Surdosage LSD et étude de recherche / PsychoACTIF

Surdosage LSD et étude de recherche

Publié par ,
1257 vues, 7 réponses
LndvT23
Nouveau Psycho
France
1200
Inscrit le 28 Apr 2019
120 messages
Salut tout le monde !

Alors si le sujet a déjà était lancé je m'en excuse mais la ça fait plusieurs jours que j'ai envie d'en parler.
Tout d'abord je tient à préciser que aucunement je n'incite à l'ingestion non rdr de quantité de LSD énorme comme cité dans l'article. Je souhaite seulement en parler et en débattre avec les personnes qui le souhaitent.

Je vous met les liens de plusieurs articles qui parlent d'une étude de cas au suite de surdosage accidentel de LSD.

Article en anglais :
https://newatlas.com/science/lsd-case-s … y-reports/

Article Français :
https://www.google.com/amp/s/ohchouette … e-lsd/amp/

Et page de l'etude en question :
https://www.jsad.com/doi/abs/10.15288/j … lCode=jsad


On le sait maintenant, on es actuellement dans une période charnière dans la compréhension des psychédélique sur la psyché humaine. De plus en plus d'etudes se font au USA, en Angleterre comme en Suisse sur les effets contre la dépression et d'autre maladies mentales et ou addiction et leur potentiel cure grâce au produits psychédélique tel que la mescaline, la psylocibine, le lsd.

Ce revirement de situation jamais connue depuis la prohibition laisse entrevoir un future plus tolérant pour ces substance qui pourrais donc a la suite de ces études ce retrouvé sur le devant de la scène médicale et qui pourraient à jamais influencer notre façons de percevoir ces dites substances, comme notre système de prise en charge psychiatrique.

Je vous est posté 3 liens qui parles sensiblement de la même chose, une études sur des cas de surdosage énorme de LSD.
Parmi les 3 cas étudiés il y à une femme ayant accidentellement sniffé 550mg de LSD, sois 550 fois la dose récréative recommandé.
Elle à était dans le coltare 12h et puis à repris un fonctionnement normal sans problème et ayant même eu un effet antidouleur qui à duré sur le long terme lui permettant d'arrêter un traitement opiacé sans même avoir de sevrage intense.

Je trouve cette histoire juste totalement folle quand comme moi on à était sujet à un rabâchage médiatique et sociétale sur les danger du lsd et les sois disant mort psychique ou physique que ça engendrait.
Ça me fais doucement rire pcq encore récemment on peut voir des articles qui parlent de teufeurs sois disant mort des suite d'un buvard.
Et je compte pas tout les gens qui parlent de rester perché à vie.

Il est beaucoup rapporté que sous influence certaines personnes fragiles peuvent ce suicidé ou se tuer involontairement et parfois on entend qu'une personne aurais fais un arrêt cardiaque à  la suite d'un trip trop intense.
Pour ces deux pistes je dirais que c'est largement probable encore que pour l'arrêt cardiaque je me demande si il n'y aurais pas des antécédents cardiaques qui joue sur la balance.

J'ai entendu des trucs abusés du style dans un reportage américain sur le LSD, un flic disais que lors d'une saisie en labo, il aurait était intoxiqué par les pores de sa peau car il s'était rasé avant. Et à la suite de quoi il aurais trippé tellement fort qu'il aurais perdu sa capacité de lire ou de parler normalement longtemps après l'événement.

Il y a aussi le phénomène de persistance d'hallucinations (HPPD) qui arrive quelques rares fois sur des personnes ayant dépassé de peu la dose récréative.

Et pour finir il y a un risque réel et lui vraiment mortel de chopper une autre substance que du LSD par exemple le NBOMe qui lui est létal à très faible dose.


Beaucoup des arguments fallacieux ne sont pas prouvées et les US eux même ne rapportent aucun cas de décès prouvé lier directement à l'ingestion de la substance dans le corps.
On es juste sur de gros arguments de propagande anti psychédélique.



Alors du coup j'ai plusieurs questionnements qui me vienne en tête :

Est-ce que vous-même vous connaissez des personnes dont le LSD aurais pourri la vie (en dehors d'un bad trip sévère ayant pour cause une PTSD) ?

Que pensez vous d'une éventuelle évolution de ces substances dans le cadre de la médecine moderne ?

Que pensez vous des morts sous LSD ?

Y en a t'il parmi vous ayant déjà accidentellement surdosé une prise de L de façon excessive ?

