La bonne nouvelle du jour par the guardian / PsychoACTIF

La bonne nouvelle du jour par the guardian

Publié par ,
1387 vues, 9 réponses
Stupeflip 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 19 Jan 2019
63 messages
Etude du guardian sur la légitimité de la prohibition des drogues
Je bosse sur la traduction et je vous envoie ça.

Dernière modification par Stupeflip (26 juin 2019 à  18:19)


Les 5 symptomes de la paresse:
Numéro 1... hmmmpf..

Hors ligne

 

Stupeflip 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 19 Jan 2019
63 messages

Les drogues illicites, y compris la cocaïne, l'héroïne et le cannabis, devraient être reclassées pour refléter une évaluation scientifique des dommages, selon un rapport de la Commission mondiale sur la politique en matière de drogue.

La commission, qui comprend 14 anciens chefs d'Etats de pays tels que la Colombie, le Mexique, le Portugal et la Nouvelle-Zélande, a déclaré que le système de classification international qui sous-tend le contrôle des drogues est "biaisé et incohérent".

Un "déséquilibre profond" entre le contrôle des substances et le droit d'accès à des fins médicales a provoqué des "dommages collatéraux", a-t-il ajouté. Parmi ces dommages, des patients de pays à revenu faible ou intermédiaire ont été contraints de se faire opérer sans anesthésie, de se passer de médicaments essentiels et de mourir de douleur inutile à cause du manque de soulagement de la douleur liée aux opioïdes.

La propagation des maladies infectieuses, l'augmentation de la mortalité et la crise mondiale de la surpopulation carcérale ont également eu des conséquences négatives, a indiqué le rapport.

"Le système international de classification des drogues est au cœur du régime de contrôle des drogues - et malheureusement, le noyau est pourri", a déclaré Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Suisse et présidente de la commission. Elle a appelé à un «examen critique» du système de classification, en donnant la priorité au rôle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et à la recherche scientifique pour définir des critères basés sur les inconvénients et les avantages.

Les restrictions imposées aux drogues moins sévères et moins nocives devraient également être assouplies, a ajouté la commission, pour inclure «d'autres utilisations légitimes», y compris les utilisations traditionnelles, religieuses ou sociales.

Certaines drogues illicites, notamment la cocaïne, l'héroïne, le cannabis et la résine de cannabis, ont été évaluées il y a 30 ans ou n'ont jamais été évaluées, a déclaré Dreifuss, ce qui compromet gravement leur contrôle international.

Quand on leur a demandé si ces médicaments devaient être reclassés, Juan Manuel Santos, l'ancien président de la Colombie, a répondu «oui». "La base scientifique est inexistante", a déclaré Santos aux journalistes lors d'un point de presse en ligne afin de discuter du rapport de la commission.

“C'était une décision politique. Selon les études que nous avons vues ces dernières années, des substances telles que le cannabis sont moins nocives que l'alcool », a-t-il déclaré. "Je viens de Colombie, probablement le pays qui a payé le prix le plus élevé pour la guerre contre la drogue."

Après 50 ans, la guerre contre la drogue n’a pas été gagnée, a déclaré Santos. Cela a causé «plus de dommages, plus de dommages» au monde qu’une approche pratique qui permettrait de réglementer la vente et la consommation de drogues de la «bonne manière».

L'OMS a estimé en 2011 que 83% de la population mondiale vivait dans des pays où l'accès au traitement de la douleur par les opioïdes était faible ou inexistant .

Le récent rapport de la Commission examine dans quelle mesure la classification historique «biaisée» des substances, en mettant l'accent sur la prohibition, a contribué au problème mondial de la drogue. Dans le système actuel, en place depuis 1961, les décisions sur les médicaments sont pris par classification la Commission des stupéfiants médicaments (CND), un organisme des Etats membres de l' ONU établies par le Conseil économique et social des Nations Unies. Le comité OMS d'experts sur la pharmacodépendance fournit des recommandations au CND. Cependant, les recommandations sont ensuite votées par les membres de la CND, les laissant ouverts aux décisions politiques.

Helen Clark, ancien Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, a déclaré que l'OMS devrait prendre des décisions sur la classification des médicaments en fonction de la santé et du bien-être. Des drogues plus nocives nécessiteraient un niveau d'intervention plus élevé, a-t-elle déclaré.

