs spontanée dans des veines. Les ratés c'est uniquement parce que ma balance était imprécise et que je ne conaissait pas la pureté du produit ainsi que l'oubli que les para mettent du temps à monter. J'ai aussi expérimenté le sniff, mais ma poudre avais des grumaux dû au séchage imparfait, ca pique le nez, tu dois en prendre plus et ça dure moins longtemps. Donc le para c'était imposé comme la façon la plus adapté à mes attentes

J'ai arreté le speed quand je fu à sec (2.5g sec en 1 mois et quelque) et j'ai continué de travailler dans le même endroit sans speed. C'était clairement plus aussi simple et j'avais perdu en motivation, j'ai quand même pris une semaine de vacances après être à sec pour me "sevrer" et éviter la fatigue intense et la déprime pendant que je travaille. Les conseils des usagers du forum m'ont aidé à préparer au mieux mon sevrage et je vous en remercie, j'ai pas vraiment eu des difficultés énorme. C'est surtout psychologique, on a plus de difficulté à faire des choses et on est moins évéillé, donc on a envie d'en reprendre. Mais vu que j'avais plus rien bah pas trop le choix. et pour adoucir mon sevrage, juste avant de me sevrer j'avais très peu de speed en réserve, donc je diminuais les doses.

Concernant la RDR pendant cette période, boire énormément d'eau , m'assoir quand je sentais intérieurement mon coeur battre la chamade (lié à un activité physique soutenue et le stress de la restauration), prise de speed uniquement en para, aucun redrop, une dose constante et une attente d'environ 24h entre chaque prise. Je précise que mon speed n'est pas pur à 100% d'où les doses de 0.10 qui correspondent à mon seuil de ressenti des effets et il m'était impossible de savoir ce qu'il y avait dedans, cependant celà venais d'un fournisseur réputé du DW, donc toujours mieux que le speed trouvable dans la rue.

Et chose assez originale que je n'ai vu nulle part sur le forum la prise d'un bain chaud/trés chaud ou d'une douche juste avant la montée des effets du speed réduit grandement ma vasoconstriction due au speed pendant quelques heures, ça me permet de me sentir plus détendu, qu'apparament je réduisais l'hypertention liée au speed (je rapelle que l'hypertention même si naturellement certains en font, favorise les risques d'AVC et tout un tas de choses flippantes, de pouvoir avoir des érection quasiment normale (pour ceux qui ne le savent pas la vasoconstriction réduit la taille des veines et donc des  érections), de ne pas avoir le pénis en mode "il a froid" ce qui est déplaisant personnellement et j'ai remarqué (peut-etre du placebo) que je transpirais moins, certainement dû au fait que plus de sang circule mieux et donc mes extrémitées refroidissent plus simplement mon corps.

Ma condition psychologique

Je ne sais pas si c'est très utilie de partager ça mais au cas où, je n'ai jamais été diagnostiquer de quoi que ce soit psychologiquement. Il y a très peu d'antècedents familiaux concernant un quelconque trouble psychologique, sauf des personnes très agées et mon oncle qui depuis ses 13 ans se shoote aux solvants (ce qui a bien du favroiser ses troubles, par contre je n'ai pas conaissance de la nature exacte de ses troubles, mais il vis dans une sorte de délire)

Toutefois je suspecte avoir traversé et peut-etre, être encore dans une dépression ou une déprime qui se prolonge. Même si je me sens bien mieux, j'ai encore quand je suis clean de temps en temps des rechute de déprime . Je  n'avais que très peu de motivation , des crises d'angoisse sans raison pendant quelques mois et une sorte de tristesse intérieur
C'est probablement ma consomation récréative de champignons  qui m'a fais aller mieux étrangement ou alors c'est le fait d'avoir assaini ma vie thinking , j'ai ensuite appris que des études prouve que le micro dosing de champignon aide à combattre la dépréssion donc ptetre un lien avec les champignons. Donc en bref je n'ai été diagnostiqué de rien mais je n'ai pas participé à quelconque diagnostique aussi lol mais je pense traverser la fin ou avoir traversé une grosse déprime ou une dépression (pendant 10 mois environs). Je n'ai jamais consulté car je me suis rendu compte que lors que ça allait de mieux en mieux et j'ai pas trop envie de finir drogué avec des benzo, être tout mou c'est vraiment pas le truc que j'aime ! FIn je n'ai jamais essayé après big_smile

Et aussi comme dis auparavant un gros bad sous champignons qui a mené à la première et dernière fois j'espère à des pensée suicidaire. Je me repète habituez vous roll, j'aurais certainement jamais vécu ce bad si j'avais suivi correctement les RDR. Donc les RDR c'est pas que pour faire chier les nouveaux consomateurs, ça éviteras grandement d'avoir des séquelles psychologique et physique.