Je tient à préciser à nouveau pour tout les newbies que je ne fais aucunement la promotion où recommande la consommation d'une prise de LSD non RDR et inconsidérée. Je conseille de fortement se renseigné avant une première prise de LSD sur l'importance d'un bon Set and Setting, de testé ses substance ainsi que de les connaître et être accompagné d'un Trip Sitter de confiance et de Trip killer au cas où.

Dernière modification par LndvT23 (30 avril 2020 à  20:53)


Aujourd’hui c'est le demain d'hier ou hier c'est le demain d'aujourd'hui ? L'inverse du contraire est il forcément contraire de l'inverse ?

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
4100
Inscrit le 07 May 2018
1476 messages
Blogs
hello

LndvT23 a écrit

Salut tout le monde !

Salut Landove, Pas la peine de faire des up, ça fera pas te répondre plus vite mon grand!

Alors si le sujet a déjà était lancé je m'en excuse mais la ça fait plusieurs jours que j'ai envie d'en parler.
Tout d'abord je tient à préciser que aucunement je n'incite à l'ingestion non rdr de quantité de LSD énorme comme cité dans l'article. Je souhaite seulement en parler et en débattre avec les personnes qui le souhaitent.

Je vous met les liens de plusieurs articles qui parlent d'une étude de cas au suite de surdosage accidentel de LSD.

Article en anglais :
https://newatlas.com/science/lsd-case-s … y-reports/

Article Français :
https://www.google.com/amp/s/ohchouette … e-lsd/amp/

Et page de l'etude en question :
https://www.jsad.com/doi/abs/10.15288/j … lCode=jsad


On le sait maintenant, on es actuellement dans une période charnière dans la compréhension des psychédélique sur la psyché humaine. De plus en plus d'etudes se font au USA, en Angleterre comme en Suisse sur les effets contre la dépression et d'autre maladies mentales et ou addiction et leur potentiel cure grâce au produits psychédélique tel que la mescaline, la psylocibine, le lsd.

Ce revirement de situation jamais connue depuis la prohibition laisse entrevoir un future plus tolérant pour ces substance qui pourrais donc a la suite de ces études ce retrouvé sur le devant de la scène médicale et qui pourraient à jamais influencer notre façons de percevoir ces dites substances, comme notre système de prise en charge psychiatrique.

Oui la renaissance psychédélique sur le plan médicale est une bonne chose et influence déjà la vision que nous avons de ces substances. Substances qui étaient déjà largement utilisées en médecine entre 1938 et 1966 et qui n'ont jamais quitté la zone floue entre drogues récréatives/introspectives et médicament.

Je vous est posté 3 liens qui parles sensiblement de la même chose, une études sur des cas de surdosage énorme de LSD.
Parmi les 3 cas étudiés il y à une femme ayant accidentellement sniffé 550mg de LSD, sois 550 fois la dose récréative recommandé.
Elle à était dans le coltare 12h et puis à repris un fonctionnement normal sans problème et ayant même eu un effet antidouleur qui à duré sur le long terme lui permettant d'arrêter un traitement opiacé sans même avoir de sevrage intense.

Je trouve cette histoire juste totalement folle quand comme moi on à était sujet à un rabâchage médiatique et sociétale sur les danger du lsd et les sois disant mort psychique ou physique que ça engendrait.
Ça me fais doucement rire pcq encore récemment on peut voir des articles qui parlent de teufeurs sois disant mort des suite d'un buvard.
Et je compte pas tout les gens qui parlent de rester perché à vie.

Ahhhh le LSD et ses légendes urbaines, si tu vas lire ce post sur le docteur Lambiotte-Escoffier, tu en trouveras l'origine de certaines:
https://www.psychoactif.org/forum/2020/ … 773_1.html

Ces mythes lysergiques résultent à la fois de la mysticisation et de la diabolisation de ces substances qui sont craintes tout en fascinant.


Il est beaucoup rapporté que sous influence certaines personnes fragiles peuvent ce suicidé ou se tuer involontairement et parfois on entend qu'une personne aurais fais un arrêt cardiaque à  la suite d'un trip trop intense.
Pour ces deux pistes je dirais que c'est largement probable encore que pour l'arrêt cardiaque je me demande si il n'y aurais pas des antécédents cardiaques qui joue sur la balance.

Tu peux faire un arrêt cardiaque en te promenant au bord d'un lac....et bien sur une pathologie déjà présente peut être aggravée par l'absorption de l'alcool, de lsd, et de plein d'autres choses.