«La communauté internationale devrait reconnaître que le système est en panne», a déclaré Clark. "Ils devraient reconnaître les incohérences et cela devrait déclencher un examen." Les seuils de risque, tels que ceux utilisés pour l'alcool, devraient être utilisés pour les drogues illégales plutôt que le "principe de précaution absolu", a-t-elle déclaré.

La commission a appelé la communauté internationale à s'orienter vers la réglementation et l'utilisation des drogues. En Janvier, l'OMS a reconnu les avantages médicaux du cannabis et recommandé qu'il soit à nouveau monde classé large .

Michel Kazatchkine, médecin français et ancien directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a déclaré que 75 à 80% de la population mondiale n'avait pas accès aux médicaments et que «toutes les raisons sont liées à la répression et à la prohibition». systèmes de contrôle basés ".

"Ces politiques restrictives sous contrôle international ont entravé et continuent d'empêcher des médicaments qui sont non seulement nécessaires, mais figurent également sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS."

Il a déclaré qu'une "crise de la réglementation" aux Etats-Unis avait eu les "conséquences terribles" de la crise des opioïdes, à la suite de laquelle 72 000 personnes sont mortes en 2017 .

«Nous devons penser à ces choses avec une nouvelle perspective», a déclaré Anand Grover, ancien rapporteur spécial des Nations Unies pour la santé, Inde. "Nous ne pouvons pas aller avec les préjugés culturels de l'ouest."

Je m'excuse d'avance pour les eventuelles petites erreurs de traduction, google a tout traduit automatiquement super

Reputation de ce post
 
Merci beaucoup ! Pierre

Les 5 symptomes de la paresse:
Numéro 1... hmmmpf..

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
5200
Inscrit le 13 Mar 2019
1767 messages
Blogs

Stupeflip a écrit

Les seuils de risque, tels que ceux utilisés pour l'alcool, devraient être utilisés pour les drogues illégales plutôt que le "principe de précaution absolu

j'en suis persuadé... mais j'avais arrêté d’espérer le voir de mon vivant... remarque c'est pas encore fait la traduction dans notre droit. faudrait avant peut-être...changer la loi de 70?

merci pour cet article

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8776 messages
Blogs
Voila le rapport complet en français

http://www.globalcommissionondrugs.org/ … FR_web.pdf

Amicalement
Reputation de ce post
 
merci s2f

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
1300
Inscrit le 04 Feb 2019
1025 messages
Blogs

Stupeflip a écrit

Etude du guardian sur la légitimité de la prohibition des drogues
Je bosse sur la traduction et je vous envoie ça.

En fait il s'agit d'un article du Guardian sur le dernier rapport de la Commission Globale de Politique en Matière de Drogues (Global Commission on Drugs ou GCD), rapport que Prescripteur a mis en lien.

C'est très intéressant, mais en essayant de comprendre d'où vient la GCD qui semble ne dépendre de personne, je lis qu'elle est comme issue d'une sorte de génération spontanée à l'initiative de personnalités publiques et politiques en 2011, et ceci me semble très très intriguant. Un spin-off de l'ONU par des frondeurs?

C'est étrange de voir autant d'anciens chefs d’État ou de gouvernement soutenir sans langue de bois une approche aussi pragmatique d'un sujet qui semble si tabou pour ceux qui sont aux affaires.

Quelqu'un en saurait-il davantage?

EDIT: il y a déjà ce papier de 2011, au moment du lancement de l'initiative : THE DRUG TRADE: THE  POLITICIZATION OF CRIMINALS AND THE CRIMINALIZATION OF POLITICIANS
Je vais regarder...

Dernière modification par Hilde (27 juin 2019 à  13:49)


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5100
Inscrit le 04 Aug 2014
7783 messages

Quelqu'un en saurait-il davantage?

A l'approche d'un tournant historique du rapport aux drogues de nos sociétés, des groupes se créent et se font entendre, animés ou pas par du lobbying. demon1
Il se passe la même chose vu au microscope chez nous en matière de cannabis thérapeutique. Sans Mr bRanson...
C'est un mal nécessaire pour dénoncer un approche plus humaine et dictée par les avancées de la science.
"lorsque la science n'est pas écoutée"... j'aurais envie d'ajouter ou quand elle est dévoyée, cela devient du pur lyssenkisme... quand les rapports .gouv, ONU, OFDT reprennent des données scientifiques dénaturées, maquillées erronées, tronquées, biaisées, cela suscite des réactions y compris au sein de ceux qui ont co-existé dans ce système.
Les politiques ont fait tomber la statue de Mendel, détruit ses serres et cultivars conservés.
L'OFDT attribue 10 % de décès par OD de cannabis.
Heureusement que des voies s'élèvent pour dénoncer cette malhonnêteté, ces mensonges d'état ou d'organisations. (même qd ya Mr Branson^^)
Pareil pour la sécurité routière qui sert à diaboliser le cannabis en incluant les personnes qui ne sont pas sous emprise mais qui conservent longuement des métabolites inactifs.
Les arguments scientifiques ne tiennent pas la route, des personnes qui ne sont pas sous emprise sont condamnées.
Pareil pour les autres drogues où de simples traces suffisent à condamner des personnes tout à fait en état de conduire ou d'occuper un poste à risque.
La science est dévoyée pour renforcer la création de citoyens de deuxième zone.

C'est étrange de voir autant d'anciens chefs d’État ou de gouvernement soutenir sans langue de bois une approche aussi pragmatique d'un sujet qui semble si tabou pour ceux qui sont aux affaires.

bah justement, ce derniers ne sont plus dans la course électorale mais dans un positionnement politique plus animé par l'idéologie que par stratégie politicienne.
Les politiques sont bons quand ils ne sont plus en recherche de voix et de pouvoir, bref, quand ils ne sont plus vraiment aux affaires.

Dernière modification par Mister No (27 juin 2019 à  15:10)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8776 messages
Blogs
J'ai l'impression que ce sont des chefs d'Etat qui, au pouvoir, ont regretté d'être lié par les traités internationaux (imposés manu militari par les USA ) et ont décidé de partir en guerre contre une repression absurde. Je ne pense pas qu'ils aient grand chose à y gagner personnellement.

sur le site on lit (about us)

In January 2011, a group of personalities from the Americas and Europe established the Global Commission on Drug Policy. Membership grew to encompass Commissioners from around the world. Fourteen former heads of State or Government, as well as other experienced and well-known leaders from the political, economic and cultural arenas, felt, and still feel, that they must advocate for drug policies based on scientific evidence, human rights, public health, and safety, for all segments of the population.

C'est en fait une extension de la Commission latino-américaine sur les drogues et la démocratie. C'est donc bien, je pense,  une réaction contre l'impérialisme américain en matière de drogues et de soutien aux régimes anti-démocratiques, notamment  en Amérique latine.

https://en.wikipedia.org/wiki/Latin_Ame … _Democracy

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (27 juin 2019 à  15:18)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
1300
Inscrit le 04 Feb 2019
1025 messages
Blogs
Merci de vos commentaires.

prescripteur a écrit

J'ai l'impression que ce sont des chefs d'Etat qui, au pouvoir, ont regretté d'être lié par les traités internationaux (imposés manu militari par les USA ) et ont décidé de partir en guerre contre une repression absurde. Je ne pense pas qu'ils aient grand chose à y gagner personnellement.

Eh bien c'est effectivement ce que le très court paragraphe "about us" laisserait à penser, mais de mon point de vue c'est totalement invraisemblable.

Quoique souvent "retraités" de la politique on a là du très gros calibre, du genre qui passe une semaine ensemble à philosopher à échanger sur des enjeux de pouvoir à Davos en hiver. On peut assimiler cette commission à un think tank et derrière ce genre d'organisation il y a habituellement des intérêts financiers. Je me demande qui les finance: ils ont des bureaux et une demi-douzaine de permanents à Genève.

prescripteur a écrit

C'est en fait une extension de la Commission latino-américaine sur les drogues et la démocratie. C'est donc bien, je pense,  une réaction contre l'impérialisme américain en matière de drogues et de soutien aux régimes anti-démocratiques, notamment  en Amérique latine.

C'est une information intéressante, merci.

Toutefois, bien que la commission latino-américaine sur les drogues et la démocratie se soit opposée à la War on Drugs, je ne vois pas ce qui indiquerait qu'elle s'opposait véritablement à l'impérialisme américain en Amérique Latine. Malheureusement je ne suis pas du familière de cette zone géographique, et je ne peux pas en juger en 30 secondes, ni même 300. tongue

The Latin American Commission on Drugs and Democracy is an initiative born of former presidents Fernando Henrique Cardoso, from Brazil, César Gaviria, from Colombia and Ernesto Zedillo, from Mexico, to respond to concerns related to the problems of drug consumption and traffic in Latin America. The idea to constitute a commission capable of consolidating a debate concerning this problematic also responds to the necessity of reviewing the world drug policies in the scope of the United Nations, which began in March 2008 and will terminate during the meeting in Vienna, Austria, in March 2009. The Commission counts on the support of the  Center  Edelstein,  Fernando  Henrique  Cardoso  Institute  (IFHC),  the  Open  Society  Institute  (OSI),  the Democratic Platform and Viva Rio

Si tout cela parle à quelqu'un?

A première vue cela me paraît impérialisme-américano compatible.
Dans cette hypothèse ce ne serait pas surprenant que les américains aient décidé de se préparer longtemps à l'avance à un nouvel ordre mondial des marchés des drogues, pour conserver le pouvoir tout en changeant les règles du jeu, peut-être parce que le centre de gravité de la criminalité liée aux drogues se déplaçait d'Amérique Latine vers l'Asie et commençait à leur échapper. Pure hypothèse de ma part, peut-être tout à fait farfelue. Noam Chomsky es-tu là?


Mister No a écrit

A l'approche d'un tournant historique du rapport aux drogues de nos sociétés, des groupes se créent et se font entendre, animés ou pas par du lobbying. demon1
Il se passe la même chose vu au microscope chez nous en matière de cannabis thérapeutique. Sans Mr bRanson...

Oui et non, parce qu'il s'agit aussi de la question de la poule et de l’œuf.

Ce que tu appelles tournant historique n'a pas débarqué comme cela par hasard (il faudrait en faire l'histoire) et pourrait être le résultat d'actions de lobbying ancien, dont la commission dont nous parlons serait un représentant plus actuel et international qui prépare la suite.

Que vient faire Branson dans cette affaire? Ce n'est pas vraiment un philanthropiste, ou alors loin derrière l'homme d'affaires. C'est la caution morale / hippie / pop ?

Comme cette histoire m'intrigue toujours si je trouve le temps je vais regarder plus attentivement le contenu de leurs rapports, pour surtout identifier ce dont ils ne font pas mention et qui pourrait donner des indications sur le contenu de leur agenda (motivations).


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12000
Inscrit le 22 Feb 2008
8776 messages
Blogs
A mon avis le titre

The Latin American Commission on Drugs and Democracy

renvoie à l'impérialisme américain dans un continent où Pinochet a tué Allende avec le soutien actif de l'administration Nixon, où Reagan a financé la lutte pour Somoza (Nicaragua)  en inondant les ghettos noirs de crack , où la CIA a soutenu les dictatures argentines, brésiliennes, uruguayennes, guatemaltèques etc..notamment avec des "conseillers spéciaux" spécialistes de la torture (et malheureusement certains étaient d'anciens militaires français de l'OAS).
Donc pour moi quand un latino américain parle de démocratie, on voit à quoi il pense (mais ne peut souvent pas dire).
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Hilde 
Adhérent PsychoACTIF
France
1300
Inscrit le 04 Feb 2019
1025 messages
Blogs

prescripteur a écrit

The Latin American Commission on Drugs and Democracy

renvoie à l'impérialisme américain

Je suis 100% d'accord. Cela indique que la commission voulait être perçue comme tu le décris.

Mais est-ce qu'elle était véritablement indépendante des US ou est-ce qu'en fait elle servait leurs intérêts ou seulement ne les gênait pas?

Par exemple s'il y avait un lobby pharmaceutique derrière plutôt qu'un État, ça ne mangerait effectivement pas de pain d'ajouter "Democracy".

prescripteur a écrit

Donc pour moi quand un latino américain parle de démocratie, on voit à quoi il pense (mais ne peut souvent pas dire).

Là où on pourrait discuter de l'engagement peut-être totalement désintéressé des latino-américains, que les drames que tu évoques ont pu toucher très personnellement, mais ce n'est pas le cas de l'essentiel des membres de l'actuelle commission.

Aung San Suu Kyi avait eu le prix Nobel de la paix, et pourtant elle ne se nourrissait pas que de bons sentiments comme la suite l'a prouvé. Par là je veux juste rappeler que les apparences sont parfois trompeuses, qu'il n'y a rien de déraisonnable à ne pas vouloir s'en contenter.

Je ne peux pas sous-estimer la prouesse d'avoir réuni une très impressionnante brochette de personnalités dans cette commission, autour d'un sujet qui n'est pas des plus sexy du point de vue de l'image publique, et dont on a du mal à imaginer qu'il les ait plus concernés, intimement ou professionnellement, ou personnellement motivés qu'un tas d'autres sujets d'intérêt général - même si je ne doute pas qu'ils soient très heureux de faire tous ensemble partie de cette commission.

Pour moi ce n'est franchement pas anodin, il faut une volonté très forte en arrière-plan pour mener à bien, faire durer et vivre une entreprise telle que la Commission Globale de politique en matière de Drogues. L'initiative et la motivation d'une poignée d'anciens chefs d’État n'y suffirait pas.


Faut pas chercher midi à quatorze heures -
"19 heures c'est un peu tôt"

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 2jCommentaire de Gribouille78 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    16 juillet 2021Commentaire de ephémère tox.stop (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    26 juin 2021Commentaire de pierre (13 réponses)
     Forum UP ! 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    17:02Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    1 er ordonnance zolpdem zolpdem
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    MXiPr, après une longue abstinence
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Acheter cannabinoides de synthèse
    Il y a 2hNouvelle discussion de Kitsune dans [Cannabinoïdes de synt...]
     Forum 
    Aucun effet - Light effet
    Il y a 5hCommentaire de Hemoropioid dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Comment stocker des buvard ?
    Il y a 6hCommentaire de bernjo dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Achat de cocaine
    Il y a 8hCommentaire de Gribouille78 dans [Cocaïne-Crack...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Héroïne marron à points noirs, votre avis (photo)
    Il y a 9h
    4
    Commentaire de marvin rouge dans [Heroïne...]
    (61 réponses)
     Forum 
    Test vaporisateurs - [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    Il y a 10h
    14
    Commentaire de Drim dans [Cannabis...]
    (27 réponses)
     Blog 
    Essai Tramadol
    Il y a 9hCommentaire de Drim dans le blog de Drim
    (7 commentaires)
     Blog 
    P'tit coup d'œil dans le rétro!..
    Il y a 9hCommentaire de Drim dans le blog de nnaY
    (1 commentaires)
     Blog 
    Juste envie de partager.
    Il y a 11h
    32
    Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
    (332 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 06:28
     PsychoWIKI 
    Arrêter la méthadone
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Farmerdu99, Aurel13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
     Help !
    par Meumeuh, le 13 Jul 2021
    Hello, Tu n'as jamais été sous TSO ? Je te donne mon point de vue. J'ai aussi consommer de l' héroïne pendant 6 / 7ans comme toi j'ai voulu arrêter avec un sevrage Cold Turkey et cela plusieurs fois. Et à chaque fois, ce fût un échec car que ce soit quelques jours/semaines/mois je suis...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    waow bien dit -joel92 dans [forum] MXiPr, après une longue abstinence
    (Il y a 10h)
    mon vapo depuis 2019, increvable dans [forum] [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    (Il y a 11h)
    J'aurai pas dit mieux ! GuyG dans [commentaire de blog] Comment faire ?
    (Il y a 13h)
    Venant de mtp, je ne peux qu'aprouver. Vous gérez dans [forum] Création d'une SCMR à Montpellier
    (Il y a 17h)
    Merci pour le témoignage. dans [commentaire de blog] Microdosage de champignons magiques comme somnifère
    (Il y a 18h)

    Pied de page des forums