Ma condition physique

Une petite présentation physique pour mieux comprendre à quoi corresponde les doses par rapport à ma condition physique. Je suis un homme de 1m87 pour 81 kg début 20aine, j'ai une assez faible tolérance aux substances psychoactive de base. J'ai un métabolisme lent ce qui permet de ne pas perdre de poids trop vite et de facilement en reprendre, je suis un peu gras  et je ne fais pas de sport. J'ai donc un coeur peu endurant qui tends vite à s'embaler dès un effort prolongé ou intense et encore pire sous speed.

Du fait de mon début d'obésité infantile je pense que mon coeur ne s'est pas dévelopé parfaitement et je n'ai jamais vraiment fait du sport régulièrement pendant mon enfance et mon adolescence, je suppose que l'obésité que j'ai vécu a eu un impact sur mon système cardiaque, je précise que je n'ai pas de troubles cardiaque mais  une endurance assez faible comparé aux gens autour de moi qui ne font pas de sport et je ne fume pas. Là je commence à envisager de faire des exercices au poids du corps afin d'améliorer mon cardio. La course j'évite car j'ai un trouble physique (probablement encore à cause de mon début d'obesité infantile) qui m'empêche de courir normalement et donc je m'épuise très vite et j'ai des douleurs assez rapidement aux pieds hmm . Donc la course on évite au maximum big_smile.

J'ai vite pris consciences lors de mes premières palpitation cardiaque, que le speed pourrais me tuer bien plus facilement que les  champignons. Je n'ai pas voulu abandonner le speed qui à mes yeux à un potentiel énorme pour  les gens comme moi, j'ai décidé de réduire les risques au maximum. De rechercher et regrouper tout les conseils des internautes et de réfléchir à de nouvelles façons de réduires les risques. Vous verrez ça dans la Partie 2.

Pourquoi j'ai décider de consommer régulièrement

J'ai déja évoquer en partie les raison, mais je vais apronfondir, qu'on comprennent bien comment je vois les stupéfiants et en particulier le speed.

J'ai commencé tard à essayé des drogues, l'alcool fût un moyen de me libérer de ma timité et me donner confiance en moi quand j'étais lycéen. L'alcool m'a permis de me donner petit à petit confiance en moi et ce que j'osais faire uniquement avec l'alcool, j'arrivais progressivement à le faire sans rien. J'ai au fil de mes nausées et de mes maux de crânes compris que l'alcool comportais des effets négatifs, mais bien maitrisé, de façon intelligente (en gros éviter de boire une bouteille de spiritueux) et rester légèrement alcoolisé il me permettrait de gagner confiance en moi et de m'améliorer.

J'ai élargi le potentiel de l'alcool à toute les drogues, ces substanes pouvait me permettre de m'améliorer ou au mieux de m'amuser avec mes amis. Cette vision est criticable, car on peux vite déraper sur sa consomation et finir dépendant physiquement à une drogue. C'est pourquoi j'ai toujours éviter ce qui risquais de me rendre dépendant physiquement, et j'ai cherché ce qui pouvais me permettre de m'améliorer (je vous rassure je ne compte pas que sur les drogues pour me rendre mieux lol).

Les champignons dont je sous-estimé la puissance, la dangerosité et le potentiel. M'ont interpellé, je voulais avoir un usage récréatif avec, bien triper avec des amis proche, je l'ai fait et ça a crée des liens très forts ces expériences, ceux qui veulent essayer les champignons je vous recomande et je me repète mais la partie du forum dédié aux champignons (psylocybe) est active et est une mine d'or en terme de savoir.

Puis par hasard j'ai fais la bêtise de consommer seul et mise à part un bad trumatisant, j'ai découvert la propriété thérapeutique des champignons. L'introspection de sois même, s'analyser comme si je voyais une personne dans la rue. Comprendre mes contradictions, ouvrir mon esprti. Bref j'ai appris à progresser avec les champignons et aussi à me taper de bon trips cool,

Puis j'ai entendu parlé de l'utilisation d'amphétamines en amérique du nord afin d'augmenter les capacité de concentration, je me suis donc renseigné sur mon forum préféré smile et découvrir tout ses effets positifs sur le dévellopement personnel, les possibilité de gain en dynamisme et tout le reste. Y compris la perte de poids qui pour un jeune avec un peu de gras et un métabolisme rendant difficile la perte de gras, c'était du pain béni.

