Sevrage Effexor : help me !!! / PsychoACTIF

Sevrage Effexor : help me !!!

Publié par ,
52334 vues, 28 réponses
Pops 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25 Jul 2013
Messages: 3
Salut à  tous. Je viens de m'inscrire sur ce forum - que je consulte en tant qu'invitée depuis quelques temps - parce que je suis en train de vivre un véritable cauchemar avec le sevrage d'Effexor et que j'ai cruellement besoin de vos conseils, s'il y a ici des personnes qui ont vécu ou vivent la même chose que moi, ont connu des proches dont c'était le cas, ou même auraient des conseils ou des avis à  donner sur cette grosse merde de Venlafaxine !!!

Voilà , je prends Effexor depuis environ quatre mois à  75mg, ces dernières semaines je ne ressentais plus aucun effet positif au contraire c'était pire (anxiété, envie de rien, développement d'une paranoïa intense à  l'égard de mon copain, insomnies)... j'hésitais même à  doubler la dose mais finalement j'ai changé d'avis après reflux de ces effets bizarres ce dimanche et j'ai arrêté net. Je ne vois plus mon psychiatre depuis dix jours. Je lui en veux terriblement pour m'avoir prescrit ce médicament merdique alors que je n'étais pas en dépression avérée à  ce moment là  (je précise que j'ai pris Sertraline -Zoloft- pendant 2 ans suite à  un épisode dépressif majeur et que je n'ai pas quasiment pas eu d'effets de sevrage avec ce médoc).

Les effets du sevrage à  l'Effexor se sont fait ressentir dès lundi matin : vertiges et sensations de "fourmillements" un peu partout dans le corps qui deviennent parfois assez fortes pour me forcer à  rester couchée ; nausées ; mal à  la tête ; fatigue intense (je dors 17h par jour) si ce n'est que cette nuit je suis victime d'une insomnie... Depuis la nuit dernière les symptômes se sont aggravés. J'ai vécu quelques hallucinations auditives hier dans la nuit (rien de terrible mais bon j'ai quand même fouillé trois fois mon appartement parce que j'avais entendu des bruits qui DEMONTRAIENT qu'un psychopathe s'y cachait avec une hache... hihihi), des cauchemars... Aujourd'hui j'ai eu une dispute avec mon copain que les effets de sevrage ont probablement provoquée, et j'étais totalement incapable de contrôler mes nerfs, j'ai failli sauter de la voiture en marche... Ensuite j'ai fumé une taff de son joint pour me calmer (j'ai beaucoup fumé à  une époque, mais depuis que j'ai commencé les AD j'ai été forcée d'arrêter) : effet instantané j'ai senti tous mes nerfs faire "pouic" puis je me suis quasiment endormie. Quand je me suis réveillée j'ai commencé à  avoir des pensées bizarres, j'étais parano mais surtout je n'arrivais pas à  contrôler mes pensées qui partaient dans tous les sens et aucun contenu ne tenait plus de trois secondes. J'ai vraiment eu peur de devenir dingue.

A ce moment là  j'ai rappelé mon psychiatre, il m'a donné rendez-vous demain matin, mais je sais déjà  ce qu'il va me dire : qu'il faut que je reprenne Effexor pour le diminuer progressivement... Je sais que ç'aurait probablement été plus "sage" de l'arrêter de cette manière mais aujourd'hui ça va faire le 4ème jour sans et je n'ai pas du tout envie de reprendre ! Vu à  quel point le sevrage est difficile (après à  peine 4 mois de traitement, je plains vraiment les personnes qui ont pris ce médicament pendant longtemps, il devrait être interdit!!!) je me dis que je préfère encore avoir des effets plus ou moins "intenses" pendant quelques temps plutôt que de reprendre ce médicament et de me sevrer "en douceur" ce qui équivaudra à  un sevrage "soft" mais prolongé !

Il n'empêche que ce sevrage commence vraiment à  être difficile à  vivre, surtout que j'ai très peur que ça ne soit que le début et que cela empire (ce que mon psy m'a dit toute à  l'heure au téléphone, mais bon, comment faire confiance à  ces toutous de l'empire pharmaceutique ?)... Il paraît qu'Effexor est un des AD au sevrage le plus dangereux, et j'ai eu l'occasion de lire sur plusieurs sites que ce médicament a des effets stimulants analogues aux amphétamines (si ce n'est plus). Je cite notamment : "Venlafaxine/Effexor appartenant à  la classe phénylthylamine, qui comprend l'amphétamine, MDMA et de la méthamphétamine"...

Bon enfin bref je commence à  être en superflip. Je sais pas quoi faire pour m'en sortir. Je veux bien patienter, je veux surtout pas reprendre cette saloperie (la dépression c'est mieux que ce que j'ai vécu depuis la nuit dernière!! roll ) mais j'ai peur que le sevrage soit long... Si certains d'entre vous peuvent m'éclairer par leurs expériences ou me donner des conseils avisés je vous remercie du fond du coeur... Dans tous les cas, je vous remercie déjà  vivement si vous m'avez lue jusqu'ici... Et je commence vraiment à  me penser que l'Effexor est un médicament à  interdire (j'ai trouvé une pétition internationale avec 25000 signatures, par là ...), il existe d'autres AD si des personnes ont vraiment besoin de cette béquille avec lesquels le sevrage est beaucoup moins difficile ! Effexor est très très addictif. L'industrie pharmaceutique a vraiment le don de fabriquer des médicaments sous ordonnance bien plus dangereux que les drogues jugées illicites. J'ai l'impression d'être sous sevrage d'autre chose tongue Il faudrait également interdire tous les psy-chons et médecins qui prescrivent à  tout va dès qu'ils voient une personne pleurer !!!!

Hors ligne


Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28 Jun 2012
Messages: 1819
Blogs
Bonjour Pops. Et bien venue sur www.psychoactif.org

Les AD ont des effets très différents d'après les organismes et les cognitivités de chacun.

Je sais que ç'aurait probablement été plus "sage" de l'arrêter de cette manière mais aujourd'hui ça va faire le 4ème jour sans et je n'ai pas du tout envie de reprendre ! Vu à  quel point le sevrage est difficile (après à  peine 4 mois de traitement, je plains vraiment les personnes qui ont pris ce médicament pendant longtemps, il devrait être interdit!!!) je me dis que je préfère encore avoir des effets plus ou moins "intenses" pendant quelques temps plutôt que de reprendre ce médicament et de me sevrer "en douceur" ce qui équivaudra à  un sevrage "soft" mais prolongé !

Certain, la majorité d'ailleurs, arrêtent le traitement avant qu'il ne fasse effet avant les 3 semaines.
D'autres y trouvent un réel confort. Et certains ont de grande difficultés a se séparer du produit.
Dans ce dernier cas, ton cas, il ne faut pas sevrer d'un coup. La preuve. Ce n'est pas le protocole.

surtout pas reprendre cette saloperie

Non, ce n'est pas une saloperie, et cela a aidé des gens qui ne sont pas la pour le dire. Si le produit ne te convient pas, voit avec ton doc a arrêter progressivement.

J'ai un pote qui était sous Séroplex (histoire de cul). Ca lui a fait un ultra bien. Il suivait a la lettre les consignes. Il a baissé comme le médecin lui a dit, et n'en prend plus maintenant sans jamais avoir eu d'effets désagréables. Que des bénéfices.

RicoSon.

Dernière modification par Ricoson (25 juillet 2013 à  07:14)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne


Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
100
Lieu: ailleurs
Date d'inscription: 09 Jul 2012
Messages: 2280
Blogs
salut pops!
j'ai moi meme pris pendant longtemps de l'effexor, et OUI, il est tres addictif!
j'ai eu aussi beaucoup de mal a m'en separer, mais ma psy, a l'epoque, m'a refillé un autre medoc (encore plus fort, super!) du coup, je suis passée d'une addiction a une autre! les psy? pfff, no comment....
mais si je devais te donner un conseil, ce serait quand meme de baisser progressivement, histoire que tu ne te manges pas tous les effets desagreables du sevrage......
enfin, c'est mon avis........

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne


Pops 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25 Jul 2013
Messages: 3
Merci pour vos réponses !
J'étais probablement assez énervée/sur les nerfs à  cause du sevrage lorsque j'ai écris mon message, en tout cas je ne voulais pas faire comprendre que tous les AD étaient une "saloperie"... Je suis consciente que ça peut aider beaucoup de gens et que chacun a sa propre capacité à  supporter tel ou tel produit. J'ai été sous Sertraline pendant 2 ans et ça a bien fonctionné pour moi. Avant de me prescrire Effexor, mon psy m'avait d'ailleurs prescrit du Seroplex mais j'avais arrêté au bout de 5 jours parce que les effets secondaires de début de traitement étaient très forts pour moi avec ce médoc ! Cependant, Effexor est un des AD qui provoque le pire sevrage (car très très addicitf) et j'ai lu de nombreux témoignages de personnes qui supportaient mal ce médicament. Je pense que les psy devraient le prescrire avec encore plus de prudence que les autres AD... Puis en ce qui me concerne, après avoir arrêté le cannabis que je consommais abusivement pendant 2 ans, après avoir arrêté l'alcool alors que j'étais au bord de la dépendance (merci les ulcères), si je pouvais arrêter cette nouvelle addiction médicamenteuse acquise par la prise d'AD et d'un max de benzo, ça ne serait pas plus mal. Reste plus qu'à  voir quelle sera la prochaine big_smile

Je pense que vous avez tous les deux raison, il aurait vraiment été préférable de ne pas l'arrêter si brutalement ! Evidemment c'est également ce que mon psy m'a dit hier (mais enfin il était tout penaud et s'est finalement excusé de me l'avoir prescrit, il n'avait pas l'air d'en savoir tant ce que ça sur la Venlafaxine !! ahlalala les psychiatres qui prescrivent à  tout va... Dire que je fais des études de psychologie. Heureusement que je n'aurais jamais les moyens de prescrire hihi)

Enfin bref, j'ai une ordonnance d'Effexor 37,5 que mon psy m'a conseillé de prendre pendant une semaine pour suivre le "protocole" de sevrage. Mes symptômes se sont un peu améliorés donc j'hésite à  les prendre, surtout que ça fait aujourd'hui le 6e jour que mon corps s'habitue à  ne plus en avoir du tout, et j'ai peur que d'en reprendre à  cette dose à  présent ne m'aide pas forcément... Les vertiges sont toujours là  mais moins présents. Avant-hier j'étais très en forme, j'allais bien, même si je sentais que j'avais les nerfs à  vifs.. Hier c'était totalement l'inverse, j'étais complètement déprimée, je me sentais vide, envie de rien... Et aujourd'hui rebelote je me sens en forme et c'est d'ailleurs assez étonnant que je sois réveillée aussi tôt ! J'ai presque l'impression d'être bipolaire... surpris

Hors ligne


Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28 Jun 2012
Messages: 1819
Blogs
Bonjour Pops.

Tu sais, les gens qui vivent sans produits ne sont pas toujours en forme et on eux aussi leurs hauts et leurs bas. Et il y a des matins ou on se sent bien la pèche et d'autres plutôt mou, sans que la consommation des produits en soient a chaque fois la cause.
Bipolaire, c'est autre chose. Je connais le Père d'un Ado Bipolaire. Ses Parents ont du mettre en place des stratégies inimaginable. Fenêtre close pendant les crises.
Les Psy se trompent parfois, mais la, cet adolescent portera sa bipolarité toute sa vie. Lithium ou Dépacote obligatoire.

Rico

Dernière modification par Ricoson (27 juillet 2013 à  10:47)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne


pouety
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 24 Aug 2012
Messages: 138
bonjour Pops,
ça fait plus de 10 ans que je prends de l'effexor, et je peux te dire que ça m'a énormément aidée. Au départ, j'avais une dose faible, puis les emmerdes augmentant, j'ai dû augmenter l'effexor, ensuite j'ai pu diminuer progressivement les doses. Je comptais arrêter l'effexor, mais ce nouveaux des emmerdes ++++, donc j'ai du augmenter les doses. et aujourd'hui ben j'ai de l'effexor + un antipsychotique pour potentialiser les effets de l'effexor.   Je le vis bien. effectivement y'a des effets secondaires, mais c'est minime. En fait, je ne porte pas le même regard que toi sur l'effexor. pour moi, c'est un medicament dont j'ai besoin, donc je le prends. Peu importe si je dois rester sous effexor jusqu'à  la fin de mes jours. C'est un traitement médical, dont j'qi besoin, donc je le prends sans me poser de questions. Après tout, une personne qui devient diabétique l'est obligée de prendre de l'insuline jusqu'à  la fin de ces jours.
Certes, pour le français lambda, si on est en dépression, on s'entend dire que c'est une question de volonté.... Ce n'est pas vrai. la dépression peut avoir une origine physique, par l'exemple, l'anémie est une cause fréquente de dépression. et quand bien même, il y a cause psy, on n'est pas tous égaux face ॠla dépression, y'a aussi des origines génétiques.
A partir de là , je ne me pose pas de questions, ce n'est pas honteux d'être en dépression, et de prendre des antidépresseurs...
voili, voilou.
salut

Dernière modification par pouety (29 juillet 2013 à  17:31)

Hors ligne


blue pearl 
Psycho junior
000
Date d'inscription: 24 Jun 2013
Messages: 336
Blogs
salut pops
je sais pas si ton sevrage ce passe bien mais j'ai pu lire que tu avais pris du zoloft j'en prend egalement depuis 4 semaines et toujours pas d'amelioration je voudrais l'arreter as tu pue le faire facilement et as tu eu des effets indesirables je precise que je suis a une gellule de 50mg par jours
merci et bonne soiree

Hors ligne


blue pearl 
Psycho junior
000
Date d'inscription: 24 Jun 2013
Messages: 336
Blogs
salut pops
je sais pas si ton sevrage ce passe bien mais j'ai pu lire que tu avais pris du zoloft j'en prend egalement depuis 4 semaines et toujours pas d'amelioration je voudrais l'arreter as tu pue le faire facilement et as tu eu des effets indesirables je precise que je suis a une gellule de 50mg par jours
merci et bonne soiree

Hors ligne


pouety
Nouveau Psycho
000
Date d'inscription: 24 Aug 2012
Messages: 138
hello blue Pearl,
n'arrête pas le zoloft de toi même, va voir le médecin qui te l'a prescrit. Faut pas arrêter les antidépresseurs d'un seul coup, mais progressivement.
bonne soiréesalut

Hors ligne


Pops 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25 Jul 2013
Messages: 3
Bonsoir tout le monde,
Mon sevrage est quasiment terminé... Je n'ai plus d'effets somatiques, et je me sens beaucoup moins lunatique et "sur les nerfs"... Je redeviens moi-même petit à  petit et je me sens beaucoup mieux sans cette chimie ! Finalement je n'ai pas repris à  37,5 comme mon psy me l'avait conseillé, voyant que ça allait mieux. De toutes façons c'était tellement intense au début que si ça avait du empirer, je n'aurai pas eu d'autre choix que de reprendre. Conclusion de cette expérience : même si se sevrer de soi-même et de manière "brutale" est possible (quand on n'a aucune responsabilité à  assumer) on se mange tellement d'effets que je ne le conseille à  personne ! Donc même sans voir de psy il faut vraiment se débrouiller pour tenter un sevrage progressif.


RicoSon, je ne suis pas attardée, je sais bien que tout le monde peut se réveiller d'humeur plus ou moins molle ou dynamique selon les matins. Il n'empêche que je me connais et lorsque ces changements sont excessifs, comme tout un chacun, je les ressens. Or ces derniers jours ils l'étaient. J'ai tapé d'énormes crises et j'avais un grand mal à  contrôler mes nerfs, alors que naturellement je suis une personne très calme. De plus, je blaguais en disant que je me sentais devenir bipolaire (mais c'était également pour insister sur l'intensité de ces changements d'humeur et donc sur leur origine : le sevrage), à  vrai dire ma soeur l'est et je connais donc très bien cette maladie, malheureusement bien mieux que toi. Je ne sais pas tellement pourquoi tu réponds à  ce sujet, car contrairement aux autres personnes ici tu ne sembles pas connaître cet AD, et tu donnes des conseils "vaseux" en fonction de ce que tu as pu voir chez des connaissances.. Parfois il vaudrait peut être mieux s'abstenir. A bon entendeur...

Merci à  vous autres pour vos messages. Pouety et PAI, je suis contente pour vous que l'Effexor vous convienne et vous aide à  avoir une meilleure vie au quotidien, il est vrai que la dépression n'est pas une tare mais est parfois un vrai fardeau et qu'il vaut mieux se sentir bien et pouvoir avancer dans votre vie même si cela inclut des effets secondaires somatiques... Mais pour moi l'Effexor a surtout eu de mauvais effets psychiques, je m'en rends d'autant plus compte à  présent que je ne le prends plus. Je me sens plus moi-même sans. C'était une sorte de spirale où j'étais obligée d'augmenter les doses pour que les effets positifs continuent à  être là , sinon je me sentais encore plus mal que lorsque j'avais commencé. Aujourd'hui je souris et je ris de façon plus naturelle, moins "robotique", avec des vrais sentiments, ce qui est bien paradoxal vu les effets que l'on est censés attendre d'un AD! Enfin bref... Oui, Effexor peut être bénéfique pour certaines personnes, si les autres AD ne font pas effet, mais il faut vraiment être prudent tout de même.

Blue pearl, comme pouety je te conseille de ne pas arrêter le zoloft de toi-même. J'ai fait une erreur en arrêtant Effexor si brutalement, certes après une semaine mon sevrage est terminé (mais j'ai de la chance, cette durée est très aléatoire selon les personnes et aurait pu être bien plus longue) mais les effets ont été vraiment intenses et pendant une semaine je n'ai rien pu assumer, je ne suis presque pas sortie de chez moi !! Tu devrais au moins passer à  25 mg pendant une semaine, voir les effets que ça te fait, et si c'est supportable ensuite voir en prenant 25mg 1 jour sur 2, et toujours selon ce que tu ressens tu pourras ensuite arrêter. J'ai pris Zoloft à  150 mg pendant 2 ans et je me suis sevrée progressivement sur 3 mois. Je ne me rappelle pas avoir eu d'effets indésirables si ce n'est peut être quelques nausées mais vraiment rien d'embêtant.

Hors ligne


Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Lieu: Haut de la scène
Date d'inscription: 28 Jun 2012
Messages: 1819
Blogs
Bonjour.

Pops, je suis désolé si tu as eu le sentiment que je te prenais pour un "attardé".
Ce n'était pas mon intention, mais quelque chose a du m'échapper.
Je le regrette si c'est le cas et te prie de bien vouloir m'en excuser.

car contrairement aux autres personnes ici tu ne sembles pas connaître cet AD, et tu donnes des conseils "vaseux" en fonction de ce que tu as pu voir chez des connaissances.. Parfois il vaudrait peut être mieux s'abstenir. A bon entendeur...

Je ne suis pas animateur de ce sous forum, mais j'ai deja pris des AD (seroplex, valdoxan, deroxat).
J'ai jamais pu adhérer correctement au protocole, car quand je prends quelque chose, je m'attends a un bénéfice rapide. Tout, tout de suite. L'héro était le médicament rêvé. tu prends et le "bénéfice" est immédiat. Ensuite, j'ai des amis qui en prennent et pour l'un deux, ce fut très bénéfique.
La je témoigne.

Vaseux neutral c'était me fête hier.... on m'a pris pris pour un "idiot" et j'ai eu mon étoile rouge (on m'a viré des JC ca fait tellement longtemps)

En tout cas, vu ton poste, tu as l'air d'avoir la pèche.

Rico. vaseux, idiot et staliniste. eek  Oh vieillesse ennemie....

Dernière modification par Ricoson (31 juillet 2013 à  06:26)


Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne


Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
100
Lieu: ailleurs
Date d'inscription: 09 Jul 2012
Messages: 2280
Blogs
salut pops!
super contente d'apprendre que t'a reussi ton sevrage avec succes! top classe mec! bravo!
je vois rien d'autre a dire....

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne


twiiix 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 30 Jul 2013
Messages: 24
Blogs
salut voila mon experience avec les anti-depresseur  a ete une horreur un jours je me suis retrouver sans mes a.d. a une semaine de mon r.d.v. chez le psy.

c'etais pire que une descente de speed ou j'aurrais pas dormit une semaine.

le jours du rdv chez le psy il m'as demander si je voulais en reprendre j'ai dit non.

plus jamais je voulais vivre un  sevrage non voulut et radical.....

VOILA POURQUOI: je te conseil de diminuer graduellement 3/4 de t'as dose journaliere pendant 5 jours puis 1/2 pendant 5 jours et pour finir 1/4 pendant 5 a 7 jours et puis t'arrete y as que comme sa que sa pt etre fait en douceur enfin c'est mon avis mon experience a toi de voir.

aujourd'hui j'ai toujours des angoisse et je suis toujours aussi anxieux ms j'prend des benzo. sa me soulage bien assez et qd j'en ai pas je me retrouve pas en descente de la mort comme quand j'avais 20ans aucune responsabiliter etc(facile a encaisser quoi).... je vai a la pharmacie et j'en reprend une boite de benzo. tout simplement.

Hors ligne


mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
2100
Date d'inscription: 10 Mar 2009
Messages: 9613
Blogs
Pourtant le sevrage de benzo est réputé plus dangereux que celui des AD. Il est potentiellement mortel, comme pour l'alcool. Ce sont les 2 sevrages à  ne surtout pas faire seul.

Hors ligne


blue pearl 
Psycho junior
000
Date d'inscription: 24 Jun 2013
Messages: 336
Blogs
salut
par experiences de part ma mere elle a du subir plusieurs sevrage au benzo plus AD et ce qui vas avec dans des centre et en HP le derniers remonte a quelques temps elle afailli y laisser ça vie son coeur ne tenais pas elle a fini au urgence elle avait voulue tout stopper net mais maintenant elle s'en ai sortie pourtant elle trenait derriere elle 15 ans d'addiction et plusieurs TS

Hors ligne


twiiix 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 30 Jul 2013
Messages: 24
Blogs
salut Mickeycowboy. et les autres oui la grande discution pour ou contre les benzo's.

perso. j'en prennais beaucoup au debut plus par envie de me defoncé que par besoin enfin j'avais plus du tt d'angoisse evidement.

maintenent j'en prend 4/5 par jours normal quand je vie seul.  3 broma la journée 2 diazepam pour dormir avec un bon bedo.

qd ma fille est la je prend aucun benzo la journée sa presence fait disparaitre tout mes angoisse etc... jusque pour dotrmir me faut qd meme deux diazepam et un bromazepam.....


et bon yas des jours envie de me defoncer et je bouffe du bromasepam comme des tic-tac etc....

ms sinon pour sevré des benzo c'est comme pour tout c'est paliatif faut juste avoir envie pour de vraix.

j'ai commencer a 13 ans me defoncer 20 ans plus tard je n'ai encore rien trouver qui pourai remplacer le besoin de substance dont j'ai besoin pour me sentir bien serein bien vous comprener BIEN DS MA PEAUX

Dernière modification par twiiix (01 août 2013 à  18:47)

Hors ligne


Lilepompipadur 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 12 Jan 2014
Messages: 1
Je souhaitai vous faire part de mon expérience. Sans aucunes prétentions, en espérant que cela puisse être utile à  quelqu'un.
Avant de commencer mon sevrage d'Effexor, j'ai lu beaucoup de témoignages plus ou moins pessimistes. Presque démotivants. J'avais peur de me lancer. Une nécessité selon mon médecin (un des rares à  soutenir que ces médicaments sont de la M.... !). Mais on s'en passe !
J'ai 38 ans et je prends ces substances depuis 15 ans. Certes les raisons qui m'ont amené à  en prendre étaient légitimes. Mais avec du recul ! Quel poison ! Je pense réellement qu'une bonne copine, une sœur ou un parent aimant aurait pu empêcher tout ce qui allait suivre. On vous prescrit ces "choses" avec une telle facilité, sans vous prévenir que pour vous en passez, c'est justement votre vie qui risque d'y passer....
Au début du traitement, je dois dire que j'ai senti que mon mal de vivre et ma dépression diminués... Mais plus j'en consommais, plus j'en avais besoin et plus j'en avais besoin, plus j'augmenté les doses.. Comme pour anesthésier ma douleur... anesthésier mon cerveau... Alors je le dis aujourd'hui !! ces "médicaments" sont des leurres. Ils entretiennent votre malheur. Mais le pire reste à  venir. A long termes, les médicaments ne marchaient plus. Je prenais de plus en plus d'Effexor. 5 Effexor 75 par jour. Les effets secondaires sont apparus.. l'ajout d'anxiolytiques, l'alcool, les tentatives de suicides, la cocaïne, et autres extrêmes...  fatigue, perte TOTALE de libido, perte de sommeil, envie d'autodestruction (certes ceci est très personnel, mais avec le temps, plus j'en prenais, plus j'étais mal : je ne pouvais pas bouger ou programmer quoi que ce soit sans eux.. en vacances, je n'avais pas prévu la dose adéquate ! résultat : UN ENFER ! Crises de larmes, coup d'électricité, envie de tuer tout ce qui bouge)... Bref : j'ai lu quelques bouquins polémiques sur les antidépresseurs... et ce fut le déclic, ou du moins le coup de pouce dont j'avais besoin pour commencer mon sevrage. Cela fait du bien de comprendre que oui j'ai été droguée.. leurrée et abusée par ces industries pharmaceutiques qui n'ont pour seuls objectifs que de s'enrichirent sur notre dos... en nous rendant accroc !! Alors j'ai pris cette initiative en sachant que ces médicaments ne sont pas si efficaces que cela sur la dépression.. voir tendent à  l'entretenir... qu'en sachant que sur mon véritable mal être, ils n'avaient qu'un effet placebo mais que pour l'accoutumance, il avait des effets aussi dévastateurs que d'autres drogues... J'AI DECIDE D'ARRETER !!! C dur, c long... c tous les jours... Mais on y arrive !! Je vous l'assure ! Courage à  tous car en un mois et avec de la motivation ... aujourd'hui je suis GUERIE !!! J'ai commencé par diminuer à  3 par jour pendant 1 mois. Ensuite plus je lisais les livres en questions plus j'ai diminué radicalement. Je n'ai ressenti aucune baisse de moral. Au contraire, je me suis retrouvée. La ou je ressens le plus de difficulté, je dois dire, c'est l'accoutumance. J'ai mal à  la tète, je suis irritable, j'ai des sacrés BZZ BZZ dans la tête. Mon corps réclame sa dose. Mais pour le moral : Je suis vraiment mieux. J'ose même dire : je ne me suis jamais sentie aussi bien. BON COURAGE à  TOUS !!! Rebellez vous !!! Indignez vous comme direz certain !!!!

Hors ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6
Voilà  j ai pris de l effexor 4 ans du 37,5, actuellement je suis en sevrage. Pourriez vous me dire si c est a cause de cela que j ai perdu 5 kg. Je suis anxieuse, fatiguée, nerveuse, je dors très mal et dors très mal. Ça me soucie car je ne voudrais pas avoir une maladie autre . Alors je me dis que ça vient sûrement de mon sevrage. Rassurez moi. Merci

Hors ligne


YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Lieu: On Every Street
Date d'inscription: 21 Oct 2013
Messages: 1321
Salut !
Ton sevrage est encadré par un doc ?
Généralement, il faut mieux diminuer les AD assez progressivement, sinon il y a un risque ++ de voir apparaitre des symptômes très désagréables.

Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6
Non je l ai fait tte seule le médecin m a simplement dit diminuez tous les mois. Est ce pour ça que j ai pu maigrir

Hors ligne


Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
200
Date d'inscription: 07 Sep 2007
Messages: 5205
+1
On ne peut pas faire des diagnostiques à  l'arrache (avec si peu d'infos en prime, par exemple tu as perdu 5kg en combien de temps? etc) juste pour te rassurer, désolé ^^' 
Va falloir que tu vois ça avec le toubib qui te prescrit l'Effexor.

Je suppose que tu as stoppé sans lui dire, sinon il t'aurait déjà  renseigné sur le sevrage (un des pires de ma vie l'Effexor >< plus jamais d'AD pour bibi..) et ses symptômes?

Bref, prend RDV avec lui, il répondra à  tes question et te mettra ptêt provisoirement sous benzo; genre 2 semaines (pas plus longtemps attention, ça accroche vite les benz') le temps que le gros du sevrage soit passé, pour les insomnies et l'angoisse.
Je ne suis pas médecin mais en général ils font ça pour le sevrage d'AD...

Bon courage en tout cas!
Mammon

edit: Je viens de voir ton post:

Non je l ai fait tte seule le médecin m a simplement dit diminuez tous les mois. Est ce pour ça que j ai pu maigrir

Et tu as diminué tous les mois? Combien de mg par mois, sur combien de temps?
N'hésite pas à  donner des détails, pasque là ... neutral

Dernière modification par Mammon (06 août 2014 à  06:39)

Hors ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6

Lacharme a écrit

Non je l ai fait tte seule le médecin m a simplement dit diminuez tous les mois. Est ce pour ça que j ai pu maigrir

Si j ai vraiment vu le médecin mais ça ne l a pas plus tracasse que ça. Diminuer c est tour

Hors ligne


Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
200
Date d'inscription: 07 Sep 2007
Messages: 5205
D'accoooord, mais diminuer de combien de mg par mois, sur combien de mois, tu es encore entrain de diminuer, tu as perdu 5kg sur combien de temps, tu prends d'autres traitements? etc etc etc

Tu auras des réponses plus précises de mes collègues si tu donnes un maximum d'infos, sinon on ne peut rien faire...

Hors ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6
Je suis fatiguée par moment mais j arrive au bout et ne veux pas lâcher

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
12000
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 7056
A Lacharme, il est évident qu'on ne peut pas te répondre à  distance et sur si peu de renseignements. Si tu t'entends mal avec ton médecin et réciproquement  (ou qu'il t'écoute mal ) essaie d'en voir un autre au moins une fois pour conseil. Soit un addictologue , par exemple dans un CSAPA, soit un autre généraliste pendant les vacances de ton médecin, en "pretextant" une inquiétude sur ton sevrage. (manifestement tu es inquiète donc ce ne serait pas un "pretexte" mais une bonne raison).
Au moins faire un examen physique et un bilan biologique de dépistage de problèmes autres, en effet.
Et puis, le sevrage d'AD se fait soit quand tout va bien après une depression (ce qui ne semble pas etre ton cas) soit par décision de la personne ou du médecin sans que tout soit revenu à  la normale (décision qui peut etre discutable) , et là  ce n'est pas un sevrage simple mais un sevrage qui doit etre accompagné d'une bonne prise en charge, psychologique notamment.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (06 août 2014 à  08:36)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6
Je pense a part l anxiété et la perte de poid ne pas m en être sortie trop mal . Avant j en prenait 21 c de 37,5 par semaine. La j en suis a 1 par semaine , il me suffirait d un petit intermédiaire pour m aider un peu . Je n en reprendrait jamais !!!! Mais je veux savoir si les kilos perdus viennent de la

Hors ligne


Lacharme 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2014
Messages: 6
J ai eu, par un médecin, la réponse de mon amaigrissement, il m a dit que la perte de poids faisait partie des effets indésirables de l effexor et que pour savoir si un sevrage était réussi, il fallait et ce, a partir du dernier cachet, attendre 91 h soit 4 j. Et si ce délai passe l on ne ressentait plus d effets négatifs c est que c était  bien fini

Hors ligne


xandeer 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 04 Sep 2014
Messages: 22
Salut,

J'en ai bavé pour me sevrer à l'effexor, heureusement ce sevrage était accompagné avec un protocole de diminution progressive du dosage pendant plusieurs semaines.

Mais les symptomes de sevrage puissant apparaissent dès le lendemain, gérer les journées est touchy pendant ce laps de temps.

Hors ligne


Luthy 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 28 Feb 2019
Messages: 10

xandeer a écrit

Salut,

J'en ai bavé pour me sevrer à l'effexor, heureusement ce sevrage était accompagné avec un protocole de diminution progressive du dosage pendant plusieurs semaines.

Mais les symptomes de sevrage puissant apparaissent dès le lendemain, gérer les journées est touchy pendant ce laps de temps.

Salut !
J’ai aussi eu l’experience du sevrage sous Effexor sauf que c’était brutal et pas voulu. En fait je n’en avais plus, ça faisait un moment que j’avais pas vu mon psy et j’en ai pas pris 3 jours et BAM l’horreur ! (Choc électriques violents dans le cerveau et dans tout le corps, palpitations cardiaques, nausées intenses, sensation de faiblesse, panique) J’ai sincèrement cru que j’allais peut être mourir j’ai appelé le samu et un médecin est venu chez moi et m’a dit que c’était le sevrage et m’en a represcris. Je conseille vraiment à tout le monde de ne JAMAIS arrêter brutalement. J’étais pas au courant pour le sevrage, si j’avais su !
Sinon beaucoup de gens critiquent les AD, en ce qui me concernent ça m’a littéralement sauvé la vie. J’étais suicidaire et les AD ont fait disparaître mes pensées suicidaires. Toujours en dépression mais je ne veux plus mourir et c’est déjà un grand pas parce que je peux me concentrer sur le fait d’aller mieux puisque c’est la seule option que j’ai maintenant, et ce grâce aux AD. Après c’est vrai qu’en France les médecins/psychiatre ont la main lourde sur les médications, ça ne devrait sans doute pas être prescrit en dehors de dépression majeure et très grave.

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Venlafaxine - Sevrage Venlafaxine
par NeedCrystal, dernier post 07 mars 2019 à  18:58 par xandeer
  7
[ Forum ] Venlafaxine - Sevrage Parfaitement Reussi Sous Effexor
par elo1506, dernier post 17 juillet 2018 à  16:58 par MIAOU44
  3
[ Forum ] Venlafaxine - Sevrage Effexor après prise d un mois
par Wonderland, dernier post 12 juillet 2018 à  16:56 par Wonderland
  18
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Atelier Psychoactif le 5 octobre sur la RDR et les psychédéliques
    03 octobre 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    11 octobre 2019Commentaire de Rick (26 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    12 septembre 2019Commentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum 
    1P-LSD - Légalité du 1P LSD en France
    Il y a 1mnCommentaire de Cycle dans [RC Psychédéliques...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Mon shit est t'il bon?
    Il y a 12mnCommentaire de 9Benzino3 dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Phenibut - Rétrospective : un an de conso raisonnée
    Il y a 14mn
    1
    Commentaire de L autre Lebowski dans [Nootropiques ou nootr...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Intéractions THC et CBD selon variété
    Il y a 25mnNouvelle discussion de Wilmad dans [Cannabis...]
     Forum 
    Variètés d'herbe - Quel taux de CBD avec effet anxiolytique fort?
    Il y a 49mnCommentaire de Robert Paulson dans [Cannabis thérapeutiqu...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Effet inquiétant Tramadol.
    Il y a 50mnCommentaire de Hard_reset dans [Tramadol...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Diazépam - Curiosité
    Il y a 1hCommentaire de Vivel dans [Benzodiazépines...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Identification - Un bon bleue ou non ?
    Il y a 1hCommentaire de watcha789 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (4 réponses)
     Blog 
    Voyage et voyages
    Il y a moins d'1mnNouveau blog de Isoretemple dans [Road trip]
     Blog 
    1ers pas IRL
    Il y a 5h
    1
    Commentaire de plotchiplocth dans le blog de plotchiplocth
    (9 commentaires)
     Blog 
    Marie ?
    Il y a 9h
    7
    Commentaire de plotchiplocth dans le blog de Bootspoppers
    (20 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    5-MAPB, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    D4V3, jeanbeuz, Peyoteman, enbrume04 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     J'y suis arrivé
    par Fabrice1975, le 21 Oct 2019
    Bonjour Ça faisait 4 ans que je n'étais plus revenu sur le site.. Après 10 ans de consommation d'héroïne et moult sevrages express foiré puis 3 ans de methadone en dégressif je suis depuis 1 ans sevré de la methadone Mais depuis 1 an j'ai la chiasse tous les jours Je regrette la constipat...[Lire la suite]
     Flunitrazolam : mon expérience.
    par Dextro, le 11 Oct 2019
    Bonsoir bonsoir, Je fais ce post voyant qu'il y a assez peu d'infos sur le flunitrazolam, notamment sur son équivalence avec les autres benzos. Je rappelle que c'est une benzo très puissante et addictive, qu'il y a très peu de recherche scientifique à son sujet et que les doses vendues ne sont...[Lire la suite]
     Un adieu de plus.
    par Chêne, le 09 Oct 2019
    Tu m'as tué. Votre discussion me fait me remémorer la période où je prenais beaucoup de stims. À chaque arrivée de RC dans ma boîte aux lettres, je me jurais des tas et des tas de choses : pas consommer tout de suite, me limiter à XXXmg par session, pas plus d'une session par semaine etc...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Lol Lena ! dans [forum] Dissolution Volumétrique pour ORAL
    (Il y a 2h)
    Méthode Ocram dite "au rhum fort" approuvée. :) Lena. dans [forum] Dissolution Volumétrique pour ORAL
    (Il y a 2h)
    Très poétique... Isore dans [commentaire de blog] Marie ?
    (Il y a 7h)
    Lena. dans [commentaire de blog] Marie ?
    (Il y a 9h)

    Pied de page des forums