J'ai entendu des trucs abusés du style dans un reportage américain sur le LSD, un flic disais que lors d'une saisie en labo, il aurait était intoxiqué par les pores de sa peau car il s'était rasé avant. Et à la suite de quoi il aurais trippé tellement fort qu'il aurais perdu sa capacité de lire ou de parler normalement longtemps après l'événement.

J'adore!!! ouais....ben écoute il a peut être voulu couvrir la consommation qu'il n'a pas pu s'empêcher de faire et qu'il a du expliquer tant bien que mal, va savoir.

Il y a aussi le phénomène de persistance d'hallucinations (HPPD) qui arrive quelques rares fois sur des personnes ayant dépassé de peu la dose récréative.

Alors tout dépend de la façon dont le cerveau d'une personne réagit au lsd, elle peut développer des HPPD sans avoir vraiment abusé. Une expérience, son intensité dépend de la substance, de la personne (ses singularité, son état de santé etc) et du contexte dans lequel elle consomme.

Et pour finir il y a un risque réel et lui vraiment mortel de chopper une autre substance que du LSD par exemple le NBOMe qui lui est létal à très faible dose.


Beaucoup des arguments fallacieux ne sont pas prouvées et les US eux même ne rapportent aucun cas de décès prouvé lier directement à l'ingestion de la substance dans le corps.
On es juste sur de gros arguments de propagande anti psychédélique.


Alors du coup j'ai plusieurs questionnements qui me vienne en tête :

Est-ce que vous-même vous connaissez des personnes dont le LSD aurais pourri la vie (en dehors d'un bad trip sévère ayant pour cause une PTSD) ?

Que pensez vous d'une éventuelle évolution de ces substances dans le cadre de la médecine moderne ?
je t'ai répondu plus haut

Bises
Janis

Dernière modification par janis (07 mai 2020 à  22:07)

Reputation de ce post
 
Pink pong bien ficelé Mr No

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

LndvT23
Nouveau Psycho
France
1200
Inscrit le 28 Apr 2019
120 messages
Merci de ta réponse Janis et deso pour les up j'ai eu peur que le topic tombe dans les tréfonds de PA sans réponses x)

Aujourd’hui c'est le demain d'hier ou hier c'est le demain d'aujourd'hui ? L'inverse du contraire est il forcément contraire de l'inverse ?

Hors ligne

 

Zamlolo 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 02 Feb 2020
149 messages

LndvT23 a écrit

On le sait maintenant, on es actuellement dans une période charnière dans la compréhension des psychédélique sur la psyché humaine. De plus en plus d'etudes se font au USA, en Angleterre comme en Suisse sur les effets contre la dépression et d'autre maladies mentales et ou addiction et leur potentiel cure grâce au produits psychédélique tel que la mescaline, la psylocibine, le lsd.

C'est super ca que les psychédéliques puisse aider à combattre la dépression et certaines maladies smile
Tu parles de prise de psyché pour entrer dans un trip et comprendre certaines choses qui fera avancer la personne? Dans ce cas ça devra quand même rester dans un certain cadre. Dans quel cadre cela pourrait être idéal, dans quel lieux? avec des professionnels? De facon as ce que le trip prennent une bonne tournure.
Ou de prises de psychédéliques quotidienne en micro dose? thinking
En espérant que cela fasse partit de notre future dans le contexte médical.
Et même pourquoi pas aussi dans le cadre de la psychothérapie?

LndvT23 a écrit

Ce revirement de situation jamais connue depuis la prohibition laisse entrevoir un future plus tolérant pour ces substance qui pourrais donc a la suite de ces études ce retrouvé sur le devant de la scène médicale et qui pourraient à jamais influencer notre façons de percevoir ces dites substances, comme notre système de prise en charge psychiatrique.

Je suis pas très renseigné sur le sujet mais j'avais vu une étude qui parlait du L et ses bienfaits sur la psychotérapie que je me souviens plus trop qui remonte à lonngtemps.
Tu parles d'un future plus tolérant, je vais prendre le cas de la kétamine utilisée comme anti-douleur ou contre la dépression dans le cadre médical.
Est ce que cela à entrevu un future plus promettant vis à vis de cette substance?
Moi je crois pas.

LndvT23 a écrit

Il est beaucoup rapporté que sous influence certaines personnes fragiles peuvent ce suicidé ou se tuer involontairement et parfois on entend qu'une personne aurais fais un arrêt cardiaque à  la suite d'un trip trop intense.

Après je pense que dans certain cas si le trip n'est pas bien encadré mauvais et que ca part en gros bad et que ca fini très mal pour en arriver à des situation comme ca c'est tout à fait probable.

LndvT23 a écrit

Il y a aussi le phénomène de persistance d'hallucinations (HPPD) qui arrive quelques rares fois sur des personnes ayant dépassé de peu la dose récréative.

Oui on entends parler de ca aussi comme quoi il y a un bon coté de la choses mais aussi un mauvais côté si c'est mal encadré et que ça va loin comme ca. D'ou l'intérêt que si on veut tripper sous L en profiter faut pas faire ca n'importe comment et ne pas le prendre à la légère.

LndvT23 a écrit

Beaucoup des arguments fallacieux ne sont pas prouvées et les US eux même ne rapportent aucun cas de décès prouvé lier directement à l'ingestion de la substance dans le corps.
On es juste sur de gros arguments de propagande anti psychédélique.

Oui c'est fou çà, faudrait que le monde change un jour.

LndvT23 a écrit

Est-ce que vous-même vous connaissez des personnes dont le LSD aurais pourri la vie (en dehors d'un bad trip sévère ayant pour cause une PTSD) ?

Non mais j'ai entendu parlé d'une personne qui est partit en HP pour cause de PTSD.

LndvT23 a écrit

Que pensez vous d'une éventuelle évolution de ces substances dans le cadre de la médecine moderne ?

Une prise de substance psychédélique dans le cas d'un trip je ne pense pas qu'il ferait tripper leurs patients car il peut y avoir des conséquences bien positives mais "il se pourrait" qu'il y est aussi des conséquences négatives et je sais pas si il pourrait courir le risque.
Après dans le cas du microdosage ou l'on est que peu sous l'influence d'une substance ca pourrait se faire. Sinon c'est seulement mon avis.

LndvT23 a écrit

Que pensez vous des morts sous LSD ?

Je pense que c'est des conneries après des gens mort alors qu'ils avaient du lsd dans les corps je crois que oui ^^

On attends jamais de choses positives à ce genre de sujet mais tout le temps des choses négatives c'est fou.
Faudrait que ce genre de sujet soit bien plus présents car on entends tout le temps le méfaits des drogues mais jamais leurs bienfaits!
Que l'on ne met pas assez en avant les bienfaits de ces substances et pour mettre en avant toutes les conneries anti-prohibitionniste comme tu le dis.
En tout cas super sujet super
Zamlolo

Dernière modification par Zamlolo (09 mai 2020 à  22:26)

Hors ligne

 

LndvT23
Nouveau Psycho
France
1200
Inscrit le 28 Apr 2019
120 messages
Déjà merci de ta réponse Zamlolo !

Zamlolo a écrit

Tu parles de prise de psyché pour entrer dans un trip et comprendre certaines choses qui fera avancer la personne?

Ou de prises de psychédéliques quotidienne en micro dose?

Alors je pense que les deux pistes sont bonnes à prendre justement mais comme on à quasi zero références sur ce sujet il va falloir y aller à taton et faire encore beaucoup d'etude et de test avant d'avoir des possibilités de réponses.
En soi les micro dosages sont beaucoup pris en automédication et les études récentes et celles en cours actuellement sont pour la plupart avec des dose bien au dessus du microdosage.

Il y a des retraites psychédélique par exemple à cuba où des Américains y prennent de la psylo le tout encadré par des pseudo thérapeutes freelance. Apparemment ce genre de pratique ce repend beaucoup, même de façons illégales en europe et sans parlé des fameuses retraites Ayahuasca en Amérique latine.
Il y a aussi un psy qui opère en Suisse et qu'y à était agréé pour utilisé du LSD sur ses patients, ils dit avoir de très bon résultats donc pour moi ce qu'y en ressort c'est que dans tout les cas les prises psychédélique si plus tolérable dans le future, devront forcément être encadré par des pros capablent de canaliser les personnes et les accompagner dans une introspection sans la vivre difficilement.


Zamlolo a écrit

Non mais j'ai entendu parlé d'une personne qui est partit en HP pour cause de PTSD.

C'est pas étonnant, les syndrome post trauma peuvent être invivables à la longue et si ça persiste il vaut mieux être aidé. Après je rentrerais pas dans le débat de si les HP ont un système de prise en charge très performant avec des soins le plus souvent médicamenteux.
Je pense que ça dépend de beaucoupz de facteurs ayant moi même déjà fais un séjour pour PTSD et dépression.

Zamlolo a écrit

Oui c'est fou çà, faudrait que le monde change un jour.

Je pense que comme pour tout c'est doucement en train de changer, même si certains spécialistes sont convaincu des bienfaits, les médias ne le crient pas sur les toits. C'est surtout les arguments biaisés des gens qui ne s'y intéressent pas qui se font entendre et qui bourdonnent dans beaucoup d'oreilles.


Zamlolo a écrit

Une prise de substance psychédélique dans le cas d'un trip je ne pense pas qu'il ferait tripper leurs patients car il peut y avoir des conséquences bien positives mais "il se pourrait" qu'il y est aussi des conséquences négatives et je sais pas si il pourrait courir le risque.
Après dans le cas du microdosage ou l'on est que peu sous l'influence d'une substance ca pourrait se faire. Sinon c'est seulement mon avis.

Justement je pense que l'on ne sait pas forcément les effets que ça à sur la psyché humaine et comment repérer de quelle façon une personne va être affectée par tel ou tel molécule à tel ou tel dosage.
Je crois que c'est quelque que chose que l'on pourra apprendre au fil des études mais je met ma main à couper que ce sera avant un bon gros moment.
Comme j'ai dis plus haut, il y a pas mal d'etude en cours où les dosages ne sont pas de simple microdoses.

Après même en dehors des psyché il y a aussi des études comme tu le dis sur la kétamine qui pourrais également être utilisée pour des sevrages. Je ne sais pas si c'est aussi efficaces que d'autre substance d'ailleur et comme tu dis les connaissances qu'ont apprend n'ont pas l'air de faire avancer plus.
Il y a aussi depuis quelques années les recherches sur la MDMA qui ont reprisent et certains disent qu'elle pourrais être comme la psylocibine très vite légalisée en accès contrôlé au USA.
D'ailleurs je pense que c'est bien de rappeler qu'avant que la MD ne devienne la star de nos soirées dansante, elle était utilisée par beaucoup de psys qui eux même n'en revenaient pas du potentiel du produit.

Bref je pense qu'on as encore beaucoup d'années de cheminement devant nous avant une utilisation concrète de ces type de produits encore très peu connue. J'ai l'impression que c'est comme si le monde capitaliste découvrait l'électricité et que par analogie le moment où on découvrira leur réel plein potentiel c'est un peu comme le jour ou les smartphones sont arrivé. (Mais çà,  ça reste que mon avis ) fume_une_joint


Aujourd’hui c'est le demain d'hier ou hier c'est le demain d'aujourd'hui ? L'inverse du contraire est il forcément contraire de l'inverse ?

Hors ligne

 

Zamlolo 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 02 Feb 2020
149 messages

LndvT23 a écrit

Il y a des retraites psychédélique par exemple à cuba où des Américains y prennent de la psylo le tout encadré par des pseudo thérapeutes freelance.
Il y a aussi un psy qui opère en Suisse et qu'y à était agréé pour utilisé du LSD sur ses patients, ils dit avoir de très bon résultats donc pour moi ce qu'y en ressort

Tu m'apprends quelque chose je savais pas que dans quelconque partit du monde certains psychés sont autorisés dans le cadre psychologie avec tous ses bienfaits c'est déjà bon à savoir merci-1

Zamlolo a écrit

Non mais j'ai entendu parlé d'une personne qui est partit en HP pour cause de PTSD.

Autant pour moi je parlais de PTSD moi qui connaissait pas les initiales j'ai regardé, j'ai mal trouvé et j'ai fais une confusion avec le syndrome post hallucinatoire persistant.

LndvT23 a écrit

C'est pas étonnant, les syndrome post trauma peuvent être invivables à la longue et si ça persiste il vaut mieux être aidé. Après je rentrerais pas dans le débat de si les HP ont un système de prise en charge très performant avec des soins le plus souvent médicamenteux.
Je pense que ça dépend de beaucoupz de facteurs ayant moi même déjà fais un séjour pour PTSD et dépression.

Dans le cas de syndrome post trauma l'élément déclencheur pourrait être la prise de psyché du genre un gros bad trip traumatisant? Amplifiée par une fragilité et plein de facteur à prendre en compte?
Dans ton cas vécu l'élément déclencheur à était la prise de psyché, quel produit en particulier? Mais sans indiscrétion libre à toi de répondre.

LndvT23 a écrit

Il y a aussi depuis quelques années les recherches sur la MDMA qui ont reprisent et certains disent qu'elle pourrais être comme la psylocibine très vite légalisée en accès contrôlé au USA.
D'ailleurs je pense que c'est bien de rappeler qu'avant que la MD ne devienne la star de nos soirées dansante, elle était utilisée par beaucoup de psys qui eux même n'en revenaient pas du potentiel du produit.

La MDMA comme la psylocibine c'est à dire?
C'est drôle de voir ce commentaire je viens juste de lire un article sur l'exta avant de lire ton post ^^
On va dire que Taz ou la D c'est pratiquement pareil c'est tiré de la même molécule.
Il est dit que un siècle après la 2nde guerre mondial un labo pharmaceutique planche sur les bienfaits de l'exta. Testé sur des sujets victimes de PTSD et dit que la quasi total majorité ont était guéries après traitement.
Par la suite ce produit était prescrit par les psy américains pour traiter l'anxiété et les problèmes de couple.
Alors que moi j'aurai cru justement le contraire vu que après la prise baise du niveau séro/dopa et donc par la suite anxiété.
Un peu en dehors du sujet L mais je trouve intéressant d'en parler aussi vu que tu fais allusion à la D.

LndvT23 a écrit

J'ai l'impression que c'est comme si le monde capitaliste découvrait l'électricité et que par analogie le moment où on découvrira leur réel plein potentiel c'est un peu comme le jour ou les smartphones sont arrivé. (Mais çà,  ça reste que mon avis ) fume_une_joint

Découvrir le plein potentiel c'est une chose mais pouvoir utiliser plus ou moins se potentiel sans le savoir réellement tout en restant de le cadre rdr s'en est une autre, en oubliant pas que ce potentiel est toujours présent.
Et actuellement on aura toujours la possibilité d'en profité pas comme les gens de l'époque où les smartphones n'étaient pas encore arrivés.
Encore faudrait il pouvoir mettre la main dessus drugs
C'est sympa j'aime bien utiliser les métaphores cool

Dernière modification par Zamlolo (13 mai 2020 à  00:59)

Hors ligne

 

LndvT23
Nouveau Psycho
France
1200
Inscrit le 28 Apr 2019
120 messages

Zamlolo a écrit

Tu m'apprends quelque chose je savais pas que dans quelconque partit du monde certains psychés sont autorisés dans le cadre psychologie avec tous ses bienfaits c'est déjà bon à savoir merci

Oui et même en dehors du cadre médical, la psylo est autorisée a Amsterdam par exemple, l'Ayahuacsa est légal dans beaucoup de pays d'amérique latine et même en dehors du cadres légal de nombreuses culture utilise les hallucinogènes depuis longtemps.


Zamlolo a écrit

j'ai fais une confusion avec le syndrome post hallucinatoire persistant.

Pas de problème j'avoue que tout ces acronymes c'est un sacré bordel ^^

Zamlolo a écrit

Dans ton cas vécu l'élément déclencheur à était la prise de psyché, quel produit en particulier? Mais sans indiscrétion libre à toi de répondre.

Et pour mon cas de PTSD ça remonte juste à mon enfance donc aucun lien avec quelconque substance, juste l'histoire de ma vie comme beaucoup d'autre.


Zamlolo a écrit

Dans le cas de syndrome post trauma l'élément déclencheur pourrait être la prise de psyché du genre un gros bad trip traumatisant? Amplifiée par une fragilité et plein de facteur à prendre en compte?

Et oui du coup c'est bien souvent un bad trip mal géré qui induit une PTSD et c'est une chose qui dépend beaucoup du set and setting et de la fragilité émotionnel d'une personne.


Zamlolo a écrit

Il est dit que un siècle après la 2nde guerre mondial un labo pharmaceutique planche sur les bienfaits de l'exta. Testé sur des sujets victimes de PTSD et dit que la quasi total majorité ont était guéries après traitement.

Tu parle la d'anciens combattants ? Je sais que ça à était les premiers à essayer ce genre de thérapie depuis l'autorisation récente de la FDA (Food and Drug Agency)


Zamlolo a écrit

Par la suite ce produit était prescrit par les psy américains pour traiter l'anxiété et les problèmes de couple.
Alors que moi j'aurai cru justement le contraire vu que après la prise baise du niveau séro/dopa et donc par la suite anxiété

C'est vrai que les prises festives sont très violentes pour la dopamine et que les descentes peuvent faire bizarre.
Justement la MDMA agis beaucoup comme un sérum de vérité et également sur l'empathie. De ce fait les gens sont plus à même de ce livraient et d'être totalement honnêtes.

J'ai vu le film sur Alexander Shulgin récemment (en VO uniquement) et pour faire court c'est le chimiste qui à créé, étudié et édité le plus de données sur des centaines de produits RC dont la MDMA en as fais partie.
C'est lui même qui l'as introduit aux psychiatres et psychologues, et dans le reportage, un des psy en question dis qu'il as suivis un patient casi toute sa vie qui souffrait de grosse dépression et dont il n'avait jamais résolu l'origine de son mal-être. En seulement deux séances avec la MD le patient c'est ouvert et à tout déballé.


Zamlolo a écrit

On va dire que Taz ou la D c'est pratiquement pareil c'est tiré de la même molécule.

Oui mais faut pas confondre MD et Taz sachant que oui les Taz contiennent tous de la MDMA (logiquement) mais ils ont aussi d'autre substances mélangée avec comme du speed ou certaines amphet qui peuvent largement empirer le craving ou la baisse de sérotonine. Donc dans le cadre médical j'ai envie de dire qu'on auras jamais des smarties lol


Zamlolo a écrit

Découvrir le plein potentiel c'est une chose mais pouvoir utiliser plus ou moins se potentiel sans le savoir réellement tout en restant de le cadre rdr s'en est une autre, en oubliant pas que ce potentiel est toujours présent.

C'est bien pour ça que ces substances sont étudiées en ce moment, et certains ne seront peu être pas d'accord mais on peu littéralement pas avoir un meilleur set and setting que dans un hôpital surveillé par des professionnels de santé en tout cas d'un point de vu RDR.
Je précise aussi que les études sont sur la base du volontariat donc les volontaires pour les essais cliniques ont bien en tête qu'ils ne sont pas dans un environnements festif avec leurs potes etc..


Zamlolo a écrit

Et actuellement on aura toujours la possibilité d'en profité pas comme les gens de l'époque où les smartphones n'étaient pas encore arrivés.
Encore faudrait il pouvoir mettre la main dessus drugs

Oui on à la chance (ou pas)de pouvoir en trouver facilement merci-1

Au passage je viens de mater un reportage que je conseille franchement, il vient de pop sur Netflix :  "Have a good trip", on y voit certaines personnalités Américaines parlé de leurs trip et on as aussi quelques jolie passage de pub/propagande anti psychédéliques.

drogue-peace


Aujourd’hui c'est le demain d'hier ou hier c'est le demain d'aujourd'hui ? L'inverse du contraire est il forcément contraire de l'inverse ?

Hors ligne

 

Zamlolo 
Nouveau Psycho
France
200
Inscrit le 02 Feb 2020
149 messages

LndvT23 a écrit

Oui et même en dehors du cadre médical, la psylo est autorisée a Amsterdam par exemple, l'Ayahuacsa est légal dans beaucoup de pays d'amérique latine et même en dehors du cadres légal de nombreuses culture utilise les hallucinogènes depuis longtemps.

LndvT23 a écrit

devront forcément être encadré par des pros capablent de canaliser les personnes et les accompagner dans une introspection sans la vivre difficilement.

Après en dehors du cadre médical il peut y avoir les bienfaits mais aussi des méfaits si certains le vivent difficilement et c'est pas forcément "encadré" par exemple si tu prends des psylo à Dam t'auras pas quelqu'un de spécialisé et de compétent pour pouvoir bien t'accompagner dans ton trip ou du moins tu peux quand même avoir un trip sitter.
Alors que l'Ayahuasca tu as un chaman qui est censé plutôt bien connaitre ses pratiques et c'est ce qu'il fait normalement.

LndvT23 a écrit

Et oui du coup c'est bien souvent un bad trip mal géré qui induit une PTSD et c'est une chose qui dépend beaucoup du set and setting et de la fragilité émotionnel d'une personne.

Tu parles de "bad trip" tout le monde peut faire un bad (ça m'est arrivé et surement à pas mal de personnes) mais c'est pas forcément pour ca que l'on peut développer une PTSD ou un autre troubles je me trompe? A part certains cas à part.

LndvT23 a écrit

Tu parle la d'anciens combattants ? Je sais que ça à était les premiers à essayer ce genre de thérapie depuis l'autorisation récente de la FDA (Food and Drug Agency)

Oui d'ancien combattants, de victimes de viol (aussi de policier il me semble) d'après ce qui est dit.

LndvT23 a écrit

un des psy en question dis qu'il as suivis un patient casi toute sa vie qui souffrait de grosse dépression et dont il n'avait jamais résolu l'origine de son mal-être. En seulement deux séances avec la MD le patient c'est ouvert et à tout déballé.

Cadre festifs ou non ya toujours une redescente baisse dopa/sero mais la dans ce cas ya un peu le côté redescente à prendre en compte mais aussi surtout cette libération du poids de la personne ce qui doit changer toute la donne.
Comme quoi certaines drogues n'ont pas que des méfaits mais aussi des bienfaits.

LndvT23 a écrit

Oui mais faut pas confondre MD et Taz sachant que oui les Taz contiennent tous de la MDMA (logiquement) mais ils ont aussi d'autre substances mélangée avec comme du speed ou certaines amphet qui peuvent largement empirer le craving ou la baisse de sérotonine. Donc dans le cadre médical j'ai envie de dire qu'on auras jamais des smarties lol

J'aime bien le "logiquement" lol c'est bien vrai on peut pas forcément savoir ce qu'il y a dedans à moins de tester le prod.
Je croyais que les taz pouvait probablement contenir que des excipients inactifs mais pas des substances actives mais peut être dans l’intérêt de "tromper" le cerveau?
Oui dans le cadre médical autant privilégier la forme la plus pure mais du moins la D peut quand même être coupé mais ça serait différents des taz?

LndvT23 a écrit

Je précise aussi que les études sont sur la base du volontariat donc les volontaires pour les essais cliniques ont bien en tête qu'ils ne sont pas dans un environnements festif avec leurs potes etc..

Ca se fait pas mal ce genre de volontariat? du moins il faudrait un profil spécifique où n'importe quel personne pourrait jouer le rôle de "cobaye" dans certains pays concernés. Moi je me désiste punk2
Taper un prod particulier dans un cadre RDR bien encadré du moins ça peut être l'occasion de consommer gratuitement un produit de qualité et d'avoir une expérience enrichissante.

Dernière modification par Zamlolo (13 mai 2020 à  17:28)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 14hCommentaire de prescripteur (70 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 7jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Première fois - Trip report Salvia x20
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Addiction - Rechute Seresta Ou Valium
    Il y a 1mn
    1
    Commentaire de prescripteur dans [Alcool...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Moisissure/Contamination - Urgent SVP HELP!! Chapeau du champignon ouvert ! 1er Flush
    Il y a 31mnCommentaire de Matz64 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Zopiclone
    Il y a 33mnCommentaire de Stelli dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Puis-je déoasser les 10mg de zolpidem ?
    Il y a 44mnCommentaire de Elgourou dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
    (2 réponses)
     Forum 
    C-liquide - Quelles sont les meilleurs Cannabinoids (Plys sympa + Plus Safes)
    Il y a 1hCommentaire de Cusco dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage du tramadol
    Il y a 2hCommentaire de Lolla dans [Tramadol...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Baisse de méthadone et violents cravings de cocaïne, help !
    Il y a 3hCommentaire de Mammon Tobin dans [Opiacés et opioïdes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Première fois - Quand sont arrivés les ecstasy chez vous ? En quel année ?
    Il y a 3hNouvelle discussion de Marco 68 dans [MDMA/Ecstasy...]
     Blog 
    Suis dans la boue personne peut m'y enlever
    Il y a 53mn
    1
    Commentaire de LaPotion dans le blog de Thelma
    (2 commentaires)
     Blog 
    L'imagination artificielle peut-elle avoir une imagination ? Partie 2
    Il y a 21hNouveau blog de Finn Easter dans [Opinion]
     Blog 
    [Video] Mes trip à la Salvia, et son microdosing !
    Il y a 2j
    1
    Commentaire de LaPotion dans le blog de Ledayuum
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 22:15
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    fadelbosquet, Ajamanice, WOW, Le dépressif, Clown nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pipe universelle de SAFE en kit expérimental disponible
    par Association SAFE, le 30 Sep 2020
    Bonjour à tout le forum Petit post pour informer celles et ceux que ça peut intéresser de la possibilité pour toute personne en faisant la demande de se procurer un exemplaire de notre nouvel outil Pourquoi pipe universelle ? Elle permet tout simplement de chauffer et inhaler, outre la coca...[Lire la suite]
     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Sympa ton TR, une molécule que j'adore et tellement sous-côté. Nemesia. dans [forum] Trip report βH-2C-B Nº4
    (Il y a 3h)
    C'est fort triste et douloureux mais tes mots sont beaux ! Cependant dans [blog] Suis dans la boue personne peut m'y enlever
    (Il y a 3h)
    Toute expérience vécue est intéressante à partager ! TS dans [forum] Xanax + antidépresseur et alcool
    (Il y a 4h)
    Rien de mieux que l’expérience pratique ! Zaz dans [forum] Conseil pour plugg bupré
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums