Est ce que je suis rester bloquée sous LSD? / PsychoACTIF

Est ce que je suis rester bloquée sous LSD?

Publié par ,
3703 vues, 22 réponses
gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Bonjour,
Je suis désolée d’avance, mais c’est un peu long, il faut que je vous explique une partie de mon histoire avec la drogue pour que vous compreniez.
Donc voilà, il y a quelques mois j’ai commencé à fumer du shit. J’étais vraiment malheureuse et dépressive, cela depuis toujours mais à ce moment là j’etais dans une sale période. Bref, un mois après avoir commencer de fumer j’ai pris ma première trace de , enfin première poutrelle plutôt. J’étais à terre pendant 2h à ne plus savoir où j’étais ni qui j'étais, et j’ai fini par faire une sortie de corps tellement la dose était conséquente !!
Après,j’ai commencer à prendre de la MD, qui m’a value des défonces inhumaines et de sales états, une perte de poids et pour finir de sale redescente.
Bref, venons-en au sujet principal de ce post. Il y a 3 semaines j’ai prit mon premier carton de LSD, enfin une moitié pour commencer. J’ai kiffer ma soirée, beaucoup de visu, des fous rires, j’étais vraiment bien.
Le dimanche soir étant à l’internat, avec mon amie nous décidons de prendre une trace de , qui me fait mal au ventre mais qui passe quand même très bien.
Le lundi dans la journée, je me sens plus vide et triste que d’habitude, mais honnêtement je ne m’alarme pas étant donné mon état psychologique actuel. Le lundi soir je reprends une bonne trace de , qui me ravage le ventre, qui manque de me faire vomir, mais honnêtement j’étais bien défoncée c’etait cool.
Le mardi soir je reprends une autre trace. Celle là me ravage encore le ventre mais je me dis que c’est normal malgré le fait que ca ne m’ai jamais fait ça avant avec la . Une heure après de fortes nausées, des remontées, vraiment j’étais pas bien.
Le mercredi, mon état empirait, je me sentais encore plus déprimée, plus vide et j’etais irritable au possible. Je passais mon temps à pleurer sans raisons alors que je ne pleure jamais,je commençais à me renfermer sur moi même, je ne supportais pas le fait d'être entourée de gens, comme une agoraphobie fulgurante.
La nuit du mercredi au jeudi fut vraiment là pire. Impossible de dormir, des nausées à n’en plus finir, une boule au ventre constante, des cauchemars, des suées nocturnes, l’enfer. Le lendemain matin, des nausées de plus en plus fortes, des crises de larmes..etc. Donc je suis rentrée chez moi, je ne mangeais pas, la boule au ventre constante, j’ai commencer a faire des crises d’urticaire à cause de l’anxiété, je commençais à être parano, à penser que mes meilleures amies me laissaient tomber, que j’etais un poids pour tout le monde, que je pouvais mourir maintenant ça ne changerai rien à la vie de personne, j’ai eu beaucoup d’idées noires et suicidaires, je me suis remise à me mutiler. (PS : je me mutilais beaucoup avant de toucher à la drogue et depuis ma première prise j’avais beaucoup diminué voir arrêter). J’etais épuisée, j’avais beaucoup de vertiges c’etait l’horreur.
Le vendredi je n’ai pas manger non plus, et a noter que j’avais bcp perdu d’appetit depuis le début de cette semaine, étant quelqu’un qui aime manger, mais restant fine tout de même. Bref, heureusement pour moi, j’ai eu un rdv chez je ne sais pas comment l’appeler, mais quelqu’un qui m’a aidé à me remettre de cet état horrible. Malheureusement c’est que cela n’a pas été instantané. La nuit qui a suivi a été la même, sauf que j’avais en me levant les symptômes d’une gastro (diarrhée intense a cause de l’anxiété extrême et fortes nausées). Le samedi soir j’ai décidé de me bouger et de sortir. J’ai rebouffer un demi carton. Ça allait super jusqu’a un moment où tout le monde est parti dans là salle de bain, pour parler mais vraiment posément. J’étais toute seule, j’ai commencer à me monter la tête, me disant que personne ne voulait de moi dans cette salle de bain, que personne ne m’aimait, que j’étais là meuf inutile de la soirée, j’ai commencer à avoir des idées noires, à vouloir mourir. Mon amie est venue vers moi, j’ai commencer à lui parler et a pleurer parce que j’etais triste mais également parce que sous L, il m’est impossible de rouler mes clopes, ce qui me faisais me sentir encore plus mal et incapable de faire quoi que ce soit. Je me suis calmer et je suis aller dans la salle de bain, et là je me suis effondrée, c’etait trop, je commençais à repenser à mon passé, tous mes problèmes, mes traumatismes, tous mes démons ont resurgis comme ça sans que je m’y attende, et puis j’ai commencer à regretter ma prise, je savais au fond de moi que ça allait arriver parce que j’étais au plus mal psychologiquement. Et bref, après j’ai encore pleurer et pleurer. Tout ça à bien durer 2h. Après j’ai phaser sur tout, j’étais mieux mais pas aussi euphorique qu’au début de la soirée. Depuis ça va mieux, mais connaissant la dépression, jamais je ne me suis sentie aussi mal de ma vie, c’est comme si j'étais dans un état dépressif x1000, en une semaine j’ai perdu au moins 3kg et j’ai pris mes distances avec certaine situation personnes,j’ai ressenti un dégoût profond de moi-même également . J’aimerais savoir si cela correspond à l’état dans lequel on se trouve lorsqu’on reste keblo sous L.
Il m’arrive aussi quelque fois d’avoir l’impression que ce n’est pas réel, certains moments ou j’ai l’impression que certaines situations ne sont pas réelles, cette même sensation que l’on a en étant à balle de L, cela dure quelques secondes seulement mais voilà..
Pour l’instant ça va beaucoup mieux qu’il y a 2 semaines mais bon je m’interrlge bcp. En tout cas merci d’avoir lu et merci de vos réponses !!

Dernière modification par Sufenta (30 mars 2019 à  19:42)

Hors ligne


ChillVaudou 
En Apprentissage
France
102
Date d'inscription: 11 Oct 2018
Messages: 46
La prochaine fois essaye de mettre ton message en prévisualisation et de l'espacer pour que cela sois plus lisible
De une cela te permet de te relire et de corriger des passage qui pourrait être mieux expliquer
Et de 2 sache que sur ce forum beaucoup lisent en étant dans un état second, donc si il commence à se quicher au milieu de ton pâté cest foutu

Au pire il laisse tomber au mieux il va s'en refoutre une autre aha

Je te cite " Pour l’instant ça va beaucoup mieux qu’il y a 2 semaines mais bon je m’interrlge bcp. En tout cas merci d’avoir lu et merci de vos réponses !! "

Pour moi cela veut dire que tu à une très légère tolérance au drogue dite dure, et que ton corps se remet plus difficilement des perche
Tu devrait espacer tes prises et essayer de travailler sur toi même
Car la drogue ne forcera pas le bonheur au pire il sera illusoire mais il faut impérativement que tu reprennent ta vie en main si tu aime te défonce et que tu veuille continuer
Car tu empruntent le mauvais chemin

Ne te défonce pas pour être heureuse ou oublier que tu va mal, car la redescente sera plus dure et longue et te fera faire retomber plus vite

Mais au contraire défonce toi quand tu ira mieux et que tu gérera tes prise et tu pourra te sentir mieux
Reputation de ce post
 
Psychologie du pauvre. -TheRealSlimShady
 
"défonce toi quand tu iras mieux" ??

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. [Tyler]

Hors ligne


Macroscopie 
Voyageur du temps
900
Date d'inscription: 26 Apr 2018
Messages: 388
Salut Gabogabi,

Franchement sans te mettre de pression, tu as fait des conneries la. Faut que tu t’en sorte. Ne prends plus de drogue pour l’instant, ça va faire qu’empirer la situation.
Je reconnais des signes alarmant, prends rdv chez un médecin.
Le fait d’avoir pris cet acid quand tu étais déjà pas bien c’etait Vraiment pas une bonne idée. Tu as besoin d’aide la. Fait toi aider ma grande

Essaye de te calmer, va voir à la pharmacie s’ils ont des huiles essentielles pour relaxer (Fragonia pour relax et lavande pour destress et dormir, ylangylang si y’a pas fragonia) a sentir, ça peut vraiment aider en attendant le rdv.
Ou va aux urgences si ça va vraiment pas quoi...

Courage! Des passages dépressifs ca arrive
AMICALEMENT

Dernière modification par Macroscopie (22 mars 2019 à  03:31)

Hors ligne


TheRealSlimShady 
Toxicool
France
3412
Date d'inscription: 07 Aug 2017
Messages: 553
Salut.

On ne reste pas "keblo" "ché-per", etc.

On peut faire un bad trip
Avoir un syndrome post hallucinatoire persistant
Ou tout simplement avoir de l'anxiété

Les drogues et particulièrement les psychédéliques et les dissociatifs intensifient l'émotion que tu ressent si tu pense négativement tu finira toujours en bad
Or si tu te trouves dans des périodes de ta vie négatives tu pensera négatif.
D'où l'importance du Set.

Les dissociatifs comme la K ou tout autre RC disso qu'on aurait pu te vendre comme, peut provoquer de la depersonnalisation/derealiation.
Et plus particulièrement si on en prend régulièrement.

Tu ne peut pas être née dépressive.
Un jour pour une raison ou une autre tu as dû perdre confiance en toi, tu t'es sentie mal dans ta peau, stressée, anxieuse ce qui t'a mis dans cet état t'as trotté dans la tête quelques jours et tu t'es enfermée dans une bulle de tristesse. Depuis ce jour tu zigzag entre journées blasantes, journées de merdes et quelques bonnes journées sans savoir pourquoi tout semble manquer profondément de saveur.
Pour stopper ça y a pas 50 000 façons :
Tu as juste besoin de te détendre et d'arrêter de te prendre la tête, d'arrêter de penser anxiété, souffrance, malheurs, et surtout de sourire et profiter de chaque petits plaisirs de la vie, qu'ils soient nombreux ou plutôt rares il y en a toujours.
Tu sais quand d'un seul coup tes pensées s'accélèrent te répétant que tu es inutile, ridicule, minable, du vent, etc. Qu'au même moment ton regard se fige et tu reste bloquée avec ses idées, bah à ce moment là tu secoue la tête et tu dit "Non, pas aujourd'hui !" et tu te reconcentre sur ce que tu faisait.
À partir de demain essaye de dès le matin après t'être levée de sourire, sans raison, juste de sourire. Ensuite t'essaie de faire les choses biens comme elles doivent être faites tout en gardant le sourire, si tu fait une gaffe au lieu de t'insulter intérieurement, dit simplement "zut" ou "flûte" et répare ta gaffe. Fait ainsi toute la journée, au début tu va te forcer puis après au fil des jours comme par magie tu le fait tout seul et à ce moment là tu verras que les crises d'anxiété se feront quasi inexistantes.
Chacun finit par trouver son bonheur, son équilibre pour vivre au quotidien.
Le bonheur ou le malheur ne sont qu'une question de philosophie.

Voilà pour moi

Dernière modification par TheRealSlimShady (22 mars 2019 à  14:06)

Reputation de ce post
 
Psychologie du bien pensant
 
C'est avec la défonce qu'elle a un problème, pas avec la philo
 
Psychologie du pot-aux-roses. [[A]]
 
N'importe quoi

“Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un Homme.”
- Las Vegas Parano

Hors ligne


Rick 
Modérateur
20711
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2736
Blogs

TheRealSlimShady a écrit

On ne reste pas "keblo" "ché-per", etc.

On peut faire un bad trip
Avoir un syndrome post hallucinatoire persistant
Ou tout simplement avoir de l'anxiété

Il y a d'autres diagnostiques en psychiatrie qui ont déjà été posés pour la prise de "toxiques" comme ils disent, de drogues hallucinogènes : bouffées délirantes, déréralisation, dépersonnalisation, phénomènes de décompensation divers et variés..

je ne suis pas psychiatre loin de là mais je crois qu'il y a plus de risques psy que :

- bad trip mal vécu et la vie continue. Pour moi un bad c'est ça, sinon c'est plus grave , c'est autre chose, il faut utiliser d'autres concepts. Ce serait bête de mettre dans le même panier le petit bad au ultra-mega-bad qui devient pathologique, chronique etc.

- HPPD qui est un phénomène très rare. Où la gravité des symptomes est proportionnel avec la rareté (je crois que l'estimation, qui ne fait pas du tout l'unanimité d'ailleurs, est que ça touche moins de 5% des UDs d'hallucinogènes/psychédéliques avec dans ces 5% ==>  +90% qui ont des hppd de quelques heures/jours et non pas des semaines ou des mois).

- pour l'anxiété, c'est plutôt la manifestation d'une chose j'imagine que cela peut être lié à plein de troubles et ça peut dégénérer en "angoisse".

Pour l'auteure, elle ME SEMBLE des phases de déréalisation et cela peut être provoqué par l'usage de LSD :

"Vous êtes-vous déjà senti éloigné ou déconnecté de la réalité ? La dépersonnalisation et la déréalisation sont deux troubles assez curieux qui font que l’on se sent en dehors de la réalité, d’une manière très étrange, comme dans un rêve ou dans un film.
Ces troubles sont présent chez les personnes diagnostiqué avec une schizophrénie mais aussi lors de troubles anxieux, et même lors d’état de choc, de grand stress comme lors d’un attentat ou abus de drogues ou de médicaments.".
https://www.les-schizophrenies.fr/defin … la-realite

Donc voila il y a bien des "concepts" des mots , des diagnostics, qui ont été posés sur les troubles que certains rares usagers ont après la consommation de psychédélique. Mais vu que cela n'arrive pas tout les jours, très souvent, c'est méconnu chez les usagers comme nous. Tout ces troubles ne sont pas "chroniques" (+6mois) mais en tout cas j'invite l'auteur à consulter un psychiatre pour trouver une solution non médicamenteuse ou médicamenteuse (si la gène est forte, que le traitement est efficace avec un rapport bénéfice/risque-coût positif). Personnellement j'ai une opinion propre sur le sujet, c'est que des individus sont plus fragiles que d'autres et la prise d'hallucinogènes n'est pas adapté pour ces personnes qui développe un traumatisme qui lui même génère des troubles qui se manifestent par des symptomes. Je ne crois pas que cela touche uniquement des personnes avec des troubles "en sommeil". La bouffée délirante à la suite d'une conso est un bon exemple car contrairement à un schizophrène qui ferait une crise aigu, la personne peut revenir à elle même et ne plus jamais de sa vie en refaire une autre , redevenir elle même sans conséquences, sans cicatrice. Malgré le fait que c'est parfois ultra violent (ça va jusqu'à la contention, injection de neuroleptique etc.)






ChillVaudou a écrit

Mais au contraire défonce toi quand tu ira mieux et que tu gérera tes prise et tu pourra te sentir mieux

Je rebondis sur ton champignon rouge car je pense qu'il est un peu strict.
Chillvaudou, tu voulais dire qu'il vaut mieux se défoncer quand on a un bon "(Mind)SET" , quand on est bien dans sa peau , bien dans sa tête ? parce dire ça, cela fait partie intégrante de la Réduction des Risques dans l'usage des hallucinogènes et c'est accepté tant par les usagers que par le corps scientifique. En effet c'est "logique", quelqu'un qui est très mal dans sa peau, qui subit une crise, si on lui donne un psychédélique puissant ça peut vite "mal tourner". Donc on dit généralement aux éventuels usagers : faites le quand ça va a peu près, sinon attendez, passez votre chemin pour l'instant. Parmi le mindset il y a aussi les fragilités propres à chacun, si on a été diagnostiqué schizophrène , bipolaire , les risques sont plus élevés que pour le reste de la population.


Sinon je rejoins le fait qu'on ne reste pas "bloqué" ou "perché" au LSD ; le produit est éliminé et n'est plus présent dans le corps ni l'esprit. Ce qui reste, ce sera des troubles psy et non pas des manifestation du produit. Sinon JE pense qu'aucune drogue ne peut créer une pathologie ex nihilo, par elle même comme une grande et tout seule, pour moi c'est plutôt un facteur favorisant.

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (dominik)

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


TheRealSlimShady 
Toxicool
France
3412
Date d'inscription: 07 Aug 2017
Messages: 553

Rick a écrit

Il y a d'autres diagnostiques en psychiatrie qui ont déjà été posés pour la prise de "toxiques" comme ils disent, de drogues hallucinogènes : bouffées délirantes, déréralisation, dépersonnalisation, phénomènes de décompensation divers et variés.. je ne suis pas psychiatre loin de là mais je crois qu'il y a plus de risques psy que :
bad trip mal vécu et la vie continue comme de rien n'était
HPPD qui est un phénomène très rare (je crois que l'estimation, qui ne fait pas du tout l'unanimité, est de moins de 5%, avec dans ces 5%, bien entendu +95% qui ont des hppd de quelques heures/jours et pas des semaines ou des mois)
et pour l'anxiété, c'est plutôt la manifestation d'une chose j'imagine que cela peut être lié à plein de troubles et ça peut dégénérer en "angoisse".

Pour l'auteure, elle a des phases de déréalisation et cela peut être provoqué par l'usage de LSD :

"Vous êtes-vous déjà senti éloigné ou déconnecté de la réalité ? La dépersonnalisation et la déréalisation sont deux troubles assez curieux qui font que l’on se sent en dehors de la réalité, d’une manière très étrange, comme dans un rêve ou dans un film.
Ces troubles sont présent chez les personnes diagnostiqué avec une schizophrénie mais aussi lors de troubles anxieux, et même lors d’état de choc, de grand stress comme lors d’un attentat ou abus de drogues ou de médicaments.".
https://www.les-schizophrenies.fr/defin … la-realite

Donc voila il y a bien des "concepts" des mots , des diagnostics, qui ont été posés sur les troubles que certains rares usagers ont après la consommation de psychédélique. Mais vu que cela n'arrive pas tout les jours, très souvent, c'est méconnu chez les usagers comme nous. Tout ces troubles ne sont pas "chroniques" (+6mois) mais en tout cas j'invite l'auteur à consulter un psychiatre pour trouver une solution non médicamenteuse ou médicamenteuse (si la gène est forte, que le traitement est efficace avec un rapport bénéfice/risque-coût positif). Personnellement j'ai une opinion propre sur le sujet, c'est que des individus sont plus fragiles que d'autres et la prise d'hallucinogènes n'est pas adapté pour ces personnes qui développe un traumatisme qui lui même génère des troubles qui se manifestent par des symptomes. Je ne crois pas que cela touche uniquement des personnes avec des troubles "en sommeil". La bouffée délirante à la suite d'une conso est un bon exemple car contrairement à un schizophrène qui ferait une crise aigu, la personne peut revenir à elle même et ne plus jamais de sa vie en refaire une autre , redevenir elle même sans conséquences, sans cicatrice. Malgré le fait que c'est parfois ultra violent (ça va jusqu'à la contention, injection de neuroleptique etc.

Oui tout à fait, c'est vrai que je n'ai pas cité tous ces phénomènes car pour moi ce ne sont que les résultats de la paranoïa qui ressort avec l'usage d'à peu prêt n'importe quelle classe de psychoactifs.
Une personne naturellement anxieuse qui prends une substance à déjà entendu dire qu'elle pouvait rester bloquer sous l'effet de la substance, de ce fait elle appréhende un peu la prise, une fois que la substance fait son effet la paranoïa légère s'installe et la personne se monte entièrement un délire dans lequel elle se croit rester bloquer, viennent ensuite les symptômes d'angoisse qui "confirment" à l'utilisateur qu'il est resté bloqué et c'est la panique.

Des milliers de peuples utilisent depuis longtemps des psychédéliques fort sans pour autant que ses membres souffrent de psychoses ou quoi que ce soit.

Bref pour moi ce genre de "blocage" après prise de psychédéliques est purement psychologique et doit se travailler avec du recul sans paniquer, je connais tellement de personnes qui se sont cru "resté chè-per" alors que c'était juste de la prophétie autorealisatrice, une fois que ces personnes s'en sont rendu compte elles ont pu passer au dessus sans problème

Après par contre effectivement les phénomènes de depersonnalisation / derealisation ne fonctionnent pas comme ça et semblent eux bien réels.

Dernière modification par TheRealSlimShady (22 mars 2019 à  18:26)


“Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un Homme.”
- Las Vegas Parano

Hors ligne


gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Merci beaucoup pour vos réponses, je me dis finalement que j'ai bien fait de demander un peu d'aide et de conseils car je m'apprêtais a prendre une goutte le week-end prochain ( oui je sais c'est totalement idiot).

J'ai oublier de mentionner le fait qu'il m'arrive d'avoir des visus légères, comme par exemple quand je fixe un objets il se met à bouger ou même le sol. Alors ça je sais que cela peut-être normal, ça m'est déjà arriver auparavant que j'étais fatiguée, mais là c'est systématique et ça me fait ça sur tout ce que je regarde ou sur toute chose sur laquelle je me concentre plus de 3sec. Ou bien encore comme si ma vue s'éloignait du point que je fixe, comme si mon esprit s'en éloignait, je ne sais pas si je me fais comprendre ?
Pour ce qui est du fait qu'il est impossible de resté bloqué je le savais mais je n'arrivais pas a mettre de terme exact sur mon état par conséquent je n'ai pas pu me conditionner et me monter la tête pendant mon trip en me disant que j'allais restée perchée.

étant de nature anxieuse et légèrement instable émotionnellement parlant, serait-il possible que ma prise ai révéler une quelconque "maladie" mentale ou un trouble?

Hors ligne


Ofdrykkja 
Lifelover
France
400
Date d'inscription: 20 May 2017
Messages: 144
Salut à toi wink

Je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écrit, ayant vécu quelque chose de similaire fin 2017 avec de la mxp et du cannabis ( grosses angoisses, crise de larmes, pensées suicidaires etc) j'avais d'ailleurs fait un topic sur PA et tout le monde a été de bon conseil et ça m'avait beaucoup aidé et rassuré 

Tout ça pour dire que comme ça a été dit plus haut, essaye de faire une pause avec les prods et surtout avec les psychés parce que ça fera qu'empirer ton état actuel
Si tu as tendance à être déprimée et/ou anxieuse au quotidien ça peut-être bien aussi d'essayer de consulter un psy histoire de vider ton sac et d'essayer de sortir la tête de l'eau
Aussi, c'est facile à dire mais, essaye de t'occuper l'esprit en faisant des activités que tu apprécies ou de sortir avec tes amies etc, ça te permettra de pas trop broyer du noir super

Courage à toi, c'est un mauvais moment à passer mais t'inquiètes pas ça ira mieux par la suite wink

I Skuggan Av Mig Sjà¤lv.

Hors ligne


Rick 
Modérateur
20711
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2736
Blogs

gabogabi a écrit

J'ai oublier de mentionner le fait qu'il m'arrive d'avoir des visus légères, comme par exemple quand je fixe un objets il se met à bouger ou même le sol. Alors ça je sais que cela peut-être normal, ça m'est déjà arriver auparavant que j'étais fatiguée, mais là c'est systématique et ça me fait ça sur tout ce que je regarde ou sur toute chose sur laquelle je me concentre plus de 3sec. Ou bien encore comme si ma vue s'éloignait du point que je fixe, comme si mon esprit s'en éloignait, je ne sais pas si je me fais comprendre ?

Des HPPDs quoi. Je te suggères de ne plus consommer de psychédéliques dont les "cachés" comme le cannabis/mdma

étant de nature anxieuse et légèrement instable émotionnellement parlant, serait-il possible que ma prise ai révéler une quelconque "maladie" mentale ou un trouble?

cela fait de toi une personne fragile, sensible.
Pour la pathologie mentale, c'est "possible"  maintenant je pense que tes symptomes vont finir par se calmer et ça ira mieux... mais voila quoi si ça dure des années là oui peut être..

je ne sais pas si le fait de prendre un traitement peu casser les symptomes que tu as, ça, je laisse ce sujet au corps médical ce n'est pas mon rôle.


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


ChillVaudou 
En Apprentissage
France
102
Date d'inscription: 11 Oct 2018
Messages: 46
Psychologie du pauvre peut-être néanmoins quand tu sais que tu es une mauvaise tolérance au produit tu ne force pas sur les doses

surtout quand tu passes un mauvais trip de plus tu as dit que tu as eu mal au ventre quand tu as pris la key ce qui veut dire déjà que ton corps faisait un rejet du produit c'est là où je veux en venir pourquoi continuer à prendre quelque chose qui te fait du mal si ton corps ne l'accepte pas

Quand on prend de la drogue il faut savoir pourquoi on la prend et dans quelles circonstances ont la prends et qu'on n'est pas bien déjà dans sa tête on ne peut que empirer la situation
Cela s'appelle le set

La drogue n'est pas un jeu mais elle peut le devenir
mais ce que je voulais dire c'est que déjà qu'elle a des mauvaises pensées et que dans sa tête ça va pas bien que dans sa vie c'est un peu le bordel pourquoi prendre des drogues psychédéliques ceci n'est pas du tout RDR

Ce que je ne comprends pas non plus c'est que tu sais les effets que ça te fait mais tu allais déjà prendre une goutte pour le weekend prochain comment peux-tu en prendre en sachant ce que ça te fait en sachant dans l'état où tu es, pouvoir penser à reprendre un truc psyché

Après il faut savoir aussi se baser sur la spiritualité je pense que déjà le LSD emmène à  des états transcendant qui peuvent emmener à différents paliers de réalité Or tel que tu le dis dans ton message tu as déjà une réalité altérée et négative à propos de toi

As-tu déjà pensé à consulter un psychologue ou même à parler de tes problèmes à quelqu'un qui pourrait t'aider je te parle pas d'une copine qui t'écoute comme ça et qui pense pouvoir t'aider mais quelqu'un qui est vraiment là pour toi et qui peut faire changer les choses

Dernière modification par ChillVaudou (22 mars 2019 à  19:38)


Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. [Tyler]

Hors ligne


gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Oui oui j'ai déjà vu bcp des psys par le passé, pour d'autres raisons mais ça ne m'a jamais aider.
J'estime que personne ne peut vraiment m'aider à part le temps. Je sais que pour que les choses changent il ne faut pas rester les bras croisés en attendant un miracle mais je suis dans une période la vie que personne n'a vraiment bien aimer, alors certains la passe mieux que d'autres mais tout le monde finit par s'en sortir, et puis j'ai encore de la chance d'être quand même entourée.

Après j'ai l'impression que je ne pourrais plus m'amuser sans les prods, l'alcool ne me fait plus rien à part me rendre malade quand j'en consomme un peu trop, et la fume ça me claque juste la gueule. Je me rends compte que ça m'a apporter plus de négatif dans ma vie que de positif mais malgré ça je persiste, c'est comme un cercle vicieux, y a que ça qui m'aide à m'évader, à penser à autres choses que mes problèmes, quels qu'ils soient. Ca me peine un peu de voir que le L me mets mal psychologiquement après en avoir prit parce que j'adore être perchée vraiment, mais le mieux serait d'attendre avant d'en reprendre effectivement parce que je pense que je n'ai eu qu'un petit aperçu de ce que peut être un bad trip et j'aimerais mieux en rester là concernant les mauvaises experiences sous trip

Hors ligne


ChillVaudou 
En Apprentissage
France
102
Date d'inscription: 11 Oct 2018
Messages: 46
S'amuser sans les prod une fois qu'on y a gouter c'est très dur et je suis le premier à le penser

Sortir sans mon meug alors que je sais que je vais beaucoup boire me fait déjà allez à reculons au soirée

Donc je te comprend bien sûr ce sujet mais parfois il faut faire des concession sur ce que l'on aime J'ai aussi traverser une sale période qui a durer 2 ans de ma vie, ou je me suis littéralement jeter dans le monde impitoyable de la teuf j'ai vu et fait des choses que je regrette mais c'est comme ça, c'est pour cela qu'il ne faut pas aggraver ton cas comme je l'ai fait pour le mien

J'ai du tirer un trait sur le cannabis car ayant trop forcer dessus à la longue il me procurer un sentiment de derealisation, très dur à encaisser une seule taff sur un joint et je suis à l'ouest incapable de parler car " bloquer "

Donc maintenant pour moi un pétard c'est seul et rarement car je ne supporte plus

Mais pour toi les choses peuvent aller mieux et elle vont aller mieux, car si tu et venu ici c'est pour avoir de l'aide car tu à pris conscience de certaines choses
c'est une première étape essentielle dans tout traitement/évolution

Maintenant il reste à voir comment tu peut gérer sa quel et ton vécu et comment tu peut le surmonter

Car je ne connait pas ton vécu et ce qui te fait ressentir ça, seul toi le sais

J'ai résolu certains de mes problèmes psyché en méditant parceque la méditation même si ça peut paraître bête à dire comme ça une fois maîtriser peut emmener plus loin encore que la meilleure des gouttes et cela te permettra d'aller au plus profond de toi même et de résoudre des problème qui ne peuvent pas être résolu par des traitement dit " psy " ou par des dire à base d'opio car il ne font que masquer la réalité des choses

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. [Tyler]

Hors ligne


gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Oui c'est vrai j'ai entendu parler de la méditation qui peut emmener loin aussi, mais on va dire que j'aimerais prendre le temps de l'expérimenter mais je ne l'ai pas.

Maintenant je me rends compte à quel point les problèmes et les maux que j'essaie de fuir avec les prods depuis plusieurs mois sont en train, peu à peu de me péter à la gueule... je me sens encore plus mal qu'avant en fait, alors que je pensais que ça m'avais sortie de tout ça et bien en fait ça ne m'a fait que retomber un peu plus bas.
Le week end prochain j'ai une grosse soirée, je pense que je vais me proder encore et je ferais une pause juste après, il est temps que je repose un peu mon corps, et j'espère ne pas craquer.

En tout cas merci beaucoup d'avoir prit le temps de me répondre, même si c'est un peu le but d'un forum aha smile mais ça m'a fait du bien d'échanger avec des personnes qui en plus d'être complètement extérieures et objectives à ma situation ont de l'expérience et sont de très bons conseils.

Hors ligne


Nikka 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 17 May 2018
Messages: 26
Peut-être en as-tu déjà assez entendu avec les messages précédents, mais j'en rajouterai une couche, le soutient c'est cumulatif ! Vive l'amour et l'entraide sur Psychoactif.org super

Je rejoins tous les conseils qui t'ont été donné et t'invite à les suivre (la communauté psychoactif est en or décidément), la seule chose dont tu dois te préoccuper c'est de ton bien-être ! Ne t'inquiète pas pour ce qui est des "maladies mentales" et de tes petites hallus, quand on est dépressif et qu'on voit tout en noir, on est prêt à voir le mal partout. Il n'y a rien qui justifie le fait de t'inquiéter, et c'est normal parfois de passer par des phases où l'on voit tout en noir smile
Et manifestement, les psychédéliques ne te réussissent pas, alors je te conseille, comme les autres te l'ont dis avant moi, de rester loin d'eux un bon moment. Pour ce qui est des autres drogues, c'est un choix personnel, mais quand on est dans un état dépressif c'est jamais une bonne idée de compenser avec ça

Avec touuuuuut mon soutient, ça ira mieux avec le temps si tu prends soin de toi roll

Hors ligne


ChillVaudou 
En Apprentissage
France
102
Date d'inscription: 11 Oct 2018
Messages: 46
Donne nous des nouvelle !

Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal. [Tyler]

Hors ligne


Shala 
Nouveau Psycho
Canada
200
Date d'inscription: 07 Nov 2018
Messages: 181
Salut,

Je me retrouve beaucoup dans les visuels que tu décris et pour moi cela date d’avant les prods. Une émotion suffit, ou de la fatigue ... les moments où c’est difficile / vouer à l’echec en particulier. Mon copain m’en voulait car chaque fois j’oubliais nos disputes (ce qu’il m’avait dit) car je tombais dans cette état second. J’y arrive aussi « volontairement » maintenant. Je pense que c’est une forme de mécanisme de défense dans mon cas.

Pour le reste, moi ton trip de L n’est pas ce qui me rend le plus anxieuse ; mais beaucoup plus l’abus des autres substances. Lorsque ton corps se met à réagir physiquement à ces produits le message est très clair. Chaque fois ce sera pire mentalement et physiquement; et si tu pousse trop la note ça sera peut être comme ça à vie (parfois le corps se met à refuser certains prods on dirait).

Personnellement quand je prend des suppléments complet je vois une différence sur mon moral. Bien s’alimenter ! En ce qui me concernent les fruits (que je n’affectionne pas particulièrement) me donne généralement une bel énergie positive smile quand on consomme il faut savoir boire manger et dormir « normalement » même si on a pas envie; pour permettre à son corps de bien se sentir. Le debuzz est nettement plus facile de cette façon !

Bonne chance !
Prend soin de toi, entoure toi de gens qui ne consomme pas pour aider.

Every night is like a saturday night but every morning is like a monday morning ! - Pat McNamara

Hors ligne


L'Italien 
Nouveau Psycho
122
Date d'inscription: 23 Apr 2013
Messages: 174
La seule qui puisse vraiment t'aider c'est toi même; la thérapie ou autre méthode de soin peut faire du bien, mais la volonté de s'engagé dans du soin, ça partira toujours de Soi, et si tu continue à être mal consulte, ne serais ce que des benzo ça aide (et si tu reprends c'est bien d'en avoir ça évite de la souffrance)

Je te conseille de maintenir une hygiène de vie propre pendant un moment, fait du sport, ne reprend pas de psychédéliques ou dissociatifs ni de canna (ça c'est fatal quand t'as abusé de psyché et que t'es mal ça aide pas du tout à redescendre.. (dans l'idéal ne prend rien pendant un mois min, la MDMA aussi peut te remettre dans le mal..) fait du sport, mange correctement, dors suffisamment, chaque fois que tu va reprendre sur des courtes périodes, tu va augmenter les sensations post prises genre sensation de déconnexion, anxiété, ou objet qui continue d'onduler (quand t'es en trip c'est cool, quand 5 jours après les faisceaux lumineux se "déplace" quand tu tournes la tête ça devient légèrement angoissant, je ne te parle même pas des expériences de dingue genre montée de Kundalini, tremblement intérieur, ultrasons, puis une lumière genre "divine" dans la glande pinéale, vision à 360, impression énervé de télépathie = ça devient chaud surtout quand t'as aucunes idée de que tu vis..

Je vendais de tout donc je finissais souvent avec 4 gouttes dans la gueule un mardi soir, ou à faire des mélanges de 3,4,5,6, produits différents sur la même nuit (plus l'alcool et le tabac), ça flingue, c'est pas anodin, j'ai mis quasi un an à me remettre de sales excès, avec bouffée délirante, hospitalisation à la clé et surtout si tu vas mal, ça te fait pas aller mieux, l'esprit c'est comme un muscle si tu n'en prends pas soin et tire trop dessus tu l’abîme,

L'idéal serait que tu fasses des choses qui te fassent de sentir bien et t'aide à trouver un sentiment de gratification qui renforcera ta confiance en toi, ça peut être du théatre, de la boxe, du bénévolat, en bref des activités qui te font rencontrer d'autres gens et vivrent de nouvelles expériences..

Hors ligne


gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Bonjour à vous !

Et bien aujourd'hui, ça va un peu mieux. J'ai encore cette impression de voir les choses bouger. En revanche, j'ai beaucoup moins cette sensation d'être "déconnectée", même si cela m'arrive encore un peu.
Sur le plan psychologique ça ne va pas plus que ça.. j'ai l'impression de devenir genre folle. J'ai l'impression d'être une cocotte minute, je suis toujours dans cet état dépressif. Toujours des idées noires. En fait je suis dans le même état en moins intense, et fort heureusement d'ailleurs.
Et clairement, je penses que le L a fait ressortir quelque choses en moi qui était bien enfoui. Quelques part, ça m'a peut-être vraiment mise très mal, mais je ne regrette pas, de toute façon maintenant je ne peux plus revenir en arrière.hmm

Ce week-end j'avais prévu d'aller en teuf et de prendre un plomb, mais avec le recul j'ai préférer ne pas y aller, malgré le fait d'en avoir vraiment envie, la défonce me manque un peu... mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, j'assume mes conneries. Donc voilà 2 semaines que je n'ai rien prit, et physiquement parlant c'est un peu différent, je me sens moins 'fatiguée". Je ne sais pas comment l'expliquer mais cette fatigue que j'avais en prodant régulièrement m'a un peu quitté.


Ca me fait vraiment du bien d'être ENFIN comprise, merci beaucoup, vos réponses me sont d'un grand soutient et d'une grande aide, car clairement je ne peux en parler à personne.

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
3600
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5416
Salut

Dit toi une chose (c’est ce que je me disais qd j’étais pas au top) les teufs y en aura tjrs une inratable ou une que t’aura envie de faire mais ta santé t’en a qu’une ..

C’est parfois frustrant je suis d’accord mais se trouver une occupation sympa comme un resto ou un cine c’est aussi une option sympa et qd ça sera le moment, que tout ira pour le mieux ds le meilleur des monde ^^ il y aura tjrs une teuf sympa à faire ..


Content que tu ailles un peu mieux, fait attention à toi ..
Amicalement

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


CoachMigui 
Cyber TechnoChamane amateur
Suisse
3100
Date d'inscription: 23 Sep 2015
Messages: 551
Blogs
Oui ça c'est sûr, les fêtes y en aura toujours !

Si tu médites et que le diable arrive, fais méditer le diable.
Gurdjieff

Hors ligne


Rick 
Modérateur
20711
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2736
Blogs

gabogabi a écrit

Bonjour à vous !

Et bien aujourd'hui, ça va un peu mieux. J'ai encore cette impression de voir les choses bouger. En revanche, j'ai beaucoup moins cette sensation d'être "déconnectée", même si cela m'arrive encore un peu.
Sur le plan psychologique ça ne va pas plus que ça.. j'ai l'impression de devenir genre folle. J'ai l'impression d'être une cocotte minute, je suis toujours dans cet état dépressif. Toujours des idées noires. En fait je suis dans le même état en moins intense, et fort heureusement d'ailleurs.
Et clairement, je penses que le L a fait ressortir quelque choses en moi qui était bien enfoui. Quelques part, ça m'a peut-être vraiment mise très mal, mais je ne regrette pas, de toute façon maintenant je ne peux plus revenir en arrière.hmm

Salut ! Tu peux peut être travailler sur toi même et arriver en ressortir plus forte, plus heureuse qu'avant. Mais si c'est le contraire, il ne faut pas hésiter à prendre un traitement ou au moins essayer... après je pense que le choix de la solution médicamenteuse doit être décidé par un ou mieux, des psychiatres.

Ce week-end j'avais prévu d'aller en teuf et de prendre un plomb, mais avec le recul j'ai préférer ne pas y aller, malgré le fait d'en avoir vraiment envie, la défonce me manque un peu... mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, j'assume mes conneries. Donc voilà 2 semaines que je n'ai rien prit, et physiquement parlant c'est un peu différent, je me sens moins 'fatiguée". Je ne sais pas comment l'expliquer mais cette fatigue que j'avais en prodant régulièrement m'a un peu quitté.

Tu as initiée une petite pause? c'est peut être le plus sage oui, le temps que tout se remette en place.

Ca me fait vraiment du bien d'être ENFIN comprise, merci beaucoup, vos réponses me sont d'un grand soutient et d'une grande aide, car clairement je ne peux en parler à personne.

C'est difficile de donner des bons conseils, de les faire de manière personnalisée et adaptée. Il y en a certains qui vont avoir une bouffée délirante (hallucinations, délires, non sens...) alors eux ils vaut mieux une hospitalisation, un traitement et un suivi de quelques mois. Mais dans un cas comme le tien, ce n'est pas nécessaire, alors je pense que le premier médicament c'est "le temps". Ce n'est que mon opinion personnel mais avec le temps, tes maux vont partir petit à petit, ton humeur revenir à la normale etc. En attendant, à ta place, moi j'arrêterais la MDMA/CANNABIS/PSYCHEDELIQUES divers car ça stimule les mêmes "zones" du cerveau que le LSD.

Même si tu ne te reconnectes plus ces prochains jours/semaines, peux tu nous donner de tes nouvelles dans quelques mois?

merci et remet toi bien smile


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


copeo66 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 02 Apr 2019
Messages: 4
Bonjour à toi !

Les prods stimulent la production d'hormones du bien-être. Lors de la redescente, ton taux d'hormones chute brutalement et si tu as déjà un terrain de mal-être ça peut être très violent et difficile à gérer.
La et le LSD font partie de ces prods qui t'emmènent parfois à accéder à une forme d'introspection intérieure et à ouvrir des portes que tu n'étais peut-être pas prête à ouvrir.
Attention aux consos quand on est jeune, toutes les zones de ton cerveau sont encore en formation jusqu'à environ 25 ans, tu peux donc créer des fragilités en stimulants certaines zones encore en développement.
Si tu es dans un état de mal-être, prod ou pas, va consulter et prends soin de toi.
Consulte jeune consommateur, CSAPA, CMP... Infirmière du lycée ?

Hors ligne


gabogabi 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 21 Mar 2019
Messages: 6
Bonjour, je vous donne des nouvelles !

Bon, je n'ai pas reprodé depuis la dernière fois, je n'ai pas refait de soirée à vrai dire. Mon dieu cque ça me manque, tellement que je pourrais en pleurer.

Et malheureusement je ne vais pas pouvoir reconsommer tout de suite. Je suis sous antidépresseurs, donc plus de prods, plus d'alcool non plus ! Je suis également une thérapie, donc espérons que je sois vite remise sur pieds ! Je ne regrette rien mais pfiou, cque c'est difficile la vie sans prods en fait, c'est ennuyant à mourir, mais bon c'est comme ça.
J'ai également avouer à ma mère ce que je prenais et elle a accepté de m'aider à aller mieux.
Je dois avouer que les soirées me manquent  beaucoup aussi, pas seulement les prods mais bon, pas le choix !

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » Est ce que je suis rester bloquée sous LSD?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Rester perché ? - LSD peut on vraiment rester perché ?
par Nithilum, dernier post 08 juin 2018 à  06:33 par lordunicorn
  6
[ Forum ] Interaction & Mélange - LSD et md, speed ou coke pour rester éveillé ?
par nonotheog, dernier post 22 juin 2019 à  13:37 par L'Apoticaire
  4
[ Forum ] Rester perché ? - Resté perchée rumeur ou réalité ?
par Minn-y, dernier post 16 mai 2018 à  16:15 par Drim
  3
  [ PsychoWIKI ] Les Lysergamides
  [ PsychoWIKI ] LSD, effets, risques, témoignages



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Atelier Psychoactif le 5 octobre sur la RDR et les psychédéliques
    03 octobre 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Participation des usagers dans les structures addicto
    Il y a 2jCommentaire de ismael77 (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    La déréalisation et la dépersonnalisation
    Il y a 5jCommentaire de weed4Lif3 (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    TSO et douleur et anesthésie
    06 novembre 2019Commentaire de Meumeuh (19 réponses)
     Forum UP ! 
    Pharmacologie - La tolérance aux opiacés/opioïdes et le Tramadol
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Un vaccin pour les opioïdes (dont le fentanyl) - Un défi éthique e...
    Il y a 4mn
    1
    Commentaire de Hilde dans [Actualités...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Graine de fenouil psychoactive?
    Il y a 5mnNouvelle discussion de Genoté267 dans [Enthéogènes...]
     Forum 
    Dépersonnalisation & déréalisation - Sequelles LSD 4 mois après
    Il y a 14mnCommentaire de Ouatan gbala ra. dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Actualité - Pénurie de hash dans la région lyonnaise ?
    Il y a 18mnCommentaire de guinness dans [Cannabis...]
    (18 réponses)
     Forum 
    Actualité - Tribune : La naloxone sauve des vies ! Comment faire concrètement ?
    Il y a 20mnCommentaire de Hilde dans [Conseils généraux de...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Descente - Inquiétude suite à une première prise
    Il y a 30mnCommentaire de Ocram dans [MDMA/Ecstasy...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Séchage - Séchage idéal
    Il y a 48mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Enveloppe arrivée ouverte et vide, dans sachet de la Poste
    Il y a 51mn
    4
    Commentaire de firefoxsuibo dans [Anonymat et sécurité...]
    (13 réponses)
     Blog 
    La pub abuse du craving, et flèche le parcours de l’hosto au bistrot
    Il y a 2mnNouveau blog de ismael77 dans [Opinion]
     Blog 
    3mmc puis ghb pour soirée sex .
    Il y a 3hCommentaire de hardskin74 dans le blog de hardskin74
    (20 commentaires)
     Blog 
    Effets indésirables : analysez vos produits avec l'OFDT et Psychoactif
    Il y a 5hCommentaire de Paumee dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (12 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Salvia divinorum, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Ouatan gbala ra., Bimma, stef 8604, Thoughts Overflow, tof_408, Karilux, Erickehl, caarud52 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Hexen oral
    par L'Apoticaire, le 12 Nov 2019
    Le plus populaire c'est indubitablement l'HEXEN (N-Ethylhexedrone) Après tout dépend de la qualité du boulot de la personne qui etiquette les produits, après, hexen ou pas hexen, il peut y avoir ds erreurs d'etiquetage sur tous les prods. Et defois aussi faut faire gaffe à c'qui est marqué s...[Lire la suite]
     Sevrage réussi
    par Emma4778, le 12 Nov 2019
    Bonjour, Nouvellement inscrite, je viens ici pour partager mon expérience. Il n'est pas évident de parler de ça autour de soi, mais je ressens tout de même le besoin de partager mon vécu du canna. Grosse fumeuse depuis un peu plus de 20 ans (j'ai commencé vers 18 ans), je fumais une bonne d...[Lire la suite]
     Dpt
    par PaRaLLeL, le 08 Nov 2019
    J'avais commencé à faire des retours sur cette magnifique molécule, mais c'était perdu dans un fil de discussion sur les RC. Je me permet donc un petit copier/collé suivi de mes aventures avec celle-ci par la suite. 70mg dans le cululu. Montée en 10 minutes. Le produit me met directement en...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    très intéressant merci Rick Hyrda dans [forum] Un vaccin pour les opioïdes (dont le fentanyl) - Un défi éthique et un espoir
    (Il y a 8h)
    C'était bien l'article que je cherchais Cep dans [forum] j'ai failli finir en garde à vue !
    (Il y a 8h)
    Tout bien dit et d'accord avec toi. Mas dans [forum] j'ai failli finir en garde à vue !
    (Il y a 12h)
    Pour moi aussi ça ressemble à des claque doigt. dans [forum] J'ai trouvé ça dans la chambre de mon ado HELP
    (Il y a 13h)
    G eu M brun clair,200 à 250mg dosage mdma, trés bon dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 17h)

    Pied de page des forums