J'ai voulu en consommer régulièrement, alors je me suis renseigné, et y'a très peu de retours et assez peu d'info. Le speed je trouve reste peu utilisé dû à son manque de potentiel récréatif face à la MDMA et il n'y a que très peu de gens qui l'utilisent de manière "thérapeutique" pour augmenter ses capacités. Gros manque d'information mise à part les consomation des étudiants d'amérique du nord, mais moins risquée puisque l'amphétamine est sous forme pharmaceutique. Malgrés quelques témoignages ici sur une utilisation quotidienne qui a fini soit mal, soit on a plus de nouvelles, soit parler d'un seul gars qui vécu toute sa vie avec le speed.

J'ai vite compris que ça allait pas être si simple de maitriser une consomation quotidienne, en réduisant au maximum les risques. Et que le danger avec "l'amélioration" que me procure le speed c'est qu'elle s'arretera le jour où je ne prendrais rien. Je dois donc volontairement devenir dépendant à une des substance les plus mal réputée en terme de danger au niveau santé, si je veux profiter de ces améliorations. Le speed définira une partie de qui je suis.

Pour finir, il n'y a vraiment que les fou pour se lancer dans une expérience aussi dangereuse, heuresement qu'il y a moyen de réduire les risques tongue


Ma reprise du speed et déroulement de l'expérience


Le 5 octobre je décide de recommander du speed, cette fois-ci chez un fournisseur français nouveau, j'aurais du prendre le risque d'en importer depuis chez un fournisseur réputé, pour éviter le risque de la saisie par la douane j'ai préférer prendre le risque de tomber sur de la mauvaise cam. J'ai eu de la chance, pâte très peu liquide le prix dans les moyennes entre 5 et 10€ le gramme sec. Pour ceux qui ne savent pas trop comment chosir son speed, je vous conseille dans la partie 2, ne prenez pas le risque d'acheter de la mauvaise cam qui nuira plus à votre santée.

Le 10 je reçoit le produit et commence à me faire des para de 0.10g environ, je consomme donc en début d'après-midi. Après une heure n'ayant aucun effet visible et ne conaissant pas la qualité du produit je décide de redrop et reprendre un para de 0.10. Quelques minutes après je regrette fache-non-non car je sent la montée du speed et je ressend une montée de plaisir anormale, le précedent speed d'import venant de Pologne selon les dire du fournisseur, ne me faisait pas une si puissante montée de plaisir. Pour info le fournisseur français l'a importé des pays-bas mais je ne sais pas si il a été produit là-bas.

Bref la montée dure 10min, je sens plus trop mes jambes (un peu comme la montée sous champi pour ceux qui conaissent) après la paralysie dûe au plaisir, gain soudain  de rapidité, énergie, motivation, etc. Brièvement après je suis redevenu  la personne énergique et très calculatrice qu'en Août, je réfléchis en permanance à comment améliorer les choses vis-à-vis de ma vie et en particulier ma consomation de speed.

Ma première question est la suivante, le fait de ressentir une montée si plaisante, contrairement au précedent produit que j'utilisais, est-il un signe d'une coupe avec d'autre produits qui fournissent du plaisir comparable à un orgasme? Ou celà est lié que lors de mes premières consomation en Aoüt j'ai vite habitué mon corps au speed en partant du'une dose de 0.04g et la montant jours par jorus jusqu'à mon seuil de tolérance ?


Concernant mes jours de prises il ont été modifiés, je ne travaille en restauration donc j'ai forcément le week-end de libre et je cherche du travaille idéalement dans mon domaine, qui est peu stressant, peu physique. Donc je laisse plus de temps à mon corps pour se reposer et je surcharge moins mon coeur avec le stress et la nécessité de devoir être en permanance entrain de courir de partout. La redescente me fatiguera les weekend, je vous tiendrais au courant comment je gère la fatigue quand je dois sortir le weekend.

Je mettrais fin à cette expérience quand je n'aurais plus de speed, j'estime à 2/3mois la durée de l'expérience. Ensuite je repasserais par un mois de sevrage, une fois les idée bien claire je ferais un bilan global pour décider si je recommence pour plus longtemps.

Les règles que je m'impose

Je pense qu'il est important de se fixer des règles dans ce genre d'expérience, ça évite de se perdre et de faire n'importe quoi. Ca défini un cap à suivre, des conditions à respecter, je pense que c'est la meilleure façon de s'assurer un bon déroulement. Donc voici ce que je m'impose :

- La fréquence de consomation est de 0.10g par jour, peut-être une réevaluation de la dose en cours de route à cause de la tolérance. Mais le but est d'en prendre le moins possible tout en conservant les effets recherchés. La seule entorse que je me permettrais c'est en cas de journée longue où il est nécessaire que je sois au taqué je m'autorise la prise de 2x 0.10g espacé d'un minimum de 6h (environ la durée d'effets des effets recherchés)

- les jours de faible activité je n'aurais pas l'utilité de consommer du speed.

-Concerdant la RDR particulière que je vais suivre, elle est non exhaustive et seras affichée au tout début de la partie 2, j'essaierai quand même de la rendre exhaustve.

-Certaines mesures de RDR et des conseils que je propose et m'impose risqueront d'évoluer, au fur et à mesure de mes découvertes ou des difficultés encoure. Aussi si quelqu'un me propose des conseils où m'explique la non necessité de certaines mesure, je risquerais de faire évoluer les RDR que j'applique et les conseils.

Mes préocupations

Cette catégorie répertorie les problèmes qui m'empêcherait d'envisager de renouveler l'expérience sur long terme:

Pour l'instant le sujet qui me tracasse c'est l'effet du speed sur la testotérone et la vasoconsctrition qui dégrade la qualité des érections et réduirais je pense la taille du pénis. Des hypothèses ont été émise pour essayer au moins de limiter les effets dans la Partie 3, mais je manque d'informations.

Aussi la toxicité de faibles doses d'amphétamines à long terme, m'inquiète. Surtout les reins, le cerveau, le coeur et l'estomac.

J'espère que vous avez eu la patience de lire le descriptif du début de ma consomation, n'hésitez pas à réagir et à alimenter ce sujet. N'hésitez pas non plus à me donner des conseils pour améliorer la lisibilité du sujet

La deuxième partie arrive sous peu

J ai franchement pas eu la patience de lire tout ton post...

Mais bravo. Ça a l aire très clair et très detaillé! Les joies du speed je dirais...

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5500
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1067
Blogs
Merci.
J ai tout lu smile
Ton speed c'est quelle amphetamine, tu sais ça?
Etvla douche pour limter la vasoconstriction, c est une douche chaude?

Travail actuel sur chemsex et RDR.  Faire des photos pour exprimer des messages. Dépénalisons les substances PA.

Hors ligne


xorxe 
Nouveau Psycho
France
200
Date d'inscription: 08 Aug 2014
Messages: 69
j'ai pas tout lu je vais aller me coucher

j'ai un peut se probleme aussi , le besoin d'etre sous produit au boulot .  Mais a la différence c'est que je prend tres tres rarement quand je fais du sport.
du coup jprend du tramadol 1-3 fois par semaine a 50-100mg/jours , avant je tournais a l'éthylphenidate presque quotidien  .
la j'ai du speed mais me tente pas trop au taff .

question simple :
par voie oral c'est mieux que nasale pour des petites doses pour usage non recreatif ?

Hors ligne


Polo187 
Adhérent PsychoACTIF
France
200
Lieu: ici, la bas, un peu partout.
Date d'inscription: 21 Apr 2014
Messages: 288
Blogs
Salut,
j'ai lu tout ton post, alors pour le retour d'expérience j'ai consommer du speed qutodienement durant plusieurs année a haute dose, mais surtout pour aller au travail.

Cela m'aidais à me concentrer, cela me posais effet paradoxal du speed qui ont conduit mon addictologue a me diagnostiqué un trouble du deficit de l'attention que je soigne maintenant par de la ritaline.

Durant ces année de consommation j'en avait tout le temps en quantité et d'une qualité remarquable quand on a un bon plan ca permet de le toucher pas cher et en quantité pour ne jamais tombé en rade, j'en consommais plusieurs grammes par jours en sniff, pas du tout RDR.

Je dirais concernant l'appétit qu'il diminue  mais qu'avec le temps ont fini par s'alimenter, pour le sommeil, j'suis un tres mauvais dormeur de base avec un traitement pour ca, mais je m'aidais de  benzo, et arretais toujours de consommer quelques heures avant de me coucher.

Pour moi tout a toujours roulé durant ces quelques années, toi tu entreprends trois mois et si tu respectes les regles que tu t'es fixé tu peux rencontrer de la fatigue, un etat de déprimes apres une exposition régulière.

Concernant ce que tu as ressenti avec ton second speed me font penser qu'il est de meilleur qualité que le premier, le fait qu'il soit pateux voir liquide sont gage de fraicheur, et une forte odeur type solvant, de l'etat pateux à sec il peut y avoir une différence de 40%, moi la rare fois ou j'en ai bouffer j'ai pris deux para bien dosé dans une nuit, je pense que la défonce est plus forte en l'ingérant et qu'il en faut beaucoup moins et que ca dure plus longtemps.

Hors ligne


sud 2 france 
problème traitement
France
2554
Lieu: nimes
Date d'inscription: 14 Oct 2013
Messages: 1684
Blogs
@BOOTSPOPPERS: speed=sulfate d'amphétamine

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

  2
[ Forum ] Expériences - TR speed/amphétamine
par Thyroidalcrib64, dernier post 18 mars 2018 à  14:36 par micka16100
  3
[ Forum ] Dosage - Dose amphétamine/speed
par m@ngastar94, dernier post 04 février 2019 à  13:18 par Drewdrew
  20
  [ PsychoWIKI ] Amphétamine-Méthamphétamine, effets, risques, témoignages
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    [SONDAGE] A refaire, quel hallucinogène pour ton 1er Trip?
    Il y a 1jCommentaire de VIsioman (34 réponses)
     Appel à témoignage 
    Professionnels des addictions, que venez vous chercher sur Psycho...
    Il y a 6jCommentaire de sud 2 france (19 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Trouble de l’anxiété à cause d’une unique prise d’extasy
    Il y a moins d'1mnCommentaire de encephalo dans [MDMA/Ecstasy...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Actualité - Nantes. Il cultivait du cannabis à usage thérapeutique, il est relaxé
    Il y a 18mnCommentaire de Mister No dans [Répression - Victimes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Le canabis me fait plus aucun effet
    Il y a 31mnNouvelle discussion de malino dans [Cannabis...]
     Forum 
    Consommez de la c en soirée Techno
    Il y a 44mnCommentaire de Bootspoppers dans [Cocaïne-Crack...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Pourquoi avez vous choisi cet avatar ?
    Il y a 1h
    6
    Commentaire de Bootspoppers dans [Utilisation du site P...]
    (125 réponses)
     Forum 
    Trombinoscope
    Il y a 3h
    53
    Commentaire de Bootspoppers dans [Au coin du comptoir.....]
    (699 réponses)
     Forum 
    Vos musique
    Il y a 3hCommentaire de Sp70 dans [Au coin du comptoir.....]
    (5 réponses)
     Forum 
    Pseudoéphédrine - Utilisation de la CWE pour l'extraction de Pseudoéphédrine !
    Il y a 4hCommentaire de Haupayy dans [Médicaments psychotro...]
    (26 réponses)
     Blog 
    Retour sur un festival psychédélique contemporain
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de Bootspoppers dans le blog de CoachMigui
    (13 commentaires)
     Blog 
    Participer à l'enquete Eurotox
    Il y a 8hCommentaire de alchemy777 dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (37 commentaires)
     Blog 
    Le champagne et le fusil
    Il y a 8hCommentaire de OrgaWZ dans le blog de OrgaWZ
    (12 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 06:04
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Kevape, Rekab nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     retour sur un festival psychédélique contemporain
    par CoachMigui, le 16 Apr 2019
    Je veux me mettre à écrire ce report, mais j'écoute un set d'un des artistes que j'ai écouté dans le festival dont je veux parler et je ne peux m'empêcher de rentrer en transe... C'est le genre de chose qui arrive après une expérience marquante comme celle là. Dans le rythme de la musique,...[Lire la suite]
     j'ai toujours rêver de rentrer dans un club
    par Marla Singer, le 15 Apr 2019
    Salut Euphrasia! (Ref a l'Euphrate? ... ) Alors c.est plutôt cool que tu ais si bien saisi les valeurs et la volonté de l'asso et du forum! En revanche, si le forum était moins frequenté a ses debuts, il a explosé en terme d'inscrits, de visiteurs, de nb de posts... Donc le but est d'info...[Lire la suite]
     Y a un hic...
    par Kao, le 09 Sep 2007
    Pour les psychiatres et les médecins, le toxicomane est un malade. Pour la justice, il est un hors-la-loi. Pour la police et les citoyens, il est un danger. Pour le gouvernement, il est un problème. Pour la sécu, il est un gouffre. Pour la famille, bien souvent il est un connard qui cause du sou...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Très malin... Et utile aussi. Ocram dans [forum] Sevrage
    (Il y a 7h)
    Bien dit. J aurais pas osé: tu l'as fait mieux que moi Rick. Boots dans [commentaire de blog] Notre-Dame et le pouvoir de l'église
    (Il y a 9h)
    J'approuve parce que. Merci. Hilde dans [commentaire de blog] Notre-Dame et le pouvoir de l'église
    (Il y a 10h)
    achement classe, merci du tr!! ocram dans [forum] Trip Report - Comment la Salvia à changée ma vie
    (Il y a 11h)
    Bon à savoir / Oaxaca dans [forum] Quel type d'AD pour palier au tramadol ?
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums